Partagez
 

 Said, I'm that kind of filly | ft. HILDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


Anonymous





Said, I'm that kind of filly | ft. HILDE
01.05.16 14:39

SAID



Un nouveau début d'après-midi dardait ses doux rayons au travers des fenêtres des couloirs de Poudlard. Les cours de la deuxième tranche de la journée n'avaient pas encore débutés. Aujourd'hui était un grand jour. Le genre de jour à marquer au feutre rouge dans ton calepin personnel répertoriant les évènements sans importance de ton quotidien. En effet, contre toute attente, tu venais de t'adonner à l'un de ces fameux sprints qui ne t'arrivait que dans les situations les plus désespérées. Tout ça parce que tu avais eu vent d'un duel illégal qui devait se dérouler à l'heure du déjeuner dans un couloir au quatrième étage. Si tôt la nouvelle assimilée, tu n'avais même pas réfléchis une minute avant de t'élancer, telle une évadée, aux travers des étages de l’école. Tu avais bien ressentis un soupçon de remord lorsqu’il t’avait fallu planter ton cher ami Winston à la sortie de votre cours de Défenses Contre les Forces du Mal, mais cela avait bien vite été balayé par l’euphorie. Le souvenir de l'air ahurit du cadet Fitzgerald, qu'il avait tiré en te voyant t'éloigner à toutes jambes, aurait pu t'arracher un sourire si tu n'étais pas déjà en train de littéralement cracher tes poumons sur le sol. Le sport de longue haleine n'avait, que Merlin t’en garde la prochaine fois, jamais été ton fort. Tu fus prise par une toux suffocante. Fort heureusement pour toi, le dessin des dernières marches menant à ton objectif s’esquissait d’ores et déjà devant toi.
Tournant un peu au hasard à travers les dédales des couloirs, tu remarquas finalement une sorte de rassemblement d'élèves qui semblait se disperser à la hâte. La frustration de l'impuissance - ainsi que la faim - te tordait l'estomac. Tu présentais le pire néanmoins tu voulus en avoir le cœur net. Aussi c'est sans réfléchir aux conséquences que tu tapotas gentiment le premier bras venu pour attirer l'attention de l'inconnu choisit au petit bonheur la chance.

« — J'arrive trop tard, c'est ça ? Je l'ai raté ? (Un long soupir exaspéré t'échappa.) Raaah.. C’est bien ma veine ! Non mais comment je me débrouille, tout le temps, pour les raté, ces duels. Je veux bien croire qu’ils soient difficiles à dénicher parce que l'illégalité le veut, mais quand même ! A ce rythme-là j'en apprendrais jamais plus le sujet, sérieux ! »

Tu étais complètement essoufflée. Au point de t'arrêter dans ta longue tirade pour tenter de reprendre ta respiration maladroitement. Tu avais la gorge en feu. Un feu qui s’avivait à chaque fois que tu avalais ta salive. Tu pestas à mi-voix encore quelques secondes avant de reporter ton attention sur la pauvre demoiselle que tu venais de prendre à partie sans même lui demander son avis. Un seul coup d’œil te fit oublier ta colère. Grande, musclée et admirablement belle, l'inconnue semblait accompagnée d'une sorte d'aura qui imposait le respect, en quelque sorte. Ton subconscient remarqua bien l’air un peu débrayée qu’elle avait, mais tu n’en tins pas compte sur le moment. Il ne t'en fallut pas plus pour être subjuguée, tes petits yeux noisettes s’écarquillèrent sous la surprise et tu dû déglutir à deux reprises avant de retrouver une voix normale.

Ce fut à ce moment précis que ton regard capta un léger mouvement au niveau de l'épaule de la jeune femme.

« — Je- Oh... Wow ! Mais quelle jolie petite chose que voilà ! C'est quoi son nom ? Je peux le toucher ? Dis, dis ? Il ne me mordra pas ? Ohlàlà j'en avais encore jamais vu des comme ça ! »

Oui, tu t'émerveillais vraiment pour un simple animal de compagnie. Tu ne te demandas même pas si tu paraissais seine d'esprit sur l'instant, peu t'importait au final. Tu ressentais simplement une irrépressible envie d'approcher le petit lézard juché sur l'épaule de la jolie blondie. Ce dernier fit jouer sa langue entre ses dents dans un sifflement caractéristique de son espèce et tu laissas échapper un couinement conquise.

Non, vraiment, il t’en fallait peu parfois.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: