Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis


Partagez | 
 

 I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 16

Date d'inscription : 04/01/2017

avatar





I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis
08.01.17 17:10

Je fis rouler mes épaules, espérant ainsi me réchauffer un peu alors que mon souffle s'échappait en buée épaisse. Ah, l'hiver. Ce n'était peut-être pas ma saison favorite, mais il y avait quelque chose de bon à se retrouver dehors et à avoir froid, à sentir tout son corps se tendre pour repousser le vent mordant. Je me sentais toujours vivante lorsque plongée en cette période sans merci. La truffe pleine de neige, Galahad partageait vraisemblablement mon avis. Malgré l'âge, il se faisait un plaisir de se ruer dans la poudreuse, de se relever pour mieux courir et japper avant de contourner un élève et de retourner se prendre pour un esquimau. Le vieux cabot revenait alors vers moi avec sa balle en gueule, pleine de bave et glissant contre ses crocs encore pointus. Amusée, je lui frottais vigoureusement le flanc avant de lui donner une petite tape amicale sur la croupe afin de l'encourager à s'éloigner pour un nouvel échange. À mon tour de me déplacer en soulevant des gerbes de sucre à glacer, lançant la sphère d'un solide coup du poignet. Certes, je répétais ce petit manège depuis déjà une vingtaine de minutes et, par conséquent, ma jambe commençait à m'élancer. Néanmoins, fidèle à moi-même et, du même coup, extrêmement têtue, il était hors de question que je mette un terme à notre moment passé ensemble aussi rapidement.

J'en vins même à lutter amicalement avec la bête poilue, habituée à ne pas craindre de faire mal à mes compagnons de jeu. Je travaillais avec des dragons moi, pas avec des bébés chats. Le seul problème, dans tout ça, c'est que de mon côté je n'étais plus aussi endurante qu'autrefois. Le hasard n'avait rien à voir avec cette obligation de changer mon style de vie et de quitter le monde exaltant des courses. Ceci étant dit, trêve de bavardages inutiles. J'étais en train de me relever, chassant la neige de ma courte chevelure d'ébène en riant lorsque le malheur arriva. Mon genou se bloqua avec un craquement peu naturel, m'arrachant un juron alors que tout mon corps bascula de nouveau vers le tapis poudreux. J'amorti ma chute en posant les mains au sol ; encore heureux que je possède des réflexes plus que satisfaisants. Le regard furibond, fixé au sol comme s'il était personnellement responsable de ma mésaventure, je serrais les dents avec frustration, immobilisée. Quelle plaisanterie. J'avais eu de la chance que cela se produise ici et maintenant. Enfin, je n'aurais probablement pas été aussi imprudente en milieu de travail, mais il y avait tout de même de quoi être inquiet. Surtout que je ne voulais absolument pas me retrouver à l'infirmerie pour faire traiter ça. J'avais assez donné avec les professionnels de la santé. Comble de malheur, si je voulais passer inaperçu ce n'était pas gagné. Voilà que mon cabot, alerté par la situation, s'était rapproché de moi et commençait à japper à tort et à travers pour appeler de l'aide.

« Tais-toi, Gal ! Je vais bien, ça va, pas la peine ! Sheeessh !! »

Je ponctuai le tout d'un signe de la main dans le vide, comme si ça pouvait me permettre de baisser le son sur cette chose. Je pouvais toujours courir... ou pas, justement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 24

Date d'inscription : 04/01/2017

Localisation : Dans ma classe, probablement.

Feat : Aqua - Kingdom Hearts

avatar





Re: I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis
08.01.17 22:56

Strong and Independant;
« Oh how I will leave you there again;
Deep within my head of stone. »

Elle porte sa tasse à ses lèvres, ses doigts gantés ressentant la chaleur émanant difficilement du contenant moldu dans lequel elle s'était versé un savoureux thé à la menthe poivrée. De sa bouche s'échappe un filament de brume, une expiration entremêlée d'un sourire satisfait, béat.

L'hiver, ici, n'avait rien à voir aux hivers connus en Norvège, malgré que le temps, à cette période de l'année, était généralement doux. Certes, il y avait par moments de la neige, mais elle ne restait jamais bien longtemps, les montagnes et les rivières chaudes empêchant celle-ci de rester.

La neige qui était présente à Poudlard et ses environs, surtout dans ces quantités, était plus que surprenante, surtout pour l'endroit où l'école était située, mais elle ne s'était jamais réellement penchée sur le sujet plus qu'il ne le fallait. Malgré la neige, il ne faisait pas intensément froid – pas assez pour que le froid entre dans ses os, martyrise son corps, la fasse trembler toute entière. Elle était agréable, tombait doucement, effleurait ses joues rougies, se perdait dans son manteau blanc, fondait contre ses gants.

L'enseignante avait pris l'habitude de marcher dans le parc afin de se retrouver seule avec elle-même, afin d'activer son corps lorsque le silence commençait à l'immobiliser, à atrophier ses sens, à faire valser ses pensées. Marcher lui permettait d'extérioriser, de remettre de l'ordre, de se retrouver entre toutes les pensées sinueuses et désagréables qui pouvaient l'assaillir.

En cet après-midi ensoleillée, plusieurs élèves – et enseignants – semblaient avoir suivi son exemple. Elles en voyaient certains discuter en petits groupes, tandis que d'autres ne faisaient que marcher paisiblement, ou riaient, se lançant des balles de neige.

Elle entendait au loin un chien japper, l'avait vu courir pour attraper une balle à plusieurs reprises dans des aller-retours énergiques. C'est cependant lorsqu'elle ne vit plus la bête courir, puis qu'elle l'entendit japper différemment, que son attention fut captée.

Cherchant l'origine du bruit, elle vit au loin deux silhouettes, dont celle de l'animal qui s'époumonait encore.

Galen.

C'était elle, là, par terre, qui gesticulait pour que son chien cesse de japper alors qu'il sautait autour d'elle, les oreilles bien hautes, le corps en alerte. Elle l'avait reconnue à sa chevelure, presque instinctivement, une étincelle dans sa tête.

Elles s'étaient croisées deux, peut-être trois fois depuis qu'elle enseignait à Poudlard. Celle-ci était souvent dehors, dehors avec les dragons, dehors, très haut dans le ciel, sur une créature ailée, avec ses élèves. Elle ne connaissait pas grand-chose de la dame; ne serait-ce que sa réputation, de ce que les élèves disaient d'elle et de son comportement, de ses méthodes pédagogiques. Elle l'avait déjà entendu parler : sa voix avait des tons plutôt forts, contrastant aux siens qui se voulaient plus doux. La voyant, peut-être par ce qu'elle dégageait, de par sa personnalité écrasante, elle s'était résolue que ce serait une mauvaise idée de même converser avec elle.

Inconsciemment. Très inconsciemment – par habitude, par les maints souvenirs d'élèves, de collègues et de connaissances de ce genre qui avaient fini par l'écraser, il y a de cela une éternité.

C'est ces pensées çà et là qui hantaient sa tête lorsqu'elle comprit la situation, ces mêmes pensées s'effaçant tout aussi rapidement qu'elles étaient arrivées lorsque le déclic se fut, lorsqu'elle comprit que la dragonnière avait besoin d'aide – qu'elle n'arrivait vraisemblablement pas à se relever. Ses mains toujours agrippées à sa tasse sans poignée, la Scandinave s'était dépêchée à venir à sa rencontre, s'agenouillant à ses côtés, la tête penchée légèrement, le regard scintillant d'une lueur inquiète.

▬ Est-ce que ça va? Enfin... Évidemment que ça ne va pas – elle ne resterait pas par terre si c'était le cas. Qu'est-ce qui ne va pas? Puis-je te venir en aide?

Léger gémissement du chien à côté d'elle, qui semblait observer attentivement la scène. Aignéis se racle la gorge, avale difficilement, prise d'une certaine – et imperceptible – angoisse.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 16

Date d'inscription : 04/01/2017

avatar





Re: I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis
12.01.17 8:36

Il m'est déjà arrivé de me retrouver dans des situations pas très dignes. Je sais, ça paraît incroyable vu que je suis une prof de vol sur dragon trop cool qui a vraiment très la classe, mais ça m'arrive à moi aussi. Là, par contre, j'étais en train de battre beaucoup de records. Ça n'allait peut-être pas battre la fois où j'ai coursé avec un dragon pour attraper un niffleur, mais ça c'est une autre histoire. Une histoire que je ne raconterai jamais. Ja-mais. Bref. L'important, c'est que je n'ai pas bougé depuis la dernière fois. J'étais encore là, par terre au milieu du parc à gesticuler pour inciter mon cabot à se taire. S'il aurait vraiment voulu il aurait pu m'offrir un point d'appui, ça aurait été tellement plus pratique, mais non. Galahad ne pensait qu'en termes de chien et cela passait par : appeler du secours. Pas un mauvais réflexe dans les faits, mais pas le plus utile quand on a un petit orgueil. Oui, petit.

Logiquement, donc, quelqu'un fini par arriver et par se proposer pour me donner un coup de main. C'est une voix douce qui me fit relever la tête avec une curiosité non-dissimulée. Qui était donc la personne qui avait décidé de venir me donner un coup de main ? Je reconnu sans mal la chevelure bleu ciel de la professeur de rhétorique de Poudlard. Ça pour une surprise. Je pensais que la jeune femme ne m'appréciait pas particulièrement, vu comment elle avait prit l'habitude de m'éviter systématiquement, et n'avais donc pas forcé le cas. Si on ne veut pas me parler, ce n'est certainement pas moi qui vais aller m'imposer aux autres. Toujours est-il que le regard azuré de l'enseignante semblait en proie à une véritable inquiétude. Enfin, Aignéis n'avait jamais vraiment eu l'air méchante non plus, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle se montre aussi... concernée par ma condition. Remarque, à sa place si j'avais vu quelqu'un tomber et son chien paniquer de la sorte, j'aurais sans doute fait pareil, sans me soucier de l'identité du blessé. C'était une simple gentillesse élémentaire. Une douceur qui me faisait me sentir d'autant plus mal. Ma blessure ne méritait pas que l'on s'inquiète comme cela pour moi.

« Moi ? Oh... Je... Ce n'est rien. »

Vite, trouver une idée. J'échangeai un regard avec Galahad, le gros chien visiblement toujours aussi inquiet. Ouais, bah il ne m'aidait franchement pas celui-là aujourd'hui. Résolue à faire en sortes que ma collègue puisse se détendre, je décidai finalement de pousser la honte jusqu'à son comble, me retournant sans trop de mal pour enfin me laisser tomber sur le dos, dans la neige, esquissant un sourire forcé malgré la douleur ressentie dans ma jambe.

« J'étais en train de faire... un ange dans la neige ! »

....

« D'accord j'avoue, mon excuse est vraiment pourrie. »

Je poussai un soupir, passant cette fois en position assise, glissant une main un peu désespérée dans ma courte chevelure d'encre. Je n'aurais d'autres choix que de passer aux aveux. De toute façon il ne servait à rien de faire semblant plus longtemps, d'autant plus que ça ne permettrait pas à la charmante bleue de cesser de faire cette tête.

« J'essaie de ne pas en parler, mais ma jambe fait parfois des siennes. Disons que c'est les risques du métier. Il ne faut pas s'inquiéter pour ça, vraiment. Elle va être comme neuve demain. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 24

Date d'inscription : 04/01/2017

Localisation : Dans ma classe, probablement.

Feat : Aqua - Kingdom Hearts

avatar





Re: I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis
15.01.17 5:59

Strong and Independant;
« Oh how I will leave you there again;
Deep within my head of stone. »

La situation était plus qu’étrange, et elle n’osait trop se l’avouer. Depuis son arrivée, elle n’avait qu’évité Galen, et là, tout d’un coup, elle se retrouvait face à elle de son propre vouloir, pour lui venir en aide. Prise au dépourvu, elle se devait de continuer d’avancer dans ces sentiers inconnus. Rien de mal n’allait arriver, si? Alors pourquoi avait-elle toujours l’impression d’être en proie à une attaque?

C’était irrationnel. Ce n’est pas parce qu’elle arrive à monter des dragons et à les contenir, voire les entrainer, qu’elle était toute aussi dangereuse que ces bêtes.

Ou était-ce le cas?

Allez, ce n’est pas le temps de se perdre encore une fois. La femme au sol affirme qu’il n’y a aucun problème d’une voix qui lui semble très peu assurée – enseignant la rhétorique, elle s’y connaissait quand même en assurance, enfin, elle l’espérait – et cette remarque la fait lever un sourcil.

Autre gémissement du chien, qui, attentif, continue de regarder la scène comme si son maitre était sur le point de se changer en un tas de cendres. Les chiens étaient beaucoup plus émotifs que les chats – ou, enfin, ça se remarquait plus que chez un félin. Brynn, sa chatte, était tout de même assez émotive… mais pas de la même manière.

Altruiste malgré tout, ce n’étaient pas les simagrées de l’enseignante – ni même l’orgueil qu’elle semblait démontrer – qui allait la faire fuir. Elle le comprit bien malgré elle, après ce silence qui s’éternisa plutôt dans son esprit que dans ce qui était concret, avouant que son excuse ne tenait pas la route.

Elle réussit à faire échapper un sourire à la Bleue, qui, ensuite, réprima un soupir de découragement. D’être si têtu envers ses problèmes n’avait jamais réglé une situation. Être honnête était la meilleure chose à faire, elle l’avait appris bien vite dans sa vie, malgré les inconvénients que ça pouvait causer.

Je ne te jugerai pas, tu sais. Ce n’est pas mon genre. Dans une autre situation, une telle chose aurait pu être dite, mais considérant le comportement de sa collègue, elle s’attendait à une certaine explosion de sa part si jamais ces mots sortaient de sa bouche. Ça paraitrait impoli, peut-être même un peu étrange. Autant ne rien dire, murmurer autre chose alors que ses sourcils se froncent de plus belle et que son visage se change en une grimace de douleur – empathie, quand tu nous tiens.

▬ Je… ne savais pas. Tu es… sure que ce sera réglé demain? Ça parait douloureux.

Elle balbutie, incertaine. Certes, elle ne voulait pas poser trop de questions et se montrer désagréable, mais la raison de son mal – et surtout la raison pour laquelle elle voulait le cacher – avait piqué sa curiosité. Trop polie, cependant, pour en faire quoi que ce soit, Aignéis posait seulement les questions qui étaient importantes, celles qui importaient au moment présent et qui pourraient aider le bienêtre de sa collègue.

▬ Peu importe. C’est aujourd’hui qui compte. Aignéis dépose sa tasse dans la neige, croise ses bras au moment où elle tend ses paumes à Galen afin d’offrir un support à la dame; afin qu’elle se relève sans qu’elle n’ait trop à forcer de son côté. Viens, je vais t’aider à te relever.

La voilà qui la relève, trébuchant presque dans ses efforts. Ouf – tragédie évitée. Les voilà toutes les deux debout. Elle passe sa main gantée dans ses cheveux afin d’enlever une mèche bleutée de son visage, un sourire aux lèvres, ses joues rougies.

▬ Voilà. As-tu besoin d’un appui?

C’est presque instinctivement qu’elle lui offre son bras, après avoir repris sa tasse de l’autre main. Elle n’allait probablement pas rester dehors encore longtemps après cette chute, non?

… Non?


Prrprr ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: I'm a strong and independant...! Ok, I need help ▬ feat Aignéis

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: