Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Too far to turn back

Partagez | 
 

 Too far to turn back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 76

Date d'inscription : 17/12/2016

Feat : Ravenskar

avatar





Too far to turn back
04.01.17 1:19

V
ega comprit que quelque chose n'allait pas quand le type en face arrêta de mastiquer sa viande. Pour le regarder. Il reposa son verre, aussi calme qu'il pouvait l'être. Devant ses yeux, ses mèches les plus longues changeaient de couleur à vue d'oeil. Roux. Il devenait putain de roux. Il étira quelques mèches pour les scruter, et sonda du regard la table des Serpentards. À peine un ou deux regards se tournaient vers lui, pas encore de rires -ça viendrait. Et lui galérait comme un con à comprendre ce qu'il s'était passé. Il n'avait pas vu les étincelles d'un sort, mais subtilement, mais sous la table... Un sort de métamorphose hors programme, ou bien une potion...
Il posa ses yeux givre sur le gobelet qu'il venait de reposait. Potion. C'était bien ça. Un putain de truc de fourbe, comme il l'avait toujours dit. Pas de face à face, aucune gueule à ravager à coup de sortilèges... Ne lui restait que l'option de traîner le moins possible ici. Avec cette tête.
Il lui avait fallut en tout moins de trois minutes pour se décider à quitter la grande salle, en abandonnant son repas.

Les entrailles fraîches du château se refermaient sur lui. Vega avait pris d'instinct le chemin de la salle des potions -comme s'il allait remettre le sort de sa tête en des mains moins professionnelles. Il avait guetté son reflet dans les vitres, et le temps de traverser les quelques couloirs, sa chevelure arborait désormais une teinte aile-de-corbeau. Moins ridicule que le roux, mais d'un goût tout aussi douteux. Il ressemblait à ces filles qui écoutaient The Cure et portaient de la dentelle noire. Merlin, il fallait régler ça au plus vite... Au moins, il avait géré la situation d'une main de maître, sans crise de panique ni esclandre publique.

« Professeur Rollins ? »

Ses mots résonnèrent sous le porche en pierre. Vide, la salle avait un côté glauque assez prononcé. Ici et là, des potions mijotaient encore, saturaient l'air d'une brume vaguement opaque. Vega referma la porte derrière lui, incertain. Un terrain de jeu s'offrait à lui, une possibilité de faire quelque chose, le tout en ayant une excuse si on venait le trouver... Quant à quoi faire précisément, il ne savait pas encore. Et si ça impliquait de passer plus de temps avec cette tête. Urh...

« Professeur Rollins, » répéta-t-il un peu plus fort, « C'est Vega. Vega Hingsley, de troisième année. J'ai... » Besoin d'aide ? « J'ai un problème. »      


I wanna love you, but I better not touch. I wanna hold you, but my senses tell me to stop. I wanna kiss you, but I want it too much. I wanna taste you, but your lips are venomous poison.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Too far to turn back
04.01.17 23:50


Seth Abel Rollins & Vega A. Hingsley

Too far to turn back

Seth était assis tranquillement devant son bureau , une main dans l'anse de l'imposant mug noir décoré d'une rune qui contenait son thé qui était en train d'infuser. On pouvait même discerner, en regardant attentivement, les petites fumerolles de vapeur qui s'échappaient du mug. Dans le dos du professeur, dans l'âtre de la cheminée, des flammes dansaient sur des morceaux de bois noircis, rayonnant leur chaleur dans le dos du professeur, qui en avait bien besoin. Les vacances de Noël venaient à peine de se finir, et déjà il attendait les prochaines.

Le voyage avec Cain et Julia en Australie s'était admirablement bien passé, ils avaient pu se prélasser sur les plages de sable chaud, loin des problèmes, de Sigma et du froid qui rongeait l'entièreté de la Grande-Bretagne. Et la chaleur de l'été lui manquait à nouveau sitôt qu'il fut rentré de ses vacances. Mais déjà le monde sérieux le rappelait, et déjà il devait retourner s'occuper de ses élèves. Ce n'était pas qu'il ne les aimait pas, d'autant qu'il y avait des élèves sympathiques, à l'école; c'était plus que le froid lui portait sur les nerfs. D'autant plus que la salle des potions était située dans les catacombes, les sous-sols du château, et que le froid y régnait presque en permanence.

Sa main était machinalement en train de caresser doucement la porcelaine du mug, pendant qu'il rêvassait. Ses pensées s'égarèrent vers Cain, son frère, récemment sorti. Vers Julia, sa demi-sœur. Il ne l'avait jamais vraiment appréciée, mais ce n'était pas parce qu'elle était immonde avec les gens, c'était juste qu'il ne l'avait jamais considéré comme un membre de sa famille. Peut-être était-ce à cause de sa mère, la vélane qui avait charmé son père quand il était enfant. Peut-être avait-il rejeté sur la fille les fautes de la mère, peut-être avait-il, par proxy, déchargé sa colère, son incompréhension. Mais l'aîné avait eu un avis différent sur la jeune professeur, et avait réussi à obtenir de son benjamin qu'elle puisse les rejoindre pour la virée à Sydney.

Ses pensées allèrent ensuite vers ses parents, à qui il avait envoyé une modeste carte pour Noël et le nouvel an. Il avait de véritables problèmes avec eux et, d'une manière ou d'une autre, les boudait plus ou moins. Ils avaient condamné leur aîné directement, et avaient plus ou moins coupé les ponts avec lui. Seth leur reprochait encore, une sentence de prison plus tard, ces actes et leurs rapports s'étaient progressivement distendus, pour finir par pratiquement se rompre, et maintenant, les enfants n'avaient presque plus de rapports avec leurs parents. Il se demandait néanmoins ce qu'ils pouvaient penser de son frère, si leur avis avait enfin changé ou s'ils étaient toujours bloqués dans cette vision dépassée.

Il retira la boule à thé du mug, la vida dans la petite poubelle qui était disposée juste à côté de son bureau et la rangea dans un petit coffre de bois, à côté de ses boites à thé. Le thé était la seule boisson qu'il s'autorisait dans son bureau, outre la bouteille d'eau qui était toujours posée juste à côté du bureau. Il approcha le mug empli de thé encore brûlant de sa bouche, et en but deux ou trois gorgées. Il avait besoin de ça pour se revigorer, d'autant plus que la nuit avait été particulièrement chaotique. Une série de cauchemars et de rêves bizarres l'avaient réveillé par plusieurs fois dans la nuit, et la principale conséquence de cela était une fatigue non négligeable. Fatigue qu'il s'était traîné tout le long de la journée. Heureusement pour lui, il n'avait pas de colles à surveiller. Et il espérait vraiment que la journée était moralement finie.

À sa grande surprise, un grincement résonna dans la salle des Potions, attenante à son bureau.

"Professeur Rollins ?"

Quelqu'un cherchait le maître des potions. À en juger par la présence du "Professeur", c'était un élève.

"Professeur Rollins, c'est Vega. Vega Hingsley, de troisième année. J'ai... J'ai un problème."

C'était bel et bien un élève, qui avait besoin de son aide. Laissant échapper un sourir, Seth se redressa sur sa chaise.

"Trente secondes, je me retresse les cheveux et j'arrive."

Il vida rapidement son mug, ne prenant même plus le temps d'apprécier le thé qui dévalait maintenant sa gorge. Attrapant un élastique bleu dans une petite boîte, il tressa aussi vite qu'il pouvait ses cheveux et les noua avec le petit élastique bleu. Seulement, dans sa hâte, il avait oublié une unique mèche, qui retombait sur le côté de son visage, le long de sa tempe et de sa joue, comme les femmes en ont de temps en temps. Il la rejeta derrière son oreille et se prépara à aller voir le jeune Serpentard. Il passa la porte et vit le jeune élève avec une couleur de cheveux à laquelle il n'était pas habitué. Les cheveux habituellement clairs et les mèches roses du jeune homme avaient été remplacés par un noir qui, même si elle lui seyait plutôt bien, de l'avis du professeur, ne valait pas le combo cheveux blonds-mèches roses.

"Bonjour, Vega. Nouvelle couleur de cheveux pour la nouvelle année? Que puis-je pour vous? "




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 76

Date d'inscription : 17/12/2016

Feat : Ravenskar

avatar





Re: Too far to turn back
05.01.17 18:41

L
a réponse le fit tressaillir -Merlin soit loué, il n'y avait personne. Glauque. L'endroit était juste glauque à cette heure. Pas bien différent de leur ancienne salle commune, mais il avait appris à supporter l'effet ''marécage'' que donnait la lumière filtrée par le lac et la vase.
Ce n'était pas tous les profs qui vous faisaient attendre pour se refaire une natte. Une fois ses cheveux lâchés, à quoi ressemblait le professeur Rollins ? Un épouvantail aux cheveux rêches, à un improbable dandy à la peau gravée d'encre ? Vega attendait, presque sage, trop occupé à son exercice d'abstraction -à quoi ressemblaient les profs quand ils n'étaient pas profs ? Le potioniste fit son entrée dans la pièce, accompagné d'une vague sensation d'inhabituel. Peut-être ses cheveux tressés à la hâte, peut-être le cadre inhabituellement calme ; sans classe murmurante, soixante paires d'yeux et d'oreilles tout autour.
Mais il restait un prof, un enseignant que Vega n'avait jamais connu hors de son rôle ; représentant d'une Autorité sans visage, des adultes qui ensemble formaient et canalisaient la jeunesse.

« Non. »

Vega posa une main sur sa hanche, affichant une posture d'attente, et le menton un peu relevé. Orgueil (trop). Mais il fallait bien ça pour compenser la sobriété de ses paroles, cette retenue qui était sa forme de respect envers le corps enseignant. Les doigts de sa main libre passèrent dans ses cheveux. Désespérément noirs.

« Quelqu'un m'a mis un truc dans mon verre. J'ai pas choisi. Ils avaient une autre couleur avant. »

Ses phrases prudentes de retenue était tout sauf naturelles. Un vrai calvaire. Comme reparler à ses parents, quoique sans l'impression de mourir à l'intérieur.

« Alors je me disais. Peut-être que vous auriez de quoi arrêter ça et les faire redevenir comme avant. »

Voilà. Problème, solution, il avait tout. Et même pas trop l'air de quémander. Il avait quelque chose du seigneur attendant de se faire servir par contre. Ou de l'enfant attendant qu'un adulte règle tout ses problèmes, rapidement si possible, et pourquoi pas un Mars en prime. Tout dépendait du point de vue -et de la bienveillance du spectateur.


I wanna love you, but I better not touch. I wanna hold you, but my senses tell me to stop. I wanna kiss you, but I want it too much. I wanna taste you, but your lips are venomous poison.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Too far to turn back
09.01.17 11:38


Seth Abel Rollins & Vega A. Hingsley

Too far to turn back

Seth avait, comme à son habitude quand quelque chose d'imprévu arrivait, les mains jointes l'une à l'autre. Ou plutôt juste les bouts des doigts. Cela lui permettait de canaliser ses pensées en un fil organisé, lui dont l'esprit tournait rapidement au papillonage sans la moindre raison. Le jeune Serpentard, qui semblait trop impatient au professeur de Potions, lui disait que c'était un accident, une potion qui avait été glissée dans son verre.

"Oui, je vois. Encore une blague du meilleur des goûts de vos camarades. Au moins, c'était juste ça. Rien de bien plus dangereux, je pense."

Vega lui demandait s'il pourrait faire quelque chose pour ses cheveux. Le professeur souriait maintenant. Il connaissait déjà la réponse, puisqu'il disposait exactement du remède qui pourrait convenir à ce problème. Ses propres cheveux étaient teints en utilisant des potions, de longs mois à trouver la formule qui pourrait changer la couleur et la longueur de ses cheveux, ainsi que la contre-potion pour revenir à l'état initial.

"Bien sûr. Tout ce qu'une potion peut faire, il existe une potion pour le défaire. La question qui se pose est : Est-ce que cette potion a été trouvée? Dans votre cas, oui. J'ai une potion qui peut vous permettre de retrouver votre couleur de cheveux naturelle. Cela dit, vous aurez peut-être à refaire vos mèches. Je vais la chercher, je reviens."

Et Seth disparut dans la réserve par la porte trop petite pour lui. Il se dirigea vers la lourde armoire d'ébène ornée d'une petite plaque de laiton sur laquelle avait été gravé "Créations personnelles". Il ouvrit cette armoire et sortit sa baguette.

"Lumos"

Une fois la lumière faite sur cette zone d'ombre, il fouilla, étage par étage, jusqu'à trouver une petite fiole quasi-sphérique, sur laquelle était accrochée une petite étiquette, où l'on pouvait lire, écrit par une main soigneuse, mais tout de même masculine :

Belladone anti-rongeurs

Sur le dos de l'étiquette, on pouvait lire, écrit de la même main :

C'est dangeureux, Einstein

Il murmura un "Pas ça", et reposa la fiole dans l'armoire. Quelques secondes plus tard, il en ressortit une nouvelle fiole. L'étiquette, cette fois-ci, comportait :

Engrais pour mandragore

Il rerangea la fiole dans l'armoire et, grognant à cause du désordre qui régnait dans cette putain d'amoire. Seth sortit une troisième fiole, sphérique comme les deux autres. Son contenu était de couleur bleu-vert, d'apparence métallique, comme du mercure que l'on aurait teinté. L'étiquette, qui ressemblait à s'y méprendre à ces étiquettes qu'on utilisait il y a une cinquantaine d'années, était plus blanche que les autres. Sur l'envers, on pouvait y lire :

Élixir de régénération capillaire

Le revers était plus rempli. Il y était écrit:

Règle tous les problèmes de cheveux
Mauvaise couleur, mauvaise longueur
Si c'est le fruit d'une potion
Cette potion est la contre-potion
Attention : Effets secondaires non testés.

Seth prit la petite fiole dans ses mains, et en retira discrètement l'étiquette. Il était possible que Vega ne veuille pas la boire s'il savait que la potion n'avait été testée qu'une seule fois. Il repassa la porte avec la fiole, et la tendit au jeune Serpentard.

"Voilà, Vega. Normalement, cette potion devrait vous redonner vos couleurs originelles."

Il souriait doucement.




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 76

Date d'inscription : 17/12/2016

Feat : Ravenskar

avatar





Re: Too far to turn back
09.01.17 20:32

L
e calme du professeur Rollins semblait à l'épreuve des balles et des ogives nucléaires. Vega ne l'avait jamais vu exprimer que des formes très maîtrisée d'irritation -quand tout ne glissait pas simplement sur lui. Au moins, il était pas chiant conciliant. Pas de sermon, pas de question autre que rhétorique. Il ne mettait même pas en doute sa parole. Flatteur (?). A voir s'il pourrait en tirer parti un prochaine fois. Pour l'heure, l'adolescent esquissait une moue insatisfaite. Ses mèches, oui, il faudrait les refaire de toute façon. Remarque pertinente. Et l'école n'avait pas de salon d coiffure intégrée, il faudrait attendre la prochaine sortie à Pré-au-Lard -ou se démerder tel un prolétaire. Hautement contrariant.

« Mh mh... » émit-il sobrement avant que le professeur ne se tourne vers la réserve.

Putains de petites bites. Ils n'avaient rien trouvé de mieux qu'une potion à la con dans son verre. Et qui... Bae ? Vega battit des cils. Il n'avait pas tant d'ennemis dans sa propre maison, et Bae était un bon candidat pour un coup de pute dans les règles. Un truc de lâche, comme les potions, lui allait bien. Pour ce qui était de l'effet... moins. Bae n'aurait pas fait dans les farces et attrapes. Il aurait choisi un poison, probablement lent et douloureux. Et il aurait regardé, aussi.
Alors qui d'autre. Quelles tête défoncer au premier intercours le lendemain ?

Le retour du professeur Rollins coupa court à sa partie de Cluedo. Vega cilla de la partie du mur qu'il contemplait avec un hargne injustifiée pour présenter à l'adulte un visage lissé de toute expression dangereuse. Ses doigts se refermèrent sur une fiole bouchée de liège tandis qu'il remerciait du bout des lèvres le maître des potions, machinalement.
Les reflets presque métalliques du liquide captèrent son regard. C'était. Improbablement beau.  Et ça avait l'air absolument pas comestible. Vega fit tourner un instant le liquide contre le verre, entre contemplation et méfiance, avant de la déboucher. Le temps de se rassurer en pensant au procès que feraient ses parents s'il devait mourir aussi bêtement.

La potion avait un goût passable, pour quelque chose qui ressemblait à du mercure. Vega fronça à peine les sourcils, et éloigna le verre de ses lèvres. En l'absence de posologie, il n'avait prit qu'une gorgée.

« Je devrais en prendre plus ? » demanda-t-il en rendant la fiole à son propriétaire. « Ça mettra longtemps à... »

Il n'eut pas le temps de finir ; un long frisson remonta le long de son dos et embrassa sa nuque, hérissant ses cheveux les plus courts. Ses cheveux s'éclaircissaient à vue d'oeil, passaient par le blond doré de son enfance avant de tendre vers le platine, l'insipide. Et bien. C'était fait... En bon inspecteur des travaux finis, il tira une mèche entre son pouce et son index, vérifiant de plus près la justesse de la couleur et la régularité de sa texture.

« Merci professeur, » daigna-t-il enfin lâcher, avant de ramener la mèche étudiée derrière son oreille, « C'était rapide. Vous vous faites des soins capillaires maison de temps en temps ? »

Spontané, trop spontané pour être habituel, mais la question en soi était inoffensive. Ça ne lui ressemblait pas, de si peu réfléchir face à un prof. Mais plus ça allait plus il...
Oubliait...
En quoi c'était si crucial en premier lieu.

« Ils vont vraiment partout vos tatouages ? »

Cette question, il se la posait en permanence face au professeur Rollins. C'était même étonnant qu'il ne l'ai pas posée plus tôt. Il aurait bien aimé être plus subtil -que son regard ne s'accroche pas une seconde de trop au niveau de la ceinture- mais l'un dans l'autre, quelle importance ? Rollins était assez grand pour dire si la question le gênait.


I wanna love you, but I better not touch. I wanna hold you, but my senses tell me to stop. I wanna kiss you, but I want it too much. I wanna taste you, but your lips are venomous poison.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Too far to turn back
11.01.17 21:29


Seth Abel Rollins & Vega A. Hingsley

Too far to turn back

Le professeur de potions était gêné. Non pas par la présence de Vega, loin de là, mais par sa tresse. Il l'avait faite à la va-vite et, comme une fois sur vingt quand il la faisait ainsi, elle avait été mal faite et cela le gênait. Du coup, en un grognement, il attrapa l'élastique qui maintenant sa tresse en place et, d'un coup sec et rapide, le retira, avant de secouer la tête de gauche à droite, histoire de laisser ses cheveux tomber jusqu'à la moitié de ses mollets. C'était à ce moment-là qu'on se rendait compte que Seth avait des cheveux véritablement lisses, et ils tombèrent tout douement en une longue masse, qu'il pourrait presque tenir avec un serre-tête, comme ces stars américaines qu'il apercevait de temps en temps sur l'occasionnelle affiche de film placardée dans l'un ou l'autre pub où il allait avec Finn entre deux week-ends.

"Bah, c'est mieux comme ça. Pour ce que ça change..."

Vega venait de boire la potion. Il n'en avait pas pris plus d'une gorgée, visiblement, et demandait à Seth s'il devait en prendre plus.

"Non, normalement, une gorgée ça suffit, et les résultats sont..."

Alors qu'il allait finir sa phrase, un frisson du jeune Serpentard démontra les effets dévastateurs de la potion. Les cheveux du jeune Vega venait de passer du noir de jais au blond platine, au grand plaisir du professeur.

"Quasiment instantanés."

Un sourire d'une oreille à l'autre sur les lèvres, il contemplait avec satisfaction l'achèvement de son travail. Seth trouvait la couleur de cheveux de Vega beaucoup plus sympathique quand elle était blonde que ce vieux aile-de-corbeau qu'il arborait lorsqu'il était entré dans sa salle. Seth aurait préféré que les mèches roses, qu'il appréciait tout de même, soient conservées. Mais bon, il savait faire une teinture magique qui pouvait servir à teinter les cheveux sans le moindre problème, et en plus, il savait quels produits utiliser pour du rose. Vega le remercia et lui demanda s'il faisait des soins capillaires.

"Ouais, je peux. Dites-moi quand et je préparerai des teintures pour vos mèches. Du coup, ce sera, par défaut, du rose, sauf si vous voulez autre chose."

Il souriait doucement. Voilà que Vega lui demandait maintenant s'il avait vraiment ses tatouages sur tout le corps. Il était vrai que Seth avait menti en début d'année, quand il avait dit que son corps entier était recouvert de tatouages, car l'arrière de son crâne et son entre-jambes ne l'étaient pas, mais il avait globalement dit la vérité. Cela dit, il ne s'attendait pas à ce qu'un élève vienne lui poser la question. Il gratta sa joue droite du bout de l'index, sourit en grimaçant presque, les yeux fermés, comme s'il était gêné par la question. On peut pas dire que le regard du jeune homme, qui semblait fureter du côté de son bassin, aidait vraiment. Peut-être rougissait-il, comme semblait l'indiquer la chaleur qui se répandait dans ses joues, mais il était presque sûr que, face à l'encre rouge vif qu'il avait utilisé pour ses tatouages, cela ne se verrait pas.

"Globalement oui. Y a que deux endroits où je n'en ai pas, mais c'est juste parce que ce sont des endroits que presque personne ne verra. Mais oui, l'encre recouvre toutes les parties visibles de mon corps. Encre personnalisée, bien sûr."

Il tenta de se calmer. Après tout, la potion n'avait pas d'effets secondaires trop graves, non?




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 76

Date d'inscription : 17/12/2016

Feat : Ravenskar

avatar





Re: Too far to turn back
01.02.17 19:30

U
ne brève lueur joua au fond des yeux vert d'eau de l'adolescent. Combien d'élèves pouvaient se vanter d'avoir reçu une telle faveur du maître des potions ? Aucun, à sa connaissance -même si sa connaissance n'allait pas bien loin, il faudrait s'intéresser aux autres, et rien que ça, c'était au-delà de ses possibilités. Sur sa balance morale, la faveur d'un enseignant compenserait l'outrage infligé par un élève (oh, la petite enflure ne perdait rien pour attendre, sa journée était juste moins foutue que prévue).

« Vraiment ? » demanda-t-il (et soigneusement, ne pas avoir l'air trop intéressé, ne pas avoir l'air con si l'adulte se ravissait, si ce n'étaient que des paroles en l'air). « Parce que ça... » Court instant de réflexion, « Ça me dirait bien. Ça vous prendrait longtemps ? Bien sûr, je ne veux pas vous gêner non plus. »

Ajout de platitude, une politesse de circonstance qui le faisait s'interroger un peu plus. Est-ce qu'il le gênerait vraiment ? Le professeur Rollins s'avouait plutôt décontracté dans son genre -et il avait défait sa tresse. C'était la première fois que Vega le voyait sans. Décontraction due au soir, à la fin des cours ? Est-ce qu'il devait y voir une invitation quelconque ? La longueur des cheveux était juste impressionnante... Un battement de cils absent, une seconde de trop à observer la façon dont l'extrémité des mèches caressaient les vêtements à mi-mollet. La réponse de l'enseignant le tira de sa rêverie (?) (en tout cas il ne se souvenait de ses pensées, fussent-elles pures ou pas). Difficile de voir si le professeur Rollins rougissait, mais sa main trahissait une légère nervosité. Vega se foutait des états d'âmes, mais savait reconnaître quelques signes qui menaçaient de faire basculer une conversation à son désavantage.
Et rit un peu, pour désamorcer la situation.

« Bien sûr ! Désolé c'est une question que tout le monde se pose, vous devez vous douter... Je suppose que c'est à des endroits que seule votre fiancée connaît ? »

S'il s'appliquait pour que la question sonne innocente, il attendait la réponse au tournant. C'était insidieux, à peine perceptible, sa façon d'avoir davantage de mots au bout de la langue, de se trouver vaguement plus bavard qui ne le devrait.

« Si vous en avez, » poursuivit-il, les yeux aimantés par les cheveux pourpres comme un chat face à un bout de ficelle, « Vous avez toujours eu les cheveux aussi longs ou vous les avez laissé pousser récemment ? » Il passa les doigts dedans, avec la décontraction de celui qui avait oublié toute notion d'espace personnel, « Ils doivent s'accrocher un peu partout quand vous bais... » La vague sensation de quelque chose qui déraille. « Dormez. »


I wanna love you, but I better not touch. I wanna hold you, but my senses tell me to stop. I wanna kiss you, but I want it too much. I wanna taste you, but your lips are venomous poison.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Too far to turn back
28.02.17 11:55


Seth Abel Rollins & Vega A. Hingsley

Too far to turn back

Seth était descendu de son estrade, troquant ainsi peut-être inconsiemment sa position de supériorité avec une position d'égal. Ce n'était plus le professeur qui parlait à l'élève, c'était deux humains qui parlaient ensemble. Et cela plaisait à Seth. Vega était curieux à propos des tatouages et des cheveux de Seth, et le colosse pouvait comprendre pourquoi, compte tenu de l'apparence du jeune homme. Les mèches roses et le vernis à ongles laissait transparaître, de l'avis de Seth, une envie de se différencier. Et connaissant la réputation des Hingsley (Qui ne connaissait pas cette famille?), ça ne l'étonnait pas trop. La démarche personnelle de Seth, qui avait conduit à ses nombreux tatouages et à sa chevelure longue (et soyeuse, mais personne ne le sait) avait, elle, été, à l'instar de son isolation du monde pendant trois ans, le résultat d'une envie de changement profond, de retour aux sources.

Vega était intéressé par l'idée de faire des soins capillaires. Seth avait accepté, et il allait maintenant confirmer ce qu'il avait dit auparavant.

"Oui, bien sûr. C'est pas exactement mon domaine d'expertise..."

Amusant, quand on voit la rivière violette qu'il avait comme cheveux.

"... mais bon, c'est pas une raison pour ne pas essayer. Pour ce qui est de me gêner, ne vous inquiétez pas. Si, d'une quelconque manière, ça me gênait, je ne vous le proposerais pas."

Seth était beaucoup plus relaxé qu'au début de la soirée. Les effets de la théine étaient en train de se montrer, enfin, et sa fatigue était au moins un minimum dissimulée, à défaut d'être complètement oblitérée. Et puis il appréciait qu'on s'intéresse à lui, surtout venant d'un élève. Même si certaines de ses questions semblaient pour le moins étranges.

"Bien sûr ! Désolé c'est une question que tout le monde se pose, vous devez vous douter... Je suppose que c'est à des endroits que seule votre fiancée connaît ?"

Seth souriait doucement, mais c'était un sourire rempli d'une légère amertume, amertume dirigée tant envers Vega, pour avoir posé la question, qu'envers lui-même, dont la vie amoureuse, en dehors de Noémie, la mère d'Abigail, avait été un désert monumental.

"Si vous en avez."

Touché. Pas encore coulé, mais touché.

"On peut dire ça. Et non, je n'ai pas de fiancée."

Il marqua un temps, détournant le regard légèrement.

"Et avant que vous demandiez, je n'ai pas non plus d'épouse, ni de compagne, rien. Juste mes boursoufs et mes potions."

Seth se maintenait maintenant à l'affût, à attendre une erreur, un signe qui trahirait les intentions du jeune Serpentard. Il désamorça la situation quasiment instantanément, avec une autre question. Suivi d'une remarque étrange. Comme s'il avait essayé de censurer une pensée peu seyante. Comme par exemple une interrogation sur la vie sexuelle du professeur.

"Je ne les ai jamais eu aussi longs, ni de cette couleur. J'ai fait un énorme changement dans ma vie, il y a trois ans. C'est depuis ce jour que j'ai les cheveux comme ça et mes tatouages. Avant, j'étais quelqu'un de "normal"..."

Il n'aimait pas ce mot.

"... Et ennuyeux. Et en effet, il n'est pas rare que je me réveille avec les cheveux enroulés autour de mon corps ou emmêlés. Du coup, tous les matins, je passe vingt à trente minutes de plus à m'occuper de mes cheveux, à les déméler, et à bien les tresser. C'est chronophage, mais ça en vaut la peine, je pense."

Il attendait patiemment, reposant légèrement son corps sur l'une des massives tables de Potions de la salle.




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Catacombes :: Salle des potions-
Sauter vers: