Partagez
 

 heroes // othellizée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





heroes // othellizée
26.12.16 3:47

◥◤nous ne sommes pas des héros
et c'est quand on dit, qu'on a tout dit
c'est quand on en a la certitude, qu'on peut se dire que tout n'est plus rien que le monde qui constituait notre univers est bouleversé
nous ne sommes pas des héros
nous sommes le héros de personne ; même pas le nôtre à moins d'être vraiment narcissique
est-ce c'est là une tragédie de se le dire, qu'on accomplira sûrement rien de grandiose rien d'impressionnant rien d'époustouflant dans notre vie
j'en sais rien, et c'est parce que j'en sais rien que je suis perdue dans l'immensité de ce château qui pourrit peu à peu
((du moins je l'espère))
comment accomplir mes rêves en étant enfermée ici
forcée par ma chère maman forcée par mon cher papa
comment décrocher les étoiles quand un plafond nous en bloque l'accès
comment embrasser le ciel avec un bâillon sur la bouche
dis-moi le monde, dis-moi la lune dis-moi le soleil
éclairez-moi de votre lueur familière pour que je puisse enfin comprendre l'intérêt de ce lieu de cette putain de magie et de ces mots qu'on murmure en agitant un bout de bois que certains surnomment
(on en vient à un point où on traite une branche comme un animal domestique)
et c'est censé nous paraître normal nous faire sourire et rire absolument pas nous faire tilter absolument ne pas hurler et montrer les monstruosités
ce n'est pas humain
pas humain pas humain
un pays de misère ((magique)) qu'on devrait ensevelir sous les cendres faire comme si comme si de rien n'était papillonner des cils sans tilter
mais je ne suis pas
un héro
alors je ne fais que supporter je ne fais que déambuler apprendre ne pas parler prendre des notes sourire dormir manger
((fermer ma gueule))
c'est ça qu'on me demande non
et il n'y'a que la nuit que cette cravate ne signifie rien qu'on ne m'appelle pas la serdaigle ou même la moldue qu'on me laisse en paix que le silence m'accueille dans ses grands bras
et c'est mes pas, juste eux, qui osent la troubler cette silhouette longiligne faite de noir et de crainte
car j'espère juste ne pas me faire prendre
car la solitude est un cadeau qu'on ne peut pas s'offrir quand elle est nocturne
(bande de connards)  
c'est de votre faute votre faute vos règles à la con
je descends les escaliers en silence longeant les murs la tête baissée et encore toujours en uniforme
((me faire oublier))
même quand il n'y'a personne
même quand il est tard et que le couvre-feu est actif
la volonté me mène aux toilettes lieu de peut-être paisibilité lieu où je suis quasiment certaine de croiser personne déjà que les chances sont faibles dans les autres lieux à cette heure-ci
ou peut-être aurai-je la chance de croiser des téméraires
ou des gens qui rôdent tels des fantômes pendant que la voûte étoilée brille encore plus fort que les lumières artificielles
un regard usé qui balaye le lieu et qui s'arrête le temps d'un instant sur ta silhouette
((qui es-tu))
un pas deux pas
sans doute m'as-tu déjà entendu
je te détaille un instant de mes prunelles plissées
les lèvres pincés
et les bras serrés contre moi plus par peur qu'autre chose
et
je crois que je te reconnais c'est
(je fuis des yeux je fuis tout court je pense je ne sais même pas clairement comment tu es positionné si tu étais prêt à égorger la première personne qui entrait)
((je suis désolée pour mon accent qui va t'écorcher les oreilles))
je ne suis même pas sûre que tu vas m'entendre, je ne parle plus que rarement fort
je crois que je suis devenue un peu trop intimidée
(peux-tu promettre)
de ne pas me bouffer tout cru
delor ? enfin-othello c'est ça ? désolée si j'écorche ton prénom, je suis pas douée avec ça. tu fais quoi ici, tu pleures ton poisson rouge qui est mort ? tu as la nostalgie du macdo ?
je crois que ma tentative d'humour est un pur échec car rien ne s'y approprie car cela aurait fait rire les personnes que je fréquentais avant mais toi mais toi tu es sans doute trop sophistiqué tu es vert après tout et puis
tu t'appelles othello
et je pense que ton visage et je pense que ton prénom on ne l'oublie pas c'est tout
((je ne te laisse pas le temps de parler de t'enfuir de parler de m'agresser que j'enchaîne déjà)
c'est alizée si tu me connais pas, enfin je pense que si vu qu'on est en même année et dans la même filière et- en fait d'ailleurs si tu pouvais éviter de faire comme trois quarts des gens de ce lieu de tarés "starfoullah je t'agresse avec ma baguette car t'es serdaigle lol" ça serait bien gentil j'aimerai bien vivre encore un peu. et aussi parler même si je crois que moi je raconte trop de conneries là actuellement et du coup je te laisse pas vraiment prendre la parole. si tu veux me raconter comment est mort bubulle, tu peux me dire.
je pense que je suis devenue une des filles les plus malaisantes que je connaisse
((et c'est pour dire))
932 mots // ft le plus beau @othello delor // voilà je t'ai fait mon caca et on voit à quel point pigeon est chelou dans ce rp je pleure j'espère que ça te plaira quand même
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
26.12.16 15:09

heroes
musique - Ca y est. 
Adieu. Enfin. Adieu, Oscar, et ça ne devait pas faire plus mal.

Je ne dormirai pas plus ce soir non plus alors j’ai erré sans but. J’ai traîné des pieds, j’ai rêvassé de tout et rien, j’ai fantasmé un futur ici dans lequel je pourrai me complaire. Mais des légendes, j’en ai entendu. Et j’ai la sensation que tout ça n’en est qu’une.
Je ne sais plus à quel moment exactement j’ai craqué. À quel moment je me suis recroquevillé à l’abri du regard des tableaux et du concierge passant ici et là sans me remarquer encore.

Je m’appuie contre le rebords du lavabo et fixe l’eau coulée. Je gâche. Tout. Encore. Comme d’habitude. Je n’ai pas levé le nez vers mon reflet.
Puis tout à coup, le grincement de la porte derrière moi me fait bondir. Je me retourne et ferme le robinet aussitôt. Je m’attends à voir le concierge et son air sévère mais le visage qui m’apparaît est beaucoup plus doux.

Elle me parle et je ne dis rien. Je tourne les talons et lui présente mon dos à nouveau.
Elle dit des choses que je peux comprendre et cela m’étonne. Cela m’arrache même un sourire, malgré moi, qui ressort plus de la grimace qu’autre chose. Je pivote en sa direction, cette fois pour de bon.

« Pas vraiment. Je me demandais juste ce que je foutais ici depuis le temps. Et je n’ai pas trouvé de réponse. »

J’essuie mes joues avec le revers de ma chemise. La cravate aux couleurs de ma maison prend encore de ma poche. Je n’ai pas le courage de la remettre pour le moment. Mais j’ai dis que je trouverai une voie, ici. N’importe laquelle, du moment qu’elle puisse un tant soi peu me convenir. Parce qu’à la maison, il n’y aura pas de place pour moi non plus. On me dira que je suis fou, alors.

« Et toi Alizée ? Qu’est-ce qui t’amène dans les toilettes des garçons en pleine nuit ? Une envie de tout taguer, comme dans nos écoles, chez nous ? »

Je ris, doucement.

+ notes //
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





Re: heroes // othellizée
26.12.16 18:12

◥◤((confrontation))
ou
plutôt l'inverse
car je trouve dans tes paroles une similitude effrayante avec mes pensées ; moi aussi je suis perdue tu sais moi aussi je cherche encore la raison pour laquelle j'ai reçu la lettre et ça n'a pas été quelqu'un d'autre à la place
je détaille ton corps (tellement humain) imprudente et sûrement impudente j'absorbe tout ce que je peux savoir ; je photocopie des détails pour pouvoir m'en rappeler plus tard
je crois que j'espère un peu
que nos esprits ne s'entrechoqueront pas mais s'entendront qu'avec toi je pourrai discuter car il y'a une amertume dans tes dires ; comme un regret effacé qui rejaillit
la nuit nous rend bavards
et de ta remarque ton état général tu ne pourras me tirer qu'un silence car je réfléchis je réfléchis un peu trop sûrement
figée immobile
je ne bouge pas
je reste plantée là quand tu me questionnes à ton tour, quand tu n'hésites pas à nous faire une piqûre de rappel collective concernant tout ce qu'on rate ; le lycée, la fac et ce genre de trucs
la vie réelle
on s'enferme on s'enferme on bouffe notre jeunesse à coup de stupéfix
tu ris et l'ambiance est bizarre gorgée d'espoirs, d'attentes
sans doute ça ne vient que de moi mais
je n'ai pas envie de te faire fuir
j'affiche un léger sourire de ceux vraiment trop francs qui me trahiront
((hérétiques))
je lisse doucement du plat de mes mains mes vêtements qui portent en eux le symbole de mon appartenance à ce nouveau monde, cette nouvelle réalité dans laquelle tous les élèves de poudlard sont plongés
si seulement, j'ai tagué qu'une fois un mur et c'était celui de ma propre maison car mon frère me disait que j'étais trop naine pour ça. ça m'attriste un peu de savoir que je suis ici alors que je pourrais être en train de vivre ma vie loin, devenir prof d'une matière normale ou même juste caissière dans un truc pourri. c'est vrai que c'est un peu chelou de venir dans les toilettes des gars, surtout en pleine nuit mais j'ai l'impression que c'est l'endroit le plus... le plus moldu du château ? enfin j'en sais rien, y'a que des trucs VRAIMENT bizarres et genre les toilettes c'est un peu neutre comme endroit. j'ai un peu le mal du pays je pense, j'aurai préféré rester chez moi plutôt que venir dans cet endroit où les gens trouvent ça normal de faire des courses en étant sur un dragon. ça t'arrive jamais, toi ? de te dire qu'on serait mieux si on savait rien du tout de ce qui nous entoure ?
on dit que la nuit en plus de rendre bavards porte conseil
je n'y crois pas trop tu sais
car je suis juste en train de me renfermer un peu plus, me fondre dans le décor éparpillé
520 mots // ft le plus beau @othello delor // mes bbs
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
26.12.16 18:39

heroes
musique - Elle parle avec la simplicité de notre monde. Sur quelques notes légères, elle parvient à m’arracher un sourire et me faire ravaler l’amertume puis les larmes au bord de mes yeux. Elle me parle de choses que je comprends et cela suffit à réchauffer toute mon atmosphère. Nous voilà à rêvasser d’une vie que nous n’aurons jamais. Si tant d’autres jouissent de la vie de sorcier, fantasment sur les dragons et les pouvoirs que nous exerçons, certains se tapissent dans l’ombre et vivent avec le regret de ne pas avoir jeté cette étrange lettre nous invitant à rejoindre Poudlard et ses (maléfices) miracles.

Mais je vois en Alizée quelque chose que je n’ai pas : des pétillements dans les yeux. Cela m’interpelle un instant parce qu’elle arrive à prétendre alors que moi, une fois la nuit tombée et à l’abri des regards, je baisse la tête et l’enfouie dans mes épaules. C’est admirable ou c’est pathétique. Je n’sais pas.
Et quand elle pose enfin les vraies questions, je dis :

« Tous les jours. »

De ma poche, je dégote deux petits feutres. Je suis peu organisé et j’ai tendance à mettre ce que je peux dans mes poches à la fin des cours pour ne pas m’embêter avec un sac.

« Tiens. J’ai envie de faire de cet endroit quelque chose qui ressemble à chez nous. »

Je m’approche du mur le plus proche et commence à y écrire de tout et de rien. Je ne m’applique pas. Je salis, détruis, laisse la marque de mon passage sans penser aux conséquences. Puis le miroir en prend pour son grade, j’y dessine un personnage au visage dépité, des smileys idiots ci et là, des fleurs, des signes. Et pendant ce temps, je reprends la parole, doucement.

« Les gens s’imaginent que c’est beau, la magie. Mais moi il y a tant de choses que je veux voir dans le vrai monde. J’ai envie de visiter la Thaïlande, tiens. Et l’Islande. Tu as déjà voyagé toi ? Autre part qu’à Pré-au-Lard ? Moi à part Paris et Londres, je ne connais rien de là où je suis né.
Et aujourd’hui on veut m’apprendre le mode de vie des dragons et comment rendre pour épouvantard ridicule.
 »

Fuck you, Hogwarts marqué à l’encre.

+ notes //
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





Re: heroes // othellizée
26.12.16 19:47

◥◤ tous les jours
absolument tous les jours que tu me dis
ça me fait plaisir, j'ai l'impression d'être moins seule d'être accompagnée dans cette sorte de contemplation malsaine du monde réel ; de ces rêves qu'on atteindra peut-être un jours et de nos soupirs enfin rêveurs qui ont la chance eux de s'évaporer là où ils veulent
enfin j'en sais rien, j'ai toujours été nulle en sciences
et la science moldue ici n'existe pas : elle est remise en question constamment par des lois existentielles différentes et c'est peut-être ça que je reproche à poudlard : de détruire les fondations de nos croyances pour nous en inculper les leurs qu'ils jugent sûrement meilleures
et la liberté d'expression n'existe plus car si on ose contredire on perd des points on se fait cracher dessus par ceux censés être nos frères
alors tu proposes une de ces idées merveilleuses que je ne pourrais jamais imaginer, tu laisses mon âme de suiveuse s'accorder harmonieusement avec tes gestes
je prends ton feutre coloré je le saisis avec un sourire car les mots ne servent à rien car on va déjà tout dire en étalant notre art sur les murs et je je te regarde un instant écrire je t'observe avant de commencer à souligner tes mots noirs frappants par le mien bien plus rouge bien plus sanglant
((excuse-moi d'avance si je défonce ta mine))
je mets un accent sur tes lettres fades
des commentaires là où il faudrait s'abstenir
amers, racistes envers les sorciers les sangs-purs et même haineux envers l'école
et je suis affreusement concentrée pour rendre ce lieu un peu plus à nous, reprendre cette raison qui nous revient de droit après tout
j'y mets tant de détermination que j'ai peur d'être vidée par la suite à force
et je t'écoute et je comprends ; je comprends cette envie d'en apprendre plus sur nos racines et ne pas se forcer à connaître par cœur celles d'un peuple qu'on méprise
et je te rejoins au miroir me place à tes côtés colorie les pétales de tes fleurs rajoute du rouge à lèvre sur les lèvres de tes smileys et je me pose à côté et dessine une plaine (un trait horizontal) quand tu me poses la question de ce que j'aimerai visiter ((j'aimerai juste rentrer chez moi définitivement au québec pas en angleterre là où j'ai grandi)) et je dessine une maison vraiment très moche des sapins tout aussi laids et même un bonhomme de neige absolument pas droit et qui s'écroulerait si il était réel
au-dessus j'écris sur la pointe des pieds maladroitement en lettres bâton
"mon monde"
dans un français encore intact
et je me demande alors si tu parles aussi cette langue ((tu connais paris))
je veux être ces étrangers que je croisais dans la rue et qui parlent russe espagnol arabe
rentrer un peu à la maison juste en parlant
j'opine à tes dires et reprends par la suite en coloriant le toit de mes maisons mes sapins et tout un tas de trucs
alors j'entame
ouais, je suppose que tu parles français. ((ne répond pas à cette question c'est évident je délaisse l'anglais pour ce français que je martèle de mon accent québécois sans doute grossier à tes oreilles)) j'ai envie de retourner là où j'suis née, encore plus que voyager. éclater de rire en enfonçant mes jambes dans la neige ou même jaser 'vec les anciennes blondes d'mon frère. faire des trucs à la con, comme on le fait actuellement. voyager c'est bien, mais être chez soi c'est mieux. et ici ç'sera jamais chez moi, j'pense.
je m'éloigne je contemple notre oeuvre en étouffant un rire en voyant tes derniers mots écrits
je recule
'ttends, faut rajouter une petite touche so girly.
et je coince le feutre dans ma propre poche pour commencer à dérouler du papier toilette, tout en faisant attention pour ne pas le déchirer
et une portion, puis deux aucune idée si c égal
tiens.
je te la tends, cadeau de haute qualité
et je commence à en mettre sur les robinets coincés les bouts derrière le miroir
si on se fait prendre on s'fait défoncer.
et
je crois que pour une fois, j'en ai rien à faire.
750 mots // ft le plus beau @othello delor // mes bbs bis


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
26.12.16 22:41

heroes
musique - C’est comme un vent frais et nouveau qui me frôle la peau. Je sens des frissons. D’excitation, de peur, de joie. Je n’ai jamais été un mauvais élève, bien au contraire. Je suivais les règles, me faisais discret, invisible. Et ce soir, je veux tout foutre en l’air. Je ne peux pas m’empêcher de rire quand je la vois ajouter sa touche personnelle à mon oeuvre tandis que je lance du papier toilette ci et là. Je pourrai exposer ce ready made dans ma galerie un jour, j’en suis sûr. Je soupire, satisfait les mains posées sur les hanches tandis que mes oreilles se délectent de ce français particulier sortant de sa bouche. Je n’avais pas entendu un mot de ma langue natale depuis des lustres et il faut dire que cela me rend nostalgique, dans le bon sens du terme.

J’ai envie de me moquer de son accent mais son nom de famille indiquait déjà ses origines et je ne me le permettrai pas.
J’enroule du papier toilette, j’en fais des origami en forme de rose de façon approximative et rigole de mon manque de talent pour ça. Je mets l’anglais de côté pour notre doux français et lance :

« T’inquiètes en un coup de baguette ces tarés auront tout remis en place ! »

Je ris, de vive voix.
Je ne l’avais pas fait depuis si longtemps.

« Merde et dire que ma bonne résolution c’était d’accepter ce monde… Tu fous tout en l’air, Alizée. »

Je tente de garder mon sérieux pour la faire flipper un instant mais je n’y arrive pas. Un sourire creuse mes joues et trahi mes mots dans lesquels j’avais mis toute ma sévérité.

« Franchement on serait chez nous, et si j’avais pas peur que tu me avada kedavra salement, je t’aurais balancé de l’eau sur la figure pour la peine… »

Mon expression malicieuse s’amplifie et la seconde suivante, j’ouvre le robinet et exécute mes paroles.

« Mais ça tombe bien, ici ça ressemble à chez nous maintenant alors je peux ahah. »

Même si c’est pour de faux.
Continuons de prétendre. Juste encore un peu.

+ notes //
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





Re: heroes // othellizée
27.12.16 17:28

◥◤ sais-tu que j'aime beaucoup ton rire
j'aime beaucoup ton amusement, ces futilités qui font que tu es toi othello et que je n'avais jamais vu auparavant ni en cours ni dans les couloirs
je te connais depuis réellement depuis quelques minutes, et j'ai pourtant l'impression que ça fait des années
une photographie de tout ce que je regrette, ces mirages qu'on cherche tant dans un désert
et tu n'as pas tort, tout ce qu'on s'efforce à détruire ils le répareront sans un effort
c'est terriblement agaçant
et pourtant, je ne pense pas que ça nous arrêtera car on leur arrachera tout de même un soupir d'agacement quand ils verront notre oeuvre
et pour ça mon sourire ne cesse de s'agrandir
tes fleurs ne sont pas les plus belles mais elles rendent plus beau ce lieu qui est notre empire maintenant
je tourne mon nez vers toi quand tu reprends la parole hausse même un sourcil quand tu dis avoir voulu accepter ces merdes
et à nouveau tu souris
tu devrais sourire plus souvent, tu sais
je m'adosse au robinet et tu n'as pas tort ; on a rejoint ce qu'on voulait on a créé notre propre scène pour faire un spectacle sans doute ridicule d'un regard extérieur mais important pour nous
je préfère parler peu parler à la fin de tout ce que tu as à dire pour ne pas dire de conneries
quand tu émets la proposition de m'éclabousser et direct je me redresse en levant un point faussement déterminé
à peine ai-je le temps d'ouvrir la bouche que tu reprends
et
tu m'envoies de l'eau au visage
je papillonne des cils en t'envoyant un de ces regards hallucinés avant de retirer ma cravate pour la mettre au sol
t'es sérieeeeux ! t'vas voir !
j'allume le robinet de mon côté et j'y vais plus franchement, passant brusquement mes mains sous le flot de l'eau pour t'éclabousser en mettant surtout par terre que sur toi
et
je m'élance pour t'enlacer
et essuyer mes mains trempées dans ton dos
tu t'en es pris au mauvais serdaigle, serpentaaaaard
378 mots // ft le plus beau @othello delor // yess


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
05.01.17 12:46

heroes
musique - C’est tout froid, glacial, et pourtant nos rires et sourires sont chauds et ensoleillés. Je n’aurais jamais pensé effleurer ce paradoxe un jour mais il faut croire que les rencontres aux toilettes à minuit peuvent être décisives pour la suite. Je retiens de pousser un cri lorsque je sens ses mains trempées s’étaler dans mon dos, je garde les bras en l’air et puis réalise l’embarras de la position. Enlacer quelqu’un ne m’est jamais venu à l’idée - à l’exception d’Oscar, je n’aime pas la proximité avec les autres et pourtant.

Alors je m’arrête, je ne bouge plus. Et les rires ne font plus échos dans les lieux, le silence pèse, se tasse autour de nous. Je la regarde et je sens mon coeur battre un peu plus vite, un peu plus fort. C’est embarrassant, j’en suis tétanisé. De peur, d’angoisse, de genre, je ne sais le définir. Mais c’est là, et ça ne me quitte pas.

Je me dis que la soirée n’a pas de sens, qu’il n’y a pas de raison que ça se finisse autrement. La seconde suivante, j’ai une parfaite inconnue sur le bout des lèvres. C’est vif, étouffé dans l’adrénaline. Je suis euphorique. Idiot, et euphorique. Surtout idiot, en fait. Je me pince les lippes et me retient de pouffer de rire. J’ai les yeux grands ouverts et le rouge au bout des oreilles. Elle doit penser que je suis dingue. Dingue, vraiment.

« Ca a dérapé. »

Fis-je à moi-même. Je me rends compte que c’est le malaise qui prend fièrement sa place désormais et avec du recul… Oui, j’ai été idiot.
Je me recule d’un pas, toujours avec cet air hybride entre l’ahurissement et l’embarras.

« Tu t’en es pris au mauvais serpentard, serdaigle. »

Et je ne peux pas tenir mon éclat de rire sur le coup. Je ne me sens pas coupable, fautif, immonde. Je me sens comme ce que j’ai toujours été : humain.
Pas sorcier, humain.

Avec des petites erreurs.
Des dérapages.

Et des pensées comme…
On a qu’une vie, putain.

+ notes c'est parti en couilles
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





Re: heroes // othellizée
05.01.17 23:02

◥◤ je crois que je déteste le silence et ses nuances ses infimes détails qui nous laissent perplexes maussades embarrassés et absolument pas joyeux
je préfère la musique et ses accords de feu la musique qui nous rend fébrile qui nous rend frivole et même un peu cons
je préfère tout ça à cet instant
((que je ne veux en aucun cas échanger avec un autre))
et tout part en vrille
c'est ça qui est beau, dans le silence sans doute
et au final je crois que pour une fois je l'aime bien
parce que le silence fait partir en vrille nous sort de notre zone de confort et ne nous réconforte on panique on fait des conneries et c'est tout juste ce que tu viens faire
((j'adore))
tes conneries
et je te fixe
je te fixe et je me retiens de rire comme une débile
je te fixe et je souris jusqu'aux oreilles sans doute aussi rouge que tu l'es
((ça serait mentir que je suis une pro dans toute ça))
et tu te parles
((on peut encore déraper s'il te plaît))
c'est dépaysant et
j'adore ça
ça me sort de cet environnement maussade c'est pas du tout pareil en fait c'est même complètement fou adorablement véritable sensé mais en même temps tout à fait con
et tu recules et je me retiens de pouffer comme une débile à nouveau
et en effet je me suis prise à la mauvaise personne
((s e r p e n t a r d))
et tu ris un peu et du coup moi aussi
je souris en montrant mes dents avant d'hausser les sourcils
((tenter de briser le malaise la gêne qui t'entoure))
tabarnak ! un serpentard qu'embrasse une serdaigle... c'est nouveau ça. tu me fais chanter la pomme, le frenchy ? dans ton pays on demande pas plutôt un certain 06 avant ? ah bah non j'suis stupide, ici on est rien du tout les téléphones ça existent plus ! y'a d'autres manières, t'sais ? chuis pas difficile comme fille moi.
358 mots // ft le plus beau @othello delor // c bien quand ça part en couilles


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
06.01.17 18:31

heroes
musique - Je suis plutôt surpris de sa réaction mais elle ne me déplaît pas. Je ne voulais pas d’une déclaration d’amour qui s’ensuit et encore moins une gifle. J’voulais juste que ça continue comme ça a commencé : en riant et en se plaignant à la fois.
Je n’avais pas embrassé une fille depuis longtemps maintenant. Je réservais mes histoires d’amour en dehors de Poudlard mais n’ai jamais réussi à aimer pour de vrai et là, tout de suite, je sais pas. C’est sans doute pas de l’amour, mais la pointe de folie dans le baiser y ressemblait.

Je ris de son accent, de ses remarques un peu beaufs. Je n’en avais pas entendu des comme ça depuis longtemps. Je suis du genre à regretter mes actes, mais pas cette fois. Et j’ose espérer que cela ne change pas.

« Tu deviens timbré dans se château ma vieille, on fait même plus ça chez nous. Même les frenchy. On accoste les nanas dans les rues de Paris et on leur demande si ça va ? Généralement elles tracent la route et on rentre la queue entre les jambes. »

Je pouffe, pensais à mes vieilles connaissances qui faisaient ça alors que je restais dans un coin à les observer, pas spécialement intéressé par ce genre d’activité. Ni les filles, en fait.

« Mais t’as raison. Restons-en là. Même si ouais. T’es une fille facile, on dirait. »

Je lui fais un clin d’oeil pour la taquiner et prends ma route jusqu’à la porte.

« Tu campes ici ou comment ça se passe ? »


+ notes c'est parti en couilles
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

Alizée Pigeon





Re: heroes // othellizée
06.01.17 20:34

◥◤et les rougeurs sur mes joues s'amenuisent, l'écarlate s'en va pour relaisser le teint blafard reprendre sa place
je suis heureuse d'être la source de tes rires
et toi aussi tu m'arraches une risette
et je remarque que de paris de londres ou de montréal
tout le monde se comporte de la même manière
c'est
f a s c i n a n t
je réponds du tac au tac sans aucune hésitation
m'sieur est connaisseur à ce que je vois.
et j'élargis mon sourire mon regard enveloppant la totalité du lieu de notre palais défiguré et je recule de quelques pas pour récupérer ma cravate lâchement abandonnée sur le sol
et quand tu recommences à parler àa m'arraches un petit rire amusé
je lisse précautionneusement cette cravate ((maudite))
ouais ouais, chuis la fille facile mais c'pas moi qui ait embrassé hein.
je te suis du regard haussant mes sourcils
c'est une s'conde invitation, je vais pouvoir zieuter les gars dans les toilettes ? on ferait bien de partir ouais, avant qu'le concierge se pointe.
et je m'approche à mon tour enfonçant le tissu dans ma poche et passant une main dans ma chevelure ma chevelure qui fait de moi un peu plus une fille
on est censés aller dans les dortoirs ou continuer à faire les thugs ?((murmure bas))
xxx mots // ft le plus beau @othello delor // l'art de ne pas faire avancer les choses


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

Othello Delor





Re: heroes // othellizée
09.01.17 10:45

heroes
musique – C'est vrai, j'ai commencé les conneries en premier. Tête en l'air, pensées alternées. J'ai pourtant le sourire qui me pend aux lèvres et je n'arrive pas à m'en défaire. Et pourtant, j'ai toujours envie de pleurer. J'ai toujours envie de hurler, j'ai toujours envie de détester, de tout détruire. J'ai toujours envie d'être quelqu'un de mauvais mais j'ai la sensation que pour la première fois dans ma vie : je lutte. Pour de vrai.

Alizée n'en est sans doute pas la cause. Ou peut-être que si. Elle est juste là, à occuper la pièce et puis mon esprit. Dans ma tête c'est l'apocalypse, deux extrêmes s'affrontent. Le bien, le mal. On dirait le début d'un mauvais livre.

Je lève les yeux au ciel à sa remarque et ne m'y attarde pas. J'ai embrassé, j'ai dérapé. Tant pis, j'assumerai. Au moins ce soir, au moins demain. Au moins le temps qu'il faudra.

« Je propose qu'on garde un peu de mystère pour la prochaine fois. Sinon c'est pas drôle, tu sais. »

Je lui adresse un clin d'oeil et ouvre la porte. Elle est libre de me suivre ou non.

« Dors bien, rapace. »


+ notes c'est parti en couilles
BY MITZI





Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: heroes // othellizée

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 2° :: Les toilettes-
Sauter vers: