Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Could you stomach it anymore | Coralyne - Page 2


Partagez | 
 

 Could you stomach it anymore | Coralyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Could you stomach it anymore | Coralyne
30.11.16 21:48


Could you
Stomach it anymore
Coralyne Alcyone
Je sais pas trop pourquoi, mais cette conversation venait de prendre un tournant un peu triste. Malgré ses sourires et l’entrain qu'elle mettait dans ses mots, je ne pouvais m’empêcher d'y  voir un peu d'ombre. Une ombre qui m'était étrangement familière à vrais dire. Maintenant qu'elle m'avait lâché, j'avais un peu froid. Ses mots m'avaient eux aussi glacés à vrais dire. Je crois que je n'aurais jamais imaginé Coralyne se sentir seule, ou incomplète.
Finalement on était pareille.

Je la regardais sans un mot. Compatissant dans un silence à ses aveux. A force de vouloir être aimé de tous on finissait par se rendre compte que personnes ne nous connaissait vraiment. Comme les étoiles filantes au beau milieu de la nuit. On brillait de mille feux, on émerveillait les esprits sur notre passage. Éphémères, on s'éteignait rapidement au yeux du monde. C'était difficile de ce rendre compte qu'on comptait réellement pour personne, ça l'était encore plus d'espérer compter pour quelqu'un pour finalement être simplement oublié. Laissé derrière avec quelques regret et des au revoir. On a beau briller autant qu'on veux on finissait englouti par les ombres.
J'avais de la peine pour la bleue, parce que je savais pertinemment ce qu'elle pouvait ressentir même si c'était bizarre de l'entendre mettre des mots sur mon mal-être et le sien. Qu'est ce que je pouvais lui dire après ça. C'était peut être étrange de me voir calme et vide, alors je forçais un sourire, relevant le regard vers elle un instant.

« T’excuse pas ça va.. Mais je suis étonné que tu ressente ça.. enfin.. t'as l'air tellement pétillante.. on se doute pas que tu puisse te sentir vide. Mais ouais je crois que je vois. Incomplet c'est le mot.. mais je crois qu'on finit toujours par trouver quelqu'un qui nous complète.. enfin .. je crois.. »


Le sourire glissa un peu trop rapidement sur mes lèvres. Mais j'avais l'air peut être un peu trop misérable et fatigué pour avoir l'air crédible avec un sourire. Au moins c'était plus simple. Parler comme ça au milieu d'un couloirs, un peu hors du temps, c'est idiot mais ça soulageait un peu.

« J'imagine que ça doit bien.. exister quelque part.. mais c'est un peu débile comme idée.. peut être qu'on s'y prend mal avec les gens.. qu'on leurs laisse pas l'occasion de s'attacher.. Ou qu'on s'attache trop sans raison.. J'sais pas.. On doit pas être très doué peut être. »

J'arrivais à en rire, essayant de rendre ça plus léger. Comme si c'était un détail un peu amusant, quelque chose qui se réglait facilement. C'était surtout pour masqué l'échec de ma tentative. Je pensais avoir trouvé quelqu'un qui me complétait mais au final il s'en allait en laissant un plus gros vide.
C'est comme ça.
C'est la vie.





Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 69

Date d'inscription : 29/10/2016

Feat : Kalel Cullen

Double Compte : Finn Andersen

avatar





Re: Could you stomach it anymore | Coralyne
18.12.16 14:04


Could you stomach it anymore ?

Feat Kieran

-T’excuse pas ça va.. Mais je suis étonné que tu ressente ça.. enfin.. t'as l'air tellement pétillante.. on se doute pas que tu puisse te sentir vide. Mais ouais je crois que je vois. Incomplet c'est le mot.. mais je crois qu'on finit toujours par trouver quelqu'un qui nous complète.. enfin .. je crois..

C’était une chose rare pour moi de laisser un tel coup de blues peser dans l’air ambiant se trouvant entre nous deux. Mais je ne sais pas, ici, j’avais comme l’impression qu’il fallait que tout ce que je gardais en moi sorte un peu. Que ça quitte mon enveloppe charnelle pour peut être atteindre ou même toucher une personne tierce. Kieran ici, semblait être cette personne et, visiblement, en écoutant ses dires, je me rends compte que ça a bel et bien été le cas.

-J'imagine que ça doit bien.. exister quelque part.. mais c'est un peu débile comme idée.. peut être qu'on s'y prend mal avec les gens.. qu'on leur laisse pas l'occasion de s'attacher.. Ou qu'on s'attache trop sans raison.. J'sais pas.. On doit pas être très doué peut être.

S’y prendre mal avec les autres.. Peut être qu’il avait raison. Peut être faudrait-il être définitivement la même personne qu’une autre pour pouvoir en être “proche” car, à ce moment là, on aurait tous les mêmes envies, les mêmes buts, les mêmes passions et donc, les mêmes sujets de discussion. Ca nous forcerait certainement a, finalement, être deux personnes très proches. Ou même, trop proche dans ce cas présent. Donc je ne suis pas certaine que c’est la meilleure des choses. Il doit bien, cependant, exister un moyen pour se faire. Un moyen qui pour l’heure, nous échappe à tous les deux.

Il lâcha un bref rire après ses paroles, ce qui me rendit un sourire fin. Voilà ce qu’il manquait pour le moment. Un sourire, de la joie de vivre. Car là, nous étions entrain de plonger dans la spirale infernale de la tristesse. Bien qu’en soi, c’est plutôt moi qui l’y entraînait. Il était donc temps pour moi de l’en extirper, avant qu’il sombre entièrement dans les abysses. Décidée, d’un trait, je fis claquer mes mains l’une contre l’autre, histoire de le surprendre.

-Trop de tristesse tue la tristesse non ? Car je pense qu’elle vient de décéder. Et donc, il est temps de s’en satisfaire en retournant vers sa contraire ! Wooaah, quelle magnifique rime je viens de faire s’en m’en rendre compte ! Tu peux l'inscrire quelque part dans ta tête pour ne pas l’oublier car je suis certaine que tu seras amènes de la réutiliser un jour ou l’autre !

Je me mis à rire pour essayer de dégager au plus l’air peinant qui traînait entre nous. Je détachai le sac de mes épaules pour fouiller en son sein, plongeant entièrement mon bras en lui pour finalement en extirper une bouteille d’eau des plus basiques. Hop, je l’ouvre et j’en bois une mince gorgée, la lui proposant par la suite. Sait-on jamais qu’il ait soif.

-Tu veux faire quelque chose qui nous enjouera plus que tout ceci ? Ou tu préfères aller te coucher pour mettre fin à cette interminable journée qui pèse sur tes pauvres petites épaules ?

D'un trait, je plaçais mon bras autour de sa nuque, le regardant de plus près avec un sourire dévastateur. Je parvenais petit à petit à faire fuir cette aura. Du moins, je l'espère.
 

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 4°-
Sauter vers: