Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













p'tit bum - ft. Agnéis


Partagez | 
 

 p'tit bum - ft. Agnéis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





p'tit bum - ft. Agnéis
19.01.17 2:54



Alors ça avait l’air de ça être le p’tit bum. J’avais encore comme ils disent, la gueule de bois. Non seulement j’métais transformé en Pinocchio à mentir au prof que j’étais bin ajun, mais aussi l’effet secondaire de c’liquide qui m’traversait encore le corps. Oli m’a dit de prendre beaucoup d’eau, du repos et des tylenoles. Toute la journée j’avais socialisé la première fois avec les fantômes en me faisant une place avec eux pour m’effacer du monde. C’tait pas des idées dépressives, pis surement pas des idées suicidaires de vouloir m’cacher de tout élève ou tout prof. Juste que dans ma tête c’était Hiroshima et je vous parle même pas d’mon estomac. Mon vomi reproduisait le même effet que le fil d’Ariane dans le labyrinthe. Même longueur et utilité pour me retrouver.

J’avais la tête dans l’cul ou plutôt l’air d’un bs qui vit sa rive-sud et qui passe ses journées à fumer d’la weed. Un gros jogging gris à l’effigie de l’école avec un hoodie qui avait pris de l’expansion, mais qu’au final, fitait bin avec mes bras qui se balançaient et mon corps penché par avant. J’devenais limite comme dans chanson des Colocs à m’tenir aussi mal. J’arrivais comme baleine échouée sur l’pupitre de classe la tête avec la capuche étampé sur la surface plate et mes deux bras comme des Ficelots fondants sur les deux côtés. Sérieusement, j’comprend fuck all pour quoi les gens aiment ça saouler la yeule. Tu pues d’la yeule, t’a mal à tête comme c’est pas possible, tu veux rester coucher comme un fœtus le restant d’tes jours pis tu t’ramasses avec une tête de bébé déformé comme à la naissance. J’sais pas si c’est à force de penser à toutes les raisons de pu prendre d’alcool de toute ma vie ou c’est justement le fait de parler dans son dos qui fait que j’mendors sur le bureau. Shit.

J’suis sur l’eau. Non pas sur l’eau, sur un bateau. Il est pas bin gros mais il va vite en criss. Le bateau il va tellement vite qu’il balance vers l’arrière et moi aussi. Je sens que toute remonte, j’sens dans l’ordre de ce que j’ai mangé hier remonter dans ma gorge doucement. C’était trop, vraiment trop, j’le sentais m’étouffer et me couper la respiration même par le nez, pis la toute est sortie. Je m’étais réveillé d’un bon, tassé sur le côté de mon bureau pis j’ai toute dégueulé sur le sol. Ou…peut-être pas tout à fait le sol…ça ressemblait plus à des chaussures…féminines.

« …Bonjour Madame… »
tagging @ location, outfit, whatever


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 24

Date d'inscription : 04/01/2017

Localisation : Dans ma classe, probablement.

Feat : Aqua - Kingdom Hearts

avatar





Re: p'tit bum - ft. Agnéis
21.01.17 20:36

P’tit Bum;
« Pour aller boire des shooters de fort pris sur ton bras; »

La journée commençait à peine. C’était un samedi matin, tôt, assez tôt pour que la plupart du château soit encore assoupi. Elle l’aurait probablement été si le sommeil l’avait guetté la veille, si ses pensées disparates l’avaient laissée se reposer. La tête dans le brouillard, chaque réflexion ombragée se dissipant, vaporeuse, telles les émanations de sa tasse de thé noir, fort, censé y remettre de l’ordre, elle se dirigeait vers sa classe, où l’attendait un élève de deuxième année qu’elle avait croisé hier soir dans un corridor, saoul, causant un vacarme.

Sans hésiter, elle l’avait convié en retenue; il devait y être tôt et son retard entraînerait une plus grande perte de points à Serdaigle qu’il ne l’avait déjà causé. Ayant de l’avance, cependant, elle ne s’attendait pas à le croiser déjà assis à un bureau de sa classe alors qu’elle entrait, le bruit de la semelle de ses chaussures claquant sur le plancher.

Aignéis n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que le jeune homme, pris d’un soudain haut le cœur, penchait son corps sur le côté afin d’extirper de sa bouche ce que son corps n’avait toujours pas digéré. Surprise, elle ne sait trop comment réagir, jusqu’à ce que la voix faible de l’élève ne brise le silence. Bonjour. Bonjour, oui.

▬ Bonjour, Léo.

Il n’avait pas l’air honteux; il avait tout simplement l’air misérable. De ses yeux fatigués et de sa position émanaient une langueur de vivre, une apathie amorphe aux airs asthéniques. Le pauvre enfant. Il n’avait pas envie d’être ici, pas plus qu’elle, et ils devraient passer au moins une heure ensemble, en retenue, retenus par la classe, prisonnier du système et du destin, ce lui qui avait fait qu’elle l’avait croisé au moment opportun.

L’enseignante se racle la gorge, avale difficilement.

▬ C’est rien… C’est rien, ne t’inquiète pas.

Elle refoule une envie de suivre ce haut-le-cœur soudain à la vue de ses chaussures avant de sortir sa baguette et, d’une main experte, utiliser un sort de récurage qui s’occupe sans attendre de ses pauvres chaussures et du plancher.

Qu’avait-il pensé?

Elle soupire. Un soupir long comme le monde, aussi désolé que celui d’une mère et tout aussi compatissant.

▬ Tu as de la chance, tu sais.

C’est presque un murmure. Elle n’a pas besoin de parler. Sa voix résonne, elle résonne probablement plus fort dans sa tête encore. Il y a bien une chose qu’elle a apprise de ceux qui buvaient, des gens qu’elle ramenait et dont elle s’occupait après des soirées bien arrosées : le bruit faisait mal. Le bruit s’amplifiait. Il n’avait pas besoin de se faire crier dessus – loin de là. La retenue était déjà une conséquence assez sévère.

Aignéis s’assoit à côté de lui, tirant la chaise pour qu’elle lui fasse face, même si lui continue de se morfondre sur le bureau, visiblement dans un autre monde – jamais tout à fait dans celui-ci. Elle lui offre un sourire désolé, se penchant un peu vers lui.

▬ Beaucoup de professeurs n’auraient pas été aussi magnanimes face à des conduites aussi ignominieuses.


Prrprr ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: p'tit bum - ft. Agnéis
25.01.17 2:09



J’commence à comprendre pourquoi les gens y aiment tellement ça être en hangover pis en p’tite boule le lendemain. Non seulement t’a l’impression d’être invincible sur le coup avec un pourcentage d’alcool élevé dans ton système, mais le lendemain t’a ces sens qui s’aiguisent. J’vois p’têtre un peu flou mais mon ouïe, criss que j’entends bin. La prof bin gentille à v’nir me voir à côté sans m’crier dessus pis elle a bin raison j’aurais pu avoir pire. Elle vient et m’parle doucement comme si elle allait m’bercer ou queque chose du genre, mais au final ça raisonne deux fois plus forts dans ma caboche. J’avais l’regard lent pis le reste de mes actions aussi. On se sent comme un paresseux au Biodôme entrain d’fuir le reste des touristes qui gueulent à la recherche de ce pauvre p’tit animal qui veut juste la paix. Maintenant j’le comprend mieux pis je vais éviter de le déranger prochaine fois que j’irai.

Enfin bref, bin sweet avec moi, mais là elle commençait à dire des choses osti, je comprenais rien.

« M’dame, je veux pas être méchant, mais j’comprend rien du tout de c’que vous dites. Genre, j’fais de mon mieux j’vous jure mais entre un zombie de Walking Dead pis moé, y a pas grande différence. »


J’crois qu’elle connait p’tête pas ma référence…

« Juste que c’tait un accident hier j’avais bu par accident. Après c’tait flou mais j’en voulais plus c’est comme si j’étais dans l’désert pis j’avais soif et aussi... »


Oh non. À gauche, à gauche. Encore une fois j’sentais tous mes orifices (quasi tout hein) bouchés comme c’pas possible. Vomir c’était surement l’une des pires expériences pis c’était pas du tout comme dans les livres. Pourquoi du monde aime se faire vomir de toute façon c’est aussi désagréable que de s’frapper le p’tit orteil sur le coin d’un meuble ou de s’accrocher le funny bone.

« …Désolé encore. »
tagging @ location, outfit, whatever


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 24

Date d'inscription : 04/01/2017

Localisation : Dans ma classe, probablement.

Feat : Aqua - Kingdom Hearts

avatar





Re: p'tit bum - ft. Agnéis
02.03.17 22:12

P’tit Bum;
« Pour aller boire des shooters de fort pris sur ton bras; »

Elle le laisse parler; il n’y a rien d’autre à faire dans cette condition. Ce qu’il raconte ne pourrait pas avoir plus de sens que ce qu’elle venait de lui dire. Ce qu’elle comprend, c’est la base de son discours : il n’a rien compris à ce qu’elle venait de lui dire. Sortir les gros mots n’était peut-être pas une bonne idée, mais c’était sorti tout naturellement. Si naturellement que, ouvrant la bouche, l’enseignante s’apprêtait à répéter, à tenter de s’expliquer, sans pour autant trouver de synonymes plus simples, une reformulation qui saurait vulgariser ses dires.

Léo s’était mis à parler avant même qu’elle n’ait prononcé la première syllabe.

Il aurait donc bu par accident? Ses sourcils se froncent, son air devient de plus en plus désolé plus il déblatère et un soupir s’échappe de ses lèvres alors qu’il vomit de nouveau. Le plancher de sa classe n’aura jamais été autant sali : le pire qu’elle avait vu dans son année et demie d’enseignement avait été de la bave, et encore, l’élève était narcoleptique.

Ce moment de pause lui avait cependant permis de bien verbaliser sa pensée.

▬ Ne t’inquiète pas. Je disais seulement qu’un autre enseignant serait allé beaucoup plus loin qu’une simple retenue pour avoir causé autant de brouhaha. Elle fait apparaître un verre d’eau dans ses mains d’un coup de baguette – le verre, vide, se remplit à l’aide d’un Aguamenti silencieux. Elle le lui tend. De l’eau?

Elle s’assoit au bureau d’à côté, d’un autre coup de baguette récurant de nouveau le plancher. Le pauvre n’avait probablement pas bu souvent, à en voir sa tête et ses excuses. Encore, d’une voix douce, son dos légèrement recourbé vers l’avant, elle s’adresse à lui. Elle voulait comprendre afin de mieux analyser la situation. Hier, tout avait été bien rapide; et rien de ce que Léo ne lui aurait dit à ce moment n’aurait pu l’aider à éclairer sa lanterne.

▬ Comment peux-tu boire par accident, Léo? Je ne comprends pas. Je comprends bien qu’à l’adolescence, il est important de faire des expériences, mais habituellement, elles ne sont pas faites par accident…


Prrprr ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: p'tit bum - ft. Agnéis

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 4°-
Sauter vers: