Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Demande de don

Partagez | 
 

 Demande de don

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 1422

Date d'inscription : 03/09/2015

avatar





Demande de don
05.09.15 13:40






1/5

Flynn Valces
Max Warmblood
Elenore Gee
Julian I. Boswell
1/4

Alice McOwell
Alphonse L-Fitzgerald
Blair A. Lovelace
2/4

Emma Boswell [libre, www ]
Cyr Aefferden
Juliette I. Nielsen
0/2

Hjortur Vilhjalmsson
Jaydan Y. Shepherd
0/2

Jesper Vikander
Abel C. Ferguson
0/3

Isaac de Ghulle
Zephyrus S. Boswell
Cassidy A. Hingsley
0/3

Austreberthe Blacksmith
Finn Andersen
Eros A. Vasilis
0/2

Atlas Pendragon
Graham Morvan
0/1

Caelum D. Bones

demande de don


Si vous voulez que votre personnage ait un don, il faut poster à la suite de ce poste un RP de minimum 500 mots avant de poster votre présentation, décrivant votre personnage qui utilise son don. Cela peut être durant l'apprentissage, quand il le découvre, à aujourd'hui... C'est à vous de choisir, le RP est totalement libre.

Ce petit RP n'est pas un test, c'est simplement un gage de votre motivation étant donné que les places sont restreintes. De plus, nous préférons nous assurez que vous cernez bien le don que vous choisissez. N'hésitez pas à visiter le wiki de Harry Potter pour en trouver tous les détails.

ATTENTION un seul de vos comptes peut posséder un don ! Si vous faîtes un double-compte alors que votre premier personnage possède déjà un don, le deuxième ne pourra en avoir cela dans un soucis d'équité pour tout le monde !

Vous pouvez retrouver la liste des descriptions pour vous faire une idée de ces petits dons. La disponibilité des places disponibles se trouvent dans les petits carrés juste au dessus de ce message !
Revenir en haut Aller en bas
http://firewhisky.forumactif.com

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Président du club de duels


Messages : 838

Date d'inscription : 08/09/2015

avatar





Re: Demande de don
28.03.16 12:09

Ant-man.


Il avait d’abord cru à un canular — une mauvaise blague de bienvenue dans le monde des Animagus, un rituel de mauvais goût qui les faisait rire. Ils avaient toujours su que l’Animagus d’Anton serait un petit animal — après tout, les leçons se faisaient de plus en plus précises, plus difficiles et éprouvantes, aussi. Mais alors que ce jour devait être celui de la réussite, il y avait une boule d’amertume qui s’était formée dans le creux de son estomac. N’était-il pas destiné à être un lion, un aigle, un loup solitaire ou un animal royal aux crocs et griffes aiguisés ? Ne ressemblait-il pas à ces espèces nobles et supérieures ? “Monsieur Lawliet — votre transformation est une fourmi — nous ne pouvons rien y faire, tant bien même vous le désirez.” Alors il y a tout un monde qui s’écroule, toute une image qui se remet en doute — une personne qui se perd, ne se retrouve plus. Il s’était déçu; car qui voudrait ressembler à une insignifiante fourmi ? C’est comme ça qu’il les voyait — si facile à écraser, à ignorer. Il ne ressemblait en rien à une fourmi, ne comprenait pas — avait choisi d’oublier. Oublier sa vulnérabilité.

Aussi Anton avait-il décidé de ne plus jamais se transformer, de garder le secret de cette condition — et personne jamais ne saurait. Une honte qui se tassait dans sa vie; qui existait tant bien même il essayait de ne pas y penser; car des fourmis, il en voyait tous les jours — dehors, sur le rebord de cette fenêtre, dans la salle de bain de sa grand-mère. Des fourmis qui lui rappelaient qu’il aurait pu faire partie de leur communauté, qu’il était bien aussi minuscule qu’elles dans ce monde — et n’était-ce pas vrai, si l’on se comparait à l’échelle d’une planète, d’un univers ? Plus petit qu’un grain de poussière. Il avait commencé à leur prêter attention, inconsciemment. À les observer dans leurs plus petits détails — dans leurs plus petites manies. Curiosité, avait-il balancé. Parce que plus il les observait, les suivait — plus il cherchait à les comprendre, sans jamais se transformer. Il fut un jour étonné, de la voir elle, petite créature de moins d’un gramme, porter ce morceau de pain si loin — il fut impressionné, de les voir s’entraider, de suivre un chemin bien tracé, de construire à partir de rien une entière cité — un refuge, un endroit où vivre en communauté. Et puis il y avait un esprit logique, il y avait de la force et de l’entièreté; il aurait presque cru à une forme d’intelligence. Prévoyance — sa grand-mère lui avait raconté.

La vie d’une fourmi n’avait d’importance pour personne; sauf peut-être pour lui. Elles vivaient et mourraient sans même ne s’en rendre compte; se coupaient les ailes après fécondation — comme une mère qui dit adieu à une vie de jeune fille. Anton s’était alors dit qu’elles étaient peut-être forte; qu’elles avaient peut être de plus ce que l’humanité avait perdu: la solidarité. Il y avait eu un souffle, une peur — des démangeaisons grinçante au bout de ses doigts, un stress élocant ce jour où, finalement, dans cette salle vide, il s’était transformé. Une sensation étrange; celle de rapetisser, celle d’un squelette qui se plie, qui s’adapte à une nouvelle vie. Puis une douleur au niveau de l’abdomen, de la rate — et il y était, là, dans ce monde où tout semblait géant. Ou rien n’était petit — car il était devenu l’un des êtres vivants les plus petits de la planète. Quelques pas hésitants — bien plus rapides qu'à la normal, coordonner six pattes était bien plus compliqué que d'en coordonner deux. Quelques chutes idiotes et on se redresse, on observe autour — les sons plus forts, plus intimidants; les objets bien plus grands, plus terrifiants. L'immensité de la pièce et puis — la liberté de grimper où il voulait, d'aller où il voulait; car tout lui était maintenant accessible.

Il y avait ensuite eu une acceptation.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire


Messages : 750

Date d'inscription : 28/03/2016

Feat : Akaashi Keiji — HAIKYUU!!!

avatar





Re: Demande de don
28.03.16 15:25


« Animagus ; Renard Argenté »



Quand on voit les autres le faire, ça à l'air simple. Ça semble couler de source pour ces sorciers, on dirait que c'est comme respirer, qu'un simple clignement d'yeux suffit à les faire passer d'une forme à l'autre. Il en a lu, des récits sur ces gens. Chien, oiseau, insecte même... pour chacun, ça semble facile.

Ouais. Sauf qu'en vrai, c'est pas simple. Pas du tout même.

« Concentres-toi. » La voix claque. Il ne s'est pas rendu compte qu'il parlait seul. Perceval relève un peu la tête, essuie quelques gouttes de sueur qui parsèment ses tempes et collent ses cheveux à celles-ci. Fais chier. Il en a marre, il a envie de prendre une douche, d'aller se reposer. Il est fatigué, vidé. Il veut aller se coucher. Pourquoi il doit faire ça déjà ? Ah oui. “T'as des prédispositions” qu'on lui a dit. Ouais, ouais. Le p'tit gamin de moldu qui devient un animagus, pour sûr cette histoire plairait. Ça ferait presque un bon roman — presque.

Il savait plus pourquoi il s'était lancé là-dedans. Pourquoi il avait insisté, encore et encore, pour qu'on lui enseigne. Pourquoi il passait des nuits entières à apprendre, à essayer de retenir et à pousser ses études de la métamorphose animale jusqu'à un point rarement atteint par les sorciers. Peut-être parce qu'il restait ce sale gosse en demande d'attention, qui voulait être reconnu. Avoir son truc à lui. Sa particularité.

Il repense à Sarah aussi. Ses poings se serrent. Ouais. Voilà pourquoi il voulait être comme ça. Pour que le prochain qui ose l’appeler Sang-de-Bourbe le regrette à vie ensuite. Ça veut rire dire. C'est pas ton sang, c'est pas ta lignée qui détermine ce que t'es. Tu peux réussir là ou des sangs purs vantards échouent. Mauvaise motivation ? Peut-être — mais y avait pas que ça.

Au fond, il voulait vraiment devenir un type cool. Juste un peu.

•••

La première fois, il savait même plus vraiment comment il avait fait. Il n'avait en fait, eut aucun contrôle de la situation, c'était juste — juste arrivé quoi. Un coup il était humain, normal quoi. Puis ensuite — ensuite il avait changé.

Il était concentré sur ses formules, il les répétait depuis des heures, des semaines, des mois. Il fatiguait, les lettres dansaient devant ses yeux sans plus rien vouloir dire. Il ne savait plus s'il lisait du latin ou du chinois, ça aurait tout aussi bien pu être la même chose présentement. Et puis boum. Il avait senti des picotements dans le corps, partout. C'était pas franchement désagréable en plus. Il avait fermé les yeux, savourant le tremblement de ses membres endoloris.

Lorsqu'il les rouvrit, il s'était retrouvé à une quarantaine de centimètres du sol, les moustaches frémissantes et les sens en alerte. Il avait fait quelques pas maladroits, trébuchant, déboussolé par sa nouvelle forme. Bon. Pour le grand chien agressif ou l'aigle majestueux, on repassera. Il avait remué la queue — minute, il avait vraiment une queue ?! Puis s'était dirigé jusqu'au miroir de la chambre, heureusement vide d'autres occupants pour le moment. Il avait fait face au reflet d'un renard au pelage sombre, parsemé de long poils allant du blanc au gris argenté.

Ok. Y avait pire.

•••

Les pattes atterrissent sans un bruit dans la neige épaisse qui étouffe le moindre son. Le renard redresse la tête, les oreilles pointées en avant, quêtant le moindre éclat de voix qui démontrerait qu'on l'a démasqué. Mais non. Le château est calme. La nuit aussi. L'animal piaffe et s'élance, laissant ses instincts le guider. Il court vers la forêt, bondissant souplement. Il se sent libre, il a l'impression de n'appartenir à aucun monde humain. La forêt est son territoire. Il écoute le vent dans les arbres, le frémissements lugubre des branches, le crissement de la neige sous ses coussinets.

La nuit l'appelle et cette fois-ci, il n'a pas essayé d'y résister, cédant la place du garçon à celle du prédateur. Il ne rentrera pas tard, il le promet. Il ne fera pas perdre plus de points à sa maison, non. Il faut qu'il se contrôle.

Mais c'est tellement difficile quand la nuit est si active, si vivante. Il les entends. Les créatures de la nature, qui s'agitent elles aussi. Il veut les rejoindre et son corps vibre de sauvagerie. Parfois il a envie de rester renard éternellement. Mais il ne peut pas. Sa place est parmi les humains. Il faudra renter — d'ailleurs, il a encore oublié ses chaussures dans le couloir. Il pria pour qu'un surveillant ou un professeur ne les trouve pas. Il faudrait absolument penser à les récupérer au passage en revenant quand il se métamorphosera.

Mais pas tout de suite. Pour l'instant il est renard. Pour l'instant il est libre et exempté de tous soucis humains, et il veut en profiter.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Président du club de duels


Messages : 838

Date d'inscription : 08/09/2015

avatar





Re: Demande de don
28.03.16 15:35

Ooooh je valide à 200% !

Citation :
parsemé de long poils allant du blanc au gris argenté.

Ok. Y avait pire.

solitude Tout est parfait (même un peu trop, comment tu as fait ? D:) Genre, le don est compris à 10000% et tout et je suis jalouse de ton test RP je voulais faire un truc classe comme ça (je suis sûr qu'on peut faire un RP classe en se transformant en fourmi, oui) (presque sûr) (ok peut-être pas). EN TOUT CAS j'aime beaucoup, tu décris les sensations très bien, l'impression d'appartenir à un autre monde itou je — tu es un parfait animagus eheheh
Bon courage pour ta fiche love
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire


Messages : 297

Date d'inscription : 07/04/2016

Crédits : Lynch ♥

Double Compte : Aaren Rhydderch

avatar





Re: Demande de don
15.04.16 2:16


Alors, euh. À la base ce pavé était censé servir d'histoire, puis j'en ai décidé autrement.
Pour un loup-garou.

Une silhouette en bord de mer, emmitouflée dans une parka bleu marine pour se protéger du vent froid qui veut lui mordre le corps jusqu'aux os. Les légères extrémités de l'écharpe grise se soulèvent au gré de son souffle glacial qui se faufile dans les espaces minuscules entre la mâchoire et le tissu protecteur. Il siffle, le vent, sous un ciel terne, par-dessus le sable lourd et humide, complainte lugubre pour un hiver grisâtre.
Les épaules raidies par le froid et les mains plongées au fond des poches, le garçon contemple par-delà les vaguelettes la surface bleu terne qui s'étend jusqu'à l'horizon des nuages achromiques. D'entre ses lèvres tremblantes surgissent les gouttelettes de ses poumons qui se mêlent à celles de la bruine.
À quoi penses-tu ? susurre le vent au creux de ses oreilles gelées. À ton père, auror peu renommé parti en mission avec un célèbre Fitzgerald, qui risque de ne pas être de retour pour le réveillon du soir ? À ta mère, qui lit probablement le journal tout en surveillant les ustensiles de cuisine qui préparent la dinde que vous mangerez dans quelques heures ? Ta petite sœur, de quatre ans ton aînée, scotchée derrière une console de jeux vidéos alors que ses devoirs de première année l'attendent encore dans sa valise ? À ce garçon de ton dortoir qui cette année encore finit ses vacances à Poudlard, loin de ce qu'il lui reste de famille ?
Un peu tout cela, et plus encore. Il laisse libre le fil de ses pensées qu'il fait aussi léger que possible, aérien comme il souhaiterait l'être, comme il pourra l'être bientôt quand enfin il saura décoller sans balai, sans dragon, sans formuler un sortilège. Décoller.
Un coup de klaxon retentit derrière toi. Son grand frère l'attend de l'autre côté avec son petit-ami sorcier. Soupirant, il le rejoint dans la voiture envahie de fumée de tabac. « Grouille ! » râle-t-il tandis que le garçon tarde à refermer la porte pour inspirer une dernière bouffée d'air frais. Installé à l'arrière, le garçon essuie la buée de la vitre pour regarder au travers, sans écouter la conversation des jeux adultes sur les sièges avant.

Une fois ramené à la maison par son frère, il joue une partie ou deux avec sa sœur avant de s'enfermer dans sa chambre. Une odeur délicieuse émane de la cuisine et occupe toute la maison à présent. Il travaille un peu, ayant quelques devoirs à rendre pour la rentrée. Un peu de musique calme, rythmée par le vent qui tape sur les murs, et le voilà allongé sur son lit, emplis de fatigue, d'inquiétude pour son père, de lassitude également.
Las du Noël de la semaine dernière, fête gâchée par la pleine lune qui le força à la passer dans la cave. Las de devoir cacher la vérité, de devoir se cacher, lui. Se cacher car, comme son frère avant lui, sa magie avait commencé instable alors qu'il n'était qu'un gamin. Se cacher à l'hôpital suite à sa morsure dont il ne raconta jamais les circonstances à qui que ce soit, pas même ses parents – oh, quelle horreur pour eux de retrouver leur fils à demi-mort quelques jours après qu'il eut disparu sans crier gare. Se cacher de ses grands-parents « trop fatigués pour qu'on leur ajoute ça » et de ses cousins « qui n'ont pas besoin d'être au courant de toute façon ». Se cacher de ses camarades de classe à Poudlard, de ce garçon qui dort dans le lit d'à côté, du monde entier lors des nuits de pleine lune durant lesquelles il doit même cesser d'exister afin qu'on ne découvre pas sa condition.

Ils ne savent pas ce que c'est. Tous autant qu'ils sont, ils ne savent pas ce que c'est que d'être loup-garou et d'avoir peur qu'on le sache, qu'on le rejette ou pire qu'on s'en serve contre lui pour le persécuter. Ils ne savent pas que ça le suivra toute sa vie, qu'on doit aménager ses horaires entre les jours de pleine-lune et le surveiller étroitement durant la nuit en question, et qu'à cause de cela il est très difficile de garder cela simplement secret. Ça n'arrive qu'une nuit par mois. Avec la potion tue-loup, il n'est même pas dangereux et parfois ne se transforme même pas quand d'épais nuages orageux masquent la lune. Mais le simple fait d'avoir cette condition le rend… inapte. Monstrueux. Dangereux. Inhumain. Les cas minoritaires de loups-garous qui se sont laissés entraînés dans leur bestialité encouragent davantage les esprits à se verrouiller et ne jamais s'ouvrir.
En clair, les gens sont cons. Par fainéantise et par confort, ils sont prêts à toute la mauvaise foi du monde pour le rester.
Hjörtur a cessé de chercher une logique à cela depuis des années, depuis même qu'il fut assez mature pour comprendre qu'il n'y en avait pas ; conclusion suite aux harcèlements scolaires qu'il subissait seul sans être aidé avant d'aller à Poudlard enfin.
Pourquoi le monde est-il si distordu ?

Quelqu'un frappe à sa porte et le tire d'un sommeil dans lequel il ne s'est pas senti tomber. Son frère derrière la porte « Papa est rentré, bouge ton cul larvesque ! ». En se levant, Hjörtur affiche un sourire fatigué mais un sourire quand même. La pleine lune est derrière, son père est présent, ce soir c'est la fête.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Président du club de duels


Messages : 838

Date d'inscription : 08/09/2015

avatar





Re: Demande de don
15.04.16 9:50

Aaaaaah j'aime beaucoup beaucoup, le don est tout à fait compris et joué, c'est bien entendu validé
Attention à la pleine lune ! PP




1. (Psychology) the capacity for understanding, thinking, and reasoning, as distinct from feeling or wishing 2. a mind or intelligence, esp a brilliant one. 3. a person possessing a brilliant mind; brain. 4. those possessing the greatest mental power.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 41

Date d'inscription : 15/04/2016

Localisation : Poudlard

avatar





Re: Demande de don
18.04.16 19:05

Je serais un pigeon un animagus *^* Enfin seulement si on veut bien de moi bande de méchants admins QAQ


Voila ce qui arrive quand on cherche plus de connaissance. On en arrive a se demander:
"et qu'est-ce que ça fait de voler sans un objet magique?"
"Qu'est-ce que ça fait d'avoir des ailes?"
"Comment ça fait d'être plus petit? ou plus gros?"
A 17 ans c'est une révélation: je serais un animagus. Je serais un animal, je parlerais avec eux, étudierais leur comportement en profondeur, leur personalité, leur habitudes, tout ce qui n'est pas écris dans un livre. Je serais un animal, pour savoir.

J'ai trouvé comment devenir un animagus. Le professeur de métamorphose à accepter de me donner des cours particuliers spécialement, eut égard a mes bonnes notes, mais pas sans me prévenir: cela sera douloureux et long. Très douloureux même, et peut-être un echec. Mais peut importe. Je dois le faire. Je veut apprendre plus.

J'ai enfin commencé ma formation d'animagus. Le professeur pense que j'y arriverai sans mal si je travaille dur, et la douleur n'est pas encore si terrible. Si ce n'est que ça, j'apprendrais bien à faire autre chose...mais ce n'est que le début.

La douleur se fait de plus en plus forte au fur et à mesure des séances, elle altère ma concentration, et semble me briser un peut plus chaque jour. Mais ce n'est pas suffisant...je dois atteindre ce but, comme tous les autres.

La douleur est a présent insoutenable, j'en ai la vue qui vacillent et les oreilles qui bourdonnent. Elle est telle que je peine a dire si je suis assis ou debout en ce moment même. Voila 114 semaines que j'ai entamé la formation d'animagus, et je sens que mon corps lui-même atteins ses limites. Je ne sens plus l'air courrir sur ma nuque, je n'entends même plus la voix de mon professeur. Enfin si..je l'enttends parler...ou crier...ou chuchoter au loins...d'une maniere indisticte. Voila que j'en oublie même ou je me tiens. Soudain, à mesure que la douleur s'amenuise, voila que je trouve le sol bien plus près qu'un instant au paravant...j'ai suivi toutes les instructions, tous les cours, tous les conseils, jusqu'au dernier et quoi? Je me retrouve genoux à terre à fixer le sol?
Non c'est autre chose. Je ne sens pas mes genoux sur le sol.
Je tourne la tête vers mon proffesseur, et soudain mon cou me parrait démesuré. Celui-ci me regarde silencieusement d'un air satisfait, puis me lance un sortilège, et voila que je redeviens humain.


...et fermez la porte en sortant!
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire


Messages : 750

Date d'inscription : 28/03/2016

Feat : Akaashi Keiji — HAIKYUU!!!

avatar





Re: Demande de don
18.04.16 19:32

eeeet c'est bon ! ahah t'as flippé hein ? enjoy
le don est bien compris, a ce niveau pas de soucis (fais un peu plus attention à ton ortho juste hein ! tu m'as l'air d'être le genre à écrire vite et tout sans forcément faire gaffe parfois, dans ces cas là la relecture est ton amie ! love )
En tout cas te voilà vautour mon ami et ça c'est classe 8D



don't need to be the hero
Why I'm still running when I know there's no escaping, come undone, surrender is stronger. I don't need to be the hero tonight. We all want love we all want honor, nobody wants to pay the asking price.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Président du club de duels


Messages : 838

Date d'inscription : 08/09/2015

avatar





Re: Demande de don
21.04.16 19:45

Aaaah c'est que c'est merveilleusement compris et exploité — j'aime beaucoup. ET PUIS LE MYSTÈRE DU PASSÉ DE PAPY BIERROBEURE JE SUIS FRUSTRATION. Mais du coup ça rend trop bien bref.

Don validé bien entendu ♥





1. (Psychology) the capacity for understanding, thinking, and reasoning, as distinct from feeling or wishing 2. a mind or intelligence, esp a brilliant one. 3. a person possessing a brilliant mind; brain. 4. those possessing the greatest mental power.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel & Sigma


Messages : 47

Date d'inscription : 21/05/2016

Double Compte : Joyce & Prince

avatar





Re: Demande de don
21.05.16 18:09

Métamorphomage
demande de don
T'étais au fond de la classe avec ton meilleur ami, Tatsumi. C'était l'un des seuls qui était au courant de ton malin plaisir à changer des brins de ton apparence, même si d'autre s'en était rendu compte. Il était le seul qui savait que tu faisais tout ce cinéma pour contrôler plus rapidement ton don ; parce que t'en avais marre que toute ta beauté puisse changer juste parce que t'étais pas dans ton état d'origine. Mais surtout parce qu'au final, si tu contrôlais tout rapidement, ça allait rendre tes années d'études beaucoup plus frivole que la normale.

Et ça vous faisait bien marrer que tu transformes ta bouche en bec de canard pour imiter les cancanements de la prof. Pour toi les cours de métamorphose c'était vraiment saoulant, t'avais tout dans le sang donc au final ça te servait à rien. Justement, il te suffisait de contrôler ta métamorphomagie pour pouvoir faire tout ce que tu voulais. Enfin, ça incluait malheureusement pas le fait de pouvoir transformer des trucs extérieurs à ta personne; mais tu trouvais pas ça intéressant, tu voyais pas à quoi ça pouvait te servir. Un peu comme tous les cours moldus que t'avais du supporter avant d'entrer à Mahoutokoro.

Tu savais bien que tes jactements fou énervaient tes camarades devant toi, mais fallait comprendre aussi, la prof faisait que raconter sa vie sur des sujets totalement inintéressant. T'aimais vraiment pas la métamorphose. T'entendais des soupirs, des chuchotements qui t'étaient destinés mais ça te faisait pas réagir. Tatsumi rigolait à ton imitation et c'était le seul truc qui t'importais pour le moment. Sauf que t'avais pas imaginé qu'un des petits chouchou de la prof allait lever la main pour se plaindre du bruit immature que faisait « Monsieur Koga».

Sur le coup, ça t'avais tellement dégoûté que ton nom de famille soit relevée pour une telle raison, surtout par cet idiot de première. Alors t'avais rangé ton bec pour retrouver ton visage quasi d'origine et Tatsumi t'avait fait remarqué que certaines de tes mèches commençaient à virer au vert. Le dégoût. C'était l'une des seules émotions avec la colère que t'arrivais pas a gérer et donc t'étais encore plus dégoûté lorsque ça impactait ton physique. Et dès que ton regard avait croisé celui de ta prof, t'avais vite compris que il allait y avoir quelque soucis.

« Monsieur Koga, je vois que vous profitez de mon cours pour montrer l'excellente maîtrise de votre don de métamorphomage. »

T'étais pas bien courageux face à elle, déjà parce qu'elle connaissait ta famille. Donc tu craignais par dessus tout ce qu'elle pouvait raconter à ton paternel. Alors la seule envie que t'avais présentement, c'était juste de disparaître. Parce qu'évidemment tu savais qu'elle n'allait pas s'arrêter là.

« Comme j'étais justement en train d'évoquer le sujet, que diriez-vous de faire part de votre talent au reste des élèves ? Qu'ils puissent eux aussi rigoler, comme le faisait si bien votre camarade. »

T'avais honte Sakutarō, t'avais honte à mort. A tel point que tes cheveux avaient repris leur couleur d'origine pour oublier tout le dégoût que t'avais fait ressentir l'autre balance. T'étais grave fier de ton don parce que ta mère l'avait aussi, que c'était d'ailleurs sûrement grâce à elle que t'étais métamorphomage. Mais qu'est-ce-que t'aimais pas être le centre d'attention de tout ces né-moldus. T'allais encore les impressionner parce que t'étais beaucoup plus magique qu'eux. Sauf que t'aimais pas leur reconnaissance, tu t'en foutais qu'il te trouve fantastique. Enfin, c'était ce que tu ressentais parce que vous étiez juste pas du même rang. T'étais peut-être pas sang-pur, mais c'était comme tel parce que pour eux t'avais le nom.

Alors tu voyais bien dans les yeux de cette prof que tu pouvais pas lui refuser. T'avais soupiré avant de te lever, qu'est-ce-qu'elle voulait exactement ? Elle voulait que tu te moque d'elle une nouvelle fois en transformant tes lèves en bec de canard, elle voulait que tu modifies une partie de ton visage ou que tu prennes l'apparence de Tatsumi ? T'en savais strictement rien, alors t'avançais la peur au ventre, ignorant totalement dans quel merdier tu t'étais retrouvé. Tu savais pas ce qu'elle pouvait te demander, t'étais inquiet même si tu le montrais pas. Que Sakutarō Koga puisse se soumettre à un professeur ? Jamais.

En traînant des pieds, t'étais quand même arrivé devant la classe. T'avais lancé un sourire charmeur à ta prof pour lui demander ce qu'elle voulait exactement. Sauf que quand tu t'étais tourné vers elle, t'avais directement remarqué la baguette qu'elle pointait vers ta personne. Et dès cet instant, t'avais vraiment compris que t'allais avoir un soucis, surtout lorsqu'elle lança sa formule dans un mouvement du poignet parfait.

T'étais devenu minuscule Sakutarō, ils étaient tous plus grand que toi. A te regarder de haut et à rigoler. Comme t'étais sans défense maintenant, les plus peureux c'étaient lâchés même si certains osaient pas se moquer parce qu'ils savaient que t'allais pas en rester là après coup.

« Donc comme je vous le disais, un métamorphomage possédant une très bonne maîtrise de son don, est capable de reprendre son apparence en cas de métamorphose du à un sortilège d'un autre sorcier. Ce qui n'est, évidemment, pas le cas pour Monsieur Koga. »

Et t'étais rouge de colère. Une putain de furet rouge.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Président du club de duels


Messages : 838

Date d'inscription : 08/09/2015

avatar





Re: Demande de don
21.05.16 23:13

Oooooh j'aime trop trop trop !!!!
Don validé krrkrr bon courage pour ta fiche !




1. (Psychology) the capacity for understanding, thinking, and reasoning, as distinct from feeling or wishing 2. a mind or intelligence, esp a brilliant one. 3. a person possessing a brilliant mind; brain. 4. those possessing the greatest mental power.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire


Messages : 57

Date d'inscription : 08/08/2016

Feat : (( oc )) tae4021

Crédits : YAM

Double Compte : //

avatar





Re: Demande de don
08.08.16 23:45

((occlumens)) // 572 mots
une goutte de ((sueur)) qui caresse ta peau descend le long de ton échine se glisse dans une douce perfidie sur ton épiderme un frisson ((violent)) à vous en donner un tremblement et le ventre qui se tord tord tord la tête qui ((explose)) et s'évapore et elle s'installe en toi la terrible et vile ((nausée)) qui aura toujours raison ; olympe qui souffre olympe qui se meurt ((un peu)) beaucoup ((à la folie)) toujours autant oh olympe tu ne demandais guère tant de cruauté tu voulais juste apprendre juste faire plaisir juste juste juste satisfaire comme c'est tout ce que tu pouvais faire pour exister un peu dans ses yeux mais elle était là en face de toi si blonde blonde avec son air autoritaire
et rien
n'était
suffisant
((comme toujours))
elle était effrayante - elle l'avait toujours été à tes yeux et elle elle elle souriait oh si douce et pourtant si monstrueuse et et et insatisfaite désemparée de ton immense incapacité toi qui es toujours à la traîne si seulement ça avait été lui à ta place ça aurait été si si si si facile mais c'était toi sur cette chaise toi qui serrais les dents sans pleurer parce qu'olympe ne pleure jamais c'était toi qui tuais un hurlement au creux de ta gorge entre deux poumons et et et et
sa main
sur
ta
((joue))
pour te sortir de ta démence grandissante sous les images emmêlées dans ta tête petite petite olympe encore enfant elle caresse ta joue pour mieux détruire ton innocence ; inutile inutile inutile petite olympe si seulement tu étais dotée d'un petit éclat de talent mais tu n'es rien ; essoufflée haletante si le dossier de la chaise ne retenait pas le poids de ton maigre petit corps si l'on te poussait doucement du bout du doigt tu aurais volé en éclats contre le sol sol sol si dur si froid contrairement à ta peau brûlante - fièvre d'épuisement sûrement mais que faire que faire qu'est-ce qu'on en a à faire olympe ((rien)) comme le reste ; tu pouvais entendre sa voix en écho avec les grésillements dans tes tympans bzz bzz ((quelqu'un n'a pas changé de chaîne)) et tu tu tu revois ses petites mèches rebiquant sur le bas de sa nuque peau opaline et traits plus fins et doux que les tiens ses yeux yeux yeux ses orbes que tu aurais cru de verre son sourire moqueur et son éclat aveuglant ton tout ton rien ton sauveur et ton bourreau oh olympe tu as mal mal mais tu ne sais plus faire la différence entre ton coeur et les ongles que tu plantes dans ta peau. et tu finis par
céder
perdre
couler
un peu
obligée, elle s'arrête et repose sa baguette alors que ta silhouette glisse jusqu'au carrelage se soulevant dans un rythme hachuré saccadé comme ta respiration tes yeux entre-ouverts tâtant doucement les bordures de l'inconscience et sa main se pose sur tes paupières pour les fermer dors dors dors petite olympe ((déçue)) tu la rends triste et tu tu tu t'en veux alors que tu t'éteins sur l'un de ses soupirs las
ce n'est pas encore aujourd'hui
que tu auras réussi ;






hrp ; c'est un peu brouillon j'espère que ça reste compréhensible et acceptable ohlala ;w; merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Administration :: À l'affiche-
Sauter vers: