Partagez
 

 ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 1424

Date d'inscription : 03/09/2015

Bogeyman





ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
02.01.17 20:26


ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet Commun]






Il est l'heure d'ouvrir le bal. Un homme masqué annonce chacun des élèves et professeurs qui entrent dans la Salle Principale de leurs noms et prénoms, ce suivi de "Représentant de Poudlard". Après votre annonce, vous pouvez entrer dans les festivités du bal et retrouver vos camarades. Petits fours et boissons en tous genres sont à votre disposition (l'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération, et seulement si vous êtes majeur).

Lux la Chouette est habillée d'un masque vert remplaçant ses lunettes habituelles. Elle vous surveille, perchée sur l'épaule d'un grand Duc que l'on soupçonne être son réel propriétaire (qui sait ?). Bogeyman n'est toujours pas arrivé, surement ne viendra-t-il pas pour la sécurité de l'évènement. Mais n'oubliez pas de rester sur vos gardes : la politique est tout aussi traitre que des sorts d'explosion.

N'hésitez pas à créer votre propre RP pour des interactions uniques et particulières !

Le Comité de la Magie vous souhaite une agréable soirée.

CONSIGNES ; il s'agit du RP commun ! Pour plus d'informations sur cet épisode rendez vous par ici ♥♥
PS ; vous n'êtes pas obligés d'avoir un partenaire ! Comme vous pouvez l'avoir perdu de vue lors de votre arrivée ! Amusez-vous avant tout s'il vous plait ♥

Revenir en haut Aller en bas
http://firewhisky.forumactif.com

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 61

Date d'inscription : 21/11/2016

Localisation : Parti dans les nuages

Max Warmblood





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
03.01.17 7:11

Je rentrai enfin dans ce bal, et croyez bien que c'était une occasion spéciale, sinon jamais je n'aurais mis les vêtements que je portes. J'étais habillé d'une simple chemise blanche, recouverte d'une redingote noire, de gants, de bottes et de jean toujours aussi monochromatiquement noir et enfin, clou du spectacle, un masque de comédien italien gris argenté. Oui oui, le masque avec le long nez et les deux trous aux yeux. Il me manquait plus que la rose dans la bouche et je deviendrais le roi de la soirée.

Je jetai un coup d'oeil aux différentes personnes présentes. A part les quelques élèves qui étaient rentrés avant moi, cet endroit était plein de trentenaires ou de vieux sorciers et sorcières. Pas le genre de personnes que j'aime emballer malheureusement. Je me dirigeai donc vers un des bancs un peu à l'écart, me sortit une clope et commençai à fumer en regardant les gens festoyer, attendant le moment propice pour m'incruster quelque part. Ca ne me dérangeait pas vraiment d'être venu seul, je savais que mes amis viendraient bien assez vite et puis j'étais pas le genre de type à finir seul en soirée, grâce à mon assurance sans limites. Je pris mon air détendu en exhibant mon célèbre sourire en coin et rafla une coupe de champagne à un des serveurs qui passait. La soirée avait commencée et j'espèrais qu'elle ne se finisse pas de sitôt.


"L'injustice appelle l'injustice. La violence engendre la violence."
Henry Lacordaire

ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun] 1483556842-bloggif-586d47e04bb53

Thème du personnage:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 41

Date d'inscription : 15/04/2016

Localisation : Poudlard

Flynn Valces





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
03.01.17 10:59

Me voici devant le Château de l'Hiver, avec un costume me rendant méconnaissable: queue de pie, pantalon de soie noir, chemise, mon superbe veston, seul élément qui permettrait de me reconnaître (si ma veste était ouverte), ainsi qu'un haut-de-forme que personne ne m'a jamais vu porter. Réajustant mon nœud papillon. J'entre en mettant mon masque, un classique masque blanc avec un sourire moqueur, la seul particularité étant qu'il laisse apparaître mon œil droit, car le masque est ouvert dans un demi- cercle depuis la base du nez, œil que j'ai maquillé de façon a lui donner un style bien particulier, sans être extravagant pour autant.

Alors que l'on m'annonce et que je pénètre dans la salle, je jette un regard panoramique, pour tenter de repérer une belle proie avec qui m'accoquiner. Ce que je voie ne fait pas forcement plaisir a regarder, surtout pour les vielles les seniors, mais je constate la présence de certaines connaissances.
J'attrape une coupe de champagne pour occuper mes mains, puis m'avance pour aller saluer quelque nobles que j'avais rencontrés jadis, mais qui ne me reconnaîtront pas, pour discuter avec eux jusqu'a ce que je trouve la belle plante qui illuminera ma soirée.


...et fermez la porte en sortant!
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire & Sigma


Messages : 131

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Anarchy Stocking | Emily Rudd

Crédits : Zephyrus ♥ Cassidy ♥

Double Compte : Elyon C. James

Alice McOwell





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
03.01.17 14:17

Le fameux bal masqué que toutes les filles avaient attendues avec une impatience presque trop... Présente. Tu as entendue parler de cet événement pendant un moment, et ce fut sans surprise que tu es là, dans la fameuse salle du Château de l'Hiver. Bien habillée pour l'occasion, tu as même changée la couleur de tes cheveux pour que tu sois moins reconnaissable.

Tu les as laissés au naturelle, soit d'un noir de jais, tu en as fait même des anglaises pour changer de leur lissage habituel après les avoir attaché en chignon compliqué qui laisse quelques boucles tomber sur les côté de ton visage. Ta robe est simple, en velours, d'un vert foncé avec un ruban noir sur les hanches qui finit en un beau nœud dans ton dos, des manches en dentelles de la même couleur qui s'arrêtent à tes coudes mais qui laissent voir ton tatouage sur ton dos. Légèrement bouffé sur la jupe, elle laisse cependant voir tes collants couleur cendre à partir des genoux et tes petites chaussures à lanières. Les robes trop longues, c'est pas ton truc. Tu mets ton masque sur le visage, de la même couleur que ta tenue avec quelques plumes foncés sur un côté et tu te joins à la foule après avoir réajusté ton ruban qui te sert de collier au cou.

Tu reconnais quelques visage, mais sans plus. Et finalement, après t'être baladée un peu partout, tu finis par reconnaître un garçon que tu connais bien. Un large sourire, tu t'approches et tu te mets face à lui. « Max ? … Waaah, tu as la classe ce soir dis moi ! J'aurais presque eu du mal à te reconnaître dis donc ! » Mais tu as passée trop de temps avec lui pour ne pas le reconnaître. Après tout, c'était ton compagnon pour les quatre cents coups. « Tu profites bien de la soirée ? C'est pas bien de fumer. » Tu tires ta langue, malicieuse, avant de t'asseoir à côté de lui. Le risque de s'ennuyer était diminué maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Téméraire


Messages : 92

Date d'inscription : 12/10/2016

Localisation : chez ta mère

Feat : Ronan Lynch

Crédits : Ava <3

Double Compte : Shasta Mathesson, aka parapluyran

Jason Earnshaw





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
04.01.17 22:59

Ce soir là était un autre soir. Un moment particulier où Jason semblerait déguisé, comme étriqué dans ce pantalon droit et neuf, cette veste assortie assez chic, pour essayer de coller à l'occasion. Et cette chemise qu'on lui a demandé de boutonner jusqu'en haut. Mais rien à faire, ça l'étouffe les fringues comme ça, il en a déjà enlevé un ou deux. Il respire, dit-il. Ses grands pieds de troll sont chaussés, et là encore ce n'est pas une mince affaire de réprimer des petits couinements de gorets quand on sent que ses cinq doigts de pieds (Jason les a compté pour vérifier qu'ils soient tous présent à la sortie) sont littéralement enchevêtré et encastrés les un dans les autres. En plus, il a mis des chaussettes qui grattent et qui lui tiennent chaud. Et puis il y a ce masque ridicule qui ne cache absolument pas son identité. D'abord parce qu'il ne couvre que ses yeux et un peu de sa peau autour, et puis ensuite parce qu'on devine aisément Jason a son crâne rasé de prêt (il a fait un effort pour l'occasion) et à sa stature de grand dadet un peu trop massif pour ce genre de choses. Non, le seul réel masque qui couvre le visage du gryffondor, c'est certainement le rouge pivoine sur ses joues et son petit rictus mi-fier mi-timide. C'est à peu près tout ce qui le préoccupe d'ailleurs. Qu'on ne voit pas trop ce masque là. Parce que ce soir, Jason ne se rend pas seul au bal. Jason a offert son bras à un joli brin de fille comme disent les petits vieux. Il est très fier d'avoir osé demander, et surtout ravi qu'elle ait accepté.

Soudain, il raccroche à la réalité. Il entend qu'on annonce son nom, et juste accroché derrière, celui de sa cavalière. Et il se rend compte que c'est vrai de vrai. Il est bien accompagné par Dawn Nashwood. Qui eut cru observer un tel revirement de situation entre eux ? Mais après l'épisode dans la forêt, aux abords de l'enclos aux dragons, tout semblait couler de source.
Ravi, mais également assez timide de cette entrée en force dans la salle de bal, il entraînait doucement Dawn vers un coin de la salle, où il pourrait souffler, tirer sur son col pour desserrer tout ce bazar qui l'étranglait à moitié. Un peu pas du tout dans ses repères habituels, il essaie de se mettre bien en tentant une blague.

Alors, mon bras est à la hauteur de tes attentes ?

Demandait il en esquissant un petit sourire narquois, bien que ses yeux aient encore du mal à croiser ceux de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 34

Date d'inscription : 12/10/2016

Dawn Nashwood





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
05.01.17 4:40

Ce n'était absolument pas le genre d'événement auquel Dawn aimait participer. Pore que d'aimer, elle ne voulait pas. Ça faisait un moment déjà qu'elle entendait glousser les filles qui se demandaient encore si elles allaient à demander à Kevin ou Jackson. Et quand elles lui avaient demandé, sans doute de manière ironique, avec qui Dawn comptait y aller, elles avaient fait les yeux ronds quand Dawn avait dit "Jason Earnshaw" avec toute l'indifférence du monde.

Bon, en fait, elle n'était pas si indifférente que ça, mais c'était sa manière de le cacher. Parce qu'en fait, c'était surtout une source de stress. Et en particulier parce qu'il était HORS DE QUESTION qu'elle se ramène en robe. Ah ça non. Déjà que la jupe de l'uniforme de Poudlard, c'était limite, elle allait pas en plus se ramener en jupon.
Alors elle avait réussi à trouver un pantalon noir aux jambes légèrement serrées autour de ses cuisses, un chemisier avec un ruban noir autour du col histoire de, et une veste cintrée. Elle ne se sentait pas particulière, ni mise en valeur, mais c'était d'usage et elle s'était donc résignée.
Ce qui l'avait fait le plus suer, c'était le masque. Alors comme elle avait rien trouvé qui lui convenait, elle avait entouré sa tête d'un large morceau de tule noir qui lui cachait les yeux et montait presque jusqu'à ses sourcils.

Maintenant la voilà presque pendue au bras d'Earnshaw, se debatant presque pour que ses pieds touchent terre, et entrant dans la salle à l'appel de son nom.

C'est plus qu'à la hauteur de mes attentes. C'est carrément trop haut, si tu sers trop tes bras contre toi je toucherais plus le sol.

Humour bonjour. Réplique arrive.

Mais on dirait bien que tu t'es plié en quatre Earnshaw. T'as même mit une chemise repassée, j'suis presque impressionnée.

La repartie est un peu moins fluide depuis la forêt, faut dire que Dawn se sent plus timide. Et maintenant elle est plantée au bal avec lui, donc elle essaye de faire en sorte que ça paraisse naturel, même si bon, faut un peu forcer la main.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 16

Date d'inscription : 04/01/2017

Blair A. Lovelace





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
06.01.17 4:24

J'étais trop vieille pour les bals scolaires et définitivement trop jeune pour ces... trucs protocolaires. Enfin, je dis ça, mais même une fois passé l'âge d'or je ne pense pas que je me retrouverais dans un pareil environnement. On ne s'habitue jamais à être présenté lors de son entrée dans une pièce. C'était une occasion un peu trop spéciale, disons ça comme ça, et j'avais seulement hâte que ce soit terminé pour rentrer à Hogwarts. On ne va pas se le cacher, je faisais incroyablement tache dans le décor et bon nombre de femmes fardées jusqu'aux oreilles m'avaient réservé des oeillades peu flatteuses. Tss. Bras croisés, j'avais détourné le regard avant de replacer cet atroce masque noir serti de plumes et de délicats diamants. Ce truc était sans doute le comble de l'inconfortable, sérieusement. La cordelette supposée le tenir en place s'était perdue dans ma courte chevelure d'ébène, faisant gonfler celle-ci par endroits et coinçant certaines mèches en des angles peu naturels. Au moins si ça n'avait été que ça, mais il fallait aussi que mon nez me gratte en quasi permanence, surtout là où ma vieille mésaventure avait laissé une profonde cicatrice encore rougie. Ajoutons à cela que je ne voyais de chaise nulle part et qu'après une longue journée de travail ma jambe commençait à me faire des misères. Bal ou pas, quelqu'un avait bien dû s'occuper des dragons, on ne prend pas congé de ces bêtes-là. La simple idée d'être loin d'eux était déjà bien assez insupportable comme ça. Qui veillait sur eux pendant mon absence ? Et si un élève qui n'était pas au bal s'approchait un peu trop ? S'ils avaient faim et se rebellaient ? Si un individu doté de mauvaises intentions décidait de saisir l'occasion ? Je commençai à tenter de gruger l'ongle de mon pouce, déjà coupé trop court pour que mes dents ne puissent l'atteindre.

Au moins j'avais réussi à ne pas faire de compromis sur ce qui comptait le plus ; je ne portais pas de robe. Au lieu de cela, j'avais réussi à m'en tenir à un pantalon propre de couleur noire, à un haut violet qui était sans doute le vêtement le plus féminin que j'aie porté de ma vie et, par-dessus, à un veston lui aussi noir et aux manches trois-quart. Là s'arrêtait ma victoire, toutefois. On m'avait tout de même contraint aux talons hauts. Ne me restait plus qu'à espérer atteindre un point dans la soirée où tous ces fonctionnaires seraient assez saouls pour ne pas se formaliser d'une invitée qui se balade pieds nus, mais je pouvais encore rêver. Et continuer à exprimer ma frustration en jouant avec mes bracelets argentés, bien plantée dans un coin de la salle de réception, le dos appuyé contre un mur. Plus que quelques heures et je pourrais lancer ces talons dans l'enclos à dragons avant d'aller me presser contre Galahad, mon vieux chien fatigué. Courage. Ça ne peut pas être pire qu'un cracheur de feu, si ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 49

Date d'inscription : 22/09/2016

Double Compte : Je suis aussi Oscar

Winnifred Rosier





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
06.01.17 10:51

Fools
Je ne voulais pas venir. Je ne voulais pas venir parce qu'il y a quelque chose de mort en moi. Morne en moi. Pleure en moi. Et les regrets ont noué des tresses dans mon ventre. Des tresses d'angoisse qui n'habillent rien et surtout pas moi. Pâle incandescence, phoenix sur le déclin. Je ne sais plus ce qu'il y a de brillant en moi. L'hérésie de ces pensées me tuent, moi qui suis moi. Parfaitement moi. Je me tasse et je me tue. À petit feu. Feu? Étincelle mortuaire. Ils sont si beaux et je ne suis rien. Plus rien d'extraordinaire. Je me tasse et je me tue au contact de la foule. Sueur froide sur ma nuque. Brûlante, mais c'est la fièvre de l'inconstance, dodelinant comme ma tête. J'esquisse le plus faux des sourires quand on m'effleure, mais c'est l'angoisse d'être frôlée par eux qui m'étouffent et me saigne. J'ai peur. C'est la stricte et abyssale vérité. Sous mes cheveux roux parfaitement relevés en une couette aérienne il y a trop de peur pour être, paraître. Fabuleuse trouillarde. Je me tasse et je me tue quand je sais qu'il n'y a pas que ça. Mascarade. C'est parce que je porte un masque tangible que le mien s'effrite. Je cherche depuis mon coin l'agréable et le réconfortant. Pitoyablement belle. J'ai essayé de l'être. Ma robe n'est qu'un carcan qui retiennent des choses. Les sentiments. Ceux qui cognent ma poitrine et me tuent. Mes ressentiments. Ceux qui cognent mes tempes et assèchent mes yeux et ma bouche. Mes incorrigibles démons. Qui ne sifflent plus, dorment ou alors me hurlent de m'en aller sur mes escarpins. Trop verts pour suivre mes yeux et le taffeta de ma robe. Mais ils ne prennent pas compte que j'ai les chevilles qui tremblent. Mais c'est peut-être mes épaules trop dénudées qui ne saurait se réchauffer avec les fines bretelles qui retiennent tout et rien en même temps. Mon coeur surtout. Je ne vois ni Marvelou, ni Bo, ni Mint, ni Orion, ni César, ni même Siham et c'est peut-être mieux  ainsi. Je ne suis pas là pour la voir, simplement là pour être, mais comme prévu je me décompose. Je n'ai jamais autant haï un endroit ou même une activité autant que cela. Bal. Bal où dansent les monstres de polichinelle et les princesses n'ont de couronne que leur robe qui met en valeur forme et corps. Le corps qui plaît, mais qui meurt. C'est le mien.

Je décide de ne plus attendre. Surtout quand il y en a un qui cris. C'est un coup de semonce qui me fait abdiquer. Je ne voulais pas venir et je suis venue quand même. Idiote, parfaitement idiote que je suis. Je me faufile, l'émeraude de ma robe menace de fondre sur ma peau tant ce qui brûle c'est eux, les autres, ils me tuent quand ils s'amusent et que tout cet endroit est ridicule. J'ai des plumes sombres sur le coin près de mon oeil gauche, accrochées sur le masque, mais ça ne fait pas de moi un oiseau. Ou alors un charognard. Ma main s'évade sur ma bouche purpurine qui voudrait se fendre, quand je retiens mille terreur derrière mes dents. Je vais me cacher sous une table de banquet, je m'écroule sur mes genoux en réalité. Là-dessous je constate que je suis essoufflée. Depuis quand le monde me coupe-t-il le souffle? Ou alors c'est vrai que je meurs. Ou du moins ce qu'il y avait de plus fabuleux. C'est ça. Le déclin.

Je ne voulais pas venir, mais j'y suis, je suis.

Princesse d'argile, je tourne le dos et je sors ma baguette de mon sac pour pouvoir lancer un Orchideus et faire pleuvoir des fleurs autour de moi pour tresser des couronnes de fleurs.
Codage©Perpendiculaire
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

Sören Vilhjálmsson





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
06.01.17 18:29

Aaren au bras, Sören fait face au porte-au-loin qui les mènera au château. Soigneusement, il revêt son masque. Il lui a fallu un moment pour le terminer mais il ne regrette pas. L'absence de bouche fait écho à son impassibilité. Comme coupé en deux avec une grande précision, le masque ne laisse apparaître que son œil droit, des étincelles étant peintes à l'endroit où on aurait fait un trou pour l'autre œil. Avec son costume jaune moutarde et sa cravate rouge soigneusement nouée sur une chemise noire, il ne fait aucun doute qu'il est gryffondor. Après tout, en tant que préfet, il devrait au moins porter les couleurs de sa maison.

Leurs deux noms sont annoncés, ils entrent dans la salle. Les couleurs éblouissent le blond pendant de longs instants. Pourvu que les sigmas ne viennent pas gâcher cette soirée-là. Il a bien sa baguette cachée sous le jaune mais il n'est pas sûr d'être efficace s'ils débarquent. Le souhait d'un bal paisible bien ancré dans son cœur, il s'apprête à passer une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 24

Date d'inscription : 04/01/2017

Localisation : Dans ma classe, probablement.

Feat : Aqua - Kingdom Hearts

Aignéis S. Dalgaard





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
08.01.17 18:03

In Hushed Whispers;
« There's movement in the stillness. »

Rien de similaire aux bals organisés par Poudlard.

Malgré l’ambiance qui se veut festive, on sent la tension qui s’immisce entre les danses, qui pointe dans les notes jouées par les musiciens, dans les voix chuchotées des hauts-placés jetant des regards furtifs aux alentours, de peur que l’information dite à leur collègue ne tombe dans une oreille indésirable.

À Poudlard, elle se serait vue se faufiler entre les élèves, échangeant avec eux quelques plaisanteries, leur souhaitant de joyeuses fêtes. Ça aurait été un moment de réjouissance duquel elle aurait pu se retirer à n’importe quel moment, après s’être assurée que tout allait bien et qu’un autre collègue s’aviserait de surveiller les élèves.

Ici, c’était différent. Ils avaient été invités, certes, mais l’invitation portait des saveurs d’obligation, et celle-ci, bien qu’elle puisse prendre des tournures de surveillance d’élèves – elle avait déjà croisé Lux en punir sévèrement certains s’étant mal comporté – servait aussi de cueillette d’informations et d’échange d’opinions.

Les grands noms se réuniraient bientôt afin de converser sur les protocoles, les marches à suivre quant aux menaces des Sigmas, menaces qui laissaient un goût amer dans la bouche de l’enseignante. Elle aurait voulu rester dans ses appartements, oublier ne serait-ce qu’un instant la menace avec un bon roman. Elle aurait aimé se plonger dans ses histoires pour oublier celle qui se préparait. Mais, malheureusement, elle se devait de rester ici et d’endurer la soirée, d’espérer le mieux, de se préparer pour le pire.

C’était vêtue d’une élégante robe d’un bleu ciel brodée de filaments argentés laissant son dos à découvert qu’elle s’était présentée au Palais d’Hiver, un masque immaculé ornant son visage pâle, cachant ses traits, mais ne cachant pas pour autant son apparence : sa chevelure aux couleurs océaniques en révélait beaucoup plus que les traits de son visage.

Ne préférant pas être au milieu de la salle – trop de monde, trop d’action, de paroles – Aignéis s’était dirigée vers un des murs, maudissant les chaises absentes et refusant à plusieurs reprises les flutes de champagne qui étaient offertes. Elle devait garder sa tête claire – et prenait très mal l’alcool.

L’ex-Poufsouffle tire délicatement, à plusieurs reprises, sur une des mèches bleutées de ses cheveux, ses yeux anxieux dissimulés derrière son masque scrutant le périmètre. Et si quelque chose se produisait, là, maintenant? Elle avait beau avoir sa baguette à portée, cachée dans une poche magique de sa robe, mais elle ne se sentait cependant pas plus en sécurité. Là n’était pourtant pas sa plus grande crainte : les élèves, s’il advenait que les Sigmas décident à nouveau d’attaquer, pourraient se retrouver en danger.

Et quoi de mieux qu’une soirée où plusieurs politiciens et représentants se trouvent afin d’attaquer, de semer la panique, de déchainer le chaos?

Se cachaient-ils sous ces masques des visages teintés d’une idéologie révolutionnaire?

Relaxe. De t’en faire autant ne fera qu’attiser ton anxiété. Si ça se trouve, tout se passera bien.

▬ Encore quelques heures et ce sera fini. Murmure assez léger pour calmer l’angoisse dans sa voix, mais assez fort pour se faire entendre.

Pourvu que tout aille bien.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 20

Date d'inscription : 08/12/2016

Arno T. Cavaletti





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
08.01.17 20:08




J'ai plaqué nerveusement une petite mèche de cheveux qui s'est immédiatement relevé sur le sommet de mon crâne. Je me trouvais devant la porte de la salle du château où se déroulait le bal masqué, seul, mal coiffé et nerveux. Je regardais les nombreux couples rentrer dans la salle et immédiatement s'amuser, danser, boire et manger. Mais moi je restais en dehors, essayant en vain d'avoir l'air présentable. Peut-être que si j'avais réussi à inviter quelqu'un j'aurais fait un peu plus d'effort, mais malheureusement j'avais eu que des refus. Beaucoup de refus. La plupart des personnes que je connaissais avaient déjà des cavaliers/cavalières, j'avais même demandé à des inconnus, pensant que j'allais tomber sur quelqu'un qui était aussi seul que moi, mais non.
Alors pourquoi j'avais décidé de venir ? Peut-être parce que je n'avais pas envie de rester seul dans la salle commune de Poudlard, autant rester seul dans une salle pleine de monde. Là encore je pourrais tomber sur quelqu'un d'aussi seul que moi et peut-être faire connaissance. En parlant de connaissance, je reconnaissais plusieurs élèves à l'intérieur de la salle, certains étaient en train de parler a leur compagnon de soirée, d'autres étaient en train de danser.
Danser, c'était encore un truc que je ne comprenais pas vraiment. En étant quasi-sourd, tout ce que je pouvais entendre c'était un brouhaha général, et non pas une musique d'ambiance comme tout le monde. Pour faire simple, il suffit de s'imaginer que j'ai ma propre musique sur les oreilles et que si je me mets à danser, ça sera obligatoirement quelque chose d'aléatoire qui ne colle pas du tout à la musique que tout le monde entend.

Mais bon, fini de se lamenter. Ce n'était pas en restant en retrait que j'allais pouvoir passer une bonne soirée. Après tout un bal ce n'était pas que avoir une cavalière et danser sur des musiques entraînantes. ... D'accord, je haïssais un peu ma vie sur le coup. J'ai arrangé mon nœud papillon et je suis rentré dans la grande salle.
Il y avait beaucoup d'adultes qui discutaient entre-eux. Il y avait également quelques professeurs et autres membres du personnels, du moins je pensais en reconnaître certains. C'était plutôt difficile à dire avec leur tenue chic et leur masque. Je m'étais habillé assez simplement, chemise blanche, pantalon, veste et chaussures noires. J'avais seulement un nœud papillon aux couleurs de Poufsouffle pour me distinguer un petit peu et un masque assez simple légèrement doré. Comme personne ne nécessitait mon attention je me suis approché du buffet. Après tout je n'étais pas un bon Poufsouffle si je ne touchais pas à la nourriture ! J'ai commencé à manger un petit four, puis deux, puis j'ai complètement fini un plateau entier. Je lançais des regards vers les personnes qui s'approchaient. Je détournais le regard à chaque fois, faisant semblant de chercher quelqu'un parmi la foule. Puis je me suis servi un verre, sans vraiment savoir ce que c'était, puis je me suis assis, seul, mon verre dans une main et un petit four dans l'autre.





ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun] Raw
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 124

Date d'inscription : 17/10/2016

Feat : Red - Transistor. Irl: Dakota Blue Richards

Siobhan MacLochlainn





Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]
09.01.17 12:30


Le porte-au-loin venait de transporter Siobhan jusqu’au lieu du bal depuis à peine quelques secondes que déjà, elle avait glissé une cigarette entre ses lèvres. Mais alors qu’elle s'apprêtait à porter la flamme de son briquet jusqu’à son tube de nicotine, elle remarqua qu’elle se trouvait au centre d’une pièce et non pas à l’extérieur du bâtiment, comme elle se l’était imaginé.
Il y a des habitudes qui sont difficiles à mettre de côté, même pour un évènement comme celui-ci, mais fumer à l’intérieur n’était pas dans ses habitudes et ne le serait probablement jamais.
Elle glissa finalement sa cigarette au-dessus de son oreille droite et rangea son briquet dans la poche du perfecto qu’elle portait par-dessus sa tenue de soirée. Ni sa robe, ni son masque n’étaient extravagants, à l’exception peut-être de son mètre quatre-vingts qu’elle avait accentués en s’étant perché sur une paire de talons hauts qui la faisait dépasser de plus d’une tête la plupart des invités présents pour la soirée. Cependant, ce qui la démarquait surtout du lot était les deux chapelets qu’elle portait autour du cou ainsi que sa veste de cuir qui tranchait avec les tenues et accessoires plus communs des autres convives.

Visu' de la tenue:
 

Ce n’était pourtant pas pour se faire remarquer qu’elle portait tout cela, mais simplement un moyen pour elle de garder son identité et d’éloigner de possibles angoisses à venir. Ces détails la rassurait.

Alors qu’elle en profitait pour placer le masque sur son joli minois, un homme masqué, qu’elle n’avait pas encore remarqué jusque-là, se mit à annoncer son entrée d’une voix puissante, lui extirpant un léger sursaut.

« Bordel ! Mais pourquoi il hurle celui-là ? C’est bien la peine de porter un masque si c’est pour crier notre nom à travers la ville. »

Elle marmonnait ces mots puis riait à sa propre remarque en secouant légèrement la tête, tout en s’éloignant le pas rapide, observant ce qui l’entourait. Oh, elle ne s’occupait pas encore des visages à cet instant, plutôt de trouver de quoi entamer la soirée comme il se devait. Elle se retrouva assez rapidement au niveau des tables sur lesquelles étaient disposées des verres de toutes formes et de toutes contenances. Un barman lui demanda ce qu’elle souhaitait boire et, sans plus de cérémonie, elle lui demanda la liste des alcools dont il disposait. Finissant par se mettre d’accord avec celui-ci, il lui indiquait les coupes de champagne placées en bout de table.

Siobhan en saisissait un, se délectant rapidement de la première gorgée du breuvage divin. C’est alors qu’en détournant son regard de la table, elle aperçut une silhouette familière et, visiblement, pas très à l’aise dans cet environnement de marbre et d’or. Elle pivota une nouvelle fois vers les coupes et en attrapa une seconde avant de faire route vers le professeur Adalhard adossé contre l’un des murs de la salle.

Une fois à proximité et voyant que son approche n’avait pas été remarquée, Siobhan l’interpella d’une voix posée et douce, ne souhaitant pas la brusquer comme elle avait pu l’être elle-même précédemment.

« Bonsoir professeur. Alors ce bal ? Bien plus sauvage et dangereux que des dragons, pas vrai ? » Elle souriait en coin alors, affichant un air légèrement moqueur avant de poursuivre, lui tendant la coupe de champagne qui lui était destinée. « Un peu d’aide ne serait pas de refus pour supporter cela, qu’en pensez-vous ? »

Il est vrai qu’offrir un verre d’alcool à une enseignante et en boire un devant elle n’était peut-être pas la meilleure des idées, mais si ce genre de détails dérangeait Siobhan, ça se saurait.




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: ÉPISODE #10 — Grand Bal Masqué [Sujet commun]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Ailleurs :: Londres :: Le Château d'Hiver-
Sauter vers: