Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Show me what my eyes can't see (Mellan)


Partagez | 
 

 Show me what my eyes can't see (Mellan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Show me what my eyes can't see (Mellan)
14.07.16 14:04




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Encore une nuit passée trop vite. Quand on rentrait dans les bungalow on s'ennuyait vite. Pas que mes camarades de chambres soient chiant ou ennuyeux mais c'était difficile de trouver à s'occuper tous ensemble. On était peut être trop différents simplement et de toute manière ils faisaient parti de ses gens qui ont l'habitude de dormir la nuit. Heureusement que j'avais un millions de chose pour l'occuper sinon je me serais retrouver à vagabonder un peu partout et j'aurais finit par me faire engueuler. Alors je suis resté des heures dans mon lit en me servant d'une couverture comme barricade pour jouer à la console jusqu'à ce que mes yeux finissent par se fermer d'eux même. Jouer ça vidait l'esprit et ça aidait sérieusement à dormir. Un sommeil profond, quelques brides de rêves qui s'évaporèrent au petit matin. Le soleil brillait déjà. J'avais aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être, je crois que j'ai pas pris une seule seconde pour regarder l'heure depuis que j'étais sur cette île de toute manière. Je me fiais aux bruits de mon estomac et au mouvement de foule. Pas grand monde dans la chambre, il devait déjà être tard, j'avais peut être même raté le petit déjeuné et ça c'était inconcevable. Je saute dans mes fringues et prend à peine le temps de me coiffer et attrape mon sac pour me ruer hors du Bungalow. Je me demandais ce que faisaient les autres du coup. Peut être qu'Aili était en train de m'attendre pour manger ou faire quelque chose. Quoi qu'elle avait l'air absolument absorbé par sa console en ce moment, faut dire qu'elle aimait pas spécialement de baigner, ou parcourir trois milles kilomètres juste pour aller voir des vieux cailloux qui datent de dix mille ans. On avait passé une journée entière à parcourir les plages de long en large et à se perdre dans le petit bled de l'atoll. Mais y'avait tellement de truc à faire ici que je comprenais même pas comment elle pouvait resté le nez dans ses consoles. J'avais en tête de l’entraîner je ne sais ou cet après midi histoire qu'elle bronze un peu elle aussi.

Je sort, farfouillant mon sac pour vérifié que j'avais bien ma baguette et la glisse dans la doublure de mon short pour être certain de l'avoir sur moi. Elle me quittait plus maintenant, pas question de se retrouver dans les emmerdes parce que je l'aurais oublié ! Je cherche vaguement le chemin vers le réfectoire et jettes quelques coup d’œil aux autres bungalow dans l’espoir de croiser un regard familier. Un éclair bleu attire mon attention. Je tourne la tête pour apercevoir une chevelure bleu qui venait de disparaître dans une des allées en bois suspendu. J'hésite une seconde et soupir de ma propre lâcheté avant de m'élancer à la poursuite des cheveux bleu.

« Attend moi ! »

J'approche avec un sourire jusqu'à ce qu'un visage se tourne vers moi. Mellan Kane. J'en restais un moment un peu idiot à le regarder planté là, surpris oui mais je fis l'effort de cacher la gêne sous un sourire, une main sur la nuque.

« Ah .. Salut Mel.. désolé je pensais que c'était.. enfin laisse tomber. »

Il était Serdaigle lui aussi, j'avais l'impression de fréquenter plus de Serdaigles que de Gryffondor, ça en devenait étrange. Il était plus vieux également et plutôt gentil. J'ai toujours trouvé ça drôle qu'il ai les cheveux bleu lui aussi, ça et le rose ça faisait fureur apparemment. On s'entendait bien même s'il ne parlait pas beaucoup, je l'ai toujours trouvé un peu réservé mais j'arrivais pas à savoir pourquoi, mais bon, il a l'air de plutôt bien tolérer ma présence en règle général, c'est qu'il doit bien m'apprécier quand même. Je garde mon sourire figé sur mes lèvres et l'observe d'un peu plus prêt, il tenait dans ses mains ce qui ressemblait à une potion. Elle avait cette même forme bizarre que celles qu'on avait vus avec Aili quand on était parti ce baladé. J'en ouvris de grand yeux rond avant de lui sauter dessus pour l'examiner de plus prêt dans un enthousiasme débordant. Oubliant le reste et la situation étrange que j'avais eu de l'aborder.

« Oooh ! Toi aussi t'en a acheté une ?! Qu'est ce qu'elle fais celle la ? On en a vus plein avec Aili c'était impossible de faire un choix mais il m'en fallait absolument une. Tu l'as déjà essayé ? »

J'étais lancé, je lui parlait avec une énergie difficile à loupé, les yeux grand ouvert et scintillant de milles étoiles. Si j'avais pue j'aurais prit tout ce qu'il y avait dans ces petites échoppes. Tout avait l'air beaucoup trop bien mais j'étais asses surpris et curieux de voir que Mellan en avait une.. et j'espérais ne pas me tromper non plus. Il était souvent malade à ce qu'on dit, peut être que c'était juste une potion pour le soigner ou quelque chose comme ça. J'y avait pas pensé une seule seconde et je me senti un peu honteux de pas l'avoir fait. Si c'était vraiment ça je crois que j'irais me noyer dans la mer juste après pour effacer ce malaise.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
15.07.16 16:25

Show Me What My Eyes Can't See
Je sors du bungalow 5 pour la deuxième fois de la journée. On est plutôt tard dans la matinée. Aujourd’hui, je me suis levé aux aurores. Une habitude qui persiste malgré tous les aléas de la vie. Et heureusement ! J’aime bien être debout tôt. J’ai l’impression de pouvoir faire beaucoup de choses durant la journée, bien que cela ne soit pas le cas. J’ai plus l’impression de ne rien faire. Je soupire.

Depuis que mon arrivé sur l’île, une certaine routine c’est installé. Comme à Poudlard. Mais différent de l’école de sorcellerie également. Ce n’est pas moi qui va m’en plaindre. J’aime bien les journées plus ou moins monotones que j’ai passé. Observer les autres s’amuser, discuter, se disputer…C’est plaisant à regarder. Ça réchauffe le cœur. Ça me fait sourire aussi, quelques fois. Heureusement que ma tutrice, une tante éloignée du côté moldu, à accepter que j’aille à cette sortie scolaire plutôt inhabituel. Je n’aurais pas, cette année, le malheur de devoir l’aider dans sa librairie. Il n’y a personne, et j’ai déjà lu tous les livres intéressant qu’elle vend.

Il y a quelques jours de cela, j’ai pu acheter une étrange potion. De l’alakawa. Une mixture qui améliore les capacités visuelles. Le petit descriptif de la potion m’avait plu, alors je l’ai acheté. Pouvoir voir ce que je ne vois pas, ce qui est caché, ce que personne n’a vu de ses propres yeux auparavant. L’idée m’avait émerveillé, comme un enfant recevant ses cadeaux de noël. C’est ridicule, maintenant que j’y pense.

Je sors la potion de ma poche. Je ne sais même pas pourquoi elle a été rangée là. Le flacon est étrange, aussi étrange que les souffleurs de verre et leurs œuvres plus qu’originales. J’en ai vu à l’œuvre une fois, dans le sud de la France. Pas loin de Banyuls, je crois.

Un éclat de voix retient mon attention, me soustrayant à mes pensées. Je la reconnais. Elle ne m’est pas inconnu. Par reflexe, je me tourne en sa direction. Une personne s’est approché, le sourire aux lèvres. C’est garçon roux, un gryffindor, un peu trop énergique pour mon propre bien. J’ai parfois du mal à le suivre. J’hausse un sourcil. Je ne comprends pas c qu’il vient de dire. Il pensait que c’était quoi ? Que j’étais qui ? Je ne peux qu’être Mellan Kane ! Pourquoi serais-je autre chose ?

Sans crier gare, il saute sur moi, examinant la potion que je tiens dans mes mains. Il commence à débiter un flux de parole à une vitesse impressionnante. Il est curieux, ça se voit. Mais moi, je me sens gêner. Je crois qu’il aime bien converser. Moi aussi d’ailleurs, je ne vois pas d’inconvénient. S’il veut parler, qu’il parle. Il a cependant beaucoup trop d’énergie à revendre. Parfois, ça en devient épuisant. Mais je l’aime bien comme même. Il est comme ça. Je crois que c’est pour ça que les gens l’apprécient, ou de déteste. Au choix.

— C’est de l’Alakawa. Une potion qui augmente les capacités visuelles, d’après ce que j’ai compris. Je ne l’ai pas encore utilisé, alors je n’en sais pas plus.  


Je lui fais un sourire, chaleureux. Je ne comprends pas pourquoi. Peut-être parce qu’il ressemble à un enfant. Il est si vif ! Quoique…Je ne me souviens pas avoir eu autant d’énergie étant petit. Mais j’ai dû avoir ma période de chahut également. Sinon, je n’aurais pas eu autant de punition. La différence avec lui, c’est qu’il n’a pas perdu cette vitalité propre aux enfants. Je me demande comment il fait. Je crois que c’est pour ça que je lui ai souri.

— Dis, tu n’aurais pas mangé des piles ce matin ? Tu sembles aussi excité que les petits enfants lorsqu’ils reçoivent leurs cadeaux de noël.  À moins que ce soit la nuit qui t’ait rechargé les batteries plus que nécessaire ?


En y réfléchissant bien, Kieran est semblable à une machine électrique. Il faudrait peut-être user un peu de la machine en question pour qu’il n’épuise pas les autres plus que de raison. Seulement, je crains que cela n’ait aucun effet. Autant avec les enfants en bas âges, il suffit de les épuiser assez pour qu’ils s’endorment comme une masse ; autant avec Kieran, cela n’est pas aussi évident. Il trouve toujours assez d’énergie pour faire tel ou tel truc. C’est incroyable. Il n’y a pas plus…performant ? J’ai l’impression que ce n’est pas le bon mot…      
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
15.07.16 18:37




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Je devrais soigner mes entrées en scène peut être. Trop énergique. Trop bruyante. Trop familière aussi certainement. Parler aux gens comme si on les connaissait depuis toujours. S'inviter dans leurs vie sans grande gêne. Mais j'ai toujours fais comme ça, d'aussi loin que je me souvienne en tout cas.  Alors j'accroche un sourire à mes lèvres le temps qu'il réussisse à suivre le mouvement. Le temps qu'il s'habitue à cette énergie et à cet enthousiasme que j'aimais penser être contagieux. Il sourit et m'explique ce qu'est cette fiole étrange, la description qu'il en faisait avait l'air simplement super. J'en retenais un peu ma joie histoire de pas paraître plus excité que je l'étais déjà sinon il allait simplement finir par prendre peur et s'enfuir en me laissant la ! Les yeux rond j'ouvris grand la bouche dans une expression simplement ébahis, incapable de quitter la potion des yeux. Je suis toujours un peu trop émerveillé de voir ce que les sorciers sont capable de faire. C'est mon coté moldu et je m'en plains pas, parce que tout avait l'air simplement plus beau à travers mes yeux comme ça. A ses yeux j'avais simplement l'air d'une pille électrique, ce qui était pas forcément faux. Je passe une mains dans mes cheveux en répondant, un peu amusé et toujours souriant.

« Oh.. bof j'ai dormis que quatre heures cette nuit alors... je crois pas.. Par contre je me gave régulièrement de café et soda c'est peut être ça remarque hein. Mais faut dire que c'est trop bon et puis.. j'ai toujours été comme ça tu sais.. genre.. vif comme un vif d'or. J'suis désolé.. »

Je sais pas pourquoi je m'excuse. Peut être parce que c'était approprié ou juste au cas ou ce serait un reproche formulé gentiment. Y'en a que ça énerve simplement. Que ça fatigue au plus haut points, mais en générale je les remarque, et j’essaie de les ménager. Mel lui avait pas l'air de trop s'en plaindre sauf quand j'essayais de creuser les points sensibles et perso. Mais ça, je peu comprendre, même si j'étais quelqu'un de fiable qui tenaient les secrets mieux que personne. On se connaît sûrement pas assez pour ça j'imagine. Nouveau sourire, mon regard ce porte une fois de plus sur la fiole et maintenant que je savais a quoi elle servait.

« En tout cas ça a l'air beaucoup trop cooooooool. Genre voir dans le noir et tout?OH ! Voir  travers mes murs comme Super man ! Ou super loin genre.. comme ça en zoomant ! Lancer des laser avec ses yeux ! Ouais non ça ... ce serait un peu abusé.. je me demande si y'a des potions qui existent pour ça tien...y'a forcement quelqu'un quelque part qu'a  inventé ça... Enfin.. heu..qu'est ce que je voulais dire déjà.. »

Je regardais le bleu un moment comme s'il allait me dire ou j'en était, ou ce que j'avais dans la tête histoire de poursuivre. Quelques clignement de paupières plus tard, une illumination m’apparus et je repris avec toujours autant d'enthousiasme.

« Ah oui ! Faudrait essayer la potion non ? Enfin.. si tu l'as acheté c'est que... j'imagine que tu vas en faire quelque chose ? Moi j'en ai une pour parler avec les serpents ! C'est super hein ! Je m'étais dis que .. je sais pas je leurs demanderais si y'a des truc cool sur l’Île. . genre.. une épave hanté échoué quelque part ! Ou une calé caché au fond de la foret avec des cascades magiques ! Des vestiges de civilisations anciennes ou juste des grosses bestioles exotique.. ce serait vraiment trop cool.. et après j'irais tout voir ! »

Dis comme ça ça avait l'air parfait ! Mais j'avais pas encore eu l’occasion de tester ma potion non plus. En plus si ça ce trouve les serpents sont tous des chiants. Genre à râler ou à ce plaindre, ce genre de truc. Peut être que je devrais retourner au Bungalow et voler la valise de souris mortes à Rosie... Histoire de les amadouer.. L'idée ce fit une place dans ma tête, très sérieusement comme si la jeune femme pouvait réellement avoir une valise de souris mortes avec elle.. mais on sait jamais après tout.

Mon attention ce reporte sur le bleu. Je sort la potion de mon sac en lui souriant et tend la fiole ondulé qui contenait une potion de couleur verte menthe.

« Ça te dis qu'on les essaie ensemble ?»



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
25.07.16 14:32

Show Me What My Eyes Can't See
Ce n’est pas parce que Kieran est inépuisable qu’il n’en reste pas humain. Et c’est parce qu’il est humain qu’il boit. Surtout du soda et du café, me dit-il. En trop grande quantité, malheureusement. Sinon, pourquoi aurait-il dormi que quatre heure cette nuit? N'empêche qu’il est aussi “vif que le vif d’or” d'après ses dires. Il s’excuse également. Je ne comprends pas pourquoi. Je ris silencieusement. On ne le changera pas.

C’est comme ça que tout le monde t’aime, dis-je doucement. Tu n’as pas besoin de t’excuser.
 
 

Puis, il repart dans un commentaire où il s’extasie des probables effets de la potion d’Alakawa. Voir dans le noir, voir à travers les murs (tel super man? Je ne crois pas avoir bien compris), voir très loin, en zoomant comme il le dit si bien...Lancer des lasers avec les yeux? Je hausse un sourcil. Ça n’a rien avoir avec la potion que je tiens dans mes mains. Il se perds dans ses mots. Il doit parler plus vite qu’il ne pense. Enfin, ce n’est qu’une supposition. A moins, qu’il ne réfléchisse beaucoup plus rapidement que la moyenne. C’est une possibilité à ne pas négliger.

Honnêtement, je n’en sais rien. Je pense que tu as beaucoup trop d’imagination. Je ne crois pas qu’une potion lançant des lasers par le biais des yeux existes...la notion de “laser” dans le monde magique n'existe pas vraiment, si je m’abuse.
 


Les yeux de Kieran s’illumine brusquement. Il parle d’essayer la potion d’Alakawa, ainsi qu’une potion qu’il vient tout juste d’acheter. Une potion permettant de parler aux serpents. Il mentionne également une épave hanté, une cascade magique, des vestiges de civilisation ancienne, et des bêtes exotiques. Toutes les informations se mélanges, comme les ingrédients dans une potion en cours. J’ouvre grand les yeux, étonné. Il compte vraiment trouver ça dans la forêt de palmier de l’atoll? Je ne devrais même pas être surpris. Il a toujours des idées inimaginables.

Il existe vraiment un reste d’une ancienne civilisation, tel une épave hantée plongée dans une cascade magique, recouvert et petites bêtes en tout genre?
 


Je sens mes yeux briller également. Je crois qu’il a su piquer ma curiosité au vif, bien que je ne sais pas comment il s’est pris. De ce fait, lorsqu’il me demande d’aller les essayer ensemble, je ne peux qu'acquiescer vivement. J’ai hâte d’y être.

Ok. On y va maintenant? Tu as bien ta baguette magique avec toi?
 


Je vérifie rapidement si j’ai bien ma baguette magique, rangée dans une poche de ma veste, et si mes chaussures sont bien attachés. Tout est bon. C’est partie pour l’aventure!
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
26.07.16 22:27




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Mellan est sympa, timide, un peu .. Serdaigle j'imagine.. Mais sympa ! Il me complimentait même, c'était toujours un peu bizarre venant des gens, en générale c'était moi qu'avait le compliment facile et sincère, l’inverse était plus rare. J'étire un sourire aux compliments, bêtement content et aussi amusé de voir qu'il écoutait tout ce que je disais, et qu'il envisageais que toutes les bêtises que je sortais. En générale les gens se contentaient de penser que je disais de la merde, ou oubliait mon monologue sans queue ni tête à la seconde ou j'avais finit. J'en riais un peu du coup, peut être gêné de m'être encore emporté sans faire gaffe et passa une mains dans mes cheveux pour chasser cette gêne et essayer de reprendre une conversation sérieuse. Ou essayer.

« Heu en faite j'ai dis ça comme ça.. je sais pas trop si tout ça existe... mais ce serait super non ? Je veux dire.. y'a forcément des truc cool sur cette île quand même. Autre que la super mer bleu, les plages exotiques quoi... Mais on trouveras ! J'suis sûr qu'on trouvera quelque chose. »


Je sais pas trop qui j'essayais de convaincre. Lui ou moi. Peut être un peu les deux. Depuis qu'on a mis les pieds ici je rêve toujours de monts et merveilles alors j'avais juste hâte d'en découvrir vraiment. Bon y'avait eu l’expédition dans cette grotte avec Rief mais on peut pas tellement dire qu'on avait trouvé quelque chose d’extraordinaire.Sauf quelques crises d'angoisses de plus et deux trois nuit d'insomnie supplémentaires. Au moins dans la foret y'avait pas de grottes, pas d'espaces confiné. Juste une grande foret de palmier et plein de mystère ! En plus de ça Mel avait l'air carrément partant pour partir à la découverte du monde ! Et il était même équipé pour.
Ma baguette. Mon cœur s’arrêta une seconde, persuadé de 'lavoir oublier encore une fois à cause de ce vieux réflexe moldu des vacances. Mais après ce qui s'était passé dans la grotte j'avais eu le bon sens de la prendre avec moi. Je la sentais dans ma poche et j'en soupirais de soulagement.

« Ouais ! Ouais je l'ai.. je l'ai bien prise... On peut y aller sans soucis.. t'sais je suis allé voir ce qui y'avait dans la grotte avec Rief l'autre fois et j'avais oublié ma baguette.. Alors je t'assure que maintenant je l’oubli plus !»

J'en aurais tremblé rien que d'y penser. Mais fallait pas y penser. On avait toute une foret à découvrir et une potion à tester. Je pris la mienne entre mes mains, l'observant une seconde avant de la brandir devant moi dans un sourire radieux, un peu impatient aussi.

« Bon bah aller ! On la prend tout de suite comme ça... c'est fait ! »


Cul sec. C'était pas hyper bon, j'en avait grimacé. En faite c'était acide, un peu comme si on avait abusé sur le citron, y'avais aussi un arrière goût qui ressemble à de l'herbe fraîche ou du bois. Non, en faite c'était plus comme de la vase. Bref, j'en aurais pas pris tout les matins au petit dej quoi. Mon regard glissa vers Mel une seconde, j'espérais que la sienne soit un peu meilleurs, quoi qu'on y pensant, je connaissais pas beaucoup de potions qu'avaient bon goût. Pourtant ça devrait pas être bien compliqué de maquer ça.. enfin, tant que ça marche, je suis pas difficile.

« Alors ?.. Ca a marché tu crois ? Je vois pas trop ce changement .. »


Je le regarde un peu curieux, espérant que mes yeux aient changé de couleur ou que des écailles aient poussé sur mon visage. C'était un peu trop demandé peut être..



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
10.08.16 16:35

Show Me What My Eyes Can't See
Kieran est près, lui aussi. Il me parle du fait qu’il avait oublié sa baguette magique alors qu’il explorait la grotte avec Rief. Je hausse un sourcil. Il avait l’air comme terrifié. Qu’a-t-il bien pu découvrir? Il ne vaut mieux pas y penser. Je risquerais de partir aussitôt, comme un lâche, et manquerais à mes paroles. J’ai décidé que j’irais avec Kieran explorer la forêt de palmier, il est donc hors de question de ne pas y aller. Je déglutie. Je crois que la peur est aussi communicative que le rire.

Je regarde le liquide contenu dans le flacon. Je l’observe minutieusement sous tous les angles. C’est inutile, mais je ne peux m’empêcher de l’observer une dernière fois avant que le liquide disparaisse dans mon estomac. Kieran, lui, a déjà bu sa potion, un potion permettant de parler avec les serpents. Il me demande même si elle fonctionne bien. Il n’y a rien de différent, selon lui. Je ne vois pas pourquoi il y aurait un changement, à part la capacité de parler le serpent.
Et si tu essayais de parler avec un serpent? C’est bien à ça que te sers ta potion, non?/div>

Puis, je me re-concentre sur ma potion d’Alakawa. J’hésite à la boire. N’aurais-je pas mal à la tête à cause la nouvelle vision qu’elle me permettra d'acquérir pendant quelques heures? N’y a-t-il pas des effets secondaires à la potion? Fonctionnera-t-elle normalement? Comment fonctionne cette nouvelle vision? J’ai beaucoup de questions, et si peu de réponse. Ai-je vraiment fait le bon choix d’accepter d’explorer la forêt de palmier? Je déglutie à nouveau. D’angoisse cette fois.
Dis, tu crois que l’Alakawa marchera correctement? Et les effets secondaires? Tu y a pensé? Vais-je attraper un horrible maux de crâne à la fin de la journée? Et toi, avec ta potion? Tu ne vas pas te transformer en serpent dans une heure, hein?

Ce n’est pas bon, je commence à paniquer. Je risque de lui communiquer ma trouille. Il avait l’air si enthousiaste, je n’ai pas envie qu’il la perde. Je soupire. Il faut que je me fasse une raison. Je dois boire cette potion. Advienne que pourra.

Je débouche la potion, et la porte lentement à mes lèvres. Je ferme les yeux. Une gorgée. Deux gorgées. Puis tout le contenu du flacon coule dans ma gorge avant d’atteindre l’estomac. Le goût ne me plait pas, mais il fallait s’y attendre. Les potions ne sont jamais bonne. Jamais. Je ne le sais que trop bien.

J’ai mal aux yeux. Je ne sais pas pourquoi. Je lâche la potion, et elle se brise sur le sol. Je porte mes mains à mes tempes, essayant de soulager la douleur. Rien à faire. La douleur part petit à petit, aussi rapidement qu’elle est venue. Les contres coups de l’Alakawa, forcément.

Je rouvre mes yeux, et cligne plusieurs fois les paupières avant de m’habituer à ce que je suis capable voir. Je vois beaucoup plus loin, beaucoup plus précisement. Je grimace légèrement. Dès que je fixe trop longtemps un objet, comme mon bungalow à quelques mètres de là, ce dernier s’agrandit. Un peu comme le zoom.  

La mienne, elle fonctionne bien. Un peu trop bien, si tu veux mon avis.

Je jette un rapide coup d’oeil autour de moi, puis reprends:
C’est par où, la forêt de palmier?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
16.08.16 15:28




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Bon, y'avait qu'un moyen de savoir si cette potion marchait vraiment. Il fallait trouver un serpent. C'est pas ce qui manque ici heureusement mais bien entendu ça se trouvais pas derrière chaque brindille non plus. Comme je n'en trouvais pas d'un simple coup d’œil, je me risquais à en appeler un à coups de « y'a quelqu'un ici ? ». ma voix avait pas l'air différente, je me sentais pas spécialement bizarre donc j'espérais vraiment que ça ai marché. Mon regard ce posa sur Mellan qui semblait soudainement un peu inquiet des effets que pouvaient avoir une tel potion. C'est vrais que quand on y pense quand on parle de potion on peu jamais vraiment être certain de ce qui va ce passer. Me transformer en serpent était pas à exclure du coup, mais c'était loin de me déplaire comme idée je devais bien l'avouer.

« Trop cool.. Ou alors je vais me transformer en reptilien... Tu vois des écailles sur ma peau ? Nan ? »

je tâtais chaque parcelle de chaire de mon visage pour vérifier que je n'avais pas d'écailles. Rien jusque là, mais j'imagine qu'il fallait un peu de temps pour que ça agisse. Mel lui avait décidé de se jeter à l'eau malgré les doutes et avait englouti sa potion. J'entendais chuchoter pas trop loin de nous, comme si quelqu'un s'était planquer dans un buisson pour parler. Je comprenais pas ce que c'était jusqu'à ce que je distingue la petite tête d'un serpent qui nous fixais de ses grand yeux jaune. Finalement ça marche ! J'étais trop content mais je n’eus pas tellement le temps de m'en réjouir. Quelque chose se casse. Du verre bisé au sol me fait automatiquement lever le nez vers le serdaigle.
Quelque chose allait pas.

« Mellan ? Qu'est ce que t'as ? »

J'approchais de lui, un peu inquiet qu'il ai une mauvaise réaction à la portion. Ca pouvait arriver, mais j'espérais vraiment que ce soit pas ça parce que j'avais juste aucune idée de quoi faire pour lui porter secours dans ce genre de situation. La flippe totale jusqu'à ce qu'il se redresse un peu, une main sur la tempe et un mal de crâne fulgurant. Ça semblait passer lentement, il ouvrit même les yeux un instant pour observer tout autour de lui. C'est marrant parce que j'avais l'impression que son iris s'agrandissaient ou se rétractaient. Visiblement ça avait l'air de marcher et je dois avouer que j'étais plutôt soulagé.

« Tin tu m'as fais peur.. Alors.. c'est comment ? »

J'en soupirais de soulagement, lui décrochant un sourire avant de prêter plus attention au serpent qui était toujours là à siffler lentement.  Je crois qu'il était en train de se demander qui avait appeler. Je sais pas trop comment m'y prendre, peut être que c'était simplement comme le fourchelangue. Je tente le coup en me penchant un peu pour parler au serpent et lui demander par ou c'était la foret. Il me fixa une seconde, peut être étonné de me voir lui parler et répondis le plus naturellement du monde. A croire que c'était si simple que ça en faite. J'en sautillais quasi de joie et voulu prendre le reptile dans mes mains avant qu'il n'exprime la menace : tu me touche je te bouffe.
On va le laisser tranquille hein.

« Ça à l'air de marcher.. et le serpent là dit que c'est pas loin, juste après les habitations devant. Par contre il dit un truc comme quoi faut faire attention à la tête... j'sais pas.. Bon on a cas aller voir ! »

Je lui pris le poignet pour le faire tourner dans le bon sens et l’entraîner avec moi histoire de pas perdre de temps. Je me serais presque mis à courir mais j'étais pas certain que le Serdaigle apprécie une cavale en pleine brousse exotique, surtout avec sa vision, c'était un coup à ce qu'il se mange un arbre sans faire gaffe ! Après quelques minutes les maison se faisaient rare et les arbres plus nombreux, je crois qu'on arrivait lentement dans la foret, autour de moi j'entendais toujours chuchoter, c'était à la fois cool et un peu effrayant. J'arrivais pas à voir les serpent sauf quand ils se mettaient à parler assez prêt de moi. Un espèce de cache cache quoi.

« Alors... Qu'est ce que tes yeux d'elfes voient ? »

Je sais pas s'il allait comprendre la référence, mais j'étais trop content de pouvoir la placer ! Je suis pas certain qu'on allait trouvé un truc. Peut être qu'on tombera que sur des noix de coco jusqu'au bout de l'île mais au moins on avait put se servir de no potion.. et puis si ça se trouve il va découvrir l'entrée secret d'une cachette de pirates ou des créatures exotiques planqué quelque part. De toute façon passer du temps avec Mellan c'était déjà suffisant, on s'entendait bien je crois et j'avais l'impression que ça faisait une éternité que je lui avait plus traîné dans les pieds.

« Je suis content de t'être tombé dessus. Ça faisait longtemps qu'on s'était pas parlé nan ? »

Je lui adresse un sourire sincère, espérant qu'il soit aussi content que moi de cette balade improvisée. Sinon je vais vraiment finir par passer pour le gros lourd de service qui stalke tout le monde sans gêne.. ce qui serait pas totalement faux..



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
25.08.16 23:09

Show Me What My Eyes Can't See
Je regarde autour de moi. Je ne maîtrise rien de la nouvelle vision que la potion m’a donné. Je vois les choses en plus gros, beaucoup plus gros, ou bien en bien plus petit. Je ne comprends pas bien comment cela fonctionne. Cela me fait un peu peur. Je ne contrôle rien. Aucune règles précisent semble s’appliquer ici. J’ai la frousse. La douleur a beau être passé, tout va bien pour le moment, mais je ne peux m’empêcher d’être pessimiste. Habituellement, la bonne humeur des personnes m’entourant suffit à me rendre le sourir, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. Inexplicablement, je sens que cette petite sortie en forêt ne sera pas de tout repos. Quelque chose va arriver. Quelque chose de mauvais. Il y a toujours des trucs de mauvais qui arrive, de toute façon. Je devrais être habitué.

J’entends un sifflement. Je sursaute. C’est simplement Kieran. Kieran et un serpent. Je ne comprends pas la discussion, et je ne cherche pas à savoir. Il ne vaut mieux pas. Je n’apprécie pas spécialement ces bêtes-là. Quoiqu’elles passent avant les papillons, et tous les autres petits êtres qui, bien que jolie de loin, ressemble à de vrais dinosaures de près; comme le serpent. Et puis, les reptiles me font penser aux dragons chinois: longiligne tel un serpent, doté de quatre pattes de tigre, des cornes de cerf, une tête de chameau, des yeux de démon, un cou de serpent, un ventre de mollusque, des écailles de carpe, des griffes d'aigle, des pattes de tigre, des oreilles de vache.
Je suis content de voir que la potion à fonctionner: Kieran me rapporte les paroles du serpent. Je hoche la tête, signifiant que j’ai compris, mais je ne peux m’empêcher de réfléchir au fait de “faire attention à la tête”. Quand je dis que quelque chose de mauvais va arriver! Je n’ai pas eu la berlue!

Kieran m’entraine alors vers la forêt, me prenant par le poignet. J’ai du mal à m’adapter à ma nouvelle capacité de vision. C’est étrange. Je le suis sans protestation. J’aurais dû réagir, le stopper, pour ne pas qu’il me pousse dans un lieu inconnue où il faut faire attention à sa tête. Mais j’ai dit. J’ai promis. Je ne peux pas revenir en arrière. Je ne dois pas faire demi-tour. J’aurais honte de moi si cela arrive. Les bâtiments, nombreux, se font de plus en plus rare. La végétation, quelque peu gênante, se fait beaucoup plus envahissante. Je grimace à la vue d’une chenille grossit je ne sais combien de fois. Et ces insectes voletant autour de nous... dinosaures! Monstres! Je ne dois pas les considérer ainsi, mais c’est plus fort que moi. De si près, ils sont si...Écoeurant? Dégoûtant? Insupportable?

Kieran me pose une question. Une question formulée de manière bizarre. J’ai déjà entendu cette phrase. Elle me dit quelque chose. Je ne me rappel plus de son origine. Dans tous les cas, c’est moldu. Ma famille, côté moldu, est fan d’oeuvre fantasy. Surtout ma cousine...issu de germain? A la mode de bretagne? Bref. Elle adore diverses oeuvres qu’elle qualifie de “chef-d’oeuvre”, et en parle matin, midi, et soir. Alors quand elle a su que j’étais sorcier...Par Merlin! Qu’est-ce qu’elle a été enquiquinante! Et personne ne m’a aidé sur ce coup là! Ils ont été trop heureux de ne plus l’avoir à leurs trousses - comme ces fichues petites bestioles qui me tourne autour- pendant quelques temps! Surtout mon grand oncle!
Leurs traces dévient au Nord-Ouest! Ils conduisent les hobbits vers Isengarde!
La réponse m’est venu automatiquement. Je ne compte même plus le nombres de fois que j’ai dû visionner ce film. Le seigneur des Anneaux. Ma cousine peut-être très persuasive quand elle le veut. Néanmoins, je rigole tout de même. Je n’ai jamais bien compris la “fantasy”. C’est si proche, et si éloigné de tout ce que je connais. Mais ça a l'avantage d’être divertissant. Enfin, aussi divertissant que ma cousine peut l’être. En trop grande quantité, on finirait pas en faire une overdose.
Plus sérieusement. Même le plus jolie des papillons devient monstre, tu te rends compte? Ils ont en corps de dinosaure!
Je continue à observer autour de moi, grimaçant ici et là. Je crois que je verrais la nature d’une toute autre façon. Surtout les papillons. Puis, Kieran me dit qu’il est content de m’avoir trouvé, que cela fait longtemps que l’on ne sait pas parlé. Je m’arrête brusquement dans ma contemplation, et je me tourne vers lui. Je ne sais pas où il veut en venir, et cela m’effraie un peu. Du moment que les autres sont heureux, je le suis aussi. J’ai toujours été content de voir mes camarades et ma famille rire et sourir. Même les inconnus. Cela me montre que le monde n’est pas aussi perdue qu’il n’en a l’air. Que des gens agissent. Moi, je me contente de regarder, et de chercher la vérité.
Seuls ceux qui se soucient de toi peuvent t'entendre lorsque tu es silencieux. On est ami, je me soucie de toi. Par conséquent, je t’entends même lorsque tu ne parles pas.
Je le regarde avec insistance. Peut-être un peu trop, mais j’en ai rien à faire. Je n’ai pas envie de perdre un ami. Ce serait désolant. Et je me sentirai pas bien après. Et puis, il est étrange. Enfin, plus étrange que d’habitude. Il va sans doute rien me dire sur ce qui le tracasse, j’en ai bien conscience, mais une partie de son attitude et de ses mots parlent pour lui.
Qu’est ce qui ne va pas? demande-je. Tu n’es pas obligé de me le dire, mais ça m’inquiète. Tu es un ami, ajoute-je pour ne pas le brusquer et pour me justifier.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
29.08.16 18:21




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Je restais un peu con face à sa réaction. Il avait réellement compris la référence que je venais de faire. Ça arrivait tellement rarement que je pouvais pas caché mon étonnement. Déjà que chez les moldu les références geek sont rarement comprises, mais alors quand c'est des références geek moldu chez les sorciers.. là c'est quasiment sans espoirs! Du coup quand quelqu'un capte j'ai toujours envie de lui sauter dessus et de refaire le monde en jouant les fanboy. Mais je crois que Mel aurait été gêné par tant d'énergie, enthousiasme et surtout de contactes physique d'un coup. Alors je me contente d'un large sourire et d'une expression ravie sur le visage, comme le plus bau cadeau du monde.

Il avait visiblement du mal avec sa potion. Ou du moins, c'était plus étrange qu'il l'avait imaginé. J'avoue que j'avais du mal à visualiser quel effet ça devait faire de tout voir en gigantesque tout d'un coup. Des insectes de la taille de dinosaure ? Brr.. J'en frissonnais un peu, c'est clair que le spectacle était certainement étrange, et pas très beau à voir. J'en riais un peu, content de n'avoir qu'à supporter quelques chuchotement de mon cotés. J'entendais les serpents parler entre eux mais devait tendre l'oreille pour vraiment les entendre et les comprendre. Au moins c'était plus simple a gérer que l'attaque de papillons géants.

« Tu peux peut être essayer de te concentrer sur les végétations sinon ? Les fleures et les arbres... parait même qu'on trouve des cascades dans le coin... y'a un serpent qui vient de le dire là... »


Je pointais un buisson ou un large reptile glissait sur le sol en sifflant, il tourna la tête vers nous quelques secondes avant de reprendre son chemin, certainement qu'il m'avait entendu. On pouvait peut être se concentrer sur les fleures en s'enfonçant un peu plus dans la foret histoire que ce soit un peu plus agréable pour lui. J'étais sincèrement content d'être là et de lui dire, mais je sais pas pourquoi il avait l'air soudainement bizarre tout d'un coup. Comme inquiet. Il me fixais soudainement, en me sortant un truc sur les amis qui s'inquiète. On aurait dit une espèce de citation ou de proverbe, j'avoue que j'étais un peu déstabilisé de cette facilité qu'il avait eu à dire quelque chose comme ça. C'est vrais qu'on est ami, enfin, pour moi ça a toujours été évident mais je savais pas tellement si c'était réciproque ou pas. J'ai tendance à m'accrocher aux gens facilement, l’inverse était rarement vrais... j'en rougissais une seconde, gêné que toute l'attention soit reporté sur moi et mes problèmes. Est ce que j'avais l'air si mal que ça ? Je pensais être plutôt bon pour dissimuler tout ça sous un sourire et une bonne humeur constante, mais fallait croire que je pouvais pas toujours m'en sortir. Pourtant j’essaie.

« Quoi ? Mais.. non.. enfin.. ça va ! Pourquoi tu crois que... Je t'assure ! Ça va.. c'est quoi c'est quelque chose que j'ai dis ?.. Parce que... tout va très bien ! »

je crois que j'avais même pas réussis à me convaincre moi même. J'étais un peu nul dans les situations de stresse ou de gêne. Ça me faisait bafouiller, parler à toute vitesses sans vraiment rien dire de concret et j'ai juste l'air d'un idiot. Enfin encore plus que d'habitude quoi. Une seconde de silence. Je le regarde dans le yeux, essayant d'avoir l'air convaincant tout en sachant pertinemment que je l'étais pas. Je fini par soupirer, étirant un sourire mal assuré sur mes lèvres pour le Serdaigle.

« Excuse moi.. J'sais pas j'ai pas très bien dormis.. Puis c'est pas intéressant, j'ai pas envie de te soûler ou quoi alors qu'on peu aller se balader et trouver des cascades secrètes et des sirènes. »


je crois que c'était une très bonne raison de pas pleurnicher dans ses robes.. Mais c'était gentil de sa part, vraiment gentil en réalité, j'avais pas tellement l'habitude de ce genre d'attention, j'étais plutôt celui qui la donne, que celui qui la reçois.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
10.09.16 14:56

Show Me What My Eyes Can't See
Comme lui suggère Kieran, je dévie mon regard vers les végétaux nous entourant. Les herbes et feuilles vertes, les fleurs colorées, ainsi que les troncs marrons, était tout ce que je voyais. Je les ai observé avec curiosité, bien que cela m'a rapidement lassé. Puis, mon ami me parle d’une cascade pas très loin, dont un serpent vient de lui siffler la localisation. Je sursaute. Encore un serpent. Ils sont tellement bien caché dans les hautes herbes qu’il est difficil de les voir. Je me demande comment fait Kieran.

Seulement, le roux agit étrangement. Je ne l’ai jamais vu comme cela auparavant. Je m’inquiète, et lui en fait part. Il me répond, surpris. Il  hésite, cherche ses mots et bafouille. Silence. Je le regarde, cherchant à démêler le vraie du faux dans ce qu’il vient de dire. Et je ne le crois pas, il ne dit pas la vérité. Je fronce les sourcils, légèrement agacé. La vérité...C’est ce qu’il y a de plus important pour moi. Il ne faut pas se mentir à soi-même, ni aux autres. On peut l'ohmmètre, mais pas mentir.

Finalement, il me dit qu’il a mal dormis et que son problème est intéressant. Il préfère partir en expédition “découverte de la faune et de la flore”. Je soupire. Le rôle d’un ami, d’après les livres, c’est de s’inquiéter pour eux, de les aider et de les soutenir. Si je ne peux pas faire tout cela avec Kieran, suis-je vraiment son ami? Je palie rien qu’en pensant que cela ne soit pas le cas. Je prends une grande inspiration.
Je n’ai rien vu ou entendu qui était ennuyant: on apprend tout le temps. Et puis, on peut très bien partir à l'aventure et parler de ce qui va pas, non ? Mais si tu ne veux pas, c’est pas grave. Peut-être que je m’inquiète pour rien: c’était le cas avec mon petit frère…
En pensant à lui, je me remémore les souvenirs d’avant ce jour là. Je sourie malgré-moi. Je me rappel encore de l’odeur de la caravane, de l'ambiance de la veillée du soir, de mes parents mécontent de moi, de mes journées passées enfermés dans la caravane à cause de maladie, mais surtout de mon petit frère. Mon bien aimé petit frère. On se détestait, mais je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour lui: mère n’avait pas “l'instinct maternelle” comme le dit certains livres, alors j’essayais de faire son “travaille” à sa place. Sans grand succès, puisqu’il prenait un malin plaisir à faire échouer toutes mes bonnes intentions. Même aujourd’hui, j’entends ses mots tranchant, me rappelant de ma condition et du déshonneur que cela apportait à la famille...Un sourire ironique orne alors mes lèvres. J’avais fini par l’apprécier comme il était, et à le protéger comme une louve protégeant ses petits. Le protéger de ce monde menteur, c’était ce que je voulais.

Mais le destin n’a jamais été de mon côté.

Mes yeux s’assombrissent. Perdu dans mon passé, je trébuche et me cogne contre un arbre. C’est ce qui me fait revenir à la réalité. Seulement, le décor a changé. Devant moi, une grande cascade fait pleuvoir de l’eau dans une rivière. C’est magnifique. Maladroitement, je m’approche de l’eau. Mon visage s’y reflète. J'approche ma main de l’étendu aqueux sans pour autant y plonger ma main, qui revient rapidement à sa place initiale.
Voilà la chute d’eau!
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
12.09.16 20:59




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Je crois que ma réponse l'avait un peu déçus. Peut être un peu blessé, c'est vrais que je suis très mauvais menteur.. et c'est aussi vrais que j'ai tendance à pas vouloir parler de moi ou de ce qui me tracasse. Mais c'est pas parce que j'ai pas confiance, ou qu'ils ne m'étaient pas important, c'est juste que j'avais l'impression de me plaindre ou de me lamenter sur mon sort ou je sais pas quoi, et j'avais juste horreur de ça... même si des fois j'imagine que c'était plutôt utile de se confier. Un peu libérateur aussi. La déception de Mellan me fit regretter mon hésitation. Je me sentais tellement mal que je me serait bien assommé avec la première noix de coco qui passe. Je supportais pas de décevoir les gens ou simplement de les blesser. S'en était même maladif.

J'en soupirais un instant, discret, jetant quelques regards au bleu qui semblait plus triste que jamais. Son regard se perdit une seconde un peu ailleurs. Un peu sombre. Est ce que c'est moi qu'ai fait ça ? La culpabilité monta soudainement d'un cran et il ne fallut pas plus longtemps pour me décider à le rassurer dans un sourire. Enfin s'il ne se tue pas avant. Il percuta un arbre distraitement, trop absorbé par ses pensé ou sa vue de super héro. Machinalement ma main se posa sur son épaule pour le stabiliser et pour le retenir.

«  Fais attention.... »

Mais le serdaigle semblait avoir déjà oublié. C'est en voyant ses yeux émerveillés que mon regard quitta son visage pour se poser sur la cascade sous notre nez. Un paysage paradisiaque dignes des plus belles cartes postales. Pourtant c'était bien là sous notre nez. Un sifflement impressionné m’échappa en même temps qu'un Waouh à mis voix. Il fallait prendre quelques secondes pour admirer la vue et graver cet instant au fond de sa mémoire. Mel lui s'était déjà approché de l'eau, osant à peine la toucher.. pourtant, une si jolie cascade c'était dommage de pas y faire trempette un petit peu !

«  Tu viens avec moi ? Je suis certain qu'elle est top ! »

Sans attendre sa réponse, j'abandonnais mes affaires au bord de l'eau en retirant mon t-shirt et mes chaussures dans la foulée pour y tremper les pieds pour commencer. Elle était fraîche, juste assez pour être parfaite ! Mon regard se tourna une fois de plus vers Mellan dans un sourire, l'invitant à venir même si j'étais quasi certain qu'il oserait pas tremper ne serait ce que le petit oreille. Le moment était peut être bien choisit pour m'excuser et réparer mes erreurs en mettant de coté mes angoisses quelques secondes.

« Je suis désolé si t'as eu l'impression que je voulais pas t'en parler. C'était un peu maladroit je crois... ouais même carrément. C'est juste que j'aime pas .. tu sais.. donner l'impression de.. me plaindre. Mais j'imagine que les amis sont là pour nous supporter en train de chouiner nan ? Si tu viens dans l'eau je te raconterais ! »


Du chantage ! Mais c'était juste pour lui donner une bonne raison de venir faire trempette dans l'eau clair histoire d'aller voir cette cascade de plus prêt même si Mel avait pas besoin de se déplacer pour ça.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
30.09.16 18:54

Show Me What My Eyes Can't See
J’observe l’étendu d’eau, émerveillé. Les rayons du soleil, se reflétant sur la cascade, le fait brille tel un miroir, m'éblouissent. C’est... magnifique? Splendide? Non, c’est bien plus que cela, mais aucun mot ne peut le décrire. Kieran en perd même son vocabulaire, pour y laisser place à une interjection exprimant sa surprise. Suite à cela, il m’invite à plonger dans l’eau. Je grimace de plus belle. Je ne le ferais pas. J’aime l’eau, mais je n’apprécie pas m’y baigner. J’aime l’eau, mais de loin, pas de l'intérieur. L’eau, c’est aussi fascinant que dangereux. C’est parfois même terrifiant.

Je ne rejoindrais pas Kieran dans ce milieu incertain.

Seulement, il semble bien me connaître. Peut être trop. Il me propose de me parler de ce qui ne va pas si je me mouille. Quel idée! Je me mords les lèvres, indécis. Je n’aurais pas dû insister sur le trouble que j’ai apperçu. Ma curiosité s’est retourné contre moi. J’ai certainement été impolie également. Que dois-je faire? Certainement pas faire trempette. C’est hors de question.
Je m’excuse. Je n’aurais pas dû autant insister toute à l’heure, cela ne se fait pas, même si je suis ton ami. Ne me dit rien, et parles en à une personne plus proche de toi. Je ne crois pas être la personne approprié pour tes...problèmes? interrogation?
Je m’approche encore plus de l’eau, faisant attention à ne pas me mouiller, et y découvre mon reflet, troublé par le clapotie causé par la cascade. C’est presque comme un miroir. Un miroir déformant, comme il en existe dans certaines fêtes foraines moldus. Ou bien un miroir magique, et pourquoi pas diabolique? Comme...Ô miroir, mon beau miroir, dis moi qui est la plus belle! disait la belle-mère de Blanche-Neige. L’eau, un miroir magique? Où vais-je chercher tout ça? Je rigole, amusé par ma propre bêtise. La situation ressemble plus au mythe de Narcisse…

Tiens, je pense beaucoup à la culture moldu depuis qu'il est là...
Tu penses que mon sort sera celui de Narcisse? Vu comment c’est partie, je serais capable d’admirer l’eau et mon reflet pendant des jours entiers!
Je m’assis au bord de l’eau, enlevant mes chaussures et remontant mon pantalon aux genoux. Je plonge mes pieds dans le liquide aqueux. Sans doute qu’au fond, j’espère toujours qu’il me dise ce qui ne va pas. Du moment que le liquide reste là où il est, et que je n’ai pas à aller plus loin dans la “baignade”, alors cela irait.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: