Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Amarante queue-de-renard ;; Siham


Partagez | 
 

 Amarante queue-de-renard ;; Siham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 87

Date d'inscription : 10/09/2016

Localisation : Poudlard

Feat : XII - dCTb

Crédits : moi même

Double Compte : /

avatar





Amarante queue-de-renard ;; Siham
07.01.17 20:48

Shasta n'avait pas l'habitude de se rendre dans son bureau, elle préférait largement siéger royalement dans son amphithéâtre. Haaaa son amphi. Gigantesque, et particulièrement attrayant quand il se remplissait d'élèves attentifs au cours du professeur. Et elle avait toute cette estrade d'où elle pouvait tout voir, tout entendre. Et surtout débiter son cours magistral, avec toute la classe qu'on pouvait lui trouver. C'était un lieu empli d'une magie particulière, là où elle concentrait en elle tout ce qui lui semblait intéressant.

En début d'après midi, elle avait poussé la porte de son bureau, qui avait été autrefois occupé par l'un de ses anciens professeurs. Mais elle ne s'en souvenait plus. Elle avait complètement investi les lieux, et ce dès son arrivée. Les murs en pierre grisâtre avaient été couvert par des armoires en bois sombre, elles même remplies de livres, dossiers, parchemins, plumes, encriers, carnets, mais aussi vases empli de fleurs mourantes ou fraîchement acquises. Il y avait aussi des boîtes, des tas de boîtes, étiquetées et rangées par ordre alphabétique. Elle contenait un tas de souvenir inutiles ou non, des objets dont on n'aurait pas idée au sein d'un bureau. En parlant de bureau, elle avait investit dans un meuble simple, dont le bois était accordé à celui des étagères, trônant au centre de la pièce. Il y avait quelques parchemins griffonnés du contenu de son cours, un magnifique vase en cristal contenant un bouquet de ses fleurs du moment, des tulipes d'un beau rouge vif qui contrastent presque trop avec le reste de la pièce. Elle avait également placé, dans un élan sentimental, un cadre avec plusieurs photos de son fils. De son côté du bureau, un siège en cuir noir confortable, de l'autre, une paire de chaises en bois sombre. Au sol, un simple tapis pour couvrir le sol de pierre trop froid et dur. La pièce somme toute, n'est pas particulièrement chaleureuse, et Shasta n'y passe que très peu de temps.
Mais elle avait un sérieux besoin de remanier ses cours avant de les proposer à ses élèves. Le droit est un flux bien trop agité pour qu'un cours l'enseignant reste le même trop longtemps. Quoique le droit sorcier est assez immobile comparé au droit moldu. Mais l'actualité politique a une traduction juridique. Et même si la progression des sigmas fait froid dans le dos, elle est un phénomène bien trop intéressant pour que Shasta ne s'en serve pas dans ses cours.

Adossée confortablement à son fauteuil, elle penche la tête en arrière, expirant une bouffée de fumée grisâtre, avant d'écraser sa dixième cigarette de l'après midi dans le cendrier en verre sur son bureau. Au plafond, on pouvait désormais distinguer une fine fumée opaque. Soupirant, elle se décidait à se lever pour ouvrir la fenêtre et aérer, au cas où on viendrait la déranger. Shasta est cruelle, mais pas au point d'empoisonner un innocent.



Une petite heure de colle Invité ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 105

Date d'inscription : 11/10/2016

Crédits : ava & leo ♥

Double Compte : Bo la harpie

avatar





Re: Amarante queue-de-renard ;; Siham
08.01.17 23:46


Tu te tiens devant la porte fermée, ta boite de chocolats serrée entre tes bras (mais pas trop, pour ne pas les abîmer). Tu es nerveuse à l'idée de toquer contre le montant de bois, alors tu te contentes de le fixer depuis plusieurs minutes, passant ton poids d'un pied sur l'autre.

La professeure Mathesson se trouve dans son bureau, tu le sais à la discrète odeur de cigarette qui filtre de sous la porte, mais tu crains de la déranger. Elle est si impressionnante, tu risque de te liquéfier sur place si jamais elle te jette un regard trop intense. Un petit trépignement agite tes membres, et tes doigts tambourinent doucement contre le paquet tandis que tes joues s'étirent en un sourire timide.

Tu as tellement de choses à dire à la professeure Mathesson, tellement de commentaires élogieux que tu penses qu'elle doit entendre. Lui faire remarquer la cadence parfaite avec laquelle ses talons claquent dans les couloirs. La complimenter sur la discrétion de son maquillage qui ne fait que davantage ressortir le noir de ses yeux. L'impartialité exemplaire avec laquelle elle mène ses cours. Tu pourrais sans doute continuer ainsi toute la journée et ne pas arriver à court de mots. Mais encore faudrait-il commencer par lui parler.

Oh bien sûr tu lui as déjà adressée la parole, mais de façon brève, entre deux couloirs ou à la fin d'un cours. Elle n'a jamais vraiment semblé très disposée à t'écouter, mais c'est une femme occupée et tu ne lui en veux pas. Ton but est de lui apporter de la joie, pas des ennuis.

Après une grande inspiration, tu frappes à la porte et la pousses avec un sourire lumineux (et poli).

- Bonjour Professeure Mathesson, je vous dérange ?

Tu refermes avec soin le battant derrière toi et t'avances à grands pas vers le bureau où la femme est assise. Tu pourrais dévorer la salle des yeux tellement tu es curieuse, mais la professeure de droit a toute ton attention. Comment pourrait-il en être autrement avec le charisme qu'elle dégage.

- Je voulais juste vous offrir ceci, tu lui dis en posant la boîte de chocolat devant elle. C'est pour vous remercier pour votre travail et vous souhaiter une bonne année, meilleure que la précédente en tous cas.

Ton sourire s'élargit encore. Tu sais que les chocolats lui plairont (après tout, c'est le professeur Pendragon qui te les a donnés quand tu lui es rentré dedans l'autre jour à la chocolaterie ; apparemment la professeure Mathesson a des goûts très arrêtés en chocolats, tu as eu de la chance qu'il soit là pour te sauver) mais tu espères qu'ils lui feront plaisir.

C'est ça après tout, l'esprit des fêtes.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 87

Date d'inscription : 10/09/2016

Localisation : Poudlard

Feat : XII - dCTb

Crédits : moi même

Double Compte : /

avatar





Re: Amarante queue-de-renard ;; Siham
12.01.17 16:52

Shasta rêve d'une distraction. Elle a bien avancé dans la préparation de ses cours, mais désormais, elle patauge. Agacée, elle écrase son mégot rageusement dans le cendrier, et envoie valser tout ses parchemins à travers la pièce, qu'elle ponctuait de grognement de rage. Puis elle allume une nouvelle cigarette, renverse sa tête en arrière, expire. De sa main libre, elle saisit son parapluie, marmonne une formule entre ses dents et observe sans une once d'amusement, tout son bazar se ranger seul. Cela fait si longtemps, qu'elle n'est plus fascinée par ce genre de chose.

Et soudain, interruption momentanée du quotidien monotone. On frappe à la porte, et quelques secondes après on distingue une silhouette dans l'encadrement de la porte. Une voix, polie, un peu aiguë, qui émane d'une bouche souriante. Le visage lui dit vaguement quelque chose, mais à coup sûr ce n'est ni une serdaigle, ni une étudiante en droit. Dans tout les cas, la morosité du professeur est dissipée tandis qu'elle concentre son attention sur les mots de l'élève. Elle pose une boîte charmante sur le bureau, et Shasta ne peut réprimer un petit sourire amusé, et ravi aussi. Finalement, elle n'est pas qu'un tyran. À moins que l'élève soit masochiste. Dans ce cas.

Et bien, voilà une charmante attention, Mademoiselle... ? Je ne connais même pas votre nom.

Elle se redresse et tourne le dos à l'élève, tandis qu'elle réfléchit dans quelle armoire se trouve de quoi faire du thé. Se rappelant soudainement, elle ordonne en quelques coups de baguette la préparation du thé.

Mais je vous en prie, installez vous, je nous prépare du thé, nous allons déguster vos chocolats. À moins que vous n'ayez pas le temps ?

Tandis que la magie opère, Shasta s'installe à nouveau dans son fauteuil et ouvre délicatement le couvercle de la boîte à merveille. Et vu la ribambelle de chocolat qui s'offre à elle, ce n'est qu'un doux euphémisme. Très vite, deux tasses de thé fumant se posent en douceur sur le bureau, tandis que les yeux de Shasta traquent le chocolat idéal pour entamer une telle boîte. Finalement, son choix se porte sur un petit carré de chocolat noir, qu'elle dévore en une seule bouchée. Une légère bouffée de chaleur se fait ressentir, mais Shasta n'en a que faire, et incline légèrement la tête et ses yeux s'accrochent au petit écusson cousu sur la poitrine de l'élève.

Alors vous êtes à Poufsouffle je présume. Et dans quel cursus ? Il me semble vous avoir déjà vu en amphi de droit... Mais je me serais souvenue d'un si joli visage, se retenait elle d'ajouter.



Une petite heure de colle Invité ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 105

Date d'inscription : 11/10/2016

Crédits : ava & leo ♥

Double Compte : Bo la harpie

avatar





Re: Amarante queue-de-renard ;; Siham
11.02.17 20:34


Tu t'attends à un merci strict, peut-être un peu surpris, mais tu reçois un sourire à la place et ton monde s'illumine. La professeure Mathesson ne sait pas qui tu es mais tu ne t'en offusques pas (c'est une femme occupée et tu n'osais même pas imaginer qu'elle puisse t'avoir remarquée) et tu souris à la place, ravie qu'elle t'adresse ne serait-ce que la parole. Quand elle se retourne à la recherche de thé, tu t'empresses de lui répondre, tout le corps penché en avant ton poids sur la pointe de tes orteils, comme si tu allais t'envoler.

- El Aoudi, Siham El Aoudi, professeure.

Tu t’assois dès qu'elle te le propose, presque frétillante d'excitation contenue. Bien sûr que tu as le temps, tu as toujours le temps, tu pourrais passer tes M.I.S.S. dans les cinq prochaines minutes que tu aurais quand même le temps pour manger des chocolats en compagnie de Shasta Mathesson. Qu'est-ce qu'un examen après tout ? Est-ce que ça va changer ta vie ? T'apporter quelque chose ? Certainement rien de comparable à la présence et l'attention de la femme que tu admires.

- Si, si ! (tu t'exclames avec peut être un peu trop d'enthousiasme) Je n'ai pas cours cet après-midi, on reprend doucement à la rentrée.

Déjà une tasse flottante et fumante se dépose devant toi et tu en attrapes poliment la hanse entre tes doigts. Tu te doutes que ce thé anglais n'a rien à voir avec celui sucré que l'on sert chez toi, mais tu as appris à apprécier ces saveurs européennes. Tes yeux ne quittent pas la professeure devant toi, et tu observes avec une attention soutenue sa main plonger dans la boite de chocolats, en choisir un et le porter à ses lèvres. Tu souris (soulagée) quand elle semble l'apprécier. Le professeur Pendragon ne t'a donc pas menti, ce sont vraiment ses chocolats préférés. Ses joues pales semblent insensiblement se colorer et une lumière s'allumer au fond de ses iris noirs. Tu es tellement absorbée dans ta contemplation que tu te redresses avec un peu de brusquerie quand ton interlocutrice reprend la parole.

- Oh ! (ta main vient naturellement se poser sur ton écusson, tu oublies toujours sa présence) Oui, je suis à Poufsouffle, vous êtes observatrice ! Je suis en L.L.C.M. donc je n'ai pas droit magique normalement, mais je suis quand même venue assister à plusieurs de vos cours, je ne pensais pas que vous auriez remarqué.

Tu bois une petite gorgée de thé brûlant puis saisis un chocolat, parce que tu te souviens qu'elle a dit que vous deviez les partager. Tu en prends un au chocolat blanc car tu as remarqué que la professeure Mathesson semble aimer le chocolat noir et que tu ne voudrais l'en priver pour rien au monde (et aussi parce que le thé est un peu amer, mais tu ne risques pas de t'en plaindre). Le petit carré blanc fond sur ta langue, émoustille tes papilles, et soudain les mots coulent avec un naturel désarmant d'entre tes lèvres. Tu es déjà honnête d'habitude, mais il y a une chaleur en plus dans ton ventre qui te donne envie de croire que tout est possible même tes rêves les plus fous.

- Je suis venue vous voir parce que je vous ai croisé un jour dans un couloir, et vous étiez tellement impressionnante que j'en suis restée comme stupefixée. Vous marchiez avec votre démarche autoritaire habituelle, la tête haute et tous les élèves s'écartaient très vite de votre passage et je me suis dit qu'il fallait absolument que je sache quel cours vous enseigniez.

Tu as les yeux qui brillent quand tu repenses à ce jour-là et tes mains s'agitent en même temps que tu parles.

- Du coup je suis venue vous voir en cours de droit magique et je n'ai vraiment pas été déçue. Vous avez une véritable prestance, une impartialité rare et un vrai don pour l'enseignement. Beaucoup de vos collègues devraient prendre un peu plus exemple sur vous d'ailleurs, vous êtes clairement plus expérimentée qu'eux non ? Dans tous les cas je ne regrette absolument pas d'être venue à vos cours, il y a une telle passion dans ce que vous dîtes mais aussi une grande maîtrise – on sent que vous savez faire la part des choses vous voyez ?

Tu t'es peut-être un peu éloignée du sujet non ? Mais c'était quoi le sujet déjà ?

- Enfin, c'est pour ça que je tenais à vous offrir ces quelques chocolats (tu reprends, à peine un peu plus calme qu'avant). Pour vous remercier sincèrement et vous exprimer comme je pouvais toute mon admiration.

Tu bois une nouvelle gorgée de thé (parler autant t'as asséché la bouche) et ton regard intense ne quitte pas le visage en face du tien. Tu as hâte d'entendre ce que la professeure Mathesson a à te répondre. Et tu reprendrais bien un chocolat aussi.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Amarante queue-de-renard ;; Siham

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 6° :: Les bureaux-
Sauter vers: