Partagez
 

 I am jack's complete lack of surprise (Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
25.04.16 22:02




I am jack's complete lack of surprise



Poudlard et ses mystères. Qu'est ce que je pouvais aimer cet endroit. Non seulement on s'y ennuie jamais, mais c'est également le théâtre d'une multitudes de drames, de comédies et d'actions. Il s'y passe toujours quelque chose alors forcément, j'ai mon nez partout.. et parfois ça a du bon. Depuis quelques temps déjà, je me suis trouvé une activité secrète qui comble toutes les frustrations que je pouvais avoir depuis que j'ai regardé Fight Club à l'âge de dix ans.. Les duellistes illégaux. Si ça c'est pas la version sorcière du Fight Club.. je sais pas ce qu'il faut de plus ! Bon bien entendu on ce tape pas vraiment dessus avec nos poings, quoi que je suis certain que ça peut vite arriver avec un peu de provoque.. Mais les sorts, dans le fond c'est pas mal aussi. On paris sur qui gagnera, on fait ça à l’abri des regards, franchement ce qu'il nous manquait c'était simplement un parking glauque. Mais sinon c'était quasi parfait.

Depuis que je les ai rejoint, je pouvais pas m’empêcher de me poser « la » question. La question qu'on ce pose tous, mais que beaucoup ce contentent de simplement ignorer ou ranger dans un coin de leurs tête. Qui peut bien être le chef de ce merveilleux crime ? Qui parmi nous opérait dans l'ombre de ces couloirs. Je suis certain qu'il était plus prêt qu'on ne le pense. C'est toujours comme ça avec les chefs mystérieux.. mais moi ça me rendait fou de pas savoir, alors j'ai décidé de chercher. J'suis certain que j'ai des dons d'enquêteurs, je le sais juste pas c'est tout. Aili s’intéressait pas à ça, elle dit qu'on s'en fout, qu'un jour il finirait par ce montrer et que si ça ce trouve il éliminait tout ceux qui s’intéressent un peu trop à lui. C'était pas impossible. La Mafia a Poudlard, je crois que j'aimais un peu trop ça..

L'autre soir, Arthy était là lui aussi. Même année, Serdaigle, il était cool puis c'était un noob comme moi alors forcément on ce comprend. C'est un peu comme si on était Brad Pitt et Edward Norton, je dirait même que c'est notre destin ! Je m'étais d'ailleur refais toute la soundtrack du film depuis ce matin. Ça fait un moment que je me dis qu'on devrait sérieusement envisager de démasquer le chef. Juste comme ça, pour savoir... qu'est ce qu'on perd à essayer de toute façon hein ? Alors j'ai demandé à Arthy de venir me retrouver. J'peux pas chercher tout seul, puis je sais pas, je sens qu'il va faire des merveilles dans notre quête du Big Boss. Une sorte d'intuition, puis j'avais besoin d'un Tyler avec moi dans cette aventure, Arthy il en avait carrément le profil. Je jure qu'aucune Marla se mettra en travers de notre chemin.

Le rendez vous était fixé sous la grand Horloge dans le hall. C'était discret parce que c'était au milieu de tout le monde, alors les gens passent à coté de vous sans y faire attention, dans le fond c'est mieux que de ce planquer dans un coin ou quelqu'un finira par nous trouver. On fait rien de mal de toute façon, mais je préférais ne pas avoir l'air suspect histoire de pas avoir, encore, des ennuies. On parle quand même de duels clandestins là, la moitié des profs seraient content de tomber sur des membres et de les coller le reste de leurs vie. On s'en passera hein.

Les origamis envoyés, je l'attendais simplement en fixant la grande horloge, mâchant machinalement un Iron brew rock pour passer le temps.  En faite je lui en ai envoyé deux, le premier étant écrit un peu trop vite sous le coup de l'impatience, je me suis trompé d'une lettre dans un mot, me faisant passé pour un pervers plutôt qu'un pressé. Je me suis empressé de me corriger avec un deuxième origami mais voilà.. c'était fait. C'est pas comme si c'était très grave de toute manière.. Donc j’attends, et je scrute chaque parti du grand mécanisme au dessus de ma tête. Je me suis toujours demandé pourquoi cette horloge était bloqué, et pourquoi personne n'avait jamais prit la peine de la réparer. Faut dire que plus personne a besoin d'une horloge pour savoir l'heure de nos jours. Un jour faudra que j'y grimpe simplement pour voir comment c'est dedans, ou juste pour farfouiller. Puisque tout le monde s'en fout de toute façon...

Si Arthy débarque pas très vite j'allais vraiment me laissé tenter par la curiosité..




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
26.04.16 22:04

Tout avait commencé par un premier origami qui avait rendu Arthur plus rouge qu'une écrevisse. En cause, une simple erreur d'inattention de son expéditeur qui avait rappelé à l'adolescent que, par bien des aspects, il n'était pas habitué aux mots crus des adultes. La rumeur qui disait qu'il évitait les mots vulgaires était vraie, celle-là. On ne pouvait en dire autant des autres, et si ça avait été le cas, Arthur n'aurait certainement jamais reçu ce premier message, qui l'avais plongé dans l'embarras. Un deuxième origami, envoyé dans la foulée, s'excusait pour la faute, ce qui avait à peine suffi à calmer le pauvre Arthur.
Oh, il le savait, le gosse aux cheveux roux, qu'il faisait jeune pour son âge, qu'il n'avait pas la même maturité que ses camarades dans certains domaines, et qu'il ressemblait plus à un enfant qu'à un génie du mal version Poudlard. Cela ne dérangeait pas vraiment Arthur : si la plupart des gens l'ignoraient pour cette raison, d'autres l'aimaient tels qu'il était, pour cette innocence affichée et la certitude qu'il était de ceux qu'il fallait protéger. Arthur appréciait être au centre de cette petite attention. Cette image était à ses yeux un avantage indéniable dont il se servait tous les jours en mentant sur ses véritables motivations. Tant pis si cette image avait un fond de vérité.
Pendant qu'il courait pour rejoindre Kieran dès la sortie des cours, manquant presque de se faire renverser par un troupeau de filles qui ne l'avaient pas vu, Arthur mesurait aussi à quel point il n'avait pas la carrure d'un chef. Le fait de donner des ordres en secret et de surveiller de loin une organisation qu'il considérait comme la sienne ne suffisait pas à lui donner ce statut aux yeux des ordres. C'était l'effet recherché, mais n'y avait-il pas un goût amer qui se faisait sentir lorsqu'on lui parlait de ce héros de l'ombre que tous imaginaient grand et fort, lui-même, mais dans sa version inversée ? Le chef, celui qu'apparemment il ne pouvait pas être, sinon, Kieran n'aurait jamais osé lui dire qu'il s'interrogeait sur son identité. Et encore moins lui proposer de venir le retrouver après les cours pour partir à sa recherche. Quelle ironie, tout de même, de partir à la recherche de soi-même. Tout aurait été beaucoup plus simple si Arthur lui avouait d'emblée que c'était lui, mais il ne se voyait pas le faire. Trop de personnes à son goût étaient au courant de son secret, et il pensait être capable d'assurer leur silence. Avec Kieran, il était un peu moins sûr. Même s'il était gentil après tout.
Peut-être, dans une vingtaine d'années, penserait-il à lui envoyer une carte postale pour s'excuser de l'avoir fait tourner en bourrique ce jour-là.

Kieran se trouvait déjà présent devant l'horloge, qu'il regardait avec attention comme s'il avait une mauvaise idée derrière la tête. Il n'espérait tout de même pas que le chef fût une horloge ? Kieran n'était pas stupide, tout de même. Quelqu'un d'autre qu'Arthur aurait pu le penser, mais pas lui : l'habitude de tromper son monde était si bien ancrée en lui qu'il ne considérait pas que se faire avoir par lui-même était un manque d'intelligence. Pour autant, le garçon ne considérait pas non plus Kieran comme un esprit brillant. Juste dans la moyenne.
Profitant de ce bref relâchement d'attention, Arthur se glissa derrière lui avant de lui sauter dessus et de lui hurler un « BOUH » assez fort pour lui faire mal aux oreilles. Si la surprise ne le déséquilibrait, ce serait le poids d'Arthur, qui se jetait littéralement sur lui. Il riait en même temps, et faillit perdre l'équilibre à cause du manque d'attention. Le lapsus de Kieran ? Totalement oublié, voyons.

« Alors, alors, tu voulais me voir, dis ? » fit Arthur une fois qu'il se fut écarté du pauvre Gryffondor. « C'est à propos des duellistes, c'est ça ? »

Car si Kieran ignorait que la personne qu'il recherchait était Arthur, ce dernier savait très bien qu'il faisait partie de son groupe. Il connaissait d'ailleurs très bien ses résultats, et il n'en était pas insatisfait, loin de là. Kieran était à ses yeux un bon élément, qui lui inspirait de la sympathie en temps normal. La couleur des cheveux y était peut-être pour quelque chose.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
27.04.16 0:13




I am jack's complete lack of surprise



J'avais presque fini ma friandise, il n'en restait qu'un petit morceau qui ce baladait dans ma bouche en fondant lentement. J'avais pas quitté des yeux l'horloge, me posant tout un tas de question plus inutiles les unes que les autres comme : est ce qu'elle est magique ? On peut remonter le temps avec ? Pourquoi on la garde ici si elle marche pas ? Est ce qu'elle s'est déjà décroché ? Si oui est ce que quelqu'un ce l'est prise sur la tête ? Je pouvais continuer comme ça encore des heures en me faisant les questions et les réponses dans ma tête mais un cris me fit rapidement redescendre sur terre. Pire qu'un putain de screemer en pleine parti. J'en avait hurlé en sursautant, agitant les mains devant moi tel le ninja que j'étais pas. Le cris ce changea en rire, et le poids qui me faisait chancelé n'était pas celui d'un démon ou d'un tout autre ennemi, c'était simplement Arthy qui me trollait en puissance. Mon rire accompagna le sien, la gêne d'avoir hurlé s'envola aussi vite qu'elle était apparue. De toute manière j'aurais fais pareil, c'est à charge de revanche.

« Tin t'es con j'ai failli m’étaler par terre. Après tu te serais vautré sur moi et ça aurait été gênant pour tout le monde. »

Ou pas. Une langue taquine fit son apparition simplement pour lui montrer que je déconnais, et mis quelques secondes à vraiment me rappeler pourquoi je l'avais appelé. Cette horloge avait vraiment aspiré mon âme en faite. Heureusement qu'Arthy lui n'avait pas l'esprit réglé comme un flipper.

« AH ! Ouiiiiii ! »

Brusquement, peut être un peu trop, je l'avais saisie par les épaules en venant le tirer à mes coter pour pouvoirs parler discrètement sans risquer de ce faire trop entendre. J'étais tellement pressé de démasquer le Boss que je tenais plus en place. Mon regard exorbité d'excitation et d'impatience ce planta dans le sien quelques secondes le temps qu'un sourire de crocodile s'étende sur mes lèvres. Vraiment, j'étais content qu'il soit là maintenant, j'allais finir par exploser sinon.

« Sérieusement, j'ai réfléchis.. et fait vraiment qu'on trouve ce chef. Je sais que la plupart des gens s'en battent les noix.. Mais tu sais que je suis pas comme les gens. Je dis pas qu'il faut le dénoncer hein.. mais juste trouver. T'imagine si on y arrive hein ? On aura le chef des Duelliste dans la poche. Bon. Si on est pas mort avant, Aili a l'air de dire que ça peut être un genre de mafieux qui élimine les gens un peu trop curieux.. mais bon, statistiquement, j'ai compté, y'a peux de chance qu'on y reste... »

Le risque était pas nul c'est certain. Mais fallait bien vivre dangereusement de temps en temps. Les mains toujours sur ses épaules, j'en avait libéré une pour glisser mon bras autour et l’entraîner un peu à l'écart du groupe de Poufsouffle qui avait décidé de camper là à trois mètres de nous. Mes instincts d'espions et de ninja me soufflaient qu'il valait mieux s'écarter loin des oreilles indiscrètes. On sait jamais.

« Toi et moi on est plutôt des noob.. et je sais pas pour toi mais je compte bien squatter ce petit club encore un moment.. Fricoter avec le chef c'est s'assurer un bel avenir dans ce Fight Club. Tu trouve pas ? Puis c'est amusant en plus. Je me demande ce qu'il a cacher... c'est peut être que pour ce la jouer mystérieux et tout... mais bon.. c'est hyper badass alors ça ce comprend.. Alors tu m'aide à trouver hein ? Cette fois on s'y met pour de vrais ! Je suis sur qu'on va y arriver, d'ailleurs.. j'ai quelques idées sur la personne..  j'ai même un plan ! Alors tu m'aide, steuplé...»


Cette fois je lui fis mon regard le plus suppliant pour qu'il accepte. Limite larmoyant s'il fallait, j'ai un don pour la comédie dramatique quand ça m'arrange. Mais Arthy était cool, puis je vois même pas pourquoi il refuserait ça. Sauf si vraiment ce « chef » est un vrais tyran tyrannique sadique et meurtrier.. mais là encore, je suis certain qu'il cours plus vite que moi alors il est sauvé.



codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
27.04.16 19:58

Surprendre Kieran en pleine rêverie était quelque chose de plutôt amusant, même si Arthur n'imaginait pas un instant que le fait de s'étaler l'un sur l'autre par accident puisse avoir des connotations quelconques. Peu importe : il était plutôt satisfait de son coup, et la réaction du Gryffondor, une magnifique langue tendue, était la réponse appropriée. Peu d'élèves de l'école auraient pu enchanter Arthur par une telle spontanéité enfantine, ce qui expliquait que traîner avec Kieran ne dérangeait pas le rouquin. Il avait ce petit quelque chose dont Lancelot était dépourvu, même si cela ne manquait pas à Lancelot, pas vraiment. Son meilleur ami avait déjà une sorte de perfection à ses yeux.
Très vite, cependant, les deux adolescents passèrent aux choses sérieuses. Kieran attira Arthur de côté dans l'espoir d'être discret ; ses yeux avaient une lueur de conspiration qui inquiétait Arthur autant qu'elle le fascinait. Il avait très envie de savoir ce que son camarade cachait, et à voir son état d'excitation, il avait dû ou bien faire une sacrée découverte, ou bien avoir eu une idée formidable. Et comme il n'avait vraisembablement pas découvert son identité secrète, Arthur penchait pour la deuxième option. Il n'en fallait pas beaucoup pour l'intéresser aux sujets non-scolaires, et l'enthousiasme de Kieran était communicatif. Sans qu'il s'en rende compte, Arthur était déjà en train de piaffer d'impatience, à attendre d'entendre la bonne idée du siècle que l'autre allait lui proposer.
Kieran avait si excité qu'il avait un peu de mal à exprimer clairement son intention, à savoir démasquer le chef pour le faire chanter. De quoi inquiéter le chef en question, qui fit semblant de ne pas se sentir concerné. Ce n'était pas bien difficile, quand il n'avait pas l'impression que l'on parlait véritablement de lui. L'image que Kieran se faisait du chef était si différente d'Arthur – et bien plus proche de Lancelot – que le jeune Serdaigle avait parfois du mal à se retrouver. Bon, ça l'arrangeait un peu, et puis Kieran ne semblait pas être le genre de personnes à pouvoir aisément le manipuler.

« Oh, mais c'est intelligent ce que tu dis là, répondit Arthur. Même si j'ai pas trop envie de me faire tuer, quand même. »

L'air inquiet de son visage paraissait si sincère, comme s'il craignait vraiment que son ombre le dissloque en petits morceaux pour avoir osé enquêter. Kieran était prudent et les éloigna d'un groupe de Poufsouffle qui se trouvait là – cela n'aurait pas dérangé Arthur s'ils avaient entendu un bout de conversation. Quoique... en s'isolant avec des airs de commères sur le visage, les deux garçons attireraient peut-être l'attention. Arthur n'allait pas dire à Kieran où se rendre pour parler en toute discrétion. Il fit comme s'il n'envisageait pas un seul instant qu'ils puissent être espionnés, quitte à parler un tout petit peu trop fort que ce qu'il aurait dû.
Kieran lui révéla alors ses intentions, et surtout sa volonté de ne pas rester éternellement un petit nouveau dans l'organisation. L'information ne tombait pas dans l'oreille d'un sourd. Kieran pensait également que la recherche pouvait être amusante. Il était persuadé que le chef avait un secret à cacher. Arthur trouvait Kieran presque touchant en cet instant. Dire qu'il aurait pu assurer son avenir au sein des duellistes illégaux par pure sympathie pour lui, en cet instant.
Mais non. Arthur avait d'autres projets pour lui. À commencer par essayer de le convaincre que ses liens avec les duellistes illégaux étaient plus que limités.

« T'as raison, ce serait vraiment cool si on savait qui était le chef. Lance refuse de me dire qui c'est, il pense que c'est mieux pour moi si je me tiens loin de ces gens-là, alors c'est ce que je fais. »

Arthur se souvenait avec précision du jour où Lancelot s'était engagé à ne jamais révéler son identité et à assumer la responsabilité de tous ses actes s'il le fallait. Un véritable chevalier servant, comme Arthur ne s'était pas attendu à en trouver. Il aurait dû se sentir coupable de faire endosser un si mauvais rôle à son ami.

« Mais bon, j'ai envie de savoir, moi aussi ! Et tant pis si ça plaît pas à Lance, j'irai m'excuser plus tard auprès de lui s'il le faut. Alors, t'as dit que tu as des idées, c'est ça ? Et un plan ? Dis-moi tout. »

Débordant d'impatience, Arthur avait commencé à saisir Kieran par les bras pour le secouer un peu. Oh, oui, il ne feintait pas : il mourait d'envie de savoir ce que l'autre pouvait bien avoir en tête pour le démasquer... et surtout, qui était sur la liste des suspects. Si Lancelot y figurait, Arthur était certain que l'intéressé en serait très flatté : il serait alors de son devoir de trouver un moyen de détourner l'attention de lui. Lancelot était un duelliste reconnu, Arthur était son meilleur ami, n'importe qui aurait pu établir le lien... du moins, c'était ce qui paraissait logique à Arthur. Sans vouloir offenser les autres, les élèves moyens étaient tout de même bien limités du cerveau, et les professeurs ne valaient pas beaucoup mieux.
Kieran lui avait fait le coup du visage larmoyant pour l'amadouer, Arthur lui répondit à la bouille la plus mignonne qu'il avait en réserve. De quoi faire craquer même le plus cruel des bourreaux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
28.04.16 2:21




I am jack's complete lack of surprise



C'est limite si j'en aurais pas explosé de joie quand il accepta de m'aider. Je crois même qu'il attendait que ça en faite. Je l'avais laissé me secouer le bras en me servant son regard absolument trop mignon et adorable qui avait le pouvoir de foudroyer n'importe qui en plein cœur jusqu'à ce qu'il s'effondre au sol lamentablement, terrassé par toute cette mignonitude sauvage qui surgit de nul part. Vraiment, à chaque fois j'en restais con à le regarder droit dans les yeux, mais vraiment c'était déloyal comme façon de faire !

« Mec faut que t’arrête de faire cette tête t'es beaucoup trop mignon. Ça devrait juste être interdit. »

Il me fallut quelques secondes pour m'en remettre, je lui avais d’ailleurs mis ma main en pleine figure juste pour briser le maléfice de sa cutinesse extrême de petit roux adorable. Après je sais plus ce que je dis ou ce que je fais et j'ai l'air d'un con. Ok oui le chef des duelliste. Ça me revenait brusquement, comme quoi son pouvoir n'avait pas totalement eu raison de moi ! Je reprend mon sourire et l’entraîne jusqu'au patio non loin de l’horloge pour m’asseoir sur un des banc histoire d'avoir l'air naturel et simplement en train de glander.
Mon plan était simple en réalité, dans le fond je me demande même pourquoi personne n'avait pensé à ça avant. Ca demandait du temps c'est vrais, un esprit curieux et aussi beaucoup de culot.. mais quand même Arthy et moi on pouvait pas être les seuls à avoir ce genre d'idée. Si c'est le cas je suis affreusement déçus par le monde qui m’entoure. Reportant mon attention sur le rouquin, je lui fis une place à mes cotés avant de lui exposer plus en détail l'étendu de ma réflexion.

« Bah c'est plutôt simple en réalité. Quand on y pense le chef c'est l'un d'entre nous. Même si on est nouveau on a assisté à assez de duels pour savoir qui fait parti de ce petit club. Le chef est forcément là. J'imagine pas tellement quelqu'un d’extérieur ou qui ce contente de regarder de loin. Alors, comme il est parmi nous, il suffit juste de procéder par élimination. »

Logique, simple, efficace. J'aimais quand ça ce passait comme ça, parce que les gens passent trop de temps à simplement ce compliquer la vie. Constamment, chaque secondes, ils font en sorte de tour rendre compliqué et chiant. Là c'était simple, donc c'était bien.

« Je propose de faire une liste de suspects, simplement. Tu dois bien avoir deux trois idées en tête. Bah tien c'est marrant que tu parle de Lancelot parce que lui il est sur ma liste. Je sais que vous êtes genre bon potes et tout, tu crois qu'il aurait put te cacher un truc comme ça ? »

C'est pas impossible, il avait la carrure, le comportement et aussi le profil type pour ce genre de rôle. Si on était dans un film d'action ce serait certainement lui que j'aurais choisir au casting pour jouer le rôle. Bon, la réalité était peut être un peu plus compliqué et subtile mais encore une fois. J'aimais faire simple.

« J'avais pensé à Mew aussi.. enfin Bartholomew. Son coté gentil tout ça ça peut être une couverture non ? C'est mes deux principaux suspect. On peu aussi envisager tout ceux qui sont en cinquième année, ou plus.. mais là ça commence à faire un peu beaucoup de monde. »

Même si le Serpentard était en tête de liste, valait mieux envisagé toutes les possibilités au cas ou on ce prendrait une taulé. Mais je trouve qu'il collait beaucoup trop bien à ce rôle pour que ce soit une coïncidence ! Y'a forcément un truc bizarre là dessous, je suis certain qu'on peu trouver quoi tout les deux. Bon après le plus gros soucis c'est qu'ils sont amis, peut être que ça va pas l'emballer des masses qu'on lui colle au derche pour le démasquer.. mais c'est pour une bonne cause ! Enfin je crois.




codage par greenmay. sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
28.04.16 19:25

La petite bouille magique fit mouche, et Kieran supplia Arthur d'arrêter avec sa tête débordant de mignonnerie. Mission accomplie. Le visage d'Arthur adopta cette fois-ci la figure de la petite fripouille bien satisfaite de son sale coup, mais avant que Kieran ait le temps de s'en rendre compte, ce dernier lui masquait déjà la tête de la main, dans l'espoir de rompre cet enchantement qu'aucun professeur ici n'enseignait. Tous les sorts n'étaient pas magiques, après tout, et il fallut quelques secondes pour que le Gryffondor reprenne totalement ses esprits. Quelques secondes où Arthur évita bien évidemment de le déconcentrer par mégarde.
Lorsque Kieran se sentit prêt, il entraîna Arthur vers un banc. Ce troisième changement d'emplacement correspondait bien à l'attitude des Gryffondor, qui avaient du mal à tenir en place. En comparaison, les Serdaigle étaient plus calmes – et avaient de meilleures notes. L'utilité d'avoir séparé les maisons selon le caractère lui sautait à présent aux yeux, mais Arthur n'avait pas vraiment le temps de creuser la question sur le moment : il avait besoin de concentrer son cerveau désordonné sur l'instant présent pour éviter toute bévue. Il suffisait de laisser échapper plus d'informations que ce qu'il était censé savoir pour éveiller la méfiance de son camarade. À éviter, donc.
Arthur laissa donc Kieran lui exposer un plan très simple et plutôt bien pensé. À part le fait de penser que le chef faisait pleinement partie des duellistes illégaux, ce qui n'était pas tout à fait vrai : il gravitait autour plus qu'il n'avait l'air d'en faire partie. Arthur n'allait pas participer aux duels lui-même et évitait de toucher directement sa part des paris, en particulier si un certain préfet de sa maison se trouvait présent. Impossible cependant d'éviter tous les duels, n'importe qui en avait vu au moins dans sa vie. Le problème, c'est que se souvenir des affrontements auxquels il avait assisté en présence de Kieran n'était pas chose facile : il y en avait un peu trop, sans compter que chez Arthur, c'était l'intelligence qui brillait plutôt que la mémoire. Mieux valait se montrer prudent et éviter de faire des propositions trop précises.
Et comme Arthur s'y attendait, Lancelot était l'un des suspects de la liste de Kieran. Le Serpentard avait beau affirmer ne pas être le chef et recevoir ses ordres de lui, il y aurait toujours quelques personnes pour en douter. Ils avaient raison, pensait Arthur, mais il était hors de question de laisser quiconque lui octroyer ce rang tant que ce n'était pas strictement nécessaire.

« Lance ? Je crois pas que ce soit lui, répondit Arthur d'un ton songeur. Je veux dire... c'est vrai qu'il peut parfois être un peu manipulateur, c'est un Serpentard après tout, mais... je sais pas, ça lui ressemble pas vraiment. Je crois que s'il était le chef, il préférerait assumer le rôle lui-même plutôt que d'inventer une fable autour. Donc ça doit être quelqu'un d'autre. »

L'argument n'était pas forcément très fort, mais Arthur était censé bien connaître Lancelot : s'il affirmait que ce n'était pas lui le chef, les autres lui faisaient confiance. Avec Kieran, ce devait être suffisant, d'autant plus que celui-ci proposait déjà un autre suspect déjà plus intéressant : Bartholomew. Sous réserve de se rappeler à qui ce nom faisait référence, Arthur essayait de déterminer s'ils s'étaient déjà croisés de façon officielle. Possible. En tout cas, Bartholomew était quelqu'un de bien placé dans la hiérarchie, sans être au courant de son identité, tout à fait le genre de personne qui pouvait assumer le rôle que lui prêtait Kieran. Un suspect idéal, mais qu'il fallait tout de même préserver.

« Bartholomé... Arthur écorcha à dessein le nom du duelliste. C'est pas ce gars qui passe son temps à dormir ? C'est vrai qu'on le voit pas beaucoup, ça pourrait être lui. Bonne idée. Et ouais, c'est vrai qu'on pourrait suspecter tous les cinquièmes années, mais on avancerait jamais. »

Intéressant, pensa Arthur. Kieran ne pensait pas à aller voir auprès des personnes dont l'écart d'âge avec Lancelot était trop important. Il excluait sans doute les élèves trop âgés, mais aussi – et là, ça lui plaisait bien – les élèves trop jeunes. Songer qu'une personne aurait pu, dès sa première année à Poudlard, reprendre en main un groupe moisissant pour lui faire connaître son heure de gloire paraissait peu probable. Arthur lui-même aurait du mal à le croire.
Deux suspects, cela faisait tout de même assez peu, et l'un des deux était son meilleur ami. C'était plutôt critique, comme situation. Mieux valait avoir une idée de génie, et rapidement, pour redresser la situation.
Aussitôt dit, aussitôt fait.

« Au fait, je viens d'avoir une idée... T'as pensé que le chef, c'était peut-être quelqu'un qu'on a jamais vu traîner avec Lance ? Ils s'évitent peut-être justement pour ne pas éveiller les soupçons. »

Le problème, c'est que les personnes qui auraient fait des suspects idéaux n'étaient pas des duellistes, et pour cette raison, Arthur rechignait à les dénoncer. Il avait l'impression qu'il valait mieux laisser Kieran penser que le chef était un membre assidu et habitué. Et pourtant, il fallait le faire, pour le bien de sa couverture.

« Je pensais à Perceval, tu sais, le mec de Poufsouffle ? » Celui qu'Arthur n'aimait pas plus que cela. « Lance et lui étaient assez proches avant, et maintenant... un peu moins. Si ça se trouve, ils se sont éloignés pour faire croire qu'ils ne se connaissent pas plus que cela, alors qu'en fait... »

La fin de la phrase, inachevée, laissait entendre un passé sombre et mystérieux dans lequel les deux camarades avaient passé un pacte secret pour prendre la tête des duellistes. Restait à voir si la proposition convenait au Gryffondor ou non.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
29.04.16 0:08




I am jack's complete lack of surprise



Qu'est ce que j'adorais comploter comme ça. C'était mieux qu'un Sherlock, bon à quelques détails prêt bien entendu, mais on tenait le bon bout. J’étais satisfait de voir qu'il y mettait tout son cœur et toutes ses tripes, même si les révélations sur son copain le Serpy balayèrent rapidement son portrait de la première place des suspects. Il le connaît mieux que moi. Enfin je crois. Dans le fond je me suis toujours demander ce qu'ils faisaient ensemble ces deux là. C'était deux opposé parfait, mais j'imagine que c'est ça qui marche, moi même j'étais capable de trouver certain personnages des vert et argents attachant même s'ils mériteraient d'être noyé au fond du lac à chaque fois qu'ils ouvrent la bouche. La vie es étrange parfois. Mais c'était chiant, j'aimais bien mon suspect numéro un, mais c'est vrais que j'avais pas pris en compte le fait qu'il aurait préféré assumer. C'était un détail important oui, quoi que je ne me souviens pas l'avoir déjà vus essayer de ce la jouer, ou jouir d'une quelconque reconnaissance comme un bon vaniteux. Il faudrait que je l'observe un peu plus pour en être certain. Et puis on parlait du chef des Duellistes, j'imagine qu'un tas de profs et de préfets seraient pret à payer pour lui mettre la main dessus. C'était peut être juste pour être discret.
Il fallait que je creuse de ce coter là.

A part lui, mes suspects semblaient convaincre Arthy. Mew en particulier, même si je crois que j'aurais été étonné de découvrir que c'est lui. Je sais pas, même s'il a la tête de l’emploi y'avait un petit trucs qui me dérangeait. Mon instinct certainement, quoi qu'il soit grave pourri de temps en temps.. j'avais quand même tendance à le suivre, même jusque dans un mur.

Mon attention laissa de coté ce petit truc pour s’accrocher de nouveau à Arthy et se proposition. Je l'écoutait d'une oreille attentive en me redressant sur le banc pour changer de position sans tellement y faire attention. Ce qu'il disait était intéressant, intéressant et malin aussi ! Je ne connaissais pas tellement ce Pervecal. Je l'avais vus de loin, rapidement, pas la même année, pas la même maison, mais maintenant qu'il le disait je crois que je me souviens de les avoir croisé ensemble une ou deux fois. J'étais obligé de lui faire confiance pour cette histoire, je vois pas pourquoi il aurait menti de toute façon, et une fois de plus, il connaissait mieux Lancelot que moi.

« C'est vrais que c'est pas bête...  Mais pourquoi est ce qu'ils se seraient éloigné tout d'un coup ? Un problème de.. heu.. j'sais pas.. dispute du pouvoir ?.. ou alors l'un couvre l'autre ? Tu crois que c'est pour ça qu'ils sont moins proche c'est ça ? Faudrait savoir ce qui s'est passé. Ou juste.. tu sais.. fouiner un peu. Mais j'aime bien cette idée... Ou alors c'est carrément un mec de dernière année. Mais là.. je vois pas qui... »

Les derniers années c'était un monde à part. En plus d'être des adultes à part entière, ils étaient du genre sérieux et à bosser leurs examens pour ce tirer d'ici même si c'était vraiment cool. Je me souviens pas en avoir tellement croisé en plus de ça.

« Non je pense qu'on tien quelque chose là.. Ou alors. En deuxième plan, parce que j'ai toujours un deuxième plan. Je me suis dis que même si on sait pas qui est le chef, on sait que Lancelot ... donne des ordres. Non ?  Donc il doit bien les prendre quelque part. Alors on le suis jusqu'à ce qu'on découvre qui c'est ! Attend, je sais ce que tu vas dire : et si jamais les ordres ce donnent par origami.. j'y ai pensé aussi... et la solution est simple.. On intercepte les origamis ! Ou on les vole quand il les a lus.. ça marche aussi.. »

Je lui fis un large sourire, main sur les hanches et mine réjouie. Mes plans étaient super. Vraiment super, bon.. c'était pas trop mal quoi ! Mes yeux scrutaient les siens, curieux, impatient et brillant de malice. J'étais fier de mon plan même si je savais qu'un petit détail allait potentiellement être casse burne.
Lancelot va détesté qu'on le stalke comme ça et qu'on fouine partout..




codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
29.04.16 17:21

Pour l'instant, Kieran semblait avoir abandonné la piste Lancelot, ou du moins avoir quelques doutes sur ce suspect. Arthur en ressentit un certain soulagement, l'impression d'avoir bien manœuvré et su protéger ses arrières. Il espérait que Lancelot serait satisfait de sa façon de prendre en main le problème que représentait le jeune Gryffondor, et même le féliciterait pour avoir su le placer hors de danger. En général, c'était plutôt Lancelot qui protégeait Arthur ; si, pour une fois, les rôles s'inversaient, le rouquin en aurait été plutôt satisfait. Quant à l'hypothèse Bartholomew, il était évident que Kieran avait un peu de mal à y croire. Il était, tout comme le Serpentard, un suspect idéal, mais n'avait pas la trempe du leader charismatique et mystérieux que Kieran décrivait : il était bien trop gentil, tout simplement.
Arthur se félicita d'avoir dévié la conversation lorsqu'il se rendit compte que Kieran marchait plutôt bien dans son plan. Il n'avait même pas eu besoin de trouver des explications logiques en guise d'argument : le Gryffondor se contentait d'examiner lui-même la situation. Les sous-entendus d'Arthur avaient parfaitement fonctionné. Kieran s'interrogeait sur les raisons qui avaient pu poussé deux camarades à s'éloigner, et la lutte du pouvoir n'était pas une aussi mauvaise idée que cela... mais pas franchement convaincante non plus. Si cela suffisait à Kieran, pourquoi pas, mais Arthur, lui, trouvait l'explication bancale. Il savait à quel point le fait de partager un secret rapprochait les gens, et que la lutte pour le pouvoir n'était pas ce qui poussait Lancelot à cacher Arthur – même si le Serpentard lorgnait sur son poste, évidemment.

« Il faudrait fouiner, ça vaudrait le coup. » assura Arthur, jamais hésitant lorsqu'il s'agissait d'aller mettre son nez dans les affaires de son meilleur ami.

Kieran pensa ensuite aux dernières années, et Arthur lui-même ne put s'empêcher de retenir son souffle à leur mention. On sentait bien une différence d'âge entre eux et les troisièmes années. Ils impressionnaient forcément Arthur, comme toutes les personnes de plus de vingt ans à Poudlard qui ne faisaient pas partie de l'équipe pédagogique. Kieran semblait peu entrain à aller chercher de leur côté, et Arthur lui donnait raison. Ces gens-là, même s'ils ne le faisaient pas exprès et avaient sans doute un cœur en or, lui faisaient un peu peur. Cela devait se sentir, parce qu'il se mit à couiner un peu.
Après avoir examiné différentes hypothèses, certaines plus raisonnables que d'autres, l'heure était venue de faire les comptes de ce qu'ils savaient. C'est-à-dire pas grand chose. Ils n'étaient pas bien plus avancés, et il fallait quelque chose à mettre sous la dent de Kieran pour assurer les arrières d'Arthur. Des tonnes de possibilité se bousculaient dans la tête du rouquin, qui se mit à se balancer sans réfléchir sur le banc. Il devait bien y avoir une façon d'aiguiller Kieran sur une mauvaise piste.
En tout cas, la conversation prenait un tour dangereux, car le Gryffondor envisageait de suivre Lancelot et de surveiller ses origimis. Suivre Lancelot ne devrait pas poser trop de problèmes : il finirait sans doute par les remarquer et les sermonnerait un peu pour faire bonne figure. Rien de bien dramatique, et surtout, aucun danger pour Arthur. Encore fallait-il trouver Lancelot, ce qui s'avérait parfois un peu compliqué, même pour son meilleur ami : lorsqu'il ne voulait pas être trouvé, on ne le trouvait pas. S'il s'était réfugié dans la salle commune des Serpentard, ils n'avaient aucune chance d'y entrer. En revanche, surveiller les origamis ne donnerait rien de bon. Arthur savait travestir son écriture et parler de façon codée, mais s'il n'était pas là pour les envoyer, Lancelot n'en recevrait jamais. Il fallait absolument empêcher Kieran de mettre son plan à exécution :

« Si j'étais toi, je ne ferais pas ça, le prévint Arthur. Lance, il est gentil, mais quand on se mêle de ses affaires, il devient très vite effrayant ! Je te jure, même moi, il me fait peur. Et puis, il est trop intelligent, il va remarquer qu'on le suit ou qu'on le surveille, et il ne va jamais nous mener jusqu'au chef. C'est un dur à cuire ! Non, il faut trouver une autre solution. Mais je peux toujours essayer d'intercepter un originami si j'en vois un, ça ne devrait pas être trop compliqué. Et au moins, il ne disputera que moi, et il faut qu'au moins un des deux reste secret, si jamais on se fait attraper. On n'est jamais trop prudents, hein ? »

Arthur espérait que son discours légèrement confus saurait convaincre Kieran de le laisser gérer la situation. Il pouvait toujours lui apporter un faux origami pour taire ses soupçons une autre fois, et le lancer sur une fausse piste... comme il s'apprêtait à le faire, d'ailleurs.

« Attends ! Je me souviens d'un truc ! Une fois, j'étais en train de faire mes devoirs dans l'herbe, et j'ai vu Lance qui revenait du terrain de Quidditch. Personne n'y va jamais, j'ai trouvé ça suspect, mais si ça se trouve, c'est là qu'ils se rencontrent avec le chef, et peut-être même qu'ils y ont un repaire secret, qu'est-ce que tu en dis ? »

Arthur n'avait pas l'intention de révéler toutes ses meilleures cachettes pour rencontrer Lancelot : le terrain de Quidditch était donc tout désigné. Il s'y était parfois rendu avec son ami, avant d'abandonner ce lieu de rendez-vous, le trouvant loin de sa salle commune pour ses petites jambes. Il devait bien y rester une trace ou deux, des traces de pas à demi-effacées, une plume oubliée... n'importe quoi qui tiendrait Kieran en haleine s'il désirait y faire un tour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
01.05.16 12:23




I am jack's complete lack of surprise




Qu'est ce que je pouvais aimer entendre quelqu'un dire : Faudrait fouiner. Je crois que ça rentre dans le top dix des truc que j'aime entendre. Forcément ça m'avait fait sourire un peu plus et j'en aurait sautillé sur place si je m'étais laissé emporté à un peu trop d’enthousiasme. N'oublions pas qu'on est quand même à la vue de tous et me voir bondir sur place l'air surexcité déclenchait souvent quelques alarme dans l'esprit de certaines personne. Alors je me contient non sans gesticuler un minimum. Fouiner ça me va complètement même s'il me mettait en garde contre Lance et son caractère de serpent un peu flippant de temps en temps. Comme il le connaissait mieux que moi j'avais tendance à le croire quand il dit que des fois il lui fait peur, mais on aura cas être très discret ? Quoi que depuis le temps je commençais à imprimer lentement que moi et la discrétion c'était pas tellement ce qui y'avait de plus compatibles. Ce serait embêtant que le vert nous capte tout de suite, c'est claire, aprés je pouvais gérer qu'il l'apprécie pas et qu'il essai de nous noyer dans le lac en nous y jetant avec un poids au pied... mais peut être que cette fois fallait vraiment ce la jouer discret et pas trop téméraire. J'suis un rouge, j'suis téméraire de nature, c'est pour ça que je faisais confiance à Arthy pour tout ce qui était de la réflexion, et du coter : Peut être qu'on va réfléchir avant de faire quoi que ce soit ? Je pense que ça peut servir.
Alors on réfléchis.
Ou du moins Arthy réfléchi. Moi je bouillonne à coté de lui en me convaincant de ne pas partir tout de suite à la recherche de Lance.

Bon le plan Filature de la vipère semblait compris avant même d'avoir commencé. Je tirais une moue déçus en croisant les bras pour exprimer ma déception, mais c'était certainement mieux comme ça. Pour le moment. Au moins il proposait d'intercepter ses origamis, cette simple idée balaya très vite le reste et me colla de nouveau ce sourire satisfait sur les lèvres.

«  Ouais.. c'est vrais que si on cherche à savoir ce qui ce passe entre lui et le gars de Poufsouffle.. Si en plus on rôde et qu'on lui vole ses origamis, il va finir par nous donner à manger aux Dragons. Ou porter plainte pour harcèlement c'est pas à exclure... On peut toujours lui dire qu'on le suit parce qu'il est canon avec son petit regard perçant et ses fesses fermement musclées... mais je suis pas certain que ce soit tellement mieux. »

Déjà parce qu'il était pas du genre à prendre ça au sérieux même si c'est vrais que son coté « cold hearted snake » était plutôt intéressant. J'imagine bien que de la part de deux rouquins complètement dégénéré comme nous. Ce soit pas tellement flatteur ou crédible. C'est presque vexant du coup. Mais bon, bref, autant jouer discret comme le suggérait Arthy. Peut être que les origamis nous en apprendrons plus sur ce chef. Il restera la torture bien entendu en dernier recours mais ce serait bien de ne pas en arriver là.
Arthy eut une idée. Une idée qui m'avait presque fait sursauté tellement j'aimais l’enthousiasme qu'il avait mis dans son exclamation. Ça va être super ! Je sais pas ce que c'est mais j'aime déjà. Le terrain de Quidditch. Une planque secrète pour rendez vous secret. D’expérience je sais qu'en général on va là bas pour ce bécoter tranquillement vus que y'a jamais personne... mais du coup pour rencontrer discrètement quelqu'un, c'est une super bonne idée.
Sautillant, les yeux rond d'impatience je m'étais penché vers le garçon en le secouant presque pour le remercier d'être génial et d'avoir des idées pareil... avant de l'inonder de questions...

« Tu l'as vus quand ? Y'a longtemps ? C'était quelle heure de la journée ? T'as vus personne revenir aprés lui ? Ou avant ? Tu crois qu'il y va encore ? Peut être qu'il avait un rencard privé dans les escalier qui vont au gradins si tu vois ce que je veux dire... Mais c'est une idée à creuser ! On pourrait ce plaquer quelque part et guetter son arrivé ou un truc comme ça... mais fraudait qu'on sache à peut prêt.. quand.. Peut être que ce sera dit dans un origami... Ou alors on y va tout de suite pour chercher !»

Je parlais trop. Alors je m’arrête brusquement en me contentant de fixé le garçon d'un regard pétillant, les mains crispé sur mon sac pour éviter de les crisper sur les épaules du petit Serdaigle. J'aimais ce plan, ça promettait d'être vachement intéressant, puis de toute façon à force de faire des vagues, on allait certain attiré l'attention du fameux chef !




codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
02.05.16 18:15

Tout ce qu'Arthur avait dit à propos de Lancelot semblait avoir fait mouche : l'enthousiasme débordant de Kieran retomba quelque peu lorsque le Serdaigle lui expliqua à quel son ami était horriblement effrayant. Il en aurait d'ailleurs dit bien plus, sachant que Lancelot ne lui en aurait pas tenu rigueur, si cela n'avait été le résultat d'une envie de contrarier le Serpentard plutôt qu'une extrême nécessité. De toute façon, l'objectif était atteint, et Kieran était d'accord, pour le moment, d'attendre ce qu'Arthur lui passerait plutôt que de foncer espionner Lancelot. Du moment qu'Arthur lui donnait quelque chose à se mettre sous la dent, le Gryffondor semblait prêt à le laisser faire... une excellente nouvelle.
Kieran céda, envisageant tous les risques que suivre Lancelot pouvait représenter. Arthur ne put en revanche s'empêcher de rougir lorsqu'il proposa de simuler un intérêt un peu particulier. Passe encore le jugement sur son physique, que Lancelot avait effectivement avantageux... mais ses fesses ? Non, c'était trop pour le garçon qui, à seize ans, était loin d'être aussi avancé sur la question que ses camarades. Regarder les fesses des autres, avec un regard lubrique qui plus est... il en aurait été grandement embarrassé. En plus, cela le dérangeait un peu qu'on puisse le considérer comme homosexuel. Arthur n'avait rien contre eux, mais voilà... il n'aurait jamais de chances avec les filles si tout le monde pensait qu'il aimait les garçons. Il ne fallait donc surtout pas en arriver à cette excuse gênante.
Heureusement, en proposant son idée, Arthur avait réussi à se contrôler, et il espérait bien que Kieran n'aurait rien remarqué de son comportement – mais ce n'était pas gagné. Le fait qu'il paraisse si facile à lire était justement ce qui empêchait les autres de le considérer comme un manipulateur. De toute façon, on ne pouvait pas être parfait.
En réponse, Kieran l'assomma de questions, exigeant des précisions qu'Arthur allait devoir très rapidement inventer et surtout garder en tête s'il ne voulait pas se contredire par la suite. Ces demandes étaient après tout normales : Kieran en avait besoin pour déterminer si le rendez-vous n'était qu'une simple rencontre galante ou si l'anecdote avait un rapport avec les duellistes. Évidemment, la première possibilité embarrassait un peu Arthur. Bien sûr, l'amour l'impressionnait, mais là, on parlait tout de même de la vie amoureuse de Lancelot ! À sa connaissance, il n'avait aucun coup de cœur en ce moment, et ne semblait pas franchement intéressé par la perspective d'une telle relation. Cependant, il aurait très certainement eu du succès s'il avait décidé de se mettre sur le marché des séducteurs, et alors, peut-être, se serait-il rendu dans le fameux escalier dont Kieran parlait avec malice. Arthur enviait la décomplexion avec laquelle il parlait de ce genre de choses, alors que lui était si coincé et naïf.

« C'était après les cours, se rappela Arthur en prenant un air concentré. Il était seul, je crois, mais il y avait peut-être quelqu'un avec lui... je sais pas trop, il m'a dit de le raccompagner, comme s'il avait peur que je m'approche. Il avait l'air un peu bizarre, comme s'il cachait quelque chose mais pas... euh... »

Son courage l'abandonna au moment de dire qu'il n'avait pas l'air d'avoir... non, il ne pouvait même pas y penser sans embarras. Les adolescents étaient si pénibles à être obsédés ! Ne voyaient-ils pas qu'il y avait d'autres sujets de préoccupation bien plus intéressants dans la vie ?
Enfin bon, l'essentiel, c'est que Kieran avait sûrement compris ce qu'Arthur ne parvenait pas à articuler sans sombrer dans un immense malaise. Et s'il avait compris, il tomberait sans doute dans le piège d'Arthur, qui voulait lui faire croire que le terrain de Quidditch était un lieu essentiel pour leurs recherches. S'ils n'y trouvaient rien, il lui faudrait trouver quelque chose à déposer sur place, quelque chose d'assez abîmé pour avoir l'air d'avoir passé un peu de temps dehors. Arthur envisageait des dizaines de possibilités, mais tous n'étaient pas envisageables.
C'est alors qu'une idée lui traversa l'esprit. Une idée tellement farfelue qu'elle valait la peine d'être lancée. Arthur doutait que quiconque puisse y croire. Cependant, les rumeurs les plus infondées circulaient tous les jours en trouvant leur public : il devait bien y en avoir qui accrocherait à celle-là. Des oreilles indiscrètes les écoutaient peut-être : Arthur espérait que tout ce qu'il dirait ne tomberait pas dans l'oreille d'un sourd.
Prenant tout son sérieux à présent qu'il s'était calmé, Arthur exposa sa théorie extrêmement fumeuse :

« Et si la personne qui était avec Lance ce jour-là était un joueur de Quidditch déçu de ne pas pouvoir jouer ? hasarda-t-il. On sait tous que les militants contre les dragons sont assez proches des duellistes illégaux, mais le chef pourrait se cacher chez eux ? Ce serait une super bonne cachette, tellement bonne que personne n'y aurait pensé ! »

Ses yeux brillaient de l'enthousiasme qu'il essayait de retirer à sa voix. Un vrai travail de professionnel. Continuant sur sa lancée, le regard d'Arthur se perdit dans le vide, comme s'il essayait d'aller au bout de son raisonnement.

« Ils se retrouveraient donc au terrain de Quidditch parce que c'est un symbole et que le chef s'y sentirait à l'aise. Ce qui signifie que les duellistes ont peut-être un objectif caché, aider les militants à chasser les dragons de Poudlard ! »

Sentant qu'il risquait d'exagérer si jamais il continuait, Arthur s'arrêta là. La présence de dragons ne lui faisait ni chaud ni froid, et il aurait combattu aussi bien pour que contre eux si cela servait ses intérêts. Mais le chef dont il dessinait le portrait se devait d'avoir des idéaux forts et des méthodes d'action efficaces. Kieran serait plus enclin à le croire ainsi.

« Reste à savoir qui pourrait correspondre à cette description... » conclut Arthur en se demandant à qui Kieran allait penser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
03.05.16 19:37




I am jack's complete lack of surprise



Il lui fallut quelque secondes pour réfléchir, cherchant probablement dans ses souvenir la réponses à toutes mes question. J'essayais de pas avoir l'air trop impatient et sursauta quasiment à sa première réponse. Aprés les cours, c'était déjà suspect, mais ce qui l'était encore plus c'était le fait qu'il demande à Arthy de le raccompagner. C'est vrais que c'est une bonne technique si on veux éviter que quelqu'un d'un peu trop proche de notre planque vienne fouiné pendant notre absence. Je crois qu'on était parti sur une bonne piste là... je fis semblant de pas noter la gêne du petit rouquin. Je crois qu'il essayait de dire que Lance avait pas l'air de s'être envoyé en l'air sur le terrain. Mais il avait un problème avec ce genre de chose un peu perverses et obscène. Fallait voir sa tête le jour ou je lui avait dit à quoi sert vraiment les piercing sur la langue. J'ai crus qu'il s'était étouffé avec son jus de citrouille.. ; du coup j'évite de lui exhiber le mien et je change de sujet quand il faut. Comme maintenant, je lui faisais confiance pour savoir ce que son ami avait l'air de faire ou non et fut convaincu par ses hypothèses.
Même celle du Quidditch et des Militant.

Pourquoi pas après tout?
Arthy semblait convaincu de son idée. C'est vrais que c'était pas bête, même si j'aurais eu tendance à voir un Téméraire à leurs tête plus qu'un Militant. Mais les militants sont effectivement une bonne couverture du coup. Ça ce tenait assez. Puis j'adore trop les histoires de complots et d’alliance secrètes entre clans secret pour rejeter cette hypothèse simplement parce que deux trois détails semblaient bizarre. J'aime quand c'est tordu, et là ça l'était carrément.

« J'adore tes idées. Même si j'espère que les duellistes iront jamais libérer les dragons.. Je suis sélectionné pour la Dragonrun et je les ai vus de prêt ces bestioles là alors .. crois moi.. personne au monde a envie de les voir voltiger tranquillement et nous transformer en kébab.... enfin personne sauf les Militants. Mais ces mec sont des putain d'éco terroriste hippie légèrement siphonné sur les bords. C'est pour ça qu'ils sont cool. Cool mais taré. »


La question c'était de savoir si ce chef serait donc lié aux Militants. Je crois que l'idée était à creuser mais on allait avoir un gros problème. J'ai aucune idée de qui peut être ce chef mystérieux étant donné que je m’intéresse pas du tout à la cause de ces gens là. C'est simple. Je sais même pas qui fait parti de leurs petit club d'ami des dragons. Mon regard ce fixa sur Arthy quelques secondes, songeur et clame pour une fois. Ce qui était assez rare pour le faire remarquer. Mais de temps en temps, du calme et de la réflexion sont simplement de rigueur.

« J'avoue que.. j'sèche un peu.. tu les connais toi les Militant. Je sais juste que la fondatrice c'est une jolie rouquine de Poufsouffle.... Pour le reste je t'avoue que.. Tien mais.... »

J'eus soudainement une illumination. Comme ça. C'était tombé du ciel tel une météorite pour venir s'écraser dans mon crane et y faire exploser tout ce qu'on venait de dire en éclat. Je m'étais tourné vers Arthy lentement, un large sourire aux lèvres.

« Et si le chef des duellistes.. c'était une fille.. tu vois qui c'est .. Heu.. Burnett.. Grande, blonde, Gryffondor.. super paire de nibards et tempérament qui botte des culs rien qu'à la voir... On est parti sur l'idée que c'était un mec.. Mais y'a aussi des filles.. Des filles qui rentre genre carrément bien dans les bottes de caïd nan ? »

J'adorais cette idée aussi .. c'était même carrément une bonne idée. Aprés tout les filles roxxent autant que les mecs, yen a même qui sont carrément badass y'avait cas voir le dernier star wars pour en être convaincu ! Je m'étais mis à sautiller sur place en le regardant, mourant quasiment d'impatience en attendant sa réaction face à ma nouvelle supposition.




codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 110

Date d'inscription : 29/03/2016

Double Compte : I. de Ghulle

Arthur B. White





Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)
03.05.16 23:34

Il avait tout gobé, une fois de plus.
Arthur commençait à douter sérieusement de l'intelligence de Kieran. Lui faire croire à des théories tirées par les cheveux était d'une facilité presque anormale. Et les commentaires du Gryffondor prouvaient qu'il n'avait aucune expérience dans la manipulation. Comme si Arthur, enfin le grand gourou, allait aider les militants à libérer les dragons, au risque de se faire brûler, piétiner ou dévorer ! Il était bien plus logique de se débarrasser d'eux sans risquer sa peau. Enfin, mieux valait ne pas exprimer son avis sur le sujet, après tout, leur chef non plus n'était pas très intelligente et peut-être capable de détruire l'école en ouvrant les cages aux dragons... mais elle était adorable quand même. Comme Kieran, même si parfois, il disait des choses qui le gênaient.
Arthur pensait que Kieran aurait au moins eu quelques noms à lui proposer, mais tout ce qu'il avait à lui donner était qu'il connaissait de vue leur leader, même s'il ne savait peut-être pas qu'elle s'appelait Arya. Si c'était le cas, on pouvait raisonnablement faire porter les soupçons sur elle. Et même si ce n'était pas le cas, elle n'était tout de même pas aussi stupide qu'Arthur le prétendait. Il avait tout de même du mal à la voir comme une candidate potentielle, et il ne connaissait pas assez ses sous-fifres pour en accuser un avec certitude. Voilà qui lui posait un peu problème.

« Hum... » réfléchit Arthur, bien embarrassé.

S'il ne trouvait aucun nom potentiel, il pourrait bien l'avouer, cela ne fragiliserait en rien sa position. Cette faiblesse apparente pouvait même être une occasion d'enquêter sur ces illuminés et peut-être même d'apprendre quelques choses intéressantes sur eux. Ils étaient peut-être en bons termes pour l'instant, mais qui sait, peut-être qu'un jour, la situation serait différente. Mieux valait se préparer en conséquence.
Heureusement, Arthur n'eut pas besoin de refléchir bien longtemps : il n'était pas le seul à avoir des idées « brillantes », ou du moins des idées complètement fantaisistes qui lui traversaient soudain l'esprit. C'était le tour de Kieran de connaître pareille inspiration, et Arthur devait le reconnaître, en la matière, il était plutôt crédible. Si le Gryffondor n'était pas aussi crédule, Arthur aurait presque pu le considérer comme dangereux en cet instant.
Une fille. Voilà une piste qui intéressait totalement Arthur, mais qui était bien difficile à défendre, car la plupart des gens associaient les duels illégaux à un travail d'homme. Et pourtant, une fille à la tête de ce réseau était l'image idéale, et sa féminité pouvait même être la raison pour laquelle elle se cachait. Autant dire qu'Arthur rêvait de faire propager cette rumeur, en qui il se retrouvait un peu, après tout. Pas pour la féminité, mais pour le fait de cacher sa faiblesse, hein.
Kieran voyait les choses un peu autrement, apparemment, et était très intéressé par les formes généreuses de son nouveau suspect – heureusement, Arthur avait atteint son quota de rougeur pour la journée et pu donc éviter de se retrouver avec un visage écarlate, quoiqu'il ne fut pas totalement à l'aise à cause du langage légèrement vulgaire de son ami.

« Une fille... c'est vrai qu'on y a même pas pensé ! » approuva vivement Arthur.

Il espérait qu'en vantant la trouvaille de Kieran, il allait l'inciter à continuer sa pensée. Arthur voyait très bien qui était la Burnett en question. Le genre de personnes qui pouvait facilement l'impressionner, plus par son caractère que son physique avantageux, d'ailleurs. Elle n'aurait fait qu'une bouchée du pauvre petit rouquin, il en était sûr ! Arthur était bien heureux d'avoir une personne subtile comme Lancelot comme second : cela lui paraissait bien plus gérable.

« Burnett ? Mon dieu, elle collerait tellement bien au rôle de chef ! Par contre, elle me fait un petit peu peur, elle n'a pas l'air très fréquentable... »

Au moment même où ces paroles franchissaient les lèvres d'Arthur, le garçon découvrit qu'il avait une idée. Prenant un air inquiet, comme si Burnett était la personne la plus effrayante du monde et qu'il n'avait pas envie de s'approcher trop d'elle, il baissa la voix, essayant de la rendre un peu plus grave – c'est à ce moment-là qu'on se rendait compte qu'il avait bel et bien mué.

« On a beaucoup de pistes et pas beaucoup de résultats, nota Arthur. En plus, il y a vraiment des personnes terrifiantes sur la liste ! Est-ce que ça vaut vraiment le coup de risquer notre vie pour trouver un chef qui va sans doute nous frire aux petits oignons ? On ne devrait pas trouver un autre plan pour démasquer son identité ? »

Bien sûr, il n'avait pas envie que Kieran abandonne les recherches – mais s'il pouvait éviter de l'envoyer enquêter auprès de Burnett, Arthur se sentirait très certainement plus en sécurité. Même s'il avait un peu le sentiment que cette peur que lui inspirait cette demoiselle était un excellent argument pour lui faire porter le chapeau...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: I am jack's complete lack of surprise (Arthur)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Rez-de-Chaussée :: L'horloge-
Sauter vers: