Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN

Partagez | 
 

 COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 91

Date d'inscription : 09/09/2016

Feat : Elsa, Frozen

Crédits : yasha, ava, sha & nounours ♥♥

Double Compte : Sisi la maudite

avatar





COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
20.10.16 23:44



Bo était de passablement mauvaise humeur quand elle arriva dans l'amphithéâtre cet après-midi là. En plus de ses déboires de ses dernières semaines il avait fallu que s'ajoutent à la pile de ses emmerdes quotidiennes les beuglantes de la famille Rosier. Si la débâcle de sa prétendue grossesse avait sans doute arrangé les affaires de Winnie dans sa course au déshéritage ça n'avait clairement pas arrangé celles du directeur de Poudlard ou de sa secrétaire. Les Rosiers étaient connus et puissants, et quand des gens de cette envergures faisaient pression sur une école qui avait déjà commis quelques bavures en matière d'encadrement de ses élèves eh bien la dite école courbait l'échine et trouvait le moyen le plus efficace de les contenter. À savoir envoyer fissa la jeune Winnifred à l'infirmerie infirmer cette rumeur. Et envoyer encore plus rapidement la première personne passée sous la main faire un cours d'éducation sexuelle à la totalité des adolescents débordant d'hormones de l'établissement afin de couvrir ses arrières en cas de récidive. Bo avait bien entendu hérité de ce rôle-là.

La salle était comble quand elle y pénétra, ajoutant encore à son humeur massacrante. Le visage sombre, elle déposa une pile de papiers variés sur son bureau avant de faire léviter une craie d'un coup de baguette et de la faire grincer avec application sur le tableau noir. Le bruit strident lui apporta le silence (après de nombreux cris) et l'attention générale. Parfait, tout ce qu'elle demandait.

« Bon. Je pense que vous savez à peu près tous qui je suis, sinon c'est pas grave on a pas gardé les scroutts ensemble on va pas perdre notre temps à faire les présentations. On est tous ici plus ou moins contre notre gré parce qu'une bande d'écervelés a cru drôle d'écrire un ramassis de conneries sur la fausse grossesse d'une de vos camarade dans ce torchon que vous appelez journal. » Elle agita avec dédain l'objet de son mépris sous le nez de l'assistance, comme on présente une preuve à la cour, avant de le rejeter dans une poubelle pas loin. « Je rappelle du coup que ce cours est obligatoire pour toutes les années et que je noterai personnellement les absences sur vos dossiers. Si vous êtes pas contents, adressez vous à eux. » Nouveau mouvement de bras, vers la poubelle cette fois.

Bo fit ensuite quelques pas en arrière le temps de trier sommairement les feuilles qu'elle avait apporté avec elle, les divisant en plusieurs tas bien précis.

« Je ne vais pas utiliser de sonorus, parce que je pense ça ne ferait que vous faciliter la tâche pour papoter en paix et que malgré les apparences ce que j'ai à vous apprendre est important. Du coup si vous en avez marre et que ça vous intéresse pas, contentez vous de vous taire et de compter les mouches, et dites vous que le plus vite on avance le plus vite on est tous libres de rentrer chez nous et plus jamais se revoir. » Ses affaires ordonnées, elle prit un paquet dans ses bras avant de revenir au devant de l'estrade. L'air d'hésiter entre la détermination et l'exaspération, elle poussa un franc soupir en laissant son regard se balader sur son auditoire. « Je sais que vous avez tous hâte de dérouler des capotes sur des bananes, mais on va commencer par quelque chose de beaucoup plus sommaire mais néanmoins essentiel, j'ai nommé l'anatomie. Alors, qui parmi vous a déjà vu un pénis ? Allez, levez la main qu'on perde pas de temps. » Bo fit mine de compter un instant, avant de grogner. « Et qui a déjà vu un vagin ? Et attention je parle d'avoir vraiment regardé à quoi ça ressemble, être juste nés avec ne compte pas. » Nouvelle pause, le temps qu'elle compte, puis nouveau soupir plus appuyé cette fois-ci. « Eh ben c'est pas gagné. »

D'un mouvement de sa baguette elle replia ses papiers en petits avions qu'elle envoya voler aux quatre coins de l'amphithéâtre, un pour chaque élève en théorie.

« J'ai préparé un texte à trous histoire d'évaluer rapidement vos connaissances ainsi qu'une question ouverte. Je vous laisse une dizaine de minutes pour y répondre et ensuite on regardera vos âneries avant d'attaquer le cours à proprement parler. »

Avion en papier:
 



hrp; faites votre vie, mettez vos réponses en hide si vous voulez pas que votre voisin copie, cherchez pas sur internet si votre perso sait pas la rep, amusez vous ♥



wicked witch
One never learns how the witch became wicked, or whether that was the right choice for her — is it ever the right choice ? Does the devil ever struggle to be good again, or if so is he not a devil ? - Wicked

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Téméraire


Messages : 57

Date d'inscription : 08/08/2016

Feat : (( oc )) tae4021

Crédits : YAM

Double Compte : //

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 0:32

((cours pourri)) ft. les nuls de la terre entière // 274 mots
tu n'as pas envie d'être là - mais ça, ça se devine assez facilement. il suffit de faire légèrement attention à ton air désabusé caché par tes mèches brunes. tu t'es mise bien au fond de la salle, dans un coin un peu en retrait et un écouteur branché dans l'oreille. tu souhaiterais être loin - très loin, faire autre chose et surtout être seule ; la foule te met mal à l'aise et tu te sens étouffer. ((grincement)) tonitruant qui perce ta bulle un tantinet confortable et mélodieuse. toi-même, tu grinces - des dents. tu as eu vent oui des mots aux quelques coins de couloirs ((laids)) comme ceux qui les prononcent ; les rumeurs les ragots les potins toutes ces inepties qui n'ont besoin que d'un rien pour devenir une réalité toute entière. tu n'y prêtes jamais attention, alors au final tu ne sais pas vraiment de quoi il retourne mais tu sais les mots les plus importants - ceux qui se distinguent et font mouche sur les amateurs de ces mets grossiers. et les mots de ce qui s'identifie comme membre de la direction sonnent à tes oreilles comme un courant d'air désagréable suintant de mauvaise volonté - saison capricieuse ; futilité pourtant justifiée. mais olympe oh tu n'es pas du genre à faire preuve de bonne volonté alors, quand tu déplies ton joli avion en papier, tu ne t'appliques guère non et tu le renvoies bien vite ((très vite oui)) parce qu'il n'y a que peut d'écrit au final - mais ça en dit long.


((avion de papier)):
 



{{ demain dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne je partirai vois-tu je sais que tu m'attends j'irai par la forêt j'irai par la montagne je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps ((olympe)) ©️ YAM
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou & Sigma


Messages : 219

Date d'inscription : 10/09/2016

Feat : Un petit blond

Crédits : Lynch

Double Compte : Cyrian Aefferden

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 1:02

Crissement des tympans…

Ça commence bien…
Cecil serre les mâchoires.
Ah, ce bruit…

La secrétaire prend la parole.

Des murmures
Des on dit
Oh !

Ça pétille contre les tempes comme des bulles de champagne fin.
Ça fait rire dans les aigus silencieux, ça fait sourire en baissant la tête.

Cecil regarde la sexy-secrétaire – on lui a dit qu’elle était sexy, il la trouve donc sexy – dérouler tous les mots aigres qu’elle a en stock. Et il est grand, son stock, d’aigreur, d’acrimonie et de colère qu’ont tous les grands quand les petits ont fait quelque chose que les grands n’ont pas deviné.

« Et qui a déjà vu un vagin ? »

Cecil lève la main, un peu hésitant.

Il a vu celui de la secrétaire dans la boule de cristal du professeur Solberg. Surement, cela doit compter. Une boule de professeur, tout de même, ce n’est pas rien. Si elle lui demande, d’ailleurs, il lui dira qu’il a vu son vagin dans une boule de cristal.

Petits souvenirs roses…
Le corps nu de la secrétaire
Le pénis du professeur Solberg

Cecil rougit d’un rose tendre et d’une chaleur extrême. Il touche ses joues du bout de ses doigts.

Ah oui, c’est chaud.

Des avions de papier volent. On dirait des oiseaux. Cecil tend la main. Un avion-oiseau se dépose doucement dans le creux de sa paume. Il sourit. Il aimerait que l’avion reste vivant durant toute sa vie de papier.  Mais il faut l’ouvrir. L’écarteler. L’eventrer. Et inscrire, dans ses entrailles blanches, toutes ses connaissances sur la Chose.


Ou les Choses.
Quelle technicité… Il faut donc tant de mots pour décrire ce qu’il a lu dans les mangas de Kieran ? Cela lui semblait si simple, si facile à comprendre avec les dessins et les images. Cela lui semblait si sale, si humide… Le papier est bien trop propre, trop sec, trop granuleux.

Déception.
Confusion.

A la hâte, Cecil gribouille ce qu’il sait – pas grand-chose.

Spoiler:
 

Doucement, il replie le petit avion. Il lui refait ses jolies ailes, son menu corps… pas d’organes reproducteurs pour le petit avion. C’en est presque dommage. Il aimerait que les origamis mignons envahissent Poudlard et ses environs. Il souffle sur le petit avion qui s’envole, tout beau tout replié, vers l’âcre sexy-secrétaire dont il croit avoir vu le vagin.


Beaucoup de lumière. Un peu de nuage.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 819

Date d'inscription : 15/04/2016

Feat : Un roux cool

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 2:04


Cours d'éducation
sexuelle pour les nuls
les nuls
Cours d'éducation sexuelle.
Une première. Je savais pas tellement si je devais me réjouir de voir, enfin, ce genre de truc se faire, ou craindre le pire et m'enfuir en courant. Les sorciers savaient peut être manier les baguettes faite de bois, mais pour les autres, c'était plutôt des cas désespéré.
Quelque part, c'est la curiosité qui m'avait pousser à y assister, ça et les menaces faites par la secrétaire et ses aires de harpies. L'éducation sexuelle sorcière. On dirait le nom d'un mauvais porno. Rien que pour ça, ça mérite le déplacement.

La salle était étrangement bondé, cette historie avait ramené du monde, même les plus improbables. Évidement quand on parle de cul étrangement, ça mobilise les foules. On en avait eu quelques uns au collège, même si c'était peut être plus soft que ce qui allait suivre, au moins, on était pas tout à fait ignare de la chose. Ça, plus un père responsable qui refuse de voir ses enfants malades a cause d'un manque de communication ou de la gêne de poser des question.. autant dire que j'étais rôdé.

Ça truc à pas intérêt à me décevoir. J'y plaçais beaucoup d'espoir même si y'avait aucune chance qu'on nous fasse mater un porno sorcier. Ça devait pourtant existé. Des scénarios à base de potions étranges, de chasses aux vélanes, sort érotiques et de punchelines douteuses sur le double sens du mot « baguette ». Vraiment, on frôlait certainement les chef d’œuvres.
Je devais absolument en trouver un...

C'est donc en souriant que je pris place à coté de Siham arrivé un peu plus tôt, une fois le peuple assis, la secrétaire laissa son regard froid balayer la pièce une seconde avant de commencer son petit speach. C'était plutôt amusant de la voir faire ce cour étant donné qu'elle devait nourrir les fantasmes de la moitié des élèves ici présence. Blonde, belle, rebondit ou il faut et la tête d'une dominatrice à talons aiguille, vraiment, j'espère qu'elle s'attend à des blagues douteuses sur le sujet et qu'elle sortira le fouet pour se faire respecter.
L'idée manqua de me faire rire. Mon regard glissa vers Siham une seconde, espérant que la jeune fille puisse lire au fond de mes yeux la dépravation faite à l'égare de notre « prof ».

Le cours commence. Ou du moins.. la séance d'information. Ma main se leva à deux reprise alors que mes yeux cherchaient dans la salle les quelques rares courageux qui avaient brandit la leurs. C'était super triste de constaté qu'on était pas plus que ça. Ce cour prenait donc tout son sens.. du moins jusqu'à recevoir le petit avion en papier et ses termes techniques.
Sérieusement ?
Un porno serait carrément plus efficace que ça...

Mes yeux glissèrent une nouvelle fois vers la brune, à la fois septique et dépité..

« C'est un peu décevant non ?.. »

Je m'attendais pas à ça... En vérité je ne savais pas à quoi m'attendre mais j'avais espéré que ce soit plus fun qu'une simple interrogation écrite.. Mais puisqu'il le faut.. Je pris soin de remplir les blanc laissé et de renvoyer l'avion aussitôt fait.

Avion en papier:
 


Let's talke about sex




Les cadeaux trop bo:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 115

Date d'inscription : 20/09/2016

Feat : original character

Crédits : me

Double Compte : atlas pendragon

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 11:21

J'essaye de me fondre dans ma chaise le plus possible. S'il y a bien un sujet qui me met mal à l'aise, c'est le sexe. Tandis que la plupart des garçons de mon âge ont déjà expérimenté, me voilà face à un univers complètement inconnu - plus ou moins. Et ces histoires sur Winnie... Elle n'avait pas qu'à courir après tous les moldus comme s'ils étaient des objets à collectionner. Sale peste.
Je ne peux même pas lever la main. Je passe pour quoi, sérieusement ? Je n'ose pas regarder autour de moi.
Je souffle et je tente de me concentrer sur l'exercice. Je tente de calmer la rougeur de mon visage en me appuyant mon front contre ma paume. Bon. C'est parti.

Avion en papier:
 

Je veux mourir.



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 80

Date d'inscription : 04/09/2016

Feat : Weiss Schnee

Crédits : Percy & Avalon & Kieran ♥

Double Compte : Tamara Abbott

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 11:37

Myrtle passait beaucoup de temps à travailler. Parce qu'elle voulait réussir. Aussi, elle estimait que le divertissement passait après. Probablement parce que personne ne pouvait la supporter trop longtemps, et que l'inverse s'avérait vrai aussi. Alors, voir son temps partir en fumé à cause d'un cours d'éducation sexuelle, elle le prenait plutôt mal. Elle était cependant d'accord concernant le journal, c'était un véritable torchon.  

Le pire avec ce cours, était qu'il tombait pile poil au moment où il ne fallait surtout pas. Avec cette maudite rumeur, elle ne voulait pas se faire accuser de coucher avec un abruti de Gryffondor. Elle n'en avait pas besoin. Elle voulait juste se faire oublier et vaquer à ses occupations personnelles.

Elle était une fille pleine d'aigreur et de mauvaise foi. Ainsi, ce cours paraissait être l'occasion parfaite pour laisser ces deux aspects de son caractère se déchaîner. Elle ne pouvait pas prendre au sérieux un tel cours. C'était tout bonnement impossible. Elle aurait souhaiter boycotter ce cours, ou partir, seulement, il lui semblait évident qu'il ne s'agissait pas là d'une très bonne idée. Elle prit donc tout de même la peine d'ouvrir le papier, et de le lire. Quand à y répondre, elle n'en était pas sûre.

avion en papier:
 



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Téméraire


Messages : 92

Date d'inscription : 12/10/2016

Localisation : chez ta mère

Feat : Ronan Lynch

Crédits : Ava <3

Double Compte : Shasta Mathesson, aka parapluyran

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 14:35




Jason avait entendu cours d'éducation sexuelle, et forcément un abruti stupide dans son genre rempli d'hormones avait hâte de voir de quoi il en retournerait. C'était la jolie secrétaire pas aimable qui s'y collait, et elle avait l'air ravie de se trouver là où elle était. Lui s'était calé tout au fond de l'amphithéâtre en se disant que c'est bien la première fois qu'il foutait ses pieds dans un tel endroit. Et vu la réputation de celle qui l'occupait d'ordinaire, il s'imaginait vaguement dans quel état de fureur devait se trouvait le professeur Mathesson.
Comme tout les -5 de QI rassemblés dans l'amphithéâtre, Jason avait esquissé un sourire goguenard quand la blonde avait dit ''pénis'' et ''vagin''. Un vrai gosse. Et il avait levé la main aux deux questions, pas peu fier de prouver à cette assemblée de coincés qu'il était la quintessence de la virilité.
Quoique, cette pensée s'estompait quand son avion en papier arrivait rapidement dans son oeil.
Le dépliant rageusement, il se mettait en tête d'y répondre avec le moins de sérieux possible. Parce que c'était bien plus drôle.


Avion en papier:
 



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 77

Date d'inscription : 21/08/2016

Feat : oc MZ02

Crédits : Jazz ma gueule

Double Compte : Demeter

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 15:33

Assise entre deux Poufsouffles, Siham à sa droite, Clémentine à sa gauche, Joan avait les yeux grands ouverts et la lippe légèrement pendante en écoutant le discours de madame Leroy. A dix-huit ans, elle était loin d’être étrangère à la notion de sexualité et n’était nullement gênée par le sujet en soi. Il n’y avait rien d’honteux ou de gênant. Aussi avec sa lenteur habituelle, elle avait levé la main quand on demanda qui avait déjà vu un pénis.
Cecil devant-elle, leva la main à la question suivante et tout naturellement, Joan un peu étonnée se pencha par-dessus son bureau pour s’adresser au garçon. Dans son interrogation, elle n’avait pas éteint sa voix car elle n’y trouvait rien d’honteux, ainsi toute la rangée pu entendre le son de sa voix :

- De qui as-tu vu le vagin Cecil ?

Il y avait un intérêt tout innocent dans sa question, car de mémoire elle ne souvenait pas d’une quelconque relation que le Pouflsouffle avait entretenue et elle ne l’imaginait pas comme un garçon des bars, amateur des histoires d’un soir, Cecil semblait trop romantique pour cela.
Elle crut sentir des regards désapprobateurs s’abattre sur elle et elle se demanda si elle avait fait quelque chose de mal, en s’enfonçant de nouveau contre le dossier de la chaise. Des avions en papiers ne tardèrent pas à arriver devant eux et elle en ouvrit un, lisant le contenu soigneusement avant de prendre sa plume et d’y répondre. Elle se rendit alors compte que malgré des évidences elle savait bien peu de choses sur le sujet n’ayant jamais été attentive à ses cours de biologie et ne possédait donc pas le vocabulaire exact.

Avion en papier:
 

Joan n'avait pas répondu tout juste et elle avait eu des sauts de concentrations. Mais elle ne s'inquiétait pas de toute manière car elle était là pour apprendre.


Joan est habillée par Kieran et Shasta ♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre & Sigma


Messages : 142

Date d'inscription : 29/08/2016

Feat : Jean Kirschtein [S .N.K]

Crédits : KIKI PERFECTION

Double Compte : Winnifred et Cae

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 17:05

Cours d'éducation sexuelle; act1
La nouvelle n’avait pas tardé à se diffuser dans l’établissement. Aidé par la rumeur. Et ce n’est pas tant la rumeur qu’il faut condamner, mais ceux qui diffusent. Propagent et déforment. J’avais eu mon lot de désagrément suite à la parution de la nouvelle édition du journal. Et même si je ne me suis jamais intéressé à ce morceau de parchemin, la mention de mon nom et la rumeur qui était inscrit m’avait particulièrement fait froncer les sourcils. Et je n’avais pas aimé. Ensemble de mots que j’ai tendance à utiliser trop souvent.

Heureusement pour moi, une plus grande rumeur avait réussi à éclipser celles des autres. Une rumeur tellement incroyable et tellement énorme, que le directeur avait pris une décision. Ce qui n’arrivait pas souvent. Vraiment pas souvent. Et sa réaction avait été la suivante : Instaurer un cours d’éducation sexuelle obligatoire et commun à toutes les années.

Il me semble en avoir déjà eu un cours quand j’étais obligé de fréquenter l’école moldue et je ne m’attendais pas à grand-chose. Juste à un cours. Aussi j’ai veillé à ne pas me présenter en retard. C’est quand j’ai vu la tête du professeur en question que j’ai commencé à m’agiter. Et je ne pouvais pas la rater, assis au premier rang. Théoriquement, c’étaient ceux qui devraient être les moins bondés et c’est en parti pour cela que je m’étais installé là. À l’extrémité gauche.

Je me souvenais d’elle et je n’étais pas prêt de l’oublier. Elle avait tué Arti. C’est vrai. C’est aussi une petite phrase qui tourne en boucle dans mon esprit quand il m’arrive de rencontrer son ombre. D’entendre ses talons. Mais je me souviens aussi des éclats de voix et des mots malheureux. Anomalie. Mal à l’aise mon crayon m’échappait et je m’efforçais de le récupérer très vite sans plus vouloir attirer son attention sur moi.

Je prenais des notes sur ce qu’elle déclarait, pas très certain de l’utilité de certaines affirmations et ou déclarations. Pourtant j’écrivais avec sérieux en espérant qu’elle ne nous donnera pas d’examen sur ses commentaires sans relation avec le sujet. Je n’étais pas certain de pouvoir restituer parfaitement le ton sur lequel elle s’employait à nous sermonner sur notre supposé ignorance sur le sujet. Et mis à part cela, tout se déroula très bien et n’avait pas semblé remarquer ma présence.

Jusqu’à ce qu’elle pose une question et habituellement j’aime répondre aux questions. Cependant ce qu’elle demandait supposait que je daigne vouloir partager mes propres expériences. Et je n’étais pas très certain de vouloir les communiquer. Comme je n’étais pas très certain d’avoir vu non plus. Ça avait fugace, je n’avais pas chercher à fixer cette partie là. Mais est-ce que cela comptait quand même ? Sans doute que oui. Même si je n’avais pas eu l’esprit assez clair pour tout remarquer. Je me grattais la nuque avant de lever la main d’un haussement d’épaule, de toute façon je doutais même de la pertinence de ma propre intervention. Ou de sa question, après-tout. Qu’est-ce cela prouvait ? Une expérience supposée avec le phallus de quelqu’un d’autre ? Qui cela regardait ?

La seconde ne tarda pas à venir et là encore j’eus la même réflexion. Mais je décidais cette fois qu’une scène explicite dans un film moldu à peine entraperçu ne comptait et je me contentais d’attendre sans me soucier de la réponse des autres.  Je récupérais un peu avant tout le monde un petit avion en papier. Je fronçais les sourcils et attrapais ma plume.


Avion en papier:
 

Ce n’était pas si difficile.
Codage©Perpendiculaire
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 17:23

Le cours de sa vie.
Le gryffondor pensait cela. Enfin quelque chose d'intéressant, de passionnant, de scientifiquement parlant et surtout, de cul. Ouai, cours d'éducation sexuelle, cours de sexe ouai !

Finalement, il fut bien déçu.
Certes la prof était canon, mais super pas aimable et cool. Normalement, même l'intervenant a du mal à rester sérieux en parlant de ce sujet, là c'était vraiment mort.

Qui a déjà vu un vagin ?


Cte question. Zach leva la main, tout fier, bombant le torse, lançant un clin d'oeil à ses amis de Gryffondor. C'est évidemment un gros mensonge, tout simplement parce que Zach n'a jamais eu de copine. Ouai ouai je sais, un beau gosse comme lui etc. Ouai, il n'a jamais eu de copine, pour la simple et bonne raison qu'elles le trouvent pas assez mature et sain d'esprit. Zach est un peu pervers. C'est vrai. Regardez la façon dont il glousse en cours d'éducation sexuelle, et vous en aurez la preuve. Ce n'est pas le seul, certes, m'enfin bon, ça reste tout de même un gros gamin. Intérieurement, il se demande si les sites porno qu'il regardait en cachette ça marchait ? Bon certes c'était pas de la grande résolution, mais ça compte non ?

Un avion en papier, pleins d'avions en papier. Il y en a un pour lui, il l'ouvre, ne ménageant pas le pauvre volatile de papier. ce formulaire, il aurait préféré ne pas le voir, même en peinture. Alors il prend comiquement son stylo, et regarde à droite et à gauche, lorgne sur les copies, puis décide aussi de le faire à sa sauce. Blanche de préférence. Bouahaha.

Avion en papier:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Hibou & Sigma


Messages : 219

Date d'inscription : 10/09/2016

Feat : Un petit blond

Crédits : Lynch

Double Compte : Cyrian Aefferden

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 18:14

- De qui as-tu vu le vagin Cecil ?

L’innocente question avait été prononcée avant l’atterrissage des avions de papier. Elle venait de derrière, prononcée par une voix féminine qui n’avait ni les heurts d’âpreté de la secrétaire ni la tonitruance de la colère.

Joan.
C’était Joan.

C’était sa voix, en tout cas.
Cecil n’avait pas eu le temps de se retourner, un petit avion était venu lui dire bonjour.

Le petit avion est parti.

Joan.
Où est Joan ?

Cecil se retourne.
Joan est entourée de Siham et de Clementine. Deux poufsouffles, deux pépites de sucre et de chaleur. Le gracieux attire le gracieux.
Cecil sourit.

Il a encore en tête la question de la serdaigle avec qui il a fait un devoir sur les magical girls.

De qui as-tu vu le vagin Cecil ?

Il a envie de répondre. De tout dire à Joan. Parce que Joan a l’irréel en seconde peau et l’ailleurs en langue maternelle. Joan lui ressemble du bout de son âme et du bout de ses yeux. Quand elle parle et quand elle bouge, il y a quelque chose en elle qui lui rappelle qu’il n’est peut-être pas tout seul perdu sur la terre.

Pour mieux se retourner, il pose une main sur la tablette de la Serdaigle.

Il se pince les lèvres.

Le professeur Solberg avait l’air ennuyé.
Le professeur a détruit la boule de cristal.

Sûrement Le professeur Solberg ne veut-il pas qu’on dise son nom ?
Mais son amie a posé la question tout haut, n’est-ce pas normal dès lors de répondre ?

Que faire ?

Il a besoin de quelques secondes pour décider.

Joan est assise plus haut que lui, lui qui est déjà bien petit pour son âge.
Il pose son visage contre la tablette de Joan.
Du Poufsouffle, Joan ne peut voir que le haut de la tête, les grands yeux bleus qui la dévisagent depuis le bas et quelques doigts qui servent à ce dernier à maintenir la torsion de son torse.

La main du petit blond fait un mouvement d’aile d’oiseau qui s’envole dans le ciel.

Rapproche-toi.

Dit la main fine et légère.

Alors quand Joan est tout près, quand ses cheveux créent un écran de soie mauve entre eux et le monde, quand leurs visages forment une alcôve de secret, Cecil approche ses lèvres de l’oreille de Joan et chuchote, tout bas, tout doucement, tout lentement :

C’est le vagin de Mademoiselle Leroy.


Beaucoup de lumière. Un peu de nuage.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 49

Date d'inscription : 22/09/2016

Double Compte : Je suis aussi Oscar

avatar





Re: COURS D'EDUCATION SEXUELLE // COMMUN
21.10.16 18:32

Hello world !
 « Je suiiis en retard » ! Je m’exclame, en ouvrant la porte d’un air plus enjouée que jamais. Je revenais pourtant de l’infirmerie. Infirmerie où l’on m’avait fait passer des tests et posés des questions absoooolument fastidieuses, heureusement que l’infirmier est adorable. J’ai bien essayé de mentir, au début, essayé d’étayer la rumeur. Oh oui la rumeur Je descends les marches l’amphitéatre lentement. Délicieuse et opportune je n’aurai pas pu rêver mieux. Au-delà du fait que maintenant mon prénom c’était accrochée à beaucoup de lèvres, ce qui était de toute façon bien évidemment le cas avant toute cette affaire miraculeuse. Les nombreuses beuglantes n’avaient en rien abîmer mon enthousiasme et j’avais été absolument ravi que l’on se préoccupe ainsi de mon état. Surtout si cette inquiétude pour ma personne allait de pair avec le courroux de mes parents. Je m’abaissais et ramassais le petit avion en papier sous ma semelle, saluant de la main quelques unes de mes connaissances. Je m’installais et adressa un baiser en direction de Bo.

Bien sûr j’étais absolument certaines que son cours allait être fabuleux et grâce à moi, tout le monde reconnaîtrait ses talents de pédagogues. N’était-ce pas merveilleux ? En réalité, non. Ça ne l’était pas. Je n’avais même pas réussi à obtenir le nom d’un seul des garçons de cette école entière. Même après l’avoir menacé de communiquer son adresse personnel à noël à un orphelinat moldus peuplés de pauvres pauuuuvres créatures pouilleuses et solitaires moldus absolument adorables. Et pourtant, ce que j’avais demandé n’était pas compliqué « Trouve-moi le pire potentiel parti de cette école, Bo, que je puisse m’acoquiner avec lui charitablement. » Juste histoire de rendre l’histoire plus crédible. Et là, oui, là j’aurai pu enfin être déshéritée. Jetée dehors. Oh oui, cela aurait été si faaaantastique. Seulement voilà. Au lieu de cela on m’avait coltiné dans cette stupide, mais adorable, infirmerie pour boire une potion d’avortement. Enfin. Je suppose qu’ils avaient parfaitement compris après quelques tests que la rumeur était infondée. Mais tout de même. Ce n’était pas très juste. Et le goût de l’horrible potion me restait en travers de la gorge.

Je saisissais une plume pas trop disgracieuse dans les affaires de ma voisine. J’esquissais un petit :

 « Ne me remercie pas, tu as un goût très sûr en matière de plume » Avant de me mettre sérieusement à la rédaction de notre devoir. Qui était réellement pompeux. Bo allait terriblement s’ennuyer si tout le monde se contentait de répondre à ses questions ? Aussi j’entrepris de dessiner quelques poneys un peu partout sur ma feuille. Concentrée, pour pouvoir donner un peu de fluffy à leur crinière qui ne serait pas rose… Malheureusement mon adorable voisine ne savait pas qu’avoir au minimum un pot d’encre rose était vivement conseillé, voir obligatoire. Et si l’encre sentait elle-même la rose c’était encore mieux. Au lieu de cela je me retrouvais avec du noir… Fade, si faaade, les moldus avaient des stylos. Des stylos à paillettes, même. Pourquoi ne pourrions-nous pas avoir de stylo à paillettes ? C’était là encore une profonde injustice. Mais je réprimais mes soupirs et me contentais à présent de répondre :

Avion en papier:
 
Codage©Perpendiculaire
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Étage 7° :: Amphithéâtre-
Sauter vers: