Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier

Partagez | 
 

 tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
17.01.17 2:33



Toute avait l’air bin plus fun, plus léger, plus drôle et bin plus flou – flou en tabarnak. C’est comme si j'regardais à travers la vitre d’un aquarium. J'me fais bin du fun à r’garder les poissons qui font des aller-retours comme des caves, pis c’est flou après un moment. Bin c’était un peu l’même feeling que j’avais live. Un feeling que j’sais que plusieurs de mon âge ont déjà eu plus d’une fois. Ils te parlent de leur party, de leur soirée comme si c’était la meilleure chose de leur vie. Au fond j’me demande si y font pas ça pour avoir les yeux de tous sur eux et faire genre qu’ils ont une vie sociale mais au fond ils se sentent seuls comme le caliss. P’têtre que c’est juste pour avoir la reconnaissance et qu’inconsciemment ils se sentent socialement plus élevé qu’les autres en pensant que plus que t’a de litre d’alcool dans l’corps, plus ta un grand CV d’vie. J’sais pas. C’est fou d’savoir que c’truc y fait autant tripper les jeunes qu’il te rend agressif, triste ou violent comme l’criss. Des gens en d’viennent dépend pis y virent mal. Des gens en d’viennent à se remettre en question. Des gens en d’viennent à vouloir se noyer dans leur problème quotidien. Pis d’autre comme moi, genre 0,00000001%, ils sont juste tombés par hasard sur une bouteille qui trainait dans l’fond du sac d’un ami plus vieux - Oli.

Oli, grand, beau comme Apollon ou un truc du genre tu sais pas trop, Oli il faisait fantasmer fallait s’le dire. Pas qui m’intéresse hein (bin trop vieux ‘sti). Non en vrai s’tun bon gars, droit dans la vie qui est loyal comme un chien ou même plus pis qui a accepté de se tenir avec moi pendant mes midis et d’me parler. Il prenait pas pitié, c’est juste qu’il était bin gentil, bin empathique pis qu’il en avait à m’apprendre. Moi qui s’couvre de livre comme les gratteux d’argents, j’me disais que l’savoir il allait venir à travers les lignes et le texte noir sur blanc, mais avec Oli j’ai appris que c’tait bin plus que d’la lecture. C’était par expérience.

L’pire c’est que tous ça en viré mal parce que t’avais bin soif pis j’ai fait l’sourd à prendre la première bouteille de liquide qui s’trouvait dans l’sac d’Oli. Il venait s’asseoir comme d’habitude avec moi pendant que j’terminais le chapitre de mon livre. On parlait, on discutait, il me racontait sa journée pis moi j’lécoutais comme si c’était l’un de mes livres qui venait me jaser de sa journée. J’aimais bin. Comme avec Louise c’était devenu une routine que j’pouvais pas m’passer. Après un moment j’avais soif pour lui et pour moi. À l’voir parler et à l’voir gesticuler ses histoires pendant une bonne heure j’ai glissé ma main dans son sac pis j’ai pris la bouteille. Je l’ouvre pis j’écoute à moitié Oli qui m’dit non mais d’une manière non c’est du poison. Il avait bin raison ça gouttait la marde. Mais tille la marde genre bin merdique la, bin c’est ça. Le goût de l’alcool, dire que des gens en boivent pendant des heures criss.

« Oli s’est dégueulasse tabarnak, pourquoi t’a ça dans ton sac ? Pourquoi c’est bon de base ? »


Il avait peut-être pas compris ton juron mais il savait que s’en était un à force que tu l’dises.
tagging @ location, outfit, whatever


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 23/12/2016

Feat : OC - Kelpls

Crédits : Othello <3

Double Compte : Shasta + son parapluie // Jason - son cerveau

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
20.01.17 9:26

''SCHBOM''. C'est le bruit qu'avait fait le paquet en atterrissant ce matin sur la table des Pouffsoufle. Olivier encore mal réveillé eut quand même le réflexe de jeter un coup d'oeil à la chouette qui venait de lui abandonner le colis. Un plumage blanc tirant sur le gris parsemé de tâches noires, et une queue assez longue. Pas de toute, celle ci venait de l'Est, et vu la taille du paquet, Olivier commençait à se douter de son contenu. Il haussait les épaules en soupirant, et sous les regards interrogateurs de ses camarades, il enfouissait l'énorme paquet dans son sac avant de reprendre le cour de son petit déjeuner, comme s'il ne s'était rien passé. En vitesse cependant, Puisqu'il fut parmi les premiers à se lever de son banc pour se rendre en cours. Mais sur son chemin, il se ruait dans un endroit désert et extirpait le colis de sa besace. Un papier Kraft informe, rugueux et encore assez froid, ficelé de manière très sommaire avec une corde abîmée à certains endroit par les serres de la chouette de l'Oural. Au toucher, c'était tout mou, et Olivier se hâtait de dénouer la ficelle rêche et d'arracher le Kraft. Il eut un froncement de sourcil en découvrant la serviette noire, qui en plus d'être totalement impersonnelle, n'avait pas cette douceur quand on glissait sa main dessus. Mais il sentait qu'elle renfermait quelque chose encore, et en la dépliant, il découvrait une bouteille en verre transparent, dépourvue d'étiquette. Attachée au goulot, une petite carte froissée et couverte d'encre noire et imprécise qu'Olivier se dépêchait de lire.

Une serviette rêche pour tes fesses de beau gosse,
et un peu d'eau de vie parce qu'être encore à l'école doit te faire sacrément chier.
- Arnost

Ses lèvres s'étiraient en un petit sourire amusé tandis qu'il rangeait la bouteille et la serviette dans sa besace déjà bien chargée. Il irait les déposer dans sa malle une fois qu'il aurait fini les cours, voilà tout.

À force de gratter son parchemin, penché sur son pupitre, il avait complètement oublié ce qu'il transportait, bien malgré lui. Et alors qu'il sortait de la grande salle après un déjeuner correct, il croisait au détour d'un couloir, le jeune canadien, avec qui parfois il discutait, amusé par ses drôles d'expression, mais aussi par le personnage.

Salut Leo, tu es tout seul ?

Et presque sans difficulté s'enchaînait une conversation faite de tout et pas grand choses. C'était étrange d'un côté pour Olivier d'avoir une telle facilité à échanger avec quelqu'un d'aussi jeune que son frère, avec qui en revanche, il n'avait aucun sujet de discussion. Mais rapidement il chassait de son esprit la pensée de son frère, associée sans difficulté aux souvenirs avec sa mère, ses soeurs, la tristesse de Magda. Il eut pour ainsi dire un moment de flottement, et n'atterrissait qu'au moment où ses yeux captaient que Leo venait de boire une belle gorgée de son cadeau de l'Est. Presqu'aussitôt, il arborait une mine dégoûtée à l'extrême qui fit rire le Poufsouffle, tandis qu'il confisquait la bouteille à Leo.
Mais à ce moment là, il sentait le verre brûler sous sa main et il vit apparaître sur la bouteille vierge une inscription en cyrillique : ''Alcool à 55°, c'est une vodka améliorée par nos soins, tu nous en dira des nouvelles''.
Son rire se stoppait net tandis que ses yeux devenus grands comme des soucoupes dévisageaient Leo. Comment un gamin de 16 ans allait il réagir à autant d'alcool ? D'un seul coup ?

On appelle ça de l'alcool Leo, et on dit aussi qu'il ne faut pas fouiller dans les affaires des gens. Tu te sens bien ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
22.01.17 18:20



Tabarnak ça chauffe. J’suis où criss ? On dirait que j’flotte pis qu’mon corps y réagit pas en même temps qu’mon cerveau…Ayoye ma main si j’la bouge comme ça d’vant ma face a va faire quoi OUPS HAHAHHA j’me suis slapper la face tout seul. Woah pourquoi toute tourne pis qu’Oli est rendu à l’envers.

« WOW OLI T’ES TU CORRECTES HAHAHHA T’ES GENRE TOMBÉ PAR TERRE. »

Attend deux secondes…Non c’pas lui qui est tombé c’est moé esti hahahhah sacré Oli qui m'joue des tours commee ça.

« Heeeeinnn tu disais quoi ? Pas fouiller dans ton stuck. »

Attend que j’me relève toi…Oupps à droite oooh non à gauche on dirait qu’on est sur l’océan c’bin drôle ça. Bon vuuu qu’il est si pas partageux qu’ça bin je vais lui en donner de sa bouteille j’te jure les jeunes aujourd’hui même pas capable de partager.

« Hooop là la bouteille tu fais ahhh et moi je verse…Fauudrait que tu la lâches heeein. Lâaaache-la Oliii ! Olliiililili dans sont lit qui fait pipii ghahahahahaha pipi ghahaha ! HOOOP LÀ TROP LENT. »


Onn ouvre la bouteille et on verse dans la…WOOOW quand j’check dans l’fond d’la bouteille c’est comme ci tout était deux fois plus flou HAHAH flou flou flouuu. Bon okay Leo reprend toi. Reprend…Je disais quoi déjà ?... AH OUI ! Verser dans la bouche à Oli. On prend le p’tit menton et on le descend etttt…

« IGLOOO IGLOOO IGLOOOOOO ! »


Hop là okay t’en as eu assez à moi !! Une p’tite gorgée comme ça eet une autre !

« Oli j’me sens comme un ciboire de gros papillon…Non chenille ou…Chenile ? Tille le truc gluant la qui gigote OUAIS UNE CHENILLE qui vient de sortir de son cocon. C’est comme si je venais de sortir deux fois de suite du ventre d’ma mère. Genre…Comme un manège que t’aimes bin et que tu décides de refaire plusieurs fois parce que t’aimes la sensation c’comme ça que je me sens live. Comme…Un accouchement. EN PLUS c’est tellement beau un accouchement…C’est l’miracle d’la vie. Une vie qui…donne une autre vie…C’est magique…T’aurais pas un mouchoir quèque part c’est trop d’émotions en même temps…»
tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 23/12/2016

Feat : OC - Kelpls

Crédits : Othello <3

Double Compte : Shasta + son parapluie // Jason - son cerveau

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
26.01.17 10:28

Mais le mal était fait. Vu la quantité d'alcool que Leo avait ingéré d'une traite, Olivier se demandait, mi paniqué mi amusé, comment l'adolescent allait réagir. Si ça dégénérait trop, il ferait usage de la magie pour le calmer ; dans tout les cas cette partie du château était trop peu fréquentée pour que ça devienne incontrôlable.
Leo ne devait pas avoir l'habitude de boire, vu comment son corps réagissait vite à l'alcool. Il faut dire que c'était assez fort, pour une première boisson, ça pardonnait pas. D'ailleurs il venait de glisser sans aucune grâce, et se retrouvait dès à présent par terre. Ce qui faisait réfréner un fou rire au rouquin, mais il ne lui en faudrait pas beaucoup pour craquer.

« WOW OLI T’ES TU CORRECTES HAHAHHA T’ES GENRE TOMBÉ PAR TERRE. »

Mine de rien, c'était vraiment amusant de voir quelqu'un sous les effets de l'alcool, surtout un garçon aussi peu expressif d'ordinaire que Leo. Et ça faisait rire Olivier, même s'il n'était pas correct de rire du malheur des autres. Quoique Leo ne semblait pas réellement malheureux, simplement complètement en perte de repères. Surtout quand il se relève, c'est le même manège. Le Poufsouffle tend un bras pour attraper celui du jeune homme qui tangue, l'aider à se stabiliser. Mais quelle mauvaise idée, il allait s'en mordre les doigts. Leo s'était armé de la bouteille et l'avait coincé, le forçant à boire, tout en renversant une partie du contenu sur le visage et les fringues d'Olivier. Quelque part, une petite voix hurlait en disant qu'il aurait l'air malin, à puer l'alcool en rentrant dans son dortoir. Si tant est qu'il y arrive, vu la quantité que le Serdaigle lui avait fait ingérer, avant de se resservir à nouveau. Dans un instant de lucidité, Olivier tend le bras et récupère la bouteille avant que Leo ne passe d'adolescent sous alcool à coma éthylique.

Caaaaaaalmes toi Leo, tu vas pas survivre à toute la bouteille.

Et tant bien que mal, il l'enfouissait dans son sac en espérant qu'elle ne se brise pas, ne se vide pas, ou encore que Leo arriverait à venir la récupérer. Mais ses mouvements étaient si flous. Tellement flous. Il voyait Leo en double, et ça le faisait rire, mais avec le rire de celui qui bois, rien de bien classe et normal.
Il s'asseyait en essayant de ne pas tomber pour se calmer. Parce qu'il avait tendance à partir en live en buvant trop. Il entendait sans comprendre les âneries que déblatérait Leo, sans y faire vraiment attention. Et il riait, il riait, de ce rire un peu grave et sans rythme précis, parce que l'alcool le rendait plus euphorique que jamais. Il voyait Leo d'une autre manière, maintenant qu'il était assis.

C'est paaaas bien de boire. Surtout en journée. Deeeeemaaaaain tu auras mal au crâne.

Disait il du mieux qu'il pouvait, tandis que le visage du Serdaigle variait à travers ses yeux embués d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
01.02.17 4:01



Hein, il dit quoi le roux ? J’comprend pas. Comment j’peux avoir mal à tête si j’me suis pas cogné pis rien pentoute…Wooow okay faut arrêter d’réfléchir trop longtemps ça fait mal. Wooooah pourquoi j’retombe sur mon cul HAHAHHA. Mais tille, en y pensant bin comme faut, Oli j’le connais pas bin bin…Tille il est roux, il est grand, il fait partie de Poufsouffle mais sinon nada. Pis même lui j’crois pas qu’il me connait en faite…WOOW je le connais depuis longtemps pis pourtant ça fait dure tout ça. Bon aller, j’vais me rapprocher d’lui et on va avoir le real talk comme de VRAIS hommes.

« T’sais *hoc* Oli. Ç’fait plus qu’une fois qu’on se voit hein ? »

Attend une, deux, trois, quatre…Ouais okay plus qu’une.

« Pis j’y pense là. J’connais pas grand-chose sur toi. J’veux dire. On s’voit *hoc* comme ça, pis la tu viens m’voir entrain de lire mon livre pis ça m’dérange pas tu sens bon pis t’a une bonne haleine. Mais on d’vient *hoc* plus intime. Pas dans l’sens on va aux toilettes ensemble comme les fille pis toute le kit. Juste, j’crois qu’on a une bonne énergie qui circule entre nous et ça nous ferait du bien de discuter plus *hoc* profondément. »

Parce qu’oé je suis pas juste un p’tit Québécois d’souche qui sait juste lire des livres et qui a l’air coincé dans son coin. En fait j’sais plus si je parle à voix haute ou si je lui parle directement…

« Bon aller suis *hoc* moi, on va discuter et se promener un peu. Pas que j’connais pas le coin de
l’école et que je reste aux mêmes endroits depuis le début de mes années à Poudlard hein *hoc*. »


Pourquoi c’est si difficile d’avancer, de penser et de parler. Même respirer ça m’semble pénible comme c’pas possible caliss. Je sais même plus chu qui dans tout ça. En fait y a tellement de confusion que la confusion même porte à confusion t’sais…Non okay j’crois qu’il y a UN PEU d’alcool dans mon sang et que j’suis pas trop. Pouurquooii je tombe quand je me lève et je marche on dirait que mes jambes veulent se casser du reste de mon corps. Je crois qu’Oli devra me servir de bouée de sauvetage pour la peine.

« DIS-MOI TOUT. Je veux savoir tu es né quand, c’que tu fais de tes journées, si t’es en couple tille le genre de truc que les gens normaux font là. »


tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 23/12/2016

Feat : OC - Kelpls

Crédits : Othello <3

Double Compte : Shasta + son parapluie // Jason - son cerveau

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
03.02.17 9:28

Il se rappelait de ces drôles de fois où il avait bu, bu, bu jusqu'à se foutre à l'envers. Où la musique l'avait fait se secouer sur un rythme endiablé, essoufflé, saccadé. Les rires, les étreintes, les baisers volés, l'alcool, encore l'alcool. Et le mal de crâne le lendemain, les journées dans le noir, à se promettre plus jamais. Et recommencer quelques jours après. Il se souvenait de fêtes sorcières, entre jeunes, chez lui en République Tchèque. Avec des anciens de Durmstrang, qui n'aspiraient qu'à l'alcool et les effluves de la jeunesse. Il se souvenait également de quelques fêtes moldues, entraîné par Markus. Bien plus calme que chez les sorciers. Mais tout aussi extravagant. Particulièrement la musique. Olivier s'était laissé porter sur ces tonalités improbables, que jamais il n'avait pu écouter auparavant.

Il écoutait, loin, vraiment loin, ce que lui racontait Leo. Qu'est ce qu'il pouvait bien raconter. Certainement quelques phrases qu'on prononce sous les effets de l'alcool. Alors Olivier souriait de toute ses dents, en hochant la tête, même s'il avait foutre rien compris. Il ouvrait la bouche à la manière d'un demeuré, pour dire ''attends gamin, répète ?'' Mais rien ne franchissait la barrière de ses lèvres entrouvertes. Tant et si bien qu'il ne comprenait pas trop pourquoi diable Leo l'entraînait avec lui. Déjà qu'ils n'étaient pas bien frais, ils risquaient gros s'ils étaient retrouvés complètement saoul, à hanter les couloirs du château. Et puis Olivier tanguait de plus en plus. Ce n'était pas possible de réagir aussi vite à de l'alcool, ce n'était pas possible, ce n'était pas... Si ça semblait l'être et tout se troublait devant lui. Il sentait Leo qui s'appuyait sur lui, il sentait leur cadence incertaine, il sentait ses jambes prête à flancher.

Il entendait Leo qui parlait, mais c'était trop vague, trop flou, trop mal articulé, trop mal compris. Peut être qu'il l'avertissait, qu'il lui disait, ''fait gaffe Oli, on s'approche de la fontaine là''. Une petite voix le disait quelque part en lui, mais c'était déjà trop tard. Olivier sentait le poids du corps de Leo qui s'appuyait sur le sien ; son pied butait sur une pierre inégale, sa jambe flanchait, il trébuchait, tentait de ne pas tomber, s'approchait dangereusement du bord de la fontaine, et puis ce fut la chute tête la première dans le bassin d'eau glacée. Il sentait toujours Leo qui se tenait à son bras, tandis que le froid se diffusait à toute vitesse à travers les couches de ses vêtements, griffant sa peau, mordant ses lèvres, piquant ses yeux. L'eau qui s'engouffre dans sa bouche, qui va l'étouffer et...

HAAAA

Il s'est redressé le plus brusquement qu'il puisse, extirpant sa tête du bassin glacé, crachant ce froid qui l'envahissait. Mais ses yeux sont toujours perdus dans le brouillard de l'alcool, quoique ses idées semblent plus claire. Leo... Leo ? Il se tournait vers le corps du Serdaigle et l'aidait à se redresser, en grelottant de tout son être.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
04.02.17 4:00



« Eh oh Olii tu m’écouutes y a quelqu’un ça vaa pas ? »

Mon corps chavire. Non peut-être juste que c’est dans ma tête ? Non okay, c’est réellement mon corps et mon esprit qui chavirent tabarnak. La sensation j’explique dans mon propre langage. C’tait comme se coucher sur mon oreiller quand les feuilles tombaient encore des arbres à l’extérieur, que le monde rangeait leurs décorations d’Halloween pis que du 31 octobre au 1er décembre y avait d’la neige. Mais cette fois-ci c’tait pas juste d’la neige. C’tait un froid qui te gelait l’intérieure, qui diminuait la température de ton corps aussi vite que le krach boursier, qui te gelait la moindre crotte de nez que t’avais, pis c’est comme si on te congelait vivant. J’ai habité au Québec, j’en ai vécu du froid pis plus qu’un hiver mais ça, c’était comme sauté dans un spa hyper chaud pis d’faire un bond dans un lac gelé. À peu près au même feeling, j’arrivais pas à retrouver la surface. J’ai beau me tortiller à drète pis à gauche pis ça sert à rien osti. Finalement c’est en basculant mon poids d’ivrogne que j’réalise que la sensation d’alcool avait disparu pendant un instant pour rev’nir à surface à même temps qu’moé.
Oli lui, y m’regardait pis y m’aidait du mieux qui pouvait. J’tremble osti. Un tetard gelé qui avait pas compris que c’tait l’temps d’hiberné.

« J…J’vais…bi…bi-en-en Ol…li-li. Ta-ta…sssse-t…toi j-je v-vais-vais nous réé..chau-fffé. »

Ma baguette elle était froide. Elle était glacée. J’fais d’mon mieux pour faire augmenter un peu la chaleur mais j’ai l’impression qu’mon corps y suit pu pentoute c’que mon esprit lui dit d’faire. À gauche ou…pas ? Pis mes lèvres elles ont prononcés autre chose c’qui a faite que la fontaine a débordé pis qu’on s’ramassait comme Bob l’éponge hors de l’eau. Mais bizarrement le sort que j’avais lancé s’transformait en chaos aquatique plus qu’autre chose. Peut-être que j’ai pensé trop fort au mot têtard pour venir à en faire apparaître une armée dans la cours.

Faque en gros. On est tombé dans fontaine, inté fraite en esti (elle est froide en esti) et finalement elle fait une éruption pour finalement en recracher des têtards qui nous collent après.

« O-li faudrait p-p-têtre se bouger av-vant qu’un ppprof arrive. »

Courir c’tait une super bonne idée vraiment. Tenter d’arrêter une armée de têtards, c’tait autre chose. Ça paraissait que le test de palier avec l’osti de bip en éduc c’tait pas mon fort. J’avais le souffle étouffé à force de courir. On était derrière un mur pis pour aucune raison valable j’commençais à rire. C’tait drôle, toute avait l’air bin drôle, toute avait l’air bin l’fun – toute avait arrêté d’être flou. J’tais à un stade où j’étais conscient mais pas conscient heureux pis no filter de n’importe quelle idée qui m’venait en tête.

« Entre faire boire le philtre d’amour dans la tour des gars des Serpentard, insérer des sons chaque fois qu’trouve un livre à biblio, mettre les têtards dans la salle de bain des filles pis donner un peu d’alcool au tableau tu crois qu’sais quoi l’mieux ? »

C’est peut-être pas de bonnes idées final-NAAAH.
tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 23/12/2016

Feat : OC - Kelpls

Crédits : Othello <3

Double Compte : Shasta + son parapluie // Jason - son cerveau

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
04.02.17 20:49

La baignade forcée dans la fontaine avait remis les idées au clair dans la tête d'Olivier. Et même si son regard restait flouté par les effluves d'alcool, ses sens avaient pris un coup de fouet et semblait fonctionner correctement à nouveau. Même s'il était congelé. En fait, oui et non. C'était étrange cette sensation. À l'intérieur il irradiait, tout était chauffé thermostat 15 par l'alcool fort, mais d'un autre côté, sa peau, ses lèvres, ses cheveux, tout était gelé, au point qu'il sentait que son visage s'anesthésiait petit à petit. Leo s'était redressé et grelottait, ce qui inquiétait Olivier. Ils allaient tomber malades avec cet enchaînement bien défavorable des évènements.

« J…J’vais…bi…bi-en-en Ol…li-li. Ta-ta…sssse-t…toi j-je v-vais-vais nous réé..chau-fffé. »

Olivier n'eut pas le temps de répliquer ''Noooon pas de magie quand on a bu !'' d'abord parce qu'il était complètement KO par le froid, et ensuite parce qu'il se souvenait de bien mauvaises expériences où des sorciers complètement ivres s'étaient retrouvés blessés par la magie. Non, il n'eut pas le temps de répliquer, parce que Leo les avait fait éjecter de la fontaine, ce qui en soit était déjà un bon avancement.

B-B-Bra-v-v-vo

Murmurait il en tremblant, essayant déjà de se redresser. Puis il entendait un étrange bruit dans son dos, et la vision qui lui apparaissait le fit buguer un instant. Etait-ce l'alcool, ou le sort de Leo qui avait fait un tel truc ? Puis la voix de Leo le ramenait à la réalité, et il attrapait le serdaigle par le poignet avant de s'élancer à toute vitesse vers un endroit à l'abris. Tant pis pour son sac, tant pis pour ses bouquins, sa bouteille, sa... serviette. Il avait une serviette dans son sac, mais quel abruti. Il aurait du ramasser son sac avant de partir, maintenant c'était trop tard. Ils avaient trouvé un abris, en tout cas l'étrange chose dans la fontaine avait disparu. Il grelottait toujours, et comprenait que l'eau stockée par ses vêtements ne le réchaufferait pas réellement. Alors sans prévenir, il enlevait son pull et sa chemise collante qu'il étalait par terre, en espérant qu'ils sèchent un peu. Il sentait un souffle froid sur sa peau, et l'instant d'après plus rien, ils étaient rentrés après tout.

« Entre faire boire le philtre d’amour dans la tour des gars des Serpentard, insérer des sons chaque fois qu’trouve un livre à biblio, mettre les têtards dans la salle de bain des filles pis donner un peu d’alcool au tableau tu crois qu’sais quoi l’mieux ? »

Je mettrais du philtre d'amour dans toutes les boissons de Poudlard, ça ferait un baisodrome géant et on se marrait bien, et peut être encore plus quand les effets du filtres se seraient dissipés, tu ne crois pas ?

Répliquait il avec un petit sourire provocateur, qu'on ne voyait d'ordinaire jamais apparaître sur son visage. Olivier
avait quitté sa phase brouillard, Olivier entrait dans sa phase n°2 de l'ivresse.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
05.02.17 4:27



« Je mettrais du philtre d'amour dans toutes les boissons de Poudlard, ça ferait un baisodrome géant et on se marrait bien, et peut être encore plus quand les effets du filtre se seraient dissipés, tu ne crois pas ? »

Attend, c’était bien Olivier qui parlait là ? J’rêve pas là. Je tombe par terre, je tombe de rire c’pas possible ‘sti OLI IL VEUT HAHA.

« OLI BIN LA ! »

Attend j’dois reprendre mon souffle, attend c’pas possible qu’Oli, celui qui a la tête d’un kid parfait, coupe parfaite, tête parfaite, caractère parfait m’propose quelque chose d’encore plus cave. C’est l’alcool ou c’est moi qui trouves ça bin trop drôle.

« Okay viens j’propose qu’on aille dans la Grande Salle avant qu’tout le monde arrive pis on fou l’philtre d’amour dans le fond de chaque coupe avant qu’ils se versent quoique ce soit. »

Premier tour c’était de confectionner le philtre, pas en grande quantité mais juste assez pour en foutre une goutte dans toutes les verres. Faque on prend les ingrédients, Oli qui fait le guet – ou le gay je sais pas des fois j’me dis…- pis la j’prend ce qu’il faut, pis la j’fais rapido presto le philtre question de pas m’faire trop chier à sortir toute le kit pis de le faire dehors. Ça pis ça dans l’éprouvette, on brasse un peu l’tout pis on part avec un bouchon d’sus. J’tapote l’épaule d’Oli pis j’lui fais signe qu’on peut partir pour la phase numéro deux du plan. Bon il le savait p’têtre pas directement mais bon y va voir hein. Faque on s’dirige vers la grande salle pis chez pas si c’est l’alcool qui donne le mood de se déplacer comme un ninja à s’cacher derrière tous les murs que j’voyais même si j’savais bin qu’on m’voyait, mais j’avais VRAIMENT l’impression qu’on m’voyait pas.

« Psst ! OLI ! PSSST ! »

Pis la j’lui lance l’éprouvette parce que le foutre dans les verres j’tai un peu pissou pour ça on va se le dire franchement – même avec l’alcool quoi.

tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 23/12/2016

Feat : OC - Kelpls

Crédits : Othello <3

Double Compte : Shasta + son parapluie // Jason - son cerveau

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
11.02.17 22:09

Okay viens j’propose qu’on aille dans la Grande Salle avant qu’tout le monde arrive pis on fou l’philtre d’amour dans le fond de chaque coupe avant qu’ils se versent quoique ce soit.

Hin, quoi, comment ? Olivier n'eut pas le temps de répliquer, puisque déjà il voyait Leo s'agiter. Leo frénétique. Leo qui bouge ses bras comme s'il mélangeait quelque chose, Leo qui monte et qui descend à travers les couloirs du château. Hein, quoi, comment. Comment pouvaient ils s'arrêter, comment pouvaient ils évacuer l'alcool avant que ça vire au drame, comment pouvaient ils se cacher quelque part et n'être vu de personne ? Mais Olivier avançait en zig zag, butait sur les dalles irrégulières, cognait ses doigts de pieds contre un mur qui s'approchait trop près, manquait une marque dans un escalier. Olivier distinguait mal tout autour, il avait juste l'attention focalisée sur la silhouette de Leo, le corps imprévisible, en électron libre dans un château plein de dangers. Il y avait l'eau qui ruisselait de leurs habits trempés, et ça laissait des traces comme des limaces qui bavaient sur leur chemin. n'importe qui pouvait les retrouver. Et ils attiraient l'attention d'a peu près tout le monde dans les couloirs, avec leurs regards hagards, leurs démarches incertaines et leurs marmonnements mélangés aux rires frénétiques des bouffées d'alcool. Mais tout ces ennuis là, ils en étaient loin, très loin, tellement loin, trop loin. Et tant mieux. Olivier se sentait sur un petit nuage, et il adressait à qui le regardait trop fixement des petits clins d'oeil provocateurs. Et certainement des mots pour les accompagner, mais ses sens n'étaient pas assez coordonnés pour qu'il se rende compte de tout en même temps.

Ils allaient se faire pincer par un professeur, ça n'allait pas manquer. Ça leur tomberait sur le coin de la figure et ils allaient prendre cher. Mais les mouvements étranges de Leo étaient bien trop amusant pour qu'Olivier se soucie un instant des conséquences.

Psst ! OLI ! PSSST !

Il sursautait parce que le Serdaigle venait de hurler alors qu'ils n'étaient séparés que de deux mètres seulement. Ce a quoi Olivier répondait, en posant son doigt sur ses lèvres, un ''chuuuuuuut" sonore qui attirait d'autant plus l'attention sur les deux boulets du jour. Et soudain, un détail l'inquiétait. Une tâche noire, au loin, qui avançait à vive allure à travers les couloirs. Un élève, ou un professeur ? Un préfet peut être ? Quelqu'un qui les traînerait devant les sanctions de Poudlard ? Sans attendre, Olivier attrapait Leo par le bras et fuyait au pas de course, lui broyant le poignet de peur que le jeune homme se débatte. Il était responsable de l'alcool, et tout à coup, les soucis si légers pesaient à nouveau lourdement sur ses épaules. Sortant sa baguette du mieux qu'il pouvait, il visait ses chaussures et celles de Leo en chuchotant.

Impervio. Non. Impervios. non. Anpervius. Nooon.

Dépité, il rangeait sa baguette avant de créer une catastrophe. Mais le mal était déjà fait, et alors qu'ils étaient arrivés dans une partie déserte du château, Olivier trébuchait pour de bon, chutant avec Leo. Leurs lacets s'étaient attachés les un aux autres, ce qui était parfaitement ridicule. Mais Olivier ne voyait plus la menace et rigolait doucement en soufflant ''chuuuuuuuut'' au visage de Leo.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: tequila, heineken, pas l'temps d'niaiser - ft. Olivier
13.03.17 4:57



Je…Quoi…De…HEIN POURQUOI JE PEUX PAS BOUGER TABARNAK ? POURQUOI JE SUIS PRIS ? POURQUOI JE…Ah…Haha…Hahaha okay j’comprends mieux là. Mes lacets sont…noués avec ceux d’Oli. Great maintenant j’ai l’sentiment d’un corps jumelé à un autre genre, l’siamois le si à moi ? Non j’sais pas trop j’crois que c’est un chat ça. Mais bon okay on va essayer doucement de se coucher sur le dos pour ensuite hop soulever ou genre plutôt tenter de soulever la jambe et de défaire les crissty de lacets qui sont ensembles.

« T’inquiète Oli, j’ai la situation en ma… »

Perdre l’équilibre alors que t’ai couché sur la surface plate du sol et de ton dos avec de l’alcool ? Check. C’est le sentiment d’une tortue su’l dos ça ? Enfin la carapace whatever, moi j’dis qu’il leur faudrait des genoux pis toute serait réglé !

« Attend que j’mappuie sur toé Oli après tu pourras te relever parce que tille j’crois que c’est le meill-EUR. »

J’ai fermé les yeux j’avais bin trop peur j’comprenais pu c’qui se passait. Attend deux minutes…IL EST RENDU OÙ OLI.

« OLI ?! OLI T’ES OÙ ?! »

Y a juste ses jambes pis son haut de corps.

« OLI J’TAI LANCÉ UN SORT ? ATTEND J’VAIS TE SORT-…Ah bah non HAHAHA JE SUIS JUSTE ASSIED SUR TA FACE TILLE MOI J’CROYAIS QUE T’ÉTAIS GENRE SANS TÊTE PIS LA HAHAHA »

Prout. Okaaaaay c’est bon je suis sûr qu’il a rien entendu pis un peu trop saoul pour sentir hein.

« Bon attend j’vais nous débarasser de toute ça là. Tarentallegra ! »

Ou…Pas. NON, NON ET NON. C’est l’mauvais, mais vraiment l’mauvais c’est l’sort qui t’fait danser comme dans les mariages avec les mononcles et les matantes bin pompettes. Osti Oli il faut qu’il arrête de shaker y est pire que l’Parkinson à s’tortiller sous moi. Ça irait bien aussi si j’pouvais nous détacher.

« Okay calme toé Oli faut que je AYOYE CRISS TON GENOUX TASSE TOÉ DEUX SEC…COOPÈRE OLI. »

Tant pis pour les souliers on va les enlever et…À chnoute Oli est parti en dansant l’tango olé olé dans les couloirs. Tabarnak.

« OLI R’VIENT ICITE. »
tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Extérieur :: La cour extérieure-
Sauter vers: