Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













un dernier soupir ♔ libre à tous ♥

Partagez | 
 

 un dernier soupir ♔ libre à tous ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 126

Date d'inscription : 11/12/2016

Feat : anne-marie @fukari

Crédits : me et merci hermès♥

avatar





un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
04.02.17 23:38


Sou
pir.


Le bruit de tes pieds nus frappant le sol carrelé résonne dans toute la salle de bain. Il semble que tu sois seule ce soir. Tu soupires, simplement fatiguée de ta semaine. Tu ne viens pas souvent te laver ici. Tu es préfête depuis le début de l'année, mais tu aimes bien les bains ouverts à tous les élèves. Tu ne viens ici que lorsque tu as envie de te détendre au calme. Et de la détente en ce moment, c'est tout ce dont tu rêves vraiment. Il y a toujours une atmosphère brumeuse ici, très relaxante. Tu t'y sens bien dès que tu passe la porte, et quand bien même tu ne serais finalement pas la seule dans le coin, tu laisses glisser ta serviette au sol quelques mètres avant d'entrer dans la plus grande baignoire, indifférente. Tes orteils effleurent la surface de l'eau chaude. Très chaude. Peut-être un peu trop pour y rester bien longtemps. Et pourtant tu passes ta première jambe, puis ta seconde, et tu te laisses couler lentement au fond de l'eau, savourant avec délice la température élevée et la mousse légère qui t'entourent immédiatement. Un long soupire de soulagement s'échappe de tes lèvres et tu fermes alors doucement les yeux, essayant pour une fois dans la semaine de ne plus penser à rien.

Et tu y arrives, quelques minutes. Mais tes soucis reprennent rapidement leur place principale au centre de ton attention, fronçant tes sourcils. Tu t'enfonces un peu plus dans le bain, jusqu'à ce que l'eau ne t'arrives qu'en dessous du nez. Tu hésite une seconde. Puis deux. À la troisième tu plonges brusquement la tête sous l'eau. Tu sens la chaleur monter, presque brûlante mais bon dieu que ça te fait du bien ; tu remontes à la surface et prends une grande inspiration, le souffle précédement coupé par la température. Tu te retournes et allonges tes bras sur le rebord de marbre, reponsant ta tête sur tes mains à plat et une partie de ta poitrine plaquée contre le bord. Tes cheveux trempés passent dans ton dos, sur tes épaules, sur le bord du bain.
Et tu soupires.
Encore.
De désespoir cette fois.

Tu l'as tellement voulu, cette transformation. Mais il y a encore deux heures tu étais pliée de douleur dans le couloir du sixième étage, devant une fenêtre donnant sur le soleil couchant. Ton cœur s'était affolé après que tu aies prononcé l'incantation une nouvelle fois. Comme ce matin. Et ce serait encore comme ça demain. Et ce serait encore comme ça jusqu'à l'orage. Ou jusqu'à ce que tu arrêtes. Tu peux le faire. Mais tu n'en a pas envie. Déjà neuf mois que tu t'acharnais dur. Alors toi, forcément, t'as beau être forte mais tu te sens perdue, et sans doute un peu incomprise. Tu n'y peux rien après tout, tu as toujours été une fille sensible malgré toi.
Et ce qui te fais chier encore plus Elenore.
C'est que pour trouver du réconfort.
Tu ne peux même pas te coller dans les bras d'Hermès.

Alors tu soupires encore.
De tristesse.


hrp:
 



DRAGONS ARE PEOPLE TOO
bon j'avoue des fois j'en rajoute, mais comment être convaincu qu'une créature si majestueuse ne puisse vouloir que le mal? il y a les dragons mangeurs d'hommes, certes, mais les chiens et les chats aussi mangeaient les hommes, avant. - elenore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
05.02.17 0:26

Un dernier soupir.
"You can only get so far, with no one by your side. A dark storm lies ahead. Lies ahead."
C’est un pêché.
Si quelqu’un savait.
A vrai dire tu préfères te dire que personne ne le saura jamais et surtout tu te félicites que jamais personne ne t’ai croisé dans les couloirs.
Qu’est-ce qu’on aurait bien pu dire, en te voyant, cheveux noués en chignon bancale avec pour seul vêtement sur toi, ta serviette de bain rose. Le tout enveloppé sous la cape d’invisibilité.
Il n’y a jamais personne à cette heure.
Avec le temps tu as fini par t’en rendre compte.
Le couvre feu est passé en même temps.

Tu entres dans la grande pièce.
Il fait sombre, mais la Lune éclaire au travers des vitraux qui se mouvent.
Doucement tu refermes la porte derrière toi Zephyrus.
D’un pas toujours léger, tu te diriges vers un coin sombre pour y abandonner tes affaires et ta baguette.
On ne sait jamais qu’un professeur vienne faire un tour pour vérifier, même s’il n’y a rien à vérifier en tant normal.
C’est la paranoïa qui agit surtout et dicte tes pas quand tu enfreins le règlement.
Tu te glisses dans l’eau bouillante et lâche un soupir de satisfaction.
Il n’y a rien de mieux qu’un bon bain après une longue journée.
A courir et trimer sans relâche.
Ainsi tu demeure un moment, jusqu’à ce qu’un étrange grincement te fasses ouvrir les yeux.
Haussement de sourcil et…
OH MY FUCKING GOD !
QUELQU’UN RENTRE.
Tu te plaques contre le rebord et te décale délicatement dans l’obscurité derrière une barrière de mousse, pas du tout certaine que ton chignon soit invisible et hors de vue.
Ton cœur bat si fort dans ta cage thoracique que tu te demande s’il ne va pas en sortir.
Ta respiration se coupe quand tu captes que la personne qui vient de rentrer pénètre dans le bain.
C’est le moment où tu te dis que tu es trop jeune pour mourir si vite.
Il te faut quelque secondes, tu ne vas pas rester là non plus.
Faut savoir que des gens l’aurait fait, mais pas toi Zephyrus.
Non, parce que ta curiosité veut savoir qui est là nu avec toi.
Un léger trou dans la mousse et merci aux rayons de lune qui éclaire cette tignasse rose reconnaissable entre milles.
Elenore Gee.
Tu soupires un peu trop bruyamment de soulagement et reprend ton souffle.
Tu n’es pas en danger de mort imminente.
Doucement tu t’avances, un peu timide, au travers de la mousse.

Salut Ele, euh… je ne voulais pas te déranger, si tu veux je… m’en vais ?

Oulà Zephyrus, va falloir se ressaisir ma grande !
© ASHLING POUR EPICODE




    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 126

Date d'inscription : 11/12/2016

Feat : anne-marie @fukari

Crédits : me et merci hermès♥

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
05.02.17 12:04


Sou
pir.


Les yeux fermés, tu respires calmement, le souffle légèrement raccourci par la chaleur. Tu sens tes joues rougir, mais il s'agit pour toi d'une sensation agréable de plus. L'eau du bain vient doucement lécher la peau de ton dos lors de ses minusucules allers-retours. Tu n'es peut-être pas au maximum de ta forme mais au moins, tu te détends un peu.
Sauf que.
Sauf qu'une voix te fais sursauter et tu lâches même un cri de surprise. Tu pensais qu'il n'y avait personne, surtout à une heure si tardive après le couvre-feu. Le cœur encore battant tu te retournes vers la voix ; tu penses avoir reconnu Zéphy.

▬ « Fiouuu tu m'as fais peur toi! Ne t'inquiète pas tu peux rester, il y a bien assez de place ici. »

Tu recueilles un peu d'eau dans la coupe que tu formes avec tes mains et tu la passes longuement sur ton visage en te radossant contre le bord de marbre. Dans la quasi obscurité, peut-être que ton amie ne verra pas tes cernes et ta triste mine.
Tu refermes les yeux, pour savourer les vapeurs  parfumées du bain. Parmi toutes les odeurs tu reconnais la vanille et le papier d’Arménie, ainsi qu'une petite touche de bon savon propre. Ça te fais sourire, et tu t'enfonces un peu plus dans la mousse de toutes les couleurs.

▬ « Tu viens ici pour quoi toi? »

T'as lâché ça sans t'annoncer, en perçant le silence d'une voix claire, tout en faisant des bulles avec tes mains et toute cette mousse. T'es quand même bien, ici.


hrp:
 



DRAGONS ARE PEOPLE TOO
bon j'avoue des fois j'en rajoute, mais comment être convaincu qu'une créature si majestueuse ne puisse vouloir que le mal? il y a les dragons mangeurs d'hommes, certes, mais les chiens et les chats aussi mangeaient les hommes, avant. - elenore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
05.02.17 14:11

Un dernier soupir.
"You can only get so far, with no one by your side. A dark storm lies ahead. Lies ahead."
Elle a eu peur.
Quoi de plus normal en même temps.
Mais faut avouer que t’as quand même cogité trente secondes avant de savoir comment t’allais faire ton approche, et clairement, t’as constaté qu’elle aurait peur quoi qu’il arrive.
Cela dit, t’aurais pu miser sur le « pousser un grognement et lui sauter dessus », mais après une courte réflexion tu t’es dis que les chances qu’elle meure d’un arrêt cardiaque était beaucoup plus élevées, que de sortir de la mousse tel un spectre des eaux.
Puis faut avouer qu’avoir un cadavre dans les bras était pas dans la liste des trucs que tu voulais tester ou faire.
Bon. Elle aussi elle t’a fais peur en arrivant.
Tu as même crains pour ta vie pendant un instant.
Elle t’autorise à rester.
Un petit sourire éclaire ton visage.
Tu t’installes en face d’elle, plongeant partiellement la tête.
Laissant les yeux à la surface, mouillant légèrement tes cheveux.
Pourtant tu n’es pas si proche que cela, comme elle l’a fait remarquer quelque seconde plus tôt, il y a suffisamment de place ici.
Tu la regarde Zephyrus, elle te semble exténuée, mais tu ne dis rien.
Pas de suite en tout cas.
Sa question te fait émerger, faut bien y répondre.
Mais avant tu défais ton chignon et te balance pour flotter sur le dos.
Ta position préférée dès que tu es dans de l’eau.
Fixant le plafond, les mains sur le ventre.

Pour me détendre. Je crois que c’est en majorité ce que vienne faire les gens ici non ? Tu te redresses et te remets dans l’eau Zephyrus. Je ne pense pas que grand monde s’y lave vraiment.

Tu regardes la mousse et l’eau qui s’étend tout autour de toi.
Tes cheveux flottent à la surface, semblable à des flammèches.
Tes yeux se posent à nouveau sur Elenore.
Tu supposes qu’elle est aussi là pour ce détendre, mais tu n’oses pas lui poser la question qui pique ta langue.
Qui brûle tes lèvres.
De tes mains tu tapotes doucement l’eau.
Clapotis.
Voici les signes précurseurs que tu vas ouvrir la bouche et demander quelque chose.
Tu ne sais pas tenir en place Zephyrus.
Tu fini par craquer, d’une voix assez faibles, par peur qu’elle résonne dans cette si grande pièce aux si haut plafonds.

Dis-moi, ça fait plusieurs jours que je m’en suis rendus compte en te croisant vite fait dans les couloirs, mais… il y a quelque chose qui va pas Ele ?

Elle te semblait anodine et peut-être un peu trop curieuse ta question, mais tu ne voulais pas qu’elles couvent un truc de grave.
C’est l’étudiante en médicomagie et l’amie qui parlent.
© ASHLING POUR EPICODE



HRP :
 


    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 34

Date d'inscription : 06/01/2017

Crédits : Alizée <3

Double Compte : Nope

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
05.02.17 23:15

Une fois de plus, Antonin repoussa son livre. Il aurait du s'y plonger avec autant d'avidité qu'à l'ordinaire pourtant. Un livre entièrement dédié aux hippogriffes, soit sa créature préférée ; cela aurait du le passionner et augurer d'une nuit blanche pour savoir un maximum de choses sur ces êtres fabuleux, non ? En théorie oui. Seulement ce n'était pas le cas ce soir-là. Quelque chose lui occupait l'esprit ; il ne savait pas quoi, mais cela le rongeait. Tel un grondement agaçant dans son oreille, cela restait en arrière-plan et l'empêchait de se concentrer totalement. Il avait réussi à faire ses devoirs sans trop de souci, mais après..Il essayait de lire mais cela n'allait pas ; il essayait de ne rien faire mais cela n'allait pas non plus car il commençait à s'agiter ; même la compagnie de Pérignon qui somnolait paisiblement sur ses genoux tel un chaton ne parvenait pas à l'apaiser. Quelque chose n'allait pas, définitivement . Un peu de mal du pays peut-être ? L'impression d'être inadapté à Poudlard malgré ses efforts et les amitiés qu'il avait commencées à nouer, tant bien que mal ? Allez savoir ; il ne se comprenait pas lui-même. Il était une contradiction à lui seul et l'avait toujours su, mais quand même.

Alors malgré l'heure tardive – tout était relatif, mais selon le règlement, il était tard- ou peut-être à cause d'elle, il finit par prendre la décision d'aller se détendre dans la salle de bains des préfets. Il n'aurait pas du y aller, certainement. Mais bon, il était sûr de pouvoir y être tranquille. Le code, quel code ? Il suffisait de laisser traîner ses oreilles au bon endroit, et il avait entendu le code le plus récent tout à fait par hasard. Une coïncidence heureuse, à n'en point douter.. mais qui tombait bien. Très bien même. Alors il passa une robe de chambre par dessus son pyjama, chaussa ses pantoufles, attrapa ses affaires de toilette,puis, discret et silencieux comme une ombre (pour une fois), il se glissa en dehors de la salle commune et s'en alla vadrouiller dans les couloirs. Il risquait gros ? Peut-être. Mais sa tranquillité d'esprit comptait, elle aussi. Il n'avait pas spécialement envie d'être irritable le lendemain ; il l'était déjà assez au quotidien  pour ne pas avoir envie d'en rajouter une couche. Coup de chance – décidément ! -, il atteignit la salle de bains des préfets sans trop d'encombres, en faisant néanmoins quelques petits détours pour éviter les couloirs trop fréquentés habituellement. Pas un chat à l'horizon, et c'était très bien comme ça.

La salle de bains était plongée dans une semi-pénombre ; des volutes de vapeur tournoyaient à travers la pièce, de dimensions assez..respectables. Not bad, comme disaient ses condisciples anglophones ; pas mal du tout, pourrait-il dire.

Bon, autant se mettre à l'aise maintenant. Il 'était là pour ça non ? Alors il ôta sa robe de chambre, la mit de côté,  commença à enlever le T-shirt trop large qui lui servait de pyjama...et se figea.

Merdum, merdum, merdum.

« Zephyrus ?! »

L'interrogation lui avait échappé sans qu'il puisse s'en empêcher.

Car le petit blond n'était pas seul dans ces bains. Il entendait deux voix, incontestablement féminines ; il avait reconnu celle de Zephyrus, son amie de Serdaigle, mais l'autre ne lui disait trop rien pour le moment. Non pas que cela comptât vraiment cependant ; il avait juste conscience de s'être fourré dans une situation incroyablement gênante .

Merdum, merdum, merdum. Sous le choc, il recula, laissa tomber sa trousse de toilette sur le sol avec un boum qui lui sembla retentir comme un coup de tonnerre, et rendossa sa robe de chambre en quatrième vitesse pour se couvrir le plus possible - alors même qu'il était encore entièrement en pyjama. Pour la discrétion, on repassera. Mais, euh, il valait mieux qu'il signifie sa présence pour mieux filer à l'anglaise par la suite, non ?

« Et merde ! » jura-t-il en français, avant de ramasser la dite-trousse de toilette, se faisant une fois de plus l'effet d'un parfait crétin.

« Je, euh, », reprit-il dans la langue de Shakespeare, avec son accent encore si reconnaissable. « Je, euh, crois que je dérange, donc je vais, euh, m'en aller. Je vous laisse entre filles, ça, euh, sera certainement mieux ? »

Respire Antonin, respire.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 126

Date d'inscription : 11/12/2016

Feat : anne-marie @fukari

Crédits : me et merci hermès♥

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
06.02.17 0:15


Sou
pir.


▬ « Oui c'est vrai haha. » Que tu réponds à Zephyrus, riant doucement de ta question. « Surtout à cette heure-ci. »

Tu continues de faire des bulles, Elenore. Tu attrapes la mousse et forme un petit cercle avec tes doigts, avant de souffler délicatement et de les envoyer unes à unes vers la sirène. Cette belle sirène qui domine la salle, lui donne une belle ambiance sous-marine avec les reflets de son vitrail. Tu l'as toujours trouvée très jolie.
Un silence plane.
Tu n'oses pas le rompre.
Et puis tu n'en as pas véritablement l'envie. Tu aimes bien le calme particulier d'un bain. Sans autres bruits que ceux de l'eau. Des gouttes qui tombent au sol et résonnent dans toute la pièce. Tes mouvements, ceux de ton amie. Des clapotis.
Plic.
Ploc.
Une question.
Tu redresses la tête, étonnée. Tu ne pensais pas que ça se voyait tant que ça, que tu n'étais pas au top. Faut dire qu'on a l'habitude de te voir souriante et énergique. Tu n'as pas vraiment perdu le sourire mais l'énergie, elle, n'est certainement plus au rendez-vous. Tu fais des ronds dans l'eau avec ton index, cherchant une réponse qui ne te sembles pas trop compliquée.

▬ « Ce n'est rien. En fait je suis un entrainement pour devenir Animagus et je... »

Tu te stoppes net car la porte vient de s'ouvrir. Grand bruit résonnant sur la voûte au plafond. Tu te retournes, intriguée, et te presse à nouveau contre le rebord en marbre ; glacé contre ta peau maintenant à la température de l'eau. À entendre sa voix, c'est un garçon. Tu souris, amusée. Tu ne le vois pas vraiment mais tu as reconnu le ton et surtout l'accent d'Antonin, d'un an ton cadet en cours de vol. Vous n'avez jamais beaucoup discuté mais tu l'aimes bien, tu as toujours trouvé un certain charme aux français. Surtout dans leur façon de parler. Tu l'écoutes, le sourire aux lèvres.

▬ « Bonsoir Antonin, tu sais tu peux rester, je ne dirais rien aux autres préfets! »

Peut-être n'était-ce pas là la vraie raison de son malaise, mais ça Elenore ça ne t'atteint pas vraiment. Tu es très peu pudique, étant donné que tu partages toutes les semaines le vestiaire du terrain de Quiddtich avec tes camarades. Surtout que pour toi, la nudité dans une salle de bain, c'est tout à fait normal. Toi en tout cas, tu ne serais pas gênée qu'il reste.
Et puis, quoi de mieux pour faire vraiment connaissance qu'un bain nocturne?  


hrp:
 



DRAGONS ARE PEOPLE TOO
bon j'avoue des fois j'en rajoute, mais comment être convaincu qu'une créature si majestueuse ne puisse vouloir que le mal? il y a les dragons mangeurs d'hommes, certes, mais les chiens et les chats aussi mangeaient les hommes, avant. - elenore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
06.02.17 15:41

Un dernier soupir.
"You can only get so far, with no one by your side. A dark storm lies ahead. Lies ahead."
Elle confirme tes dires.
Elle appuis même qu’à cette heure ci il n’y a pas vraiment grande chose à faire ici, enfin, tu en entrevois bien une autre Zephyrus, mais tu préfères garder ça pour toi.
Le silence s’installe.
Un silence que tu brises assez rapidement.
Sa tête se redresse étonnée.
Cela semble la gênée, tu aurais peut-être dû te taire.
Mais il faut avouer que tenir sa langue n’est pas quelque chose que tu sais si bien faire.
Elle amorce une réponse.
Tes yeux deviennent deux soucoupes.
Animagus ?!
OMG.
Mais elle ne fini pas sa phrase.
Il t’avait bien semblé avoir entendue ton prénom.
Au son tu plonges légèrement, laissant tes yeux voir au dessus de la surface.
Antonin.
Tu reconnaîtrais si bien sa voix.
Doucement tu te redresses un peu.
Sourire aux lèvres.
Il est si gêné, pas comme il peut se montrer habituellement.
Elenore lui propose de rester, que ça ne dérange pas.
Tu es d’accord avec elle.
Tu n’es plus si pudique que tu aurais pu l’être à une autre époque.
Les vestiaires du Quidditch y sont pour quelque chose, sans parler des entraînements dans lesquels la probabilité de finir à poil est assez incroyable.
Ce qui t’es déjà arrivée deux fois.
A cette pensée tu grimaces légèrement.
Mais te reprends bien vite pour ajouter à l’intention du poursuiveur de Serdaigle.

Si tu veux on ferme les yeux le temps que tu rentres dans l’eau. Ton rictus revient. Parce que ce serait dommage d’être venu jusqu’ici pour faire aussi vite demi-tour.

Tu lui fais un petit clin d’œil alors qu’un ton sourire mauvais s’étire encore un peu plus sur tes lèvres.
© ASHLING POUR EPICODE



HRP :
 


    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 34

Date d'inscription : 06/01/2017

Crédits : Alizée <3

Double Compte : Nope

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
06.02.17 23:37

Un moment de silence. Qu’est-ce qu’il devait faire, qu’est-ce qu’il devait faire, qu’est-ce qu’il devait faire ? Tempête sous le crâne d’Antonin. Il se sentait complètement paralysé ; son cerveau aussi. Parce que merde quoi, il se trouvait dans la salle de bains des préfets avec  deux nanas présentement à poil par la force des choses. Les douches des vestiaires de Quidditch, c’était une chose ; la situation actuelle...une autre. Ouais. Complètement. Au moins il avait eu de la chance dans son malheur. Il connaissait déjà Zephyrus – ils étaient dans la même année, duh-, et parvenait à replacer l’autre fille. Sa voix lui disait quelque chose ; la tignasse rose qu’il parvenait à distinguer aussi. Elenore Gee, Poufsouffle, spécialité S.S.A.F dans une année supérieure à la sienne, lui indiquait une partie très distante de son cerveau qui semblait, elle, vouloir bien fonctionner. C’était...déjà un progrès, oui. Et puis, c’était mieux que de tomber sur de parfaites inconnues qui auraient pu pousser les hauts hurlements en voyant un mâle dans la salle de bains.  Il imaginait déjà la scène, et la réputation de pervers qu’il aurait pu se coller... Mais ce n’était pas le cas, les deux jeunes filles semblaient..plutôt calmes. Amusées peut-être.

Léger soulagement.

Ce qui ne l’empêchait pas de sentir ses joues chauffer devant la scène un peu inhabituelle, sa bouche s’ouvrant comme s’il voulait parler ; mais pas un son ne sortait de son gosier, tel un poisson rouge hors de l’eau. Ce n’était pas pour lui qu’il était pudique : il était bâti comme il l’était, un point c’est tout, il fallait vivre avec. Et encore, sa pratique du Quidditch lui avait permis de développer un peu sa carrure de crevette même si sa taille ne restait pas vraiment impressionnante. On ne pouvait pas tout avoir, il paraît. Ca l’aidait en tant que poursuiveur, au moins. Mais merde. Il était avec deux filles dans une salle de bains.

Il ne s’en remettait pas, le pauvre.

Jusqu’à la réflexion de Zephyrus qui parvint à lui faire retrouver sa contenance.

« C’est ça, fous-toi de ma gueule.. » Il râlait, il grognait, parce que c’était sa nature. « Mais ne vous plaignez pas si vous êtes traumatisées par la suite, mesdemoiselles. Maintenant, si vous voulez bien tourner la tête pour que je rentre dans l’eau…»

Antonin attendit qu’elles se soient exécutées pour se désaper rapidement, puis se glissa  complètement dans la baignoire, se mit un instant la tête sous l'eau en se pinçant le nez, puis refit surface en s'ébrouant comme un jeune chien . L'eau du bain était agréablement chaude ; un plaisir ; et il s'engouffra dans le liquide jusqu'au menton.

« Et qu’on ne dise pas que je ne fais pas d’effort pour m’intégrer auprès de mes camarades, hein... » marmonna-t-il enfin, avant de reprendre plus fort.« Euh, sinon, vous, euh, parliez de quoi ? »

Degré de diplomatie et aisance en public : over nine thousand. On ne se refaisait pas, après tout.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 126

Date d'inscription : 11/12/2016

Feat : anne-marie @fukari

Crédits : me et merci hermès♥

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
08.02.17 10:20


Sou
pir.


Tu souris quand tu l'entends parler français, ça te fais toujours sourire. Tu te caches les yeux, jouant le jeu, et tu en profites pour te glisser dans l'eau jusqu'aux épaules, appréciant la sensation étouffante de l'eau trop chaude. Tu avais déjà pris des bains thermaux, dans une station thermale réputée du sud de la france lors d'un voyage avec ta famille. Outre le bain à haute température, tu avais encore plus apprécié le bain d'eau salée, où tu pouvais te laisser flotter sans efforts. Ici tu ne flottes pas, mais assise sur les marches de marbre, tu es tout aussi bien installée.

Tu ris à la remarque d'Antonin, amusée. Tu ne sais pas trop si tu oserais faire une équivalence. Non, sans doute que tu n'oserais pas. Non pas par peur, mais simplement car dans les autres écoles, il n'y a pas de dragons à chevaucher. Partir un an vaudrait à râter autant d'enseignement, un fait innimaginable pour toi.
Tu tournes la tête vers le serdaigle.

▬ « Oh... de rien en particulier, j'expliquais à Zephyrus que j'étais un peu fatiguée en ce moment à cause de mon entrainement pour devenir Animagus. » Tu joues avec un peu de mousse dans tes mains, faisant comme des sculptures en parlant. « En tout cas ça fait vraiment du bien de venir ici... »

Tu fermes les yeux à la fin de ta phrase et ressors un peu de l'eau, t'accoudant au bord du bain, apaisée par le calme ambiant.


hrp:
 



DRAGONS ARE PEOPLE TOO
bon j'avoue des fois j'en rajoute, mais comment être convaincu qu'une créature si majestueuse ne puisse vouloir que le mal? il y a les dragons mangeurs d'hommes, certes, mais les chiens et les chats aussi mangeaient les hommes, avant. - elenore.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 14/11/2016

Localisation : Nowhere and everywhere at once.

Feat : Rachel Dare ~ Percy Jackson // Jane Levy

Crédits : Lily ♥ ; Lynch ; Ele & Dothy.

Double Compte : B. Prométhée Thestral.

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
08.02.17 17:49

Un dernier soupir.
"You can only get so far, with no one by your side. A dark storm lies ahead. Lies ahead."
Un idiot.
Voilà de quoi il avait l’air.
Avec ses lèvres tremblantes et ses joues que tu devinerais rouges même dans le noir.
Haha, bien sur que si tu es entrain de te foutre de sa gueule et ouvertement qui plus est !
Il est drôle Antonin.
Avec son accent.
Avec son mademoiselle.
Tu tournes la tête, même si l’envie de te rebeller juste pour le faire chier te tente bien.
Oh encore mieux !
Te retourner et crier.
Mais tu y pense trop tard…
Il se secoue comme un toutou.
Un rictus se dessine sur ton visage.

Plus intégré que toi là, on ne peut pas.

Tu te fiches de comment il le prendra.
Tu es presque certaine de faire peur là tout de suite.
Et c’est ce qui compte !
Soudainement il vous demande de quoi vous parliez.
Automatiquement ton regard se pose sur Elenore.
Animagus.
Tu te dis que ça dois être quelque chose.
Tu as lu le procédé et faut avouer que ça t’as pas enjaillé.
Surtout la partie où il est dit que couramment on prend la forme de son patronus, mais que c’est pas une constante… et déjà que t’as flippé que ton patronus soit un serpent, alors tu ne veux même pas envisager en quoi tu pourrais bien te transformer.
Tu hoches de la tête, quand elle dit qu’on est bien ici.
C’est vrai.

Qu’est-ce que ça fait ? Ta bouche parle avant ton cerveau. C’est comment d’… on va déjà dire d’avoir, je suis sûre que tu vas y arrive, un don qu’on doit hum… apprendre ?

C’était sûrement la question la plus idiote de la création, mais c’était ta question.
Enfantine à souhait.
© ASHLING POUR EPICODE



HRP :
 


    Damaged. Harassed. Flayed.
     
    On n'abat pas son ennemie en buvant du poison, on prépare sa revanche. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 124

Date d'inscription : 17/10/2016

Feat : Red - Transistor. Irl: Dakota Blue Richards

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
08.02.17 18:02


Siobhan courrait à toute allure dans les escaliers, manquant à plusieurs reprises de rater une, voir plusieurs, marches. Le souffle accéléré, l’adrénaline plus que jamais présente dans chacun de ses mouvements, la rouquine semblait fuir quelque chose ou quelqu’un. Dans ce cas précis, c’était quelqu’un, voir même plusieurs “quelqu’un”.

« On va te choper MacLochlainn ! Tu t’en tireras pas comme ça ! »

Le grand blond qui la coursait, tout comme le second, un peu plus petit et plus jeune que lui, arborait les couleurs de serpentard et ils avaient tous les deux le visage recouvert d’une sorte de poudre rouge collé sur le visage.

Effectivement, même si Sio’ préférait la vie moldu, les farces et attrapes du monde magique étaient, et de loin, bien plus amusantes que les pauvres araignées en plastique et autres pétards de festivité que Siobhan avait connu dans son enfance.

Un rire dément lui échappa alors que, visiblement, elle se prenait au jeu du chat et de la souris avec ses assaillants. Quand elle atteignait à peine les dernières marches vers le 5ème étage, sa chance tournait sans qu’elle le sache, aidé par les escaliers qui décidèrent de se déplacer avec ses deux camarades, les éloignant ainsi de leur cible qu’ils perdirent de vue suffisamment longtemps pour ne pas voir où elle s’était rendue.

Mais ça, Sio’ ne le savait pas et elle continuait de courir en regardant parfois derrière elle.

Arrivée à hauteur de la porte de la salle de bains des préfets, elle s’y engouffra rapidement, sans même jeter un coup d’oeil à l’intérieur et referma la porte en la claquant, un peu trop fort dans la précipitation, avant de se figer face à celle-ci, tendant l’oreille pour être certaine qu’ils ne l’avaient pas suivis jusque-là. Sa respiration était forte et audible. Elle resta ainsi quelques secondes et finit par tourner, faisant un bond sur place en voyant qu’elle n’était pas seule dans la pièce. Levant les poings, comme dans un réflexe souvent exécuté, se protégeant le visage déjà marqué de quelques traces de coups récemment reçus.

« Oh bordel ! »

Son coeur, à peine calmé par sa course effrénée, venait de reprendre un coup de cravache et tambourinait dans sa poitrine. Heureusement, les visages face à elle n’étaient que des visages connus et amicaux et elle se calma lentement, une nouvelle fois.

« Ah… c’est vous. »
Elle baissa les mains en soupirant de soulagement.

Restant debout devant la porte, son regard se posa sur Antonin finalement, remarquant sa présence en particulier.

« Et bien, on s’amuse à ce que je vois… Et deux à la fois en plus, petit cachotier ! C’est Don Juan que j’aurai du te surnommer, pas Ant-man. »

Et elle ria de plus belle, ayant très rapidement oublié les deux types qui devaient toujours être en train de la chercher.



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 34

Date d'inscription : 06/01/2017

Crédits : Alizée <3

Double Compte : Nope

avatar





Re: un dernier soupir ♔ libre à tous ♥
09.02.17 10:44

La situation commençait à se détendre légèrement. Elenore lui sourit, et il lui sourit – légèrement – en retour. Oui, Antonin ne tirait pas toujours une tronche de soixante kilomètres de long. Il réagissait, naturellement, à la façon dont les gens se comportaient face à lui. En l’occurrence, la Poufsouffle était amicale ; donc il pouvait l’être aussi, dans une certaine mesure.  Il n’était pas à ce point un rustre. Peut-être était-ce aussi le bain chaud qui commençait à faire effet sur son esprit en ébullition, l’apaisant lentement, aussi bien  psychologiquement que physiquement. Le bain était lieu de paix, de détente –et, il réussit même à faire rire la jeune fille aux cheveux roses-, pas de conflit, malgré ce que ses piques à Zephyrus – et celles qu'elle lui lançait- pouvaient laisser entendre. C’était ainsi qu’ils fonctionnaient après tout ; c’était tellement plus drôle comme ça. Il se contenta de rouler des yeux à sa remarque, même s’il était plus que probable qu’elle ne le voie pas. Avant de se redresser un peu à la réponse de son aînée.

« Animagus ? Wow. C’est cool. »  Son regard clair brillait, plein d’admiration.  Quiconque connaissait le frenchie aurait pu être surpris, à raison ; puisqu'il en vint même à lâcher une information sur lui. Miracle. « Perso je préfère ne pas tenter. La métamorphose et moi, on n’est pas assez potes pour ça. Je préfère les soins aux créatures magiques.»  Un vague rire. Il se débrouillait dans cette matière, mais clairement pas assez pour s'essayer à des expérimentations du genre. Pas question de se foirer et de finir avec un truc bizarre qui lui pousse sur le crâne.

Ce qui ne l’empêcha pas de se demander vaguement quelle forme il pourrait bien prendre. Quand on parle d’Animagus, c’était une question assez typique au fond. Quel animal pourrait le représenter ? Il savait que son patronus était un jars. Certes. Mais en tant qu’Animagus…Encore un jars ? Ou un émeu, si ça se trouve. Ou un bouquetin – voire un bouc- , cela aurait pu être logique vu ses origines montagnardes. Et pourquoi pas un sanglier non plus… Ou, et l’idée lui sembla ironique, une bestiole à la con genre blobfish. Allez savoir. Il ne tenterait pas l’expérience de toute façon. Ou du moins un peu plus tard, quand il serait un sorcier un peu plus aguerri.

« Ouais. Ces bains, c’est une bénédiction, je comprends pourquoi les japonais tiennent tellement à leurs onsen … »  L’idée le faisait rêver, un peu, et il leva la tête vers le plafond, songeur. Il aurait pu aller à Mahoutokoro  pour son année d'échange à l'étranger mais avait préféré Poudlard ; pour une première expérience à l’étranger en solitaire, il avait préféré tabler au plus près. Sans compter que, soyons honnêtes, l’anglais était un poil plus facile à parler que le japonais. Et surtout. Les Dragonruns, merde.

Mais voilà que Zephyrus posait une nouvelle question, à laquelle il était bien curieux de connaître la réponse. L’apprentissage pour être Animagus, ça devait être quelque chose, oui…Ca devait être difficile. Peut-être un peu douloureux, même ?

Nouveau coup de tonnerre ; la porte qui s’ouvrait, et il s’enfonça de nouveau la tête dans l’eau jusqu’au menton.

« ...Sio ? Non mais c’est open bar ce soir, c’est pas possible ?! »

Tant de personnes qui se retrouvaient dans les bains des préfets en une soirée. C’était un gag.Ce n’était pas croyable. Et pourtant. Mon dieu. S'il avait su, il aurait prévu l'apéro hein.

« Qu’est-ce que tu crois, c’est le charme à la française hein. Personne n’y résiste. »  Ton moqueur, air tout aussi moqueur – sa tête de petit con habituelle. Cependant, il fit un geste de la main à ses deux condisciples déjà dans l’eau, pour les rassurer, leur dire que ce n’était qu’une plaisanterie un peu stupide. Jamais il ne ferait un tel commentaire, il n’était pas beauf comme ça, merci bien.

Mais à présent qu’il savait que c’était elle, il osa se redresser un peu.

«  Et je t’ai toujours dit que Ant-Man, c’était débile comme surnom, Siobanane. »

Il se vengeait comme il pouvait. Enfantin.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 5° :: Le bain des préfets-
Sauter vers: