Partagez
 

 Grow Up (Aria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Grow Up (Aria)
21.04.16 2:52




Grow Up

Who says we have to grow up?


Je suis actuellement dans la merde.
Et pas qu'un peu. Je crois même que c'était la première fois que je flippais un peu. J'étais pas si souvent convoqué que ça par des Prof. En général les préfets ça me suffit largement et ça me fait perdre assez de points comme ça ! Un prof ça rendait ça tout de suite plus officiel et sérieux. Surtout quand on reçois un message personnel. Bon ça aurait put être une beuglante, là j'ai de la chance que ce ce soit fait plus ou moins discrètement. On évitait la casse et les questions comme : Qu'est ce que t'as encore fait ?! J'ai rien fais, enfin si mais j'avais du mal à croire que je me faisais convoqué pour ça. Du moins maintenant ! Elle avait eu vent de cette rumeur mais si ça ce peut c'était même pas moi.. Bon pour le coup c'était vraiment moi. Mais quand même. La présomption d'innocence ça existe pas ici ou quoi ?! J'avais aucune idée de ce qu'elle allait dire ou faire. Elle m'avait semblé pourtant gentille comme prof, mais peut être qu'elle cachait un coté vachement plus sombre et sournois. Un genre de Poison Ivy. A tout les coup c'est ça, et je vais passer un sale quart d'heure.

Le cour de potion avait prit fin. La sonnerie avait des airs de glas pour moi. Sinistre et sombre. Alors que tout le monde s’empressait de ranger ses affaires, moi je pris soin de le faire avec la rapidité d'un mollusque asthmatique roulant à contre vent... je m'étais même proposé pour ranger les chaudrons, ce qui avait tellement étonné le prof que la surprise manqua de lui faire avoir une attaque. C'est vrais que c'est la première fois que je me propose de le faire.. de toute ma vie.. et que je le fais pas en rouspétant... mais bon si ça pouvait retardé mon jugement.. moi je prend !
J'avais peut être gagné dix minutes.. je pouvais en gagner cinq de plus si je prenais le chemin par les grands escaliers et qu'ils décident de me bloquer entre deux étages. Je priais tout les dieux que je connaissais pour que ça arrive, mais bien entendu, ils coopèrent jamais, surtout quand on a besoin d'eux !

Plus le choix, je devais me rendre dans le bureau de la Prof de Botanique, et le faire sans plus trop tarder en plus.. elle m'avait demandé de venir quand j'aurais le temps mais j'étais certain qu'elle avait des petit espions un peu partout qui s'assuraient que je m'occupe de sa requête au lieux de glander je ne sais ou à faire je ne sais quelle connerie. Puis dans le fond, plus vite ce sera fait.. plus vite j'en serait débarrassé non ?

Presque décidé à affronter ça avec courage et honneur, je m'étais finalement rendu jusqu'aux bureaux, prêt à vaincre quoi qui puisse ce trouver derrière cette porte. Je me plante devant avec la détermination du lion que j'étais. Puis j'ai battu des boss plus fort que ça plus d'une fois, ça me faisait pas peur ! Alors je frappe, avec peut être un peu trop de force et entre sans même qu'on m'y invite.
Bon. La c'était peut être un peu trop de détermination.

«  ... Heu.. excusez moi.. c'est Nails.. Madame...J'aurais du attendre dehors... je retourne dehors ? »

Je gardais la poignée de la porte dans la main, attendant qu'elle décide de me refaire passer les épreuves de politesses avant quoi que ce soit. Je me sentais assez en sursis pour le moment. Mon œil traîna vaguement dans le bureau. Bureau qu'avait pas tellement grand chose à voir avec ce que je m'étais imaginé... Je voyait ça plus.. Vert. Avec des plantes.. genre partout. Sur les murs, au plafond.. Des pots de fleures sur caques meubles, un tapis de gazon artificiel et des papillons voltigeant un peu partout.Une genre de tanière de la reine des ronces.. Un truc dans ce goût là. Mais c'était tellement cliché que j'étais rassuré que ce soit pas le cas. Pour le coup c'était plutôt banal, coquet et tout à fait digne d'une prof ! Elle est peut être pas si horrible que ça..




codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Grow Up (Aria)
21.04.16 15:05

Un soir, alors que tu cheminais vers ta chambre, tu as entendu une rumeur. Une rumeur qui ne t'a pas choquée plus que ça, au début. Une rumeur disant qu'un élève aurait fichu la pagaille dans les toilettes des filles. Puisque ce n'était vraisemblablement plus d'actualité, tu ne voyais pas vraiment pourquoi tu t'en soucierais davantage. Tu aurais entendu tes collègues en parler, si c'était grave.
Mais, un autre jour, la rumeur s'est précisée. Apparemment, l'élève aurait causé du grabuge en faisant pousser des plantes carnivores dans les toilettes des filles. Tu n'as pas aimé entendre ça, pas du tout. De plus en plus de gens s'en rendent compte, tu n'aimes pas que l'on fasse mumuse avec des plantes qui peuvent mettre en danger autrui.
Cependant, tu te rendais aussi bien compte que les rumeurs étaient monnaies courante à Poudlard et que, même s'il arrivait qu'elles soient basées sur des faits réels, la réalité étaient très souvent déformée. Il était donc tout à fait possible que ce que tu aies entendu soit faux, mais... Mais il restait une chance que cela soit vrai, et si tel était le cas, tu ne pouvais pas le laisser passer, même si l'événement datait peut-être.
Ainsi as-tu mené ton enquête. Les élèves semblaient plus qu'heureux de te faire part de tout ce qu'ils entendaient, et bientôt tu avais un nom. Nails. Mais tu devais chercher le prénom, car il te semblait bien qu'il y avait deux Nails dans cette école.
Enfin, tu avais le sujet de cette rumeur. Kieran Nails.

Tu lui as donc envoyé un petit origami (après en avoir tout de même parlé à tes collègues, histoire de voir s'il était probable que cette histoire soit vraie), car c'était à ton sens la méthode la plus efficace de le joindre (tu te voyais mal remuer tout Poudlard pour le trouver). Et puis, c'est plus discret, aussi. Tu n'avais pas envie de l'embarrasser, surtout dans le cas où la rumeur se révèlerait fausse. Bref.
Ayant terminé tes cours aujourd'hui, tu as rejoint ton bureau sans tarder. Tu pensais d'abord l'attendre tranquillement dans un fauteuil, mais tu t'es vite rendu compte qu'il pouvait parfaitement finir beaucoup plus tard que toi. Tu t'es donc re-concentrée sur cette plante dont les capacités régénératrices étaient stupéfiantes, souhaitant en extraire la source pour de futures potions.

Et les heures ont passé, et bientôt tu as même oublié pourquoi tu étais ici à l'origine, jusqu'à que quelqu'un toque à la porte. Tu te prépares alors à leur dire d'entrer, mais ils le font sans attendre ton invitation, et tu hausses les sourcils. Tu tournes donc la tête, souriante, vers la personne qui vient d'entrer. Il te faut une dizaine de secondes pour te rappeler que c'est toi-même qui a appelé cet étudiant ici, et tu te lèves enfin, posant tes affaires sur le petit bureau. Tu notes une certaine nervosité dans sa voix, et tu te contentes de secouer la tête sans perdre ton sourire, commençant d'une voix douce :

« Ne vous en faites pas, ce n'est guère important. Fermez juste la porte derrière vous, et asseyez-vous, si le cœur vous en dit. »

Sur ces mots, tu attrapes les livres qui siègent sur l'un des fauteuils et les pose sur l'autre, déjà bien encombré. Tu ne prévois pas de t'asseoir, alors tu ne t'en soucies pas spécialement. Tu te contentes d'observer le jeune homme qui, à tes yeux, n'a pas l'air de quelqu'un de méchant. Tu sais que les apparences sont trompeuses, mais tu n'aimes pas douter des gens, c'est fatiguant.
Tu lèves la tête au plafond quelques secondes avant de reprendre.

« Je suis désolée de vous avoir fait venir ici. Je réalise bien que cela doit être intimidant mais, comme je l'ai dit dans mon message, je souhaitais m'assurer de quelque chose. À propos de cette rumeur. »

Tu marques une pause, t'avançant vers l'une des fenêtres. Tu te retournes ensuite vers lui, plantant ton regard dans le sien.

« Je vais faire très simple : cette rumeur est-elle vraie, monsieur Nails ? Avez-vous, par le passé ou récemment, fait pousser des plantes carnivores dans les toilettes des filles ? »

Tu te dis que cela suffit, mais tu reprends brusquement, semblant visiblement avoir oublié quelque chose.

« S'il vous plaît, ne me mentez pas. »

Et tu fermes les yeux, debout devant la fenêtre, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: Grow Up (Aria)
21.04.16 18:54




Grow Up

Who says we have to grow up?


Je commençais plutôt mal. Des fois j'aimerais qu'on puisse sauvegarder dans la la vie IRL et qu'on mette des check point avant chaque passage difficile. La c'est claire que j'aurais sauvé avant de frapper à la porte pour pouvoir revenir en arrière en cas de mort un peu trop violente. Au premier abord comme ça elle avait pas l'air si terrible que ça, elle avait même un petit sourire, loin de la plante vénéneuse à laquelle je m'était préparé tout l’après midi. C'est sûrement un piège remarque, ça leurs ressemble bien ça au profs. C'est gentils tout ça jusqu'à ce que ça te fasse avouer et puis la BAM transformation en véritables tyran démoniaques.

Elle m'invite à m’asseoir, enfin ça ressemblait surtout à un ordre maquillé avec un sourire comme ça l'air de rien le temps que la porte reste ouverte à d'éventuels témoins. Une fois fermer les choses sérieuses allaient commencer. Je me résignais à le faire, entendant quasiment la mélodie sinistre d'une marche funèbre joué à l'orge par un vieux bossu sinistre.. Je m'assois sur la chaise, le dos bien droit en agrippant mon sac comme si je m'accrochais à ma vie. Elle elle restait là debout, commençant par me rassurer un minimum. Pour être intimident, ce l'était carrément. Je détestais les convocation même si c'est de profs pas trop vieille et à l'air sympas.. Puis cette histoire de rumeur franchement.. je le sentais pas. J'avais aucune envie d'avouer ça et de me retrouver collé le reste de ma vie.. ou pire encore, devoirs m’occuper de la terre et du purin de dragon pour le reste de l'année. Je préfère encore qu'elle me faire bouffer par mes plantes carnivores..  

La nervosité ça le réussit pas. Je me tortillais sur ma chaise sans parvenir à la quitter des yeux en cherchant quoi faire. Quoi dire. Si possible quelque chose de pas trop idiot.. Quelque chose d'intelligent même mais ça.. ça demandait un petit bonus d'intel en plus. La vérité c'était bien.. Au point ou j'en étais..

« Oh les rumeurs... faut pas.. croire tout ce qu'on dit.. En faite je les ai fait poussé ailleurs.. et je les ai mise dans les toilettes .. après...»

Un sourire, un petit rire. Je crois que je m'en sortais pas trop mal même si l'humour foireux dans ce cas était pas tellement conseillé, moi c'était juste un réflexe dans ce genre de situation. Un réflexe qui m'aidait pas du tout. Après un facedesk mentale, je repris en essayant d'avoir l'air un minimum plus sérieux et m'éviter de faire perdre la moitié des points de ma maison. Le regard presque suppliant, je me retrouvais à plaider ma cause, seul et pas tellement doué pour ça.

« .. C'était juste une blague.. puis personne a été blessé ou quelque chose comme ça... Vous allez me retirer des points ? Parce qu'à choisir je préfère être collé.. »

J'avais usé mon quota de point pour la semaine. Voir même le mois. Alors tant qu'à faire autant essayer de limiter la casse... Je me demandait pourquoi elle avait décidé de s’intéresser à ça tout d'un coup. Pour faire son travail certainement.. mais y'avait pas de preuves, juste des on dit. Je suis con d'avoir avouer mais quelque chose au fond de moi me disait qu'elle aurait de toute façon découvert la vérité.. et là... J'serais dans la merde. Pire que maintenant.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Grow Up (Aria)
23.04.16 17:52

Au fond, tu te dis que tu aurais préféré qu'il te réponde non. Tu aurais préféré qu'il ne lui soit jamais venu à l'esprit de commettre pareille bêtise. Tu aurais préféré l'avoir accusé à tort, t'embarrasser devant lui, plutôt que de devoir faire face à la vérité qui est celle que tu craignais.
Mais tu te fais aussi la remarque qu'il n'a pas clairement dit qu'il l'a fait. Il le sous-entend. Et cela t'ennuie tout autant. Tu aurais apprécié qu'il ne l'ait pas fait du tout, mais puisqu'il l'a fait, tu aurais aimé qu'il l'assume. Tu l'entends même rire, et tu es incapable de déterminer si c'est un rire nerveux ou un rire joyeux, comme si le souvenir le rendait fier. Dans les deux cas, tu ne peux que soupirer, te tournant vers lui, te demandant s'il a fini. Mais il continue, et ta surprise pourtant grande ne se lit pas sur ton visage.

Ses points ? Tu es soudainement troublée, même si on ne le dirait pas, la pensée ne t'ayant même pas traversé l'esprit. Toucher les points des élèves n'est pas une chose que tu fais souvent, et tu n'es même pas sûre de l'avoir jamais fait. Tu n'en ressens pas vraiment la nécessité.
Finalement, surprise passée, tu ne peux empêcher ton sourire de s'élargir un peu, et tu laisses échapper un doux rire.

« Je n'ai aucunement l'intention de m'en prendre à vos points, ne vous en faites pas. »

Tu appuies ton dos contre la fenêtre, sans détacher ton regard du sien.

« Je ne compte même pas vous punir. Ni vous coller. Ni quoi que cela soit. »

Tu secoues doucement la tête, la pensée t'amusant quelque peu, à présent. T'énerver sur les gens ne te va tellement pas. Les punir, encore moins. Tu as bien conscience qu'il t'arrive de t'emporter, mais... Cela reste assez rare. Tu l'espères, tout du moins. Tu penses de toute façon que tu le sentirais dans le comportement de tes élèves, si tu instillais la peur en eux en t'énervant régulièrement.
Un long silence suit ta dernière prise de parole. Tu prends ton temps, tu ne veux pas précipiter les choses. Tu repasses dans ta tête ce que Kieran a dit, craignant de rater quelque chose. Et finalement, ces quelques mots sortent de nulle part. Tu ne les adresses pas vraiment à l'étudiant, ils sont simplement un murmure de soulagement qui s'échappe de ta bouche, presque contre ton gré. Tu as fermé les yeux, baissé la tête.

« Je suis heureuse que personne n'ait été blessé. »

Puis tu relèves légèrement la tête, posant ton regard sur la bibliothèque face à toi. Tu plisses légèrement les yeux, tentant de lire les titres des vieux livres vaguement ordonnés, petit défi passager. Je devrais les ranger, te dis-tu.
Mais tu n'oublies pas ton élève, bien entendu. Tu t'en veux un peu de le faire attendre de la sorte - tu sais que tes longs silences peuvent mettre mal à l'aise. Tu reprends d'une voix calme.

« Monsieur Nails, puis-je vous demander quelque chose ? »

Tu marques une courte pause, et continues sans attendre sa réponse.

« Pourquoi avez-vous fait cela ? »

Ton ton ne se veut pas accusateur, ou menaçant, ou quoi que cela soit d'autre. Il s'agit là d'une réelle question, car tu t'interroges réellement sur ses raisons. Tu ne comprends pas. Tu ne comprends pas pourquoi les jeunes aiment jouer avec les choses dangereuses.

« Je crois bien comprendre que vous ne cherchiez guère à blesser qui que ce soit. Simplement à vous amuser. Mais, n'y a-t-il pas d'autres façons de s'amuser ? Sans user d'une plante aussi dangereuse, je veux dire. »

Ta phrase prend fin brusquement ; tu sembles prendre conscience de quelque chose. Plusieurs secondes s'écoulent avant que tu ne laisses échapper un nouveau rire délicat.

« Je dois avoir l'air de vous faire la leçon. Je suis désolée. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: Grow Up (Aria)
23.04.16 20:51




Grow Up

Who says we have to grow up?


Elle est un pu bizarre cette prof finalement. C'est dingue comme les gens peuvent changé une fois pris en tête à tête, des fois on a vraiment l'impression de ce retrouver en face de quelqu'un d'autre. Mais c'était sûrement du au fait que finalement, on ne parle jamais vraiment avec les Professeurs. Je crois que c'est la première fois que j'en entend un dire qu'il allait ni me coller, ni m'enlever de point. Pourtant je venais d'avouer que c'était moi, du moins je l'avais clairement laissé sous entendre alors.. elle devrait ce jeter sur l'occasion pour me coller de corvée de nettoyage de la serre pour l mois qui suit. C'est pas ça le boulot des profs normalement ? Casser les délires des élèves et leurs remettre les pieds sur terre à coup de sanctions dans le derrière ? On m'a menti toutes ces années ?!

J'avoue que je savais pas quoi dire. Sauf demander si c'était sérieux mais j'avais pas envie d'entendre le « non » quo briserait ce maigre espoir de sortir d'ici sans encombre... Alors je reste bien droit sur ma chaise sans la quitter des yeux, me demandant bien ce que je fais la du coup si elle compte pas me punir pour ma connerie. Elle restait silencieuse, un silence assez oppressant. J'ai tellement horreur du silence que je me chantais les derniers titres de mon groupe préféré dans ma tête histoire de pas me mettre à gesticuler ou poser des question débile comme : Est ce que vous êtes certaine de pas être drogué à la feuillerêve ? Vus sa façon de faire ça m'étonnerait qu'à moitié. Ou alors elle est possédé par un truc, mais en tout cas son calme et son silence moi ça m'épuise et ça me stresse. Me balançant à moitié d'une fesse à l'autre, j'avais carrément sursauté quand elle ouvrit enfin la bouche pour s'adresser à moi.
Au garde à vous, j'étais prêt à confesser tout ce qu'elle voulait vus qu'elle a pas l'intention de m'enlever des points, mais sa question était, encore une fois, assez inattendu.

Pourquoi ?

Mais personne demande jamais pourquoi... qu'est ce qu'ils en ont à battre de savoir pourquoi ? C'est juste une bêtise, quoi que pour le coup y'avait un fond de raison autre que « tien, si je faisais de la merde aujourd'hui ? ». en faite elle avait l'air sincèrement curieuse, peut être même inquiète que j'utilise un truc pareil pour m'amuser. Ça sonnait pas comme un sermons en faite, c'était encore plus déstabilisant mais je préférais ça. J'ose un sourire, parce qu'elle est amusante en fin de compte et puis parce que ça détend toujours l'atmosphère, t'façon je vois pas pourquoi je la jouerais drama. Je viens d'avouer mon crime, autant continuer sur une note positive.

« Non vous en faite pas.. Heu.. c'est une question bizarre mais je comprend. En faite je sais pas trop pourquoi. Pourquoi pas ? J'veux dire.. des plantes carnivores quoi ! J'sais pour vous ça doit être complètement banal comme truc mais pour moi c'est .... Woaou !  C'est dingue et c'est pour de vrais quoi !»

Je joignais le geste à la parole, en agitant les mains et les bras au rythme de mes explications, m'emballant peut être légèrement comme à chaque fois qu'on ce donne la peine de me demander « pourquoi » ce qui traduisait par un flot de paroles un peu difficile à capté et des yeux tellement exorbité d’excitation que ça devait certainement me donner l'air d'un taré. Mais j'assume.

« Bon en faite c'était surtout pour voir si je serais capable de le faire. Comme dans ce filme là, Little shop of horrors, je voulais trop ma plante à moi ! Depuis la première fois que je l'ai vus à mes six ans j'en voulait une comme ça ! Bon évidement celle la elle fait pas cinq mètre de haut mais on 'en fiche c'était juste pour l'idée de base ! Après j'avoue qu les toilettes des filles c'était surtout pour montré mon œuvre à tout le monde, et les embête un peu.. Dans les toilettes des garçons c'est à chier personne aurait jamais crié aussi fort.. y'en a même qu'auraient put lui foutre le feu. Aprés le mal que je me suis donné à la garder en bonne santé je l'aurais eu mauvaise qu'un crétin y mette le feu !.. puis bon.. comme les autres toilettes de dispo c'était ceux des profs.. la question ce pose pas hein. Ils sont pas tous aussi cool que vous... »

Pour pas dire complètement handicapé du Fun. Je m'étais finalement arrête de parlé, plantant mon regard dans celui de la jeune femme en étirant un sourire satisfait. Je m'attendais pas à ce que les gens comprennent que tout ça ça ce résume à un petit truc tout simple : Je le fais parce que je le peux, et parce que j'adore vraiment la magie pour ça. Y'a que les nés moldu qui peuvent comprendre. Et encore. Des fois je me demande ou ils mettent leurs imagination pour pas avoir envie de tout faire et de tout connaître... Et ça passe aussi, surtout en faite, par les conneries..

«  Est ce que .. heu.. est ce que c'est ce que vous vouliez entendre ? »





codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Grow Up (Aria)
28.04.16 14:23

L'élève sourit, et cela te réchauffe le cœur. Tu sais comme cela peut être angoissant, d'être appelé par un professeur, et tu le sentais bien tendu, alors tu es heureuse qu'il arrive à présent à sourire. C'est beau, un sourire, te dis-tu.
Pas contre, une question bizarre ? Cela pousse à la réflexion. Est-il si étrange de s'intéresser aux "pourquoi" ? Il te semble que non. Tu ne comprends donc pas sa remarque, mais tu décides de lui demander de développer plus tard. Chaque chose en son temps.
Surtout que là, tout de suite, son excitation pour les plantes carnivores t'inquiète. Qu'est-ce que le danger a d'excitant ? Ces plantes étaient excitantes à tes yeux car elles étaient inconnues. Pas parce qu'elle étaient dangereuses. Mais tu le laisses continuer sans interruption (et puis, tu trouves ça adorable, comment il s'agite en t'expliquant quelque chose qui semble le passionner, tu t'en voudrais de le couper).

Alors il continue, et plus tu entends ses explications, moins tu comprends, en toute honnêteté. Enfin, non. Tu comprends sa logique. Mais tu visualises aussi avec flagrance d'autres solutions moins risquées. Mais la fin de sa tirade étire tout de même ton sourire.
Et puis il te fixe, et tu le fixes en retour. Silencieusement. Tu réfléchis à ses raisons. Tu te demandes s'il est inconscient, naïf, ou s'il ne voulait au fond aucun mal, et a agi de telle sorte simplement... Simplement parce qu'il ne sait pas comment faire autrement ? Tu saisis une mèche de tes cheveux, la frottant entre ton pouce et ton index. Tu ne sais pas.
Enfin, sa dernière question ne te surprend qu'à moitié. Il n'est pas si détendu que cela, finalement. Il a encore peur d'attirer sur lui la colère du professeur, alors espère avoir dit ce qui lui plairait.
Tu ne lui réponds pas immédiatement, comme d'habitude. Mais quand tu le fais, c'est sans perdre ton sourire :

« Oui, monsieur Nails, c’était ce que je voulais entendre. Je voulais vos raisons, et je les ai eues, alors j’ai bien obtenu ce que je voulais. Il n’y avait pas une réponse meilleure qu’une autre. Je n’attendais que la vérité. »

Tu ne mens pas. Cela te semble très bête à dire, mais tu trouves nécessaire de le préciser. Ne serait-ce que pour le rassurer un tant soit peu.

« Je peux parfaitement comprendre votre enthousiasme, dans la mesure où les plantes carnivores de ce type-là demeurent rares, et exclusives au monde magique. »

Après tout, tu es toi-même une née moldue. La magie, c'était bien loin de ta famille, de ton village. Vous ne saviez même pas qu'il y avait eu un sorcier dans votre arbre généalogique. Ton père avait été effrayé par tes pouvoirs, mais ta mère trouvait cela fabuleux. Même un sort de base faisait briller ses yeux. Alors tu comprends ce jeune homme.
Presque.

« Je reconnais cependant que j'aurais... apprécié que vous veniez me voir, avant de vous lancer dans l'élevage de cette plante. Même s'il semblerait que vous en êtes ressorti sans blessures, on n'est jamais trop prudent. »

Pendant que tu parles, une question te traverse l'esprit : comment s'est-il procuré les graines, ou les pousses de cette plante ? Des commençants en vendent-ils aux élèves sans se poser de questions ? Les a-t-il volées dans la serre ? Mh...
Et puis tu repenses à ce que tu as dit, et tu ris.

« En vérité, je dis cela, mais aucun jeune n'a envie qu'un professeur viennent se mêler de ses affaires, n'est-ce pas ? Ce serait moins amusant. »

Tu t'arrêtes brusquement ; tu commences à t'étaler, t'éloigner du sujet. Cela ne va pas. Tu vas ennuyer l'élève. Il n'a pas que ça à faire, non plus. Essayons d'avancer.

« Bref... Ce que je veux dire, c'est que... Peu importe à quel point les plantes magiques sont fascinantes, la plupart n'en restent pas moins dangereuses. Et je ne veux pas que les élèves se blessent avec. »

Tu as arrêté de regarder Nails. Tu as les yeux levés au plafond.

« Je ne vous demande pas d'être un élève modèle, Monsieur Nails, et d'arrêter vos bêtises, mais... Je voudrais seulement qu'à l'avenir, vous ne mettiez pas en danger les autres. Ou vous-même. »

Tu marques une courte pause avant de finir.

« Je ne suis pas en colère, vous savez. Je ne souhaite pas que vous mettiez un terme à vos expériences, si cela vous rend heureux. Ce serait idiot de ma part. Soyez juste prudent, s'il vous plaît. »

Tu enroules une mèche de cheveux autour de ton doigt. As-tu autre chose à dire...? Tu ne crois pas. S'il pouvait juste comprendre le danger que sa plante représentait, ce serait parfait...
Tu repenses à toute cette histoire, et ton sourire s'élargit.

« Et puis, vous avez tout de même fait du bon travail, avec cette plante... Quel genre de professeur serais-je, pour brider un élève talentueux ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: Grow Up (Aria)
28.04.16 20:57




Grow Up

Who says we have to grow up?


Je crois que c'est la première fois que je doive vraiment m'expliquer sur mes motivations et le reste. J'avais aucune idée de ce qu'il fallait dire, de ce qui était acceptable de dire sans risquer un renvoie. Quoi qu'elle avait l'air vraiment sincère quand elle disait qu'elle n'était pas fâché ou qu'elle ne voulait pas m'enlever de point. Pire, elle avait l'air de vraiment « comprendre » pourquoi j'avais fais ça. Comprendre mon enthousiasme, mes motivations. C'était sérieux là ? Moi ça m'allait complètement même si je trouvais quand même bizarre qu'elle me dise qu'elle aurait préféré que je lui en touche deux mots avant. Alors quoi j'aurais due débarquer lui proposer un thé et lui exposer mon projet de plante carnivore pour avoir quelques conseils sur comment bien les élever ? Heureusement elle ce rendait compte que c'était peut être un peu trop en demander, et que, oui, définitivement c'était moins drôle. Quoi que.. J'aimais bien cette façon de penser. Si j'avais le soutiens d'une profs, plus rien n'allait m’arrêter.

Elle m'observa un moment avant de reporter son attention sur le mur. Quelque part cette prof avait un coté vachement zarb ou droguée à je sais pas quoi. Elle était beaucoup trop gentille, conciliante, à moitié sur terre avec nous autres mortels. Elle avait un détachement un peu troublant mais c'était plutôt intéressant. Dans le fond elle s'en fichait que je fasse des conneries, elle ne me demandait même pas d’arrêter, simplement d'être raisonnable et de ne pas mettre des gens en danger. Je crois même qu'elle venait de me félicité pour mon travail.
C'est la première fois que ça arrive.  Enfin qu'on me dit que ma connerie est pas si mal que ça et que c'est du jolie travail.
Quand est ce qu'on à changé de dimension là ?
Je ne l'avais pas quitté des yeux, cherchant à savoir ou était la feinte, peut être que c'était simplement un rêve éveillé. Quelque chose comme ça... pourtant c'était bien réel. Le son de sa voix, son regard, la façon qu'elle avait de tortiller ses cheveux et de sourire. Awkward.

« Heu.. Merci ?.. Enfin je crois... c'est la première fois qu'un prof me félicite même juste un peu pour une connerie que j'ai fais.. même si c'est vrais que j'en ai un peu baver pour la faire grandir alors, je suis content de ce petit bout de reconnaissance. Vous savez que j'ai due allez piquer des bestioles mortes qu'on donne normalement aux dragons pour la nourrir.. Ouais non.. j'aurais peut être pas du le préciser ça.. »

Je me suis laissé emporté par l'émotion et la nouveauté de me faire flatté de la sorte par un prof. On pouvait ajouter effraction dans l’enclos des dragons en plus du reste. Quoi qu'en réalité c'était à l’extérieur, mais ça restait interdit à ceux n'ayant pas d'autorisations. Je lui glissais un sourire un peu confus avant d'ajouter précipitamment dans l'espoir de balayer mes derniers aveux.

« Alors.. En faite si je comprend bien.. ce qui vous embête c'est juste que ce soit dangereux. C'est vrais que.. bon.. des plantes qui peuvent croquer des morceaux de gens c'est.. pas l'idée du siècle... j'avoue je me suis laisser emporter. »

Puis c'était un rêve de gamin quoi. Je devrais pas lui dire que j'en ai gardé une petite après qu'ils aient viré les grosses. Elle était mignonne comme tout et quasiment pas dangereuse celle la ! À l’abri dans sa cloche de verre, elle faisait de mal a personne mais j'avais pas envie de risquer de me la faire confisquer elle aussi...
Toujours aussi intéressé, je m'étais légèrement redressé sur ma chaise pour poursuivre avec un peu plus de sérieux cette fois, ce qui était au moins aussi bizarre que de la voir si compréhensive.

« Mais imaginons que ma prochaine idée soit... heu.. Plus embêtante, que dangereuse.. Vous seriez pas aussi embêté que maintenant hein ? Par exemple.. je sais pas.. au hasard hum.. un croisement de bulbe sauteur et .. de Bubobulb ? C'est pas.. dangereux ça hein ? Alors, ce serait quoi votre opinion là dessus. »

Ce qui donnerait des Bubobulb sauteur. J'imagine déjà l'invasion de pustules ce rependre partout chez les Serpentard. Ce serais magnifique.. Autant le savoir maintenant histoire d'assurer mes arrières trois fois plus que d'habitude si elle me foudroie sur place.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Grow Up (Aria)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: