Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?

Partagez | 
 

 Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


avatar





Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?
12.03.17 15:00

Blair A. Dewitte.

FEAT Regina (OUAT)

 
JE SUIS Dewitte Blair Annabeth, J'AI 19 ans. JE SUIS Sang-Pure comme mes parents JE SUIS EN quatrième année d'études ET J'ÉTUDIE la médicomagie OPTIONalchimie et psychomagie. JE FAIS PARTIE DES duellistes illégaux pour appliquer mes connaissances des points faibles du corps humain ET MA MAISON ESTla plus prestigieuse et la plus corrrespondante à ma personnalité pervertie. J'AIMERAIS RAJOUTER QUE vu la ressemblance entre ma sœur ainée Fallen et moi, je me suis coupée mes beaux cheveux longs, ayant marre qu'on nous confonde.
 
❝ I shall give this wretched world the queen it deserves. ❞
 
MON ÉPOUVANTARD est ma propre mère.
L'ODEUR DE L'AMORTENCIA  est l'odeur métallique du sang, celle des pages poussiéreuses de mes livres favoris et le crin de cheval.
MA BAGUETTE EST FAITE DEbois d'if, avec du crin de sombral en cœur, d'une confortable longueur de trente centimètres et demi.
MON PATRONUS est un python, dont le regard brille de malice.
MA MATIÈRE PRÉFÉRÉE est l'alchimie qui me passionne extrêmement intensément 
ET J'AI une courte chevelure noire, des yeux si sombres qu'on les croirait noirs, eux aussi. Je m'habille élégamment et j'ai tendance à mettre du rouge à lèvres couleur sang et de faire un trait noir soulignant le puit sans fond que sont mes yeux.
MON MEILLEUR AMI EST un hiboux aux plumes noires, du nom de Diaval.
 

 
 
 
Caractère.

Une vaste océan de calme, de sérénitude... C'est ça que tu es Blair. Bien sûr, c'est seulement ça au premier abord. Tu paraît si froide, si distante, comme ce ciel d'hiver qui n'apporte aucune chaleur. Qui n'apporte qu'une lumière trop blessante et trop aveuglante.  
Car oui, tu es blessante, si douloureuse. On te l'a souvent reproché d'ailleurs. Trop hautaine, trop indifférente. Mais tu n'avais pas trop le choix, tu voulais être la reine, tu voulais si terriblement la couronne. C'est sûrement pour ça que tu es si ambitieuse et têtue. Tu voulais que tes parents t'envoient dans la même école que ta sœur pour prouver que tu était meilleure qu'elle ? Et tu y est. Tu voulais apprendre l'alchimie avant même qu'on te propose les cours ? Désormais, tu es la meilleure élève. 
Et tu es fière d'être ce que tu es devenue, Blair, tu es fière de cette couronne imaginaire qui orne ton front. Parce qu'elle est le fruit de ta dure labeur. Tu regardes la tour d'ivoire sur laquelle tu t'es construite, tu regardes ce trône que tu as bâti de tes mains ensanglantées et tu souris, car tu sais que rien ni personne ne pourront t'enlever ce qui ne repose que sur toi. Tu as crée un royaume, un empire, et tu t'assois sur à sa tête, reine impériale, en regardant le bas monde avec dédain. Car oui, tu es pleine de dédain, il suinte de chacune de tes plaies comme une maladie. Tu n'y peux rien, tu aurais peut-être voulu changer autrefois, mais maintenant cela t'es égal, c'est ainsi et ce sera toujours ainsi.  
Pourtant, tu as peur, tu te terres. Tu regardes ce que tu as laissé derrière toi, tout ce temps condamné à ne plus être réemployé. Tu rêvais de devenir médecin, tu lisais que ça, des livres sur la médecine moldue et magique, mais tu avais peur de ne pas réussir, peur de la mort. Tu avais peur de tes mains tremblantes, tu avais peur de ta baguette trop bouillonnante, tu avais peur de ton caractère. Et puis, finalement, il y eût trop d'obstacles sur ta route, trop de tournures qui te firent perdre le fil et la peur se fit trop forte, trop puissante, omniprésente, t'empêchant d'avancer, t'éloignant de ce rêve qu'aujourd'hui tu as totalement renié. À la place tu considères que l'alchimie est plus noble et au moins ta sœur ne te volera pas la vedette. 
Tu as toujours peur d'ailleurs, mais tu t'es renforcée. Tu es désormais impassible. Tu es lourde, insistante, inébranlable. Il en faut beaucoup pour te déstabiliser, n'est-ce pas ? Tu as déjà tant entendu que plus rien ne peut te surprendre, plus rien ne peut se jouer de toi. Comme un caillou qu'on jette dans une étendue d'eau, les remous disparaîtront avant même d'avoir été aperçus de la rive. Tu sais que la colère ne mène nulle part et c'est avec une froideur calculatrice que tu abordes le monde. Rien n'est épargné de tes calculs savants, froids, complexes. Il semblerait que tu te prépares à toute situation possible, à chaque moindre incident qui pourrait arriver, mais en vérité, ce n'est pas juste un semblant, mais bel et bien la réalité. Tu as des armoires dans ton cerveau, des armoires si complètes et si débordantes, que tu en as perdu le compte. Tu as des données plein les yeux et c'est peut-être pour cela que plus rien ne peut désormais t'échapper.  
C'est pour cela que tu dégages ce quelque chose d'effrayant, de repoussant. Et c'est pour ça que tu t'estimes heureuse d'avoir pu trouver des partenaires comme ceux qui avaient partagé tes plus jeunes années. Aucun n'avait pas regardé qui tu étais mais comment tu étais - et tu devais avouer que tu avais fini par apprendre à aimer ça, ce sentiment que les hommes te désiraient, qu'ils voulaient te posséder alors que c'était toi qui les manipulait. Mais tu te sens seule, triste, fade, malgré toutes tes aventures. Ta sœur a eu un fiancé mais pas toi. Et ça te met en colère Blair. Après tout, tu n'es pas n'importe qui désormais, tu es une Dewitte ! Tu es une Sang-Pure et ça te rappelle que les autres ne sont rien par rapport à toi. Sauf que ta sœur, elle, ne semble pas profiter de ce statut et pourtant elle obtient plus que toi. Tu la jalouse, tu la détestes, mais c'est ta sœur, tu l'admires et l'apprécie. Parfois. Tu la sais compliquée mais tu lui as laissé une petite place dans ton cœur, la seule et unique. 
Lorsque tu avais compris à quel point ton nom était noble, ton cœur était devenu froid. Personne ne pouvait te faire flancher avec un tel poids dans la poitrine. Et tu souriais, froidement, indifféremment à tous et à tout.  
Puis tu as compris que tu pouvais être la reine et que tout pouvait être à tes pieds. Et dès lors, tu n'as plus hésité. 

 
 
Histoire.



Qui es-tu, Blair ? Une gamine un peu trop gâtée. Une enfant qui veux jouer dans la cour des grands. 
C'était en été, tu ne saurais plus dire quand, que tu avais compris à quel point ta sœur, cette enfant à peine plus âgée que toi, était sage et intelligente. Tu étais tombée, Blair, tu t'étais fracassée la jambe. Tu pleurais, tu voulais pas que Maman voit, elle allait gronder, elle allait se mettre en colère. Et Fallen était arrivée, elle avait la baguette de Papa, elle t'a soignée comme il le lui avait appris. Elle a réparée et nettoyé ta robe déchirée et t'avait aidé à rentrer dans la maison comme si de rien n'était. 
Et toi, Blair, dans ton ingratitude d'enfant de la taille de trois pommes, tu étais allée voir Maman pour lui dire que ta sœur avait fait de la magie. 
Un souvenir comme un autre, tu tournes la page de ton livre, tu l'oublies. Et pourtant, tu t'en veux un peu, tu regrettes pas, cela t'a forgé, mais ta sœur ne t'a plus jamais regardé pareil. 
Vous n'aviez jamais été proches, elle et toi. Toujours ailleurs, suite à une compétition imposée si tôt par vos parents. Elle était forte en alchimie, mais toi tu avais dévoré tous les livres. Elle savait enfourcher un balais avec grâce et tu savais parfaitement comment il fonctionnait et comment en créer un. 
Sauf que tu as vite compris Blair, que la théorie diffère beaucoup trop de la réalité.  
Finalement, toute ton enfance était basée sur ton envie de dépasser ta sœur, de te montrer meilleure qu'elle, de te montrer plus forte, plus belle, plus douée. 
Puis vint Poudlard. 
Elle a reçu sa lettre avant toi et pendant une année tu as pu avoir vos parents rien que pour toi. Seulement, ils ne faisaient que parler des lettres que Fallen leur envoyait, des résultats qu'elle obtenait, et personne ne se soucia de toi. Tu avais été mise à l'écart. La Griffonne, ta sœur noble et fière, avait eu le dessus. 
Mais toi, tu n'avais pas été là. Et puis vint ta lettre à toi. 
Lors de la cérémonie, tu ne fus pas surprise par le choix de ta maison. Un sourire hautain aux lèvres, tu te sentais supérieure... Mais pas pour longtemps. 
Elle avait une année de plus et excellait en de nombreuses choses. Elle avait déjà trouvé un fiancé depuis longtemps, un Hingsley, ce qui fit grincer tes dents si parfaites de rage. Un Sang-Pur, évidemment, un autre rouge pour compléter la suprématie de ta sœur.  
En plus, comme pour t'enfoncer dans ta colère, les professeurs avaient un peu trop tendance à t'appeler Fallen. Alors un jour, sans crier gare, tu pris un ciseau et tu laissa tomber tes boucles brunes au sol avec des bruits réguliers de coupure. 
Tu avais même pu être fière du résultat. Cela t'allait bien, mettant en valeur la finesse de ton visage. Très vite, plusieurs prétendants frappèrent à ta porte et tu pris plaisir de tous les repousser, sauf un. Ce fut celui qui t'enleva cette innocence, qui reparti avec le plus grand des cadeaux que tu pouvais faire à un homme. 
Seulement, cela ne t'avait pas plu. Tu ne savais si c'était toi, si tu avais mal réagit, si c'était lui qui était incompétent. Tu ne voulais plus de ça, alors tu as décidé qu'il serait bien plus amusant de juste les faire espérer. 
Et lentement, tu as commencé à devenir l'opposé de ta sœur.  
Ah Poudlard... Oui, c'était ta libération, ta délectation. Un endroit si vaste, si incroyable, si... Facile à manipuler. Il était si aisé de se dissimuler à l'intérieur de ce château, si facile de se jouer des individus qui foulaient les pavés de pierre. Les gens ne te connaissaient pas, ne savaient pas à quel point tu t'amusais à tirer sur leurs fils tendus. Mais après tout, ils semblaient n'attendre que ça. Tu n'avais plus aucun remord.  
Ta filière était une des rares ressemblances que vous aviez avec celle qui avait le même code génétique que toi. Et encore, vos buts étaient diamétralement différents. Si tu apprenais comment soigner le corps, c'était pour savoir quelles blessures faisaient le plus mal. Elle, c'était bel et bien pour la noble cause. 
Tu ne voulais pas soigner, mais ça, tu le taisais. De toute manière, un jour ça pouvait te servir, tu le savais très bien. Si tu avais besoin de quelqu'un te redevant une faveur, il te suffisait de blesser agilement puis guérir. Et alors, entre tes mains, tu détenais de nouveaux fils sur lesquels tu pouvais tirer à ta guise. 
Tu as plongé dans la délicieuse obscurité, tu t'y était enfoncée jusqu'au cou et... Surprise. Tu adorais ça. Tu t'en léchais les babines.  
Seulement, la quatrième année était venue et tu t'es rendue compte être lassée... Si lassée de voir toujours les marionnettes danser sans aucune erreur. Chanter sans fausses notes. Et quelque part, tu guettais que quelqu'un résiste à ta "matrice". Que quelqu'un s'oppose à tes manipulations. 
Parce que le défi, c'est exactement ton genre Blair. 
Et tu as faim de défi. 
 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 52

Date d'inscription : 22/02/2017

Localisation : Trois ballais

Feat : Luna Lovegood

Double Compte : Adnaé L. Adroborann

avatar





Re: Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?
15.03.17 22:02

Elle est trop classe de rezoinvbitzojvi^nvinee !! Je l'aime beaucoup ! Hâte de lire l'histoire de Blair qui risque d'être mortelle !
Do you want an apple ? love

Enfin bref, j'aime !



Love sur ta truffe yaay
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 101

Date d'inscription : 07/01/2017

Feat : Asami Sato - Emeraude Toubia

Crédits : Avalove ♥ + Moi

Double Compte : //

avatar





Re: Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?
25.03.17 14:01

JTM love
Voilà c'est tout ce que j'avais à dire. Tu peux même pas savoir à quel point je suis heureuse que Blair te plaise et que tu l'es prise. Enfin si justement tu le sais vu comment j't'ai agressé 8D.

Bref bref bref. J'a-do-re.
Je retrouve vraiment le fil rouge d'idée que j'avais de la demoiselle pourtant j'vois quelques touches personnelles ça et là ce qui la rendent unique. Comme l'asexualité par exemple. pareil pour l'histoire, elle me va parfaitement. Et j'aime la vision uniforme de Blair du coup j'ai hâte de développer cela en Rp.

Bref Bienvenue et Merci encore love




Never let darkness eat your soulI AM A LION WITH DARK HAIR. HIDING BEHIND HEAVY CURTAINS. MY HEART IN TWO BY ROSES TEARED. I WILL FALL INTO A DARKNESS OF BLOOD. (C) LADY



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Mirror, mirror on the wall. Who is fairest of them all?
25.03.17 14:41

Il n'y pas de quoi jolie Fallen love
Ravi que Blair te plaise, elle m'a plu moi aussi c'est pourquoi j'ai si vite cédé à tes demandes love
J'ai hâte de voir la confrontation fraternelle love

Merci Maïwenn love J'espère que l'histoire ne t'a pas déçu love
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Administration :: Je suis...-
Sauter vers: