Partagez
 

 ♒ It always comes in waves [Kieran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


Invité


Anonymous





♒ It always comes in waves [Kieran]
04.07.16 16:44

It comes in waves



Après mon arrivée dans le bungalow, je m’étais rapidement décidé de quelle était la première chose et surtout la chose la plus importante à faire. Après m’être tartiné de crème solaire indice 50, j’avais abandonné ma chemise, mes tong et mon sac à dos sous mon lit. J’avais laissé mes lunettes de soleil. En gros, je n’avais pas grand chose. Armé uniquement de mon maillot de bain, de mes lunettes de natation et de ma baguette enveloppée dans un sachet hermétique et fourrée dans les larges poches de mon maillot (car oui, un sorcier n’abandonne jamais sa baguette, dieu sait qui pouvait juste rentrer dans le bungalow et me la piquer).

J’étais là, les pieds dans le sable, face au grand et majestueux océan. Les flots bleus étincelaient sous la lumière du soleil. Il y avait quelque chose dans l’air, un parfum d’aventure, des embruns aquatiques et exotiques. Je n’hésitais pas une seule seconde. Je m’élançais, mes pieds s’enfonçant pas plus de quelques secondes dans le sable chaud, courant pour être finalement réunis avec mon vieil ami, l’océan. L’eau me parut glacée au début mais n’arrêta pas ma course du moins pas jusqu’à ce qu’elle atteigne la moitié supérieure de mon torse. Le choc avec l’eau était vivifiant, la force avec laquelle les vagues me frappait, enivrante.. J’éclatais de rire. Je me sentais...tellement bien, tellement...énergique. Comme un poisson dans l’eau. Je passais immédiatement la tête sous l’eau, ouvrant la bouche pour goûter et ensuite recracher l’eau salée. Hmm… C’était délicieux. Sentir l’eau fraîche envelopper mon corps et le courant marin le secouer.  Je sortais la tête de l’eau et la secouais, passant ma main dans mes cheveux pour les tirer en arrière. Petit moment de stress quand je voyais le sachet hermétique plein d’air flotter à côté de moi. Je le récupérais pour le coller carrément dans mon maillot bermuda, contre ma cuisse. Voilà.

Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire. J’avais vraiment l’impression d’être...à ma place. Comme si j’appartenais à l’océan. Je nageais un peu, mais pas trop loin. Sans mes lunettes de vues, je voyais assez flou vers l’extérieur. Alors, je me laissais flotter, emporté par le courant, sur le dos, le visage vers le ciel, les yeux fermés.

C’était parfait.

@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
04.07.16 21:53




♒ It always comes in waves



On y était, le tout c'était d'en profiter maintenant. Je savais pas tellement ce que ça allait donner cette chambre mais j'étais tellement motivé qu'ils allaient forcément finir par être irradier par cette bonne humeur. Sinon je vais tellement les faire chier qu'ils supplieront le directeur de rentrer chez eux et ça fera plus de place pour moi. Je suis gagnant quoi qu'il arrive ! Bon j'étais peut être un peu déçus de pas être avec mes amis, quoi qu'Arty relevait assez le niveau même si on était pas tellement « amis », je crois que le mots « potes » était plus approprié, et encore, mais moi je le voyais comme ça et je pense que ce séjour allait nous rapprocher. Du moins j'espère. J'avais des espoir plein la tête et une irrésistible envie d'aller dehors pour profiter au max de cette île et de tout ce qu'elle pouvait nous offrir. Sans attendre une seconde de plus, je finissais de déballer mes affaires et tout installer dans mon coin. Quoi que vus le peu de place qu'on avait la moitié des affaires étaient resté dans les valises. J'y avait disparu une ou deux fois, enfouissant carrément la moitié de mon corps à l’intérieur de la valise pour y chopper de quoi aller à la plage. Serviette, short de bain, mon préféré, le ecko bad board noir, ça fera l'affaire pour aujourd'hui, le reste attendra demain. Il me fallut deux seconde dans la salle de bain pour me changé et j'étais parti, j'avais bien évidement pris soin de retirer mes lentilles de contacte. Je me souvient encore de cette fois ou Aili m'avait envoyé de l'eau sablé dans la gueule. L'enfer pour les yeux pendant trois jours, hors de question de me priver de la moindre petite seconde de plaisir même si je voyais un peu flou comme ça. Plisser les yeux comme un con ça a aussi son charme.

Direction la plage. Je veux être le premier à mettre les pieds dans l'eau. L'idée d'aller traîner Aili me traversa l'esprit avant que je me souvienne qu'il allait falloir que je négocie avec elle pour qu'elle sorte et ne fasse pas la sieste tranquille dans son bungalow.. ouais, c'était fatiguant et moi je voulais profiter de cette mer, tout de suite. Enfin, il me manquait juste la crème solaire.. parce que je voulais pas grillé comme une écrevisse même si les vacances avec 'Pa et sa copine m'avaient bien bronzé fallait quand même faire gaffe, surtout que j'avais mon tatouage maintenant. Un magnifique le long de la colonne, géométrique et abstrait. Ça et mon piercing industrial. Tout ce que j'aimais. Les premiers mois fallait y faire attention, c'était primordiale. J'y mettais donc la dose même si ce badigeonner dans le dos c'était compliqué. Une fois blanc de crème, je pris la direction de la plage, courant dans le sable comme un gamin qui veux faire la course. Sauf que j'étais seul, mais je serais le premier dans l'eau ! Ou du moins je l'espérais.

Je vis une masse bleu en face de moi qui faisait le poisson mort en ce laissant emporter. Du moins une tignasse en tout cas. Je le reconnaissais entre mille même si j'y voyait pas très clair. J'arrive pas à croire que je me faisait grillé l'exclusivité par Rief ! Il aurait due être en train de lire un truc dans sa chambre ou je sais pas quoi. Quoi que c'était quand même très cliché je m'en rendait compte. Rien que pour me faire pardonné de cette idée naze je m'étais dirigé vers lui en souriant, entrant dans l'eau progressivement jusqu'à être assez proche de lui pour lui crier quelques mots.

« Tu fais trés bien la branche morte ! J'suis impressionné, tu t’entraîne à faire la bouée au cas ou quelqu'un se noie ? »

Lentement j'avançais jusqu'à plonger un coup dans l'eau et remonter en secouant ma tignasse rouge. C'était frais mais ça faisait du bien. Vraiment c'était parfait, surtout si j'avais Rief à taquiner.



codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
05.07.16 12:41

♒ It always comes in waves



Je me laissais porter par les flots, insouciant. L’océan, l’eau en général m’apportait à la fois un calme, un réconfort mais aussi de l’énergie. Peut-être était-ce à cause de mon nom, à cause d’une autre vie. Peut-être que j’aurai dû être un poisson. Ou peut-être que c’était des restes du sentiment que l’on a en tant que bébé baignant dans le liquide amniotique.  Mais dans l’eau, je me sentais dans mon élément. Je me sentais complet. Les vagues et le son de l’eau qui frappe contre mon corps ressemble à de la musique à mes oreilles. D’ailleurs, la musique, ce n’est jamais que des vagues d’air.  Les bras ouverts en croix, le bout des doigts dans l’eau je laissais mon corps se balade au rythme des vagues les yeux fermés. Jusqu’à ce que j’entende une voix. Je me redressais immédiatement en position debout pour flotter.

C’était Kieran. Il n’avait pas tellement eu le temps de changer, toujours pareil à lui même avec ses piercings. Il avait eu 18 ans récemment, un grand passage. Mais je ne sais pas, même si le je voyais là, avec sa taille et sa carrure, comme la mienne, adulte, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à lui comme le gamin immature qui faisait des conneries au château. Le gamin immature que j’avais appris à apprécier, comme un ami. Même si je ne le montrais pas forcément. Je lui adressais un large sourire.

« Hey Kieran !»

Il était encore loin de moi, près du rivage, là où on avait encore pied. Je le voyais flou, mais c’était bien lui. J’attendais un peu avant de coller mes lunettes de natation sur mes yeux et plonger pour le rejoindre en mode sous-marin pour émerger près de lui. Je remontais mes lunettes sur mon front, passant une main sur mon visage pour me frotter les yeux. J’ai toujours vécu près de l’eau. J’ai toujours été un excellent nageur. Et croyez moi que l’océan atlantique, c’est une autre paire de manche que le pacifique.

«C’est génial que tu sois là. Je t’avais bien dit que ça s’arrangerait avec ton père ! »

Je m’en doutais un peu, si Aileas venait il n’y avait pas de raison que la tornade rousse ne suive pas. Au moins cela voulait dire qu’il s’était réconcilié avec son père et qu’il pouvait partir en vacances. Kieran s’en voudrait s’il avait manqué ça. reprenais mon souffle avant d’ajouter rapidement, avec enthousiasme tout en sautillant dans l’eau, incapable de rester en place.

« Cet endroit est trooop bien ! Y a tellement de choses à faire que je ne sais pas par où commencer. Explorer l’île probablement. Ca serait tellement cool ! »

Je m’arrêtais avant de me tourner vers lui. C’est vrai que j’étais tellement surexcité que je ne tenais pas en place et ça c’était pas quelque chose qu’il devait avoir l’habitude de voir. Mais c’était les vacances, on se retrouvait dans un endroit inconnu, exotique, avec tant de choses à explorer. Vous vous attendiez à quoi ?

«Alors ? Avec qui tu es groupé ?! Moi je suis avec ta soeur, un première année et Bastia Sengel. »


@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
05.07.16 13:34




♒ It always comes in waves



Il se redressa en plissant un peu les yeux pour me regarder. Il avait l'air content de me voir, ou juste pas spécialement embêté par ma présence mais ça me faisait quand même plaisir. Je lui fais mon grand sourire amusé avant de le voir disparaître dans l'eau. Je crois. Je ne voyais plus sa silhouette parmi les vagues et due plisser un peu les yeux pour le voir remonter à la surface plus proche de moi. Un vrais poisson ! Il frétillait autour de moi, les yeux remplis d'étoiles et une certaine impatience qu'il avait du mal à cacher. C'est la première fois que je le voyais comme ça je crois, j'en restais un moment un peu surpris et détailla son visage en plissant les yeux simplement pour être certain que je me trouvais bien en face de Rief Irving et pas un sosie parfait. Mais c'était bien et lui et je crois que les vacances lui allaient à merveille. Je vais sûrement pas me plaindre de le voir sous ce nouveau jour, c'est pas à Poudlard qu'il aurait eu ce sourire et cette énergie débordante, on était loin du préfet un peu coincé qui affectionnait le mot ordre et discipline. C'est pas plus mal qu'il ai laissé ça là bas dans le froid de l’Angleterre. Je l'aimais bien en temps normal mais là tout de suite c'était encore mieux.

Je restais à sourire comme un idiot devant un Rief redevenu gamin quelques secondes. J'étais content d'être ici et j'avais même réussit à oublier les raison de notre présence dans cette île paradisiaque jusqu'à ce que Rief en parle. C'est soudain et ça allait certainement pas me gâcher ce début de vacance.

« Oula .. évitons les sujets qui fâchent hein on vient d'arriver. »

J'en riais un peu simplement pour pas lui donner l'impression qu'il venait de faire une boulette. Ce qui était un peu le cas mais ça il en savait rien et c'était bien comme ça. Ce début de vacance avait un goût de trahison c'est vrais, heureusement le soleil et la mer bleu avaient réussit à effacer ce sentiment. Puis on était là avec tout le monde alors c'était plutôt super sympa. En faite j'avais pas hâte de rentrer. Rester ici pour toujours c'était bien. Tout ça commençait un peu à m'embrouiller la tête, un plongeons sous l'eau avait suffit à tout balayer.
C'était mieux.
Je préférais imaginer ce qu'on pouvait trouver sur cette île, des trésor, des merveilles. C'était bien plus enthousiasmant que l'ombre d'une belle mère qui plane sur des vacances de familles. La plage et les potes, ça tombait à merveille même s'ils partageaient pas mon bungalow. Je fis de grand yeux rond quand il cita ses camarades. Pourquoi lui il était avec Aili au juste ? J'en aurait gonflé mes joue en boudant jalousement la situation mais c'était pas sa faute. Mais c'est quand même pas juste..

« Moi j'suis avec.. heu..Lawliet... et .. Northrop... tu les connais nan ils sont préfets. Puis y'a Arthur White aussi, heureusement qu'il est là, on s'entend pas trop mal tout les deux.. j'suis même pas avec des gryffondor.. Pourquoi toi t'es avec des serdaigles, c'est pas juste... »

Bon c'était plus fort que moi. Je fis une mine boudeuse avant d'étirer un sourire sur mes lèvres. Heureusement qu'on était plutôt libre de faire ce qu'on voulait ici et pas coincé dans les bungalow pour la durée entière des vacances. Je crois que j'en aurait enfermé un dans ma valise sinon. Mon regard ce reporta sur la plage et le reste de l’île, c'était plutôt grand ici, très grand même, je me demandais ce qui ce cachait plus au cœur de la foret. J'aurais aimé être un oiseau pour pouvoir tout voir d'un battement d'aile, heureusement qu'on avait toutes les vacances pour tout découvrir de ce paradis.

« Tu crois que c'est grand ? Ça a l'air mais on voit pas trop.. Je me demande s'ils ont prévue de nous faire faire une visite ou.. si on peut aller découvrir nous même ce que cache cette île. »

Ça donnait carrément envie d'aller à l'aventure. Un peu comme dans toutes ces émission de survie ou on lâche des gens sur une île tropical, sauf que la on avait un lit et trois repas par jours.. Alors franchement je me demande ce qu'on attendait pour partir à la conquête de ce nouveau monde. J'en trépignais d'impatience moi aussi et quelque chose me disait que c'était pas Rief qu'allait me retenir cette fois ci.



codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
06.07.16 13:30

♒ It always comes in waves



Kieran Nails était le gryffondor qui traînait toujours dans mes pattes à Poudlard. Cependant avec le temps j’avais appris à le connaître et j’avais l’impression que notre relation avait un peu évolué. Nous étions plus proches. De toute façon il me semblait difficile de rester distant avec quelqu’un comme lui. Il était comme un gros aimant : on se retrouvait collé ou repoussé mais rarement entre les deux. Alors j’étais sincèrement content de le voir. Avec quelqu’un comme lui au moins j’aurai un compagnon qui ne passerait pas ses vacances à faire la crêpes sur la plage pour améliorer son bronzage. En tout cas sa présence ici augurait de bonne nouvelles pour lui puisque je présumais qu’il s’était réconcilié avec son père et qu’il semblait se sentir mieux. Apparemment ce n’était pas le cas. Un peu déçu et honteux d’avoir susciter ce genre de réaction, le genre qui pouvait le mettre de mauvaise humeur et ruiner ses vacances, je me contentais de dire en perdant mon sourire un instant.

« Oh….okay. Désolé.»

Il semblait en rigoler mais c’était plutôt clair. On n’en parle pas point. J’essaierai de m’en souvenir et de lui sortir ces idées noires de la tête. Alors il m’expliqua avec qui il se trouvait avec deux préfets Anton et Rosabel ainsi qu’une autre de mes camarades de serdaigle. Le pauvre. Comparé à lui j’avais eu une chance inouïe. Je rigolais un peu.

«Ahaha ! Avec Northrop. Je suis sûre qu’elle doit être enchantée de partager son bungalow avec des sangs-mêlés et des nés moldus ~ »

Rosabel faisait partie de ce genre de personnes, comme Démeter, de ces gens difficiles à aimer. Au moins Bastia ne semblait pas leur ressembler, du moins à première vue. Peut-être qu’elle pensait pareil mais qu’elle ne le disait pas. Au moins elle savait être politiquement correcte.

« Et t’en fais pas pour les préfets, on ne peut pas enlever de points. La coupe est terminée.»

Du coup pour Kieran ça devait vouloir dire quelque chose comme “ tous les coups sont permis”. Et si pour moi faire des conneries ne m’intéressait pas forcément, l’exploration en revanche….Et puis si Kieran était tellement déçu par son bungalow il y aurait sûrement moyen de s’arranger moyennant quelques potions...sinon, il trouverait un moyen de passer plus de temps avec sa soeur. Après tout on était pas censé attendre, enfermé dans notre bungalow. C’était juste un endroit où dormir.  Je me remettais à sautiller frétiller quand il mentionna l’île et ses secrets.

«Une chose est sûre je ne vais pas attendre une visite ! »

Moi aussi je m’attendais à des trésors, des découvertes. Mais pas de coffre aux trésors contenant des gallions, non. Une pointe de flèche de maori, des navires naufragés, des créatures étranges, qui sait des sirènes ? Mais ce qui était excitant, c’était l’inconnu. Inconsciemment je commençais à regarder partout en plissant les yeux et en tournant sur moi-même. Sans lunettes, c’était difficile de distinguer quoi que ce soit avec précision. Du moins en ce qui concernait l’île et la forêt tropicale. C’est alors que je distinguais quelque chose plus loin. S’il y avait la plage ici, plus loin, l’île déclinait une série de petite falaise. Rien de comparable avec celles qu’on pouvait trouver au Royaume-Uni mais soit. Et là, au creux du bas de la falaise, ce qui ressemblait vaguement à un trou sombre et un peu rougeoyant. Je le pointais du doigt.

« Hey, tu vois ça, là-bas ? C’est quoi ?  »

Je faisais du crawl pour me rapprocher un peu.

« On dirait une… grotte ? Oooh ! Il faut qu’on aille voir !»

C’était un peu loin, et un peu dangereux aussi parce qu’elle se situait entre des pics de rochers . Mais justement rien de bien compliqué pour un nageur expérimenté comme moi. Sans vraiment attendre la réponse de mon ami rouquin, j’enfilais de nouveaux mes lunettes de natation pour plonger sous l’eau et me rapprocher de cet endroit au plus vite. Il y avait un peu de sable qui facilitait l’entrée. Je sortais de l’eau et vérifiais que j’avais tout sur moi. L’intérieur de la grotte était fait de pierre rouge et sombre.Il y faisait complètement noir à l’exception de l’entrée. De l’eau s’écoulait progressivement sur les murs inégaux les rendant humide. Par contre d’ici, on ne pouvait plus vraiment voir la plage, ni entendre les bruits de la civilisation. Juste ceux des quelques mouettes qui volaient au dessus de nous et l’écho des vagues qui mourraient sur les rochers. Je cherchais la tignasse rousse de Kieran des yeux.


@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
06.07.16 14:33




♒ It always comes in waves



J’appréciais qu'il ne s’attarde pas sur le sujet encore un peu sensible au sujet de ma « famille ». vraiment j'avais pas envie de parler de ça, en plus j'aurais certainement l'air de me plaindre et je détestais ça. Peut être plus tard, quand l’occasion ce présentera. Jusqu'ici ça me réussissait pas mal de lui parler de temps en temps, je gardais cette idée quelque part dans ma tête, son rire chassa la morosité qui pointé le bout de son nez. Il ce fiche de moi ! Enfin plutôt, il riait de ma malchance et de mes camarades de chambre. Je lui en voulais pas, à sa place j'aurais carrément fait pareil. Je connaissais pas les gens de ma chambre, sauf Arty, et encore c'était de la camaraderie plus qu'autre chose... Mais ce qu'il me disait de la grande serpentard me tira une grimace. Elle était ce genre de fille alors ? Je crois que ça allait pas être si simple de faire amis amis avec eux. Mon regard glissa quelques secondes vers les bungalow, à part Rief et moi on peu pas dire que grand monde ce risquait à sortir pour le moment. Les gens prennent leurs temps et finalement je ne regrette pas d'avoir abandonné ma chambre.

« Encore heureux que vous pouvez pas.. c'est les vacances ! Quoi que j'imagine que Cruela essaiera d'imposer ses règles et sa façon de vivre à tout le monde. Elle risque d'être un peu déçus avec moi. »

Je fis un grand sourire au préfet. Il savait très bien que je pouvais me montrer parfaitement insolent et irrévérencieux dans ce genre de situation. Surtout que ça m'amusait beaucoup. L'ignorance et l'arrogance face au méprit, y'avait rien de pire. Peut être qu'elle allait ce contenter de coller Lawliet et de nous oublier. Ce serait parfait ça. Heureusement qu'on y était que pour dormir ! Quoi que j'avais pas très envie de tomber sur les deux en train de roucouler dans un lit. Heureusement que j'ai été très clair sur cette histoire d'avertissement par chaussette. Aprés tout l'été c'était aussi pour ça. Ca et l'exploration. Rief était d'une impatience enfantine parfaitement adorable. J'en restais con une nouvelle fois à le voir barboter dans tout les sens, le sourire plaquer sur ses lèvres y était solidement accroché. Je me souviens pas l'avoir déjà vus sourire autant pourtant je le collais depuis un petit moment déjà. L'été ça lui va bien, ou c'est peut être cet île, c'était bizarre de voir ses camarades dans un contexte différent, mais vraiment, j'aurais pas imaginé Rief en aventurier intrépide. Bravant les dangers pour partir à la conquête du monde. Comme quoi, on croit connaître quelqu'un et il nous prouve à quel point on ce trompe. J'aimais bien ça et c'est pour ça que je le suivais alors qu'il nageait à toute vitesse, complètement fasciné par la falaise qui ce trouvait un peu plus loin.

«  Attend heu.. t'es sur là parce que moi je suis actuellement aussi bigleux que toi. »

Trop tard, il était déjà parti. Il est pire que moi en faite.. Un vrais poisson. J'avais du mal à le suivre ! Pourtant je nageais plutôt bien, mieux qu'Aili déjà, mais là je me faisait carrément écrasé par le bleu et sa vitesse de compète. J'avais plus des allures de toutou que de bolide là à brasser derrière lui. Son enthousiasme me faisait presque de l'ombre ! Flippant quoi, mais aussi assez intéressant. Pour une fois que c'était lui la boule d'énergie qui sautillait partout en s’émerveillant de tout et rien, fallait en profité et j'étais le premier en plus. Je suis en souriant, nageant du mieux que je pouvais jusqu'à le rejoindre. Les vagues étaient plutôt calme et le courant léger. Heureusement que la mer était si bleu, on voyait le fond de l'eau, c'était ma seul condition pour nager si loin.

J'approchais enfin de la grotte. Parce que y'en avait bien une. J'atteignais le bord et repris mon souffle avant de me hisser à mon tour pour le rejoindre et jeter un œil au trou béant dans la roche. Une grotte. C'est sombre, même si la pierre était légèrement rouge, ça restait beaucoup trop sombre. C'est comme si elle était coupé du monde. On entendais que le remoue régulier des vagues contre la roche et quelques mouettes qui fanfaronnait pas trés loin. Rief avait toujours l'air aussi content, moi j'étais essoufflé pour commencé et pas super rassurer par le trou noir qu'avait l'air de se rapprocher de secondes en secondes. C'était dans ma tête, c'était chiant parce que ça avait l'air beaucoup trop cool comme truc pour ce permettre ce genre de faiblesse. Mon regard glisse sur le Serdaigle, sourire en coin, je soupir un peu en désignant l’intérieur d'un coup de tête.

« J'imagine que tu vas me dire que t'as envie d'aller voir ce qu'y'a là bas..  Normalement c'est moi qui sort ce genre de truc.. mais pour cette fois je veux bien te laisser le rôle du grand surexcité aux yeux plein d'étoiles. Ça te va bien »

Je lui tire la langue comme j'avais l'habitude de le faire et approche un peu plus prêt d'un pas mal assuré.. Mon regard ce fixe vers le fond de la grotte. Toujours aussi sombre. Je me demande ce qu'il y avait au fond. Peut être rien, ce serait décevant c'est certain.. mais on était sur une île remplis de sorcier, c'était forcément plus intéressant qu'une grotte normal. C'est la seul chose qui me motivait assez pour faire un pas de plus. Ça et Rief bien entendu.. sans lui je me serais grouillé de faire demis tours, mais là je pouvais pas vraiment jouer les trouillard. Qu'est ce qu'on va penser de moi après hein ? Je relève la tête et plisse un peu les yeux en essayant de me concentrer sur tout sauf cette sensation de ce faire happer par les ténèbres.

« On.. on voit pas grand chose.. »

Magnifique. Je m'en serait cogné la face contre les parois tellement ce que je venais de dire était d'une évidence flagrante et d'une inutilité sans nom.. Vraiment, j'avais du mal avec le stresse ça me faisait dire n'importe quoi..



codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
06.07.16 16:07

♒ It always comes in waves



J’esquissais un sourire à l’idée que Kieran puisse en faire voir de toutes les couleurs à Rosabel. Anton, lui je pense qu’il resterait plutôt calme, mais elle...J’aurai payé cher pour être une petite souris, me faufiler dans leur bungalow et voir ce que ça allait donner. Rosabel avec des araignée dans les cheveux ou je ne sais quelle autre surprise que Kieran aurait pu inventer pour lui rendre la vie impossible. En temps normal, ça m’aurait inquiété. Mais là on n’était pas à Poudlard, mon statut de préfet ne voulait rien dire et donc bon….On était en vacances et j’avais d’autres choses à faire. Comme explorer l’entièreté de l’île à la recherche d’artefact historiques ou magiques. Et si je pouvais le faire en compagnie de mon stalker préféré, pourquoi pas ? Ca ne rendrait les choses que plus agréables.

En tout cas rien il ne pouvait rien dire pour m’empêcher de nager à toute vitesse contre le courant et rejoindre cet endroit. Plus je me rapprochais, plus ma vision était claire et précise. Il y avait bien une grotte là-bas. Nager sous l’eau me procurait une vitesse additionnelle, ainsi que de me permettre d’observer les fonds marins. Les moules et les coquillages accrochées aux parois des rochers. Je sortais de l’eau pour accueillir mon compère. Hors de l’eau, l’air me rafraîchissait un peu mais cela finirait par passer une fois sec. Kieran sorti de l’eau à son tour. Ca me faisait bizarre de le voir torse nu. En maillot. Si jeune et pourtant à la même hauteur que moi, avec un corps d’adulte. Mais j’imagine que ça me fera bizarre avec tout mes camarades. A Poudlard, on était pas censé se voir si peu vêtu. Probablement pour de bonnes raisons. Avec un léger sourire, j’ajoutais :

« On n’a pas fait tout ce chemin pour se faire refouler à l’entrée quand même !.»

Evidemment que j’avais envie de voir plus, Par contre le reste de sa phrase m’embarrassa un peu. Des yeux pleins d’étoile, qu’est-ce qu’il voulait dire par là, hmm ? De toute façon ce n’était pas vraiment un compliment. Enfin si. Mais sur mon physique. Donc ça ne comptait pas. Il me tira la langue et révéla une fois de plus le piercing métallique qui brillait sur sa langue. Un vrai gamin. N’empêche je me demande ce que ça doit faire comme sensation. D’avoir une boule de métal sur la langue.

« Oh vraiment ? Merci. Et donc, selon ta logique, tu vas être responsable et essayer de m’en empêcher, hmm ? »

Je voyais assez mal Kieran jouer mon rôle. Même si bon ça serait marrant de le voir essayer d’être sérieux et de mettre des lunettes. Mignon même. Je fouillais à l’intérieur de mon maillot de bain pour sortir le sachet hermétique qui contenait ma baguette magique. Evidemment qu’on n’allait pas marcher dans le noir, c’était la meilleure façon de se briser le cou. Ou la cheville. Je regardais l’intérieur. Complètement noir et silencieux, à l’exception du bruit humide des gouttes qui tombaient à un rythme régulier et faisaient de l’écho. Je sortais ma baguette du sachet et je la secouais un peu. Ce n’est pas que je n’avais pas peur mais….l’excitation et l’envie de découvrir dépassaient cette peur. De loin.

«Tu t’es baladé dans la forêt interdite tout seul, dans le noir, c’est pas une petite grotte qui va te faire peur quand même. Allez, suis-moi et regarde où tu marches.»

Lumos. Un faisceau lumineux sorti de ma baguette, éclairant la paroi de la grotte mais pas le fond. Il n’y avait que de l’obscurité. Comme si elle n’avait pas de fond ou que la lumière ne pouvait pas y pénétrer.

« Waaaw…Je me demande ce qu’on va trouver ici...»

Le son de ma voix résonna un peu contre les murs. C’était bizarre. Les pierres sombres étaient striées de rouges, comme du sang. Creepy. Génial. Je passais devant, avançant à petits pas régulier pour ne pas tomber. Le sol devenait plus dur, rocheux. La pierre était tiède sous mes pieds et l’air s’alourdissait d’humidité. Se raréfiait peut-être ? En tout cas, d’un seul coup nous étions enveloppés par l’obscurité, comme si l’entrée se trouvait à des kilomètres et que nous nous étions profondément enfoncés sous terre. D’ailleurs… je m’arrêtais net.

« Ca descend un peu ici.  »


@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
06.07.16 19:16




♒ It always comes in waves



Je crois que je pourrais sortir tout les arguments du monde entier. Rief allait pas ce contenter de rentrer. Il peut dire ce qu'il veux mais il était têtu quand il s'y mettait lui aussi ! Mais j’étais pas là pour jouer les rabat joie, ou jouer les préfets par exemple. Je crois que ça l'aurait beaucoup amusé de me voir rester sérieux et tout faire pour l’empêcher de faire des bêtises. Il aurait été bien trop content de me regarder dans les yeux en répondant simplement « Non je fais ce que je veux ». Pire que moi ! J'en revenais pas, mais c'était amusant. Je me contentais de hausser les sourcils en essayant d'avoir l'air mystérieux en glissant un « Qui sait.. » qui manquait cruellement de crédibilité. Je sais même pas comment engueuler correctement les gens. En générale je le fais quand je suis énervé.. vraiment à bout, c'est peut être arrivé trois fois dans ma vie. Une fois un peu avant de partir, même si c'était plus de la tristesse que de la colère au final. Le sourire de Rief me fait une fois de plus oublié le reste. Je lui rend son sourire, c'était nouveau pour moi d'être celui qu'on traîne dans les ennuies, ou les aventures. J'allais peut être m'y habituer. Si c'est le cas il avait intérêt à me traîner avec lui aussi souvent que ce genre d'idée le prend !

Il approche un peu de l'obscurité, machinalement je le suivais un peu plus prêt, incapable de laisser plus d'un mettre entre nous des fois que quelque chose arriverait. C'est idiot, parce que rien n'arrivera, mais les peurs prennent rarement compte de la raison ou même de la crédibilité. Mais Rief est là, une grotte au bord de la mer comme y'en a des millions, alors tout ira bien. Puis le bleu avait raison. J'avais fais pire que ça, mais curieusement j'avais pas envie de m'en souvenir. Je lui avait jamais parlé de cet Acromentul de quatre mètre qu'avait essayé de me gobé. Il en aurait tourné de l’œil je pense et puis je m'étais suffisamment fait engueulé, je voulais pas rajouter par dessus la marché que j'ai failli crevé lamentablement. C'est finit maintenant, mais je me retourne quand même vers l'entrée de la grotte simplement pour vérifier que rien d'horrible nous suivait. Rien, comme quoi j'ai raison de pas m'inquiéter. J'ai pas peur.

« Quoi ? Tss.. Moi ? Peur.. n'importe quoi.  J'ai peur de rien moi t'sais.»

Je sais pas si c'est lui que j’essaie de convaincre ou moi. Mais ça marchait un peu. Je réussit à accrocher un sourire sur mes lèvres alors qu'il sortait sa baguette pour éclairer un peu mieux. Sa baguette. Je blêmis l'espace d'une seconde avant de rougir un peu. J'ai pas pris la mienne.. j'y ai même pas pensé. Je me sentais carrément honteux d'avoir put oublier quelque chose d'aussi important. Mais on était pas à Poudlard, les vacances on les passait avec des gens tout ce qu'il y a de plus moldu.. Ma baguette restait toujours dans ma valise quand on était en voyage.. Un automatisme qui me fait passé pour un con du coup. Je ne disais rien, restant discret sur ce détail et suivant mon camarade aux cheveux bleu jusqu'au cœur des ténèbres.

Mes yeux accrochent son dos dénudé. Le fixant pour ne pas faire attention à l'angoisse qui manquait de me chopper d'une seconde à l'autre. Mes yeux détaillaient vaguement ses épaules dans la pénombre. Curieusement c'est comme si je venais de me rendre compte qu'il ne portait pas de t-shirt. Après tout on venait de faire trempette.. mais ça m'avait pas marqué jusque maintenant. Peut être parce que j'étais en train de lorgner sur la moindre parcelle de peau qui s'offrait à ma vue . C'était peut être un peu bizarre comme situation, mais si on était amis c'est pas comme si c'était anormal, ou suspect. J'en sais rien, en tout cas c'était toujours plus plaisant à regarder que les parois glauques qui s'offraient à nous. Dans un réflexe un peu gênant mon regard glissa plus bas le long de son dos jusqu'à finir sur la courbe de ses fesses pour s'y perdre quelques secondes. Finalement c'était peut être un peu perturbant comme situation. Rief avait l'habitude que je le taquine un peu et que je lui fasse des compliments. Je trouvais même plutôt ça marrant et simplement vrais. Mais en général ça ce passait bien habillé en uniforme au milieux d'un couloirs ou d'une salle de classe. La c'était différent et je me senti en rougir un peu. Par Merlin, heureusement qu'on y voyait pas grand chose malgré le Lumos et qu'il marchait droit devant, au moins il m'avait pas grillé en train de le mater en rougissant comme un idiot.

Bon . Au moins ça m'avait distrait du reste. J'en avait presque oublié ou on ce trouvait jusqu'à ce qu'il s’immobilise une seconde. Le noir autour de moi avait quelque chose d’oppressant brusquement. Mes yeux scrutaient l'obscurité quelques secondes en reflétant une certaine panique avant que je réussisse à fermer les yeux pour chasser toutes l'angoisse qui ce faisait lentement une place au creux de mon ventre.Tout vas très bien. Même s'il faisait noir, même si on respirait mal. Tout allait très bien. Je respire lentement, j'approche toujours un peu plus quitte à le frôler. Mais je voulais pas rester en arrière, et surtout je voulais voir ce qu'il y avait devant.

« Tu crois que ça descend beaucoup ?... »

Difficile à dire vus l'obscurité. Ça avait pas l'air tellement pentu, juste une petite inclinaisons, je crois qu'on pouvait y aller sans manquer de dégringoler jusqu'en bas. En parlant d'en bas. Qu'est ce qu'il y avait au fond de cette grotte, j'imagine que Rief voulait y trouver un trésor. Un navire perdu, quelques sirènes peut être. Des choses cool quoi. Pas des choses horribles comme j'en avait beaucoup trop vus au cours de mes nombres parti de jeux vidéo et toutes ces heures passé devant les films d'horreur. Ça pouvait pas vraiment exister de toute manière. Je dégluti un peu difficilement avant de me ressaisir l'espace d'une seconde, assez pour rassembler mon courage et pas faire faux bond au garçon.

« On a cas allez voir.. Peut être que ça descend que quelques mètres aprés tout..»

Je dis ça mais je reste planté là à coté de lui, mes yeux cherchaient des ombres invisible dans l’obscurité. J'avais trés envie de me pendre à son bras et d'enfouir ma tête contre lui pour qu'il me guide jusqu'au bout de ce tunnel. Les yeux fermé et les mains crispé sur son corps bien vivant m'auraient certainement beaucoup aidé dans cette situation, mais Rief frôlait l'infar à chaque fois que je le touche. Alors ici, seul dans le noir et à demis nue. Il allait peut être en mourir. Pire. Il allait peut être partir fâché et m'abandonner ici...
S'il fait ça je suis simplement mort.



codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
07.07.16 16:12

♒ It always comes in waves



Je ne vais pas mentir en vous disant que j’aurais siffloté en sautillant tout le long du chemin. Non. Je dois admettre que la tension s’accumulait petit à petit. L’obscurité, le silence parfois entrecoupé de bruit aquatique, de gouttes d’eau, l’air lourd et humide qui était difficile à respirer...Tout cela rendait l’atmosphère pesante. Mais avancer dans ce décor me donnait l’impression d’être le personnage principal d’un jeux vidéo à la Indiana Jones ou Tomb Raider, mais avec un petit côté survival horror en plus. S’engouffrer dans ces ténèbres profondes pour n’éclairer que quelques parois striées de rouge, comme des sourires maladroits dessinés avec du sang. Sympathique. Très rassurant. Très belle métaphore Rief, t’as vraiment l’art de penser à ce qu’il faut au bon moment. Crétin. Bon il fallait être un peu raisonnable cinq minutes. Kieran avait beau m’affirmer qu’il n’avait peur de rien, je sentais bien qu’il n’était pas forcément dans son élément.  D’abord parce qu’il marchait derrière moi au lieu d’être à mes côtés. Plus on avançait, plus je ressentais une sorte de tension. Chaque pas, chaque zone d’ombre consécutive pouvait dévoiler quelque chose de merveilleux ou encore de terriblement effrayant, voire même dangereux. Et le fait que Kieran et moi nous nous frôlions occasionnellement n’arrangeait rien. Ces contacts physiques, ces effleurements n’étaient pas intentionnels mais provoquaient chez moi un petit frisson. D’abord il y avait la question d’être sûr de ce qui me touchait. Ensuite il y avait la sensation en elle même, pas désagréable en soit mais surprenante. Il y avait aussi le réconfort de savoir que je n’étais pas seul, que j’avais un allié au milieu de cet endroit étrange et inconnu. Et puis…
J’admets que j’étais un peu lâche. J’aurai pu marcher plus vite. J’aurai pu me tenir autrement. J’aurai pu relever mon bras au lieu de le laisser pendre mollement sur le côté. J’en venais presque à l’attendre, à l’espérer. Moi qui n’ai jamais été quelqu’un de tactile. On pouvait regarder d’un côté de ou de l’autre de famille, en Angleterre on se serrait la main au mieux, au Japon, on s’incline sans toucher son interlocuteur. Les effusions de contact physique, c’était pas mon fort, c’était bizarre, c’était inconnu. C’était comme...explorer cette grotte, à la fois effrayant et excitant. Mais je ne devais pas tirer des conclusions hâtives. Ce n’étaient que des sensations, non ?

C’était tout ça qui faisait battre mon coeur un peu plus vite, qui me rendait franchement nerveux. Alors je voyais le changement de terrain comme une aubaine, pour parler d’autre chose, pour se concentrer sur autre chose.

« J’en sais rien....»

je me penchais vers l’avant orientant le faisceau de lumière de ma baguette pour essayer de distinguer un fond, peut-être éviter une chute. Le plafond s’abaissait un peu aussi, mais la pente était suffisamment douce et égale pour pouvoir l’emprunter sans trop de risques. Il fallait juste faire attention à ne pas glisser sur le sol un peu humide. J’essayais de rester positif !

« Bon ben il n’y a qu’une façon de le savoir !»

Et je commençais la descente, lentement, en éclairant bien le sol, histoire de ne pas me planter. Je risquais de me faire mal et en plus ça serait la honte. Par contre, comme le silence qui accompagnait notre aventure commençait à être pesant, je décidais de parler un peu dans le vide.

« N’empêche, je me demande ce qu’on va trouver. Des sirènes ? Ou des squelettes de pirates. Ou un serpent de mer ou encore un poulpe géant !»

Je réalisais que c’était peut-être plus effrayant que réconfortant pour mon camarade qui m’avait semblé un peu secoué par l’obscurité. Mais pas tant que ça. Dans le doute.

« Enfin bon, sûrement rien qui dévore des humains. On aurait déjà trouvé des ossements sinon.»

Je marchais un peu plus loin marquant une pause soudaine, reprenant sur le même ton informatif, signe que j’étais en train de réfléchir à voix haute.


«Sauf si ça digère ou dissous les os d’une quelconque façon..»

Je haussais les épaules et levais les yeux au ciel, insouciant.

« Bah. Si il y avait vraiment quelque chose de dangereux ils auraient barré l’entrée  au moins ~»

Voilà qui était plus raisonnable. Du bon raisonnement à la Rief, logique et efficace. C’est vrai s’il y avait un dragon de mer ou quoi que ce soit de vraiment dangereux ils auraient au moins pris la peine de mettre un panneau à l’entrée. Le problème, c’était que selon cette même logique, cela voulait dire que rien de vraiment précieux ne devait se trouver ici. Du moins, précieux pour ceux qui vivaient ici. Tout est relatif. Je suis presque sûr que les natifs de cette île trouverait passionnant la créature magique la plus commune en Europe. En poursuivant mon périple, la lumière du sortilège fut un peu réfléchie par une surface.

« Oh. De l’eau.»

J’avançais rapidement, courant presque pour arriver là. Avec le manque de lumière l’eau semblait noir et même rouge pas endroit, en fonction de la pierre. Mais quand j’y plongeais mon pied, je remarquais qu’elle était claire. Et surtout qu’il n’y avait pas plus de quelques centimètres de hauteur. Du moins pour l’instant.


@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
07.07.16 17:39




♒ It always comes in waves



La proximité du bleu était rassurante. J'essayais de me focaliser sur sa présence et son corps prêt du mien. Ne pas être seul dans le noir était vaguement rassurant, peut être que j'aurais aimé qu'il se tourne vers moi et passe son bras autour de mes épaules dans un sourire réconfortant. Ca aurait chassé bien des angoisses. Un geste si simple. Mais c'était moi qui faisait ce genre de choses en temps normal, les gens ont juste besoin de ça des fois, savoir qu'on est là et que tout ira bien. Personne ne faisait ça pour moi. J'en avait pas besoin, ou peut être que j'aimais simplement me dire que c'était leurs autres qui en avaient besoin. Pourtant à cette seconde ci j'aurais donné beaucoup pour un contacte, même un petit. Je me serais même contenté d'une main sur l'épaule, un sourire, même un regard. Mais j'étais avec Rief, je savais un peu trop que ce n'étais pas le genre de garçon à venir saisir une mains simplement pour ce montrer réconfortant, son truc c'était les mots, même si c'était maladroit des fois il était plutôt doué pour ça. Sauf que c'est pas ses mots qui allaient chasser l'angoisse qui me collait aux tripes. Je respire un grand coup, fermant les yeux deux secondes avant de le suivre un peu plus loin dans cette grotte. Mes mains trituraient le bas de mon short de bain à défaut d'avoir le droit de tenir la sienne. J'essayais de me concentrer sur autre chose, comme le bruit de l'eau qui s'écoulait le long des parois. Une goutte, puis une autre. C'était presque apaisant si je fermais les yeux mais je pouvais pas marcher les yeux fermé. Manquerais plus que je me casse une jambe... Tout va bien. Rief était là. Il me parlait, peut être qu'il essayait de rendre ça moins oppressant. Entre sa voix était rassurant oui, mais ce qu'il disait m'était un peu moins.

Il est vraiment adorable mais des fois c'est le roi des idiots. J'étais pas contre trouver une ou deux sirènes, ou des créatures fantastique, rien de dangereux. Rien d'horrible sorti des abysse. La mer c'est grand, on sait pas quelle horreur elle a put craché dans les entrailles de cette grotte. Je me sentais un peu mal, j'avais la sensation que les parois marbré de sang ce rapprochaient un peu trop de moi. Il faisait toujours aussi noir, pas l’ombre d'une lumière. Pas l'ombre d'une issue. Tout vas bien ce passer. On allait trouver une sortir. Y'avait forcément une sorti. Y'a toujours une sorti... Rief parle encore. Je sais pas s'il essai de m'aider ou s'il essai de nourrir l'angoisse qui me rongeait déjà. Rien qui dévore les humains.. ça peut pas être dangereux sinon ce serait barré. C'est vrais que la foret interdite était vachement sécurisé à Poudlard. On y allait pas parce que c'était interdit mais y'a rien qui l'indique. Cet endroit c'était peut être pareil au final. Un endroit interdit qui regorgeait de créatures affreuses et dangereuses. Des monstres marins de toutes sortes. Et nous on s'y balade baguette à la main. Je me sentais un peu plus mal de secondes en secondes. Une boule d'angoisse s'était logé au creux de ma gorge et m’empêchait simplement de parler. Je me contentais de grognement un peu plaintif, essayant toujours de chasser les images de ma tête et cette sensation d'étouffer. Mes jambes tremblaient légèrement sous le poids de mon corps devenus fébrile l’espace d'un instant. J'arrive plus à respirer. Je voulais m’arrête une seconde, reprendre mon souffle ou simplement me couché au sol. Ma main se tendit vers le bras du garçon prêt à le saisir pour l’arrêter, j'arrivais pas à parler mais tenta de m’exprimer dans un souffle un peu court.

« Rief attend deux... »

C'est trop tard. Je suis même pas certain qu'il m'a entendu en faite. Il s'en va. Il ce met à courir alors que ma main le frôle. C'est comme si le monde s'était arrête à cette seconde. Mon corps entier ce glaça d'effrois et d'angoisse, mon cœur cessa de battre avant de s'emballer douloureusement au fond de ma poitrine. Il s'en va et il me laisse là, tout seul dans le noir. Je suis coincé dans cette prison de pierre et je vais y mourir. Mon corps veux s'écrouler mais la panique l'anime une fois de plus. Je me met à courir à sa poursuite sans plus faire attention au reste. Courir jusqu'à sortir avant que les parois ne ce referment. C'est idiot. Je le sais, il n'était pas parti loin, simplement quelques mètres. C'était ridicule mais c'était déjà beaucoup trop loin. Je cours jusqu'à distinguer son corps dans la pénombre. Je glisse dans la précipitation et m'écroule jusque dans ce qui semblait être de l'eau. J'y tombe lamentablement dans un cris de surprise et semble m'y noyer une seconde. L'eau glacé dégage brièvement ma gorge. Je prend une profonde inspiration en me redressant aussi brusquement que j'étais arrivé. Je sais pas ce qui ce passé, j'avais la sensation que tout m'échappe soudainement. Ce n'est qu'en croisant de nouveau le regard du Serdaigle qu'un semblant de raison me revient.

« Pourquoi tu t'en va tout d'un coup comme ça !! ça va pas ou quoi ?! »


J’arrivais pas à détaché mon regard du sien, les yeux baigné de panique et de terreur. Je criais, presque content d'entendre ma voix cette fois ci alors que je soufflais toujours bruyamment pour reprendre mon souffle et ne pas me rouler en boule au sol. Ou est ce qu'on était là ? Je m'en fichais un peu j'avais pas envie d'être là et j'avais pas plus envie de crier sur Rief mais tout ça c'était plus fort que moi. Mon corps tremblait encore un peu d'émotion et de peur incapable de bouger alors que tout autour de moi ce rapprochait encore. Il faut que je sorte d'ici. Tout de suite.



codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
07.07.16 22:17

♒ It always comes in waves


C’était bien moi. En train de parler pour combler le silence et surtout calmer ma nervosité. C’était assez rare pour moi d’être nerveux et quand je l’étais, je faisais au mieux pour ne pas le paraître. Alors parler de façon logique, ça m’aidait à me poser et à poser ma voix qui résonnait doucement dans la cavité principale de la grotte. Ca me rassurait. De réfléchir. toujours penser. De façon logique bien sûr. Evidemment qu’il ne pouvait pas y avoir de monstre horrible mangeur d’êtres humains ici. Je veux dire, qui laisserait ce genre de grotte ouverte non loin d’une plage remplie de touristes ? Le directeur pouvait être excentrique mais pas complètement cinglé. Il ne nous aurait pas inscrit dans un hôtel qui a pour réputation de faire disparaître ses clients. N’est-ce pas ? Par conséquent nous étions parfaitement en sécurité. CQFD.

Donc il n’y avait pas de problème, parfait. Le coeur plus léger à défaut de pouvoir respirer librement, je poursuivais mon exploration beaucoup plus serein puisque je pouvais m’accrocher à cette certitude. D’un pas enthousiaste je n’avais pas hésité à accélérer à la vue d’un reflet, simplement causé par dix centimètres d’eau un peu plus bas. Je croyais qu’il en était de même de mon camarade rouquin.

Apparemment j’avais tort. Je l’ai entendu crier, suivi d’un bruit d’éclaboussure. On y ne voyait rien dans cette caverne, à l’exception de ce que ma baguette éclairait. En tournant sur moi même, un peu affolé je finissais par le retrouver juste à côté de moi, il venait probablement se ramasser dans l’eau. Encore heureux, s’il était tombé sur le sol, il se serait franchement fait mal. La lumière éclaira ses cheveux roux et sa peau qui paraissait extrêmement pâle à cause de la lumière toute proche. Au passage je remarquais le tatouage sur son dos mais je n’avais pas le temps de faire quoi que ce soit puisqu’il me lançait un regard perçant tout en m’engueulant. Etrange scène sortie tout droit de la quatrième dimension. Kieran me fixait avec ses iris marrons, ses yeux qui étaient d’habitude souriants et chaleureux. Il avait peur. Et il tremblait. Son corps avait la chair de poule.

« Je...heu... Je suis désolé, je...j’ai vu un truc et je me suis emballé....»

C’était vraiment bizarre de me faire crier dessus par Kieran. Comme si les rôles s’étaient inversés. Et aussi surtout, parce qu’en général, quand le Gryffondor criait c’était pour rigoler, par pour engueuler les gens. C’était censé être mon job ça. Et moi je ne m’étais même pas retourné pour vérifier que tout allait bien. J’avais regardé tout droit, vers l’aventure. Et maintenant je le regrettais. J’orientais le faisceau de lumière pour éclairer les diverses parties de son corps. Il avait l’air indemne.

«Est-ce que ça va ? Tu t’es blessé quelque part...tes genoux..? »

Je savais que j’avais une décision à prendre. Mon coeur balança un instant, entre l’envie de continuer, de poursuivre ma quête et celle de faire demi-tour pour Kieran. Il n’y avait pas vraiment d’hésitation à avoir.  Je baissais ma baguette un instant. De toute façon je pouvais toujours revenir. Seul. J’attendais un peu, le temps qu’il reprenne son souffle et qu’il se calme un peu. Il avait eu peur. Et il n’avait pas osé me le dire. Alors comme je l’avais fait pour Aileas dans la forêt interdite, pour la rassurer, pour la garder près de moi dans cet endroit hostile, je l’attrapais par la main. J’aurai peut-être dû faire ça depuis le début. Non. C’était elle qui était venue chercher ma manche. Bref, ca n’avait pas d’importance.

« Faisons demi-tour.»


@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

Kieran Nails





Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]
07.07.16 23:45




♒ It always comes in waves



Je ferme les yeux quelques secondes pour chasser l’anxiété. La voix de Rief résonne étrangement dans la pénombre et parvient quand même à me rassurer un peu. Je venais carrément de lui crier dessus. Je m'en voulais déjà mais j'étais un peu trop tourmenté pour vraiment m'excuser. Le souffle cours je finis par me redresser convenablement en enlaçant mes bras autour de mon torse quelques secondes pour calmer la panique qui me faisait trembler. Tout va bien. Rief était la, il s'excuser un peu maladroitement, un peu troublé peut être par ce qui venait de ce passer. J'suis un crétin putain. J'en soupirais bruyamment avant de laisser prendre mes bras le long de mon corps quelques secondes. Rief m'examinait du bout de sa baguette je lui fis un signe de main un peu las pour chasser la baguette et marmonner d'une voix encore un peu trop chargé d'émotion.

« Nan ça va.. j'ai glissé c'est tout... c'est rien .. ça va...»

De toute façon je sentais à peine mes jambes alors même si je m'étais planté un truc dans le genoux je le remarquerais à peine. Il fallait que je me reprenne un peu là. Je cédais complètement à la panique, j'avais la sensation de mourir un peu plus chaque seconde. Prit au piège dans un cercueil de pierre, incapable de m'en défaire et de m'en échapper. Je voulais pas penser à ça mais après la crise que je venais de faire je doute que Rief veuille continuer. Je me sentais nul. Carrément minable en faite. Je sais même plus comment on en est arrivé là, je me souvient juste que j'ai flippé et que je flippe encore. Je voudrais disparaître tout de suite mais je voulais pas laissé Rief non plus. J'étais incapable de réfléchir mais le préfet le fit à ma place.
Les yeux toujours fermé, je senti quelque chose de chaud accrocher ma main. J'y voyais pas grand chose mais je savais que c'était Rief qui essayait de me rassurer. Il m'avait prit la main de lui même, sans que je le demande, sans que je l'attrape le premier. J'en restais un peu surpris, peut être étrangement gêné tout d'un coup. C'était un peut idiot mais c'était réconfortant. Je me sentais calmé par ce simple geste, parce qu'il était simple mais effroyablement sincère. Mes yeux accrochèrent les sien quelques secondes, toujours un peu honteux de ma réaction. Je savais plus tellement quoi dire pour justifier ça, ou juste pour faire comme si de rien était. Alors je me tait jusuq'à ce qu'il propose de faire demis tour ?

« Non ! »

Ma main s'était resserré sur la sienne et mon autre agrippa son bras pour le retenir avant qu'il entame le moindre mouvement. C'était sorti tout seul, c'était plus fort que l'angoisse sur ce coup là. J'avais encore la trouille ouais, mais je refusais de quitter les lieux si rapidement. J'suis têtu comme un rouge, je suis aussi un idiot comme il le disait assez souvent, je l'avais peut être un peu déçus jusqu'ici mais c'était le moment de lui montrer que le Kieran qu'il connaissait était quand même toujours là avec lui. J'esquisse un sourire qui semblait peut être timide ou juste mal assurer et tenta de rester calme malgré le rythme beaucoup trop élevé de mon cœur et cette impression toujours désagréable que j'allais suffoquer.

« T'avais envie de découvrir cette grotte ! J'ai pas envie de te gâcher le plaisir parce que j'suis trop idiot pour réfléchir deux secondes avant de me jetter dans une grotte alors que je suis carément claustro.. »

ca me paraissait tellement idiot dit comme ça. Je voulais pas qu'il s'énerve contre moi comme cette fois avec la foret parce que ça y ressemblait un peu en faite. Moi qui sait qu'un plan est foireux, mais qui le fait quand même quitte à ce que ça tourne mal. Qu'est ce qui va pas chez moi au juste ? Je ressert un peu l'emprise de mes mains sur son corps et ajouter précipitamment quelques arguments de plus qui s’embrouillaient peut être un peu trop.

« T'avais l'air tellement content de venir ici et de trouver un trésor ou je sais pas quoi, j'avais pas envie de te gâcher le plaisir.. ou juste de te laisser partir seul je sais pas . Mais c'était complètement con.. en plus je.. j'ai pas .. j'ai pas ma baguette je l'ai oublié dans ma chambre.. je sais c'est nul mais j'ai pas.. tu sais le réflexe, comme toi, de la prendre partout même en vacance. J'suis désolé.. j'ai paniqué je m'excuse.. je vais.. resspirer déjà sinon je vais tourner de l'oeil et pet être mourir ici.. mais ça va aller... tout va bien hein ?...»

C'était l'heure des confessions. Je déballais tout sans retenue et ça faisait étrangement du bien de parler ou juste de dire que j'avais la trouille ici. Je me demandais même pourquoi je l'avais pas fais avant. Je marque une courte pause pour respirer un grand coup et poursuit en braquant mes yeux un peu inquiet dans les siens sans plus le quitter du regard maintenant que je le tenais.

« On peu continuer mais s'teuplé arrête de parler de mec morts ou de .. truc qui bouffe les gens et font dissoudre les os ou j'sais pas quoi parce que ça m'aide pas du tout.... et .. enfin.. t'es pas obligé mais .. si je peux juste tenir ta main ça...  m'aide aussi... Tu sais parce que.. enfin.. j'ai pas envie de marcher derrière toi et que tu.. t'en aille encore comme si t’allias disparaître et que j'allais être seule dans le noir...»

C'est complètement idiot dit comme ça. Je me sentais encore plus minable d'un coup à pleurnicher contre lui comme un gamin qu'à peur du noir et des monstres sous son lit. Mon regard glissa du sien quelques secondes tandis que je relâchais l'étreinte sur son bras et sur sa main. J'suis pas un gamin on me le répétais assez en ces derniers temps, peut être que c'était le moment de montrer que je l'étais pas. Mon cœur martelait toujours douloureusement au fond de ma poitrine, prit de panique à la simple idée de le lâcher mais je le fit quand même, triturant ensuite mes mains en évitant soigneusement le regard du bleu même si les ténèbres qui nous entouraient n'avaient rien de rassurant.

« .. Bon.. ou est ce que.. tu veux allez maintenant ?... »




codage par greenmay. surApple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: ♒ It always comes in waves [Kieran]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: