Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Show me what my eyes can't see (Mellan) - Page 2


Partagez | 
 

 Show me what my eyes can't see (Mellan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
04.10.16 2:29




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Il hésite une seconde. Je crois qu'il a vraiment envie que je lui pleurniche dans les jupes. Il avait cas venir dans l'eau pour ça, en réalité c'était surtout pour qu'il vienne faire trempette. J'aurais bien aimé rester là à barboter dans l'eau, c'était plus sympa avec de la compagnie mais je crois que l'idée de plonger là dedans ne le séduisait pas tant que ça. Il hésite encore mais se ravise bien vite. En réalité il avait trouvé la technique parfaite. Il s'excuse.

Il s'excuse d'avoir insisté. Peut être qu'il sait que ça va me faire culpabiliser. Il aimerait que j'en parle a quelqu'un de plus proche ou d'intime. Pas la bonne personne. Pourquoi j'avais le sentiment que c'était  dis un peu tristement. Y'avait un peu de déception là dessous. J'avais l'intention de lui dire de toute manière. Enfin, je crois. Peut être qu ce défis c'était un peu comme une excuse, me donner une bonne raison de le faire qui serait pas simplement ma propre volonté. Je me retrouve idiot maintenant qu'il reste bien à l'écart de la cascade, mais c'était en aucuns cas sa faute.

« T'excuse pas.. c'est moi. »

Un autre sourire, je profitais du silence pour explorer un peu plus cette cascade, rafraîchir mon corps et mon esprit. Mellan lui s'était approché de l'eau, peut être un peu craintif ou simplement très prudent. Je crois qu'il n'avait pas très envie de glisser et se retrouvé trempé des pieds à la tête. Pourtant il s'approche encore un peu et contemple son reflet dans l'eau cristalline d'un air songeur. Je me demande à quoi il pouvait penser, en tout cas il avait l'air de sacrément s'admirer, ça m'avait même fait sourire.

Voilà qu'il parlait du mythe de  Narcisse, j'avoue que pour le coup l'image était plutôt bien trouvé. Rester comme ça à admirer son reflet des heures, est ce que c'était humainement possible ? Je m'approchais lentement de lui, agitant l'eau qui se troublait à chacun de mes pas jusque venir flouter son reflet une seconde.

« Ce serait un peu triste, mais au moins t'es mignon à regarder. »

Je fixais le reflet à mon tour. Souriant à l'eau clair qui se teintait de bleu comme ses cheveux. Le compliment était peu être déplacé, comme souvent, comme si un compliment pouvait être autre chose que simplement sincère. Mes yeux quittèrent finalement le reflet pour accrocher ceux de Mellan. Peut être que je devrais m'expliquer, ou juste lui faire sentir qu'on était assez amis pour me confier à lui de temps en temps. Comme maintenant. Je pris quelques secondes pour rassembler mes esprits et effacer la gêne qui s’installaient lentement.

« C'est un peu bizarre en ce moment pour moi. Tu sais, des fois.. la vie .. devient compliqué. Tu vois ce que je veux dire ?.. Nan tu vois pas.. j'suis pas très doué pour les explications larmoyante je crois. »

J'en riais un peu nerveusement, passant une main sur ma nuque pour chasser ma gêne et pris simplement place au coté du bleu. Pourquoi les choses étaient si compliqué par moment. J'aimais la simplicité, mais parfois, je me prenais un peu trop la tête.

« Y'a eu un peu trop de changements dans ma vie. Genre, notre père qui trouve une petite ami après.. dix ans à rester seul. Une belle mère après tout ce temps c'est .. bizarre. Puis y'a ma sœur, je crois qu'elle va mal mais qu'elle veux pas me le dire, puis l'année prochaine on sera plus ensemble. Elle a essayé de me le cacher, je crois qu'elle voulait pas trop que je m'inquiète .. ou je sais pas..  mais je l'ai entendu parler avec 'Pa. C'est bête parce que je me doutais qu'un jour ça arriverait... plus être ensemble je veux dire. S'éloigner.. Mais c'est bizarre de ce dire que ça va arriver.. Puis je flippe un peu pour la rentré parce que je me suis embarqué dans.. deux filières compliquées... j'ai peur de pas y arriver et de me planté complètement... et pour finir y'a .. ce garçon.. qui .. enfin.. qui m’intéresse mais.. je crois que c'est un peu perdu d'avance.. Alors... C'est un peu le bordel dans ma tête... J’essaie de retrouver mes marques, et j'en dors pas bien la nuit. Ça c'était vrais . »

Étrangement ça faisait du bien de se confier. Un bien fou, j'en était presque un peu trop étonné. J'aurais pas imaginé ça si facile, mais je ne pouvais m’empêcher de me sentir un peu idiot. Un peu gêné de m’étaler comme ça sur ma vie et le reste. Normalement c'est moi qui écoute, pas l’inverse. J'en avait parlé à Aili, enfin, en grande parti, ça avait sacrément dégénéré... peut être qu'avec Mellan c'était plus simple. J'espère. J'en soupirais un peu, souriant au garçon en tournant le regard vers lui.

« Tu vois.. c'est .. pas très intéressant. »





codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
21.10.16 17:48

Show Me What My Eyes Can't See
Alors que je regarde l’eau, complètement captivé, réfléchissant à la question que je me suis moi-même posé à propos du destin de Narcisse et du miens, Kieran me répond, le plus naturellement possible, qu’il en serait attristé mais que je resterais adorable. Je fronce les sourcils, ne comprenant pas. C’est une blague, n’est-ce pas? Je l’observe, mais il semble sincère. Ce n’est pas une farce. Je soupire. Comment être “mignon” dans la mort? Qu’est ce que c’est macabre…
Tu as de drôles d’idées, tu sais?

Un silence de quelques secondes, un peu pesant, mais qui laisse le temps au Griffondor de se poser avant de commencer à parler; un peu comme un accord tacite. Il parle, cherche parfois ces mots. C’est hésitant, il ne sait sans doute pas de quoi parler. Il en rit même, gêné. Il en a peut être pas l’habitude, de parler de ses problèmes. Moi encore moins. Les larmes ne sont qu’un lointain souvenir plutôt douloureux. La vie...Compliquée? Effectivement, il ne comprend pas la vie. Il ne l’a jamais compris. Sinon, sa très chère caravane serait encore avec lui.

Puis, le roux rentre dans le vif du sujet. Je n’ose pas le regarder, cela doit être embarrassant. Ainsi, il raconte un à un les sujets qui le dérange, comme son père, célibataire depuis dix ans, qui ramène une petite amie à la maison, une belle-mère. Il ne faut pas oublier les soucis concernant les études et sa soeur. Le comble dans tout ça, c’est qu’il aborde les problèmes de coeur. Je plonge mon regard dans la cascade, refusant de faire face à Kieran. Je suis dans l’incapacité à l’aider: ce n’est pas le type de d’obstacles par lesquels j’ai dû passé.

Enfin, il trouve le moyens de terminer par “ce n’est pas intéressant”. Les problèmes familiales, sentimentales, scolaires...J’ai l’impression qu’il se les coltine sans arrêts pour ne pas pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Si ce n’est pas intéressant, qu’est ce que cela peut-être? Affolant? Inquiétant? Instructif? J’éclate de rire.
Tu t’es adressé à la mauvaise personne: si t’espère y voir plus claire avec mon aide, je crains que tu ne te compliques encore plus la tâche...A mon avis, tu dois communiquer avec ton père, ta belle-mère, ta soeur et avec le...garçon. C’est auprès d’eux que tu trouveras les réponses. Tu es plutôt doué pour communiquer avec les gens, non? Moi, c’est tout le contraire, c’est pourquoi, si j’étais dans la même situation, je ne réagirais pas de la même façon. Sinon, pour les études, je pense que tu dois croire en toi. Si tu as des problèmes, parles-en aux professeurs: c’est à eux de nous aider dans ce domaine là.

Je regarde la végétation autour de moi. J’ai envie qu’il pleuve. J’ai l’impression que le soleil m’agresse. Je crois que je n’aurais pas dû aborder ce genre de sujet avec lui aujourd’hui. J’aurais dû choisir un jour pluvieux, ce serait plus agréable. Ô Soleil, quand tes rayons lumineux laisseront place aux nuages d’orage?
Personnellement, j’ai toujours pensé que le destin est profondément injuste avec la vie des gens. C’est pour cela qu’il ne faut pas espérer grand chose de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
05.11.16 15:46




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Je crois que j'avais un peu gêné le bleu. Ses yeux fuyaient les miens avec un peu trop d'instance pour que se soit naturel. Peut être que ça le gênait que je lui raconte tout ça, les gens sont parfois mal à l'aise face à la vie privé des autres. Pourtant c'était bien lui qui avait lancé le sujet, et il avait eu l'air sincèrement déçus qui ne me laisse pas allez à quelques confessions. J'en avait trop dit ? Peut être que j'avais abordé un sujet qui ne l'enchantait pas, ou qui lui rappelait de mauvais souvenir. Ça m'arrivait par moments.

Le silence ne s'éternisa pas. En réalité le garçon s'était mis à rire à mes derniers mots. Mes yeux s'étaient tournés vers lui, curieux, il ne prenait pas ça si mal, en réalité je crois qu'il avait juste du mal à comprendre mes problèmes. Ils semblaient peut être insignifiant à cotés des siens, ou des  choses un peu plus grave que des histoires de famille ou de cœurs. Il disait ne pas être le mieux placer pour m'aider, ou simplement me conseiller. C'est vrais qu'il avait la tête du type un peu à part, pas concerné par les banalité de la vie, un peu triste, blasé du monde et des choses. Je vais finir par croire que tout les Serdaigles sont comme ça à force. Et c'est plutôt déprimant.

Bon, au moins il me conseillait quelque chose. Communiquer. Parler à tout ces gens de toutes ces choses qui m’angoissent ou qui me font perdre le sommeil. C'est vrais que je donnais peut être l'image d'une personne sociable. C'est vrais que j'étais à l'aise avec les gens, du moins, quand on en était pas à parler de moi et mes soucis. C'était un truc que je supportait pas, tout simplement. C'est pour cette raison qu'avec quelqu'un comme Mellan, c'était plus simple. On n'était pas spécialement proches, encore moins intime,alors, son jugement était moins difficile à supporter j'imagine.

«  Ouais... mais étrangement c'est pour ça que j'ai pas envie de leurs en parler. En faite j'aime simplement pas inquiéter les autres je crois ? Je sais pas trop.. »

Peut être qu'un jour j’arrêterais d'être idiot et que je trouverais le courage de juste leurs montrer que j'étais comme tout le monde, bourré de faiblesses et de défaut. Peut être un jours, mais pas aujourd'hui. Mellan avait poursuivie sur une note un peu plus grave. Peut être un peu déprimante. Je sais pas pourquoi mais ce qu'il venait de dire me laissait une impression un peu triste tout d'un coup. Mes yeux s'étaient posé sur le garçon au cheveux bleu, sondant son regard un instant comme si je pouvais y lire les réponses. Mais ce serait un peu trop simple.

« Pourquoi tu dis ça ? Il a été injuste avec toi ? »


En y réfléchissant, je ne connaissais pa grand chose du Serdaigle, mais je savais qu'il avait une vision du monde et de la vie bien différente de la mienne, il y'avait forcément une raison là dessous, peut être qu'on était assez en confiance pour qu'il se confis à son tour.



codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
15.11.16 22:21

Show Me What My Eyes Can't See
Ne pas parler aux autres de ses problèmes pour ne pas les inquiéter? Je pense, qu’au contraire, cela ne peut que leurs donner du soucis, surtout quand c’est voyant. Finalement, peut être que Kieran me ressemble un peu. Moi aussi, je n’aime pas parler de mes problèmes aux autres, je trouve cela inutile quand on sait que personne ne pourra vraiment aider. Ca doit être pareil pour le Gryffondor, ainsi que pour beaucoup de monde. Quand je dis que le destin est cruel! On est entouré de monde, et pourtant, on préfère “l’individualisme” à “l’altruisme” et à la “solidarité”.
Le monde est élitiste et individualiste, c’est pourquoi personne ne veut réellement faire part de ses faiblesses, dont font partie tes problèmes, qui peuvent faire sombrer au lieu de monter socialement. De ce fait, on enjolive et on enrobe de lumière chaque partie ombrageuse de notre être: on devient hypocrite.

Et le premier des hypocrites, c’est sans doute moi. Je n’ai jamais aimé mon frère, comme tout bon grand-frère devait le faire: je l’ai détesté, et même parfois haï. Seulement, je tentais, en vain, de tisser un lien avec lui. Un lien dont il s’est servie impunément, sans se soucier de ce que je ressentais réellement. Lui, il ne mentait pas, c’est la raison du fait que je tenais à lui malgré tout.
Dans un sens, le monde n’est que mensonge.

Le destin y est forcément pour quelque chose. Je l’ai toujours pensé. Que cela peut-il être d’autre? Tout ce qu’on fait dans la vie est lié au destin, au chemin que le destin trace pour nous. Il est sans pitié, et prend plaisir à briser nos illusions d’enfant. Il a brisé une grande partie de mes rêves, ainsi que ceux de ma famille. Est-ce identique pour les autres? Je le pense ainsi.
Le destin est injuste avec toi, avec moi, et avec tous les vivants sur Terre. Il m’a pris mon frère, ma mère et mon père. A toi, il te prend ta joie de vivre. Aux autres, il leurs prends quelque chose qui les blesse. Et en retour, que fait le destin? Rien.

Je regarde encore une fois l’étendu d’eau devant moi, avant d’y sortir mes jambes. J’en ai marre. Je veux partir. Je veux qu’il pleuve. La pluie ne m’a jamais menti. Le soleil qui illumine le ciel, si.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
17.11.16 14:52




Show me what my eyes can't see

Nothing's gonna hurt me with my eyes shut


Je crois que je n'aurais jamais imaginé Mellan si sombre. Il dégageait quelque chose de triste et de fade tout d'un coup. Cet air étrange que je n'avais jamais vraiment réussit à qualifier, une sorte d'aura qui planait tout autour de lui, son manque de sourire et ses yeux infiniment calme. C'était juste de la tristesse. Un peu trop de mélancolie dans le cœur, solidement accroché à son âme. Comment on pouvait avoir une image si sinistre du monde ?

Pourquoi tout lui semblait si froid. Je le fixais du regard, l'écoutant m'avouer sa vision du monde et la fadeur qu'il y voyait. Le mot hypocrite me surpris, m'intrigua. Il avait une façon de le décrire qui était juste, c'est vrais, mais effroyablement pessimiste. Le monde est un mensonge. Ça dépendait simplement de la façon qu'on avait de le percevoir. Mellan lui semblait simplement désabusé. Fatigué du monde et du destin, destin qu'il accusait d'être injuste. Un voile noir qui finissait par out nous prendre et par nous blesser. Une fois de plus il n'avait pas spécialement tord, la vie est parfois cruelle, pour bien des gens, même pour moi. Mais elle offrait beaucoup en retour. Rien, était une réponse bien trop pessimiste.

« Mais le destin t'offre aussi beaucoup ? Peut être que tu ne vois que la parti sombre. Il donne aussi beaucoup de chose, comme des rencontres, de la joie, on serait pas ici tout les deux sinon. On aurait pas parlé autant, c'était plutôt bien ça nan ? »

Peut être que Mellan faisait parti de ces gens que la vie torture. Ceux qui ne comprennent pas ce qui les entour, ceux que tout afflige ou désespère. Une vision froide du monde, définitivement. Peut être n'arrivait il simplement pas à voir le bon coté, le soleil, la chaleur. Qu'est ce qu'on pouvait réellement faire contre ça ? Les persuader que la vie est belle. Resplendissante. Des mots qui les accablent plus qu'il ne les aident.

J'étais bien incapable face à sa misère. Je ne voulais pas le vexer ou lui donner l'impression d'être différent. Il semblait soudainement mal à l'aise, peut être qu'on aurait pas du parler de ça. Je crois que ça l'affectait un peu trop malgré tout.
Souriant toujours,  le plus chaleureux possible. Le plus humain. J'essayais réellement de le mettre à l'aise et de ne pas le brusquer. Je voulais pas qu'il regrette cette sorti, et qu'il m'évite pour le reste de sa vie après ça..

« Tu veux qu'on rentre ?' »




codage par greenmay. sur Apple-Spring


Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)
23.11.16 21:27

Show Me What My Eyes Can't See
Je crois que j’ai mis Kieran mal à l’aise, et je m’en veux un peu pour ça. Je pense que je n’aurais pas dû en dire autant sur ma façon de voir le monde, il va me prendre pour un fou. Je gigote un peu, j’ai envie de partir d’ici et de me réfugier six pieds sous terre. Je me sens ridicule. Je suis mal à l’aise, comme pas à ma place. Peut être que moi aussi, au fond, je suis hypocrite.

Le Gryffondor relève un point important, et je le regarde à nouveau dans les yeux, comme s’il a prononcé une idiotie plus grosse que lui. Bien sûr que le monde n’est pas si noir que je le dépeins! Sinon, il serait complètement invivable! Il n’y a pas que le destin à prendre comme facteur, heureusement pour moi. Et pour les autres aussi.
Parmis tous les êtres vivants, il y a des lumières qui réussissent l’exploit d’aller contre le destin: pour moi, tu fais partie de ceux-là. Alors évidement, le monde n’est pas si sombre.

Sans eux, sans les lumières, je ne crois pas que j’aurais survie bien longtemp ici. Et puis, il y a la famille. Je ne dois pas les décevoir. Ils ont comme même fait beaucoup pour moi, même si certain se sont bien moqué de ma présence. Mais le destin est ainsi, toujours à essayer de nous faire sombrer.

Je toussote, ne sachant pas comment arrêter une discussion qui commence à me déranger. C’est la première fois que je parle cela avec quelqu’un, cela me fait un peu bizarre. Je ne pense pas pouvoir, dans un futur prochain, discuter à nouveau de ces choses là avec lui. C’est personnel, mais surtout dérangeant.
Je veux bien rentrer, le soleil tape fort.

Je souris au roux, puis me lève. Je n'ai pas envie de rester plus longtemps ici.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Show me what my eyes can't see (Mellan)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: