Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails

Partagez | 
 

 Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
08.11.16 20:54


Seth Abel Rollins & Kieran Nails

Un tutorat en potions

La salle de Potions était calme, tout était calme. Les seuls bruits que l'on pouvait y entendre étaient d'un côté Seth qui feuilletait un grimoire de potions et qui, de temps à autre, notait quelques bribes de phrases sur un parchemin à côté de lui et de l'autre Abigail, qui suivait une recette d'un grimoire qu'elle avait emprunté à Seth. La salle de Potions, en elle-même, était plus accueillante qu'elle ne l'avait sans doute jamais été. Elle n'exsudait plus cette atmosphère fort désagréable et froide que, semble-t-il, elle semblait dégager avec son prédécesseur. L'esprit de Seth papillonnait un peu, se demandant à quoi pouvait ressembler un cours de Potions de son prédecesseur, voire même à quoi ressemblait son prédécesseur.

Soudainement, la lourde porte en bois qui maintenait la porte fermée s'entre-ouvrit, en grinçant légèrement, ce qui réveilla les deux boursoufs qui sommeillaient dans un panier juste à côté du bureau du professeur. Seth referma son grimoire et tourna le regard vers la porte, et vit entrer un jeune homme aux cheveux roux ébouriffés, vêtu d'un sweat à capuche et de jeans qui, visiblement, avaient depuis longtemps dépassé leur durée de vie maximale.

"Ah. Vous devez être M. Nails. Entrez donc, entrez donc."

Le jeune homme entra dans la salle et avança vers le bureau du professeur.

"En. Lisant ce que mon prédécesseur a laissé, j'ai cru comprendre que [il marque une pause] vous aviez quelques problèmes avec la fabrication de Potions. Vu qu'il n'est pas dans votre intérêt ni dans le mien que vous ratiez les examens en Potions, j'ai pensé que. Je pourrais vous donner des cours de soutien. Reprendre, s'il le faut, les potions les plus élémentaires. Et aller jusqu'aux potions les plus avancées. Qui sait, à la fin, vous pourriez réussir l'Amortencia ou même la Felix Felicis."

Seth tourna son regard vers les deux boursoufs, qui regardaient leur maître et le jeune Gryffondor tour à tour. Le boursouf rouge sortit de son panier et bondit sur le bureau de Seth, avant de s'asseoir sur le grimoire que le professeur avait fermé à l'arrivée de Kieran. Seth le caressa doucement, ce qui lui fit émettre un grognement grave.

"Voire, si vous montrez de suffisamment bonne capacités, créer vos propres potions. Comme par exemple. Changer la couleur de fourrure d'un boursouf en un rouge vibrant."

Il tourna de nouveau son visage sans barbe vers le jeune écossais, et plongea ses yeux vairons dans ceux de son interlocuteur.

"Qu'en dites-vous, M. Nails?




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
09.11.16 21:02


Un tutorat
en potion
Seth A. Rollins
J'étais certain que cette situation finirait par arriver. D'une façon ou d'une autre et malgré mes efforts, c'était simplement inévitable. Pourtant, ma dernière potion n'avait pas été si désastreuse que ça.. du moins, rien n'avait prit feu ou explosé, ce qui en soit été déjà un très gros progrès. J'imagine que ce n'était pas suffisant pour le niveau demandé. C'est donc sans surprise que je me rendais à la convocation du nouveau prof de Potion.

Un peu trop anxieux, j'en avait presque oublié mon sac et mes affaires. L'uniforme au placard, j'avais fais en sorte de rester le plus décontracté possible et avait même ressorti un vieux jean un peu oublié des fois qu'il lui prenne l'envie de me tester en me regardant faire exploser mon chaudron une fois de plus. Vraiment, je ne sais même pas comment j'ai fais pour valider cette matière.. et fallait pas trop compter sur un deuxième miracle de toute manière.

Peut être qu'il sera cool ? Ou alors il va me dire que je suis trop nul et que c'est pas possible de continuer sa matière... Gentil ? Détestable ? J'en sais rien et bordel que c'est chiant...

On ne savait toujours pas grand chose de lui. Ses tatouages et ses longs cheveux intéressaient plus les élèves que le reste de toute manière. C'était un bon nid à ragots en tout cas, certain étaiement des théories farfelues sur l'origine de ses tatouages, mêlant possession, magie noire et j'en passe. L'imagination des gens étaient sans limite et j'avoue que d'ordinaire je me prêtais assez au jeu. Mais pas maintenant... je me rendais dans son bureau alors j'essayais de ne pas trop y penser histoire de rester un minimum sérieux et concentré.  

Arrivé devant la porte, je pris une grande inspiration avant de me décider à entrer. Oubliant complètement de frapper et me contentant de passer la tête par l'entrebâillement.

Peut être qu'il a oublié ?

Non. Il est là, l'air un peu absorbé par son livre. En me voyant il m'invita à entrer, calme, chaleureux. Je crois que ça me déstressait un peu. J'entrais donc jusqu'à m'approcher de son bureau, le regard rivé sur lui sans même prendre le temps de cligner des yeux. Je devais certainement avoir l'air un peu ahuri.. ou effrayer. J'avoue que moi même j'en savais rien. Il m'énonça mon cas très calmement, évoquant même les notes de son prédécesseur. Ça c'est pas bon.. pas bon du tout. J'attendais donc ma sentence, pinçant légèrement les lèvres en triturant mes doigts sans même m'en rendre compte.

Finalement, ce sera peut être pas si terrible ?

Des cours de soutiens.. j'avoue que je m'attendais peut être à ce qu'il soit plus désagréable que ça, ou simplement plus détaché. Il avait l'air d'avoir sincèrement envie d'aider même face à mon cas désespéré. Un peu optimiste aussi. L'armorencia et le Felix .. carrément ? Au moins ça m'avait fait sourire, la pression s'envola petit à petit de tout mon corps pour ne laisser qu'un soulagement chaleureux.

« Heu bah ouais carrément! Enfin j'veux dire .. Oui.. Si vous pensez que j'en ai besoin et que .. j'suis pas .. trop désespéré.. J'ai besoin de valider cette matière en fin d'année.. Alors.. »

C'est pas comme si j'avais le choix, dans le fond ce sera peut être pas si mal en plus. Il avait l'air carrément cool, puis il avait des boursoufs méga cool en plus de ça. J'étais trop jaloux.. peut être qu'il allait m'apprendre à faire ça. Je pourrais teindre Sid en vert et Peter en rouge et bleu. Ce serait carrément trop bien. Cette simple idée illumina mon regard et étira un peu plus mon sourire aux coins de mes lèvres.

« C'est vraiment vous qu'avez changé sa couleur ? C'est quoi comme genre de potion ? C'est pas dangereux ou j'sais pas quoi ? Savez comment les teintures moldu quoi.. du coup c'est permanent ? Genre il la garde à vie ou on peu .. bah.. décider de l'enlever avec une autre potion ? Ça marche sur les cheveux aussi ? C'est pour ça qu'ils sont violet les vôtres du coup ? Parce que c'est carrément trop cool vraiment... Enfin.. Non.. désolé j'me suis.. perdu en route là... »


Je parlais trop. Je parlais, définitivement et irrémédiablement, trop. Même là. Même en face d'un prof qu'est quasiment en train de me dire que j'aurais plus de samedi matin libre.. j'arrivais à mitrailler tout un tas de conneries. J'en rougissais brièvement, un peu gêné par l'indiscrétion de mes propos.
I'm not weird




Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
10.11.16 13:30


Seth Abel Rollins &Kieran Nails

Un tutorat en potions

Il est vrai que Seth aurait préféré passer ses week-ends à faire d'autres choses. Comme s'occuper de ses boursoufs. En plus, Lazare, le boursouf rouge, était particulièrement avide des petits soins de Seth. Et Idris, le petit vert, avait beau se montrer plus discret, il était quand même aux aguets quand son maître s'occupait de son congénère. Mais, comme son devoir de professeur le lui ordonnait (tout du moins la vision qu'il avait de son devoir de professeur), Seth était prêt à passer ses samedi matins à s'occuper du jeune Nails. En plus, il ne semblait pas être méchant. Pas de faits de violence, envers des camarades ou des professeurs. On raconte qu'il participerait à des duels illégaux dans les couloirs de l'école. Seth imaginait à quoi pouvaient ressembler ces duels. Une tripotée d'élèves, dans les couloirs, délimitant une arène de fortune où deux duellistes s'envoyaient des sorts pas toujours très autorisés les uns sur les autres. Il avait ouï dire que sa filleule chérie était de ses élèves. Même si elle refuserait de lui en parler, le professeur essaierait quand même de recueillir quelques bribes d'informations. Mais son esprit divaguait, à nouveau. Il se reconcentra sur Kieran.

Le jeune Gryffondor acceptait son offre, mais Seth sentait que ce n'était pas entièrement de bon cœeur. Il y avait, là aussi, l'idée d'un devoir qui transpirait, ou du moins, c'était ce que ressentait Seth. Il se demandait toutefois à quoi pouvait ressembler un tutorat, ou même un cours de Potions, quand l'élève n'était pas bon. Lui, qui avait toujours excellé en Potions, n'avait pas la capacité de se mettre à la place de ces élèves qui ne réussissaient pas les cours de Potions. Ressentaient-ils de la tristesse? De la honte? De la colère? Si oui, était-elle dirigée vers eux-mêmes, vers le professeur, ou vers le chaudron? Ou étaient-ils juste tous indifférents face à l'échec? Seth se convainquit que la réponse était sans doute plus complexe qu'il n'y paraissait, mais il était quand même intrigué. Il se rangea à l'idée que ça devait être comme lui en Soins aux Créatures Magiques. Il n'avait pas été bon en Soins quand il était élève, et comme il n'avait pas eu, de son point de vu du moins, un bon professeur, il a toujours gardé un amer souvenir de ces cours-là. Mais... Il s'égarait à nouveau. Seth se leva de son bureau, reposa Lazare dans le panier et caressa aussi Idris.

"C'est vraiment vous qu'avez changé sa couleur ? C'est quoi comme genre de potion ? C'est pas dangereux ou j'sais pas quoi ? Savez comment les teintures moldu quoi.. du coup c'est permanent ? Genre il la garde à vie ou on peu .. bah.. décider de l'enlever avec une autre potion ? Ça marche sur les cheveux aussi ? C'est pour ça qu'ils sont violet les vôtres du coup ? Parce que c'est carrément trop cool vraiment... Enfin.. Non.. désolé j'me suis.. perdu en route là..."

En voyant le jeune jumeau sourire et en l'entendant parler, le professeur ne put réprimer l'envie de rire doucement.

"Oui, les couleurs de Lazare et Idris sont faites maison. Ce sont des potions spéciales, un peu comme les teintures Moldues, oui. Sauf que c'est adapté aux boursoufs. J'ai voulu utiliser des teintures moldues sur un boursouf, il a pas survécu. Et puis je suis maître des Potions, c'est mon art de réussir ce genre de choses. Les potions que j'ai utilisées ne sont pas dangereuses pour les boursoufs, non. Mais je... Pense que ça pourrait avoir... [il marqua une pause en souriant] Des effets indésirables sur les humains. Comme des poils qui poussent de manière incotrôlable. Après, c'est une potion qui a fait ça, donc je peux à tout moment inverser le changement, avec une contre-potion, elle aussi de ma création."

Il parlait maintenant des cheveux de Seth.

"Merci, M. Nails. Je peux vous appeler Kieran? Ca simplifiera les choses. Les potions que j'ai faites sont adaptées, dans ce cas-là, pour les boursoufs. Mais un bon fabricant de potions peut créer des potions de changements de couleur de cheveux pour des humains sans trop de problèmes. Quant à mes cheveux... Pour la couleur, c'est comme un de mes yeux."

Il montra son œil droit, dont l'iris brillait d'une couleur assez proche de la pourpre Tyrienne.

"À la base, c'est un accident. Une fabrication de potions qui a mal tourné. Mais. Très mal tourné. Puis mon frère a dit qu'il aimait, donc je l'ai gardé. Pour ce qui est de leur longueur, c'est... Une autre histoire. Qui ne devrait jamais être entendue."

Seth prononçait cette phrase en détournant le regard et en refermant les yeux, comme s'il voulait cacher quelque chose. Comme un lourd secret, une honte qui transcende l'acceptable, même chez les sorciers. Un fratricide n'est jamais chose aisée à conter, et Seth ne savait cela que trop bien. Ses pensées s'égarèrent en direction de Cain, son frère, qui avait, s'après la dernière lettre qu'il avait envoyé, obtenu une remise de peine, et qui devait encore rester quelques mois en prison. Les retrouvailles seraient sûrement étranges, pour dire le moins. Mais, tout fratricide qu'il était, Cain était son frère, et il débordait d'amour pour lui.

Recentre-toi, Seth.

Il descendit de l'estrade et pointa le chaudron.

"Pourriez-vous allumer le chaudron et mettre de l'eau à chauffer?"

Il releva son regard vers Abi, qui surveillait sa potion dans le fond.

"Abigail, chaton, tu peux venir dans la réserve avec moi, récupérer des ingrédients pour M. Nails ici présent? Ca prendra pas longtemps."

Abigail tourna la tête vers Seth et Kieran.

"Oui, parrain. Bonjour, M. Nails."

Il se tourna à nouveau vers Kieran.

"Abigail, ici présente, est une excellente élève en Potions, et elle utilise le labo et la réserve d'ingrédients à sa guise. Et oui, c'est aussi ma filleule, mais ça n'influence en rien mon jugement. Bon, si vous voulez bien m'excuser, je vais aller récupérer quelques ingrédients pour notre première potion."

Seth et Abigail s'engouffrèrent dans la porte derrière l'estrade, avec une liste, écrite par Seth lui-même, qui listait les ingrédients dont ils auraient besoin.

Sang de salamandre, une bouteille d'un quart
Jus de horglup, une pinte
Mucus de Veracrasse, une once liquide
Menthe, une pousse
Dard de Billywig séché
Jus de Bombaie, 5 onces
Une mandragore mijotée
Morceaux de cerveau de paresseux
Eau-de-miel, quelques gouttes
Quelques gouttes de Lunegoutte
Une douzaine d'épines de rascasse
Une corne de licorne broyée
De l'aconit




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
11.11.16 20:08


Un tutorat
en potion
Seth A. Rollins
Je parle vraiment, mais totalement, beaucoup trop. On a oublié de m’installer le filtre entre le cerveau et la bouche.. Des fois ça me desservait assez, surtout dans des moments comme celui ci. Est ce que j'avais fais bonne impression ? Je crois pas que mes questions l'avaient gêné. Surpris.. mais pas gêné. Il en avait même rit en réalité et pris la peine de répondre. De répondre à tout, sans exception. C'est peut être la première fois qu'un prof prenait la peine de répondre à toutes ces idioties que je pouvais sortir. Parler à tord et à travers, c'était ma spécialité et je n'attendais jamais de réponses.

Mais j'étais content d'en avoir.

Je buvais littéralement ses paroles, secouant la tête de temps à autre au rythme de ses dires, grimaçant quelques fois à ses echecs en le fixant toujours du regard sans même cligner des yeux. Le compliment lui avait même fait plaisir. Finalement c'était peut être pas si déplacé que ça, un autre sourire illumina mon visage qui acquiesçait silencieusement à sa question, l'autorisant à utiliser simplement mon prénom.
Je sais même pas pourquoi je m'étais mis en tête que ça se passerait mal.
Bon c'était pas encore un sans faute. La question sur ses cheveux semblait plus délicate, mon regard s'était fixé sur son œil avec une certaine insistance. Un accident. Bien sur, faut que je mette les pieds dans le plat dés le début. Le sourire laissa place au remord teinté d'une moue coupable face à son air sinistre.

« Désolé j'voulais pas.. être indiscret.. »

Il ne semblait pas vouloir s'attarder sur le sujet plus longtemps et j'étais pas assez effronté pour tenter d'en savoir plus même si j'avoue que ça me démangeait pas mal. Les lèvres pincé, je m'était un peu redressé en entendant la serpentard parler. Je l'avais même pas vus ! Je lui fis un signe de main discret, un peu intimidé peut être. Visiblement ils étaient de la même famille. La grande blonde m'était vaguement familière. Je ne connaissais pas bien les verts c'est vrais, et puis elle semblait plus vieille que moi mais j'en savais déjà un peu plus maintenant. Elle est calé en potion et son parrain est plutôt canon.
Je serais bien resté planté là à lorgner d'un regard à l'autre mais j'étais surtout là pour bosser à la base.

« D'accord ouais. J'le fais tout de suite.»

Un sourire se dessina de nouveau sur mes lèvres tandis qu'ils se rendaient tout les deux dans la reverse. D'un coup de baguette et d'un aguamenti le chaudron se retrouva sur un feu doux. Ça au moins je savais bien le faire !
Mon regard balaya ensuite la pièce pour s’arrêter sur le panier qui contenait toujours les petites boules de poiles. Je savais que j'aurais simplement due resté là à attendre mais l'envie d'aller leurs jeter un œil d'un peu plus prêt était beaucoup trop tentante. Après tout je fais rien de mal et puis le Prof était pas là.
Mon corps entier glissé jusqu'au petite créature duveteuses. C'était beaucoup trop mignon comme truc et ça me donnait la furieuse envie d'en avoir un aussi même si ma chambre allait certainement finir par ressembler à l'arche de Noé à force. J'en fiche ce truc est beaucoup trop fluff pour que je n'envisage pas une seconde d'en adopter un. Les yeux plein d'étoiles, je pris le risque d'en câliner un. D'un geste délicat et mesuré, ma main caressa lentement le pelage rouge qui vibrait sous les doigts.

Beaucoup. Beaucoup trop mignon.

I'm not weird




Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
15.11.16 21:53


Seth Abel Rollins &Kieran Nails

Un tutorat en potions

Seth revenait de la réserve avec Abigail, les bras chargés des ingrédients nécessaires et surtout horriblement silencieux. Voilà qui ne lui ressemblait pas, lui, le guilleret professeur de Potions qui fredonnait toujours un petit air quand il revenait seul, et si par chance il était accompagné, il trouvait toujours deux ou trois choses à dire, surtout en plus à sa si sérieuse, mais au fond si douce, filleule, d'autant plus qu'il avait des questions à poser à la jeune demoiselle. Quelques sur Poudlard en lui-même, et d'autres un peu plus personnelles.

Les évènements actuels commençaient à lui peser sur l'esprit : Les attaques à répétition de Sigma sur le monde sorcier, la libération à venir de son frère de sa prison, son poste tout nouveau de Maître des Potions... Tout cela lui tournait et retournait l'esprit, et même s'il avait été Auror précédemment, il ne voulait pas être stressé à nouveau comme il l'avait été à la fin de son service, aussi tôt dans l'année d'autant plus. Mais actuellement, il avait juste envie de serrer quelqu'un dans ses bras. Pas même une personne à aimer, juste quelqu'un à serrer dans ses bras, ne plus penser aux tracas de la vie courante, juste avoir deux minutes de vide, où il ne penserait plus à rien, un instant de trou noir où le temps, pour lui du moins, s'arrêtait. Ce genre d'instant que même un bon thé chaud brûlant ne réussirait à garantir.

Il devait se calmer, sinon, il commencerait à trembler et l'encre recommencerait à brûler. Il ferma les yeux, marchant machinalement vers sa salle, et imagina une plage sur laquelle il était allongé, en écoutant le ressac des vagues juste devant lui. Une vague s'écrasait sur la plage, Seth expire. Une nouvelle vague, Seth inspire. Puis il recommence. Son rythme de marche s'est quand même ralenti.

"Parrain, tout va bien?"

Sa filleule venait de le tirer de ses rêvasseries, mais il était déjà plus calme. Elle avait tourné son regard vers lui.

"Oui, Abi, ne t'inquiète pas. Juste [Il marque une pause] un petit instant d'absence."

"D'accord."

Le reste du chemin se déroula sans encombre, et les revoilà déjà devant la porte de la salle de Potions. Heureusement pour eux, ils ne l'avaient pas fermé. Seth passa le pas de la porte en premier et posa le carton d'ingrédients sur une table. Pendant ce temps, Kieran avait fait ce qui lui avait été demandé, mais il n'était pas devant son chaudron, à vérifier que rien ne débordait. Il était plutôt en train de caresser Lazare comme si de rien n'était.

"Ils sont mignons, hein? Les boursoufs sont des animaux très affectueux. Il faut juste faire attention à ne pas leur laisser boire l'eau des toilettes. Et ne pas trop bouger quand on dort. Les boursoufs sont friands de morve de sorcier. Ces deux petits points mis à part, [il écouta Lazare ronronner] les boursoufs font d'excellents animaux de compagnie. Lazare, celui que vous tenez, et en plus particulièrement [il laissa échapper un sourire] affectif. Mais revenons à notre sujet, voulez-vous? Nous parlerons de boursoufs quand la potion sera terminée, d'accord?"

Seth aurait pu parler de ses boules de poils pendant des heures et des heures, de comment il était possible de s'en occuper, et il fallait qu'il se recentre. Kieran reposa Lazare et retourna au bureau, où l'eau du chaudron était en train de frémir, mais la boule de poil carmin ne l'entendait pas de cette oreille et, une fois le dos de Kieran et de Seth tourné, bondit lui aussi en direction du bureau où ils étaient, tel un lapin qui flairait une carotte.

"Bon, la première potion que nous allons faire est une potion que vous avez du voir pendant les trois années précédentes : La potion Wiggenweld. Je sais qu'elle n'est pas très drôle à faire, mais c'est un point de départ intéressant. C'est une potion bien utile."

Il ouvrit le grimoire qu'il avait récupéré sur son bureau.

"Les ingrédients sont tous dans ce carton. Il y a du sang de salamandre, du jus de horglup, du mucus de veracrasse, des dards de Billywig séchés, du jus de Bombaie, une mandragore mijotée par les soins du professeur de Botanique,[une légère grimace se dessina sur le visage de Seth] du cerveau de paresseux, de l'eau-de-miel [le visage de Seth semblait s'illuminer à ces mots], de la Lunegoutte, des épines de rascasse, une corne de licorne broyée [Il marqua une pause] et de la menthe. Pour le goût".

L'eau était maintenant en train de bouillir doucement. Seth baissa un petit peu le feu.

"La première étape pour cette potion sera de verser le jus de bombaie. Doucement, c'est pas du jus de citrouille. Puis de tourner la potion pendant une quinzaine de secondes, tout en ajoutant les quelques joutes d'eau-de-miel, les quelques gouttes de Lunegoutte et une once de Mucus de Veracrasse."




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
16.11.16 20:43


Un tutorat
en potion
Seth A. Rollins
Je pouvais passer mon heure entière à simplement grattouiller les boules de poils qui bourdonnaient joyeusement sous mes doigts. C'est définitif, j'avais vraiment besoin d'un truc comme ça. J'en oublié le reste, trop absorbé par la douceur de leurs présences, j'en remarquai à peine le prof qui revenait déjà. L'espace d'une seconde je me senti rougir, comme pris la main dans le sac en train de  faire tout sauf ce qu'on me demande. Heureusement, il était plutôt cool. En faite ça avait même l'air de le faire sourire que je m’intéresse à ce genre de petites choses.

Carrément content.


Je m'étais pas attendu à autant d'information. Je crois qu'il adorait ces bestioles au moins autant que j'aime les miennes. C'était plutôt étrange pour un prof mais ça lui faisait gagner un sacré paquet de points surtout s'il proposait d'en parler après la potion. Évidemment que je voulais tout savoir sur ces petites choses adorables ! Peut être même que j'allais me faire le caprice d'en adopter une. J'suis plus à ça prêt t'façon, et j'avais un peu trop besoin d'affection en ce moment. Une fois le boursoufs déposé, je pris place derrière le chaudron au coté du prof et ses innombrables tatouages.

Place aux choses sérieuses.


J'essayais de rester le plus attentif possible malgré la tension qui tendait mon corps et embrouillait mes méninges. Le tout dans les potions c'est d'être attentif et rigoureux. Le regard fixé sur lui, j'essayais de me convaincre que tout ira bien. Je le répétais encore et encore jusqu'à finir par occulter brièvement ce que je prof me disait.
Ouais ça commence pas terrible je crois.

Après une ou deux claques mentales, mon attention se reporta exclusivement sur ce qu'il me disait. La liste des ingrédient était longue et la préparation toujours aussi compliquer. Un peu de confiance, et tout ira bien, de toute manière il était là pour m'aider.
Une grande inspiration.. et on se lance.

« Ok.. Alors.. Le jus de bombaie... »

Ma main attrapa le flacon, peu être un peu hésitante malgré tout. J'attendais inconsciemment qu'il valide mon choix du regard, conscient que c'était simplement stupide et tenta de reprendre confiance en moi. Verser lentement. Très lentement, peut être un peu trop ? Mais c'est ce qu'il avait dit après tout. J'avais tendance à stresser pour les consignes et c'est généralement ce qui finissait par me faire tout foirer. Il fallait maintenant ajouter quelques goûtes d'eau de miel et de Lunegoute.

« Et puis... d'accord... »

Touillant toujours dans le chaudron, je m'étais mis la permission tout seul sur le nombre de goûtes nécessaire, en rajoutant un peu à la dernière minutes d'un geste sacrément hésitant et un peu maladroit. Mes yeux écarquillés se braquèrent sur ceux du prof alors que j'essayais de formuler quelques mots en guises d'explication, histoire de pas passer pour un parfait incapable.

« Mais c'est pas précis aussi ! Quelques.. Une once. C'est quoi c'est deux goûtes ? Six ? Dix goûtes c'est «quelques » comparé a un litre ! Et puis une once.. c'est quoi?!.. une pincée ? Un peu plus ! Comment on est supposé savoir ! Peuvent pas le dire clairement !...  Pardon... j'ai l'air hystérique.»

Peut être que je m'emportais un peu trop. Tendu et stressé, je pris une grande inspiration et continua de tourner dans la potion, gardant un minimum de concentration et de suivie sur ce qu'on me demandait de faire.

I'm not weird




Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
27.11.16 20:17


Seth Abel Rollins & Kieran Nails

Un tutorat en potions

Son jeune élève s'énervait devant l'imprécision de la recette.

"Mais c'est pas précis aussi ! Quelques.. Une once. C'est quoi c'est deux goûtes ? Six ? Dix goûtes c'est «quelques » comparé a un litre ! Et puis une once.. c'est quoi?!.. une pincée ? Un peu plus ! Comment on est supposé savoir ! Peuvent pas le dire clairement !... Pardon... j'ai l'air hystérique."

Seth souriait gentiment, puis son sourire se brisa, quand il se souvint que l'élève pourrait prendre ça comme une moquerie.

"Kieran, ne vous inquiétez pas de la quantité. Si on dit juste quelques, c'est qu'il y a suffisamment de marge entre une goutte et quarante-deux pour vous permettre d'en mettre autant que vous voulez. Personnellement, je me limite à sept gouttes. Mais rien ne vous empêche d'en mettre plus ou moins, sauf indication contraire."

Sa seconde complainte était au sujet des onces. Il est vrai que le grimoire de Seth datait un peu, et utilisait encore le système d'unités impérial. Et le système métrique semblait plus simple en effet à utiliser, même si Seth jonglait encore avec les unités impériales dans sa tête.

"Une once..."

Les nombres défilaient dans son esprit.

"Trente mllilitres. Vingt-huit si on veut être précis."

Et maintenant une pincée? Oh misère.

"Une pincée, c'est comme ça."

Il mima le geste, alignant son pouce, son index et son majeur en une petite pince, utilisant alors lesdits doigts comme une petite pince, agrippant un peu de poudre et la faisant retomber dans le conteneur. Il riva les yeux vers le jeune Gryffondor.

"Calmez-vous, tout va bien se passer. Vous êtes trop tendu."

Lazare était en train de mordiller la longue cape noire que portait Seth. Il posa le grimoire sur la table, se retourna, attrapa le petit boursouf dans ses bras, et le caressa, le faisant ronronner doucement.

"On va faire quelque chose."

Seth enchanta la baguette de plastique pour qu'elle remue d'elle-même le chaudron.

"Fermez les yeux. Expirez doucemement. Imaginez une plage."

Il allait tenter de calmer le jeune homme, en utilisant une méthode dont l'efficacité sur lui-même n'était plus à prouver, sans même savoir si le jeune Gryffondor y serait réceptif. Il parlait maintenant d'une voix douce.

"Visualisez une plage de sable blanc. Écoutez, dans votre esprit, les vagues qui s'écrasent sur le sable blanc. Imaginez-vous en compagnie de trois personnes, les trois personnes que vous préférez. Vous êtes tous les quatre, allongés sur le sable chaud. Inspirez, puis expirez. Doucement."

La suggestion était une méthode suffisante pour calmer les coups de blues et le stress. Mais il savait que cette technique ne pouvait rien face à la colère. (C'était d'ailleurs pour cela que l'encre de ses tatouages était magique. Ils se mettaient à brûler quand Seth se mettait en colère, ce qui était, le plus souvent, suffisant pour le calmer. Le plus souvent.) C'est pourquoi il espérait que Kieran n'était pas en colère. Mais il fallait que Kieran se calme.




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
30.11.16 21:57


Un tutorat
en potion
Seth A. Rollins
J'admire les prof franchement. Ils ont de la patience, surtout avec les cas désespéré comme moi et les boulets incapable de faire correctement une potion ou jeter un sort. Quoi que certains profs étaient quand même franchement moins arrangeant que d'autre fallait l'avouer mais c'était pas le cas de Rollins. Merlin, heureusement qu'il était cool sinon ces cours de rattrapages seraient certainement un enfer. Mais on était qu'au début. Le tout début d'une longue collaboration, rien ne me garantissait qu'il n'allait pas finir par être excédé par mon incapacité à suivre des directives très simple.

On se calme, et tout ira bien.
Il m'expliquait les différentes notions qu'on pouvait attribuer à ces mots pourtant tellement approximatif. Je prenais des notes histoire que ça me serve réellement un jour, ou en exam. Il avait une préférence pour le 7, je crois que j'allais me contenter de faire comme lui en faite, après tout il était pro des potions, suivre ses directives devait forcément m'aider.. par contre j'étais toujours aussi nerveux... et c'était plutôt évident.

Ça craint un peu, mais ça semblait pas le déstabiliser pour autant, en faite il était encore plus attentif et délicat qu'avant, à croire que j'allais exploser ou fondre en larme. Je passais totalement pour un hystérique et j'étais pas certain d'assumer. Mais c'était un peu trop tard maintenant de toute façon. Au moins maintenant il comprenait pourquoi j'étais simplement incapable de faire une potion convenablement quand on me mettait un peu de pression sur les épaules. Un peu trop désireux de faire bien, un peu trop tendu à l'idée de foirer ou de rater un truc.

Alors je me détend, du moins j’essaie. Il parlait maintenant d'une voix calme et douce ce qui était plus déstabilisant qu'autre chose en réalité, mais j'allais pas tellement m'en plaindre et me contenta d’exécuter les ordres sans y voir la moindre objection, un peu curieux de savoir ce qu'il allait faire.
Expirer. Imaginer une plage.

Une plage. Le sable. Les vagues. C'était une vision plutôt cool c'est vrais. Du moins en théorie. Les plages paradisiaques ça me rappelait des bons souvenirs c'est vrais. Un peu trop d'ailleurs, de ceux qui finissent par devenir douloureux avec le temps.
Fallait en plus que j'imagine des gens que j'aime.
D'une façon, c'était un peu cruel.

J'en avais soupiré une seconde, visualisant à la perfection ce tableau qu'il imposait à mon esprit. L'avantage c'est que je ne me sentais plus tellement paniqué maintenant. C'était plutôt le contraire, ça m'avait fait le même effet qu'une bonne douche froide et un anesthésiant en prime. Je m'étais pas attendu à quelque chose comme ça, c'était un peu soudain, sorti de nul part. Moi qui faisait tout pour caser ça dans un coin de ma tête et plus y penser, c'était plutôt raté.
C'est quand on essai de pas penser à quelqu'un que tout autour de nous rappelle sa présence.

Quelques secondes de silences avaient suffit.
J'ouvris finalement les yeux. Les laissant s’accrocher au plafond quelques secondes avant de tourner la tête vers le prof en improvisant un sourire.

« Merci.. ça va mieux.. désolé pour ça.. enfin.. maintenant vous savez pourquoi je fais exploser mon chaudron une fois sur deux.. »


J'en riais un peu, essayant de chasser l'amertume qui manquait à tout moment de ressurgir, accompagné par le chagrin et la morosité. J'étais là pour bosser, pas pour me morfondre ou simplement ressasser des vieux souvenir. Je pris une grande inspiration pour me rebooster le moral et plongea de nouveau le nez au dessus de la potion.

« En tout cas c'est une technique plutôt pas mal... vous êtes assez spécial comme prof.. enfin .. c'est.. C'est un compliment hein. Spécial comme spécial bien, voyez ? »

Des fois je me dis que je devrais juste la fermer.. ou réfléchir avant de l'ouvrir, c'est un peu au choix. Mon attention se reporta exclusivement sur le chaudron, au moins ça m'évitera de sortir trop de conneries.


I'm not weird




Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 50

Date d'inscription : 01/11/2016

Feat : SCP-076

Double Compte : Abigail McIntyre

avatar





Re: Un tutorat en potions I - ft. Kieran Nails
02.12.16 12:22


Seth Abel Rollins & Kieran Nails

Un tutorat en potions I

Seth regardait son élève respirer doucement, imaginant sans doute ce qu'il lui avait dit d'imaginer : La plage, les gens qu'il préférait. Jouant nerveusement avec ses doigts, il expira, soulagé, quand il vit le jeune Gryffondor se calmer et retrouver sa concentration. Le silence qui régnait dans la salle, hormis le ronronnement de Lazare et le frémissement de l'eau dans le chaudron, était propice à calmer les nerfs à vif.

"Merci.. ça va mieux.. désolé pour ça.. enfin.. maintenant vous savez pourquoi je fais exploser mon chaudron une fois sur deux..."

Seth souriait doucement, comme un père qui regarde son fils essayer à faire du vélo.

"Il n'y a pas le moindre problème. Le stress est normal, surtout quand il s'agit de faire des Potions. Quand j'étais étudiant ici, bien avant que les réformes n'aient été mises en place, le Professeur de Potions était un dragon. Pas littéralement, bien sûr. Mais c'était un vieil homme mesquin, qui passait son temps à nous stresser, à nous forcer à faire des potions compliquées, soi-disant pour 'tester notre résistance au stress'."

Le professeur avait détourné le regard et froncé légèrement les sourcils, comme pour signaler qu'il allait aborder un passage de sa vie dont il n'était pas particulièrement fier. D'autant plus que, comme mentionné, il n'avait pas du tout aimé ce prof. Si ça n'avait pas été pour son frère et sa mère, il n'aurait probablement jamais cherché plus loin. Et ne serait pas, actuellement, professeur de Potions.

"Un jour d'examen, au terme d'une semaine particulièrement compliquée, le prof, ainsi que les examens, m'avaient tellement stressé que j'ai complètement raté ma potion, j'ai eu un Troll, et je me suis fait coller. Mais regardez, maintenant, c'est moi qui enseigne. Donc ne vous inquiétez pas, le stress est normal, mais je suis là pour essayer de retirer la composante "professeur" du stress."

Il regardait son élève, qui était donc bien calmé, mais peut-être un peu morose.

"En tout cas c'est une technique plutôt pas mal... vous êtes assez spécial comme prof.. enfin .. c'est.. C'est un compliment hein. Spécial comme spécial bien, voyez ?"

Seth rit aux éclats en entendant le jeune élève justifier ce qu'il disait, comme s'il avait dit une énormité ahurissante, ce genre d'énormités que personne n'aime dire.

"Merci pour le compliment. Mon religieux père disait toujours que tous les humains ont leur propre croix à porter. Pour ma part, je dirais que j'ai jamais été très résistant au stress. Ni même aux autres sentiments. Surtout la colère. Et en tant qu'Auror, ce sont deux composantes émotionnelles, si on peut dire ça comme ça, qu'il faut absolument contrôler ou éliminer. Donc, pour le stress, j'ai appris à concentrer mon esprit sur un endroit ou une activité qui me plaisait énormément, avec des personnes que j'aime : Ça a donné imaginer une plage de sable blanc avec mon p--"

Il était sur le point de dire "mon prisonnier de frère". Comme si Cain ne se résumait plus qu'à sa condition de fratricide et de prisonnier. Même si aux yeux de la société, il n'était plus que cela, il était plus que ce prisonnier fratricide pour Seth, et il s'en voulait de le réduire à cela.

"Mon frère. Enfin, mes frères. Et pour ce qui est de ma colère, les tatouages ont été la réponse."

Là aussi, il n'avait pas envie d'en parler, et son regard se détourna à nouveau de Kieran.

"Mais toujours est-il qu'il ne faut pas vous inquiéter si vous en mettez un peu plus ou un peu moins. À moins que vous ne tentiez un MISS spécialisé en Potions, toutes les potions que vous ferez auront une tolérance assez importante en terme d'ingrédients."

Il regarda son élève, comme s'il voulait s'assurer qu'un message passerait bien.

"Les Potions sont décrites comme un art difficile et rigoureux, surtout quand elles sont enseignées, pour être sûr que les élèves soient quand même attentifs à ce qu'ils font. Mais, de vous à moi, c'est surtout quelque peu exagéré."

Il marqua une courte pause, et retourna à son grimoire.

"Mais, si nous retournions plutôt à notre potion?"

Il relut la recette jusqu'au mucus de veracrasse, et il convertit mentalement les vieilles unités impériales qui restaient accrochées à son grimoire.

"La prochaine étape sera de moudre le dard de Billywig séché, avant de verser le jus de horglup dans le chaudron. Suite à quoi, il faudra un peu remuer le chaudron."




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Catacombes :: Salle des potions-
Sauter vers: