Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













Can you play me a memory [Cyrian]

Partagez | 
 

 Can you play me a memory [Cyrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 290

Date d'inscription : 15/04/2016

avatar





Can you play me a memory [Cyrian]
17.11.16 16:06

« Bonne nuit ! »

Dernier baiser de la soirée et je laissai Alexis de son côté du rideau. Ce foutu rideau magique. Ces foutus dortoirs improvisés. Tout ça, à cause de ces foutus Sigmas. Bref, je n’étais pas complètement heureuse pour des raisons hors de mon contrôle.
Ma bouteille de whisky à la main, je marchai vers mon lit lorsqu’une envie me prit soudainement. Je devais aller en urgence aux toilettes car l’expérience le disait; une vessie remplie d’alcool est une vessie qui n’attend pas. Ici, je parlais bien entendu de mon expérience d’alcoolo. Ainsi, mes pieds pantouflés prirent la direction des toilettes les plus proches. Elles s’avérèrent être celles des garçons, ce qui ne m’arrêta pas. À cette heure, je ne risquais pas d’y rencontrer un mec le zizi à l’air. J’y entrai et me dirigeai vers l’une des cabines.
Ma vessie vidée, les mains lavées, je ressortis des toilettes enfin prête à me glisser dans mon lit. Pour cela, je devais encore marcher et le chemin me sembla interminable. J’osai donc me reposer une, deux, dix, trentes minutes. Assise sur mon banc, j’avais finalement commencé à somnoler jusqu’à entendre des bruits.
Merde! J’avais oublié la possible présence des profs et des préfets.
Sans m’empressai, je me relevai espérant ne pas paraître trop bourrée. Pompette tout au plus mais pas bourrée. Je glissai ma bouteille de whisky dans la poche ventrale de mon pull en laine afin de cacher le seul indice de mon ivresse. C’était ce que je pensais…

« It’s nine o’clock on a Saturday, the regular crowd shiffles in… » fredonnais-je joyeusement en traînant les pieds.

Mon plan; faire comme si de rien était. Jouer la normalité.
Une élève en dehors de son lit après le couvre feu ? Normal
Cette même élève qui se promène avec une bouteille d’alcool dans sa poche ? Encore plus normal.
Ma couverture était génialiscime. C’était comme dans les films, faire semblant qu’on est supposé être là et personne ne remarque sa présence. Même qu’avec Assassin’s creed, on s’échappait du danger. Ok, on était entouré de catins dansantes, mais je n’en avais pas sous la main.

«Bonsoir M’sieur Aefferden. Bonne nuit M’sieur Aefferden. » dis-je lorsque je passai à sa gauche.

Tout.à.fait.normal.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 108

Date d'inscription : 28/09/2016

Feat : Saitō Hajime - Hakuouki shinsengumi kitan

Crédits : Kieran

Double Compte : Cecil Manor

avatar





Re: Can you play me a memory [Cyrian]
30.11.16 17:17

J’ai mis une chemise de coton et de lin blancs, des habits noirs, un demi-sourire évaporé. J’ai revêtu une démarche lente, un regard de paupières à moitié closes et des gestes lents. La nuit est tombée et déjà, au creux de mes veines, je sens mon sommeil d’ivresse qui s’écoule.

S’écoule.


S’écoule.



Je tends à me fluidifier vers l’avant. Je retiens ma matière. Conforte ma verticalité. Mes jambes au-dessus de mes pieds, à tenir, retenir, détenir, loin de la fuite, de la nuit, de l’oubli.

Je me cloue au sol pour ne pas me vaporiser. Je cherche la pierre, le minéral, le dur, le séculaire. Je m’adosse au mur, pousse mon dos, mes vertèbres, ma nuque contre ces blocs, ces cailloux, cette caillasse.

Pas loin, du rouge, du feu. Les cheveux d’une rousse, d’une femme, d’une fille. Les cheveux de Lou, disparue, son rouge vivant sous les yeux. Pas les siens, impossible, les siens ont disparu avec elle…
A qui est ce rouge, ces cheveux de Lou évaporés de la tombe, de la nuit, de l’oubli, qui les a fait venir ici, maintenant, sur le banc ?

Elle s’appelle… Ah oui, ce nom, cette indifférence, cette somnolence… Au cours de droit, elle pas très droite, elle ailleurs alors, elle ici maintenant, toujours cette somnolence… Aileas Nails…

Aileas Nails et une bouteille de…

La bouteille dans la poche, glissée, cachée, déguisée en petit kangourou.

Elle chante. Lou chantait aussi. Le chant va bien aux rousses.

- Mademoiselle Nails…

La remontrance, sur le bout des dents… S’absente.
J’ai trop bu, moi aussi, pour pouvoir reprocher l’humeur éthylique aux autres…

- Quelle est cette bouteille dans votre poche ? Est-ce elle qui vous donne un si joli chant ?


Géométrie variable
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 3°-
Sauter vers: