Partagez
 

 Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

Lancelot Thompson





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
23.08.16 12:00

S'il y a une chose que Lancelot déteste chez les filles, généralement, c'est qu'elles sont persuadées qu'elles sauront le déstabiliser parce qu'elles sont des filles. Est-il censé s'intéresser à toutes les filles parce qu'elles ont des attributs féminins ? Il lui semble souvent qu'elles sont beaucoup, beaucoup trop obsédées par la romance. Jusque là, il a toujours pensé que ce n'est pas le cas de Bastia. Mais au final, elle joue aussi avec lui, et... bon, okay, peut-être qu'elle a de quoi faire pour le coup, ils ont dansé ensemble, et Lancelot a vraiment été troublé par sa présence, mais tout de même... il retient un soupir de soulagement quand elle retire son genou, et lui lance un regard noir :
« Je crains que ta conception d'un homme ne soit trop romantique, Bastia. Ne viens pas te plaindre si jamais tu devais en souffrir un jour. »
Du fait qu'il jouait au cœur glacé et que cela éveillait l'envie de conquérir sa forteresse, pas un mot. Lancelot n'est pas idiot : inutile de parler de ce qui pourrait le désavantager ou le mettre mal à l'aise. Il préfère se concentrer sur la nouvelle interrogation de Bastia ; et, joueur, il lui délivre un sourire amusé, sachant pertinemment ce qu'il va lui dire.
« Oh ? Qu'est-ce que tu veux savoir ? Tu veux en savoir plus sur le gamin dont les parents ont dû fuir la Suède car ils ne savaient pas se tenir, ou sur le chevalier d'Arthur White ? »
Il lui offre le choix. Il ne pense pas être en mesure de lui parler des deux. Il n'en a même pas envie. Elle va devoir choisir, Bastia ; elle n'est pas la seule à dominer cette conversation, lui aussi a son mot à dire, et il entend bien le lui faire entendre. Qui plus est, il ajoute, avec une pointe de malice dans la voix :
« Bien sûr, je m'attends à ce que toi aussi, tu me dises qui tu es. Pour une fois que je m'intéresse à une femme, tu peux bien accepter de te dévoiler un peu plus, n'est-ce-pas ? »
Si elle espérait pouvoir tout obtenir, elle se trompe. Sans ce genou gênant entre ses cuisses, Lancelot redevient totalement maître de ses moyens, et par conséquent, il est prêt à repartir à l'assaut. La gêne ressentie pendant sa danse avec Bastia ? Il n'a qu'à la nier totalement, c'est le moyen le plus simple de ne pas s'en sentir dérangé à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
24.08.16 21:09




-"Je crains que ta conception d'un homme ne soit trop romantique, Bastia. Ne viens pas te plaindre si jamais tu devais en souffrir un jour."

Tu ne prend même pas la peine de relever sa phrase, tu ne l'a prenais pas vraiment au sérieux. Souffrir en amour ? Ça ne t'es jamais vraiment arriver. A part un amour de famille, mais jamais d'une moitié. Es-tu déjà réellement tomber amoureuse ? Le gros point commun entre Lancelot et toi, de ce qui se dit. Cœur de glace, cœur de pierre. Tu ramène tes mains, tes paumes, derrière ton dos pour t'aider à y prendre appui. Ta poitrine se lève légèrement.

-" Oh ? Qu'est-ce que tu veux savoir ? Tu veux en savoir plus sur le gamin dont les parents ont dû fuir la Suède car ils ne savaient pas se tenir, ou sur le chevalier d'Arthur White ?"

-"Tu m'offrirai tout ça sur un plateau d'argent ?"

Tu souris d'instinct et porte ton verre à tes lèvres pour t'abreuver de cet alcool de délice. Bien sur, tu es si curieuse que tu prendrais les deux. Si gourmande. Le passé sulfureux ou la mission d'un chevalier ? Attention Bastia, prend ce qui t’intéresse.

-"Arthur hein... Nous sommes peut etre pareil toi et moi. A couvrir deux oiseaux."

Tu le fixes.
On ne dirait pas que tu es à ton coup de chaud dis donc ! Le sérieux reprend ses droits. Le caractère revient au grand galop. Comme si une sorte de rivalité, mystérieux échange vous guettait. Haine et proximité.

-"Oh et puis raconte moi ce que tu veux, je trierai plus tard !"



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

Lancelot Thompson





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
01.09.16 11:49

Un peu d'effort, Lancelot. C'est ce qu'il ne cesse de se répéter. Il ne se considère comme le froid et impitoyable Lancelot, celui qui ne tombera jamais amoureux de personne - il est bien placé pour savoir que ce n'est pas le cas, après tout - mais il pense tout de même être capable de faire preuve d'un minimum de maîtrise de soi. Il lui suffit de ne pas laisser à Bastia assez d'espace pour le manipuler. Car oui, ce soir il aura appris quelque chose : elle a de quoi le déstabiliser, quand bien même il ignore ce qui produit cet effet. Est-ce son sourire malicieux que surmontent un regard habituellement froid et méprisant, est-ce la façon dont ses cheveux dorés frôlent ses joues rosies de la chaleur estivale, ou encore de la chaleur qu'elle-même dégage ? Il n'en sait rien ; la seule certitude est qu'à dix-neuf ans, Lancelot est un homme comme un autre, et qu'il y a des choses auxquelles il est sensible. Ah, les filles. C'est tout sauf du jeu. Pourquoi Bastia ne pourrait-elle pas se comporter comme un être humain, au lieu de mettre en avant son extraordinaire capacité à le perturber ?
Malgré tout, il joue, Lancelot. Mentir et contrefaire l'amusement sont deux choses qui lui sont assez aisées ; il passe son temps à dissimuler, y compris à son meilleur ami qui, bien qu'il ait l'air d'un innocent gamin, est en réalité un fort rusé renard. Alors pense-t-elle sincèrement qu'il lui offrira tout ce qu'elle veut savoir. Avec une lueur malicieuse dans le regard, le jeune homme secoue le doigt pour la contredire.
« Oh, non. Je disais simplement, que tu devrais choisir. Et ne me mets pas dans le même panier que toi, s'il te plaît. Je ne couvre pas cet enfant. »
Tch. En voulant nier la ressemblance entre ces deux Serpentard, voilà qu'il en est venu à laisser échapper une partie de la vérité. Car oui, Lancelot ne fait pas que couvrir Arthur. Il est plutôt pour s'assurer que ses décisions sont les bonnes - quitte à les contrefaire au besoin -, et pour lui donner moyen de réussir ses ambitions. D'ailleurs, pour lui, ça peut ne pas se porter contre les siennes propres. Il est presque sûr qu'à un moment, il sera capable de se dire qu'endosser le rôle d'un second est une façon de se préparer à devenir un bon chef, puisqu'on saura ce que cela fait d'être subordonné à quelqu'un. Malgré tout, l'envie de prendre le pouvoir demeure très forte en lui, et un tel argument ne fait pas toujours le point face à son extraordinaire orgueil.
« Mais non, c'est toi qui choisis. La Suède ou Arthur. Choisis bien, les deux ne sont pas équivalents. »
La Suède recèle de plus de secrets sombres, qui n'ont guère intérêt à être déterrés ; ce serait une bonne façon d'en apprendre un maximum sur lui et sur sa personnalité. Mais c'est ce qui concerne Arthur qui le mettrait le plus en danger, et qui probablement a le plus d'intérêt. Malgré tout, elle a plus de chances d'obtenir des informations sur ce point ailleurs, alors qu'elle n'apprendra rien sur son passé suédois d'une autre bouche que la sienne. Alors, qu'a-t-elle envie d'apprendre ? Voilà ce que Lancelot veut savoir. Ce n'est pas tant le fait de se dévoiler qui l'intéresse ; il veut découvrir ce que Bastia désire savoir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
02.09.16 7:21




-"Je t'emmerde, cordialement."

Prise d'une mine boudeuse, tu te montre comme indestructible. Toi, en souffrir ? Cela parait si réel, parle t-on toujours de l'amour ? Lancelot lève son doigt pour te donner une réponse négative. Monsieur n'est pas coopératif ? Pourtant dans votre jolie danse de tout à l'heure, ce n'était pas autre chose. M'enfin... tu n'étais pas la plus à l'aise cependant.

-"Oh, non. Je disais simplement, que tu devrais choisir. Et ne me mets pas dans le même panier que toi, s'il te plaît. Je ne couvre pas cet enfant."

Couvrir, Perceval.
Peut-être, peut-être pas. Ou tout du moins, tu le fais machinalement sans t'en rendre compte. Il est pour toi un ami précieux, une personne à surveiller, prendre soin, à faire monter au plus loin. Comme c'est étrange et peu commun. Une amitié emplie de vices ? Tu ne trouve pas si dure pourtant.

-"Il y a une chose que tu ne semble pas saisir, Lance. Je saurais les deux, je prend la Suède. Pour la partie Arthur, je me débrouillerai pour tout savoir à la suite d'un autre épisode !"

Tu bouges et t’assois
à coté de lui, te laissant tomber sur l'espère de fauteuil, lui à côté. Une telle proximité entre vous deux... Comme si tu lui avais livré un point important; vouloir en savoir plus sur lui. Lancelot faisait partie de ces personnes intéressante à étudier. Qui t’intéresse. Tu montes doucement ta main à sa tête et commence à jouer avec ses cheveux gris. Tu ne te rendais surement pas compte de ton geste, bien qu'enfantin, tu appréciais le toucher, avoir cette proximité. Au fond de toi, tout se mélange.

-"Qui est donc le chevalier Thompson ?"

Tu attendais, tu voulais en savoir plus sur lui.



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

Lancelot Thompson





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
04.09.16 11:56

S'il y a une chose que Lancelot apprécie tout particulièrement, c'est quand on lui offre de belles fleurs, comme un magnifique je t'emmerde cordialement. L'adverbe renforce encore la beauté de la sentence, en soulignant toute la courtoisie dont Bastia fait preuve à son égard. Cela lui plaît énormément, et il envisage de lui retourner la pareille, jusqu'à ce qu'elle semble enfin avoir pris sa décision. Lancelot sent ses lèvres se retrousser, tel un prédateur heureux d'avoir réussi à appâter sa proie. C'est elle qui ne comprend pas. Elle ne saura jamais rien de ce qui touche à Arthur, car ce secret n'est pas que le sien. Il le partage avec un gamin qui préserve ses mystères aussi efficacement qu'un parent protège ses enfants. C'est là qu'elle se trompe. Elle trouvera des informations, et Lancelot en a conscience ; mais elle n'en saura jamais assez pour découvrir toute la vérité, se condamnant à ne voir le tableau qu'à travers une œillère.
« Soit, soit. Donc il était une fois une famille typiquement suédoise - mais probablement avec des origines étrangères, quoique ce n'est pas important. Les deux parents s'aimaient d'un amour fou, et eurent un fils, qui se révéla être un adorable garnement, prompt à les imiter en tout point. Les parents trafiquaient quelque chose. Le gamin n'a jamais su quoi. Mais ça leur a attiré des ennuis et on a menacé de s'en prendre à leur vie. Sans l'enfant, ils seraient restés. »
La voix de Lancelot meurt. Il a dit ce qu'il avait à dire, désormais, et plus rien ne pourra le pousser à en dire plus sans des questions bien précises. Avec un air malicieux, il observe Bastia et ajoute :
« Intéressant, tout cela, n'est-ce-pas ? Malheureusement, je n'en sais pas assez moi-même pour te raconter toute l'histoire. »
Eh oui, au final, elle a probablement fait le choix le moins intéressant des deux. Car qu'apprend-t-elle, à part qu'il a commencé son existence en Suède et que ses parents sont des gens louches, qui se sont calmés pour offrir une vie normale à leur gosse ? RIen du tout. Il se demande donc comment elle va réagir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
10.09.16 12:07




Tu écoutes, tu le regardes. Faisant abstraction de ce qui se passait autour, reprenant de droit ta main, tu attaches tes cheveux en queue de cheval. L'ambiance dans lesquelles baignait les gens ici était bien trop.. chaude.

-"Soit, soit. Donc il était une fois une famille typiquement suédoise - mais probablement avec des origines étrangères, quoique ce n'est pas important. Les deux parents s'aimaient d'un amour fou, et eurent un fils, qui se révéla être un adorable garnement, prompt à les imiter en tout point. Les parents trafiquaient quelque chose. Le gamin n'a jamais su quoi. Mais ça leur a attiré des ennuis et on a menacé de s'en prendre à leur vie. Sans l'enfant, ils seraient restés. "

Chaque détail est important, ils le sont tous. Analyse, observe et écoute ! Sa réponse était fade, si dépourvu de sens. Ce n'est pas ce que tu attendais. Il omettait le plus important. Te serais-tu tromper ? Non.

-" Intéressant, tout cela, n'est-ce-pas ? Malheureusement, je n'en sais pas assez moi-même pour te raconter toute l'histoire. "

-"Ce n'est pas ce que j'ai demandé Lancelot. Peut-être que si les rumeurs étaient vraies à mon sujet, tu aurais pu faire un effort."

Il aurait pu avoir peur... Mais Lancelot qui a peur n'est pas... un vrai serptenard. Vous êtes si perfides vous les serpents. Bien que tu sembles plus ressembler à un lion, serais-tu dans la mauvaise maison ? Ton raisonnement est celui d'un Serpentard mais ton attitude est celui d'un Griffondor.



© ANARCISS

Je propose qu'on le clos bientôt !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

Lancelot Thompson





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
13.09.16 19:30

Voilà, Lancelot a balancé toute l'histoire, il n'y a plus rien à dire.
Le pire, c'est que c'est vrai.
Oh, bien sûr, il y aurait des détails jolis qu'il pourrait utiliser pour enjoliver l'histoire. En parlant de la ressemblance entre les parents et le gamin, à une époque où cela ne se voyait cependant pas autrement que physiquement, tant l'enfant était sage et renfermé. En parlant du vide qui s'était formé dans son cœur, comblé par la certitude que de toute façon, c'est normal et qu'il doit s'endurcir. Oui, il pourrait expliquer à Bastia qu'il s'est enveloppé d'un manteau de solitude et qu'il a grandi dans la certitude qu'il était le meilleur, qu'il méritait d'être au sommet - mais à quoi bon ? Il n'en a guère envie, et ça dériverait probablement du propos initial, à savoir la Suède. Il préfère donc s'en tenir aux faits, et tant pis si cela ne la satisfait pas. Son regard déterminé lui fera certainement comprendre qu'elle n'en saura pas plus.
Il sourit quand elle proteste ; oh, mais n'est-ce-pas drôle, justement, si ce n'est pas ce qu'elle a demandé ?
« Peut-être, mais c'est tout ce que tu obtiendras de moi. A moins que tu aies envie de me parler de toi, je suis tout ouïe. Sinon, on peut s'en tenir là pour ce soir. »
C'est une proposition, à la fois de clôture et de continuation. A elle de voir. Elle pourrait sans doute en apprendre plus sur lui si elle poussait la discussion, mais en a-t-elle seulement envie ? Considère-t-elle que cela en vaut la peine ? Elle aurait probablement trop à perdre ; il serait plus raisonnable, du coup, de dire non.

comme tu veux, ma chère. 8D
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
14.10.16 20:26




Tu aimes, tu detestes.
Avoir le contrôle de la situation et la perdre. C'était à tour de rôle que se dessinait  vos défis. Lancelot et toi, de parfait rubis cube ne laissant rien transparaitre, pas une solution. Tout un mythe et mystère.

-" Peut-être, mais c'est tout ce que tu obtiendras de moi. A moins que tu aies envie de me parler de toi, je suis tout ouïe. Sinon, on peut s'en tenir là pour ce soir."

-"Si je reste avec toi, je vais faire des betises."

Dis-tu en passant un doigt sur le cou de ton ami. Tss, "ami". Vil créature aussi sournoise que belle. Lancelot est à croquer, dan tout les sens. Oh Bastia, tout tes sens se métamorphose, tu dois partir ou tu feras carnage. Bastia la vampire. Et si une brèche s'était ouverte ? Tu te lèves, adresse un dernier regard au Serpentard et part. Ta nature véritable se tient à tes entrailles et pourrait hurler à plein poumons pour se libérer.
Affaire à suivre.



© ANARCISS

boum jtm !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: