Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













sexual healing - ft. serge

Partagez | 
 

 sexual healing - ft. serge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





sexual healing - ft. serge
05.02.17 18:31



Tu buvais ton lait d’amande en l’tenant dans une main pis de l’autre tu tenais ton livre. Tu savais pas trop t’étais où, t’allais où, t’avais juste envie d’lire en évitant d’être sédentaire comme le criss. Faque tu bougeais à gauche pis à drète dans l’école, pis avec le temps t’avais appris à développer un sixième sens pour éviter les murs, les portes, les fenêtres et même les autres élèves. T’avais maintenant la capacité de lire pis de te foutre du reste du monde sans même les déranger eux dans leur bulle et toi dans la tienne. L’truc que t’avais pas trop appris, c’était éviter dans rentrer dans des endroits occupés. Cette fois-ci t’avais surpris deux profs en train de discuter ou plutôt un en train de discuter à l’autre avec quelques mots de ta propre langue mais bien plus Français qu’ton accent. Tu t’caches sur le côté en fermant légèrement ton livre par curiosité de mots familiers à ta première langue. Tout ce qu’il disait ça sonnait un peu comme des phrases d’un livre que t’avais lu. Un livre d’amour bin oui où le dude il flirtait avec toute les filles un truc du genre Don Qui…Bref c’dude là il avait bin du succès avec toutes les filles. Pis un jour tu voulais d’mander comment ça pouvait s’faire tout ça. En quoi c’tait beau, en quoi les filles ou les gars pouvaient bin aimer ça. Toi, tu trouvais ça cave mais bon t’étais curieux.

Faque tu avais suivis d’loin le prof qui s’appelai Serge. Il donnait une classe de Français of course, pis là il était assis pendant la pause. Tu avances doucement vers lui en gardant ton p’tit lait d’amande dans une main pis ton livre dans une autre pis tu te tires une chaise pour v’nir t’asseoir devant lui. Tu voulais pas passer par quatre chemins pis bon, à quoi bon prendre toute ce temps là pour gosser du bois pis arriver à rien. Faque tu l’regardes bin franchement dans les yeux pis tu lui dis.

« Comment on fait pour draguer ? »


tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 78

Date d'inscription : 05/11/2016

avatar





Re: sexual healing - ft. serge
05.02.17 19:34

Cours terminé. Tu aimerais prendre une pause cigarette mais tu t'y résignes : certainement pas dans la salle, où tu risquerais te faire taper sur les doigts. Tu nettoies la classe d'un coup de baguette et tu t'affales sur la chaise de ton bureau. Tes membres s'étirent et un soupir s'échappe de tes lèvres. Cette heure-là avait été particulièrement pénible. La conjugaison, tout ce qui n'intéresse pas les élèves. Le point positif, était que même les plus pénibles n'ont eu la force de perturber le cours puisqu'ils ont préféré dormir - éveillé ou non. Tu espères passer rapidement à autre chose : ce genre d'enseignement n'était pas intéressant pour toi non plus mais il fallait passer par-là. Tu sors ton miroir fétiche et t'assure que tu sois toujours aussi parfait, la coupe impeccable. Et zut. Un élève rapplique, pas l'un des tiens cependant. Ah oui, tu le connaissais. Mais pas son nom. Tu n'avais jamais cherché... à connaitre son identité. C'est malin. Il s'installe face à toi, accompagné d'un livre et d'une boisson. Il prend bien ses aises le jeunot. Tu ne comprends pas vraiment ta présence à vrai dire, mais ce que tu en déduis c'est qu'il t'avait sans doute cherché. « Comment on fait pour draguer ? » tu lèves les sourcils. Tu t'attendais à tout, sauf à cela. Tu regardes de droite à gauche, puis repose ton attention sur l'élève qui te fait face, confus. « Comment on fait pour draguer ? » répètes-tu. Puis tu ris. Mais oui, c'est évident Serge. Pourquoi es-tu si étonné ? Cela semble logique. C'est bien à toi que l'on se réfère pour des conseils de drague. Tu croises les bras et te racle la gorge. « Dis donc, on oublie la politesse ? Le bonjour, s'il vous plaît ? Aller je t'excuse, puisque je n'ai rien d'autres de mieux à faire, haha. » Tu ranges discrètement ton miroir : effectivement. « Ça ne dépend que de toi mon garçon, et de ta cible. Si tu es nul, tu es nul et tu n'y peux rien. C'est quelque chose qui se fait naturellement lorsque quelqu'un te plait ! Cela dit, je peux te donner quelques conseils si tu le souhaites, tu es tombé sur la bonne personne. Mais dis-moi bonhomme... pourquoi moi en particulier ? » non parce que même si ça te semble évident, tu veux en avoir le coeur net.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: sexual healing - ft. serge
05.02.17 21:02



Pourquoi lui ? Il était sérieux hein ? Il s’fou pas d’toi là ?

« M’sieur j’vous ai vu flirter avec un autre gars tantôt. Pis c’que vous dites ça ressemble un peu aux dialogues dans les romans de romance classique. »

Tu sirotes encore le fond d’ton p’tit lait d’amende pis tu le fixes en te demandant s’il t’avait vu ou il jouait simplement aux innocents.

« Si j’comprends bien vous dites des phrases genre qui sonne comme si la personne vous intéressait ? Pis là vous enchaînez avec des compliments pis des minouches manouches genre ? J’trouve ça juste curieux pourquoi les gens ils tombent pour c’genre de choses. Pourquoi ils ont besoins d’compliments ou de s’faire dire qu’ils sont de tel ou telle manières quand ils savent bin ils sont qui non ? »

T’avais demandé plus jeune à ta mère c’quelle disait d’la rencontre avec ton père pis elle en disait du bien. Elle disait qu’il était attentionné et qu’il avait eu son cœur. Tu lui avais demandé pourquoi elle avait ouvert sa cage thoracique pour lui donner son cœur pis elle a ris. Elle disait que c’tait figuré parce qu’elle donnait ses son cœurs, ses émotions. Toi t’étais resté un peu livide parce que tu vois pas pourquoi une autre personne se donnerait à une autre ça sonnait comme de l’esclavage en consentement réciproque. Mais ton père exploitait pas ta mère disait-elle, il la traitait bien, il lui avait apporté plusieurs fois des fleurs, laissé des p’tits mots d’amour pis plein d’autres trucs du genre au début de leur relation. Tu vois pas en quoi ses trippants mais apparemment les p’tites attentions font toute la différence. Ta mère avait ajouté qu’un jour t’allais trouver la fille – ou le gars on sait jamais – qui allait faire battre ton cœur pis qui allait occuper toutes tes pensées. Tu voyais pas en quoi il pouvait battre quand il battait déjà tille, pis occuper tes pensées bah c’tait évident que si la personne tu la connaissais ou lui adressais la parole tu allais penser à elle. Ta mère elle riait devant toi – pas méchamment. Juste, elle te disait de pas trop y penser et que ça viendra. Tu disais oui, mais t’avais aucune caliss d’idée de ce qu’elle te racontait – mais tu lui disais oui.
tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 78

Date d'inscription : 05/11/2016

avatar





Re: sexual healing - ft. serge
06.02.17 0:01

Flirter avec... un autre gars ? Des dialogues d'un roman classique ? Mais qu'est-ce qu'il raconte ? Tes sourcils se froncent et ton visage est un peu plus ferme. Sur le moment, tu essaies de comprendre. Un autre gars ? La personne avec qui tu flirtais réellement n'était autre que Hyacinthe. Il y a les autres avec lesquelles ce n'est que pour les embarrasser ou rire, ce qui peut être mal interpréter aussi quand on ne connait pas toujours le contexte. Mais tu es malgré tout persuadé qu'il parlait du bibliothécaire. Tu as cependant à peine le temps d'ouvrir la bouche que le petit enchaîne. Et évidemment, le québécois n'est pas toujours facile à intégrer du premier coup. Tu laisses un petit silence avant de prendre la parole. « La séduction ne passe pas forcément que par les compliments. En ce qui me concerne je n'en fais pas tellement, c'est même plutôt rare mais ça m'arrive. Si la personne me plaît vraiment, j'essaie de le lui faire comprendre et je la valorise pour qu'elle se sente en confiance. Puis, savoir qu'elle plait ne peut que lui faire plaisir. Cependant ce n'est pas drôle si la séduction ne tournait qu'autour des éloges... Je ne trouve pas ça tellement palpitant. Je fais dans la taquinerie sans réellement le vouloir. Je pense que je peux considérer ça comme un atout. De toute façon tout plait chez moi. » te demander des conseils signifie forcément parler de toi. Tu parles toujours de ton expérience. Même lorsqu'on ne te le demande pas. Et surtout, tu te vantes. « Je ne te garantis pas le succès, mais tu ne perds rien à essayer évidemment, dans la vie, il faut savoir se lancer sinon on rate des occasions. Enfin, tu veux tenter l'expérience ? Je vais évaluer ton niveau et donner des conseils personnalisés. Imagine que je suis la personne qui te plaît. Je n'ai pas de perruque ni de maquillage à ma disposition, alors tu feras gentiment preuve d'imagination. » Et tu tournes la tête, l'air faussement préoccupé. Oui, tu joues le rôle jusqu'au bout.
Action.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 53

Date d'inscription : 07/12/2016

Feat : tobio kageyama - haikyuu !!

Crédits : rbbcchi

Double Compte : no

avatar





Re: sexual healing - ft. serge
13.03.17 5:15



Tu comprenais fuck to the all de ce qu’il disait le Français roux.

« Donc si je comprends bien j’dois faire comme si j’apprivoisais un animal qui a peur ? Genre si j’croise une vache qui a peur de moé pis la j’veux la traire de même pour son lait j’lui fais minou minou viens icitte tu peux m’faire confiance pis je l’aurai dragué ? »

Tu l’avais plus ou moins coupé pour finalement qu’il continue à te parler s’en réellement te parler. T’avais plus l’impression qu’il s’faisait la philosophie à lui-même ou plutôt entre lui pis son égo mais bon c’pas bon d’juger comme ça y a dit oui pour t’aider faque. Rapidement parler d’taquinerie, rapidement dire qu’à te fait bin plaisir.

« Ça sonnait un peu comme un Sims qui essaye d’me parler mais ouin okay. »


Ouin okay t’a compris la surface de c’qui disait et puis…whaat toi tenter l’expérience non merci, non, non…Un peu trop tard.

« Donc…Je, dois te…vous draguez ? Okay donc confiance, dire qu’tu me plais pis bin te taquiner ? »

Te demander ça c’était de demander à un newbie d’faire de la cuisine quand il sait lire, il sait c’est quoi les ingrédients mais quand il vient l’temps de faire la préparation ça part en wtf. Genre des cuillères à soupe ça fait quoi dans vie, pis monter les blancs en neige il irait chercher un peu glace dans l’fond son congélateur. C’est pas mal à quoi y ressemblait.

Tu fais un signe de deux secondes au prof, tu prends une plume pis t’écris deux trois trucs sur un p’tit bout de parchemin que tu déchires pis que tu gardes pas bin loin.

« Tiens, ça bin, c’est mon adresse, le nom de mes parents et mon numéro d’assurance sociale parce que j’te fais bin confiance pis j’sais que tu vas y faire attention pis…Tu es bin belle genre…Je pourrais peut-être me r’produire avec toi parce que j’te fais confiance pis tu m’plais pis j’aimerais bin que mes enfants y te ressemblent, enfin même si j’veux pas trop d’enfants pis genre si t’étais une femme su’l trottoir qui demandait pour crac crac avec des monsieurs j’suis sûr que tout l’monde se batterait pour toi. Pis…J’te trouve laide…Haha…s’tune balgue. »

Tu tires un autre lait dans ton sac rapidement puis tu sirotes tout le stress qui vient de redescendre.
tagging @ location, outfit, whatever
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 6° :: Salle des langues-
Sauter vers: