Partagez
 

 « notre malédiction » △ ft Bartholomew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


Anonymous





« notre malédiction » △ ft Bartholomew
13.04.16 21:15

BARTHOLOMEW
# distance # gryffondor # sorcier

La porte s'ouvre, elle grince à peine et devant toi, s'allonge une vue magnifique sur un beau trône. Tu t'es toujours demandé pourquoi il y en avait un ici. On dit que le directeur aime posé son postérieur sur cette chaise dites royale. Tu refermes la porte derrière toi et 'y avance. Une fois devant, tu pose une main sur l'objet archaïque. Tu souffles un coup et quitte celui-ci, tu étais venue ici pour t'entrainer à la baguette comme tu le fais souvent. Évidement tu avais demandé l'autorisation. Pas que tu fayotes mais ce serai con de perdre bêtement des points en te prenant pour une duelliste illégal. TU es tout sauf ça... pour le moment. Ce doit être grisant de concourir en secret.

Stop.
Tu sors ta baguette, prêt à employer des sorts appris. Ce n'était pas pour réviser mais juste t'entrainer à la magie, par diverses sorts. Tu commence par un premier qui est plutôt amusant. Levant la baguette, d'une voix claire et haute:

-"Avis"

Des oiseaux de petites tailles apparaissent alors, volant, tournoyant plus haut. Ils étaient comme pris au piège, la tete vers le plafond tu les regardent. Suivant ! Tu allais les rappeler plus tard, tu avais besoin d'eux; Ils étaient si rapide,s i agiles. Tu lèves une nouvelle fois ta baguette mais vers eux !

-"Impedimenta !"

La joyeuse danse de ces animaux se ralentit, comme si le temps agissait à un contraire sur eux. Ce sort permet de ralentir les choses à petit corps. Pour une durée déterminée évidemment. Tu annules ton dernier sort et lance un "Wingardium Leviosa" pour jouer avec un des oiseaux, en douceur. Tu l'amènes vers toi et souris sans le savoir. Tout ce qui est vivant est important, tu croises le regard de ce petit être, tandis que ces confrère volent rapidement au dessus de toi. C'était comme un ballet d'oiseau.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
14.04.16 7:04

Une hermine se prélassait dans l'ombre de l'attraction principale de la salle du trône. L'heure tournait, les cours se finiraient bientôt, et un possible duel se profilait pour le début de soirée. Il en avait entendu parler, saisissant quelques bribes de conversations à propos de ce projet. Mais il n'avait pas tout saisi. Du moins il n'avait pas écouté jusqu'au bout sans piquer du nez. Alors il n'était pas tout à fait sûr de la date ni même de l'heure, mais il s'était pointé dans la salle du trône, s'installant dans un recoin d'ombre sous le fameux siège hérissé de métal. Et il avait attendu en somnolant à moitié.

Puis une présence l'avait réveillé. Ou plutôt une voix qui ne lui était pas totalement inconnue. Si cela avait été un parfait inconnu, il serait probablement resté dans sa léthargie comateuse. Mais il connaissait cette voix. Et il savait bien que cette voix appartenait à une personne qui ne se doutait absolument pas de sa capacité de métamorphose. Aussi la petite hermine avait-elle pointé le bout de son museau sous l'un des pieds du trône, se mouvant prudemment, de peur d'attirer l'attention. Il ne s'était donc pas trompé. Mais que venait-elle donc faire ici ? Il n'en avait aucune idée. Et malgré leur dernière rencontre, il allait devoir la chasser, si un duel avait lieu ici et qu'elle voulait y assister, elle n'aurait qu'à revenir une fois les derniers préparatifs effectués.

Aussi Bartholomew se glissa-t-il sous le siège, sortant dos à celui-ci, hors du champ de vision de la jeune Serpentard. Il appréciait Bastia, mais ce n'était pas suffisant. Il avait repris sa forme humaine, petit à petit, se retrouvant finalement assis paresseusement derrière le trône, écoutant les sorts que lançait la jeune femme. Dommage pour elle, mais il se trouvait dans l'obligation de l'interrompre. Il se redressa en toussotant, sortant réellement de nulle part, sa baguette à la main.

    Ahem. Euh. Salut ? Euh. Bastia ? Qu'est-ce que tu fais là ?


C'était une rencontre bizarre, amenée bizarrement, oui. Les circonstances étaient étranges. Alors peut-être était-elle vraiment vampire, mais il ne voulait pas le savoir. Aussi était-il normal qu'il ne tienne pas vraiment à ce qu'elle découvre qu'il était un Animagus. Mais il n'y avait rien derrière. Pas de plan, pas de projet, rien. Juste cette idée stupide de se montrer alors qu'il n'y avait personne d'autre dans la pièce, et qu'il était impossible qu'il vienne de rentrer. Il n'y avait plus qu'à prier pour qu'elle ne cherche pas d'avantage à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
14.04.16 10:46

BARTHOLOMEW
# distance # gryffondor # sorcier

Tu fais glisser ta robe de sorcier et la lance par terre, pas trop à laisse avec tout ces couvre cœur, si on peut appeler ça comme ça. Tu avais bien ton autre uniforme dessus, alors ca passe. Tu lâches le petit oiseau et t'apprête à les rappeler pour finir ton échauffement et passer à d'autres sorts... mais tu sursaute un peu te retourne vivement quand une voix vint à briser ta tranquillité.

-"Ahem. Euh. Salut ? Euh. Bastia ? Qu'est-ce que tu fais là ?"

-"Bartolomew ? ... comment tu es entré ? J'étais pourtant seule ici !"

Un peu méfiante, tu caches ta surprise pour arborer un air suspicieux. Décidément le Gryffondor est partout où tu t'y attend le moins ! Déjà chez honeydukes, un type un peu trop tactile à ton gout, mais passons. Ce qui te tracassait c'est qu'il pensais que tu étais vraiment une vampire.. enfin... il s'était fié à de simples rumeurs, et c'en était déjà trop pour toi ! Tu ne le déteste pas, il n'a pas l'air si chiant, facile à vivre tant qu'il reste là à pioncer. Revenons à nos moutons. Tu le regarde un peu plus en détails. okok... il venait de se réveiller non ? Ces yeux à peine réveiller et cette petite mine du matin. Dormir ici... non mais. Tu l'aurais vu c'est sur !

-"Monsieur Calhart serait-il en train d'épier les filles ? Je pensais avoir la salle pour moi toute seule."

Tu souris et rappel tes oiseaux. Tranquillité renversée, tu n'a plus envie de t'essayer à la magie, pour le moment. On dit qu'il serai un animagus, ce qui pourrait expliquer sa "non-présence" quand tu es arrivé. Mais ce sont des rumeurs, y croire ou pas, ça t'appartient. Hormis le fait qu'on dit ceci ou qu'il dort h24, rien de notable. Enfin, tu préfères que ce soit ce Gryffondor, plus que Kenji. Tu devrais peut-être demande de l'aide à ta préfète pour t'en débarrasser ? D'un léger coup de baguette tu fais disparaitre les oiseaux, le calme revient. Ces piaillement t’agaçait un peu. Tu aurais pu t'en aller pour laisser tranquille l'élève plus âgé que toi mais... tu considères que dormir ici n'est pas le top. Tant la dernière fois il t'avais troublée, ça va mieux. Juste toujours et le même sujet sur le vampire... c'est ça qui te fait fuir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
19.04.16 23:44

Il réfléchissait à une excuse plus ou moins plausible. Pendant ce temps, il avait tiré sa baguette, se grattant la joue de sa main libre, tentant inutilement de cacher sa gêne. Il aurait du trouver une excuse avant de sortir de sa cachette, c'était aussi simple que ça. Mais non, il était bien trop tête en l'air pour penser à ça. Il n'était pas là pour étudier la question du vampirisme potentiel de la demoiselle, simplement pour la faire sortir au cas où d'autres duellistes auraient réquisitionné la salle. Il aurait aussi bien pu envoyer un origami à Lancelot... Mais il n'avait ni papier, ni plume. Alors un origami ? Il ne fallait pas rêver. Il avait fini par pointer sa baguette dans les airs, murmurant un sort tout en traçant des lettres de flammes en suspension.

    Flambios


Il s'était contenté d'écrire un rapide "Il y a un passage secret qui mène ici. Mais je ne t'ai rien dit, okay ?". Il avait ensuite mimé un signe de discrétion, plaçant son index devant ses lèvres fermées, l'accompagnant malgré tout d'un petit sourire. C'était un petit mensonge, qu'il espérait faire passer sans que d'autres questions ne viennent l'assaillir sur sa présence en ces lieux.

    Navré, je ne pensais pas que tu serais là. Il s'était arrêté un instant, avant de reprendre. Orchideus. Voilà, navré pour l'irruption.


Il lui avait alors tendu le bouquet de fleurs qu'il venait de faire apparaitre, accompagné de ce sourire toujours aussi gêné. C'était vraiment la pire mise en scène possible, mais il fallait qu'il écarte le sujet, qu'il le fasse dévier. Elle ne devait pas apprendre qu'il était réellement Animagus. Il tentait alors le tout pour le tout, la troubler un peu pour qu'elle oublie de lui poser des questions trop personnelles. C'était petit. C'était mesquin. Après son laïus sur ce qu'elle était, ce qu'elle pouvait être, et lui avoir dit qu'elle n'avait guère à en avoir honte... C'était ridicule en soi, et lui même avait honte, au fond. Mais il préférait qu'on ne sache pas qu'il pouvait se changer en animal. Qu'on ne sache pas pourquoi il était allé chercher ce don. Qu'on ne sache pas quelle malédiction pesait sur ses yeux. Après tout, tout le monde avait ses petits secrets...
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
20.04.16 9:51

BARTHOLOMEW
# distance # gryffondor # sorcier

Ta question reste en suspens quelques instant, puis Bartholomew sort sa baguette et lance un "Flambios", dessinant ici et là des lettres pour former une phrase que tu vois distinctement. Un passage secret ? Toi qui adore explorer, tu pourrais lui "tu te fous de moi". Mais tu te contentes de sourire et ne pipe aucun mot pour le contredire. Tu n'es pas du genre casse-cou.

-" Navré, je ne pensais pas que tu serais là. Orchideus. Voilà, navré pour l'irruption."

Tu demeures surprise, ne t'attendant pas à ce genre de "cadeau". Tu reste longuement fixé à cet être vivant bien joli, il avait fait apparaitre ces fleurs, il te les tendait. Oh Bartholomew, je ne suis pas sensible aux adorations de ces autres filles. Tu te vois mal prendre ce bouquet et les sentir comme ferait une fille d'humeur romantique. Tout simplement tu refuses.

-"Merci mais... pas besoin. Je vais finir par croire qu'un Gryffondor me drague."

Tu souris, avec un air moqueur. Tu avais balancé ça car tu le pensais mais aussi parce que ça te faisais rire intérieurement. Mais quelque part, tu refuses que les gens fasse un pas vers toi, une quelconque douceur est à prohiber, sauf rare exceptions. Pourquoi ? depuis la mort d'une certaine personne, que tu du te forcer à "oublier" en quelques sortes. Depuis un moment tu en garde le silence. Mais tu t'en souviens, tu sais que cette personne qu'il manque à ta vie connait la personne en face de toi. C'est aussi pour ça que tu refuses tout de sa part, surement.

Tu tournes les talons comme pour mettre fin à la discussion et sort un collier de ton cou pour en caresser les formes, un croix, un chapelet que tu tiens de quelqu'un. De dos, tu adresses un salut de la main à l'attention du rouge.

-"Je te laisse la salle, Monsieur le lion !"

Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
21.04.16 2:56

Il avait souri, car encore une fois elle frappait étrangement juste. Il avait lâché un petit soupir avant de finalement la regarder s'éloigner, tiquant en la voyant accrocher ce chapelet autour de son cou. Cette façon de faire, ainsi que cette allure. Cela lui avait rappelé quelqu'un, ravivant une image depuis trop longtemps mise de côté. Il avait superposé à cette vue un vieux souvenir. C'était assez ressemblant. Au corps de la jeune Serpentard s'était superposé celui d'une autre. Aux cheveux clairs étaient venus se substituer des mèches écarlates. Cela n'avait duré qu'un seul instant, mais cette façon d'accrocher son chapelet lui avait brusquement renvoyé au visage le souvenir d'une vieille aventure. D'une aventure qui n'avait pas eu de fin à proprement parler. Et dont il ne savait guère ce qu'elle avait pu devenir.

Il avait cligné des yeux quelques instants, avant de reprendre ses esprits. C'était assez incroyable, au final, comme un simple geste pouvait réveiller de vieux souvenirs. Il pensait cette histoire loin derrière lui. Mais ce n'était visiblement pas le cas. Et dans un sens, il lui était presque reconnaissant de lui avoir remis en mémoire ce court passage de sa vie. Cela n'avait duré que quelques semaines, et cette relation avait brusquement pris fin, sans qu'il ne sache vraiment ce qu'il avait pu se passer. Et il avait bien failli l'oublier. Par enterrer ce souvenir, sous les tonnes de choses qui remplissaient ses journées au final. Mais il était hors de question d'abandonner les quelques bribes de souvenirs qu'il pouvait avoir avec elle. Il refusait de l'oublier. Et il avait fini par jeter les fleurs dans les airs. Elle, les aurait probablement acceptées. Mais ce n'était pas Elle qu'il avait devant lui. Il avait fini par pointer sa baguette vers les fleurs qui commençaient à retomber, éparpillées.

    Avis.


Et les fleurs s'étaient changées en oiseaux, qui étaient partis virevolter autour de la jeune femme. Il voulait qu'elle parte, certes. Mais dans un sens, il aurait voulu la garder ici un peu plus, ne serait-ce que pour la remercier de ce geste involontaire qu'elle venait de faire pour lui. Il avait fermé les yeux, se remémorant Ses traits. Dans un sens, Bastia lui ressemblait un peu. Cela n'avait rien à voir au final. Ce n'était pas la même personne, pas le même ressenti. Mais il devait tout de même quelque chose à la jeune Serpentard.

    Attend. Tu étais là pour travailler tes sorts, non ? Si tu veux, je peux peut-être t'aider un peu ?


Non. Probablement allait-elle refuser. Probablement n'avait-elle pas besoin d'une quelconque aide de sa part. Tout comme la dernière fois au final, probablement allait-elle fuir de nouveau. Mais cela lui avait échappé. C'était idiot au final. Mais lui aussi faisait des erreurs. Lui aussi avait encore à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
21.04.16 14:20

BARTHOLOMEW
# distance # gryffondor # sorcier

Au fond de toi tu trouvais ca dommage de vous limiter à de simple échange de paroles simple, sans consistance et court. Comme si, inconsciemment, tu le fuyais. Ce n'était pourtant pas ton but. C'était l'un des seuls qui n'étais pas sur toi à vouloir te tirer les vers du nez pour ta condition de "monstre". Si la première fois il a cru que les gamins du pre-au-lard t'avais touché en plein cœur en posant des question, c'était faux. Tu souris encore en pensant aux fleurs qu'il t'avais tendu précédemment, c'était drôle dans un sens, ca t'avais surprise. Tu entends Bartholomew prononcer un sort. le même sortilège que tu avais fait au début, celui des oiseaux. Bien vite tu sens un peu d'air émaner du battements d'ailes de ces animaux. Tu te retourne vers le Gryffondor et lui sourit. Peut-être allais-tu rester finalement. A force de joue l’insensible, c'est fatiguant, brisons la glace.

-"Attend. Tu étais là pour travailler tes sorts, non ? Si tu veux, je peux peut-être t'aider un peu ?"

Un peu plus intéressée, tu fais un bref oui de la tete et lève ta baguette pour lancer un "oppugno" vers lui, de façon à ce que ses propres oiseaux se retourne contre lui, bien, tu es d'humeur taquine. Mais avant que la cuble soit touché tu stoppe leur course pour lancer:

-"Bullitor !"

Et les oiseaux deviennent des bulles de savoir qui virevoltent de part et d'autres.

-"Que peus-tu m'apprendre ?"

Oui, les serpentards sont un peu sur d'eux, mais c'est logique, vous êtes doués dans les sort. Cependant tu ne seras jamais imbus de toi même.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
25.04.16 0:28

Il avait eu un moment de recul en voyant les oiseaux fondre sur lui, préparant sa baguette pour répliquer face à la nuée qui s'apprêtait à s'abattre sur lui. Un sort de répulsion ? Une contre attaque ? Il hésitait, jusqu'à voir la volée d'oisillon se changer en bulles de savon et s'arrêter pour flotter autour de toi. Il cligna rapidement des yeux avant qu'elle ne l'interroge quand à ce qu'il pouvait lui apprendre. C'était une bonne question. Il avait fait un moulinet avec sa baguette, la faisant tourner au dessus de sa tête, pour lancer son sort.

Incendio. Il ne l'avait même pas formulé. Il s'était contenté de faire apparaitre un cercle de flammes autour de lui, dévorant les bulles autour de lui. C'était ce genre de mouvements un peu spectaculaires mais finalement pas réellement dangereux qui faisaient, assez régulièrement, le succès de leurs duels. Il avait alors fait disparaitre le cercle de feu d'un Evanesco lui aussi informulé, se créant une sorte de présence suite à cette démonstration relativement imposante.

Il avait laissé un petit sourire flotter sur ses lèvres, avant de pointer sa baguette vers la Serpentard, accompagnée d'un Expelliarmus informulé. Il aimait beaucoup avoir recours aux sortilèges silencieux, laissant la magie opérer alors que ses lèvres ne bougeaient pas. Il avait ensuite fait tourner sa baguette entre ses doigts, tandis que celle de sa comparse décrivait un arc de cercle dans les airs. Il n'était pas le meilleur en termes de théorie, mais il ne se débrouillait au final pas si mal en pratique.

    Je ne sais pas. Peut-être t'entraîner aux informulés ?


Il appréciait cette façon de lancer ses sortilèges. Il avait toujours été assez bon pour ça, mais il réservait ce petit talent à ses duels nocturnes. Principalement pour éviter de hurler ses sortilèges dans les couloirs en pleine nuit. Mais cela restait toujours utile, et ce, dans toutes les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


Anonymous





Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew
25.04.16 13:41

BARTHOLOMEW
# distance # gryffondor # sorcier

Au final, tu ne savais rien de ce garçon qui était face à toi, de ce gars à la crinière grisâtre pourtant si jeune de ses yeux dorés qui se baladent dans la pièce ou même sur les courbures de ton corps. Mais c'était un bon sorcier, la preuve devant toi avec ce sourire fixer à ses lèvres. Sans mots, sans rien, un sort de flamme ravale tes bulles puis Bartholomew pointe la baguette vers toi et te désarme... un expeliarmus ? Pas de doute tu n'es pas à son stade. Tu es pris par surprise, mais ça te plait l’imprévu. Tu avances un peu tes mains devant toi en signe de capitulation, amusée.

-"Je ne sais pas. Peut-être t'entraîner aux informulés ?"

-"Hm, ca m’intéresse ! Si ca ne se transforme pas en combat évidemment !"

Tu te baisse pour reprendre ta baguette.
Et te rapproche un peu de lui, lui demandant alors si ses cours de cette année visaient à utiliser les sorts sans baguettes. Tu te montres curieuse, après tout il a une année de plus que toi alors il pouvait bien parler du programme qu'il suit actuellement, tu allais l'avoir l'an prochain ! Il a un avantage considérable avec ce genre de méthode ca te fait penser à ce cours où tu dus faire équipe avec Isaiah pour un texte qui traitait ce sujet. Il fallait un bon niveau et être stable, penser au sort et le visualiser. Ici, l'effet de surprise est top.

-"Alors, par quoi commence t-on ? Professeur Calhart ?"
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: « notre malédiction » △ ft Bartholomew

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: