Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Don't mess with me - Saku

Partagez | 
 

 Don't mess with me - Saku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 87

Date d'inscription : 10/09/2016

Localisation : Poudlard

Feat : XII - dCTb

Crédits : moi même

Double Compte : /

avatar





Don't mess with me - Saku
04.10.16 22:17

On était en fin d'après midi, et c'est bien connu. L'amphithéâtre est surnommé la fournaise en fin d'après midi. Et Shasta a horreur de faire cours dans ses conditions. La chaleur lui tape tellement sur le système qu'en plus d'être à son point culminant de psycho-rigidité et de harcèlement moral sur ses élèves, elle repousse ses propres limites en laissant ses élèves sortir du cours en avance.
Autant vous dire qu'elle méprise particulièrement qu'on perde du temps en relâchant au plus vite les élèves. C'est à ses yeux, une manière de bâcler l'enseignement, et ça la rend dingue. Alors, elle terminait toujours à la seconde près, comme c'était indiqué sur l'emploi du temps. Shasta est une femme de précision, équipée d'une montre en permanence. Elle a même développé une capacité assez hors du commun, celle de jeter un coup d'oeil discret à l'heure tout en continuant son cours. Je vous avais prévenu, c'est un sacré talent qu'elle a là.

Elle parlait à une assemblée d'élève depuis une bonne heure déjà de la jurisprudence concernant les créatures magiques, étant donné que les nombreux accidents mêlant moldus et sorciers avaient poussés au fil des siècles les sorciers à prendre de nombreuses mesures. Elle en était très exactement à la classification en cinq catégories fixée par le ministère de la magie, et des conséquences que chaque catégorie engendrait sur les animaux magiques.

''... ainsi le bestiaire écrit par Newt Scamander a été d'une aide précieuse quand à cette classification. Il fait d'ailleurs allusion à une distinction des créatures magiques au sein même des classes. Prenons l'exemple des centaures, ils sont catégorisés niveau 5, ce qui selon le ministère de la magie les rend connu pour tuer des sorciers et impossible à domestiquer. C'est en effet le cas pour la majorité des créatures de cette catégorie, mais il est tout de même possible d'établir un dialogue avec les centaures. Ils sont pourtant répertoriés au niveau 5 puisqu'un certain nombre de code doit être respecté pour pouvoir les approcher.''

Elle parlait à une vitesse incroyable, sans réellement faire attention au fait que ses élèves peut être n'avaient pas le temps de noter. Ils lui demanderaient de répéter, si temps est qu'ils osent l'interrompre dans son flot de paroles.

Avec toute la lumière qui transperçait l'amphithéâtre de part en part, elle portait moins d'attention à ses élèves, bien que ses oreilles soient toujours attentive au moindre bruit indésirable. Elle en avait déjà fait la démonstration, ce qui marquait toujours l'esprit des élèves, mais peut être pas assez puisque certains se permettaient toujours de la déranger. Elle ne supportait pas qu'on parle en même temps qu'elle, et en un rien de temps elle dégainait son parapluie -dans lequel était rangé sa baguette- pour viser le malheureux. Puis, comme s'il ne s'était rien passé, elle poursuivait son cours en assommant l'assemblée d'informations à la pelle.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel & Sigma


Messages : 47

Date d'inscription : 21/05/2016

Double Compte : Joyce & Prince

avatar





Re: Don't mess with me - Saku
08.10.16 23:59

Don't mess with me
Shasta Mathesson
Ça avait été une très mauvaise idée. En vérité, tu ne t'en étais pas rendu compte immédiatement étant donné que ce n'était pas la première fois que tu faisais cette petite mission d'infiltration. En vérité, tu avais simplement oublié ce qu'était de donner cours en amphithéâtre étant donné que tu n'avais qu'une salle de cours pour enseigner la métamorphose. Alors au début tu t'étais vraiment pris au jeu, à essayer de suivre le cours de droit que donnait ta collègue Shasta Mathesson. Sauf que. Tu avais très vite été dépassé par les événements. Non pas qu'elle allait trop vite, non pas que le cours n'était pas intéressant. Disons plutôt que pour un volontariat, t'avais juste été prit de court. La chaleur de la pièce t'avais rendu totalement asséché, aussi mou qu'une tranche de pain de mie, tu avais tristement allongé ta tête contre la table froide qui te faisait face.

La jurisprudence par rapport aux créatures magiques étaient pourtant un point qui t’intéressait, étant donné que tu avais autrefois beaucoup vécu en lien avec diverses créatures. Et même si tu savais que dorénavant, cette vie là était terminé tu n'arrivais pas à y oublier cette ancienne vie. Alors connaître l'avis extérieur d'une professionnel sur ce sujet t'avais toujours attiré. Étrangement. Ou bien tout ceci n'était en fait qu'une faible excuse pour faire passer le temps ou observer cette jeune professeur - du moins, en comparaison à ton vécu. Mais toute cette vérité c'était simplement envolé. A dire vrai, tu oublias même pourquoi tu étais assis parmi les élèves avec cette étrange apparence. Brun, les cheveux plus court qu'à l'ordinaire. Tes yeux étaient vert et supportaient une fausse paire de lunette. Tes joues étaient bien plus creuses tandis que ton visage bien plus rond. Et enfin, tes oreilles c'étaient vue légèrement décollées.

C'était une mission d'infiltration. Une mission d'infiltration qui ne servait strictement à rien. Parce qu'au lieu de gratter sur ta feuille les dires de Shasta, tu pensais bon de t'amuser à changer la couleur de cette nouvelle chevelure. Comme si le fait de se concentrer sur cette unique chose pouvait te faire oublier la chaleur. Et surtout, comment pouvais-tu penser une seule seconde que Shasta ne s'en rendait pas compte ? Elle avait peut-être beaucoup d'élève, tu étais peut-être caché dans les dernières rangées de l'amphithéâtre. On ne pouvait pas dire que tu étais dès plus discret. Bien que tu ne faisais pas partie de ces étudiants qui discutaient durant les cours de la directrice des Serdaigle. Tu ne faisais pas non plus partie de ces tristes élèves qui se faisaient attaquer par leur professeurs. Tu n'étais pas idiot. Juste désorienté par la chaleur actuelle.

En vérité, tu t'étais même laissé rattraper par un triste soupir, tout en faisant remarquer à ton voisin de devant que la professeure ne savait vraiment pas agir lorsqu'une personne dérangeait son cours. Autant dire qu'indirectement, tu avais montré du courage ou alors un je-m'en-foutisme total à ce que tu pouvais recevoir si elle t'avait entendu parler. Mais tu t'en fichais. Parce que de toute façon, tu étais juste un élève inconnu qui participait au cours de droit. Et qu'importe ce qui arrivait. Ce qui se passait en apparence étrangère dans une cours étranger, restait dans cette classe inconnue avec ce physique ignoré. Même si en vérité, tu savais que le cours allait se finir dans quelques secondes près. Alors tu t'en fichais des potentielles répercutions. C'est d'ailleurs pour cela que tu avais arrêté de jouer avec ta couleur de cheveux à ce moment là.


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 87

Date d'inscription : 10/09/2016

Localisation : Poudlard

Feat : XII - dCTb

Crédits : moi même

Double Compte : /

avatar





Re: Don't mess with me - Saku
09.10.16 22:42

Finalement, elle sentait que sa patience arrivait à bout. Et celle des élèves aussi, même si un silence presque suspect régnait dans l'amphithéâtre. Peut être qu'ils espéraient qu'en faisant un silence complet, elle aurait pitié d'eux, et les relâcherait en avance. L'espoir fait vivre, et elle riait sous cap. S'il croyait qu'elle les laisserait s'échapper de la sorte, c'était raté. Shasta est un professeur cruel, vous savez. Elle assumait d'ailleurs parfaitement ce côté de harpie avec ses élèves. C'était pour leur bien.

Elle avait levé son parapluie non pas pour les viser, mais pour ordonner à la craie de schématiser ses dires quand à la classification des animaux magiques. Mais plus qu'un schéma, l'objet recouvrait en quelques minutes à peine l'intégralité du gigantesque tableau. Il y avait les choses importantes, soulignées, et un tas de petits notes supplémentaires, qui commentaient un mot, une phrase,... cela n'en finissait plus.
Puis elle s'asseyait de nouveau sur sa chaise. Elle avait beau mourir dans la fournaise de l'amphi, elle ne pouvait s'empêcher de faire des aller retours sur l'estrade, ça l'inspirait, disait on. Elle soufflait un coup, et jetait un coup d'oeil à sa montre. Bientôt l'heure. Allait elle manifester une quelconque grâce à l'attention de ses élèves ? Elle n'en savait rien. Profitant de ne plus bouger et du fait que la majorité des têtes se penchaient sur leurs parchemins pour recopier le tableau, elle en profitait pour faire un tour avec ses yeux de l'assemblée. Ils étaient plutôt nombreux, aujourd'hui, ce qui l'étonnait un peu. Les élèves en droit n'étaient pas une foule, contrairement au monde moldu. Il y avait même des têtes inconnues. Bien qu'elle n'ait pas encore mémorisé tout les 4e années (ce n'était qu'une question de temps), il lui semblait que des intrus se trouvaient dans la salle. Mais elle n'aurait pas su dire qui, et où.

Soudain, un bruit attirait son attention, et elle remarquait qu'un élève au premier rang discutait avec son voisin du devant. Mais le pire, c'est qu'il avait évoqué le professeur, bien qu'elle n'ait pas entendu toute la phrase. Virant en un quart de seconde au rouge colère, elle se redressait, tendant son parapluie dans la direction du bavard et rugissait, oubliant presqu'elle avait un sort pour amplifier la voix.

SILENCE dans mon cours !

Puis elle jetait un autre coup d'oeil à sa montre et se rendait bien compte qu'ils approchaient de la fin du cours, et surtout qu'ils avaient pour la majorité sursauté au rugissement qu'elle avait produit. Sans baisser le bras qui tenait son parapluie pointé vers l'indésirable, elle ajoutait sur un ton plus calme.

Vous pouvez vous en aller, le cours est terminé. Sauf pour vous jeune homme, je vous prierais de rester sur votre banc.

Le bruit des affaires qui rentraient dans leurs sacs et des élèves qui quittaient l'amphithéâtre dans un brouahaha tolérable pour Shasta montait aussi vite qu'il se dissipait, vu la vitesse à laquelle les élèves étaient sortis.

Bon alors, quel devoir supplémentaire pourrais tu bien gratter pendant quelques heures ici pour t'apprendre à ne pas parler dans mon cours ?

Déclarait elle avec un petit sourire, tout en descendant de l'estrade pour mieux voir l'élève, les yeux quelques peu gênés par la lumière émanant des grandes fenêtres.



Une petite heure de colle Invité ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel & Sigma


Messages : 47

Date d'inscription : 21/05/2016

Double Compte : Joyce & Prince

avatar





Re: Don't mess with me - Saku
29.10.16 19:52

Don't mess with me
Shasta Mathesson
Face a ce rugissement soudain et pourtant si justifié, un sourire c'était affiché sur tes lèvres. Alors, tu aurais pu faire semblant d'être innocent, que tu n'avais strictement rien fait. Que tu étais simplement en train de suivre le cours, comme n'importe qui. Tu aurais pu attraper ta plume à la volé pour griffonner n'importe quel idiotie sur ton parchemin. Mais, parce que Shasta te pointait de son parapluie, tu savais que ça ne servait à rien de feindre l'innocence. Et de toute façon, même si elle ne t'avait pas remarqué tu n'aurais en rien changer ton attitude. Qu'importe qu'il pouvait s'agir d'un début de cours ou bien même d'une heure si proche de cette fin fatidique ; même si tu avais cette habitude de rester -globalement- silencieux lorsque tu venais dans d'autres cours en tant que touriste, lorsque tu craquais ; lorsque tu te mettais à déranger même d'une piètre façon. Tu n'en avais pas honte, non jamais. Évidemment.

Alors lorsque la directrice des aigles avait signalé la fin de son cours, tes quelques misérables affaires avaient rapidement glissé dans ce sac que tu avais emprunter à tu-ne-savais-qui. Et sans attendre une seule seconde, tu t'étais levé de ta chaise, remontant ton pantalon. Maintenant que ce cours était terminé, il devait te rester à peine une heure avant de devoir faire acte de présence à tes propres occupations. Soupir. Les autres élèves commençaient à ranger leur affaire, tandis qu'une remarqua arrivant pour ta personne. Un haussement de sourcil c'était fait lorsque tu compris que c'était de toi dont il s'agissait, lorsque tu compris que tu devais rester à ta place. Et que donc, tu n'aurais pas le droit de sortir, ni de t'ennuyer et encore moins de devoir trouver quelque chose à faire pour ton temps libre restant. Pourtant, lorsque tu t'étais rassis sur ta chaise, tes cheveux qui continuaient de changer de couleur par amusement constant c'était soudainement arrêter sur un étrange violine oubliant ainsi le brun que tu t'étais donné.

Et l'évidence même d'une futur punition t'avais fait lever les yeux aux ciel. Après tout, même toi durant tes cours, tu n'acceptais pas les bavardages. Il t'arrivait même de punir les personnes qui troublaient tes heures de travail. Ainsi, tu n'avais rien dis dans un premier temps. Attendant sûrement ce qu'elle pouvait t'offrir pour ce temps sans occupation. Sauf que c'est finalement, lorsqu'elle évoqua le fait de gratter que ton avis avait totalement changer.

« Je pourrais vous parler de l'amour que j'éprouve pour votre façon d'enseigner. » Remontant sur ton nez ces fausses lunettes qui t'accompagnaient, tu avais lâché un petit rire frais. Tandis que la professeur redescendait en direction de son estrade. « Mais dans ce cas là nous devrions aller sur le balcon. C'est toujours sur le balcon que la beauté paraît-être la plus évidente. » Ton rire ne c'était pas arrêté une seule seconde. Idiot. C'est ainsi que tu pourrais paraître, du moins si tu ne possédais pas l'apparence d'un adolescent idiot. Mais de toute façon, tu savais très bien que ce genre d'avance inutile ne servait à rien compte tenu de l'air sévère qu'elle semblait afficher et cela, même avec ce petit sourire au coin des lèvres. « Bien qu'en vrai, je n'ai strictement aucune envie d'avoir de quelconque devoir. » Alors tu t'étais entouré le cou avec ton écharpe, comme un corps pouvait être bordé dans de simple drap de lit. Même si il faisait bien trop chaud dans cet amphithéâtre pour se vêtir de son écharpe, c'était en quelque sorte une façon d'exprimer que ton départ ne serait pas autant retardé. L'automne était là, l'hiver serait la prochaine saison à enchaîner. Et avec ton véritable âge, tu ne pouvais vraiment pas te permettre de tomber malade, même si tout cela. Tous ces petits gestes du quotidien, tu les exécutais sans vraiment t'en rendre compte.


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 87

Date d'inscription : 10/09/2016

Localisation : Poudlard

Feat : XII - dCTb

Crédits : moi même

Double Compte : /

avatar





Re: Don't mess with me - Saku
14.12.16 11:14

Cet élève ne disait rien à Shasta. Certes, il y avait du monde dans un amphithéâtre, mais elle avait une mémoire d'éléphant, et quand elle ne reconnaissait pas un élève, elle en était sûre à quatre vingt dix pour cent. Il s'agissait soit d'un nouveau, issu d'un échange avec une école étrangère, ou forcé d'arriver plus tardivement pour un quelconque évènement dont Shasta n'avait strictement rien à faire. Mais dans ce cas là, on venait introduire ledit élève devant le professeur, ce n'était pas réellement possible qu'il puisse s'installer dans l'amphithéâtre sans que Shasta ne soit au courant qu'elle aurait une copie supplémentaire à corriger. Autrement, il pouvait être l'un de ces curieux, trop jeune pour choisir son cursus, mais qui souhaite connaître le déroulement des cours, ou alors quelqu'un d'assez fou pour venir écouter le cours sans n'avoir aucun intérêt à le faire. Dans ce cas, ils étaient certes les bienvenues dans l'amphithéâtre, mais avec un respect scrupuleux de la règle d'or : le silence. Jamais elle n'avait eu à sanctionner l'un de ces visiteurs intempestifs.

Puis il y avait une dernière option, qui trottait depuis quelques instants dans la tête de Shasta. En fait, plus les minutes s'égrenaient, et plus elle avait la certitude d'avoir raison. Esquissant un sourire amusé, elle tendait son parapluie vers la sortie de l'amphithéâtre et tout en informulé, claquait les portes avant de verrouiller le loquet. Son collègue lui avait déjà fait le coup de se transformer en élève, elle allait donc l'ennuyer un peu en espérant le mettre en retard pour son cours à lui. À moins qu'il ne reprenne sa véritable forme.

Tutututu. Minute papillon. Je vous prierais de vous rassoir rapidement, vous avez une dissertation sur l'intérêt de légiférer sur le transplanage au sein du ministère de la sorcellerie, et ce d'après les articles présents dans le code des sorciers. J'espère que vous avez apporté votre code, tout de même, il est obligatoire dans l'amphithéâtre !

Toujours en informulés, Shasta attirait l'une des tables et des chaises supplémentaires rangées dans la petite réserve (au cas où les élèves ne puissent plus s'assoir dans l'amphithéâtre). Sur le pupitre se déposaient également un encrier, une plume et un parchemin.

Voyez, je suis bon prince, je vous offre un siège et de quoi écrire, j'aurais pu être plus cruelle.

C'est vrai, elle aurait pu lui tendre ces charmantes plumes qui écrivent avec le sang de l'utilisateur, et gravent dans sa peau les lettres qu'il dessine sur le parchemin. D'ailleurs, ces plumes ont elles été interdites ? Shasta pensait à se renseigner, perdue dans ses pensées.

Vous avez une heure, pas plus pas moins ! En n'essayez pas de vous enfuir, sinon je vous condamne à nettoyer toutes les latrines de l'école.




HRP : Désolée c'est un peu court D8 j'espère que ça te suffit en tout cas, désolée pour le retard :c



Une petite heure de colle Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 7° :: Amphithéâtre-
Sauter vers: