Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













censored ■■■■ makes the best patronus. ━ Darwin.


Partagez | 
 

 censored ■■■■ makes the best patronus. ━ Darwin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 90

Date d'inscription : 29/10/2016

Feat : Luke Powell (art de chouette-e)

Crédits : Lynch, Ava ♥

avatar





censored ■■■■ makes the best patronus. ━ Darwin.
04.11.16 0:20



To fall, to fall, to fall,

To fall, to fall, at your feet


Je ne m'y étais pas attendu... de finir avec lui.

Mensonges, mensonges. Rares sont les choses que Damien ne calcule pas. Mais ça n'avait certes pas été son intention première.

Son intention première avait été de trouver quelqu'un qui l'aiderait à mieux former ses patronus et basta. Lynch a du mal à en produire, handicapé partiellement par son anneau maudit. Dès qu'il essaye de penser à quelque chose d’éthérée, s'ouvrait un trou en lui, s'ouvrait une grande gueule qui se nourrissait de cette graine de bonheur ─ c'était un peu comme lancer une fleur dans un de ces gouffres. De ces gouffres remplis d'os, de terre et de sel.

J'me sens awkward de marcher à côté de lui. J'me sens tendu et con. J'sais pas quoi foutre de mes bras là, ou des mes mains ─ je les fous dans mes poches ? J'les balance comme un débile en marchant ?

Reprends-toi, Lynch, reprends-toi, mon vieux.

Il faut penser à une salle convenable pour s'entraîner. Oh, merde, imagine que mon cœur me fasse un coup de pute et que la salle sur demande ne lui fasse pas sourde oreille ; imagine si la salle s'ouvre sur un endroit délibérément romantique. Quoique c'est quoi un endroit romantique ? Des bougies parfumées ? Des roses rouges sur le canapé ? ARG MAIS N'IMAGINE PAS ÇA MERDE.

Il est où mon sang froid ?

Quelqu'un aurait vu son sang-froid passer par là ?
Il est grand, froid, avec une maladresse fatale.

Lorsqu'il avait collé son annonce dans le salon commun de sa maison, il avait déjà établi une petit liste des potentielles personnes qui lui répondront. Déjà ce sera sans doute un senior, qui maîtrise bien le sort de potronus. Ensuite ce sera quelqu'un d'altruiste et qui aime se sentir utile. Après il fallait filtrer toutes les personnes qui le détestaient et...

et oh boy, il ne restait quasi personne d'autre que Darwin et quelques poussières.

La poignée de la porte sur demande apparut, et il l'ouvrit avec une timidité qui ne lui ressemblait pas.
Pas de mauvaise surprise, heureusement. Une grande salle éclairée et cosy. Des coussins par terre dans un coin ; une grande armoire dans un autre coin. Et des étagères bourrées de livres en tout genre.

Il se permit d'expirer et de rentrer avec plus d'assurance.

Avec le nombre d’élèves qui connaissent l'existence de cette salle... je m'étonne à chaque fois quand je la trouve libre.


C'est vrai. Qui ne voudrait pas passer ses journées dans une salle qui se  plierait en quatre pour réaliser le moindre de nos envies ?
Ou peut-être ne s'ouvre-t-elle que pour ceux qui en ont réellement besoin ? Genre les cas désespérés ?
Mais il aurait juré que Poudelard c'était un trou à cassos, pourtant.

Tu regardes le paysage par la fenêtre un moment en l'écoutant d'une oreille attentive, une main dans la poche. C'était un après-midi non ensoleillé ; tout ce qu'il y avait de plus banal.

Et il y avait une vue beaucoup moins banale juste derrière toi. Tu finis par te tourner vers lui. À le regarder, et à l'observer. Et à patienter, tu préférais le laisser indiquer quand il voudrait commencer.

Tu n'était pas pressé.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: