Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Quand Nasha n'est pas là...


Partagez | 
 

 Quand Nasha n'est pas là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 14

Date d'inscription : 24/10/2016

Double Compte : Terrence Ziggler

avatar





Quand Nasha n'est pas là...
14.11.16 0:20

Quand Nasha n'est pas là...
les hiboux dansent !
 


No stress. Aucune raison de paniquer Nash’, tu connais le boulot, tu l’as déjà fait, tu sais t’organiser… Ça va le faire. Certes, jamais tu n’aurais pensé arriver dans un tel contexte, mais ça va le faire. Zen.

Elle n’est pas d’un naturel angoissé, Nash, mais arriver dans l’établissement une semaine après une attaque des Sigmas en pleine dragonrun, prouvant ainsi que le groupuscule parvient à s’infiltrer partout, à déjouer toutes les sécurités, ça peut quand même chambouler son programme, et affecter d’autant plus les élèves de l’établissement. Elle savait que ce ne serait pas simple, c’est sûr, les Sigmas sont déjà à l’affût depuis plusieurs mois maintenant, elle le savait, c’est aussi pour cette raison qu’elle n’a pas hésité une seconde à envoyer sa candidature.

Désormais, elle est là, elle a été rapidement présentée au corps enseignant et à l’ensemble du personnel mais elle sait qu’il y a plus urgent à régler. Elle a fait venir ses affaires depuis Tinworth et a terminé de s’installer. Sur son perchoir, Paco n’a pas l’air de trop apprécier sa nouvelle localisation. Ça doit manquer de soleil pour lui, mais le perroquet sait s’adapter, elle ne s’inquiète pas pour ça.

Le plus difficile, quand on arrive dans un établissement, c’est de prendre la mesure de ce qui a déjà été fait et ce qui reste à faire. A Poudlard, c’est simple, elle est la première psychologue scolaire de l’école depuis des années. Depuis toujours ? Elle n’en sait rien, il se peut que d’autres périodes aient déjà nécessité un tel soutien psychologique pour les élèves. Elle sait aussi que jusqu’à présent certains professeurs, de façon plus ou moins spontanée, se positionnent déjà de manière à aider leurs étudiants, sur ce plan là. N’importe quel adulte, de toute manière, peut rapidement devenir un conseiller et un confident lorsque la situation le demande. Pour autant, cela annonce énormément de travail à venir pour éplucher les dossiers scolaires des élèves et repérer les situations familiales les plus complexes ou ceux ayant déjà été remarqués par leur comportement. Et encore, les choses ne s’arrêtent pas là… il faudra aussi qu’elle puisse faire un point sur les élèves les plus secrets, les plus timides, qui parfois cachent bien plus que ceux qui s’expriment fortement et à grand renfort de crises de nerfs. Oui, elle s’attend à tout ça, et il va falloir faire les choses dans l’ordre. Depuis qu’elle est arrivée, elle a pu obtenir de Lux la Chouette qu’on lui communique une copie des dossiers des élèves. Elle est tenue par le secret professionnel et sait que ce sont là une mine d’informations préalables, une simple introduction quant à ce qui l’attend.

Comment vous décrire son bureau, actuellement ? … Hum, il y en a dans tous les sens. Elle a installé des draperies familiales dans des tons ocres et oranges pour ajouter de la couleur à la pierre terne des murs. Un bâton d’encens de sa confection, sur un socle en forme de colibri (animal fétiche de la Jamaïque) est allumé en continu et diffuse une douce odeur qui vous sera toujours agréable, quelles que soient vos préférences olfactives. Dans un coin de la pièce, le haut perchoir de Paco, le perroquet jaune et vert vif de Nasha. Celui-ci ne se gêne pas pour faire des allers retours au dessus des têtes, pour émettre des petits sons voire même des mots qu’elle lui a enseignés et dès que la fenêtre est ouverte, il apprécie s’envoler au gré de ses envies. Sur une étagère, des livres, beaucoup de livres. Et ça et là, des piles de dossiers. Elle a commencé à ranger certains dans une malle magique fermée par un sortilège de verrouillage, mais beaucoup – ceux qu’elle n’a pas encore eu le temps d’étudier – reste à portée de main. Elle les classe par maisons, par années et prend des notes sur une espèce de gros répertoire qui lui permet de lister les élèves par ordre alphabétique. Il y a du boulot. Énormément de boulot. D’autant que sa venue étant connue des élèves, elle peut s’attendre à tout moment à être appelée si la situation l’exige et son bureau est ouvert pour ceux qui le souhaitent. Viendront ensuite les consultations « imposées », même si elle n’aime pas ce terme.

L’avantage de sa fonction en renfort du corps enseignant fait que ses journées ne sont pas vraiment rythmées par l’enchaînement des cours et si elle ne pense pas à lever les yeux vers la grosse horloge au dessus de la porte d’entrée de son bureau, elle ne réalise pas l’heure qu’il peut être. Plongée dans les dossiers, ses notes, ses soupirs à la vue de certaines situations personnelles complexes, c’est bien un grondement sourd de son estomac qui lui fait réaliser que l’après-midi est déjà bien entamée et qu’elle risque de se priver de déjeuner.

« Ah, zut ! Non non non ! » Déjà qu’elle ne s’est pas encore familiarisée aux autres membres du personnel, rater un repas pourrait être mal vu. C’est l’un des rares instants où elle peut se rapprocher des professeurs et apprendre à connaître ses collègues. Heureusement pour elle, dans la Grande Salle chacun a ses habitudes et probablement qu’elle ne sera pas la seule à prendre un repas tardif.

Machinalement, elle se lève, s’assure que ses boucles d’oreille en forme de gros papillons jaunes tiennent bien à ses oreilles et récupère son sac besace. Elle passe devant son perroquet et d’un geste de baguette fait s’ouvrir la fenêtre. « Bon Paco, la faim n’attend pas. Profites-en pour prendre l’air ! »

Elle entend à peine le « Meeeeeerrrrrrrrrci » de l’oiseau dont la voix craque et sort de son bureau, murmurant au passage un rapide sort de verrouillage en direction de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 6° :: Les bureaux-
Sauter vers: