Partagez
 

 set them free ♦ aaren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

Sören Vilhjálmsson





set them free ♦ aaren
25.09.16 15:38

Perdu dans les mondes, il a suivi un souvenir qui s'y est incrusté. C'est étrange tout de même qu'au beau milieu d'un lac violet, il ait vu ce garçon. Peut-être qu'il n'était pas assez déconnecté de la réalité et que des discussions ont influencé son imagination. Une potion a explosé et l'eau a disparu. Il a alors quitté sa rêverie diurne pour poursuivre cette odeur de brûlé. Bien sûr, ce n'est pas son nez qui lui indique la direction à prendre mais son cœur. Il bat un peu plus fort que d'habitude quand il descend les escaliers. La nostalgie donne un parfum à l'air poussiéreux. Il a cessé d'aller dans les sous-sols depuis qu'il a passé son BUSE. La réminiscence des cours de potions lui fait regretter ce temps-là. Dans son groupe, un garçon était particulièrement joyeux à chacun d'entre eux. Son visage rayonnait.

Maintenant encore, ses lèvres ont une couleur particulière. Il se surprenait souvent à les admirer et à dessiner leur éclat. Le garçon figurait souvent dans ses carnets de dessin de l'époque. Il lui arrivait même de le dessiner pendant certains cours au lieu de se concentrer sur les flacons. Ces croquis sont tout ce qu'il lui reste de ce garçon dont il a oublié nom et visage. Il doit être bien différent maintenant. De toute façon, il a déjà dû quitter Poudlard alors il ne le reverra pas. Ou du moins, il ne verra pas la personne qu'il est maintenant. En cherchant l'enfant de ses souvenirs, il parcourt les couloirs d'un pas léger.

Avant qu'il ne s'en rende compte, une porte est apparue à sa gauche. Ce doit être celle de la salle de potions.  À vrai dire, il ne connaît pas vraiment d'autres salles qui se situent au sous-sol. Il n'a jamais eu de raison de le visiter. Il colle son oreille à la porte pour vérifier qu'aucun cours ne se déroule actuellement. Il n'entend aucune voix de professeur alors il entrouvre la porte. La pièce est sombre. Effectivement, il n'y a pas de cours en ce moment. Le bois le laisse passer. D'un geste mesuré, il sort sa baguette et lance un lumos. Une tresse flamboyante apparaît dans les ténèbres.

« Salut Aaren. Qu'est-ce que tu fais là ? »



Son regard balaie la pièce. L'endroit ne ressemble pas à ce qu'il est dans ses souvenirs. Il n'y a rien d'adapté pour faire des potions ici.  Ce n'est clairement pas la bonne salle. Si le roux lui demande ce qu'il fait ici, il va se retrouver bien con. Tant pis, ce n'est pas nouveau qu'il est con.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre & Sigma


Messages : 21

Date d'inscription : 15/09/2016

Feat : Kamui (Gintama)

Crédits : Lynch

Double Compte : Hjörtur

Aaren Rhydderch





Re: set them free ♦ aaren
25.09.16 18:28



entre ses rires aaren écoute de ses yeux rieurs il écoute riant cristal il écoute
dieu a des oreilles des yeux le savoir absolu dieu est omniscient dieu sait
il connaît l'existence des rumeurs et des questions qui se tordent autour telle une tornade marine impitoyable
il paraît que les sigma sont entrés avec l'aide de complices peut-être demeter ou arcturius cet imbécile dont aaren aurait bien éclaté le verre de vin pour faire briser en éclat toute une symbolique aux yeux de tous - mais il avait apprécié le verre d'eau bleue et la tomate rouge
il paraît que les téméraires se sont affaiblis depuis qu'un de leurs membres est devenu préfet choisissant de perdre le courage des sensations fortes pour le courage de s'opposer à ses propres amis
reste à savoir lequel est préférable
il paraît que des catacombes s'élèvent des gémissements étranges soupirs de lamentations loin des cachots loin du souvenir terrible de la souffrance infligées aux plus réfractaires qu'on enchaîne par les chevilles jusqu'à ce que leur crâne leur semble éclater sous le poids de l'hémoglobine
des plaintes fantomatiques spectres insatisfaits dans leur pièce sombre et verrouillée
aaren veut voir
aaren veut savoir

alors d'un pas léger parapluie sur l'épaule il descend dans les catacombes où il a préparé de belles potions plus tôt dans la journée
baisse la tête quand les voutes sont trop basses
ignore l'entrée des donjons et autres lieux de torture qui pour cette fois seulement ne l'intéressent pas
inspire l'odeur humide de la salle éventrée des serpentards
et s'arrête finalement devant la porte en bois qu'il n'a jamais passée
poignée rouillée bois déformé il pose son oreille sur le battant et ferme les yeux pour écouter
le silence est maître
alors il pousse un peu fort il pousse la porte épaisse comme celle de la salle des potions il la pousse dans un grincement grave et solennel - ou glauque et menaçant si tu es friand des fictions d'horreur
la faible lumière des couloirs éclaire mal l'intérieur plongé dans le noir complet alors il décroche la bougie la plus proche avant d'entrer vraiment et de pousser doucement le battant qui se ferme de lui-même

il inspire
excitation

il lève le bras pour tirer davantage d'espace du noir complet et des silhouettes pâles et curieuses se détachent du fond
il murmure « Bien le bonjour... Je suis venu vous rendre visite. » d'un petit sourire amical
un mouvement s'amorce dans le groupe spectral
d'un courant d'air venu de nulle part s'éteint la flamme faible de la bougie inutile
et le noir reprend ses droits

il expire
il a peur

il entend battre son cœur tapageur dans sa poitrine et il crie ce cœur il crie sa peur sa terreur il lui crie de fuir
appréciant de toute son être cette sensation exaltante il esquisse un nouveau sourire serrant calmement le manche de son parapluie
il veut écouter s'ils ont quelque chose à lui dire un grommellement un va-t-en un aide-nous un quelque chose n'importe quoi
mais son intimité avec eux est interrompue par le grincement tonitruant de la porte en bois que quelqu'un pousse encore
« Lumos » crie alors une voix familière tandis qu'une lumière blanche éblouissante emplit le cadrant de l'entrée
il voit mal ta tignasse étincelante quand tu lui demandes d'une voix bien trop forte ce qu'il fait là tandis qu'il plisse les yeux en les détournant de trop d'éclat
« Ssccchhhh. Ne vois-tu donc pas que nous ne sommes pas seuls ? »
il désigne d'un signe de tête le fond de la salle où les fantômes les observent en chuchotant entre eux
« Et bien ? On n'apprend pas les bonnes manières dans ta famille ? Dis-leur bonjour. » te taquine-t-il d'une voix légère avant d'ajouter « Et baisse un peu ta baguette. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

Sören Vilhjálmsson





Re: set them free ♦ aaren
08.10.16 16:28

Son ami lui fait signe alors il dirige son regard vers les fantômes. Ce n'est que lorsqu'il les voit qu'il s'aperçoit qu'il ne les a pas vus depuis longtemps. Sören ne faisant pas attention à son environnement. Il n'a pas remarqué leur absence. De toute façon, à partir du moment où quelqu'un fait partie du décor, il ne le voit plus alors il a du mal à remarquer l'absence de personnes qu'il ne voit plus. Ce n'est qu'en les apercevant qu'il constate qu'il ne les a pas vus depuis un moment. Depuis combien de temps sont-ils entassés dans cette salle et pourquoi ? Les spectres murmurent entre eux. Dirigé vers eux, il s'excuse.

« Désolé. J'vous avais pas vus. »


Il courbe un peu l'échine pour appuyer son propos. La lumière s'affaiblit. Les ombres reprennent leur règne. À présent, il ne voit plus que le visage d'Aaren. Ses cheveux roux ne paraissent pas si flamboyants dans le noir. Comme il est son seul repère dans l'obscurité, le blond scrute ses traits.

« J'vois pas l'utilité des bonnes manières. Qu'est-ce que les fantômes font là ? Pourquoi y sont pas dans le château ? »


Il se surprend à poser toutes ces questions. En vérité, les fantômes ne l'intéressent pas vraiment. S'ils se font séquestrer, il les libèrera et les oubliera ensuite. Il ne peut pas tolérer qu'un être soit enfermé contre son gré.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre & Sigma


Messages : 21

Date d'inscription : 15/09/2016

Feat : Kamui (Gintama)

Crédits : Lynch

Double Compte : Hjörtur

Aaren Rhydderch





Re: set them free ♦ aaren
02.02.17 4:02

On ne peut pas
Supporter
La flagrance de la douleur parfum de la souffrance
On ne veut pas
S’y exposer
Ne tiendrait pas sur la balance
Restons ici restons unis
Inexistant loin des vivants
Oubliés dans l’ombre de la salle oubliée

C’est un chant ô chantonnant dans son esprit aveuglé par la lumière lumos qui ne s’abaisse pas
Ils marmonnent les fantômes marmonnent leur agacement
Hey ! Que vient-on donc les déranger eux si bien lotis à l’écart des tracas des vivants ?
Mélodie ô mélodieuse derrière ses tympans assourdis par les paroles pragmatiques de l’étranger

« Ssscccchhh. » le coupe-t-il en douceur l’empêchant de continuer plus loin sa réflexion son questionnement. Ne ressens-tu pas le calme entre ces murs ? La quiétude de l’isolement ? Sérénité de la solitude partagée ? Ils se regardent qui donc va s’avancer et répondre pour eux tous ? La fillette qui se cache derrière une silhouette transparente ? Le baron manifestement couvert de sang spectral qui lui donne un aspect menaçant ? La daronne vêtue comme une reine ?
Mais l’ambiance surnaturelle ne peut s’installer ainsi. Porte ouverte lumos actif non non non trop perturbations ah il faut donc arranger cela au plus vite
Il dépose doucement la bougie à ses pieds

Le parapluie effectue un vif mouvement et claque dans l’air
C’est le signe
La porte se ferme dans un claquement modéré
Ta baguette s’échappe de tes mains et plonge la salle dans le noir total

Clac
Clac
Clac clac
Le bruit du bois sur le sol loin de toi vers les fantômes

Après le signe cela s’est passé vite mais tu sais qu’il a sorti sa baguette le temps de deux mouvements deux incantations à peine soufflées
« Je suis curieux aussi » murmure-t-il à mix-voix « Que faites-vous ici chers amis morts et vifs ? »

On ne veut pas
Interrompre
Notre paisible mort

« Avancez donc. Je ne peux comprendre votre rumeur basse et compacte. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

Sören Vilhjálmsson





Re: set them free ♦ aaren
06.03.17 8:24

Pour seule réponse à ses interrogations, le roux lui intime le silence. Il ne comprend mais pas le concède. La porte claque, sa baguette vole. Son regard désapprobateur frappe le visage du serpentard mais il n'ose pas parler. Ce serait tuer le silence qu'il désire tant. Les souhaits sont si précieux, il ne faut pas les faire voler en éclats si violemment. Il décide de laisser sa baguette là où elle est. Il la récupèrera plus tard.

Après qu'Aaren a demandé aux fantômes de parler, il écoute. Il ne distingue aucun mot dans la masse de sons que les fantômes émettent. Les murmures emplissent la pièce mais ne forment pas une seule voix. Ils sont difformes, incompréhensibles. On dirait que quelque chose les trouble mais quoi ? Il ne saurait le dire. Sa seule certitude est qu'ils n'obtiendront pas aisément une réponse de leur part mais son ami ne semble pas l'avoir compris. Qu'est-ce qui peut bien empêcher des fantômes de parler à deux étudiants dans une pièce où ils sont clairement seuls ? Ce ne peut pas être un sujet qu'ils ne doivent pas évoquer puisqu'il suffirait de ne pas le faire alors la seule possibilité qu'il voit est qu'ils sont incapables de parler.

« Ils te répondront pas. Je pense qu'ils... peuvent pas. Écoute-les. Ils articulent pas un seul mot. Il existe des sorts qui font ce genre de trucs ? »

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: set them free ♦ aaren

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Catacombes :: La salle oubliée-
Sauter vers: