Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Speed Dating [Abigail & Luigi]

Partagez | 
 

 Speed Dating [Abigail & Luigi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 1406

Date d'inscription : 03/09/2015

avatar





Speed Dating [Abigail & Luigi]
10.10.16 21:33

Speed Dating

Abigail McIntyre & Luigi Tragelstone —> Non… Cette armure vous suivant depuis quelques minutes déjà n’est absolument pas flippante… Et le fait que vous ne pouvez plus vous éloigner de plus de deux mètres l’un de l’autre n’est pas du tout gênant… Ou peut-être que si ? Le pire dans l’histoire c’est que vous avez l’impression de marcher à deux à l’heure, et que… Misère, vous êtes incapables de lancer quoique ce soit ! De vrais cracmols ! Allez, restez zen, ça va bien se passer; de toute façon si vous arrêtez de marcher elle devrait aussi le faire… N’est-ce pas ? Hm ?
Revenir en haut Aller en bas
http://firewhisky.forumactif.com

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 12/08/2016

Feat : Sawada Tsunayoshi (Katekyo Hitman Reborn)

Crédits : Kiki ♥ Ava ♥ et Moi XD

Double Compte : Mikael B. Adams

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
10.10.16 22:11

Tout était normal absolument normal. Non, Luigi n'était suivi par une armure à rendre jaloux Alphonse Elric de FMA. Et il n'était pas non plus attaché à une fille qu'il ne connaissait absolument pas. A sa cravate, c'était une Serpentard. Il n'était pas connu pour être toujours amicaux. Il avait tenté de lancer le sort alomora. Mais nope, rien, que dalle. C'était frustrant. Pour couronner le tout. Il marchait lentement. Pas que le première année soit une flèche. Mais ses pas pouvaient être plus rapide que ça. Pourquoi. Il avait beau tenter d'ouvrir ce qui le retenait ensemble. Rien n'y faisait. Mais une question venait hormis celle de pourquoi cette armure fait une caricature de d'homme louche derrière une jolie jeune fille. Bon, il pouvait un peu s'éloigner. Il n'allait pas coller une demoiselle. Ça se faisait pas. Même un garçon. C'était une chose qui ne se faisait pas.

« Hum... Pardon de te déranger mademoiselle. Je voulais savoir comment tu t’appelles. Moi, c'est Luigi. Je comprendrai que tu veuilles pas me répondre... Ne t'en fais pas. Oublies, je suis un peu stupide. »

Le jeune Pouffy riait un peu avant de se taire. Il était complètement ridicule. Mais il voulait briser la glace. Lui et sa manie d'attirer des ennuis. Il était bien gâté cette fois. Une vraie galère. Il ne devait pas pensé que ça pouvait être pire. Parce qu'effectivement le monde lui montrerai que justement que sa poursuite par une armure, sans magie, en marchant comme un limaçon et attaché à une fille. Tout ça ce n'était rien. Absolument rien. Il roulait des yeux. On pouvait entendre les pas caractéristique de l'armure. Il ne manquait plus que le rire bien glauque, et c'était bon. Ils étaient dans un film d'horreur. Arrêter de marcher était une bonne idée, mais c'était trop creepy. De toute façon on pouvait pas tomber ans le piège de se séparer pour soi-disant être plus efficace. Luigi aurait bien voulu rencontrer cette jeune fille sans ce genre de situation. Mais vu son âge, les chances avaient été faibles sans ça. Devait-il aimer le hasard pour ça. Non. Il viendrait lui planter un couteau dans le dos.

« Tu as un plan pour la chose qui nous poursuit ? La magie ne semble pas fonctionner, c'est la merde... Pardon, je parle trop... »

Luigi se faisait tout petit, comme quoi il était encore possible de se faire plus petit qu'il l'est déjà. Il rougissait dans son coin. S'éloignant à la distance maximale. Jouant même avec ses cheveux de sa main libre. Une galère. Comment se sortir de ce piège sans y perdre autre chose qu'un peu de fierté. Bon la sienne n'était pas si grande. Puis en tant que jaune. L'égoïsme était un peu étrange. Ce qui pouvait arriver. La preuve. Luigi pensait d'abord à lui, puis à cette demoiselle. Niveau solidarité, on repassera. Il refleurissait comment faire. Attendre. Si l'armure les tuait pour s'être arr^té. Il ne voulait pas mourir. Pitié. Il avait un métier à trouver à vouloir exercer. Monter sur le dos de Kiki. Embrasser une personne qu'il aimera. Tant de choses encore...



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 113

Date d'inscription : 16/09/2016

Feat : Integra Hellsing

Crédits : Abbychou :sparkle:

Double Compte : Seth Rollins

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
11.10.16 13:47

Une armure gênante

Hm. Voilà qui était gênant. Abi était accrochée à un jeune homme qui avait quoi, quatre ans de moins qu'elle, peut-être cinq? Mais là encore n'était pas le plus gênant, elle tenait encore, à dix-neuf ans, la main de chacune de ses soeurs. Les menottes qui les liaient non plus, ne la gênaient pas.

Ehehe, des menottes, quelle belle attention. En plus, connaissant le malin petit faceur qui a fait ça, les menottes sont enchantées pour qu'on ne puisse pas les ouvrir.

Le plus gênant, c'était l'énorme armure qui les suivait inlassablement. Que voulait-elle? Mystère. Pourquoi était-elle là? Boule de gomme.

Si je pose la main sur le cuistre qui a eu l'idée de faire cette mauvaise blague, je lui ferai passer un sale quart d'heure. On tiendra notre prochain duel illégal. Et il a intérêt à savoir se défendre.

Le jeune homme auquel elle avait été enchaînée venait de lui demander son nom. Elle le regarda. Il était un peu plus petit qu'elle, ce qui ne la choqua pas vu qu'elle était déjà elle-même plus grande qu'une bonne partie des hommes de son âge. Alors un jeune ado d'une quinzaine d'années au plus... Ses cheveux attirèrent immédiatement ses yeux, tellement ils étaient en bataille. Un rapide coup d'oeil sur sa cravate, rayée de jaune et de noir, indiqua à la sorcière que son compagnon d'infortune était un Poufsouffle.

Hm. Un Poufsouffle avec les cheveux en bataille.

Un lourd silence venait de s'écraser. Abi sourit au jeune homme, du mieux qu'elle pouvait pour que ça ne paraisse pas trop effrayant et, un sourire en coin, lui répondit.

"Mon. Nom est Abigail. Abigail McIntyre. Enchantée. Tu. Es en première année, non? Je crois me souvenir t'avoir vu passer au Choixpeau."

J'aurais préféré être enchaînée à une fille. Mais, au moins, il est mignon. Et il semble gentil. Ça pourrait être pire. Je pourrais être enchaînée au Professeur Koga.

La simple idée d'être enchaînée à Koga la fit bien grimacer comme il faut, comme si elle était à moitié en train de vomir son repas, et si ces pensées avaient été branchées sur un haut-parleur, le jeune homme aurait entendu un très vocal "Oh HELL NO!"

Le jeune lui demanda si elle avait un plan pour se débarasser de l'armure.

Oh. Euh. J'en ai pas la moindre foutue idée. Magie? Non. Si on s'arrête? Espérons qu'elle s'arrête aussi. Si on accélère, on. Peut peut-être le distancer?

Abi essaya quand même de lancer un Flipendo sur l'armure. Avec un peu de chance, elle tomberait en arrière. Elle secoua sa baguette et incanta. Rien.

"Hm. La magie ne marche pas sur ce cuistre. Voilà qui est.... Gênant. Il se cale sur notre rythme, mais... Peut être justement que cette armure de métal, rigide comme elle est, ne peut pas nécessairement maintenir la même vitesse que nous. Il. Est peut-être possible que nous la semions dans les couloirs si on court. T'es ok pour tenter? Ou..."

Elle marqua une petite pose et quand elle remarqua qu'il rougissait légèrement, un sourire malicieux s'esquissa sur ses lèvres.

"Tu préfères que je te porte sur mon dos et c'est moi qui cours?"

Pff... Armure de merde. Si tu savais comment je te hais, toi et ton ensorceleur. Si jamais je le retrouve...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 12/08/2016

Feat : Sawada Tsunayoshi (Katekyo Hitman Reborn)

Crédits : Kiki ♥ Ava ♥ et Moi XD

Double Compte : Mikael B. Adams

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
11.10.16 22:33

En tout cas cette fille faisait peur à Luigi, les lunettes rondes adoucissait un peu. Mais elle avait un regard perçant comme si elle pouvait voir à travers l'âme du jeune garçon. Bon, il n'avait pas grand chose à cacher. Mais bon, c'était quand même gênant. Son regard n'aidait pas. Il ravalait sa salive. Comment ne pas avoir peur de cette personnalité. Et lui, il avait parlé tranquillement. Il lui manquait une case. Un long et grand silence était sa seule réponse. Il commençait à jouer avec une mèche de ses cheveux. Il ne savait pas quoi faire d'autre pour briser la glace. Quelle panade. Puis sa voix était à l'image de ce qu'elle renvoyait, un peu froide, mais classe. En tout cas pour les oreilles du jeune pouffy. Il la regardait, surpris qu'une femme d'une autre maison l'ai remarqué. Il papillonnait du regard. Avant de remarquer par elle-même que la magie n'était plus là, envolée. Elle lançait son idée, c'était malin. Lui-même n'y avait pas pensé. Avant qu'elle lui propose d'aller sur son dos. Il mordait ses lèvres. Que devait-il dire.

« Comme je risque de te ralentir, je veux bien que tu me portes. Mais si ça te gêne, je ne t'y force pas... Je ne veux pas que cette histoire finisse mal. Quelque chose me dit que te chercher des noises c'est s'attirer encore plus d'ennuis que je pourrait attirer durant l'année entière. Je suis bien un première année, tu es en quelle année. En tout cas t'es grande, waouh. J'espère qu'un jour je serai grand. »

Luigi espérait, il était en droit, après tout, il n'avait que quinze ans. Il avait encore un moment avant de cesser de grandir. Mais ça arriverai à un moment. Sinon les gens les plus vieux aurait une taille à rendre jaloux Eren en forme Titanesque. Il se demandait à quelle vitesse ils iraient. Ce n'était pas comme s'il n'avait pas tenter de courir, pas longtemps, car il était limité par les menottes. Il ne pouvait pas grand chose contre elle. En tout cas. Il était pour.

« J'avoue cette armure me fiche la trouille à nous suivre. Tu crois qu'elle pourrait nous tuer, même si on se défend comme des moldus ? Abigail, j'ai peur... »

Il n'était pas vraiment timide, c'était juste que cette demoiselle l’impressionnait. Il savait qu'avouer une faiblesse n'était pas toujours le bon plan, qu'importe la maison. Mais il était du genre à être un peu naïf. Du coup dire son ressenti était une chose qu'il faisait, perdant son objectivité en cours de route. S'il devait décrire la scène, il le ferait exactement avec ces mots. Cette armure était carrément digne d'un film d'épouvante. Luigi avait tout même compris la serpentard. Quant bien même son langage était particulier. Il arrivait à capter l'essentiel. C'était assez pour suivre le discours de cette personne. Il ne devait pas la vexer. Il risquait de recevoir la colère qu'il ne voulait pas voir. Jouer le parfait pouffy. Se faire aider et aider en retour.



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 113

Date d'inscription : 16/09/2016

Feat : Integra Hellsing

Crédits : Abbychou :sparkle:

Double Compte : Seth Rollins

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
13.10.16 21:37

Une armure gênante

Abi continua à marcher, ayant toujours l'impression d'être lente comme un escargot, les pas réguliers (d'aucuns diraient trop réguliers) n'aidant pas, comme un compte à rebours funeste qui égrénait ses propres unités temporelles, pour préparer à la dernière danse...

Bon, j'espère que ça fonctionnera, qu'on pourra se carapater en cinquième vitesse, j'ai pas envie de pourrir sur pied.

Le jeune Luigi venait de lui répondre.

"D'accord, tu montes sur mon dos. On est deux à pas vouloir que ça se finisse mal, même si je suis presque sûre que l'armure ne nous veut strictement rien."

Enfin, à part peut-être Koga, mais... Non, vaut mieux pas qu'on y pense.

"Je suis pas exactement quelqu'un à causer des ennuis pendant toute l'année. Sauf si c'est quelqu'un qui m'a vraiment cherché. Je suis plutôt du genre à faire passer un message. Et à m'arranger pour qu'il soit retenue."

Un sourire carnassier s'esquissa sur ses lèvres en prononçant la dernière phrase.

"Je suis en cinquième année, spécialisation Occultisme. C'est cool, mais les cours de Méta sont un chiants. Et j'aime pas le prof. Et... Pour ce qui est de ta taille... Je crois qu'il y a des médocs moldus qui peuvent t'aider. Des hormones de croissance, d'après ma mère. Je. Peux peut-être en faire venir par elle."

Il avait peur que l'armure les tue.

Comme c'est mignon.

Abigail se retourna et observa l'armure.

"Non, aucune chance. Déjà, l'armure n'a pas d'arme. Donc au PIRE, elle peut nous assommer. Pour nous tuer, elle devrait nous frapper la nuque, faire un coup du lapin. Et si ma théorie est exacte, c'est-à-dire si l'armure est juste enchantée et s'il n'y a personne, c'est impossible qu'elle fasse ça. Trop lente et maladroite pour ça. Enfin, j'ai pas spécialement envie de mettre ma théorie à l'épreuve. Oh, et puis zut. Cette armure me soule."

Ces mots lachés, par la main menottée, elle agrippa le poignet de Luigi l'attira vers elle, passa sa seconde main autour de sa taille, le souleva et le plaça dans la même position qu'un enfant porté par sa mère et accéléra, en espérant semer l'armure.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 12/08/2016

Feat : Sawada Tsunayoshi (Katekyo Hitman Reborn)

Crédits : Kiki ♥ Ava ♥ et Moi XD

Double Compte : Mikael B. Adams

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
14.10.16 20:10

Le jeune sorcier se retrouvait quand même dans un situation qui pourrait en surprendre plus d'un. Mais Poudlard avait ces moments où la magie faisait n'importe quoi. Il avait une preuve reluisante et grinçante. Cette armure était super bruyante. Elle confirmait les pensées de Luigi en lui disant qu'il ne fallait pas lui chercher des crosses. Que sans ça, elle était assez calme. Typique des verts et argents en fin de compte. Le jeune Pouffy était loin de se rendre compte de toute les personnalités qui vivaient ici, certaines viendrait sûrement le bousculer et le traumatiser encore plus. C'est pour ça qu'il avouait que peu sa peur panique des canidés. Elle disait ensuite son année, oui, normal qu'elle soit aussi grande. Même si, elle devait dépasser la plupart de son année. Les filles grandes, ça avait le don d'impressionner le jeune métisse jaune et noir. Elle parlait du prof japonais. Le garçon ne l'avait que quelque fois. Il était classe et froid. Mais surtout, il n'avait aucune envie d'avoir une retenue de sa part. Il imaginait l'enfer que ça devait être. Avant qu'elle se lance sur le sujet des médicaments. Il la regardait, surpris. Il ne s’attendait pas à ce genre de marché. Il restait un peu à se demander s'il n'était pas entré dans un autre univers. Alors c'est après un moment qu'il comprenait que la demoiselle parlait de l'armure et son comportement pas si dangereux qu'il l'imaginait. Il lâchait un soupir de soulagement. Alors qu'il s'attendait à être porté autrement. La jeune femme le prenait comme s'il était un bébé. Il couinait sous la surprise. C'est que c'était surprenant tout ça. Puis elle se mettait à courir. Il pouvait voir l'armure, toujours là, elle avait un peu plus de mal, mais elle arrivait à rester à une bonne distance. C'est surtout quand il faudrait tourner qu'il avait peur. Qu'allait-il leur arriver ?

« Être grand c'est aussi courir vite donc... Mais non merci pour les médicaments. Je ne préfère pas forcer ma croissance. J'aurai la taille que la nature a décidé pour moi. Puis mon papa est très grand. Donc, j'ai bon espoir. C'est maman qui est un peu menue, mais ils sont bien ensemble. Tu sais que cette armure nous suis, je ne sais pas comment elle fait pour nous retrouver. »

Lui était en première année, ce n'était pas tout de suite qu'il pouvait connaître tous les petits coins secret ou non du château. C'était à peine s'il retrouvait ses salles de cours. Il se demandait s'il y avait une carte, mais non, tout devait rester dans sa mémoire. Il allait galérer pendant les périodes de fêtes, il le sentait bien. La prochaine était tout même assez proche, Halloween. Il devait stocker un max d'images dans son petit cerveau. Bien qu'une question venait à l'esprit du garçon.

« Comme est Poudlard à Halloween ? »



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 113

Date d'inscription : 16/09/2016

Feat : Integra Hellsing

Crédits : Abbychou :sparkle:

Double Compte : Seth Rollins

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
18.10.16 21:13

Une armure gênante 3

La jeune femme passa graduellement d'une marche rapide à véritablement courir dans la galerie des glaces. S'échapper de la vue de l'armure. Vite fait, se libérer de sa présence. Abi n'aimait VRAIMENT pas qu'on la suive d'aussi près.

Et en plus, cette foutue armure était capable de garder le rythme, traînant son imposant corps de métal suffisamment vite pour rester à distance raisonnable.

"Oh, fuck me right in the arse."

Ce juron venait de sortir involontairement, mais il décrivait parfaitement bien la situation. Abi n'aimait déjà pas courir, mais en plus, elle était dans une jupe qui entravait ses mouvements. Elle était vraiment pas aidée. Et en plus, elle portait Luigi. Ca, ne lui déplaisait pas, mais c'est plus dur de courir avec une charge sur le dos (ou sur le ventre) que sans rien. Elle remercia, par contre, le fait que les uniformes ne comportent pas de talons haut. Ce. N'était vraiment pas le moment pour elle de se vautrer et de se zouker les chevilles.

Il. Ne voulait pas forcer sa croissance. C'est mignon, et c'est une opinion qu'Abi respectait. Après tout, Ember avait été forcée de prendre des hormones de croissance, et en a toujours gardé un souvenir assez amer, quoiqu'Abi ne savait si c'était les hormones en elles-même ou l'obligation qui lui avaient laissés de mauvais souvenirs. Des parents assez disparates en taille. Intéressant. Ses parents avaient été eux-même grands et à part Becky, les filles avaient hérité de la taille de leurs parents. Elle aimait bien être grande, c'est cool d'être grand. Sutout quand son ex était petite. Genre le mètre et demi. Peut-être à peine plus. Enfin bref, elle s'égarait.

Il se demandait comment l'armure pouvait les suivre.

"La magie, mon cher. Je pense qu'elle a été envoûtée pour nous suivre, ou peut-être pour suivre les menottes. Quoique je pense que c'est plus pour nous suivre nous. Cela expliquerait pourquoi nous avons été menottés. Pour que l'armure puisse nous suivre à chaque instant. Quoique je ne sais même pas pourquoi nous avoir choisi nous."

Elle marqua une petite pause.

"Ça. Ou la technologie. C'est pas impossible, mais ça demande au plaisantin de bien connaître l'électronique et l'informatique. Et je crois que ce genre de personnes ne court pas les couloirs de l'école. Donc je penche pour la piste magique. Et dans les deux cas, si je chope le cuistre qui a fait cette blague, je vais m'entretenir avec lui."

Il demandait à quoi Poudlard ressemblait pendant les fêtes d'Halloween. Abi n'aimait pas cette fête et n'avait jamais trop fait attention aux décorations de Poudlard à l'occasion. D'autant plus que ce n'était pas très original.

"Les décos de Poudlard à Halloween? Boarf, du classique, du presque Moldu. Des citrouilles illuminées, des bonbons, beaucoup de bonbons, des pommes, du jus de citrouille. La seule différence, peut-être, c'est qu'ils utilisent la magie pour les décorations."

Abi et Luigi venaient de passer devant la salle d'arithmancie. Ils pouvaient s'y réfugier. Voir si l'armure les y suivrait. Et si, par malchance, il y avait cours, ils expliqueraient. Du moins, c'est ce qu'Abi espérait.

"Dis, Luigi. La salle d'arithmancie. Est peut-être vide. On y rentre? Au pire, sinon, on trouvera bien un prof qui pourra nous aider."

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 12/08/2016

Feat : Sawada Tsunayoshi (Katekyo Hitman Reborn)

Crédits : Kiki ♥ Ava ♥ et Moi XD

Double Compte : Mikael B. Adams

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
18.10.16 21:58

Luigi lâchait un petit cri outré à son insulte. Bon, il en disait aussi, mais c'était rare, extrêmement rare. Mais il ne lui en voulait pas. Il préférait être loin de cette chose. La jeune femme disait clairement que cette chose suivrait parce que Magie ou autre chose. C'était bien sa veine ça. Il ravalait sa salive. Il commençait à trembler. Il s'empêcher de pleurer en se mordant les lèvres. Tout ça parce que quelqu'un trouvait amusant de l'effrayer. Il se collait à la demoiselle. Il ne voulait pas mourir. Il tentait de calmer ses craintes. Mais chaque pas que faisait cette chose lui donnait envie de s'en aller. Ou se terrer dans un trou. Les deux options se valaient. Mais il n'était pas seul. Il devait penser à cette femme si grande. Il devait sembler si petit, un lilliputien dans les bras de Goliath.

Alors qu'elle expliquait que Poudlard ressemblait juste un grand bâtiment décoré à la moldue. Il était un peu soulagée. Cela ne changerai pas de ses habitudes. Il devait bien avoir un costume pour aller chercher des bonbons et distribuer ses muffins à citrouille qu'il faisait chaque année. Changeant un peu sa recette pour la rendre unique. Il souriait ;, il aimait prévoir ce genre de chose. Car cuisiner demandait du temps. Mais il y avait de la magie dans ces décorations. Il avait hâte e voir ça. Alors qu'il imaginait le tout. Il était coupé dans un élan par Abi qui se demandait s'il n'était pas futé de rentre dans la classe avec un nom de cours compliqué.

« On y rentre. Si elle est vide. On pourra lui lacer des trucs pour qu'elle s'arrête. Elle me fout les jetons cette armure... Je vais pouvoir faire une de mes spécialité., alors. Pas sûr que les elfes apprécie que j'utilise leur cuisine, mais j'aime trop faire des petits plats que je vais finir par être triste de plus en faire. »

Le jeune pouffy se mettait à rougir. Il ne s'attendait pas à lâcher cette information. C'était dangereux. Il mettait ses mains sur sa bouche. Mais il était trop tard. Il ne pouvait qu'attendre que cette demoiselle fasse ce qu'elle avait prévu. Vu qu'elle le portait. Descendre n'était pas une option. Il serait capable de se blesser rien qu'en essayant de mettre ses pieds sur terre. Pourquoi il attirait les ennuis comme des mouches. Il entraînait les autres dans ces aventures. Ce n'était pas son but. La serpentard était classe certes. Mais il ne voulait pas que tout ça lui tombe dessus. Il voulait le mal de personne. Car il ne s'était pas fait d’ennemis pour le moment. Luigi avait de la chance. Peut-être que le conflit mettrait en ligne de mire un camp ou l'autre. Mais tant qu'ils étaient discret, il n'avait rien à dire. Le jeune métisse préférai rester lui-même. Sans risquer d'être déçu. Il y avait Kieran, Zach, Cecil et peut-être Alexis. Quatre, voilà un bon chiffre. Il augmenterai ou pas selon ses choix.



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 113

Date d'inscription : 16/09/2016

Feat : Integra Hellsing

Crédits : Abbychou :sparkle:

Double Compte : Seth Rollins

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
23.10.16 19:31

Une armure gênante

Abi se figea devant la porte et regarda Luigi en souriant niaisement. Le jeune Poufsouffle avait émis l'idée de lancer des objets sur l'armure pour qu'elle s'arrête. L'idée, en elle-même, n'était pas idiote, le sorcier n'avait peut-être pas pensé à renforcer les joints de l'armure, et lancer uen chaise sur l'armure pourrait peut-être faire tomber sa partie haute.

Elle s'imaginait que le pauvre Poufsouffle devait être proche de la couleur pivoine, là, mais de toute façon, quelle que soit la façon dont ils rentraient, cela pourrait être mal interprété. Abi posa son pied sur la lourde porte de bois et, le coeur serré par l'idée de se farcir une réputation de croqueuse de première années (une rumeur circulait bien sur une élève qui était enceinte) dont elle n'avait ni envie, ni besoin, elle poussa le lourd battant de la porte.

Abi passa la tête par la porte. Il y avait un cours. Mais pas le temps. Il fallait agir.

"Hmm. Il y a..."

Bon, Luigi venait de s'évanouir dans ses bras. Voilà qui, d'une certaine manière, venait de lui simplifier grandement la tâche. Poussant la porte du pied et faisant passer la tête puis le corps de Luigi à travers la porte. Le brouhaha des élèves qui discutent entre eux venait d'éclore dans la salle, ce n'est pas tous les jours qu'on voit une cinquième année Serpentard porter un première année évanoui dans leur salle de cours. Abi passa le reste de son corps par la porte, tomba à genoux, et posa Luigi par terre en sanglotant. En pleins pleurs, elle essaya tant bien que mal, s'étouffant presque avec ses sanglots, de parler de manière intelligible.

"Monsieur. Luigi... L'armure... Menottes... Courir. Peur."

Abi pleurait, ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait voir ça. En même temps, elle savait, de ses jours en Roumanie, que les crises d'angoisse pouvaient être dangereuses et, bizarrement, elle était très inquiète pour le petit Poufsouffle, qui semblait presque dormir par terre. Le professeur descendit de son estrade en vitesse et avança vers le fond de la salle

"Tout. Le monde. Reste calme. C'est juste un incident médical, ça arrive à tout le monde."

Il pointa vers un élève au hasard.

"Toi. Va à l'infirmerie. Préviens-les, on a un évanoui sur les bras."

L'élève se leva et sortit de la salle. En levant ses yeux vers son sauveur, elle remarqua sa cravate bleue. Elle essaierait d'avoir son nom, pour lui envoyer un origami de remerciement plus tard. Le professeur s'appocha d'Abi et posa sa main sur son épaule.

"Calme-toi. Tout va bien se passer. Ce n'est qu'un évanouissement. Raconte-nous plutôt comment c'est arrivé."

Toujours la voix étranglée par ses sanglots, Abi répondit.

"Luigi et moi étions enchaînés ensemble avec des menottes. On l'est encore, d'ailleurs. Y avait une. Énorme armure qui nous suivait. Genre, elle avait pris vie. Et elle nous poursuivait. Et on pouvait pas ouvrir les menottes. Ni immobiliser ou renverser l'armure. Et Luigi a fait une crise d'angoisse. Et je l'ai porté. Et il s'est évanoui. Oh mon Dieu, je sais pas quoi faire."

Le prof s'agenouilla devant Luigi et Abi.

"Regarde-moi. Calme-toi, c'est pas grave, tout va bien se passer. Montre-moi les menottes."

Abi leva faiblement son poignet, jouant la femme faible et fragile, mais si quelqu'un avait pu scruter ses pensées, il entendrait :

Bingo. Il va tout faire pour moi. J'aurai même pas à trouver une solution.

"Alohomora!"

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 161

Date d'inscription : 12/08/2016

Feat : Sawada Tsunayoshi (Katekyo Hitman Reborn)

Crédits : Kiki ♥ Ava ♥ et Moi XD

Double Compte : Mikael B. Adams

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
23.10.16 20:49

Le jeune sorcier avait peur, il tremblait tellement qui pouvait entendre les genoux qui s'entrechoque, tel une musique bien rythmé. Luigi veut être loin de cette armure. Mais ton regard vide le terrifie. Il est là. Il couine, avant de se sentir de plus en plus faible. Que son souffle se faisait de plus en plus court. Pourtant, ce n'était pas lui qui courrait tel un dératé dans les couloirs. C'était cette fille. Si grande, si courageuse. Cette qualité n'était pas que attribué à des rouges et or. Lui aussi pouvait l'être. Il tentait de récupérer son souffle. Mais il avait de plus ehn plus de mal ; sa tête commençait à tournait. Il luttait pour rester conscient. Mais c'était peine perdue. Il voyait de plus en plus mal. Alors pour s'épargner un mal de tête carabiné. Il fermait les yeux. La course aurait pu bien se passer. Mais d'un coup tout devenait noir dans son esprit.

Il était inconscient, dans les bras d'une demoiselle. Question virilité, il repasserait, mais il était inconscient de ça. Il naviguait dans ses eux sombres sans voir le fond. Mais plus de bruit d'armure. Il était bien, comme dans son lit. Mais il n'y était difficile à comprendre à son esprit. Il voyait un homme au pied du feu. Il était beau. Il était là au milieu de toute cette obscurité. Il parlait, mais le son ne parvenait pas aux oreilles du jeune garçon. Il disparaissait, laissant Luigi de splus troublé. Puis un visage souriant, celui d'un ancien ami à lui. Il lui prenait la main. Il le suivait avec un grand sourire, mais plus il avançait, plus il avait mal. Alors il finissait par lâcher cette main. Il ne devait pas suivre ce personnage, qu'importe son visage. Il restait là. Se demandant où se finissait cet étendu si sombre. Si douce pourtant. Il voulait en sortir comme y rester. Il ne voulait pas choisir. Il devait se montrer courageux. Comme avec Kieran. Il devait trouver cette chose, cette lumière intense. Mais pas trop chaude. C'était pas celle qui le conduirait à la vie.

Des murmures, des voix, celle de la jeune dame, et celle d'une inconnu. Comme un mince filet qui le rattachait à la réalité. Il voulait entendre plus. Mais il avait du mal à respirer. Pourquoi avait-il se mal. Pourquoi son cœur s'affolait. Pourquoi cette armure les avaient suivi. Il serrait inconsciemment le bras de Abigail. Il avait mal. Horriblement mal. Mais sortir de ces lieux étaient toujours comme ça. Une main le poussait un peu dans la direction. Mais Il n'avançait pas. Quand il voulait voir ce qui poussait, c'était cet homme qu'il avait vu. Inconnu au bataillon. Mais il lui semblait amical. Encore des mots qu'il n'arrivait pas à saisir. Il voulait vraiment l'entendre. Mais rien, ses yeux. Il ferait tout pour s'en souvenir.

C'est à ce moment que très lentement, il tentait d’émerger de sa conscience. Son corps avait réagi au stress de façon radicale. Il devait se dire que cette armure n'était plus là. Elle était loin... Il tenait fermement sa compagne de galère.



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 113

Date d'inscription : 16/09/2016

Feat : Integra Hellsing

Crédits : Abbychou :sparkle:

Double Compte : Seth Rollins

avatar





Re: Speed Dating [Abigail & Luigi]
25.10.16 10:22

Une armure gênante

"Alohomora"

Enfin, les menottes s'ouvrirent. Mais il y avait plus pressant que juste les menottes. Luigi se trouvait mal, très probablement suite à une crise d'angoisse, et Abi ne savait pas gérer cela. Soudainement, la porte grinça et.

Oh merde. Putain de bordel de merde.

L'armure se tenait dans le pas de la porte. Bloquant le passage vers la sortie. Fidèle à son rôle de femme faible, Abi tourna la tête, puis recula en direction de l'avant de la salle. Le prof sortit sa baguette et la pointa sur l'armure.

"Flipendo!"

L'armure vola en arrière et s'écrasa contre le mur de l'autre côté du couloir, avant de s'effondrer, inerte, sur le sol. Le casque tomba même du corps de l'armure à cause du choc. L'armure ne semblait pas en capacité de se relever, et Abi laissa échapper un soupir de soulagement. Mais Luigi ne se réveillait pas, et elle s'inquiétait pour lui. Se souvenant des cours de secourisme qu'elle avait reçus, elle mit le jeune Poufsouffle en Position Latérale de Sécurité, et attendit, en lui caressant doucement la joue que l'infirmier arrive.

Une petite demi-heure plus tard, les deux se trouvaient à l'infirmerie. Luigi, allongé dans un lit confortablement, dormait encore. Abi, quant à elle, venait de laisser un petit message à Luigi. Sur la table de nuit à côté du lit de Luigi, on pouvait voir un petit vase qui contenait trois petites roses blanches, ainsi qu'une petite carte de couleur rose pâle, sur lequel une main indubitablement féminine avait écrit :

J'espère que tu iras mieux, repose-toi bien. Si jamais, d'aventure, tu venais à avoir besoin d'aide, viens me trouver.

A MI

Abi déposa un petit baiser sur le front de Luigi avant de repartir. Maintenant sur le pas de la porte, elle jeta un petit regard vers le jeune Poufsouffle et, un sourire non dissimulé sur les lèvres, enjamba la porte et repartit.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 5° :: Galerie des glaces-
Sauter vers: