Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













adopteunmec.com // bev

Partagez | 
 

 adopteunmec.com // bev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 74

Date d'inscription : 29/06/2016

Localisation : #pariscmagik.

Feat : fay - kelpls.

Crédits : evil t.

Double Compte : alizéebb.

avatar





adopteunmec.com // bev
30.01.17 22:40

Tu sais, j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir
Pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart
Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ
J'vais l'tenter ; à mon retour, j'aurai changé
ft. @HONEY B. FARADAY // *dab*
avachi sur le sol
s e u l
((plus par choix qu'autre chose))
je crois que je suis exténué ; fatigué et j'ai juste envie du silence ou de laisser les bruits des rires me bercer les échos des voix des exclamations trop fortes calmer ma terreur
j'ai l'impression que c'est un peu triste de chercher du réconfort à travers les livres et carrément malsain de sentir une satisfaction dans le malheur de ces pauvres jolis petits personnages de papier
((on pourrait les brûler))
les exterminer un à un et régner sur ce monde de cendres ; les respirer pour devenir un peu plus eux
et on contente d'imaginer leur histoire, de pleurer leur tragédie tragique ou de rire en même temps qu'eux de sourire face à leurs baisers couchés grâce à de l'encre
je suis exténué, fatigué
((de vivre par procuration))
de chercher mon frisson ainsi sans réussir à le vivre réellement et si je pouvais les comprendre aussi ; leurs tendresses et leur simplicité à accepter l'affection qu'ils portent à leurs prochains
(n'est-ce pas une faiblesse d'aimer)
une qui détruit pour nous laisser qu'un souffle ; un unique souffle
cette faiblesse qui appuie de son pied capricieux sur notre cage thoracique usée et qui menace de céder à chaque instant
((nous mettre à bout pour savourer les gémissements qui s'échappent de notre bouche))
l'Homme est comme ça et c'est uniquement dans les livres qu'on voit le contraire qu'on le sent imparfait
la bibliothèque est immensément vide et immensément pleine
((regorgeant de savoirs et de contes inutiles désuets))
je pousse un soupir et je m'abreuve des mots, des lettres imprimées sans même les comprendre
un livre devant le nez le visage sans doute fermé
des pas qui résonnent qui ne traînent pas ; de ceux qui agacent par leur simple présence
je plisse les yeux scrute et absorbe l'immensité
((et je te vois toi toi beverley))
aussi charmante qu'une glace à la
m e n t h e
((je déteste la menthe))
je pousse un gémissement désespéré d'avance et repose mes prunelles sur les lignes sifflant comme pour ne pas réveiller les livres
tu veux quoi, bev ? j'ai pas le temps pour tes conneries, si le moindre mot qui sort de ta bouche est emmerdant sache que je risque de te couper une de tes tresses. ou peut-être les deux.
((et le pire))
c'est que tu sais que je ne le ferai jamais, j'en suis persuadé
que ce sont des menaces en l'air car tu es bien plus redoutable dans ton candide entêtement que dans ma force qui se résume à un soupçon de
l â c h e t é
mes iris coulent sur ton nez ta bouche jusqu'à tes yeux sans sourire
((je ne prends même pas la peine de me relever pour essayer de t'intimider))
coded by blair of shine & ooc


iris & vega vous êtes très talentueuses je vous aime:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Militant Contre les Dragons à Poudlard & Hibou


Messages : 52

Date d'inscription : 14/01/2017

Double Compte : Oscar/Winnie/Cae

avatar





Re: adopteunmec.com // bev
31.01.17 20:50

pervenche bleue;
Je crois que je n’aime la bibliothèque que parce que les gens ne viennent pas m’y chercher et que je peux y rester autant que je veux en faisant semblant de travailler. À la place j’écris des rêves et je grave des morceaux d’étoiles sur du parchemin. Des choses un peu trop mièvres, des trésors aussi que personne ne devrait regarder. Oui, c’est pour ça que j’aime cet endroit, parce que je peux y soupirer des heures sans que personne ne vienne me demander si je suis bien en train de travailler.

De toute façon travailler ce n’est pas une priorité. Ou alors seulement si je ne suis pas seule à le faire, moi et mon esprit on arrive jamais à s’accorder. C’est comme si j’étais trop distraite et tendre la main pour me raccrocher ne m’aide pas.

Aujourd’hui je ne suis pas là pour travailler. Pas même là pour soupirer. Ou alors c’est travailler et je ne le sais pas. J’ai accroché à mes tresses des jolies marguerites et j’ai même récupéré pour lui une amaryllis que j’ai fait sécher entre les pages d’un cahier. Je m’approche, mes talons claquant vaillamment sur le sol. Il m’interpelle le premier et je fais un peu la moue parce que j’espérais me glisser dans son dos et poser mes deux mains sur ses yeux trop jolis pour être vrais. Même quand ils lancent des éclairs. Qu’il me menace aussi, mais tant pis.

J’ai pris l’habitude d’entendre des choses plus terrifiantes alors je garde mon sourire et je m’installe à côté de lui, faisant traîner ma chaise sur le sol. Je sers mon petit carnet contre moi, bien trop guillerette. En réalité je suis là parce que j’ai une surprise et des arguments pour le convaincre de m’aimer suffisamment pour qu’on soit un peu ami. Un peu, parce que moi aussi je n’aime pas trop être avec les gens et que je préfère qu’il me laisse tranquille, mais parfois j’aimerai bien entendre des histoires de coeurs et des secrets qu’on chuchote même pour rire, en buvant du thé à la camomille.

 « Ne fais pas cette tête, ça t’enlaidit beaucoup trop ! » Je déclare tout d’abord. Je pousse un peu ses affaires et je pose devant ses deux yeux mon fameux carnet.  « Tadaaaaaa ! Je déclare un peu trop fort au début, mais mon a se termine dans un chuchotement plus discret :  « Regarde ! J’ai fais la liste de tous les étudiants gays de poudlard et crois-moi, ça m’a pris un temps f o u ! » J’ouvre le carnet et sur la première page je montre son nom complet que j’ai bien orthographié, entouré de petites étoiles et de paillettes, le tout surligné en rose.  « T’as vu ? T’es même dedans toi aussi et j’ai mis plus de petites étoiles que les autres ! » Je déclare même, assez fière.  « Ils sont classés par maisons et par ordre alphabétique. J’ai commencé par serpentard puisque je tenais a b s o l u m e n t, à ce que tu puisses trouver ton bonheur plus facilement ! » Je fronce les sourcils.  « Certains sont bi’, je crois, mais bon, c’est pas très important. J’ai pas mis les moches. Et j’ai dessiné des petits éclairs autours de ceux qui sont particulièrement beaux. Du genre … Vraiment super beaux tu vois ?? » J’esquisse un sourire, assez fière de moi.  « Bien sûr ce ne sont que des suppositions. Mais crois-moi. J’ai un super flair pour ça. !! »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 74

Date d'inscription : 29/06/2016

Localisation : #pariscmagik.

Feat : fay - kelpls.

Crédits : evil t.

Double Compte : alizéebb.

avatar





Re: adopteunmec.com // bev
05.02.17 2:48

Tu sais, j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir
Pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart
Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ
J'vais l'tenter ; à mon retour, j'aurai changé
ft. @HONEY B. FARADAY // *dab*
et tu n'arrives qu'à me décrocher un soupir avec ta remarque je laisse retomber le livre et tu déboules un peu comme une tempête en fait ; tu dégages tout sur ton passage pour te laisser une place à toi toi et tes idées excentriques
et je vois ce foutu carnet je t'interroge du regard je fais même les gros yeux quand tu parles un peu trop fort
et ces pages et ce tout cet aboutissement d'un travail attire mon attention j'hausse les sourcils un peu interloqué
et quand tu me décris le contenu je pousse un gémissement de désespoir à nouveau et je crois que je suis un peu rouge contre mon gré
((je déteste ce sujet tu sais bev))
et tout de même, je crois que je suis un peu curieux
je te laisse parler parler pendant que j'essaye de me remettre de tout ça de toute cette tragédie que sont ces putains de pages et pourtant je cède et je les feuillette doucement à la recherche de noms familiers
et je cherche une excuse
purée, c'est super gênant ton truc bev. je regarde seulement pour me foutre de ta gueule si tu as des goûts de merde ok.
est-ce que tu vas y croire à ça, beverley
doucement je m'abreuve de tes fautes et de ces noms plus ou moins familiers je souris un peu méprisant face à ces fautes ou des gars qui sont certes plaisants physiquement mais que je ne supporte pas
et je cherche hâtivement trois putains de noms je file devant les autres connus méconnus des gens que j'évite même
je ris un peu en constatant que vega n'y est pas ((petite vengeance))
tu as bien raison, il est laid
cette fois-ci, en silence je cherche parmi les serdaigles et je laisse échapper un éclat de rire en voyant les éclairs mais la petite note à côté
alors je te demande avec un ton que j'espère dénué de curiosité
pourquoi tu le trouves glauque et pas marrant, iris ?
et je continue et cette fois-ci les gryffondors les lèvres pincées
anselm, tout en haut
t'es sérieuse avec ce gars, là ? faudra qu'on m'explique cette hype.
et je descends un peu et j'ai envie de rire en voyant comment tu as orthographié ce putain de prénom et de nom
ça s'écrit pas comme ça, euan. tu t'es basé sur quels critères de beauté pour faire ce truc ? et comment tu as eu toutes ces informations
coded by blair of shine & ooc


iris & vega vous êtes très talentueuses je vous aime:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Militant Contre les Dragons à Poudlard & Hibou


Messages : 52

Date d'inscription : 14/01/2017

Double Compte : Oscar/Winnie/Cae

avatar





Re: adopteunmec.com // bev
13.02.17 22:14

pervenche bleue;
J’aime les faux-semblants de Dae Jung et je lui ai déjà dit. Déjà exprimé mille fois d’ailleurs, mais à chaque fois je crois qu’il s’énerve parce qu’il n’aime pas être percé à jour. Avant de le rencontrer je ne me savait pas si patiente, mais je crois que c’est qu’il me rappelle un peu moi. Moi qui dit toujours la vérité même celle qu’on ne pas entendre. Avec la brutalité du vrai, mais c’est parce qu’elle est dérange et qu’elle n’est pas belle. Que ses contours sont trop abruptes et pas assez délicats, pas comme un oiseau ou les piaillements enchanteurs des oiseaux du mensonge qui continuent de chanter. Qu’importe le temps. Dae Jung n’est pas une fleur, c’est un oiseau. Une pie grossière qui pense chanter, mais moi je l’aime bien comme ça.

J’esquisse un sourire quand il me dit qu’il est gêné ou alors je le devine, mais je suis contente qu’il s’y intéresse. On dit que je suis égoïste mais c’est faux. Moi je pense à mon bonheur avant celui des autres et ce n’est pas une mauvaise chose. Alors quand je me dis que je voudrais qu’on soit ami, j’ai envie d’y mettre des efforts, de partager des connivences. Et tant mieux si ça le fait rire. Sourire.

Je me tiens au plus proche de son bras, je suis presque avachie sur lui, parce que je veux regarder. Je veux suivre son regard et son doigt qui inspectent minutieusement pour quelqu’un qui veut simplement se moquer. Quand il tombe chez les serdaigles et qu’il me demande pourquoi je le trouve glauque j’esquisse un sourire et je demande :  « Pourquoi tu veux savoir, il t’intéresse ? » Je ris, légère et je finis par lui confier, la mine sérieuse.  « Parce qu’il me regarde jamais droit dans les yeux. Et tu sais, tous les serdaigles sont un peu comme ça… Mais lui, tout ce qu’il fait c’est regarder le monde à travers son appareil. » Et il a quelque chose de sombre en plein milieu du front, quelque chose qui plus tard fera apparaître des ridules et des cernes.  « Mais il est quand même super canon avec ses cheveux bleus. Mais il devrait m’autoriser à lui refaire sa couleur, ou au moins les racines. » Peut-être qu’il voulait avoir un peu de ciel sur la tête et que c’est pour cela qu’il les a teint en bleu. Et avec les cheveux soleils de Dae, il aura l’air sans doute moins triste.

Je me tais quand il passe aux gryffondors, le premier nom le fait tiquer.  « Je te juuure que je l’ai vu dans un placard avec un type. J’suis sûre de chez sûre qu’il l’est. Même qu’on raconte pleins d’histoires du genre sur lui. Avec des filles aussi. » Je fronce les sourcils.  « Mais il fait un peu voyou, alors même s’il est pas mal ne t’en approche pas. Tu vois ?? C’est surligné en rouge et y’a une tête de mort ça veut dire : Ne pas s’approcher. Compris ?? » Je me recule un peu, les mains posées sur mon siège, mais la tête toujours en avant. Quand il me fait remarquer que j’ai fait des fautes dans certains prénoms, je hausse les yeux au plafond.  « Mais on s’en fiiiche de leur nom ! Déjà pourquoi ça s’écrit pas comme ça, ça se prononce comme ça « é w a n e », tu vois ?? » Je me pince les lèvres, passablement vexée, mais je rajoute, pour donner du crédit à ce que j’avance :  « Tu sais, je passe beaucoup de temps à observer et entendre. Et je m’entends bien avec certains fantômes qui me rencardent sur certains. Parfois c’est de la déduction, mais j’ai un super flair t’en fait pas. Suffit que je les trouve un peu attirant et qu’ils finissent par me plaire.  » Je ne sais pas trop si je peux en être fière… Mais bon. Chacun ses points forts. Même dérisoires.  « Aloooors raconte-moi ! Y’en a un qui t’intéresse ?? » Je dis les yeux trop grands ouverts, un peu trop d’enthousiasme aussi alors ma voix s’élève un peu trop. Je plaque ma main contre ma bouche et je chuchote :  « Tu peux me le dire, je pourrai peut-être t’aider tu sais ?»
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 3° :: Bibliothèque-
Sauter vers: