Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













(html) libre-service

Partagez | 
 

 (html) libre-service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





(html) libre-service
04.02.17 19:53



à lire avant d'emprunter svp
on va fixer deux trois points par rapport au ls des codes ci-dessous, très simples et très évidents mais qui évitent pas mal de situations assez chiantes pour vous et pour moi, et s'il y a entorse on pourra dire adieu à ce ls.

» ces codes sont et demeurent propriété de leur créateur (c'est à dire moi, pour ceux qui n'auraient pas compris), et il est alors évident qu'on ne retire pas le crédit, on ne déplace pas le crédit, on ne modifie pas le crédit. on le laisse tranquille quoi. il est relativement discret et ce n'est pas pour rien.

» les codes sont pour firewhisky et, tout à fait logiquement, ils doivent rester sur firewhisky. les voir ailleurs est très spécifiquement relou même si comme ça ça n'a pas l'air. cependant, certains sont des codes que j'ai proposé en ls sur d'autres forums et il est possible que vous les voyiez autre part sans que personne n'ait merdé, donc pas de souci.

» bien évidemment, vous pouvez modifier à votre bon vouloir les couleurs, textes, images etc. je demanderai cependant à ne pas en modifier la structure, de un pour éviter de faucher le html, de deux parce que je ne veux pas que mes codes deviennent le support direct des vôtres.



PRÉCISIONS les codes sont faits de la manière la plus claire et simple possible. la plupart des éléments que vous pouvez modifier sont isolés EN DEHORS DU CSS. évitez de toucher à tout ce qui se trouve dans la balise < style>< /style>, surtout si vous n'y connaissez rien, ça évite de démantibuler la bête 8) (sauf quelques exceptions comme le scroll ou l'emphase mais np j'aborde tout ça en début de post)

si vous avez un problème, des questions des doutes ou besoin d'aide ou tout ce que vous voulez n'hésitez pas à me demander je me ferai un plaisir de vous répondre, parce qu'on dirait pas comme ça mais jsuis dans la gentillesse et ofc s'il y a un bug faites-le moi savoir



threads rp : 4
rs : 3
relations : 1
fiche de présentation : #
signature : #




Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:53


threads




aide, indications + code:
 


jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée.

je me suis armé contre la justice.

je me suis enfui. o sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. j'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. j'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. le malheur a été mon dieu. je me suis allongé dans la boue. je me suis séché à l'air du crime. et j'ai joué de bons tours à la folie.

et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

la charité est cette clef. - cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

ah ! j'en ai trop pris : - mais, cher satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.

you can go fuck yourself
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


fever inside me
Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère - Et je l'ai injuriée.

Je me suis armé contre la justice.

Je me suis enfui. O sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.

J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.

Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

La charité est cette clef. - Cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« Tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

Ah ! j'en ai trop pris : - Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère - Et je l'ai injuriée.

Je me suis armé contre la justice.

Je me suis enfui. O sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.

J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.

Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

La charité est cette clef. - Cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« Tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

Ah ! j'en ai trop pris : - Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


&
jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée.

je me suis armé contre la justice.

je me suis enfui. o sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. j'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. j'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. le malheur a été mon dieu. je me suis allongé dans la boue. je me suis séché à l'air du crime. et j'ai joué de bons tours à la folie.

et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

la charité est cette clef. - cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

ah ! j'en ai trop pris : - mais, cher satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.
&
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


i'm proud to be a union man, i make those meetings when i can, i pay my dues ahead of time when the benefits come i'm lost in line, i'm proud to be a union man
jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée.

je me suis armé contre la justice.

je me suis enfui. o sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. j'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. j'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. le malheur a été mon dieu. je me suis allongé dans la boue. je me suis séché à l'air du crime. et j'ai joué de bons tours à la folie.

et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

la charité est cette clef. - cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

ah ! j'en ai trop pris : - mais, cher satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.
(html) osbwrn;




Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:53


rs




aide, indications + code:
 


hénna
âge ##, jj/mm, gpe, métier, pouvoir
récap du personnage ! // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
well if you travelin' in the north country fare where the winds hit heavy on the borderline
linsting des rps // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
liens prédéfinis // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
remember me to one who lives there she once was a true love of mine, please see if she's wearing a coat so warm to keep her from the howlin' winds, please see for me if her hair hangs long if it rolls and flows all down her breast, please see for me if her hair hangs long that's the way i remember her best
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


j'ai perdu ciel terre c'est la mort des pauvres hénna
récap du personnage // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
it is always women
who endure
liens recherchés // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
listing des rps // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


infos de jolis mots bold & italic Nobilitarunt quos Massa nono matreque consulares cum Constantio in interitu.

listing des rps de jolis mots bold & italic Nobilitarunt quos Massa nono matreque consulares cum Constantio in interitu.

liens prédefs de jolis mots bold & italic Nobilitarunt quos Massa nono matreque consulares cum Constantio in interitu.

Eo adducta re per Isauriam, rege Persarum bellis finitimis inligato repellenteque a conlimitiis suis ferocissimas gentes, quae mente quadam versabili hostiliter eum saepe incessunt et in nos arma moventem aliquotiens iuvant, Nohodares quidam nomine e numero optimatum, incursare Mesopotamiam quotiens copia dederit ordinatus, explorabat nostra sollicite, si repperisset usquam locum vi subita perrupturus.

Et Epigonus quidem amictu tenus philosophus, ut apparuit, prece frustra temptata, sulcatis lateribus mortisque metu admoto turpi confessione cogitatorum socium, quae nulla erant, fuisse firmavit cum nec vidisset quicquam nec audisset penitus expers forensium rerum; Eusebius vero obiecta fidentius negans, suspensus in eodem gradu constantiae stetit latrocinium illud esse, non iudicium clamans.

Quam ob rem circumspecta cautela observatum est deinceps et cum edita montium petere coeperint grassatores, loci iniquitati milites cedunt. ubi autem in planitie potuerint reperiri, quod contingit adsidue, nec exsertare lacertos nec crispare permissi tela, quae vehunt bina vel terna, pecudum ritu inertium trucidantur.

Alii nullo quaerente vultus severitate adsimulata patrimonia sua in inmensum extollunt, cultorum ut puta feracium multiplicantes annuos fructus, quae a primo ad ultimum solem se abunde iactitant possidere, ignorantes profecto maiores suos, per quos ita magnitudo Romana porrigitur, non divitiis eluxisse sed per bella saevissima, nec opibus nec victu nec indumentorum vilitate gregariis militibus discrepantes opposita cuncta superasse virtute.
raphael aulne
(html) osbwrn;




Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:54


relations




aide, indications + code:
 


elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
(html) osbwrn;




Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:54


présentations




aide, indications + code:
 


hénna de la grange,
âge + date de naissance,
nationalité,
statut de sang (+ celui des parents),
année d'étude,
parcours d'étude,
options,
groupe,
maison,
détails,
MON ÉPOUVANTARD est un description de l'épouvantard description de l'épouvantard.
L'ODEUR DE L'AMORTENCIA  est odeur de l'amortencia odeur de l'amortencia.
MA BAGUETTE EST FAITE DE trouvez tous les détails sur les baguettes ici.
MON PATRONUS est un nom et description du patronus, peut être un animal magique comme normal.
MA MATIÈRE FAVORITE EST nom de votre matière favorite.
JE SUIS DOTÉ si vous avez un don magique, dont vous trouverez les détails ici, précisez le à cet endroit.
ET J'AI notez ici tous les signes distinctifs de votre personnage. Boucles d'oreilles, piercing, tatouages magiques, coloration...
MON MEILLEUR AMI EST votre animal de compagnie si vous en avez un.
your breath is sweet, your eyes are like two jewels in the sky, your back is straight, your hair is smooth on the pillow where you lie but i don't sense affection no gratitude or love, your loyalty is not to me but to the stars above


caractère ici // bold & italic ; Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.

Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

Has autem provincias, quas Orontes ambiens amnis imosque pedes Cassii montis illius celsi praetermeans funditur in Parthenium mare, Gnaeus Pompeius superato Tigrane regnis Armeniorum abstractas dicioni Romanae coniunxit.
histoire ici // bold & italic ; Nec sane haec sola pernicies orientem diversis cladibus adfligebat. Namque et Isauri, quibus est usitatum saepe pacari saepeque inopinis excursibus cuncta miscere, ex latrociniis occultis et raris, alente inpunitate adulescentem in peius audaciam ad bella gravia proruperunt, diu quidem perduelles spiritus inrequietis motibus erigentes, hac tamen indignitate perciti vehementer, ut iactitabant, quod eorum capiti quidam consortes apud Iconium Pisidiae oppidum in amphitheatrali spectaculo feris praedatricibus obiecti sunt praeter morem.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.

Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.

Has autem provincias, quas Orontes ambiens amnis imosque pedes Cassii montis illius celsi praetermeans funditur in Parthenium mare, Gnaeus Pompeius superato Tigrane regnis Armeniorum abstractas dicioni Romanae coniunxit.
one more cup of coffee for the road, one more cup of coffee before i go to the valley below
présentation irl // Post haec indumentum regale quaerebatur et ministris fucandae purpurae tortis confessisque pectoralem tuniculam sine manicis textam, Maras nomine quidam inductus est ut appellant Christiani diaconus, cuius prolatae litterae scriptae Graeco sermone ad Tyrii textrini praepositum celerari speciem perurgebant quam autem non indicabant denique etiam idem ad usque discrimen vitae vexatus nihil fateri conpulsus est.
(html) osbwrn;




Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:55


signatures




uc



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 19:55

+1 au cas ou



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 20:13

Blbll. C'est magnifique omg. Je meurs *^*


    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 126

Date d'inscription : 11/12/2016

Feat : anne-marie @fukari

Crédits : me et merci hermès♥

avatar





Re: (html) libre-service
04.02.17 20:19

Waaaa, trobo tout ça! Bravo ♥



DRAGONS ARE PEOPLE TOO
bon j'avoue des fois j'en rajoute, mais comment être convaincu qu'une créature si majestueuse ne puisse vouloir que le mal? il y a les dragons mangeurs d'hommes, certes, mais les chiens et les chats aussi mangeaient les hommes, avant. - elenore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : vivian; demian ashes

Crédits : osbwrn

Double Compte : /

avatar





Re: (html) libre-service
08.02.17 12:42

J'AVAIS PAS NOTICE VOS REPONSES PARDON merci vous êtes des anges j'essaye de poster le reste bientôt hmmm



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: (html) libre-service
08.02.17 13:56

((owii une fiche de préz))


    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 36

Date d'inscription : 17/01/2017

Feat : Kaori Mizayono || Elle Fanning

Crédits : Cassidy ♥

Double Compte : Alice McOwell

avatar





Re: (html) libre-service
08.02.17 14:06

HOLY SH c'est bo j'aime omg ♥


«Everything about you pains my envying your soul can't hate anything everything about you is so easy to love they're watching you from above everything about you is how I wanna be your freedom comes naturally everything about you resonates happiness now I won't settle for less»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Flood :: la galerie :: Le libre service-
Sauter vers: