Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Two world, one family [Mikael]

Partagez | 
 

 Two world, one family [Mikael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 290

Date d'inscription : 15/04/2016

avatar





Two world, one family [Mikael]
17.11.16 5:18

Avachie sur ma chaise, j’attendais que les minutes passent. Mes doigts pianotaient les secondes dans l’espoir de me distraire quelque peu de cette attente. Mathesson nous expliquait une autre de ses lois sur les gobelins et la raison pourquoi elle a été créée. En gros, rien d’incroyablement intéressant et mon esprit vagabonda loin de cette classe. Le grattement des plumes s’estompa, ainsi que la voix de la prof, pour ne laissait qu’un silence apaisant. Mes yeux se fermèrent une un microseconde…

« Aie ! »

Dans un bang sonore, je cognai mon front contre le bureau, faisant sursauter mon voisin. Des rires fusèrent alors que je massai l’endroit douloureux. Un regard vers la prof et je sus ce qu’il m’attendait : une colle. Encore. Parfois, je me demandais s’il arrivait à Mathesson d’être sympa. Vraiment sympa. Genre sourire, voire rire. Avec ses habits noirs, on avait l’impression qu’elle drainait toute la joie des élèves de son cours. Ou peut-être était-ce seulement la mienne ? Mais je n’y pouvais rien, elle foutait la chienne avec son parapluie. On craignait toujours un de ses coups. Et elle me faisait pensée au Pingouin avec son parapluie muni de gadgets.
J’essayai de rester concentrée pour le reste de la période et je fus enfin libérer de mon calvaire par la sonnerie de la fin des cours. Enfin, une journée de passée. Plus que trois avant le weekend. J’attrapai mes livres et mon sac pour filer en dehors de la salle de classe.
Dans les couloirs, j’avançai parmi les élèves, bousculant et me faisant bousculer. Parfois je m’excusais, parfois non. On ne pouvait pas tout le temps s’excuser. Et j’avais autre chose à penser que d’être sympa.
Je réussis finalement à atteindre ma cible. Grand, les cheveux sombres avec un mèche blonde, l’air renfrogné et pas sociable pour deux noises.

« Mikael ! Attends ! »

Je me fis un chemin jusqu’à lui et l’attrapai par le bras pour l’arrêter. Pas question qu’il m’ignore car j’étais bien décidé à m’expliquer… et à m’excuser. Parce que la veille, je n’avais clairement pas été gentille avec lui. Le pauvre.

« 'tends deux sec. J'voudrais te parler. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre & Duelliste légal


Messages : 74

Date d'inscription : 07/10/2016

Feat : Suguryuji - Ao no exorcist

Double Compte : Luigi Tragelstone

avatar





Re: Two world, one family [Mikael]
17.11.16 20:23

Les pauses d'intercours permettaient souvent d'aller d'une salle à l'autre. Cette fois ne dérogerait pas à la règle. Je mettait rapidement mes parchemins et mon livre dans mon sac que j'avais enchanté afin de ne pas subir son poids une année de plus. C'était une légère entorse au règlement, je n'aimais pas. Mais ce poids était inhumain, même avec tout le courage des rouges et or. Je ne le porterai pas sans un sort d'allègement. Je sortais, inspirant à fond. Je n'allais pas traîner plus. Il me fallait y aller. C'est donc avec un pas assuré que je marchais dans les couloirs de Poudlard. Une voix m’interpelle, j'ai un moment de doute. Avant de sentir une poigne sur mon bras. Je me stoppe pour regarder la personne qui ose interrompre mon parcours. Mon regard est un peu froid avant de rencontrer le visage de demi-soeur. Je lâchais un soupir. Elle voulait me parler.

« Ah te veux me parler ? Je suppose que je devrai en être heureux. Je veux bien t'écouter un moment. Je pourrai être à l'autre le temps que tu exposes ce que tu as sur le cœur. »

Les mots étaient un peu choisi, bon, ils peuvent être blessants. Mais ils ont le mérite d'être clairs. Il était blessé dans son amour propre. Il devait faire quelque chose pour le rétablir. Il avait été un peu piquant. Comme sa barbichette. Il ignorait les regards sur lui. Ce qui comptait, c'était cette famille des plus étrange que j'avais à présent. Un beau-papa trop classe et cool, ma mère toujours aussi sympa, c'était avec le reste que ça coinçait, même moi. Quelle idée d'être aussi maladroit socialement. Je n'avais jamais eu beaucoup d'amis, certes. Mais quand même. Les rares qui me faisait confiance se comptait sur les doigts d'une main. Et encore, j'ai de la marge. Monstre de foire, voilà ce que je suis. Ne pas avoir peur de ma tête devait être un défi des rouges et or. Va savoir. Je ne suis pas dans leur tête. Ni dans celle de la Serdaigle. Je regardais la jeune fille. C'était à elle de s'expliquer. Puis à moi d'enchaîner de façon assez intelligente. Faire marcher mon cerveau. Ça devrai le faire. Puis marcher rapidement dans les couloirs sans trop en faire, au risque de renier mes principes les plus basiques. Ce sur quoi je comptais pour me donner une bonne image. À défaut de l'avoir physiquement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 290

Date d'inscription : 15/04/2016

avatar





Re: Two world, one family [Mikael]
23.11.16 16:10

« Fais pas le gros con s’te plait. » arguai-je à la fausse surprise de mon demi-frère.

À croire que ça le faisait encore plus chier qu’à moi de parler aux gens. J’en roulai des yeux et le tirai en dehors de la cohue présente dans le hall. Il s’inquiétait d’être à l’heure pour ses cours; comme il était mignon. Toutefois, Mikael n’avait pas de bol, il resterait avec moi tant et aussi longtemps qu’on n’aurait pas fini notre discussion. M’absenter de mon cours de divination me poser aucun problème. C’était Joan la plus à plainte; elle ne pourrait pas me prédire une fois de plus le grand amour. Celui avec un grand A.
Ma main plongea dans mon sac et en retira une boule de tissu noir. Je la lui tendis sans me soucier de l’état dans lequel je lui rendais sa cape.

« T’es parti sans qu’j’puisse te la rendre. Et c’est contre le règ…»

Je ne terminai pas la pique qui se formait sur mes lèvres. Je riais beaucoup trop du code de Mikael. Toujours suivre les règles, être à l’heure, tout ça. Kiki m’avait dit que je lui ressemblais, mais certainement pas sur ces aspects. Nous étions pro de la bitch face et nous n’étions pas doués pour les relations sociales, mais j’avais la chance de ne pas avoir un balai enfoncé dans le derrière.

« Bref merci. Et… » je pris une grande inspiration avant de lancer la phrase suivante. « Désolée pour hier. J’ai été… une merde qui a pensé à rien sauf à son mec et à sa pomme alors qu’t’as seulement voulu être sympa. T’étais pas obligé. »

La vieille, Mikael avait eu l’intelligence de ne pas rester plus longtemps dans les parages alors qu’Alexis et moi l’avions envoyé se faire prendre par derrière par un hippogriffe. Et ce, sans peu de délicatesse. Même ce côté protecteur me purgeait un peu – j’avais déjà le droit à ‘Pa et Kiki – Mikael faisait de son mieux dans pour jouer les grands frères. Ce n’était simplement pas encore au point.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre & Duelliste légal


Messages : 74

Date d'inscription : 07/10/2016

Feat : Suguryuji - Ao no exorcist

Double Compte : Luigi Tragelstone

avatar





Re: Two world, one family [Mikael]
24.11.16 21:55

Moi faire le gros con ? Pourquoi, c'est ce que je fais. Très bien. Je croisais les bras. Par pure perfidie, digne de ma maison. Elle m'avait tiré puis sortie une boule de tissus noire. Je la reconnaissais entre mille, ma cape. Celle que j'avais prêté à ma demi-sœur. Je la prenais, elle m'avais un peu manqué. Il fallait dire que le froid était bel et bien là. Moi, je me retrouvais comme un con sans elle ; Bon, j'ai voulu être gentil, c'est ma faute. Elle ne finissait pas sa phrase, mais j'avais compris. J'avais encore bafoué mes principes en pensant bien faire. Je suis un impardonnable pêcheur. Peut-être devrais-je me dénoncer. Ça me fera des vacances loin de son frangin, lui qu'elle avait un lien du sang. Je soufflais doucement. Je m'attendais pas à son retour, ni à son merci. Presque arraché. Je soulevais un sourcil. Elle s'excusait pour son comportement envers moi. Que j'ai voulu être gentil.

« De rien, mais je commence en avoir marre de me décarcasser pour vous deux. C'est vexant, puis je perds mon énergie à coller les morceaux. J'ai bien compris que toi et ton frangin n'aviez pas besoin de moi. Merci de la confiance. Vous savez quoi, vous m'avez saouler, tous les deux. Tout le bonheur pour toi et ton mec. C'est la dernière chose sympa que je ferai pour vous.Marre de pédaler dans le vide. »

Cumuler au fait que j'arrivais jamais à ce que je voulais en ce moment. Même pas convaincre un enseignant de m’aider. Je me sentais impuissant. Si c'était comme ça, je n'avais plus qu'à me renfermer. Les gens n'étaient pas parés pour ce que je suis. C'était sûrement ça. Je parlait comme un serdy. N'importe quoi. Si je me mélangeais, je finirai en smoothie, je suis pas sûr d'être bon à boire. Je haussais les épaules. Elle voulait s’excuser, elle n'avait plus le besoin de me retenir. Je tapait affectueuse ses cheveux, des deux c'était la plus sympa. Elle me manquera. Mais son histoire comptait plus. J'étais quoi pour empêcher ça. Puis j'ai du boulot qui m'attends. Mes cours vont pas se faire sans moi. Puis que je ne pouvais compter que sur moi, et peut-être mon amie thé. Puis que ferai un retard dans mon dossier. Ça serait une tâche, je n'en voulais pas. J'avais eu mon lot, j'ai perdu un peu de confiance en moi, celle que j'avais gagné en grandissant. En rendant fière ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Rez-de-Chaussée :: Le Hall-
Sauter vers: