Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













I drink to make others more interesting | Feat Devin

Partagez | 
 

 I drink to make others more interesting | Feat Devin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 69

Date d'inscription : 29/10/2016

Feat : Kalel Cullen

Double Compte : Finn Andersen

avatar





I drink to make others more interesting | Feat Devin
26.11.16 20:06


I drink to make other more interesting

Feat Devin

Le temps était de loin favorable à une longue promenade, je le conçois. Quelques rayons de lumière transpercèrent les nuages grisonnants de manière à éblouir n’importe quelle personne. C’est dans ces moments là que je me dis que les lunettes de soleil ne doivent pas forcément être utilisés que durant les périodes chaudes mais soit, je n’allais pas encore l’air d’être une ahurie profonde en étant encore plus différente des autres. Je rêve souvent par contre, qu’un jour, il y ait plus de personnes comme moi ici. Des personnes énergiques qui se fichent complètement de l’image qu’ils donnent à faire voir aux autres. Mais bon, comme je le disais, ce n’est qu’un rêve.

Même si le temps n’était pas accordé à cela, je m’étais décidée à aller me promener à Pré-au-lard. Après tout, c’est un endroit parfait pour se dégourdir les jambes et surtout, boire un bon coup. Mon avancée se fit comme toujours, d’une démarche sautillante et chantonnante. Je pensais d’ailleurs que je chantonnais dans ma tête mais quelques têtes se sont tournées vers moi durant ma marche, ce qui me fit bien rire intérieurement. Je repensais en même temps que je chantonnais à la vidéo de ladite musique, ce qui me fit rire d’autant plus. Ces chatons étaient adorables en plus. Même si, il n’y en avait aucun à rayures. Tous unis, tellement démodé mais trop choux à regarder.

Ca y est, j’étais arrivée aux trois balais. J’étais juste là, devant la porte. J’ai inspirée une grande bouffée d’air fraîche avant d’entrer et j’ouvris la porte, entrant au sein de la taverne. Franchement, j’avais oublié à quel point l’odeur de la taverne pouvait être putride de temps en temps. Bien sûr, j’avais dans mon sac ma trousse contenant mes affaires de bain comme mon savon, ma brosse à dent et surtout, du parfum mais, je me suis dit que ce serait mal venu de parfumer entièrement la taverne pour mon bon plaisir. Je me suis donc abstenue.

J’avançais dans la taverne, regardant les différentes personnes présentes à l’intérieur, je vis un intello, seul, isolé, remarquant par le livre qu’il tenait dans ses mains, les brutes qui renversaient la moitié de leur boisson au lieu de la boire complètement, tout ça parce qu’ils n’arrêtent pas de gesticuler dans tous les sens, un affamé qui avait un bol remplis à ras bord, il n’était pas le seul d’ailleurs et surtout, des soulards, mes préférés. C’est le genre de personne qui me ressemble une fois qu’ils sont bien saouls alors que moi, je ne le suis pas. C’est d’autant plus amusant. Mais, mon regard resta figé vers un jeune homme, comme si une alarme dans ma tête m’avait dit d’arrêter de regarder ailleurs et de ne regarder que cette personne.

J’étais décidée, je me suis avancée vers lui car après tout, être seul dans une taverne c’est un peu triste. Il l’était et je le suis alors, autant combler le vide. Je le reconnu en m’avançant, c’était Devin. Je vins m’installer sur un siège à côté de lui sans même lui demander la permission.

-Hé ! Salut Devin. T’aurais du me dire que tu venais ici, on aurait fait le chemin ensemble !

Je le regardais avec un sourire béat, m’accoudant à la table en posant la tête entre mes mains, la mine enjouée, comme toujours.

-T’as déjà commandé ? Ou je le fais pour nous deux ?
 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 32

Date d'inscription : 21/11/2016

Localisation : Poudlard

avatar





Re: I drink to make others more interesting | Feat Devin
27.11.16 22:52



Avec Coralyne Alcyone


La maladresse


« Ouais, je vois..  »


Ai-je vraiment parlé à voix haute? Les mots m'échappent si facilement, je devrai corriger cela à l’avenir. Reprenons notre lecture. Je dois avouer que j’ai eu du mal à me plonger complètement dans ce livre. C’est surement à cause de l’atmosphère ambiante, il faut dire que je ne suis pas dans le meilleur endroit pour être au calme. J’aurais pu privilégier un coin de la salle commune Serdaigle ou bien même l’une des pièces de poudlard. Mais dans ces moments-là, je préfère être seul et à cette table dans ce pub, il n’y a que peu d'élèves de l’école. Pourtant, le pub n’est pas vide, mais la vision d’un inconnu ne me dérange pas. De plus, ils sont quasiment tous en groupe, ils ne viendront pas gêner quelqu’un comme moi, qui n’ai rien demandé à personne. Si? Vous pensez?

Du coup, j’ai profité de la situation pour me prendre un thé vert. C’est l’autre avantage de se trouver dans ce pub, déguster à l’abri du froid. D’ailleurs, quand j’ai fais ma demande, les soulards à mes côtés mon donné un coup de coude en se moquant avec leur accent boiteux. Evidemment, prendre une boisson non alcoolisée dans un pub n’est pas envisageable pour eux.  Regardes-les, fine moustache, crasseux, une haleine de cochon et les cheveux gras. Je ne sais pas pourquoi, je dois avoir eu un traumatisme avec ces personnes-là. Mais si je devais établir une liste, ils seraient dans le top 3 des déchets humains, juste derrière Max. Enfin de nouveau plongé dans mon livre de vie, après avoir été dérangé par l’un des amis du bar, j’entends une voix féminine. Je m’attends au pire, inspirons profondément et levons les yeux.

« -Hé ! Salut Devin. T’aurais dû me dire que tu venais ici, on aurait fait le chemin ensemble ! »

Elle connaît mon prénom? Je la regarde quelques secondes pour détailler cette jeune femme.  Mais oui, c’est cette fille aux cheveux bleutés, Coralyne si ma mémoire est bonne. J’étais tellement concentré sur ma lecture que je ne l’ai même pas vu venir. Elle est même déjà assise à côté de moi. Je reste à la fixer du regard, posant le bouquin sur la table. Pourquoi vient-elle me voir, elle ne connait surement personne d’autre ici? Devin, arrête de te poser des questions idiotes. Inspire profondément, garde ton calme, ce n’est pas la mort.

« Hé.. Salut Coralyne.  »

J’espère qu’elle n’a pas senti le tremblement dans ma voix. En tout cas, elle ne perd pas de temps pour répliquer. Elle n’a pas la langue dans sa poche et tant mieux. Si elle débite, ce sera plus simple pour lui répondre. Bordel, ce qu’elle sent bon, son odeur de parfum arrive à mes narines. J’essaye de découvrir la nature de son parfum.. Impossible de trouver, en tout cas, il me donne envie de fermer les yeux et de voyager un peu dans mes pensées- Mais non ! Ecoute là.

« -T’as déjà commandé ? Ou je le fais pour nous deux ?  »

« J’ai déjà pris du thé, je te remercie Coralyne. »

Mais bien sûr que oui que j’ai commandé. Ne vois-tu pas mon thé sur la table? Je lui souris simplement, prêt à lui présenter de ma main ma tasse qui se trouve devant moi-Hééé- Elle n’est plus là.

« Heuu.. Je ne sais pas où est passée ma tasse. Elle était là, zut alors, elle a disparu. »

Pendant que je parlais, je regardais un coup sous la table en me penchant sur la droite, rien à l’horizon, je ne comprends pas du tout. Elle va croire que je lui mens et que je suis un pauvre qui n’a aucune pièce pour se payer à boire. Le malaise, je décidais alors de lui sourire bêtement en me grattant l’arrière du crâne, moi qui veux paraître normal, ça commence bien.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 69

Date d'inscription : 29/10/2016

Feat : Kalel Cullen

Double Compte : Finn Andersen

avatar





Re: I drink to make others more interesting | Feat Devin
05.12.16 19:34


I drink to make other more interesting

Feat Devin

Je voyais bien qu’il n’était pas vraiment à l’aise devant moi. C’est compréhensible, je le conçois. Il faut un certain courage pour parvenir à rester à mes côtés pour me supporter car, oui. Je suis insupportable des fois. Enfin, souvent. Je me demande d’ailleurs comment fait Luna pour me supporter depuis tout ce temps. Il faudrait que je le lui demande un jour.

-J’ai déjà pris du thé, je te remercie Coralyne.

Il présenta de la main la table, vide, ayant sur elle qu’un livre qu’il semblait être occupé de lire. Quelle idée de lire un livre dans un tel endroit tout de même. A moins de parvenir à rester concentré avec le brouhaha environnant, c’est de la folie pure et dure. Mais soit, il semblait être une personne calme alors, je suis certaine qu’un endroit tel que celui-ci ne le dérangeait pas.

Il prit un air un peu étonné, commençant à chercher par-ci par-là sa tasse de thé disparue. Ça me fit légèrement rire. Soit il faisait le pitre, justement pour me faire rire en me faisant croire qu’il a vraiment commandé quelque chose ou alors c’est la vérité. Mais, connaissant un peu la personne, je crois que la deuxième option est plus véritable. Je me suis mise à chercher à mon tour sa tasse, revérifiant les zones qu’il avait déjà regardé, deux paires d’yeux valent mieux qu’une après tout. Rien, le vide absolu. Soit.

-Heuu.. Je ne sais pas où est passée ma tasse. Elle était là, zut alors, elle a disparu.

Il me regarda par la suite, l’air bien bête. Ajouté à cela, il posa la main sur l’arrière de son crâne, histoire de rajouter une couche de bêtise. Je ris de nouveau. De telles situations, je les trouve simplement cocasse. Mais quoi qu’il en soit, il allait bien falloir que j’aille passer commande à mon tour. Alors bon, autant faire d’une pierre deux coups.

-Quel petit farceur tu fais. Si tu continues comme cela, je suis certaine que tu trouveras aisément un travail à la farcerie du chemin de traverse !

Un sourire resta là, marqué sur mon visage. Je le regardais pendant un temps avant de me redresser en tapant dans mes mains. Hop.

-Tu parlais de thé si j’ai bien compris, je vais aller t’en chercher un en même temps que ma boisson. Je ne tolère pas le refus alors, ne fais pas de bêtises en attendant ! Je te laisse mon sac, ne le perd pas comme ta tasse !

Un rire s'échappa de mes lèvres et je m’avança vers le comptoir, passant derrière Devin pour lui tapoter l’épaule en même temps. Une fois devant l’aubergiste, les paroles ont coulé de source.

-Deux thés s’il vout plait ! Vous pouvez me les apporter à la table là-bas ?

Je désignai vaguement la table où était Devin à l’aubergiste, qui acquiesça simplement. Les gros lourds d’à côté n’osaient rien dire, peut-être que je les intimidais. Pourtant, il n’y a pas de quoi. Accordée, je me dirigeai vers Devin pour aller reprendre place en lâchant un gros : Pfiouuuuf.

-L’aubergiste va nous apporter la boisson. Tu lisais quoi avant que j’arrive pour perturber le fil de tes pensées sinon ?

Je reposai les coudes sur la table, la tête entre les mains, variant mon regard entre son livre et sa propre personne.
 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 32

Date d'inscription : 21/11/2016

Localisation : Poudlard

avatar





Re: I drink to make others more interesting | Feat Devin
24.12.16 14:12



Avec Coralyne Alcyone


Le désorienté

Et elle se mit à chercher à son tour sous la table après un rire, ça commençait bien, au moins ça l'amusait. J'ai toujours eu le don pour avoir des rapports normaux avec les gens. C'était ironique, j'espère que vous l'aurez compris. Aucun signe de ma tasse de thé, j'étais pourtant certain de ne pas l'avoir terminé. Je ne pouvais m'empecher de réfléchir à ce qui avait bien pû lui  arriver, mon esprit ne pouvait pas se résoudre à laisser tomber si facilement, il me fallait trouver une réponse. C'est alors qu'elle me lança une vanne, c'était bien une vanne non?

« Quel petit farceur tu fais. Si tu continues comme cela, je suis certaine que tu trouveras aisément un travail à la farcerie du chemin de traverse ! »

Si c'était une vanne, elle n'était vraiment pas drôle. Ca n'existe pas une farcerie, je ne comprenais pas sa logique, c'est surement ce qui fait de moi quelqu'un de différent. Je suis certains qu'un autre de ces soulards aurait ri franchement à sa blague, et moi je me contentais de lui lancer un petit sourire en écoutant la suite de ce qu'elle débitait.

« Tu parlais de thé si j’ai bien compris, je vais aller t’en chercher un en même temps que ma boisson. Je ne tolère pas le refus alors, ne fais pas de bêtises en attendant ! Je te laisse mon sac, ne le perd pas comme ta tasse ! »

Je me retrouve au beau milieu d'une situation délicate où le refus n'est pas une solution souhaitable, en effet, cela risquerait de la contrarier, voir pire encore. Devin, tu ne peux qu'accepter, tant pis. Mais au fond, qu'est-ce qui te gène tant? Elle n'est pas méchante et elle sourit toujours, elle est un peu comme toi-Noon ! Elle n'est pas comme moi, voila tu divagues, elle attend une réponse, réponds-lui imbécile.

«C'est d'accord, je t'attends ici avec ton sac, en espèrant qu'il n'a pas de jambes pour pouvoir s'en aller.»

Tu as été parfait, je suis fier de toi, le sourire aux lèvres, la phrase était nette, aucune coupure et tu t'es même permis une blague plutôt amusante, il faut l'avouer. La voilà partie au bar pour commander nos boissons, que va-t-elle prendre d'ailleurs? Une bière au beurre? Non, je pense plutôt à quelque chose qui réchauffe le corps avec ce temps dehors, nous sommes en période hivernale quand même. je suis préssé de voir les premiers flocons de neige tomber au sol. Je serais là pour les accueillir, les attraper de mes mains et leur adresser quelques douces paroles, puis de les laisser prendre repos au sol en attendant que leurs compagnons viennent à leur tour. Ooh Coralyne ! Elle est déjà de retour, c'était rapide.

«L’aubergiste va nous apporter la boisson. Tu lisais quoi avant que j’arrive pour perturber le fil de tes pensées sinon ?»

Je la vois regarder en direction de mon livre, elle n'avait pas besoin de parler, ses yeux me montrer le chemin et la question. Instinctivement, ma main se retrouva au-dessus du livre pour le cacher maladroitement, surement par gêne, je ne voulais pas lui répondre, mais je ne pouvais échapper à sa demande. Baissant les yeux, j'inspirais un grand coup, la voix hésitante.

«C'est.. C'est un livre à propos de la peinture. Il m’aide à mieux comprendre les images et les nuances de couleurs. C’est d’un auteur sorcier tu sais? »


Le besoin de  se justifier était si grand, comme une peur d’être jugée, peut-être qu’elle s’en fiche qu’il soit moldu ou sorcier, mais ça me rassure de le signaler, de me mettre hors critique. C’est idiot je sais, mais de le lui avoir dit, je me sentais soulagé, libéré d’un poids, c’était une drôle de sensation, mais je n’avais plus à cacher mon livre. Je pouvais arrêter de penser à comment cacher mes affaires et ainsi porter mon attention concernant mon environnement comme par exemple les drôles de cheveux bleutés de Coralyne. Il fallait que je lui pose la question, car si je ne le faisais pas, mon comportement allait paraître étrange. J’avais déjà la tête penché à droite, accoudé à la table, ma tête reposait contre ma main avec un regard insistant en direction de cette jeune femme.

«Dis moi Coralyne, ça m'a toujours interpellé cette couleur de cheveux, elle n’est pas naturelle, pourquoi ce bleu?»

Je pointais de l’index l’une de ses mèches de cheveux, ce n’était pas polis, je l’avais lu à l'intérieur d’un livre, mais au diable les actes de formalités, on dit aussi que c’est ce qui forme les liens, alors autant essayer.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 69

Date d'inscription : 29/10/2016

Feat : Kalel Cullen

Double Compte : Finn Andersen

avatar





Re: I drink to make others more interesting | Feat Devin
03.01.17 13:16


I drink to make other more interesting

Feat Devin

Il semblait visiblement gêné par ma question. Pourquoi donc ? Peut-être ne tolérait-il pas le fait qu’une autre personne puisse s’intéresser à ce qu’il fait ? Mais bon, lire un livre en étant en taverne aussi, c’est peu commun alors, un intérêt pour celui-ci s’est bien imposé. Il posa la main par dessus son livre, comme pour le cacher mais bon, ce n’est pas une main qui allait parvenir à le cacher entièrement. Mes lèvres arborèrent un sourire, amusée par sa réaction. Ses dires furent eux aussi bafouillés.

-C'est.. C'est un livre à propos de la peinture. Il m’aide à mieux comprendre les images et les nuances de couleurs. C’est d’un auteur sorcier tu sais?

Ça le rendait encore plus mignon une telle situation et ça me donnait même envie de continuer à le bercer à l’intérieur de la spirale de la timidité et de la gêne mais, pas méchamment, gentiment évidemment. J’avais oublié qu’il était fort intéressé par les peintures en tout genre. Je l’avais déjà vu plusieurs fois aux couloirs, fasciné en regardant les tableaux s’y trouvant. Il est vrai qu’ils sont bien plus intéressants que les tableaux peints par les moldus car, ceux-ci, ils se mouvoient. Mais ce n’est pas pour autant que les peintures des moldus sont ridicules, j’en apprécie quelques unes.

-Un livre qui peut être intéressant donc ! Mais bon, ma peinture préférée restera une peinture moldue. Je ne sais pas si tu connais “Les hasards heureux de l’escarpolette” ? C’est du rococo et ça a été peint par Fragonard. C’est sombre et lumineux à la fois… Comme quoi, les nuances de couleurs ont du bon aussi ! Enfin, tu ne connais peut-être pas si tu n’as au moins pas un parent moldu…

Un haussement d’épaules pris place. J’ai toujours du mal à me dire que certains sorciers ne connaissent rien du monde de mon père. C’est même d’ailleurs pour cela que nous avons un cours d’étude des moldus, un cours où tous les enfants de moldus excellent.

Son regard devint insistant, à tel point que je pensais avoir quelque chose de coincé entre mes dents. Ma main se dirigea vers les lèvres et d’une magnifique discrétion, je passai l’index entre mes dents, comme voulant chasser une chose invisible. Il n’y avait rien, heureusement. Ses dires s’orientaient pourtant vers mes cheveux, étonnant. Il pointa même ceux-ci.

-Dis moi Coralyne, ça m'a toujours interpellé cette couleur de cheveux, elle n’est pas naturelle, pourquoi ce bleu?

Réponse au tac au tac, bien entendu, me connaissant, ça allait bien être amusant.

-Si ça t’a toujours interpellé c’est que je suis une personne qui l'interpelle petit Devin ? C’est adorable !

Un petit ricanement se fit entendre par la suite, avant que je reprenne mon sérieux pour répondre plus adroitement.

-M’enfin, non, ce n’est pas naturel, ce qui est évident je trouve. Et bien, le bleu a toujours été ma couleur préférée. Ca m’évoque les grandes étendues d’eau, de la glace même si ici, c’est une glace bien bleue. Et puis, ça me fait sortir de la monotonie ordinaire ! Et tu ne peux pas dire qu’ils ne sont pas beaux car je ne te croirai pas le moins du monde.

Mon sourire resta tracé et l’aubergiste vint nous apporter nos boissons. Il posa devant chacun une tasse de thé et je le remercia d’un signe de tête distinctif. Il s’en retourna, muet.

-J’espère que tu aimes vraiment le thé sinon ça m’attristerait de t’offrir une boisson que tu n’aimes pas.

Mes mains se placèrent autour de la tasse qui venait d’être posée et y restèrent un bon moment. La chaleur que dégageait la tasse était idyllique. J’aurais bien aimé qu’elles y restent à vie mais à force, la tasse se refroidissait. Je portais celle-ci à mes lèvres pour en boire une mince gorgée, satisfaite.

-Toi qui aime les couleurs, laquelle est ta préférée ? Autant rester à un bon pied d’égalité.
 

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Ailleurs :: Pré-Au-Lard :: Les trois balais-
Sauter vers: