Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)


Partagez | 
 

 Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
19.07.16 12:21

Lancelot, statue de glace qui ne fond pas sous l'effet de la chaleur de l'atoll.
Lancelot, figure gelée au milieu de l'ambiance festive.
Si le Serpentard n'a jamais compris quelque chose, c'est l'attirance des jeunes filles pour les garçons distants. Pourtant, ne montrent-ils pas de façon très explicite qu'ils ne désirent pas de compagnie ? Lancelot a beau répondre par monosyllables et ne rien faire pour encourager la conversation, il y a ces deux filles qui ne cessent de revenir à la charge, comme si elles pensaient pouvoir venir à bout de son siège et voir les portes de la ville s'ouvrir devant leur persévérance. Leur ignorance face à la dureté de la guerre ferait presque rire Lancelot. Il sait cependant qu'avec sa peau opaline et sa chevelure décolorée, sa haute taille et la finesse de ses traits, il offre une conquête de choix. Les filles n'aiment pas les conquérants éblouissants qui voudraient les ravir et les enlever sur leur cheval blanc. Elles préfèrent ceux qui tentent de s'effacer, mais qui n'y arrivent guère, faute de leur charisme.
Lancelot soupire. Il commence sérieusement à en avoir marre.
Et puis, c'était une mauvaise idée de venir seul. Mais jamais il n'aurait emmené Arthur dans un endroit pareil, et il ne sait pas si c'est une bonne idée de demander à Percy de l'accompagner. Résultat, il a préféré s'y rendre seul, pensant boire assez pour oublier la compagnie. Comme si cela était possible - en fait, Lancelot n'aime pas vraiment l'alcool. Il a préféré s'en tenir au jus d'orange, même si on le regarde un peu bizarrement, parce qu'on lui donne volontiers quelques années en plus. Son comportement « d'adolescent » n'a cependant pas dérangé sa charmante cour. Bon sang, il a envie de vomir.
Le Serpentard s'est presque décidé à rentrer, lorsqu'il aperçoit une chevelure dont la teinte lui rappelle un peu la sienne, en plus dorée. Un sourire se dessine sur ses lèvres.
« Pardonnez-moi, j'ai une amie à voir. » : s'excuse-t-il avant de se défiler, sous les cris des deux jeunes filles.
Qu'importe, il parvient à rejoindre Bastia alors qu'elle se précipite vers l'entrée de la boîte de nuit. Il s'étonne de la voir seule ; comme lui, on la voit rarement se pointer quelque part sans compagnie. Il pose la main sur son épaule, et murmure à son oreille :
« Bonsoir, Bastia Sengel. »
Il s'éloigne un peu, histoire de ne pas se prendre un coup de poing.
« Pourquoi pars-tu si tôt ? La soirée ne fait que commencer, tu ne veux pas boire avec moi ? Ou danser ? »
Est-ce que son ton a l'air désespéré ? Ou moqueur ?
Ou peut-être Lancelot se montre-t-il sincère : c'est qu'il a envie de s'amuser, ce soir. De s'amuser vraiment.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
20.07.16 13:23



Venir seule, y a bien une seule idiote qui fait ça en soirée. Même si au final t'as bien été entouré. Tu t'étais motivée à venir, avec le semblant de vacances au soleil faut relativiser. Tu es venue avec une soudaine bonne humeur, a pris un jaeger bomb... mais la vérité reviens. La fille énergique et de bonne humeur c'est pas toi. Alors tu redeviens la fille sérieuse qui sourit un peu par-ci par-là. Faut dire que t'es pas dans ton élément, mais c'était pour faire plaisir. C'est quoi ton problème Bastia ? Ta tête tourne un peu, tu ne bois pas d'habitude, ça monte vite. mais tu restes consciente, sans doute un simple coup de chaud.

-"Bonsoir, Bastia Sengel."

Voilà que tu t’apprêtais à partir de cette soirée d'anniversaire de la petite Nails. Une main se pose sur ton épaule. Il y avait tellement  de bruit que tu n'avais rien vu venir. Et pourtant cette voix tu l'entend bien, Lancelot. Ils se dégage bien vite, tu tournes la tête en fronçant les sourcils. Ô bordel, lui ici ? Tu te masse doucement les tempes puis reviens à lui.

-"Pourquoi pars-tu si tôt ? La soirée ne fait que commencer, tu ne veux pas boire avec moi ? Ou danser ? "

-"C'est une blague j'espère."

Tu regardes un peu les alentours et voit deux nanas qui fixent le jeunes hommes puis toi d'un air dégoutée. Ah... avec l'alcool tu serais même prête à les défoncer. Tu les fixes, menaçante, tu serais vraiment prête à en découdre ou les dégager. Baissez les yeux. Mais c'est que la petite Bastia chercherait la merde un peu !

-"Ton fan-club n'est pas une légende on dirait ! Qu'est-ce que j'y gagne à rester avec toi ?"

Tu te penches vers lui avec ton coude sur son épaule, comme pour prendre appui Toi qui, de base, n'est pas tactile. Tu remontes une de tes bretelles de ton t-shirt blanc. Avec un petit coup de chose, les problèmes s'envole vite, mais tu n'es pas ivre encore. Ça te tapait sur les nerfs que ces pissouses te fixent, te défie. Surtout celle de gauche, la plus téméraire semblant être éméchée. Tu tirais une énorme satisfaction de les voir jalouser la présence de l'homme à tes côtés.

-"Je me fais laquelle en premier ... Le grand Lancelot a reculer devant des femelles, ce n'est pas rien !"

Comme par magie, tu te rend compte de tes paroles et hausse les épaules. Boulette, boulette. Tu marmonnes un "je crois que je vais rentrer".



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
22.07.16 19:47

Lancelot sait très bien à quel point en est sa relation avec Bastia. Par conséquent, sa réaction ne l’étonne nullement. Lui-même aurait tendance à croire que c’est une blague, d’ailleurs. A ceci près qu’il a vraiment envie de s’amuser – et probablement, soyons honnêtes, un peu aux dépens de la blonde. Lancelot a l’humour caustique, ironique ; et il semble faire preuve d’un certain sadisme dans ses relations avec les autres. Il suffit de le regarder avec celui qu’il considère comme son meilleur ami : il n’hésite pas à lui poser des obstacles, juste pour le plaisir de le voir galérer. Bastia aurait donc totalement raison de lui refuser ce plaisir – et si elle pouvait lui mettre une gifle en prime, ce serait encore mieux.
Mais elle semble subitement comprendre pourquoi il a besoin d’une fille à côté de lui ; et lorsqu’elle lui demande ce qu’elle y gagne, Lancelot réprime un sourire victorieux. Si elle considère un minimum l’idée de passer un peu de temps avec lui, alors rien n’est perdu.
« Eh bien, j’aurais une dette envers toi, et tu ne crois pas que ça peut être une bonne chose ? Que Lancelot Thompson te doive une faveur. »
En fait non, probablement pas ; ce doit être un peu ennuyeux, car dans de tels cas, Lancelot a tendance à adopter la même tactique : fuir la personne. Il garde toujours sa parole, cependant, parce qu’il aime bien pouvoir compter sur ceux qui lui doivent quelque chose. C’est que Lancelot n’est pas si mauvais que cela ; il peut avoir quelque chose de bien dans cet instable ensemble que constitue sa personnalité.
Son fanclub, comme l’a dit Bastia, est dans son dos ; il devine cependant les regards que la Serpentard doit se récolter, et cela lui fait bien plaisir, d’ailleurs.
« Oh, allez. Les filles, ça me fait un peu peur quand même. Tu ne peux pas me laisser seul. »
Et quelque chose, dans son regard, laisse penser que c’est sincère. Quand on y réfléchit bien, les filles avec lesquelles Lancelot s’entend ont tendance à lui hurler dessus. Il sait qu’il ne va pas se passer grand-chose avec elle. Mais sinon, on ne le voit pas souvent en compagnie de la gente féminine. Il préfère la compagnie d’Arthur, ce rouquin plein de vie ; ou de Perceval, qui lui est si complémentaire. C’est presque un aveu de sa faiblesse qu’il lui fait en cet instant, à Bastia, alors il espère qu’elle va vraiment prendre ce fait en compte et accepter.
Surtout que lui ne peut pas frapper les filles...
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
23.07.16 14:30



Ce mec est carrément malsain. Tu le sais, tout le monde le sais. C'était une mauvaise idée de lui parler, de le rencontrer. Ça remonte à si loin au final. Il a beau être plus jeune que toi, des fois on pense que c'est le contraire. Tu ne fais même attention à son age, pourtant tu y accordes une grande importance dans la vie de tout les jours.

-" Eh bien, j’aurais une dette envers toi, et tu ne crois pas que ça peut être une bonne chose ? Que Lancelot Thompson te doive une faveur."

Ca ne t’intéressais pas des masses, mais venant de sa part c'est un donc en avant. Mais au fond, qu'est-ce t'en a foutre de ça ? Plus tu traines avec ce type, plus tu te demande si tu l’apprécie bien, c'est flou. Vous avez une relation bizarre. Pour toi, c'est le genre de mec qui te laisserai bien crever pour sauver sa petite vie misérable, ton contraire. Mais tu gardes un certain espoir. Te poussant à te dire qu'il n'est pas totalement perdu.

-" Oh, allez. Les filles, ça me fait un peu peur quand même. Tu ne peux pas me laisser seul."

Tu soupires bruyamment, son petit manège tourne mal.
Puis les nanas décide de fuir, laissant leur bout de viande à tes côtés. Il semblait si fier, comme s'il t'avais prise au piège. T'es pas sorti de l'auberge. Tu t’apprêtes à partir mais une musique te stop, tu reste silencieuse, le regard dans le vague. C'était une mélodie entrainante toujours la mode, qui datait d'au moins 4 ou 5 ans. Une musique que ta défunte cousine écoutait souvent. Tu en avais comme une pointe au cœur. Le genre de style où tu ne danse pas vulgairement, mais où les doux rapprochements se font, mêlant innocence et sensualité. C'est bon, tu as envie de sortir. Là, sur ta poitrine, sous ce haut se cachait un chapelet qui n'est pas le tiens. Souvenir de celle qui est au cieux dont tu ne parles jamais. Tu secoues un peu la tête, toujours cette affreuse migraine. Rester ou partir ? On va encore te penser bizarre si tu prends les jambes à ton cou. Tu regardes longuement ton soi-disant partenaire de maison. Tu lâches un juron du style "fais chier" à voix basse.

-"C'est bon t'as gagné, divertis moi alors."

Oui, Madame sérieuse. Par là, tu entendais la cloche du défi, comment Lancelot pourrais t'amuser ? Comment pourrait-il peindre cette atmosphère grise en couleur ? Tu serais curieuse de le savoir. Lui qui n'a pas ce genre d’habitude avec les autres. Mais quelque part tu es bien obligé de t’intéresser un minimum à lui, il traine parfois avec ton petit protégé Perceval. Tout deux êtes en garde de quelqu'un, lui c'est Arthur.



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
25.07.16 19:34

Lancelot sent que ce n’est pas grâce à ses merveilleux talents en manipulation qu’il parvient à ferrer le poisson.
Bah, il a toujours été mauvais pêcheur. C’est qu’il manque un peu de patience, parfois – c’est là un de ses défauts. Trop instable, le Suédois manque de constance et abandonne parfois trop vite. Il a conscience de ce défaut. Il ne sait pas comment y remédier. Il a tendance à tout réussir trop aisément, et lorsqu’il doit fournir quelque effort, cela le lasse. Lancelot se lasse trop vite. Peut-être même que sa relation actuelle avec Bastia le lasse, d’une certaine manière. Il ne sait jamais trop comment la prendre – parce que d’un côté, il la comprend, il se retrouve un peu en elle. Et de l’autre, elle représente ce qu’il ne veut pas devenir. Et il aimerait bien qu’elle travaille à ses côtés. Fichtre, tout cela est bien trop compliqué pour une simple relation. Parfois, il aimerait aplanir les choses.
Alors il ignore la raison pour laquelle Bastia décide de céder, mais elle finit par accepter sa proposition.
Ô, mais elle ne le fait pas en abandonnant, non. L’air de défi qu’il lit sur son visage le rend curieusement intéressé. Qu’il la divertisse ? Pas sûr que ce soit quelque chose que Lancelot sache faire. Déjà, parce qu’il n’y connaît rien en divertissement qui puisse plaire à une fille – même s’il ne la voit pas vraiment comme une fille, Bastia. Ensuite, parce que, que peut-on bien faire dans une boîte de nuit, lors d’une fête d’anniversaire, à part boire et danser ? Danser. Voilà. Peut-être qu’elle aime bien cette musique.
Lancelot lutte contre ses instincts qui lui hurlent de la prendre par la taille et de l’emmener sur la piste de danse, et préfère lui tendre galamment la main, lui adressant un sourire chaleureux, dénué de toute trace de moquerie – quelque chose de fort rare, chez lui.
« Me ferais-tu l’honneur de m’accorder cette danse, ô preux chevalier ? »
Même ses yeux semblent subitement s’être radoucis. Probablement moins par envie de lui plaire que par réponse à son défi. Elle lui dit de la divertir ? Alors il le fait, avec tant de délicatesse que l’on se doute que c’est probablement un jeu d’acteur. Mais c’est tout ce que Lancelot a trouvé pour lui répondre. La désarçonner avec ses manières, pour lui montrer que certes, il est dangereux, le Serpentard, mais on peut tout de même apprécier sa compagnie.
Comme le font Arthur et Perceval.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
26.07.16 16:52



Lancelot, c'est un démon. Mais il est de ta maison alors tu lui laisses une certaine considération. Drôle de personnage qui préfère passer son temps à te titiller, toi la fille avec son peu d'émotion, sa froideur. Plutôt que de roucouler avec les autres filles presque facile. Tu songes alors à un autre plan, il doit juste d'amuser.

-"Me ferais-tu l’honneur de m’accorder cette danse, ô preux chevalier ?"

Tu déglutis.
Toi qui voulait t’insérer pleinement dans le groupe, chez les autres et te faire accepter ? TU aurais toi même pitié de cette vaine tentative que tu te met en tête. Voilà cet homme si fier, si droit face à toi. La main vers toi, un sourire différent de d'habitude. Tu te dis toujours qu'il y a anguille sous roche. Tu soupires devant lui, aller au diable toutes ces machineries qui déchirent de part en part.

-"Qu'est-ce que tu..."

Tu roules des yeux mais te laisse prendre au jeu. Déposant ta main dans la sienne. Tu ne l'imaginais pas si chaude, ni si grande. Ouais, tu restes une femme, ta main est plus petite que la sienne. C'est un détail qui te frappe en plein fouet. Lancelot ne te considère pas comme une femme, personne ne le fait. Tu tires un peu sur son bras pour qu'il vienne à toi, mais tu voulais qu'il te guide. Mais lui montrer en parallèle que si tu veux pendre la barque, tu le pouvais. Pour la première fois dans cette soirée, tu daigne à sourire. Cette situation est amusante.

Tu murmures faiblement au serpentard que tu ne sais pas danser... enfin en vérité tu ne pratique pas souvent. T'es pas le style de fille qui shake son booty, pourtant tu fais des squat alors tu pourrais... mais cet univers t'attire pas. Là t'as un bon coup de chaud dans la gueule, forcément ça va mieux. Puis, on dit que ca rapproche.


© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
02.08.16 17:13

N'aurait-elle pas été Bastia, peut-être se serait-elle laissé prendre au jeu.
Lancelot n'est pas un charmeur né ; mais il a ce charisme. Le Serpentard est comme cet atoll : on rêve de goûter à exotisme - à ceci près que c'est un exotisme nordique qu'il propose. Peut-être est-ce parce qu'il sait qu'elle saura lire au délà des apparences qu'il lui fait une telle proposition. Elle doit devenir qu'il n'y a rien à attendre de lui. Qu'il ne donne jamais rien, se contente de prêter et de reprendre. Que ce n'est qu'une réponse à son défi. Avec une autre personne, il aurait probablement trouvé une autre solution. Toutefois, le regard perçant de Bastia le somme de la surprendre. Et c'est ce qu'il tente de faire.
A ce stade, essuyer un refus lui ferait probablement mal.
Elle semble protester, un peu, puis glisse sa main dans la sienne. Doucement, Lancelot la referme, veillant à ne pas l'écraser. Il sent qu'elle le tire, et il résiste un peu ; cela l'amuse, il ignore pourquoi. Il a un peu peur de ce contact entre leur peau ; ce ne sont que leurs mains, mais il n'est pas idiot, le Suédois : ce n'est jamais qu'un début, et la suite l'effraie un peu. Du calme, Lancelot. A l'extérieur, il a l'air encore calme. Mais à l'intérieur...
Ils s'emmènent mutellement sur la piste de danse, et Bastia lui dit qu'elle ne sait pas danser. Le Serpentard reste muet pendant quelques secondes, analysant ce qu'elle lui dit. Il se rend compte qu'il aurait probablement préféré un peu de soutien de sa part ; qu'elle ne lui laisse pas faire tout le boulot. Avec un soupir, il répond :
« J'espère que tu sais au moins suivre, alors. »
Et, sans plus attendre, il lève le bras qui tient sa main, pour la faire tourner sur elle-même.
Il se rend compte qu'il veut la voir danser, Bastia.
N'y a-t-il pas, après tout, des points communs entre le danseur et le chevalier ? Les deux ne bougent-ils pas leur corps avec grâce lorsqu'ils se perdent dans leurs activités respectives - la danse et la lutte ? Il veut toucher sa grâce du bout des doigts, comme s'il pouvait comprendre quelque chose d'essentiel en la faisant danser contre lui.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
04.08.16 13:15



La mélodie danse, chante, déraille doucement dans un ton doux. Elle se perd, se transforme, se métamorphose. On pourrait croire à un film, mais ça ne l'est pas. Elle ouvrait tant de possibilités, tant de secret, elle toquait à la porte de l'imagination, de la pensée. Elle semblait vouloir guider... où être guidé de vos pas harmonieux.

-" J'espère que tu sais au moins suivre, alors. "

-"Hm ..."

Au début, tu n'oses pas le regarder. Ça ferait trop le cliché d'USA, comme les bals de promo où les doux rapprochements dans les boites de nuit. Tu repousses au loin cette idée qui te déplais. Tu n'es pas à l'aise avec l'amour. Tu n'a jamais été plus loin que 3 ou 4 mois de relation, rien de bien sérieux. Tu n'a jamais trouvé la perle, c'est tout. Pourtant tu aspires à créer une famille, tu restes une file, une femme.

Il te fait tourner, le temps s'arrête. Tu ne sais même pas quelle tête affichée, comme si rien n'était vrai ou bien tiré par les cheveux.
Tu danses avec Lancelot Thompson.
Tu décides de lui sourire tandis qu'il te ramène vers lui, tes cheveux tournoyait en même temps que ton corps. Vos mains prennent contact, une nouvelle fois. C'était... vraiment étrange. Cette situation n'étais pas déplaisante mais bizarre, ça sort de l'ordinaire.

Doucement, une chose que tu crains se passe. Une proximité entre vous que tu aimerais eviter. de toute façon, tendre Bastia, si quelque chose se passe, tu ferais virevolter la situation. Alors parfois quelques pas ici, par là. La musique allait bientôt se terminé. Aller vite vite, tu allais bientôt être gênée.



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
10.08.16 17:18

C'est lui qui mène la danse.
Il aurait peut-être préféré que ce ne soit pas le cas.
Lancelot a l'impression d'être affreusement vulnérable alors qu'il danse. Chacune de ces décisions semble refléter un désir secret, si profond dont il n'avait pas conscience avant. Quelque chose se dévoile au fur-et-à-mesure que la musique progresse, et le jeune homme se sent obligé de faire le vide en lui, de faire abstraction de tout ce qui trouve autour de lui, de celle qui se tient dans ses bras, pour ne pas perdre pied. Jusqu'à ne plus devenir qu'une simple existence, sans corps ni âme, sans aspirations, sans tentations occultes. Il s'éloigne mentalement pour ne pas se rapprocher physiquement. Il ne comprend pas vraiment comment s'effectue ce mécanisme ; cela fait partie de toutes ces choses qui lui arrivent en ce moment, ces étrangetés sans fondement dont il s'efforce cependant à trouver un sens. Il se sent plus faible qu'avant, Lancelot ; plus ouvert aux autres, donc plus facile à capturer - telle une forteresse qui aurait laissé une fenêtre ouverte, où s'engouffrent nombre de courants d'air.
Mieux vaut ne pas réfléchir trop longuement, alors le Serpentard se laisse porter par la musique.
Sur les dernières notes, ses yeux se ferment.
Quand il les rouvre, une nouvelle chanson est diffusée - et Lancelot est confronté au visage pâle de Bastia, ainsi qu'à toutes ces interrogations qu'il essaie de réprimer. Et il ne trouve rien à dire. Plusieurs secondes passent - non dans le silence, car la musique et les voix continuent de résonner dans l'air ; mais le silence de Lancelot est bien réel, et capture un bout d'espace qu'il emplit de néant, durant ces quelques instants.
Il lâche alors la main de Bastia - il semble un peu troublé, Lancelot, il se dit qu'il n'aurait jamais dû proposer cela.
« Tu danses bien. »
Les mots fusent sans qu'il ne parvienne à les retenir ; bien sûr, il ne rougit pas, il vaut mieux que cela. Mais il ne se sent pas à l'aise, et il ressent le besoin de s'éloigner d'elle quelques instants. Sa fierté l'en empêche. Comment pourrait-il se regarder dans un miroir s'il fuit ce qui le perturbe ?
« Elle a une signification particulière, cette musique ? »
C'est une simple manœuvre destinée à détourner le sujet vers Bastia, à oublier ses propres tourments. De toute façon, Lancelot pense déjà que la réponse sera négative, que Bastia lui dira simplement qu'elle l'aime bien - et ils pourront alors discuter de goûts musicaux, ce qui constituerait une discussion normale, parfaitement gérable dans son état.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
10.08.16 19:57



Une bulle, un monde. Tu te souviens alors d'un phrase, "toi et moi contre le monde entier." Qui l'avais prononcer, ta mémoire flanche ? L'alcool. Pourquoi tu te met à penser à ça. pendant la danse, tu te surprend toi même à poser ta tête contre le creux du coup de ton "ami". Et tu souris, l'alcool continue son ascension dans tout ton corps, encore et encore alors que tu ne bois pas.

La musique s’arrête, retournez à vos vrais visages. Tu allais tomber dans les songes, tant mieux. La proximité de vos corps n'est plus. Aucun commentaire, sauf lui. IL te lance un "tu danses bien". Tu pouffes de rire et lui répond:

-"je tentais juste de me coordonner à toi haha"

Tu reviens au bar et te reprend un autre verre, tu en proposes aussi un au serpentard. Bientôt tu allais oublier les bonnes manières et le coincer comme un rat. pourquoi ? parce que tu es curieuse et que tu veux des réponses. Tu n'est pas idiote. Et puis avec des verres tu parle plus, te dévoile plus. C'est peut-être mal.

-"Elle a une signification particulière, cette musique ?"

-"Non."

Réponse fermée, un peu trop brusque peut-être.
Le silence vous attrape mais tu décides de le briser. Et bien quoi ? Ce n'est jamais agréable ! Et puis ce serait con que ton cavalier te déteste. Enfin si ca ne l'ai pas déjà. Mais tu te fous bien de ce que penses les autres vis-à-vis de toi. L'avis du jeune homme t’intéresserait-il ? Tu l'attrape par le bras et te décide à t'éloigner du centre, de toute ces attentions, ces yeux et d'aller vers des poufs moelleux pour s'installer. Et si vous alliez jouez ? Ce serait intéressant. Tu le pousses doucement pour qu'il s’assoit, qu'il se laisse tomber le cul contre la chaise moelleuse qui... n'est pas une chaise. Tu poses ton verre et place ton genou entre ses cuisses.

-"Un petit jeu ?"

Presque Sadique.



© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 106

Date d'inscription : 29/03/2016

Crédits : ancien membre (oui, il est vieux cet avatar)

Double Compte : clive bird

avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
12.08.16 19:51

De retour vers le bar, et Lancelot songe subitement qu’elle a parfaitement rempli son but, Bastia. Elle l’a bien diverti. En fait, elle l’a totalement déstabilisé. Il y a des choses qui ne se font pas, voyez-vous : on ne danse pas comme cela avec une personne dont on se méfie quand bien même on admire son côté chevaleresque. Lancelot aurait dû s’en douter. Enfin, il est trop tard désormais, il ne sert à rien de le regretter. Tout ce qu’il est possible de faire, désormais, c’est d’oublier. Un verre se retrouve vite dans sa main, suite à la proposition de Bastia ; il ne sait pas vraiment ce que c’est, mais qu’importe, à ce stade, même l’alcool le plus fort aurait du mal à le secouer.
Le non de Bastia est trop catégorique ; il est manifeste que c’est un oui refoulé. Lancelot sourit. La tentation est grande : lui qui s’attendait à une réponse banale, voilà qu’il a touché du doigt quelque chose que la jeune femme désire garder secret. Il aime beaucoup connaître les secrets des autres. Mais quelque chose le retient, une sorte de pudeur… ou de gêne ? Oui, il semblerait bien qu’il n’ait guère envie de l’embêter, en cet instant. Cela lui paraît juste… mal.
Alors il se tait, et elle en fait de même.
Un ange passe.
Sans briser le silence, Bastia l’emmène vers un coin où s’asseoir, et Lancelot la regarde, un peu méfiant. Elle semble avoir une idée derrière la tête, et elle la met en pratique. Forcé de s’asseoir, le genou de Bastia entre ses cuisses, Lancelot la regarde d’un air subitement angoissé. Elle se joue de lui, c’est indéniable ; mais putain. S’efforçant d’avoir l’air le plus indifférent possible, le Serpentard lui répond sur un ton froid :
« Tu sais que tu n’es pas mon genre ? »
Bon, il ment un peu. Il n’a peut-être pas vraiment de genre physiquement parlant, mais tout de même. Il est bien forcé d’admettre que la personnalité de Bastia est quelque chose qui lui plaît chez elle, même si elle peut l’agacer, l’énerver, ou le mettre en difficulté. Il meurt d’envie de lui dire d’ôter son genou, mais par pure fierté, il ne le fait pas. Hors de question de lui montrer à quel point il se sent mal à l’aise. Il préfère avoir l’air rieur et assuré – comme il l’est habituellement.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)
13.08.16 19:19



Petite vipère, louve, lionne. Tout ce que l'on. Tu passe du coq à l’âne niveau personnalité ce soir. Comme si tu allais laisser la nature non-humaine au fond de toi se dévoiler à la lumière peu à peu. Comme si le vampire n'était qu'une bête qui ne cherche pas à s'apitoyer sur le sort des autres. Plus rien ne semblait avoir d'importance. Mais cela n'était qu'un voile, non ?
Ô Bastia, chère Bastia, ne perd pas la tête ce soir.

-"Tu sais que tu n’es pas mon genre ?"

-"Évidemment, le grand Thompson ne s'éprend de personne. C'est ce qui dit. Cruel et rapide, un éternel insaisissable. Mais ce serait drôle de te faire tomber ..."

Ta phrase reste comme en suspens. Comme si tu faisais exprès de la laisser sans suite, tellement de suite pourrait s'y greffer. Mais c'est ce qui est plaisant. Ici, il n'est pas forcement question de le faire tomber à terre physiquement. A lui de trouver le sens parmi les méli-mélo de votre langue maternelle. Tu décides d'en revenir à sa première tirade.

-"Et puis ce n'est pas d'un garçon dont j'ai besoin, mais d'un homme."

Aller tiens, cadeau.
Tu retires ton genoux et t'assois sur la table derrière. Vous voilà face à face, toi légèrement sur-élevé par rapport à lui. Comme une pseudo-position de force.

-"Dis moi tout Lancelot, qui es tu au final ?"

Un jeu qui n'a ni queue ni tête... mais comme vous êtes sus l'emprise de l'alcool...


© ANARCISS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé







Re: Ceux qui dormiront la journée. (Bastia)

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Beginning :: Le ministère :: La Corbeille :: Corbeille Rps-
Sauter vers: