Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Stay || Cassidy - Page 3

Partagez | 
 

 Stay || Cassidy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire & Sigma


Messages : 131

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Anarchy Stocking | Emily Rudd

Crédits : Zephyrus ♥ Cassidy ♥

Double Compte : Elyon C. James

avatar





Re: Stay || Cassidy
17.03.17 13:03


CASSIDY A. HINGSLEY
enfin peut-être que tout cela prendra fin avec des mots des paroles des gestes arrête ça arrête de me donner de faux espoirs dis moi tout dis moi que tout est fini car on sait tout les deux que le rêve n'est plus permis je suis désolée je ne veux que t'aimer mais toi tu es une étoile que je ne peux atteindre tu brilles et je ne souhaite que briller à tes côtés mais malheureusement la destinée en a décidé autrement.

Tu as un sourire satisfait. Il doit bien t'en vouloir pour avoir osé lui faire ça, mais c'est un petit plaisir que tu te réserves de le voir ainsi rougir quand tu prononces ta sentence. Il semble amusé, heureusement qu'il le prend comme jeu et non pas réalité. Parce qu'en vrai, tu ne lui aurais pas fait ça. Non... Tu aurais fait pire. Il prends une belle revanche pourtant, sa question à la don de te rendre écarlate. Des... fantasmes en gros ? Il te demandait des fantasmes sur lui ? Tu ouvres la bouche, tu réfléchis rapidement. Tu dois dire la vérité.

Il s'approche, tu fronces les sourcils sous ta gêne et il s'en amuse. En même temps, tu as fait la même chose quelques secondes avant. « Des scènes perverses... Effectivement, pour toi c'est évident comme réponse. » Tu détournes le regard. Il sait quoi dire ou demander pour te mettre mal à l'aise, mais tu ne dois pas perdre Alice. Tu soupires et tu joues au jeu. « C'est dur de ne pas imaginer certaines... choses au vu de la situation. Donc... Oui. » Tu te mords les lèvres, tu fais un peu moins la maligne mais c'est à son tour. Une vérité.

Vas-tu casser l'ambiance Alice en posant des questions sérieuses ou bien vas-tu continuer à jouer ? C'est horriblement tentant. Tu as envie de savoir ce qu'il peut ressentir pour Zephyrus, réellement. Il te l'as dit pourtant au début, ce n'est pas ce que tu peux penser les concernant... Le poison te brûle les veines sous ta curiosité. Non, tu ne dois pas céder.

Bordel. « Est-ce que... » Tu as un fin sourire. « Est-ce que tu as déjà couché avec quelqu'un ? » Cela reste tendancieux, et tu penches la tête. « Je prendrais Action. »
code by Chocolate cookie



«It's holding me, morphing me and forcing me to strive to be endlessly cold within and dreaming I'm alive and I'm not breaking down I'm breaking out last chance to lose control»
FLORISSONE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

avatar





Re: Stay || Cassidy
20.03.17 20:03


stay


Son visage se violace avec violence. Un sourire étire tes lèvres d’une satisfaction sadique. La mettre dans tous ses états, lui faire plier les genoux devant toi … c’était le seul objectif qui guidait ton envie de jouer avec elle. Cependant, sous ses pommettes angéliques se cachait une tigresse redoutable. Elle ne se laissait pas faire aussi facilement que tu l’aurais prévu.

Ta première tentative de la mettre mal à l’aise n’eut pas l’air de trop fonctionner. Elle se rattrapa trop rapidement à ton goût. Alors, comme ça, elle l’admettait…

—  “C’est dur de ne pas imaginer, ah bon ? Ne serait-ce pas une excuse de perverse pour se justifier .. ?” Tu serres les dents. “... Maîtresse.”

Ainsi donc s’achevait son tour et débutait le tien. Tu avais choisi vérité.. qu’allait-elle te demander ? En vérité, tu t’imaginais déjà un milliards de questions différentes. Tu la fixais d’un sourire goguenard, comme pour inconsciemment l’intimider. Plus les minutes passaient, et plus cette salle de bain te donnait l’impression d’être dans un rêve. Un rêve où tout était possible, un songe ou se mêlait sarcastiquement mélancolie et interdit. Tu te donnais le droit dans cette pièce de lui appartenir, de dévêtir son âme et de la laisser s’offrir.

Sa question.. te surprit. Alors que tu en mélangeais des centaines dans ta tête, tu ne t’étais pas attendu à celle ci.

—  “Oui, maîtresse Alice.” ça passait mieux, dit comme ça, même si ce mot commençait à te taper sur le système à force de le répéter. “Je peux arrêter de t’appeler maîtresse ? A force, j’ai l’impression de ne plus en connaître la définition..” Il attendit un hochement de tête pour lui annoncer sa sentence. Action hein.. parfait.

Tu fis craquer tes doigts en ricanant. Il était temps de te venger de cette petite humiliation qu’elle t’avait imposé.

—  “Je veux que tu te lèves. Et que tu dégages ces jolis cheveux qui cachent ton corps. ça serait dommage non de ne pas le montrer ?” Tu étires un sourire malicieux et victorieux. “Vu que tu ne sembles pas spécialement gênée.. On verra si tu résisteras à ça.. maitresse.” Tu ricanes, fier de ta position. “Oh et évidemment, je choisis vérité.” Oh Félice Alice. Malice, ma chère Alice.




oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire & Sigma


Messages : 131

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Anarchy Stocking | Emily Rudd

Crédits : Zephyrus ♥ Cassidy ♥

Double Compte : Elyon C. James

avatar





Re: Stay || Cassidy
20.03.17 20:45


CASSIDY A. HINGSLEY
enfin peut-être que tout cela prendra fin avec des mots des paroles des gestes arrête ça arrête de me donner de faux espoirs dis moi tout dis moi que tout est fini car on sait tout les deux que le rêve n'est plus permis je suis désolée je ne veux que t'aimer mais toi tu es une étoile que je ne peux atteindre tu brilles et je ne souhaite que briller à tes côtés mais malheureusement la destinée en a décidé autrement.

Ta curiosité est piquée, elle te brûle entièrement lorsqu'il te répond positivement. Vraiment ? Une autre fille aurait donc profitée de son corps auparavant ? Une autre aiguille se plante dans ton petit cœur, et tu serres doucement les poings en détournant le regard. Bien entendu, pourquoi cela devrait t'étonner Alice ? Pourquoi il ne se serait pas servi quand l'occasion se présentait ? … Tu soupires. Inutile de s'attarder sur son passé. Tu espères juste que ça s'est fait il y a un longtemps. Décidément... Tu en apprends tous les jours, n'est-ce pas ? Tu poses tes saphirs sur son visage quand il te demande s'il peut arrêter de t'appeler maîtresse, tu te contente d'un bref hochement de tête.

Tu fermes les yeux, tu attends d'entendre ce qu'il va te demander. Le connaissant, ça ne sera pas quelque chose de... Tu fronces les sourcils, tu plisses les yeux alors que tes pommettes virent au cramoisie. « … T'es sérieux là ? Tu veux vraiment me voir toute nue ? » Tu n'as pas le choix Alice, tu ne peux pas perdre face à lui... Bien. Très bien. Tu serres les dents, et tu te redresses. Tu laisses ton corps à découvert, ayant juste un bras sur sa poitrine alors que tu enlèves tes cheveux pour les mettre sur ton dos. Cependant, tu croises les bras pour cacher ton buste, le fixant avec les yeux plissés. « Vérité encore... Bien. »

Tu réfléchis Alice. Tu fais tourner les idées et les questions qui viennent dans ta tête par dizaine. Il a voulu te gêner, il a réussit. À ton tour de trouver quelque chose pour le mettre mal à l'aise. Tu cherches, tu dois trouver. Tu te souviens de ses rougeurs quand il t'a vu presque nu tout à l'heure. Il était gêné. Après tout, c'est la première fois que vous vous voyez ainsi à découvert. Tu peux donc lui poser certaines questions... Significatives. Tu as un petit sourire. Il faut y aller petit à petit. Il a lui même avoué qu'il avait pensé à des choses assez perverses te concernant. Tu dois trouver la petite bête, lui faire dire ces choses qui passaient dans son esprit.

Tu avances vers lui, tu t'approches jusqu'à finalement séparer vos visages de quelques millimètres. Tu retires tes bras pour saisir ses poignets, doucement. S'il baisses ses yeux des tiens, il pourra voir ton corps nu et mouillé. Tu es dangereuse à cet instant, tu sais que tu as un certain effet au vu de ses précédentes paroles. Tu oses trop, tu ne devrais pas jouer avec le feu de cette façon. Tu sais que tu vas te brûler, que tu vas le regretter amèrement. « Qu'est-ce que tu as envie de me faire maintenant, Arcturus ? ... Et je prendrais Action. »

Tu enclenches la bombe à retardement. Espères juste Alice, que tu pourras t'en relever.
code by Chocolate cookie



«It's holding me, morphing me and forcing me to strive to be endlessly cold within and dreaming I'm alive and I'm not breaking down I'm breaking out last chance to lose control»
FLORISSONE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

avatar





Re: Stay || Cassidy
26.03.17 23:08


stay


Peut-être que le jeu partait un peu trop loin. Peut-être que ça te ressemblait un peu… Dépasser les limites. Ce qui t’intriguait encore plus, c’est si Alice elle même serait capable de les franchir. De les franchir seulement par amour pour toi ? Non. Il y avait quelque chose de malsain derrière toutes ces actions, ces vérités. Ce n’était pas comme ça que tu voulais te rapprocher d’elle. Peut-être que tu avais répondu à la provocation. Mais il était temps d’y mettre fin.

Alors qu’elle te dévoile son corps, elle continue de le cacher partiellement avec ses bras. Un geste qui trahissait une défaite implacable. Tu lui avais pourtant dit de lui montrer, pas de se dissimuler. Sans t’en rendre compte, tu ne la regardes pas vraiment. D’une pudeur malsaine, tu la dévores. Chaque parcelle de ta peau se retrouve sous le feu des projecteurs. Les brumes colorées qui s’échappaient de plus en plus du bassin venaient un peu flouter les détails de son épiderme et de son intimité. Elle t’apparaissait comme une chimère, un tableau, une Vénus qui n’est pas vraiment fait de chair.

Soit la situation la mettait à l’aise, soit elle jouait particulièrement bien la comédie. Tu n’aimais pas ça, pas ça du tout. Maniaque du contrôle et vieux-jeu de nature.. une fille qui prenait le contrôle sur toi te faisait tiquer.
Elle se saisit de tes poignets. Tu n’as encore fait aucun commentaire sur la situation, sur ce qu’elle avait fait. Tu la regardes droit dans les yeux. Tu ne trébucheras pas. Tu restes droit. Tu restes fier. Et tu gagneras. Pour ton honneur. Et pour son bonheur. Tu ne peux pas perdre.

—  “Ce que je veux te faire ? En ce moment ?” Tu bats des cils, presque surpris et déçu de la question. Tu te met à éclater de rire. Un rire nerveux et moqueur. Tu passes une main dans tes cheveux pour alors reprendre ton souffle.

—  “Qu’est-ce qui te prend de demander ce genre de choses ? ça ne te ressemble pas, Alice.” Il faut que tu te ressaisisses. Que tu reprennes le terrain qu’elle t’a volé ce tour là. Que tu lui montres qui domines la situation aujourd’hui.

—  “Disons qu’en ce moment précis, j’ai juste envie de te.. faire craquer.” Tu attrapes son visage, coinçant son menton
entre tes doigts.

—  “Je te trouve tout à coup bien sûre de toi, et surtout très entreprenante.. Quand je pense que tu me détestais en entrant ici.” Tes yeux la fixent, pour lui imposer une certaine pression. Tes pupilles s'élargissent, cachant la couleur de la cornée.

—  “Frappe moi.” Ton air sérieux est déstabilisant, et tu le sais. “Frappe moi ou tu as perdue.”  

Un rictus victorieux orne tes lèvres alors que tu murmures, descendant tes doigts sur ses épaules dénudées que tu caresses de leur bout. “Et je prendrai vérité, encore.”




oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire & Sigma


Messages : 131

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Anarchy Stocking | Emily Rudd

Crédits : Zephyrus ♥ Cassidy ♥

Double Compte : Elyon C. James

avatar





Re: Stay || Cassidy
27.03.17 2:39


CASSIDY A. HINGSLEY
enfin peut-être que tout cela prendra fin avec des mots des paroles des gestes arrête ça arrête de me donner de faux espoirs dis moi tout dis moi que tout est fini car on sait tout les deux que le rêve n'est plus permis je suis désolée je ne veux que t'aimer mais toi tu es une étoile que je ne peux atteindre tu brilles et je ne souhaite que briller à tes côtés mais malheureusement la destinée en a décidé autrement.

Son regard est troublé, tu sens la victoire à portée de main. Tu restes timide, tu ne sais pas vraiment comment tu as réussis à passer cette barrière de la gêne pour oser ainsi te montrer si... Entreprenante. Il reprend ce mot dans ses phrases, mais tu ne dis rien Alice. Tu le fixes, tu ne sais pas vraiment comment interpréter sa réponse. Te faire craquer ? … De quelle façon ? Te faire céder peut-être ? … Te faire perdre ? Non. Tu ne veux pas perdre. Tu ne...

Le frapper. Tu te figes. Il veut que tu lèves ta main pour lui faire mal. « Quoi ?... » Il ouvre des plaies que tu ne veux pas sentir, il ose rompre l'ambiance pour se montrer capricieux dans sa victoire qui désormais, semblait lui sourire. Ton air se défait, tout semble soudainement retomber sur tes épaules fragiles. Les souvenirs de ces moments affluent, comme des pierres qu'on lancerait à une statuette de cristal, la violence de ces derniers jours fait ravage et balai le peu de répit que tu as eu ces dernières minutes. Pourquoi... Pourquoi il te rappelle ça ? Pourquoi veut-il de nouveau te faire du mal en te demandant ça ?

Tu le pousse, tu l'écartes de ton corps, tu ne veux plus de son contact. Tu es sous le choc alors que tes prunelles ne se détachent des siennes. Ton cœur se serre, il est ligoté par la corde qui semble l'étouffer. Tu te fiche bien qu'il demande vérité. Tu te fiche bien de son air. Tu vas perdre si tu ne lui fait rien, mais tu sais au fond que tu en es incapable. Tu es faible, tu te laisse souffler comme une feuille qui vagabonde au gré du triste vent d'hiver. Tu baisses les yeux. Tu abandonnes mentalement ce jeu. Finalement, il ne l'aura jamais voulu. Sa condition. Pourquoi t'imposer une telle chose ? … « … T'es qu'un con. » Le jeu est terminé. Finalement, tu l'as sentit dès le début, le regret qui te ronge. Tu pensais que ça finirait mieux. Peut-être sur une note de réconciliation, une connerie dans le genre. Quelle naïve.

Tu lui tournes le dos finalement avant de sortir du bassin pour t'enrouler avec la serviette. « … J'espère que t'es heureux. J'ai perdu. » Tu n'as pas essayée, et tu ne veux pas non plus. Tu veux t'échapper, encore et toujours. Tu l'as fait depuis tellement de jours, c'est devenue une habitude. Cette agressivité revient à la charge, tu es déçue et surtout, en colère pour son coup bas. Tristesse. « Au final, t'auras tout fait pour pas tenir parole. Tu mériterais vraiment que je te brises le nez. » Ta voix n'est plus timide, c'est un flot de violence entre tes dents serrés sous la frustration. C'est ta défense contre cette mélancolie qui te ronge la moelle, contre cette haine envers le monde et son fonctionnement, ses conneries et ses injustices. Tu recommences à perdre le contrôle de tes émotions, tu serres les poings en fermant les yeux.

Tu l'as cherchée Alice, tu es fautive et tu en es consciente. Il souffre aussi à ce qu'il dit, mais il le cache bien. Il a brisé ses fiançailles pour être libre, mais ça ne veut pas dire qu'il le sera pour toi. La liberté est individuelle. Tu l'es toi.

Oui, tu es libre de le laisser tomber et d'arrêter de souffrir.

« … Tiens, pour la finale de ce jeu, comptons donc ta vérité. » Tu te tournes, tes yeux avides et rongés par ce désespoir latent plantés dans les siens. Tu te fiches bien de ta règle, tu sauras s'il ment. Tu ne vas pas le laisser s'en tirer comme ça. « Tu dis souffrir, mais je ne vois qu'une surface lisse d'un visage qui a l'air de s'en foutre. Tu caches tes émotions, mais est-ce que t'y fais face au moins ? … Si je te laisse tomber, est-ce que ça va te faire quelque chose ? » Parce que tu n'avais pas vu de souffrance dans les souvenirs de Moira ou Zephyrus. Non. Rien. Alors tu le fixes, tu accroches tes iris aux siennes.

Tu le sauras Alice.
code by Chocolate cookie



«It's holding me, morphing me and forcing me to strive to be endlessly cold within and dreaming I'm alive and I'm not breaking down I'm breaking out last chance to lose control»
FLORISSONE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 170

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Chrollo Lucifer de Hunter x Hunter et Timur Simakov

Double Compte : Seth & Sidney Hedger

avatar





Re: Stay || Cassidy
31.03.17 19:42


stay


Tu l’as coincé. Elle ne peut pas gagner. Voir son sourire de provocatrice quitter progressivement ses lèvres te fait jubiler. Tu ne sais pas pourquoi, mais c’est dans la défaite que tu la trouves encore plus mignonne. Peut-être qu’elle souffre, ce n’est pas ce que tu désires au fond.. mais la vie fait mal. Elle caresse parfois, du bout de ses doigts impitoyables, mais finit toujours par blesser. Parce que c’est ainsi qu’elle est faite, et la tienne n’est qu’une continuité de ligne déjà tracée. Et la vôtre ? Piquante, épineuse. Une rose qu’on veut acquérir, mais qu’on sait qu’on y laissera ses doigts.

Ainsi tu mets fin au jeu. Tu ressens sa tristesse, sa déception et cet amour qui brûle chaque parcelle de sa peau. Tu le ressens comme si c’était toi qui avait perdu.
En admettant sa défaite, elle cesse de se battre, et c’est bizarrement à ce moment que tu te rendais compte de sa véritable valeur.

“Alice..”
De la tendresse et de la malicité s’exprimaient sur ton visage.
“Allons, ne soit pas mauvaise perdante.”

Tu laisses échapper un rire sonore et moqueur, jubilatoire. Mais c’était des échos sincères qui faisaient presque trembler l’eau.

“Seul celui qui est capable de poser son épée, est digne de la porter à ses côtés.”
Aah.. Cassidy.. et tes phrases toutes faites. C’est vrai que tu aimais bien les dictons. Philosophiques, certes mais avant tout instructifs. Et pour un peu bavard comme toi, c’était plus facile que de chercher trois mots à aligner. Mais avait-elle compris le sens caché de cette belle envolée ?

“J’accepte de sortir avec toi, Félice Alice.”

Après tout, tu en avais autant marre de te faire courir après que de la repousser sans cesse. Tu ne pouvais nier cette attirance indéniable que tu avais pour chaque partie de son corps. Pour son rire. Pour ses provocations. Pour ses gueulements. Pour sa jalousie mal placée. Pour ses ématomes qui font d’elle une personne presque trop vivante pour être vrai.

“Je pense qu’il est inutile de fuir, à présent.”





oupsie:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire & Sigma


Messages : 131

Date d'inscription : 23/11/2016

Feat : Anarchy Stocking | Emily Rudd

Crédits : Zephyrus ♥ Cassidy ♥

Double Compte : Elyon C. James

avatar





Re: Stay || Cassidy
02.04.17 17:57


CASSIDY A. HINGSLEY
enfin peut-être que tout cela prendra fin avec des mots des paroles des gestes arrête ça arrête de me donner de faux espoirs dis moi tout dis moi que tout est fini car on sait tout les deux que le rêve n'est plus permis je suis désolée je ne veux que t'aimer mais toi tu es une étoile que je ne peux atteindre tu brilles et je ne souhaite que briller à tes côtés mais malheureusement la destinée en a décidé autrement.

Son rire te fait frissonner. Pourquoi ça l'amuse ? Tu es blessée, les plaies s'ouvrent de nouveau et piquent, brûlent comme ce poison qui te détruit de part en part. Et vint ensuite une incompréhension, une peur de comprendre. Que voulait-il dans sa phrase ? Est-ce que... Il le dit enfin. Cette phrase que tu as si souvent voulue entendre. Il accepte de sortir avec toi. Sur le coup, tu es figée. Inutile de fuir. Pourquoi fuir ? Par où ? Tu es perdue, tu as... tu as du mal à encaisser la nouvelle. C'est juste... C'est juste trop beau pour être vrai, n'est-ce pas ? Tu redeviens méfiante, mais au fond tu sais qu'il n'y a pas de mensonges. Il peut se montrer sadique, mais il ne lancerait jamais une phrase pareille sans penser aux conséquences.

Un ange passe, laissant la lumière t'envahir pour la première fois depuis longtemps. Toute cette noirceur qui t'habite semble s'agiter, tu détournes le regard pour te diriger vers les robinets et t'asperger le visage d'eau. Ton corps tremble encore, mais tu ne sais pas de quoi. L'émotion te saisit de sa main ferme et semble te jeter par terre pour te piétiner avec son espoir soudain. Tu reviens vers le bassin, tu remets ton corps à l'eau en te fichant bien de la serviette qui te couvre, et finalement tu plantes tes yeux dans les siens. « Je ne sais pas pourquoi tu... Pourquoi tu as pris cette décision. Mais je te préviens. Si tu oses te foutre de ma gueule, tu vas prendre cher. À un point que tu n'imagines même pas. » Tu veux lui faire confiance, tu veux le croire et ton air s'adoucit. Ton sourire redevient tendre, un peu comme ceux que tu lui adressais avant le bal.

Mais maintenant, qu'allez-vous faire ? … Tu ne sais pas, ça t'importe pas pour l'instant. Non, tu le regardes avec des prunelles qui semblent retrouver peu à peu leur éclat. Tu as le droit maintenant, de le contempler, de le scruter en admirant son corps, surtout que... Qu'il n'avait pas de vêtements. Tu ouvres grands les yeux. Ce détail t'a échappé encore. Tu deviens pivoine, tu détournes ton regard pour cacher ton visage. « Aah mais ! Tu es tout nu ! Va mettre une serviette ! »

Inutile de fuir, de craindre encore les jours qui vont suivre. Non, ce n'est plus la peine de se faire du mal. Ce temps est sur le point d'être révolu. Tu vas maintenant juste apprécier sa présence, sans te faire trop insistante. Non, tu vas l'aimer simplement, partager des choses, des moments et des épreuves, mais tu veux le laisser respirer aussi. Tu ne veux pas qu'il se lasse de toi, qu'il puisse un jour te sortir que tu le colle trop... Tu souhaites juste vivre un moment de ta vie avec ce garçon, aussi longtemps que possible.

Juste être avec lui pour une durée indéterminée.
code by Chocolate cookie



«It's holding me, morphing me and forcing me to strive to be endlessly cold within and dreaming I'm alive and I'm not breaking down I'm breaking out last chance to lose control»
FLORISSONE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 5° :: Le bain des préfets-
Sauter vers: