Partagez
 

 Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
03.01.17 15:32

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Bleu.
Vert.
Bleu.
Vert.
*Raaah ! Mais t’façon j’irais pas à ce bal !*
Tu secoue la tête, essayant vainement de chasser l’idée d’une quelconque robe pour un quelconque bal auquel tu as déjà décidé que tu n’irais pas.
Comme toujours quand tu es dans tes pensées dans les couloirs, te dirigeant en cours d’Étude des Runes, avec la certitude d’y être un peu en retard… tu marches droit devant toi, sans réellement voir ce qui se déroule sous tes yeux. Rarement tu percutes des gens, généralement ces derniers se dévient de ta trajectoire d’eux même… pourtant.
BAM.
Pendant un instant ton équilibre est précaire, tu ne sais pas encore si tu vas pouvoir rattraper ton corps et retomber sur tes pates tel un chat ou si comme bien souvent, tu vas t’étaler face la première sur le sol de la coursive. Par chance ton esprit revient se connecter rapidement à cette réalité insipide et tu restes maitresse de ton équilibre, jetant sans plus attendre un regard noir à celui qui t’as percuté.
Cassidy Arcturus Hinglsey.
Un foutu sang-pur, un foutu Gryffondor qui visiblement ce croit permit de te percuter comme si de rien n’était. C’est fou comme la colère grimpe vite à la vue de ce si flamboyant…
Rouge.
Tu ne sais pas grand-chose de lui, tu cherches rarement à t’intéresser aux gens, peut-être parce que peu de monde te porte de l’intérêt Zephyrus. Tu sais tout de même que Cassidy est de la même année que toi, arrivés ensembles à Poudlard il y a quatre ans, même double cursus suicidaire ; rien de plus. Mais il y a son regard, son regard sombre et profond, comme s’il y cachait une galaxie de secrets.
Il y a ses yeux.
Son allure en clair-obscur.
Qui se détache du paysage.

Tu vas au bal ?

Sans tact, sans gêne.
Impulsive.
Tu veux découvrir et savoir, savoir ce que cache Cassidy dans son si beau et énigmatique regard.
Haussement d’épaule et visage neutre.
Tu n’as pas besoin d’un coup d’œil à ta montre pour savoir que tu es réellement en retard à ton cours. Déjà tes pas se détournes en direction du chemin, reprenant le tracer de départ. Le vert de ton regard passe par-dessus ton épaule.
Le son de ta voix.

De toute façon, tu me reconnaîtras.

Décision hâtive, mais prise.
Ce n’est pas une invitation, mais une raison.
Quelque chose qui te fera oublier pourquoi tu avais la trouille de demander à Parfait de t’accompagner.
Quelque chose qui fera que demain tu seras dans cette salle pleine de monde, prête à danser.
Quelque chose d’orangé, de flamboyant, de…
Rouge.

Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy. 3254757458_1_5_LhrRuy0s

Boswell Zephyrus, représente de Poudlard.

Un écho.
Tu te demande pourquoi énoncer ta présence et te demander de porter un masque. Rapidement tu constates ne pas avoir le temps de te poser des questions aussi futiles, qui pourtant mériteraient examen de consciences… ton esprit est déjà bien trop happé par le spectacle, par la beauté du lieu et des étoles mouvantes autours de toi, de ce ciel étoilé artificiel au dessus des têtes coiffés.
Tu t’enfonces un peu plus dans la masse, ne cherchant personne, sachant que si l’on souhaite te trouver, on te reconnaîtra, malgré le masque et la couleur que tu abordes en ce soir de festivité.
Orangée.
Rouge.
Feux.
Comme la flamme d’une bougie, tu es instable.
Cheveux rassemblés aux sommets, donnant une impression désordonnés et piqués de deux plumes de corbeaux et d’une de vivet dorée.
Maquillage léger, lèvres sanguine et visage caché par le masque de ce même feu que la robe, donnant une allure sauvage.
Renarde.
La robe est simple, longue, traînant légèrement au sol, la couleur est oscillante. Cintrée elle tombe plus large, donnant la possibilité de bouger, de courir si le besoin s’en fait ressentir. Décolleté profond en V, sans être vulgaire, formé par l’unique maintient de la robe se trouvant dans la nuque. Dos nu dévoilant le creux des reins, en un V lui aussi, ainsi que le dernier tatouage que tu as fais Zephyrus, cadeau de Noël. Un ouroboros initialement à la cheville gauche, mais étant magique, ce soir tu lui as demandé de venir se positionner en grand dans ton dos, tout comme le serpent du caducée d’Asclépios ; se mouvant de temps à autre, sifflant quand bon lui semble.
Musique.
Envoûtante.
Tu ferme les yeux et te laisses porter.
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
04.01.17 22:48

slytherin's heirs


Tu ne savais pas si le fait de te détester était une nouvelle mode, mais en tout cas c’était lancé. Tu ressentais le même genre de sensation qu’en présence d’Alice les années précédentes. Les mauvais regards pas plus hauts que l’autre, le mépris signifiant, une attirance insouciante…
Zephyrus était de ces personnes pour qui tu pouvais avoir des sentiments. Pas amoureux, non non, mais elle te faisait ressentir des émotions. La plupart des gens n’en étaient pas capable. Son rejet envers toi - ou plutôt la maison dans laquelle te trouvait - te rendait curieux.

La fin des cours retentit, le début d’un autre aussi. Au détour d’un couloir, tu aperçois sa chevelure de rouquine chevaucher les airs comme un blizzard au coucher de soleil. Le temps semble s’enfuir lentement, comme parcimonieusement ennuyé. Ses courbes sont harmonieuses, fascinantes et si envoûtantes que tu te perds à en suivre les lignes longilignes. Tu t’envoles tellement que celles-ci s’entrecoupent, se détruisent dans un marasme irrégulier. Et tu la percutes.

De ses prunelles fantomatiques, elle te dévisage comme une proie qu’elle voudrait voir brûler, comme un ennemi à exterminer. Soudain, sa tête se relâche et les flammes s’estompent au fond de ses dangereuses iris. Elle te demande soudain si tu te rend au bal organisé par l’école.
Tu ne savais pas si tu devais t’y rendre, après tout, outre l’amusement et le divertissement créé par l’ivresse et la musique… tu n’étais pas vraiment un type à te plonger dans la foule.

“Peut-être.”
Un sourire se dessine sur tes lèvres quand ses prunelles céladon détourne le regard, au rythme extatique de ses pas pressés et pressants. Fixant ses jambes déambuler telle une marionnette se libérant de ses fils, elle confirme d’une voix ambitieuse le rendez-vous. Parce que oui, c’est un rendez-vous.
“En effet.”

Au final, tu n’avais presque pas parlé. Tes pensées se détournèrent de la rouquine pour te focaliser sur Alice qui venait de passer rapidement sans t’apercevoir. Tu hausses les épaules, tu la croiseras sûrement à la soirée.

_____

La démarche fière et la tenue en prime, tu arrives aux grandes portes de la salle de bal. Tu portes un costume noir, au dessus d’une chemise… bleu. Orné de deux boucles d’oreilles.. bleues. Tu ne sais pas pourquoi tu as choisi cette couleur. Peut-être parce qu’elle est aussi rare que votre rencontre ? Quelque chose t’attire indiscutablement à cette fille, un lien plus profond et ancré que tout ce que tu pourrais imaginer. Un lourd secret qui vous pèse à tous les deux et dont tu ne t’es pas encore douté.

Les cheveux aussi noirs que le cosmos lui même, tu passes une main entre ceux-ci pour les rabattre en arrière. On te demande ton identité et te tend un masque.
“Hinglsey Cassidy, représentant de Poudlard.”

Tu aperçois rapidement Lilibel au loin, et accompagnée, ce qui t’écorche un sourire nerveux. Tu sais que ton père et ta mère seront sûrement là également. Les Hingsley sont toujours présents dans les fêtes mondaines et il y a avait des chances qu’ils se soient invités au nom de leur rang.
On te laisse finalement rentrer, après avoir contrôlé ta baguette. A l’écoute de ton identité, tu sens une légère gêne de la part du vigile.

Une fois dans la place, tu te mets à chercher, à inspecter, à espionner, à trépigner..  d’impatience. Tu la cherches, cette vague auburn aux poissons d’or. Tu penses bien sûr à sa chevelure azelane. Tu n’en avais jamais vu d’aussi flamboyante avant elle. Aussitôt une silhouette déambulante au milieu de la foule, bercée comme une enfant par la musique.. elle t’apparait comme un ange, provoqué par les ailes magiques de son tatouage ondulant dans le creu de ses reins. Tu t’approches d’elle et lui prend la main, comme pour l’extirper de ses songes poétiques et mélodieux.

“Bonsoir. Ce n’était pas si dur en effet de te reconnaitre. Tu es magnifique ce soir.”
Tu arborais une moue décontracté et sincère. Ce n’était pas le tact qui te manquait.. du moins en fait si, non ?
Cet azuréen que tu portais fièrement et ces allures de renarde.. on aurait dit que les rôles se seraient inversés pour la soirée.

“Tu aurais fait une merveilleuse gryffondor.”
C’était facile, d’accord. Tu la dévisages, amusé et narquois en lui tendant la main pour l’inviter à danser.
“Quelque chose m’attire chez toi, mais je ne saurais pas dire.”



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
09.01.17 0:27

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Tout n’est plus que
Musique.
Bercée par le rythme tu te laisse emporter.
Submergée.
Le temps semble s’égrainer plus lentement, une galaxie commence à se dessiner sous tes paupières closent et puis…
Contact.
Déstabilisation.
Tes yeux s’ouvrent surpris, comme s’ils revoyaient la lumière pour la première fois depuis longtemps. Tu ne vois pas encore clairement qui te tiens la main, mais comme un reflexe, tes doigts se resserrent sur cette prise étrangère.
Une voix te parvient.
Cette voix.
Cassidy.
C’est comme s’il s’imposait pour la première fois à ton regard vert.
Il est si bleu.
Bleu.
Comme tu l’es si habituellement.
Son compliment te touche, un léger sourire relève tes lèvres, alors que ton regard scrute et note la sincérité de ses traits. Sa seconde remarque, peut-être aussi de gracieux mots, n’a pas le même effet que la première. Ton sourire s’estompe un instant et tu hésites à lui dire qu’il n’aurait malheureusement pas fait un Serdaigle convainquant, mais tu te ravises. Tout simplement parce qu’a bien y réfléchir tu aurais effectivement fait une merveilleuse Gryffondor, mais aussi un parfaite Serpentard… du moins, pour certaines qualités dont la nature avait décidé de te pouvoir.
Amusé et narquois.
Il t’invite à danser.
Un sourire reprend place sur tes lèvres alors que tu ne prends pas sa main, mais l’entraine tout de même dans une danse. Vous savez, ce genre de danse où l’ont est proche, que l’ont danse à deux en se regardant droit dans les yeux, sans pour autant se toucher.
Ta tête fait non quand il tente de pourtant saisir ta main entrainante.

Il paraît que c’est mon côté sauvage qui fait ça. Ce côté inaccessible. Tes mots sortent comme une plaisanterie à tes oreilles, alors que tu danses à ta façon avec lui. Il y a aussi quelque chose qui m’intrigue chez toi… Ce sont tes yeux Cassidy, t’es yeux pleins de secrets.

Doucement tu t’avances vers lui, l’obligeant ainsi à reculer, puis tu fais marche arrière. Portée par la musique, tu l’embarques sur ce chemin que tu as décidé de prendre. Est-il prudent et sage ? Tu es presque sûre que non, connaissant ta capacité à toujours faire le mauvais choix, à miser sur le mauvais cheval. Pourtant tu ne peux t’empêcher d’ajouter d’une voix chuchotée, presque sensuelle :

J’ai entendue dire que cette danse était plus excitante qu’un tango quand elle est bien dansée.

C’était peut-être bien vraie, le savoir tu t’en fichais, mais tu savais que c’était comme s’il y avait de l’électricité statique entre vous deux. Ainsi qu’un quelque chose qui t’obligeais à plonger tes yeux dans l’abîme de son regard, comme si tu y trouverais réponse à tes questions.
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
09.01.17 13:42

slytherin's heirs


Elle joue. Mais tu ne connais pas les règles.
Elle s’expose quand ça s’impose, et tu exploses. Comme si tu venais de retrouver un membre de ta famille que tu n’as jamais connu. Tu sens que quelque chose vous lie étroitement.
Le temps se distille à travers des particules de partitions. Les notes bercent ton esprit étrangement concentré sur un détail de la demoiselle qui t’accompagne.

Alors que tu tends ta main, ses longs doigts filiformes la frôle sans la saisir. Alors qu’elle bat doucement de ses cils démesurés, tu ne fixes que ses lèvres. Indomptables. Elle t'entraine alors dans la danse, comme une renarde à qui on ne peut espérer passer de collier. Libre et sauvage, elle n’est pas du genre à se laisser faire. A te laisser faire. Et pourquoi ? Aurait-elle peur de l’emprise que tu pourrais lui infliger ? Frémirait-elle à l’idée de serrer la main de quelqu’un d’autre ? Tu te poses un tas de question. Est-ce un acte de parade ou au contraire, un repliement sur elle même.

Elle refuse à nouveau que tu guides la danse. Soit, ça ne te pose pas de problème. Elle confirme - avec sarcasme peut-être - le ressentis que tu eus quelques instants auparavant.
“Inaccessible ? Ce rôle me plait, c’est amusant à voir.” L’éducation que tu avais reçu t’avait appris à bien choisir tes mots lors d’une conversation. Afin de ne pas déstabiliser ta partenaire non plus, tu ajoutas au creu de son oreille.
“ça te rend mystérieuse, ça me donne envie d’en savoir plus.”

Elle prend soudain parti d’accélérer la cadence. Tes pas assurés pourraient en perdre le fil, si tu ne t’étais pas reconcentré sur la danse. Même si tu avais reçu des cours, ce n’était pas non plus un centre d’intérêt qui avait mérité des années de pratique.
Alors qu’elle te susurre des mots doux à l’oreille, un nouveau sourire naquit au coin de tes lèvres. Cette fille… Elle avait également l’art de retourner la situation.

“Nous allons voir ça.” Tu passes ton bras dans son dos, le descendant habilement dans le creu de ses reins, appuyant pour l’obliger à se cambrer et à tendre sa jambe gauche, et à passer la sienne par dessus ta cuisse. Le tango argentin, tu connaissais. C’est la danse favorite de tes chers parents.

Soudain, tu perds le fil. Tu perds la ligne parfaite des courbes de ta partenaire, manquant de la lâcher. Une voix au fond de ta tête, qui s’insinue tel un parasite que tu connais si bien, ondulant dans les parois étroites de ton cerveau. Alors que Zephyrus manque de tomber - étant en équilibre contre toi - tu la rattrapes par la taille avant qu’elle ne touche le sol, l’air effarouchement absent.





oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
09.01.17 14:29

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Souffle.
Dans le creux du cou.
Un rire manque de t’échapper.
C’est probablement pour cela que tu l’as entrainé, essayant de voir jusqu’où il te suivrait avant de craquer. Tu n’as pas eu à attendre longtemps, il a suffit de quelques mots bien choisi, dit sur le ton approprié et le voilà déjà esclave de tes courbes.
Son sourire veut tout dire.

Il me tarde de voir ça.

Alors que tu le provoque de tes mots, sa main habile descend le long de ton dos, se logeant à la limite du tissu, plus bas il aurait prit la gifle de sa vie. Le serpent gigote sur ta colonne vertébrale. Doucement, comme si une brise légère venait de te caresser, tes poils s’hérissent.
Ton corps obéit au siens, comprenant rapidement le mouvement qu’il doit effectuer.
Le tango argentin.
Comme toutes jeunes filles, enfin c’est que tu penses, tu as appris un minimum à danser et tu t’y es plutôt intéressée, même si c’est surtout la musique qui a su toucher ton cœur, la musique qui t’as entrainé et apprit à bouger en rythme.
A t’envoler sans balai.
Pendant un instant tu le sens avec toi, prêt à t’amener dans la danse qu’il a choisi, puis tu le vois avant de le sentir. Tu sais ce que c’est d’être en équilibre, tu sais aussi ce que c’est que de se casser la gueule. Ses mains t’oublient et tu sens la gravité te rappeler à elle.
Pourtant, il te rattrape. Au dernier moment, à quelques centimètre du sol, avant que ta tête ne s’éclate sur les pavés.
Son regard est loin.
Vitreux.
Ses mains sur ta taille sont crispées.
Ce n’est qu’à ce moment là, en suspend, que tu prends conscience que tu entends.
La musique ce fait lointaine.
La voix t’envahie.
Ruisselante, elle coule.
Elle siffle.
Tes yeux verts retrouvent ceux de Cassidy l’instant d’après et comme une évidence, comme si cela était écrit sur son front, tu comprends. Le puzzle ce met en place.
La peur mêlé au dégoût.
De façon délicate tu le fait basculer, vous redressant… le sang commençait à te monter au crâne dans cette position. Doucement, tu l’entraînes dans une danse plus calme, ressemblant à une valse. Tu lui laisse un temps, avant de le reconnecter à toi en seulement quelques mots que seul lui puisses comprendre, chuchotés au creux de son oreille.

Toi aussi tu les entends.
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
10.01.17 0:23

slytherin's heirs


A quelques secondes près, ta partenaire épousait le sol de façon disgracieuse. Ce genre de maladresse ne te ressemblait guère, au contraire. Les sifflements incertains s’évanouirent dans la nuit, et la douce mélopée de la musique reprit pleine conscience de ton esprit.
D’une moue gênée, tu la redressas habilement, avec force et poigne. Une fois sur des deux pieds, tu ne pus t’empêcher de vérifier si elle n’était pas blessée. Des allures de gentleman en extérieur, pour cacher ce besoin maladif de ne pas ressentir de culpabilité.

“Tout va bien ?” Une demande presque machinale alors que tu passais une main dans ses cheveux pour les remettre correctement, avant de détourner le regard, sans même attendre de réponse.

Comme si cela ne l’avait pas affecté, la jolie auburn gardait une assurance et une énergie qui auraient pu te faire ciller. Ces sifflements, au creux de ton âme, n’avaient de cesse de te faire perdre tout tes moyens. Car si pour certains, ce don apparaissait comme une bénédiction, pour toi il n’était synonyme que de malédiction.

La danse reprit son cours, mais beaucoup plus douce, au rythme d’une berceuse ou d’un envoûtement. Tu fus presque étonné qu’elle ne te demande aucune justification concernant ta légère perte de conscience d’il y a quelques instants. Soudain, alors que ses émeraudes te fixent sans gêne, accompagnés d’un malaise silencieux, sa voix sensuelle fige ton corps qui n’effectuent plus que des mouvement strictements machinaux. Toi aussi tu les entends. Tu les entends. Mais qui ça ? Tu le sais pertinemment au fond de toi. La vérité se reconstruit, tu revies rapidement des passages, des paroles, tu la vois dans ta tête, comme un film que tu repasses en boucle.

Serait-elle fourchelangue ? Comment cela pouvait-être possible ? Tu fronces les sourcils. Tu ne lui as toujours pas répondu ? Feignant un sourire complètement faux, tu assures publiquement :
“Je ne vois absolument pas de quoi tu pourrais faire allusion.”

Tu as besoin de réfléchir, de faire un choix. Rapidement. Il faut quelques secondes, quelques minutes. Tu gagnes du temps.
La musique s’arrête et les danseurs se dispercent vers le buffet pour boire un coup. Tu te saisis du bras de la rouquine pour l’entrainer à part, sans lui demander son avis. Tu as le pas pressé et pressant. Ouvrant une porte au hasard, vers le fond de la pièce, tu te retrouves dans une immense cage d’escalier. Celle-ci était bien évidemment vide, au profit de la somptueuse salle de bal. Tu la forces à te suivre, grimpant les escaliers, quelques marches et la pousser contre le mur. Tu plaques tes deux mains de part en part de son visage de porcelaine.

“... Tu es fourchelangue ?”  





oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
10.01.17 19:59

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Si tout vas bien ? C’est à lui qu’il devrait poser la question.
Tout dans son expression, dans le ton de sa voix laisse entrevoir une gêne inexplicable en apparence, mais que toi tu as compris Zephyrus. Tu lui affirme d’un simple acquiescement que tout vas bien de ton côté et doucement tu l’entraines sur cette danse calme, doucement, le temps qu’il se remette et là, tu lui dis, au creux de son oreille ce que tu sais.
Il se fige.
Ses yeux se perdent à nouveaux.
Tu sais que ce n’est plus toi qu’il voit même si ses iris sont plantés dans les tiens.
Ses sourcils se froncent.

Il peut dire ce qu’il veut, son sourire n’est pas naturel. La torsion de ses traits et le son de sa voix le trahit. Dans son regard tu le vois.
L’agitation.
La panique.
Il essaye de gagner du temps en jouant à l’ignorant.
Tu ne dis rien, tu garde ton fin sourire en place Zephyrus et tu attends tout simplement. Tu attends de voir comment il va gérer cette situation que le met si mal à l’aise, qui le surprend autant qu’elle lui coupe l’herbe sous le pied.
La musique se suspend un instant.
Dispersion.
De la foule.
Et de lui, t’entraînant dans sa suite.
Sa poigne est forte sur ton bras, mais tu ne bronche, pas maintenant, tu le suis. Au pas de course. Il est plus paniqué qu’une proie en pleine chasse. Tu as presque l’impression que si tu te retrouvée collée à lui tu sentirais son cœur battre la chamade.
Tu gravis des escaliers et sans vraiment t’en rendre compte avant, sans pouvoir le prévoir, tu te retrouve plaquer contre le mur. Les mains de Cassidy contre ce dernier, chacune d’un côté de ton visage.
Son souffle te semble court, le tien est relativement régulier, ce que tu attends, c’est que la vibration dans ton dos s’arrête ; celle de quand il t’a si galamment coincés contre ce mur.
Tu as envie de lui rire au nez.
Il est de ceux qui vois ça comme une malédiction, de ceux qui se croyaient seuls, de ceux avec de la peur et de l’égo à profusion.
D’une main que tu poses sur son torse après avoir fait un rapide aller-retour entre ses pieds et ses yeux, tu l’oblige à reculer. Sans force tu te décolle du mur, sourire toujours en place, mais ton regard est de marbre. Ta bouche s’ouvre, la voix qui en sort est calme, plutôt neutre, pourtant on comprend de suite que les frivolités ont disparues.

Ne recommence plus. Ne me traîne plus derrière toi comme une enfant le ferait avec une vulgaire poupée de chiffons. Ne me plaque plus jamais de la sorte contre quoi que ce soit sans y être invité. Tu as peur Cassidy Arcturus Hinglsey et sache que la peur n’excuse malheureusement pas tout. Tu ne sais pas à qui tu t’en prends, tu ne connais pas la personne derrière ce masque, alors reste à ta place. Sinon, tu peux me croire quand je te dis que tu ne dormiras plus jamais tranquillement, que les voix rampantes sur tes draps viendrons te hanter nuits après nuits. Il est maintenant plaqué contre le mur d’en face, doucement ta main tombe et revient le long de ton corps. Ne recommence jamais plus, ou alors, tu seras seul fautif de ta nouvelle folie.

Tu le fixe, droit dans les yeux, ne bougeant pas d’un millimètre. Tu n’as rien a ajouté, mais tu reste, curieuse de savoir ce qu’il pourrait bien faire la tout à coup. On peut s’attendre à beaucoup venant d’un Gryffondor cachant une âme de serpent et tu es bien placée pour le savoir Zephyrus, n’est-ce pas ?
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
11.01.17 10:08

slytherin's heirs


Enfin elle révélait son vrai visage, faisait tomber le masque. Tu la fixais avec intensité, sans trop être sur de ce que tu faisais. Etait-ce une bonne idée d’y aller si franchement ? Tu avais l’impression de dévoiler ta seule faiblesse. Impulsif. Tu franchis la limite, fais le pas de trop jusqu’à t’en brûler les ailes.
Alors que le silence règne, elle ne semble pas vouloir répondre à ta question. Pendant quelques secondes, la panique te gagne et l’angoisse s’insinue sinueusement jusqu’à tes tempes qui battent en rythme. C’est le vide de tout bruit à cet instant qui te glaça amèrement le sang, qui remontait rapidement à ton cerveau.

D’un mouvement rapide, elle inverse les rôles. Le retour du tango, la reprise du contrôle. Ce mouvement si brutal était-il, cachait une élégance féminine maitrîsée. Sans chercher à résister, ton dos heurte le mur d’en face. Maintenant, tu sais ce que cela fait. Ta chevelure d’ébène cache ton regard, tu ne cherches pas la confrontation.
Alors elle hausse le ton. Elle ne se laisse pas faire. Elle se targue de pouvoir venir hanter tes nuits. Tu es touché en plein égo, titiller à la limite de ta colère. Alors tu encaisses, tu encaisses jusqu’à ce qu’elle finisse son laïus insupportable.

Un sourire narquois se dessine au coin de tes lèvres. Est-ce que tu craindrais ces menaces ? Oui. Est-ce que tu vas en rester là ? Non.
“Zephyrus, Zephyrus… Aaaah.”   

Un soupire s’échappe de ton souffle inexistant. Tu lèves ton bras, très lentement, pour faire retentir chaque seconde comme des coups de fusil, manquant leur cible de près. Tu effleures sa joue pour finalement retirer son masque.

“Je crois qu’il ne te sert plus à grand chose, n’est-ce pas ?”   
Tu te mesures pour garder ton calme. Jamais personne n’avait osé s’adresser à toi sur ce ton. Tu t’adosses finalement complètement au mur en croisant les bras dans un air de défi.

“Finalement, tu ne fais que me donner la confirmation. Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un comme moi ici.”   
Tu laisses tomber son masque que tu tenais entre deux doigts. Il dévale comme un cavadre de porcelaine, les escaliers, marche par marche dans un bruit aigue. Il se fissure à chaque coup. Déchéance indécente. Il se dénude, perdant ses pierres, sa décoration, pour finalement se briser en mille morceaux à sa dernière chute, tout en bas. Fatale.

“Je n’aurai jamais cru que je puisse être attiré par toi pour une autre raison que ton sale caractère.”   
Volontairement pompeux et sarcastique. Tu retires ton masque à ton tour. Il est inutile de se cacher d’avantage, n’est-ce pas ?



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
11.01.17 10:54

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Ce sourire narquois qu’il sait si bien faire revient, orner son visage.
Tu reste parfaitement immobile, pas même un sourcil ne se relève quand il prononce ton prénom. Il détache les syllabes et tu reste à la même place, gardant cette expression des plus neutres. Tes yeux suivent le moindre de ses mouvements, tu ne connais pas sa fourberie, tu ne sais pas vraiment de quoi il pourrait être capable… alors tu restes sur tes gardes.
Sa main s’approche de ton visage et de ses doigts il saisit ton masque, qui délicatement sous la pression, se décroche. Il ne peut s’empêcher de répliquer.
Un sourire étire tes traits.
Tu l’as touché.
Il essaye vainement d’une quelconque façon de garder son calme, de montrer qu’il peut gérer la situation. Ce qui te pousses à te demande si, si tu en rajoutais une couche, qu’est-ce qu’il ferait ? Cette interrogation pique ta curiosité, tu dois te retenir, encore un peu.
Ainsi, tu ne lui accorde qu’un mouvement approbatif de la tête, en réponse à sa question qui n’en est pas vraiment une.
Tu l’observe s’adosser au mur, croiser les bras et te lancer un regard de défi.
Tu ne bouge toujours pas.
Tu sais.
Il fait tout pour se contenir, pour ne pas exploser comme la grenade à retardement qu’il est. Il te lance ce regard, parce que rare doivent être ceux lui ayant déjà parlé comme tu l’as fais, encore plus rare doivent être ceux qui ont osés défier ce regard.
Ce qu’il dit par la suite… tu retiens un rire.
Heureusement il te donne une bonne raison de détourner les yeux pour sourire plus largement.
La beauté de la chute de ton masque te saisi au vol.
Tu as une âme d’artiste Zephyrus et tu aimes ce qui est cassé.
Brisé.
Plus il dévale les marches et plus ton cœur bat vite.
Capté par la décadence, par le son et la l’explosion qu’il y a à chaque rebond avant le dernier.
Fatidique.
La voix de Cassidy te rappelle à la réalité.
Ses mots te parviennent de façon détachés, mais tu les comprends.
Tes yeux verts se pose à nouveau sur lui, lui qui retire son masque.
Et…
Tu explose de rire Zephyrus.
Tu ne peux le contenir.
Inondant ta bouche depuis trop longtemps et se déversant maintenant tout autour de toi.
Brutal.
Violent.
Vivant.
Il résonne dans l’escalier en échos, se répercutant contre les murs.
Tu te ris de la risibilité de la situation, de ses mots, de son attitude… ce n’est pas toi qui est folle, c’est les autres qui te pousseront dans le gouffre de la folie. Il a fallu que Cassidy dise ses mots pour que tu le comprennes. Quand tu arrives à retrouver ton souffle, soupirant, marchant jusqu’à l’extrémité, t’adossant au mur contre lequel tu étais il n’y pas cinq minutes.
Tu hésites à le remercier, mais tu n’en fais rien. Tu ne veux pas te perdre en explications qu’il ne comprendrait malheureusement pas.

Nous ne sommes pas pareils. Inspiration, tu te cale mieux contre le mur. Tu as peur de ce qui coule en toi, tu le vois comme un poison et ce n’est pas mon cas. Tu as peur de ce qu’il pourrait y avoir de tapis dans le noir Cassidy, tu as peur de toi-même.

Tes yeux le regardent. La distance entre vous te permet de mieux le voir, et la proximité te rappelle aussi en un sens à quel point vous pouvez être proche… tu calcules rapidement combien de pas il vous faudrait pour rejoindre l’autres. Relevant légèrement la tête tu lui demande, presque amusée :

Alors dis-moi, qu’est-ce qui t’attire d’autre que mon sale caractère ?
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
11.01.17 17:20

slytherin's heirs


De la haine. De la haine mêlée à de la rage. Même si tu te forces à rester aussi stoïque qu’une statue de glace, tu boues à l’intérieur. Ton sang brûle dans tes veines, à la limite de les faire éclater. Comme des feux d’artifices. Elle se met à rire, à rire, à rire… à en perdre la voix, à en perdre la foi. Son rire est dégueulasse. T’as envie de l’éclater contre le mur. Qu’elle s’arrête, putain, qu’elle s’arrête !

Tu deviens presque blême. Comment pouvait-elle te connaître aussi bien ? Elle t’apparaissait comme le serpent intrusif et malsain qui rampe en toi comme un parasite. Ses gloussements sonnaient moqueurs et résonnaient jusqu’au fond de ton âme tortueuse et torturée.
“La ferme.” Le regard noir, tu ne veux plus plaisanter. Tu t’approches à nouveau d’elle puis tourne les talons au dernier moment pour grimper quelques marches, prendre de la hauteur.

Le silence t’aide à réfléchir. Tu balayes du regard la cage d’escalier. L’immensité de la pièce te donne l’impression de voler, de flotter. Tu prends du recul. La lumière du lustre en verre t’aveugle quelques secondes. Nous sommes différents. Evidemment. Elle ne comprend pas que ce don signifie pour toi, dans ta vie.

“Cela remonte à… une peur d’enfant.”   
C’est la première fois que tu t’ouvres à quelqu’un. Ferme ta gueule. Non. Non.
Ne montre pas tes faiblesses. Père te recadrerai s’il était là.

Mais il n’est pas là.
“Tu as trouvé le mot. Un poison. Je n’en trouve aucune utilité exceptée celle de me pourrir la vie. Mon père s’est mis en tête que j’étais le digne successeur des Hingsley, uniquement car cette capacité redore notre image de sang-pur.”   
Tu appuies sur ce dernier mot. Sang-pur. Tu sais qu’elle les déteste.

Elle appuie là ou ça fait mal. C’est vrai que tu n’as pas peur de grand-chose. Mais le noir et tout ce que tu ne peux pas voir. ça te terrifie comme un enfant sans que tu ne puisses l’expliquer. Mais l’avouer à voix haute fit un effet boule de neige. Quelque chose était en train de changer ce soir.

“Ce que j’aime d’autre chez toi ? …
Tes cheveux.”
  

Une vague orangée ondulant au vent, comme des chevaux impétueux. C’était peut-être elle, la reine reptilienne des serpents, venue pour t’appeler à accepter ton destin. Tu fermes les yeux, tu les entends ramper vers vous, remuer dangereusement dans le jardin. Comme s’ils attendaient depuis si longtemps leur nouveau roi.
  




oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

Zephyrus S. Boswell





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
11.01.17 18:06

Slytherin's heirs.
"Les corps s'emmêles et se démêlent au rythme de cette cacophonie qui siffle aux oreilles. Elle glisse entre les mots et les lèvres des langues de vipères."
Sa voix est froide, sèche et à la fois tremblante.
Sa colère est palpable, tout comme sa panique, mais c’est la colère qui prime, parce que c’est ce qui lui permet de garder le contrôle, de ne pas céder à tes genoux. Mais c’est aussi la peur, ou peut-être la raison pour le coup, qui le retient de venir t’éclater la tête contre le mur alors qu’il était si près.
Tu n’as pas cillé à ce moment là, ne voulant pas lui donner raison, ne voulant pas qu’il croit que pendant un seul et infime instant il aurait pu avoir le dessus.
Le dessus. Il passe non loin de toi et monte quelques marches, se positionnant au dessus. Ce n’est une fois de plus qu’une image, il ne mène pas la danse, il est encore perdant dans ce jeu et tu le sais Zephyrus. Il se donne de la force et du courage, parce qu’il y croit, cela ne veut pas pour autant dire qu’il l’est, c’est pour ça qu’il est a Gryffondor.
Ce n’est pas à ton tour de parler, tu lui laisse le temps de réfléchir à ses mots, gardant un œil distrait sur lui alors que tu te déplace jusqu’à la rambarde, pour observer le vide.
Sa voix te fait lever la tête.
Il s’échauffe.
Il commence à peine.
Tu t’appuie contre le rebord Zephyrus et l’observe, attends sagement.

Quand il force sur le « sang-pur » tu hausses malgré toi un sourcil. Il doit penser que tu les détestes… hum pas vraiment. Disons que tu n’aimes pas grand monde issue du monde magique. Généralement les gens ne juges que par le nom et le tien on l’a roulé dans toutes sortes de merdes, personne n’y a échappé et les sang-purs sont sûrement ceux qui te le rappellent le mieux.
Enfin.
Il parle de tes cheveux.
Tu baisses les yeux. Masquant ainsi tes joues rougissantes de son regard. Tu reste ainsi, un instant.
Attendant.
Entendant.
Tu ne relève pas de suite à Cassidy ce que tu voulais lui dire par rapport à ce qu’il venait de t’apprendre. Il se confiait et ça se voyait que c’était rare, une première peut-être ? Toujours est-il que tu es aussi passé par là, donc tu sais, un peu.

Plus tu auras peur d’eux et plus ils te tourmenteront. Ils fonctionnent comme cela. Le seul moyen de t’en débarrasser c’est de l’utiliser et de leur faire comprendre que… c’est toi qui commande.

Tu as bougé, tu es maintenant en bas de l’escalier qu’il a partiellement gravi. Ton regard se pose sur lui. Il est étrangement doux. Cette faculté de passer d’un visage à une autre est effrayante chez toi Zephyrus, mais quand on y regarde un peu mieux, on constate que c’est toujours plus ou moins le même. Tu hésite à monter, mais rapidement tu te ravise, préférant te promener dans le petit espace qu’offre le palier.

Ton père doit être sacrément con. C’est sorti comme un boulet de canon. De tout temps les fourchelangues ont été mal vue et ton père, ou du moins ta famille les idolâtres ? Ils devaient beaucoup aimer Serpentard. Haussement d’épaules. Dommage que le seul Hinglsey possédant ce don à ce jour se soit vu envoyer chez les lions. Tu t’arrête de tourner et pose une main sur la rambarde, jouant de tes ongles dessus. Ton père est jaloux, il est jaloux de ce que tu as. Il le voudrait tellement pour lui, persuadé que tu ne seras pas t’en servir convenablement, parce que tu l’as probablement déjà trop déçu… Mais, c’est à toi Cassidy, à toi et à toi seul. C’est toi qui choisi si cela doit continuer à te pourrir la vie ou t’aider à avancer et a traverser les épreuves qu’elle va t’imposer. A toi seul.

Dans ton emportement tu as monté les marches, tu es juste en face de lui, la marche en dessous. Il paraît plus grand que sur la même hauteur, mais cela ne te gêne pas, tu ne t’attarde pas dessus. Soudainement, alors que tes yeux sont plongés dans les siens, tu te souviens de ce qu’il a dit en dernier et à nouveau un sourire naît à la commissure de tes lèvres.

Ils te rappellent quoi ?
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

Cassidy A. Hingsley





Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.
12.01.17 0:11

slytherin's heirs


Ils t’appellent. Ils arrivent.
Leurs corps ondulent et s’insinue sinueusement dans les recoins les plus confinés. Ils s’enroulent autour des arbres, tu entends au loin leurs sifflements aigus. Ils t’auraient fait frissonné, avant. Maintenant, ils apparaissent comme une berceuse. Tu t’en delecte, le poison se transforme en jouvence. Il est le vaccin à son propre virus, il est ton remède Arcturus.
Cette fille, que tu connais à peine, elle aurait réussi à faire tomber tes barrières. ça te ferait terriblement chier d’être reconnaissant. Ce n’est pas quelque chose dont tu es conscient, ça se cache dans ton inconscient, cette insouciance qui envers ces nouveaux confidents.

Soudain, le son de sa voix t’extirpe de tes pensées - et des leurs - pour te forcer à te concentrer sur elle et uniquement son visage. Tu fixes ses lèvres uniquement, parfaitement dessinées, ce qui te ferait presque rougir à y penser. Tu as trouvé ton égale, même si différente. Tu as trouvé une moitié de toi, même si déchirante.

C’est toi qui commande. C’est toi qui a toujours commandé. Combien de fois as-tu perdu le contrôle ? Si fier, et si arrogant. Tel un lion féroce qui ne rate jamais sa proie, qui la charcute sans aucun scrupules, et qui la dévore sans aucun remords.

“Kisssei ffsoho sshhitssahaa.”


Un sourire joueur se dessine sur tes lèvres, elle seule sait ce que ça signifie. Tu descends quelques marches. Elle donne son avis sur ton père, ça ne te froisse pas : ce n’est pas comme si tu lui vouais un amour fou. Tu ne peux échapper un petit rire en l’écoutant donner son analyse. Elle est pourtant si proche sans forcément toucher la vérité.

“Disons plutôt que mon père cherche à étendre son pouvoir, et à ses yeux, me savoir fourchelangue est un signe de noblesse. Et tu peux parler, je me demande bien comment ce don t’est parvenu, et pourquoi le choixpeau t’a envoyé .. chez les aigles.”

Tu reprends ses termes, allons-bon. Elle se rapproche, encore et encore, jusqu’à frôler ton torse. Elle est plus petite, car en profondeur de champ. Même en la dominant du regard, en l’écrasant de ta carrure, elle ne bronche pas, dissimulant une certaine gêne aussi vite arrivée déjà envolée.
Elle te demande à quoi cela te fait penser. Elle parle de ses cheveux, du moins, c’est ce dont tu penses.

“Staasstsfoss issaahe sseii.”  


Tu prends la liberté de venir passer une main dans ses cheveux. Ils ondulent magnifiquement. Tu en serais presque jaloux d’avoir des cheveux courts. Cela te fait penser à ceux de Lilibel, d’un blond éclatant et descendant jusqu’au bas du dos. Comment une fille pouvait-elle entretenir une chevelure aussi importante ? Tu soupires et rajoute, dans votre langue natale cette fois-ci.

“On a envie de les toucher, de passer nos doigts à travers avec lenteur. Ton visage est beau aussi, dommage que tu l’abîmes autant avec ces têtes macabres.”

Tu retires tes mains, l’entendant déjà grogner à plusieurs lieux. Tu te tournes dos à elle quelques instants avant de descendre les marches précipitemment, sans pour autant perdre ton charisme habituel lorsque tu te déplaces.

Ils arrivent.   
  


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Slytherin's heirs ─ bal masqué ▬ feat Cassidy.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Ailleurs :: Londres :: Le Château d'Hiver-
Sauter vers: