Partagez
 

 Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


Anonymous





Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
27.04.16 11:58

Care of Magical Meeting



ft. Dean Boswell

C'est une très belle journée que voici. Les oiseaux chantent, les fleurs éclosent, c'est un temps parfait pour aller te perdre dehors. C'est ce que tu te disais en profitant de ce que t'offrait l'extérieur. L'odeur du pollen parvenir vers toi grâce à la douce brise du moment, fraîche mais agréable. Cette fraîcheur permet de contrer la chaleur des rayons de l'astre solaire qui se fait de plus en plus présent ses derniers jours. Le beau temps arrive. Tu souris face à ce petit spectacle visuel, mais aussi de ce concert pour tes oreilles : le chant des oiseaux, le grésillement et les bourdonnements des insectes, les conversations éphémères, des bribes, de personnes se baladant non loin de toi. Une danse des couleurs pastels pour ta synesthésie.

Que pouvais-tu donc faire ? C'est ce que tu te demandais en t'étirant sans grâce. Histoire de détendre tes muscles souffrant d'un surplus de révision de ta part. Médicomagie quand tu nous tiens. Tu laisses tes pas choisir ta destination. T'emmenant d'abord vers le parc, habité par quelques personnes voulant profiter du temps des plus agréables. Pour finalement te mener à un endroit bien particulier. Soin des Créatures Magiques. Il est vrai que tu n'es pas passée ici souvent ses derniers jours à cause de tes études, mais maintenant tu es un peu moins occupée donc cela ne sera plus un problème. Tu affiches un fin sourire en riant en peu. Allons s'occuper des créatures, elles en ont peut-être bien besoin te disais-tu gaiement.

Tu rapproches petit à petit de l'endroit avant é finalement l'attendre. Tu prends un des kits laissés pour les élèves afin de soigner les créatures avant d'en vérifier son contenu. Il semble y avoir ce qu'il faut, tu refermes la boîte suite à cette constatation. L'endroit semble plutôt vide, tu peux bien entendre le bruit que font les créatures, mais il ne semble pas y avoir beaucoup de personne. Ou plutôt, il ne semble y avoir personne. Dommage, te dis-tu. Cela aurait été agréable de rencontrer quelqu'un, c'est toujours plaisant de soigner avec une autre personne. Il y a de l'entraide et un double savoir qui n'est pas à ignorer. Cela aurait été sympathique de croiser peut-être Percy, mais tu lui as suffisamment imposé ta présence pour aujourd'hui.

Tu cherches du regard une créature dont tu pourrais t'occuper, mais elles semblent être toutes en bonne état, soignée en bonne et due forme. Tant mieux, c'est ce que tu te dis en voyant ça. Préférant être contente de la chose que de t'en plaindre. Mais dans ta recherche tu tombes sur une chevelure, une tête, tu n'es pas seule au final. D'un rictus aux coins des lèvres, tu t'approches d'un pas presque sautillant vers cet autre soigneur.

Une fois à seulement quelques pas de cette personne, tu le détailles. Il a l'air plutôt jeune, plus jeune que toi en tout cas (même si ton physique est trompeur, toi la cinquième année qui pourrait être confondue pour une première.) Tu vois qu'il est auprès d'un hippogriffe (c'est plutôt rare d'en croiser, en 5 ans tu ne dois en avoir soigner que un ou deux). Tu fixes la créature dans les yeux et te courbes devant elle, les deux gestes à absolument faire pour ne pas s'attaquer à son courroux. Puis tu demandes -non sans quitter des yeux la créature- a l'autre personne :

▬ Hey, besoin d'aide ? Ce n'est pas forcément facile à soigner comme créature.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
28.04.16 0:13

|
Vive le beau temps. Avec un ciel bien bleu, tu peux faire masse de choses : prendre du plaisir dans tes révisions, aller te promener.. trop de banalités auxquelles on accorde pas assez d'attention au quotidien. C'est vrai, ça. Vive les banalités ! Et puis, hourra pour les terrains en plein air, longue vie aux options déjà plus passionnantes que «option mathématiques vulgarisées mention collège londonien», et enfin, un grand merci à ce beau soleil qui m'empêche d'attraper froid.

Les rayons font ressortir les nuances de ton plumage. C'est joli.

Rien de plus honnête qu'un hippogriffe. Regardez-le, ses yeux plissés, sourcils relevés à outrance et la mine quasi-souriante. Ça m'arrive d'avoir des bonnes idées, mais sans son caractère adorable, la journée aurait tout de suite été moins sympa. L'avantage, c'est qu'il me permet de bosser la matière comme prévu à la base, et de profiter du beau soleil en même temps. Une pierre deux coups, côté efficacité, tu peux difficilement faire mieux. Et puis, ces créatures-là, elles ne jugent pas. Un peu à cheval sur les manières certes -c'est drôle car l'hippogriffe est à moitié équidé- mais rien qui ne sorte du train-train de politesse quotidien.

Bref, j'ai bien fais de venir de moi-même. Ça change des cours en groupe, c'est un peu moins linéaire. Même si -avouons-le- je bute un peu sur deux-trois situations caucasses : qu'est-ce qu'il veut ? pourquoi il plie la jambe ? pourquoi il me fixe ? Trop de questions et pas de bouquin à l'horizon. Pas sûr que seuls les compliments fonctionnent pendant les heures qui suivent, mais faut faire avec les moyens du bord.

Et d'un coup, il s'incline. Pourquoi il s'incline ?

Hey, besoin d'aide ? Ce n'est pas forcément facile à soigner comme créature.

Déjà plus compréhensible. Une fille s'approche, inconnue au bataillon. Côté physique, elle a l'air un peu plus jeune que moi, et surtout elle est PETITE ! Moi qui ai quotidiennement l'impression d'être un nain parmi les géants -ces gars à la matière grise convertie en croissance- quand je traverse les couloirs, me voici dans mon élément. C'est triste d'en arriver là.

Tout sourire, je me tourne vers elle, en faisant bien attention à ne pas tourner le dos à notre hippogriffe national. Le soucis, c'est que j'ai oublié son nom, pourtant soigneusement marqué à l'entrée de l'enclos. Mais manque d'informations oblige, j'évite de m'enfuir sans connaître la procédure.

Avec plaisir ! Il est adorable, mais c'est plus «moi» l'élément défaillant dans le duo. Des conseils ? Voir un peu de pratique, ça ne serait pas de refus. Je hoche la tête. Si ça ne te dérange pas.

Je jette un regard furtif à la créature. J'ai gagné des points ? Hein ? Hein ? Je t'ai complimenté, c'est d'ailleurs pas la première fois. J'espère que tu m'aimes bien, avec tous les efforts que je fais. Je reporte mon attention sur la jeune femme, déjà plus proche.

Au passage, moi c'est Dean. Merci de ton temps, il mérite quand même mieux qu'un novice.

Et paf, une autre flatterie. Ni vue ni connue, je n'y aurai pas cru si ce n'était pas moi aux commandes. D'ailleurs, ça doit bien être la seule matière où je me retrouve quasi-désemparé face à un problème. Pas assez de théorie, peut-être.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
28.04.16 1:07

Care of Magical Meeting



ft. Dean Boswell

Du brun et du vert. Plutôt forestier comme teinte, c'est ce que tu te dis en apercevant la teinte du moment de ton interlocuteur, un fin sourire satisfait aux lèvres. Tu hoches de la tête, comme pour lui dire que tu comprenais ce qu'il sous-entendait, mais aussi pour lui dire qu'il faisait bien de 'caresser la bête dans le sens du plumage' va-t-on dire. Au moins une des bases à ne pas expliquer. Tu lui offres un petit sourire avant de lui dire :

▬ Enchantée de faire ta connaissance, Dean. Mon nom est Beauty.

Tu te tournes à nouveau vers l'hippogriffe qui vous fixe plus curieux que méfiant. Tu fais un pas en sa direction, un petit, puis tend légèrement ta main en sa direction. Tu lui demandes à la fois si tu peux t'approcher, mais propose aussi de le faire. C'est comme ça qu'il faut faire avec l’ego de ses animaux fantastiques. Tu vois l'être ailé se reculer un peu, d'un pas, avant de faire deux pas en avant. Il y a de la progression. Tu attends encore un peu, pour voir s'il fera de nouveau une approche de lui-même. Deux pas encore, deux petits pas suffisant pour rencontrer ta main tendue du moins. Tu souris en tentant une initiative, juste poser du bout de tes doigts le haut de la tête de la créature. Elle réagit positivement. Tu te laisses donc poser entièrement ta paume et faire de timide mouvement sur son crâne, dans un sens précis, appris durant les premières années en Soin des Créatures Magiques. Une fois certaine que l'hippogriffe est suffisamment envers vous (ou toi au moins), tu te permets de dire au plus jeune :

▬ C'est comme ça qu'il faut faire en premier lieu. Les hippogriffes sont des créatures très susceptibles et sensibles à la politesse. Quand on en croise une, on la fixe dans les yeux et on se doit de s'incliner devant elle avant de faire quoique ce soit. Après au niveau de l'approche, il n'y a que deux possibilités : qu'elle accepte notre demande de s'approcher d'elle ou bien qu'elle le fasse d'elle même. Pareil pour le premier contact. Son laisser-passer ou de son propre chef.

D'un regard, tu retires doucement ta main et lui proposes d'y tenter lui aussi. La pratique, c'est le plus important dans cette matière après tout. Tu lui ajoutes un petit "et en douceur" juste pour éviter quelques brusqueries malencontreuses (oui, tu n'as pas que croiser des créatures à soigner, y'avait aussi des élèves qui ont fait une gourde sur un point, bah ça arrive à tout le monde après tout). Tu le regardes faire et observes ses gestes sans pour autant le mettre mal à l'aise ou quoi. En plus d'analyser le jeune homme nommé Dean, tu observes aussi l'hippogriffe (nommé Ventus, si ta mémoire est bonne), vérifier de quoi l'animal aurait besoin. Il ne semble pas y avoir de blessures, ce qui est plutôt bon signe. Mais peut-être retirer de la saleté provenant de son dernier vol et 'brosser' son plumage pour dégager les plumes abîmées en douceur. Oui, ça devrait être suffisant. Tu commences à sortir ce qu'il faut provenant du kit : un chiffon, une éponge, une petite bassine, un fine pince (limite si ce n'est pas une pince à épiler) et des gants d'une matière dont tu ne saurais le nom, mais donc tu sais très pratique pour lisser les plumages d'un passage de la main. Pratique non ?  

Tu reportes finalement vers le plus jeune. Alors, comment est-ce qu'il se débrouille, le Dean ?  

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
28.04.16 2:17

|
Beauty ? Pas commun comme nom, mais pas usurpé non plus. Après une valse silencieuse avec l'hippogriffe, elle achève son propos par quelques conseils un brin protocolaires, mais toujours bons à retenir. En soi, ces choses-là, on les apprend rapidement dans les cours théoriques, un peu comme un ciment d'apprentissage sans lequel la progression se montre maladive. C'est le genre de détails auxquels j'ai pour usage de porter attention, donc ça ne me pose pas de soucis particuliers. Par contre, difficile d'en dire autant pour d'autres élèves de troisième année.

Pour les salutations, ça a déjà été fait. Je me masse la nuque. Donc, si j'ai bien compris.. J'inspire un bon coup. Etape une, je m'avance «en douceur», histoire de marquer mon intention. Etape deux, j'observe sa réaction, voir si ça lui convient ou pas. Etape trois, j'ai de la chance s'il s'approche, sinon je dois répéter l'opération sans le brusquer. Plus ou moins.

C'est grossièrement résumé, mais c'est l'idée. Penser à voix haute, c'est un bon moyen mémo-technique. Beauty me regarde, et je n'ai plus qu'à me lancer. D'un sens, je ne joue pas ma vie, mais plutôt ma fierté sur ce coup. Je dégage mon stress d'un bon coup de «wingardum reprends-toi» et j'avance en direction de l'hippogriffe à pas feutrés, un léger sourire crispé en coin. Je m'arrête net, voyant un prompt changement dans son regard. Il m'observe, comme un ami ou une proie j'en sais rien, mais dans tous les cas, il me lâche pas des yeux.

▬ Je ne veux pas te mettre la pression. Promis.

Miracle, il s'approche de quelques pas. Je le regarde faire, cent fois reconnaissant. Plus de stress depuis un bon moment, mais pas mal de spéculation sur la façon dont je dois aborder la chose. Voilà une bonne dizaine de minutes que je me repasse le scénario en boucle, et jusqu'ici, tout se passe -ou presque- comme prévu. Manque plus que le moment fatidique, celui du contact. Ça aura été les politesses les plus longues de toute ma vie.

J'avance d'un unique pas, prudent.

«En douceur» dit-on..

Pendant un bref instant, son crâne se heurte doucement à ma paume. C'était long, mais ça valait la peine d'être tenté. C'est pas mal pour un premier contact, et bien qu'il n'ait pas tardé à reculer sa tête pour reprendre un peu de hauteur -pas compliqué j'ai envie de dire- sur ma personne, le bougre a réussi à me décrocher un beau sourire. Je décale mon regard vers Beauty, l'air satisfait.

Pas trop ratée comme tentative ?

C'est un peu la foire au «haut-les-mains!» dans l'enclos, donc je reste prudent. Un œil gardé sur l'hippogriffe, je retourne auprès de mon instructrice pour attester de mes efforts. C'était pas si terrible que ça, alors plus qu'à passer à l'étape suivante.

Qu'est-ce que tu en penses ? Je penche la tête. On peut continuer sur notre lancée, ou il y a des choses à corriger ? D'ailleurs.. Je m'approche à portée de chuchotement. C'est quoi son.. nom ? J'ai pas eu l'occasion de m'en rappeler, et pas sûr que les pronoms personnels lui plaisent plus longtemps.

Je joint les mains, la mine un peu coupable.

Désolé, en général ma mémoire est meilleure que ça.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
28.04.16 11:26

Care of Magical Meeting



ft. Dean Boswell

C'est plutôt un bon début, te disais-tu avec satisfaction. Ton sourire ne quitte jamais ton visage pendant que tu te ressasses ce que tu as vu, et dénotes quelques éléments qui pourraient être gênants à l'avenir. Dean avait vraiment bien fait comme approche et connaissait déjà les bases qui sont les salutations et politesses envers les hippogriffes. C'est déjà très bien, si tu te fies à l'idée de l'année dont il pouvait être. 3eme environs, c'est ce que tu penses. Trop expérimenté pour un 1er année en tout cas, limite bien plus qu'un 2eme. Après peut-être qu'il est un 4eme mais tu en doutes pas peu. Bref. Tu lui fais part de tes observations, avec franchise, sinon ce n'est pas toi.

▬ Pour l'instant tu t'es bien débrouillé, mais il y aurait peut-être un petit -tout petit- quelque chose à travailler. Ce quelque chose est : détend toi un peu ! Si tu te retrouves à être mal à l'aise, tendu où je ne sais quoi face à une créature, ce n'est pas bon. Elles sentent ce genre de chose mais ne sauraient pas forcément l'interpréter. Elles pourraient que ton état vient d'une envie de porter préjudice ou quoi. Ou tout simplement les mettre elle aussi mal à l'aise. Faut avoir l'esprit tranquille quand on souhaite s'occupe d'autrui, car les risques de louper sous l'anxiété n'est pas à mettre de côté ! Mais sinon tu te d'ère bouilles vraiment bien, vraiment.  

Tu allais lui répondre pour ce qui est du nom de l'hippogriffe, mais d'un coup, tu doutes. Cela fait après tout 2 ans que tu n'as pas croisé ce genre de créature, donc cela peut très bien être une autre créature. Elles vont et elles viennent après tout. Tu fixes la créature qui avait encore les yeux rivés sur Dean, avant de tenter ta chance en lâchant un petit 'Ventus ?' dans l'attente d'une réaction. De voir si la créature s'identifiait ou non de ce nom. Et cela semblait être le cas, vu que son attention s'était directement portée sur toi. Tu soupires de soulagement avant de répondre au plus jeune :

▬ Ventus... Il s'appelle Ventus. Et ne t'en fais pas, moi même j'ai eu des doutes d'avoir face à moi le même hippogriffe s'il y a 2 ans ou non. Les créatures ici sont libres de rester ou de s'en aller, après tout.

... Bien. D'après toi, de quoi Ventus aurait/pourrait avoir besoin comme soin ? Je te laisse examiner et juger.


Tu allais lui dire "Prend ton temp", mais ce serait une mauvaise idée. Et une mauvaise habitude à donner. Prendre son temps quand il y a des chances de blessures, ce n'est pas la meilleure des choses à faire. Il faut savoir faire vite et bien. C'est ce qu'on te fait infiniment comprendre en Médicomagie. Une seconde, un centimètre, un souffle, un détail. Tous ça peut sauver, préserver une fonction voir même une vie. C'est stressant, mais une fois l'acte fait et réussi. La fierté et la joie sont là.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
28.04.16 22:37

|
Ça se voyait tant que ça ? Je force une moue. J'étais pas très à l'aise sur le coup, mais ça va mieux.

J'ai le nom de l'hippogriffe et les compliments de la demoiselle. Fantastique. La première étape franchie avec succès, on passe donc à la seconde : les soins scrupuleux sur la dite créature magique. La procédure démarre par la classique inspection du spécimen, histoire de voir si le gaillard est en forme ou si il y a bien des choses à corriger. C'est déjà un peu plus simple que l'approche vu que -en règle générale- il y a juste à suivre les instructions dictées pendant les cours généraux pour faire l'état des lieux. Du coup, ma camarade me laisse le soin de juger personnellement si Ventus a besoin de la moindre attention de notre part.

Déjà, il me semble qu'il faut le brosser et lisser ses plumes quand il rejoint l'enclos, mais ça passe après. Donc.. Je pivote autour de la créature. Logiquement, il faut vérifier de la tête à la croupe.

J'inspecte machinalement la bête, concentré sur les détails qui pourraient m'échapper. Globalement, Ventus a l'air en très bonne santé et ne présente aucune bavure à corriger. En revanche, ça doit faire un bon moment qu'il ne s'est pas laissé soigner, vu son aspect plus terreux qu'autre chose. Le tour terminé, je lui offre un joli sourire. Comme moi, le gars est bien plus détendu qu'à l'origine, et s'autorise même des petits à-coups de bec pour attirer notre attention. Ouais, moi aussi je t’emmènerais bien à Serdaigle pour qu'on devienne les meilleurs amis du monde, mais c'est un peu compliqué.

▬ J'ai bien vérifié, rien de spécial. A priori, ça fait un bail qu'il n'a pas été soigné, donc le mieux serait de curer ses sabots, de le brosser et de le lisser, de vérifier si il n'a pas d'insecte parasite et d'aiguiser ses serres, si vraiment il a envie. Je la regarde. Ah ! Tu as sortie la plupart des outils, super. Tu peux juste me donner le cure-pied ? Si il n'y est pas, j'irai le chercher à l'entrepôt, ne te tracasse pas.

J'en profite pour lancer la conversation.

Au passage, tu es en quelle année, Beauty ? J'ai beau essayer de deviner, j'y arrive pas.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
29.04.16 23:00

Care of Magical Meeting



ft. Dean Boswell

Dean vérifie Ventus sous tous les angles, de la tête aux sabots. Tu remarques avec un fin sourire qu'il est plus détendu, détendant aussi l'hippogriffe qui se permet des familiarités avec vous. Ca, cela veut dire que le tour est joué, vous pouvez vous en occuper sans soucis, sans crainte venant de la fière créature ailée. Tu hoches de la tête devant l'évaluation qu'il a faite de l'état de l'animal et de ses besoins au niveau des soins, comme pour valider ses dires. Tu te retiens de lui taper dans le dos en guise de félicitation (en comptant aussi ta manie à ne pas savoir gérer ta force), car bien trop familier. Donc tu te contentes d'applaudir joyeusement de petits mais vifs 'clap-clap'. Comme une enfant en somme.

Juste après tu te mets à chercher ce qu'il te demandait et -par chance- tu as ce qu'il te demande dans le kit. Tu le lui tends donc, avant de lui montrer la bassine, l'éponge et le chiffon, avec un regard et des gestes qui font bien comprendre le 'tu permets que je m'occupe de ça ?' Tu es toi aussi venu pour t'occuper des créatures, tu n'allais pas lui laisser faire tout le travail. Surtout que dans tes souvenirs, Ventus était plutôt du genre impatient. Plus vite le travail est fait, plus facile il sera. Autant être à deux là-dessus.  

Mais en somme, tu le fais qu'importe sa réponse. Sinon il risque bien d'avoir du mal face à un hippogriffe qui n'en peut plus d'attendre. Et puis, s'il rouspète, tu pourras toujours lui expliquer la raison qu'il fait qu'il n'a pas le choix. Tu remplis la bassine d'eau et une petite touche d'essence de plante quelconque (pour remplacer le savon par un produit bien plus naturel en somme) et y trempe l'éponge pour t'atteler à ta besogne. Tu entends soudain la question de Dean. Ton année ? C'est vrai que tu ne fais pas du tout ton âge, on te confondant souvent avec des 2ème-3ème années, si ce n'est 1ère année même. Mais pourtant tu ris, tu ris à cause de l'habitude sûrement. Un rire qui ne sonne en aucun cas moqueur ou quoi. Tu continues ce que tu était en train de faire durant quelques secondes avant de lui répondre, amusée :

▬ Je suis en 5ème année, en Médicomagie si tu tiens à le savoir -cela ne se voit pas trop, n'est-ce pas- ? Toi... J'imagine que tu dois être vers les 3ème-4ème année, ou bien un 2ème année fort avancé dans le programme, au choix.

Après avoir répondu à cela, tu continues -voir finis- de laver Ventus à l'éponge. Avant de te lancer au rinçage au chiffon trempe, tu décides de continuer sur l'interrogatoire mutuel par un :

▬ Et sinon, tu comptes faire quoi après les B.U.S.E. ? Tu chercheras un travail ? Ou bien tu te tenteras au A.S.P.I.C. ? Si c'est le cas, je suis bien curieuse de savoir la spécialisation que tu souhaiterais prendre !

Ta curiosité est de retour face à cette nouvelle connaissance que tu viens de te faire.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
01.05.16 22:55

|
La conversation s'est bien amorcée. Tant mieux. Je saisis la brosse et je me met à l'ouvrage. Ventus se laisse faire, habitué au doux traitement qu'on lui inflige. C'est dans ce genre de situation que j'aimerais VRAIMENT être un hippogriffe. C'est vrai, ça ! On s'occupe de toi, on te brosse et on te nourrit à longueur de journée, et tu trouves quand même le moyen de snober les élèves que tu n'aimes pas. Si c'est pas la belle vie, je vois pas à quoi ça peut ressembler. M'enfin, toutes les créatures magiques ne sont pas non plus aussi majestueuses que ce bougre. Par exemple, les sombrals ? Même si ce n'est pas tout à fais vrai, ils font plus décharnés qu'autre chose, puis ils n'ont pas le soucis de la notoriété comme mon ami à plumes.

Côté Beauty, j'en apprend plus sur elle. Mes hypothèses quant à son année étaient quasi-exactes. A trois années près. En tout cas, je suis ravi d'apprendre qu'elle est de la section Médicomagie ! Je m'étais promis de discuter avec des gens de là-bas, histoire d'en savoir plus sur ce qu'ils y font. Pas question d'y entrer moi-même, mais un peu de curiosité n'a jamais tué personne. Et puis le domaine médical, ça fait tourner le monde, pas vrai ? Plus ou moins.

Cinquième ? J'étais pas loin. Bien vu, en tout cas. Je suis en troisième année. Je souris. Pour le côté examens, je compte pousser jusqu'aux M.I.S.S, vu que je vise le département des mystères. Du coup, comme tu te doutes, je vais choisir occultisme et manger une formation probablement aussi longue que la tienne. J'attaque le curage des sabots. Par contre, je devrais sûrement changer d'option. C'est-à-dire qu'ils ont ce cours en occultisme.. «Les sortilèges et leurs secrets» ? J'ai trop le goût des mystères pour rater cette occasion, mais ça m'oblige à lâcher les soins. A moins qu'on puisse cumuler deux options ? Ça serait parfait.

Je passe à l'autre sabot. Ventus a l'air de prendre son pied, haha. Que c'est drôle. Je suis lancé dans la conversation, alors j'en profite pour en demander davantage sur ma camarade. C'est le moment parfait pour attaquer le vif du sujet.

Et pour toi ? C'est comment, la médicomagie ? Je n'ai pas vraiment hésité, côté cursus, mais.. La médecine magique, ça a un sacré charme. En plus, vu comment tu te débrouilles ici, tu dois être plutôt douée dans ce que tu fais. L'hippogriffe lâche un soupir bienheureux. Pas vrai ?

Ça peut paraître ironique, mais j'y vais calmement sur les questions. Beauty a l'air assez douce, comme personne. Pas question de la brusquer, même si -à priori- j'en sais  encore assez peu sur elle. Parfait, c'est le moment d'apprendre. Côté soins, je suis à l'aise. Après tout, je n'ai qu'à mettre en pratique la théorie des cours précédents, et improviser pour le reste.

D'ailleurs, tu as une idée de ce que tu veux faire après Poudlard, ou pas du tout ?

Je suis plutôt doué pour ça.

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
04.05.16 9:46

Care of Magical Meeting



ft. Dean Boswell

Occultisme donc... C'est ce que tu te disais en commencent à rincer Ventus avec le chiffon trempe. Tu le fais plus vigoureusement cette fois-ci, pour bien enlever les excès de l'essence de plante. Tu peux te permettre cela vu le robuste des hippogriffes, mettre un petit peu de ta force serait l'équivalant de passe d'un frôlement à un simple toucher pour eux. Bref. Occultisme, te disais-tu. Qui connaissais-tu déjà dans cette option ? Tu réfléchis. Et plus tu réfléchis plus ta mine se fait plus crispée. Serait-ce parce que la seule personne que tu connais dans cette discipline est Demeter ? Peut-être. Vu votre relation... Tout sauf amicale. Ou encore peut-être, parce que tu repenses à ton premier cours d'initiation à l'Occultisme avec le Professeur Crawley ? Sûrement. Tu as failli y passer avec son Inferi ! Malgré la discrète grimace, tu te retiens de dire ce que tu penses. Ce n'est que lié à ton expérience personnelle. Il se peut fortement que Dean se débrouille bien mieux que toi pour ça. Réprimant ton sourire crispé par celui que tu as d'habitude (après un petit rire nerveux), puis te permets tout de même de répondre à ses questions :.

▬ Tu peux très bien prendre plusieurs options, mais il faut juste que tu saches te débrouiller si tu en prends plus que tu ne peux. Après, tu n'es pas obligé de le prendre en option pour venir ici et prodiguer des soins. Tu peux très bien le faire comme passe-temps, va-t-on dire. C'est plus ou moins mon cas. Je n'ai plus cette option, mais je continue à venir ici dès que j'ai le temps, comme maintenant. Hé hé~

Tu continues à rincer, non-sans caresser la bête ailée pour la distraire d'une chose. De se sécher d'elle-même, comme grand nombre de créature, et ainsi vous éclabousser de gouttelettes. Non pas que tu crains d'être mouillée ou quoi. Ça tu t'en fiches. Mais ce serait plutôt qu'elle s'excite plus vite après ça, ce qui serait dure de prodiguer les derniers soins ou encore que Dean finisse les sabots. Et puis Ventus semble aimer ça, donc une pierre, deux-coups.

▬ Sinon. La Médicomagie est sympa, très intéressante. Mais assez dure pour une pas-douée des études comme moi. Je travaille et révise beaucoup pour arriver à de bons résultats dans cette discipline. Mais après j'ai tendance à délaisser d'autres matières donc autant je pourrais avoir des Optimals à une matière, autant je peux avoir un Troll dans une autre. Pas très équilibrée hu ?

... Ce que je veux faire après Poudlard ? Je... Ne sais pas vraiment. Je pense que le Monde Magique n'est pas mon futur, j'aime ce monde, vraiment. Mais je reste une Née-moldue qui n'est pas forcément bien accepté ici... Et puis je ne peux décidément pas abandonner ma famille (des moldus à 100% tu vois). Enfin je ne sais pas du tout. Je ne sais même pas si je ferais mon futur ici ou bien chez moi, chez les Moldus. Hé hé... Et toi ? Des projets, mon grand~ ?


Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]
09.05.16 20:06

|
Ah ? Je pensais que tu avais encore l'option ! En tout cas, c'est gentil de prendre de ton temps libre pour t'occuper d'eux. Je souris. Tu es attentionnée, ça doit leur faire plaisir de te revoir. Je marmonne. Bonne idée.. je me demande si je devrais faire la même chose..

Je range les outils.

On verra !

C'est terminé de mon côté. J'ai plutôt intérêt à remercier mille fois Beauty de m'avoir filé un coup de main, ça semblait un peu compromis pour faire une séance parfaite. En plus, Ventus m'a l'air plus gai qu'au départ. Comme quoi ! On s'est apparemment assez bien débrouillés pour le rendre heureux, et si il est satisfait de cette session de soins, alors c'est tout ce qui compte. Mission accomplie, je crois.

Par contre, pas question de lâcher la conversation.

Sinon, ça existe encore, les gens qui discriminent les nés-moldus ? Je roule des yeux. C'est triste d'être fermé à ce point.

En réalité, ça ne m'étonne pas. Qu'on le veuille ou non, il y a plus de boulets dans le monde magique que de gens sérieux, alors ceux qui discriminent les autres en raison de leur sang ? Je n'en parle même pas. L'histoire n'apprend rien à personne, c'est pas nouveau.

Après, pour ton avenir, il doit bien y avoir un moyen de concilier les deux. Faire ce qu'on aime ou rester auprès de sa famille ? Chacun est trop important pour ne pas chercher la jointure. L'essentiel, c'est de ne pas regretter sa décision plus tard. Je marque une pause. Du moins, c'est ce que je pense.

J'en reviens à moi.

Euh. A part faire Langue-de-plomb ? Je n'y ai pas pensé. C'est bancal, égoïste et peut-être un peu simplet, mais mon but se résume à rembarrer les ignares qui critiquent ma famille en réussissant ma vie. Je ris. Ça n'a rien de bien original. De toute façon, il y a des mauvaises langues partout. Il ne faut pas s'empêcher de vivre pour ces gens-ci, mais plutôt vivre pleinement en leur prouvant qu'ils ont tort.

Je contourne Ventus.

Et surtout sourire. C'est important.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Care of Magical Meeting [Feat. Dean Boswell]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: