Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













début d'empire // sören

Partagez | 
 

 début d'empire // sören

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

avatar





début d'empire // sören
10.01.17 22:42

je parle la bouche

début d'empire

pleine d'espoir ((ouais))

je suis faible je suis faible
impuissante et carrément pas courageuse
et dans ce couloir je me fais écraser par les couleurs
le jaune
le bleu
l'orange le rose le violet et même le blanc même si ce n'est pas vraiment un pigment
et quand tes doigts frôlent ma peau (régulièrement) et quand ton pinceau glisse le long de mes omoplates je me sens écrasée carrément faible et surtout pas courageuse
je crois que je me suis résignée
je crois que je suis qu'une lâche
car je ne fais pas le poids face à tes excuses face à ton contact qui me fait frissonner et il n'y'a rien d'amoureux
c'est vraiment ((carrément)) physique
tout est carrément tout avec toi
carrément dingue
carrément coloré
carrément artistique
carrément peinant (quand tu vois dans ma peau que je prends soin d'entretenir qu'un textile précieux qu'il ne faut à tout pris pas perdre qu'il faut préserver et flatter)
c'est ça n'est-ce pas sören
je ne suis qu'un ramassis de peau albâtre à tes yeux c'est ça sören n'est-ce pas
(puis-je te blâmer)
car je suis actrice ((p r o t a g o n i s t e)) de cette tragédie qu'est l'art car je suis obnubilée par tes effleurements
c'en est devenue une obsession malsaine tu sais
je te tends le bâton pour me faire frapper en dévoilant ma peau et je ne sais pas si tu te rends compte que pour moi c'est important que je suis vraiment vraiment bizarre vraiment vraiment accrochée à ton oeuvre à devenir une partie singulière de chacun de tes dessins
et que j'ai terriblement peur de te perdre
alors j'ai tût mes désirs (comme d'habitude) et j'ai souri j'ai ri j'ai même arrêté de respirer pour pas que ma poitrine qui se gonfle n'écaille pas les pétales dessinés sur mon épiderme tendre
j'ai essayé d'être parfaite car à défaut d'avoir pu bâtir bien plus avec toi j'ai commencé
un
d é b u t
((d'empire))
c'est déjà pas mal non
il faut bien commencer par quelque part non
et ici c'est la loi du plus beau ici y'a rarement des professeurs qui passent y'a que les artistes à cette heure-ci même des gens sans complexe qui étalent leur art pour écraser celui des autres pour agiter les bras et dire
((hep j'existe))
y'a des dessins qui bougent ((d'autres pas))
sören savais-tu que je préférais ceux qui sont immobiles
(je crois que oui)
car je parle beaucoup trop
alors j'attends alors je suis là et j'admire je t'attends car c'est ainsi car c'est tout le temps moi qui arrive en avance tout le temps moi tout le temps moi (est-ce un signe d'addiction dis-moi) de patienter sans crainte les yeux fermés ou ouverts à griffonner simplement sur un bout de papier les mots qui me viennent
je ne décore pas les murs
car je suis de ceux qui ont un art bruyant et éphémère qui ne tâche rien à part les esprits et les croyances
je guette ce qui ressemble le plus à l'entrée de ce couloir
et à chaque passant j'écarquille les yeux pensant avoir affaire à toi
dommage que la voûte étoilée ne soit pas dessinée sur le dôme
((un jour j'aimerai que tu dessines les soleils l'astronomie selon ton point de vue sur mon dos))
et tu te dessines là ombre chatoyante ((non pas vraiment une ombre en fait)) silhouette
ou plutôt toi ou plutôt sören c'est joli sören n'est-ce pas
et je me lève et j'accours (je crois que je suis bizarre sören c'est grave)
c a r r é m e n t
bizarre
car c'est toi qui me rends carrément
je souris tellement fort et ça me fait mal à la mâchoire
sören ! je suis contente de te voir ! tu sais déjà ce que tu veux faire ?
 

ft @SÖREN VILHJÁLMSSON

©


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

avatar





Re: début d'empire // sören
21.01.17 23:27

Une fleur embrasse sa peau. Les pétales de la rose s'étendent sur le dos de sa main pendant que la tige s'enroule autour de son avant-bras. Quelques épines ont fait couler de l'encre rouge mais il faut qu'il remonte ses manches pour laisser paraître ces blessures-là. Elles lui rappellent le coût de l'art. La peinture ronge la chair et l'imprègne trop fort. Il faudra des jours pour la faire partir entièrement. Il se rappelle de l'heure et voit des cheveux bruns dans un coin de son imagination. Pourvu qu'elle ne désire pas voir l'entièreté du dessin, ça lui ferait mal au cœur. Elle est toujours si sensible à ce qui peut le toucher et lui l'est si peu à ce qui l'affecte. Il s'en veut énormément de ne pas pouvoir rendre ce qu'elle lui donne. Alors, comme flatté par ces sourires lumineux qu'elle lui offre, il tente de lui faire plaisir sans jamais la bousculer. Les rendez-vous, elle les lui demande et lui accepte toujours. Le grain d'Alizée lui a manqué. Ce sont les graffitis du couloir qui le lui font réaliser et puis elle apparaît.

Ah Alizée, il ne pourrait rien lui refuser. Il le sait bien, il le sait trop fort. Quand elle accourt vers lui comme ça, il se sentirait presque défaillir. C'est dégueulasse qu'elle lui ait donné son corps à lui qui ne peut pas le recevoir comme il le faudrait. Ses doigts ne parcourront jamais son dos avec une langueur sensuelle. Ses lèvres ne caresseront jamais ses épaules peintes. Oh il pourrait bien le faire mais ça ne lui fait pas envie. Elle ne lui plaît pas. Elle ne lui plaira jamais et pourtant elle lui a donné son cœur. Lui voudrait le faire rougir de bonheur mais c'est impossible parce qu'il ne ressent pas tout comme elle et elle le sait et elle s'accroche et il ne comprend pas. Ses yeux sont embrumés par la culpabilité quand il regarde les joues roses. Il a beau essayer de déformer sa figure en un sourire pour répondre à son éclat, impossible. Il ne mérite pas une si belle toile. Comme un vieil amant, il pose sa main gauche sur une joue et la caresse du pouce. Pourquoi ne peut-il pas l'aimer alors qu'elle l'aime tant ?

« Non. J'ai décidé qu'aujourd'hui, tu allais choisir. Même si tu veux, tu peux dessiner sur moi. C'est ta journée. Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 46

Date d'inscription : 22/12/2016

Feat : cho (f) - a la turtlequeen // adelaide kane

Crédits : evil t. (signa & ava)

Double Compte : princesse bae.

avatar





Re: début d'empire // sören
29.01.17 17:12

je parle la bouche

début d'empire

pleine d'espoir ((ouais))

tes doigts sur ma joue m'arrachent quelques frissons, comme je l'avais prédit
ton sourire sonne faux et ça me fait peur car depuis que je t'ai tout dit tu es différent
nous sommes différents en fait et j'ai l'impression que
tout sonne faux qu'on s'efforce de faire comme si tout allait bien enfin c'est un peu de ma faute car je m'obstine encore et encore à te voir
((je m'inflige tout ça))
car c'est trop dur de se décrocher de toi de ta présence c'est comme une drogue, je suis la camée et c'est douloureux vraiment trop douloureux
ta phrase m'arrache un rire triste car sören, je pense que tu sais autant que moi que si c'était ma journée on ne se contenterait pas d'étaler des pigments sur ma peau ou la tienne
si c'était ma journée on serait tellement plus
et tu sais, c'est cruel de dire ça
je sais très bien que tu ne pensais pas à ça que c'était pour me faire plaisir (tu es gentil) mais moi moi je trouve le moyen de m'apitoyer sur mon sort ça m'horripile de me rendre compte que je n'arrive pas à me contenter de ce que tu me donnes
alors doucement ma main vient se poser sur la tienne sur ma joue ; enveloppant ta chaleur de la mienne et mon sourire se fait moins enjoué je pense
et je la laisse glisser pour que tes doigts se détachent de ma peau doucement quoique peut-être un peu brusquement
c’est méchant de me dire ça, tu sais. si tu savais, tout ce qui me ferait plaisir...
et j'ai besoin de ta tendresse dégoulinante, de sentir un peu plus ton regret car je suis ainsi sans doute que c'est vilain méchant mais j'ai vraiment vraiment besoin de savoir que les
r e g r e t s
te rongent
je n'ai jamais prétendue être gentille
te vouloir du bien ou n'être qu'une poupée vide qui accepte son sort sans rechigner ; je suis tellement plus et j'ai envie que tu prennes conscience que moi aussi je suis malheureuse
((et tu es tellement gentil sören))
que je pense qu'un de tes premiers réflexes sera d'essayer de me réparer de toute recoller pour qu'on puisse continuer à faire semble d'être aveugles
et je reprends ce sourire qui ne me correspond pas, qui ne me va pas car je suis brute car on m'a toujours dit que c'était mon charme de ne jamais être quelqu'un d'autre de rire comme je le sentais ou de respirer quand j'en avais envie
aujourd'hui, j'avais envie d'étoiles. tu penses que je pourrai quand même te dessiner dessus ensuite ?

ft @SÖREN VILHJÁLMSSON

©


(( r a n c o e u r ))
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet


Messages : 68

Date d'inscription : 05/07/2016

Double Compte : Richard Perry

avatar





Re: début d'empire // sören
11.02.17 14:11

Ah Alizée comme il déteste ce bleu dans tes yeux. Ils savent refléter tellement d'autres couleurs ; le rose de tes joues, le blond de ses cheveux et pourtant lui n'arrive plus qu'à les teinter de tristesse. Ce n'est pas ainsi qu'il aimerait peindre ta vie. Il voudrait l'égayer de mille nuances mais quoi qu'il fasse, il a l'impression qu'il ne pourra jamais le faire. Les jaunes deviennent ternes. Les rouges perdent de leur intensité. Les verts paraissent salis. Tes sentiments dégoulinent sur les dessins et il les voit bien quand il pose le pinceau. Ils détruisent les jolis moments parce que tu les écoutes trop. Tu devrais arrêter d'espérer l'impossible, arrêter de demander trop à ce peintre qui t'est si cher. Même pour lui, il existe des choses irréalisables et t'aimer en fait partie. Et à chaque fois que tu lui rappelles, qu'il s'en rappelle, que le monde entier le lui met sous le nez, il se sent triste de ne pouvoir te combler. Et il accepte sûrement un peu trop. Il accepterait sûrement beaucoup trop si tu le lui demandais rien que pour te faire sourire.

« Bien sûr. On commence par quoi ? »


Ses yeux tendres se posent sur toi. Tu n'as peut-être pas remarqué toute l'affection qu'ils portent. Les vieux amants ont de pareils regards. Ils caressent doucement ce qu'ils ne pourront jamais avoir mais qu'ils aiment tellement malgré tout. On peut tout leur soutirer, ils sont heureux de se donner cœur et âme à celles qui ont su les charmer. Ils se laisseraient briser en deux pour le plaisir de leurs muses.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 5° :: Couloir graffitis-
Sauter vers: