Revenir en haut




Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

15.03.17 — Après un an d'aventure extraordinaire à vos côtés, Firewhisky ferme définitivement ses portes. Retrouvez plus de détails ici, et écrivez la fin de votre personnage par là !
26.02.17 — La MaJ #6 est finiiie ! Retrouvez tous les détails de ce qu'il s'y est passé par ici ;)
02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....













ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes] - Page 2

Partagez | 
 

 ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 254

Date d'inscription : 30/08/2016

Feat : Robert Lutece / Cameron Monaghan

Crédits : AVALTOUT. ♥

Double Compte : C. Parfait Jdanov

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
17.10.16 20:59

Our hero, our hero, claims a warrior's heart.
I tell you, I tell you, the Dragonborn comes.
With a voice wielding power of the ancient nord art,
Believe, believe, the Dragonborn comes.


C'est un casque de samouraï posé résolument sur le crâne et une armure cachée sous sa cape rouge bordeaux que Marvel se décida enfin à quitter son bureau. La boule au ventre, il se surprit à observer longuement les tableaux qui longeaient les couloirs et à refaire ses lacets au moins trois fois d’affilée. Tous les prétextes étaient bons pour essayer de gagner du temps, pour repousser le moment fatidique.

Par miracle, ou par déchaînement des éléments contre lui, il réussit à arriver à l'heure. Personne ne l'arrêta dans les escaliers pour lui taper la causette et un mouvement d'élèves surexcités l'entraîna même avec lui au pas de course vers son exécution. Mais. Mais non ! Il n'était pas près psychologiquement à les revoir. Il en avait déjà bien eu assez avec les Sigma, pas besoin de lui rajouter du stress en le mettant nez-à-nez avec des monstres assoiffés de sang.

Sérieusement, pourquoi étaient-ils tous si hilares ? N'avaient-il pas conscience que tous les sorts de protection du monde ne suffisaient pas à contrer un dragon qui se serait mis en tête de se faire un quatre heures humain ? Des cernes violettes sous les yeux et une écharpe aux couleurs de sa maison autour du cou, le professeur Solberg s'installa auprès des Poufsouffles. C'était rare de le voir si silencieux. Avec ses tremblements et les regards angoissés qu'il jetait partout autour de lui, il avait l'air d'un fou tout droit sorti d'un asile.

Et puis le coup de sifflet tonna et les créatures titanesques s'élevèrent dans les cieux, chevauchées par des élèves totalement inconscients du danger qu'ils affrontaient. Réalisaient-ils seulement à quel point ils avaient l'air minuscules, vus depuis les tribunes ? On aurait dit des petites souris sur le dos de véritables crocodiles, prêts à n'en faire qu'une bouchée. Un sentiment d'impuissance le prenant jusque dans les tripes, il ne quittait néanmoins pas le spectacle des yeux, baguette en main.

Tout autour de lui, les étudiants s'enthousiasmaient. Peut-être un peu trop fort, d'ailleurs. Et bien qu'il ne fit pas attention aux commentaires de la jeune Nails, il ne put faire la sourde oreille lorsque Machiavel ouvrit la bouche. En même temps, comment aurait-il pu ne pas l'entendre ? Il hurlait tellement fort qu'il aurait pu réveiller tout un régiment de morts vivants. C'est quand il amplifia sa voix avec un sort que le rouquin fondit sur lui, l'air complètement hors de lui. « Non, mais ça va pas ? » Il s'était levé pour aller se placer face à lui. Par Merlin, pourquoi fallait-il qu'Orion soit si... grand ?

« T'es complètement azimuté, ou quoi ? Je veux bien que tu tentes d'encourager au mieux ta camarade, et qu'il est courant de dire "merde" ou "casse-toi une jambe" en guise de "bonne chance", mais... intensifier ta voix alors que des dragons te font face, vraiment ?!  » Et sans se soucier des protestations de son cousin éloigné ou du fait qu'en temps normal, il faisait partie de ces gens qui le terrifiaient un peu, Marvel l'attrapa fermement par le bras et le traîna jusqu'à la place libre à côté de lui.

« Si je te vois te lever une nouvelle fois ou tenter quoi que ce soit de dangereux, je te ramène au château sur le champ. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?  » Demanda t-il, les bras croisés sur sa poitrine. Secrètement, il espérait presque que l'autre fasse un nouveau faux pas pour avoir une bonne excuse afin de s'éclipser en douce.

« Aller provoquer des bestioles qui crachent du feu, sérieusement... ! »



©Pando


Oh man! Wonder if he'll ever know
He's in the best selling show
Is there life on Mars?
(solosand, bazzart)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Téméraire


Messages : 92

Date d'inscription : 12/10/2016

Localisation : chez ta mère

Feat : Ronan Lynch

Crédits : Ava <3

Double Compte : Shasta Mathesson, aka parapluyran

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
17.10.16 21:20

EARNSHAW PUTAIN REGARDES OU TU BALANCES LES CHAUDRONS QUI TE SERVENT DE MAINS BORDEL.

Oups, dégât collatéraux. La grosse brute que pouvait être Jason avait maladroitement brutalisé une autre élève, et pas n'importe quelle élève. Dawn Nashwood. Il eut un haussement de sourcil, en se rappelant que Dawn, dans des tribunes de Dragonrun, c'est quand même un sacré truc. Enfin, pas autant que quatre gus ficelés sur les bestiaux, mais quand même, Jason reconnaissait un gros effort de la part de Dawn. Quoique, vu comment elle était entourée, il se disait, quelque part dans le vide qui lui sert de cerveau, qu'elle n'était pas là de son propre chef. D'ailleurs ça ne l'étonnerait pas qu'elle sorte une drôle de machine et un tournevis à bidouiller sereinement sur son banc, plutôt que de prêter attention plus longuement à l'évènement.
Se penchant pour attraper la Serdaigle, il l'aidait à se redresser avec toute la délicatesse dont il était capable. C'est à dire un geste assez brutal, mais pas trop quand même.

Désolée Nashwood, t'es trop petite je t'avais pas vue.

Rétorquait-il sur un ton moqueur. Il aurait presqu'ajouté ''tu veux un bisou magique ?'' pour la taquiner, mais elle risquait de lui faire un piercing au faciès avec un tournevis et autres objets qu'elle trimballait en permanence dans ses poches. Et puis surtout, il y avait la course. Kieran semblait s'être repris en main et sa bestiole filait un peu plus droit, mais pas sans rattraper Siham, bien en tête. Rageant un peu mais tout de même galvanisé par la remontée de sa maison, il levait sa pancarte du côté ''TU GÈRES MON POTE'' en criant quelques mots encourageant, comme il savait si bien faire.

Et puis, non loin de là, la distraction suprême. Orion, alpagué par le professeur Solberg. Vérifiant rapidement si aucun prof n'était assis à ses côtés, Jason criait, hilare au Poufsouffle.

''ORION SOIS SAGE !''

Accompagnant ses mots de très matures et réfléchies grimaces.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 32

Date d'inscription : 09/10/2016

Double Compte : Joyce & Sakutarō

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
17.10.16 23:17



« Ahaha vous avez peur. » C'était la seule réplique. La seule protestation. La seule défense que tu avais réussi à trouver. Triste monde. Mais il avait sans doute raison. Peut-être que tu y avais été un peu trop fort. Peut-être que les dragons, même si éloignés pouvaient ressentir et comprendre ce qui étaient dit des tribunes. Peut-être qu'à cause de toi, Siham s’écrasera vraiment au sol. Triste monde. Triste destiné. C'est pour ça que tu ne dis rien d'autre. Pour ça que tu te laisses faire comme un faible agneau. Que tu t'assois sans véritablement protester ou bien même sans te rebeller physiquement. Parce que tu aurais pu, oui partir.

« Ça craint. » Cracha inexistant, je m'en foutisme plus que constant. Tu bailles allégrement sans même penser une seule seconde à mettre ta main devant la bouche, montrant pleinement des dents jusqu'à même y apercevoir tes amygdales. Alors c'est assis sur cette chasse que ton directeur de maison t'avais attribué, que tu lèves les yeux vers lui. Le jugeant du regard. Puis une bruyante expiration nasale, comme si le vent était devenu un simple mouchoir par ton simple désire. « Non mais en fait, quand je lui dis de s'écraser pour mourir, je le pense vraiment. Du coup si elle se fait bouffer ou j'sais pas quoi par son dragon, m-d-r moi ça me va. » Et soudainement, ta tête bascule. Elle se positionne en arrière, longeant le rebord du dos de ton appuies. Pendant de très faible seconde, tu observes le ciel avant d'opter pour une fermeture totale de tes paupières.

C'était une façon de reprendre doucement le contrôle. Parce que tu te connaissais. Tu savais que ton excitation reprendrait le dessus et tu ne voulais pas. Non, tu ne voulais pas quitter cette course, ne pas connaître la maison gagnante en même temps que la totalité de Poudlard. Pourtant, intérieurement. Tu savais. Tu savais que c'était inévitable. Tu savais que lorsqu'on te menaçait de quelque chose, cette menace était exécutée. Parce que c'était comme ça. Toujours. Un point c'est tout. Même si tu souhaitais le contraire. En fait, surtout si tu souhaitais le contraire. Et. Une fraction de seconde, à peine a vrai dire. C'était beaucoup trop instinctif, beaucoup trop rapide. A peine avait-il crié ton nom que tu étais déjà de nouveau sur pied. Rien à faire des menaces, rien à faire de tout. Rien à faire de rien. Amusant. Qu'une simple voix, que cette voix-ci, alors que tu étais si désireux de te calmer pouvait véritablement te faire sortir de tes gongs. Qu'importe ce que te dirais ton directeur de maison, qu'importe la punition que tu encourais, ils ne pouvaient pas comprendre de toute façon. Ce qui vous liais, lui et toi.

Alors d'un simple balayage de main, tu t'excuses silencieusement envers le professeur Solberg. Ça ne devait pas être amusant pour lui. Du coup, tu t'en voulais. Beaucoup. Même si en vérité, il semblait tellement effrayé par cette course de dragon, qu'en allant retrouver cet imbécile de Jakon, tu rendrais aussi plaisir à l'adulte en le libérant de ces obligations d'assister à la course. Du moins, tu l'espérais. Pour ne pas qu'il t'en veuille pour ton attitude pour le moins immature et déplacée. Puis sans prévenir, tu te mets à galoper. Te trouvant place entre chaque spectateurs sans prêter attention à ce que pouvait dire, ou bien même faire ton professeur d'étude des moldus. Heureusement qu'il n'était pas cousin de sang, sinon tu finirais pas vraiment t'en vouloir.

Logiquement, tu aurais du te perdre dans les tribunes. Parce que tu étais ce genre d'idiot. Surtout lorsqu'il fallait simplement se référer à un son. Sauf que Jason, Jason lui était immanquable. Alors évidemment que tu l'avais apperçu en t'installant à ta place initiale. Qu'importe. Pardon. Pardon parce que tu arrives à le retrouve. Tu arrives à te faufiler jusqu'à lui, jusqu'à ce grand gaillard de Gryffondor. Et par chance, tu sembles tellement meurtrier que tu n'as aucune difficulté à te retrouver face à face avec Jason Earnshaw. Pardon.

Siham tu fais du bon boulot, même si ça aurait été plus amusant que tu te face bouffer par l'un des dragons poursuivant.

« C'est pas plutôt toi qui est sage avec tes vieux encouragements ? » Difficile de t'entendre, en vérité à cause de toutes les ovations qui vous entoure. Alors tu lui avais crié ces mots d'amour dans le creux de l'oreille.

Et tu lui donne un coup de boule.  


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 33

Date d'inscription : 14/10/2016

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
17.10.16 23:38

Il reste quelque chose de fascinant dans les sports magiques, quelque chose qui lui glisse des fourmis dans le sang, des frissons dans le dos, et luis serre la gorge. Voler à dos de dragon. De DRA-GON. Elle vit dans le monde sorcier depuis deux ans. Déjà. Seulement. Elle ne s'y est pas encore habituée. Pas tout à fait. Espère presque ne jamais s'y faire.

Avez vous déjà bien regardé un dragon? Une masse de muscle et de mauvaise humeur, énorme, gracieuse, pourtant, et capable de filer à travers le ciel.... Pataude sur terre mais dans le ciel si élégante. Un miracle sous peau écailleuse. Austreberthe continue à s'en émerveiller. Elle a aux lèvre un sourire franc, aigu, excité. Se soucie peu du temps. Le bois du banc, à travers ses vêtements, lui glace la chair, et les brumes lui dérobent des instants de la course,malgré l'instrument enchanté qu'elle colle à ses mirettes d'ambre,. Elle a attendu avec impatience la course et sa magie, cette débauche de sorcellerie, de fantaisie...

Elles lui font pousser au dos et aux rêves des ailes, les courses de dragon. Elles lui donnent tous les faux espoirs du monde et la bercent, lui déchirent les entrailles et les remettent à l'envers, font monter à ses yeux des océans salés, vibrants, cruels d'euphorie. Elle oublie un instant le quotidien et se laisse emporter. Son sang s'échauffe, son coeur s'accélère, elle rit, vibre, crie, elle se lève et saute. Elle est pire qu'un gryffondor. S'attire des regards agacés de condisciples trop compassés, et d'autres regards.

Mais même eux, même ces regards-là, elle les oublie, pendant les compétitions. Comme elle s'oublie, elle, et ignore les autres serpentards lorsqu'elle se lève et hurle :

«  BOUGE TON GROS CUL DE LEZARD OBESE !!!! »

Elle n'en croit pas ses yeux. A travers la brume, pourtant, la réalité est indéniable. Ils perdent. Le dragon est là, immobile, à faire n'importe-quoi. Leur dragon. Il ridiculise leur équipe et... oh... Si elle était plus près, elle lui rappellerait d'un bon sortilège bien senti qu'il doit voler ! Et dans quelle direction ! Elle en trépigne ! Elle s'arrangerait pour que les autres perdent du temps. Plein de temps... Mais elle est trop loin, et les dragons...

On ne lance pas de sortilège à un dragon. Pas quand on tient à sa peau. Si les croco-géants étaient sensibles aux charmes des vélanes, cela se serait su depuis longtemps. Aucune chance d'y survivre, en résumé...

Alors elle saute, hurle, insulte. S'égosille.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Duelliste illégal


Messages : 34

Date d'inscription : 12/10/2016

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 8:55

Nan mais en plus il se foutait de ta gueule. et devant tout le monde. Nan parce que t'aimais pas trop attiré l'attention, et déjà que t'avais repoussé tes limites en lui gueulant dessus, t'appreciais bof d'être tourné en ridicule. Donc les deux Serdaigles te retenaient tant bien que mal d'aller lui coller une mandale pendant qu'il retournait à ses acclamations, et finirent par te faire te rassoir sur ton banc en bois. Surtout qu'un Poufsouffle venait d'arriver en face du Gryffondor, et vu la tête c'était pas pour se serrer la main. Salty le Poufsoufle.

Donc t'as tourné tes yeux vers la course, pour voir, sans grande surprise, Siham en tête, suivie de loin par les autres compétiteurs. Désolé Hjo-... Hyo-... Hjör.... Désolé compétiteur Serdaigle, mais tu vas te passer des encouragements de Dawn pour la journée.

ALLEZ SIHAM !

Mouais, bon, t'es pas aussi inventive que certains pour montrer ton soutien.
DÉSHONNEUR PARMI LES SERDAIGLES, UNE TRAÎTRE EST DANS LES RANGS. Tes deux camarades te regardent avec un air oscillant entre l'ahurissement et la déception, puisqu'au final elles avaient surtout besoin de mains en plus pour les aider à tenir la banderole.

TU LES DEFONCES SIHAM ALLEEEEZ !

Tu finis pas balancer ton paquet de chocogrenouille sur les rangs de devant, soudainement prise d'un intérêt certain pour la course. Vide le paquet.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 77

Date d'inscription : 21/08/2016

Feat : oc MZ02

Crédits : Jazz ma gueule

Double Compte : Demeter

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 15:12

OH MON DIEU.

Joan habituellement si molle et lente, s'était redressée d'un coup, sautillant d'excitation quand après une accélération pointue, le dragon d'Hjortur percuta brutalement celui de Siham dans un choc titanesque. Elle sentit tous les muscles de son corps tressaillir alors qu'une exclamation lui avait échappée.

A présent debout, si elle n'avait pas eu une paire de jumelles littéralement collée à la figure, on aurait pu apercevoir ses yeux qu'elle n'avait jamais ouvert aussi grand de toute sa vie. Pour l'instant la dragonrun tenait toutes ses promesses. La course était effrénée et palpitante avec son lot de péripétie. Elle avait bien cru d'ailleurs que Siham allait glisser de sa selle lorsque quelques minutes après le départ son dragon s'était retourné, le ventre pointé au ciel. Grâce à cette manoeuvre, la Poufsouffle avait gagné une avance considérable et Joan se demanda pourquoi les autres ne faisaient pas de même. Cela semblait si spectaculaire et efficace comme technique ! Soufflée par le génie de Siham elle avait applaudi un peu plus fort à ce moment là, toute frémissante d'excitation. Si seulement sa mère pouvait assister à un tel événement !

Totalement obnubilé par la course, Joan avait complètement oublié tout ce qui l'entourait, trop fascinée par le spectacle s'offrant à ses yeux. Rien ne pouvait la sortir de la fièvre supportrice dont elle était victime. Supportant le coureur de Serdaigle de tout coeur même si Siham était son amie, elle aimait bien ce genre de confrontations amicales et aujourd'hui elle défendait le bleu avec ardeur, se réjouissant des mètres qu'Hjortur gagnait ou grognant à chaque imprévu que le garçon subissait. Pour le moment Siham semblait avoir pris une avance considérable, larguant complètement l'opposition qui patageait dans les problèmes. Le dragon de Bastia Sengel broutait paisiblement de l'herbe, celui d'Hjortur allait à présent à contre sens ce qui la fit gémir en trépignant et Kieran venait de prendre feu. KIERAN VENAIT DE PRENDRE FEU. Une exclamation sonore lui échappa.


Joan est habillée par Kieran et Shasta ♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Militant Contre les Dragons à Poudlard


Messages : 88

Date d'inscription : 04/06/2016

Feat : Marshall Lee

Double Compte : Rosavipère et Debobo

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 16:57

L'écharpe de Poufsouffle lui barrant quasiment la partie inférieure du visage et ne laissant bien entrevoir qu'un rapide aperçu d'une fausse moustache, il n'apparaissait bien que deux épaisses lunettes noires qui dissimulaient aisément la partie haute de sa frimousse rendue méconnaissable, le tout surmonté d'un bonnet joyeusement enfoncé sur le sommet de son crâne, et enroulé dans sa cape de sorcier ; Duke ne ressemblait plus réellement à un Duke sinon à un individu plutôt louche qui en désirant ne pas se faire remarquer parvenait à l'exact effet contraire. Mais convaincu qu'aucun militant ne le reconnaîtrait et assuré de ne pas avoir à subir de représailles du mouvement dans lequel on l'avait malencontreusement embourbé, il supportait l'équipe jaune de cet enthousiasme qu'il n'avait cependant pas, ne levant bien qu'une deuxième écharpe à l'effigie de sa maison lorsqu'il lui semblait que Poufsouffle reprenait la tête, sa fausse moustache frémissant par moment d'un étonnant mouvement, d'excitation.

Il poussa un oh admiratif doublé d'un petit sifflement anxieux, et derrière les épais verres il plissa les yeux devant les brusques flammèches qui dévoraient soudain les vêtements du Gryffondor.

_ NAILS T'ES EN TRAIN DE CRAMER !  

Et les mots ainsi criés et l'adrénaline à son comble, et les exclamations endiablées de la foule qui retenait son souffle, il se leva un instant ses mains tirant plus encore sur son bonnet de sorte à se cacher complètement la vue. A ce rythme, Nails allait finir à poil et il ne souhaitait pas voir ça.

Malgré les apparences, Duke Osborne était un amateur de courses de dragons. Il avait d'ailleurs parié sur Poufsouffle et escomptait bien ainsi se remplir les poches de quelques galions qu'il s'empresserait de dépenser en offrant de quoi boire à une donzelle. Alors comme il se sentait d'une humeur drôle, à cause de la course, à cause des dragons, à cause de l'ambiance électrique dans les tribunes, il se laissa un peu plus entraîner par l'esprit festif et se penchant à l'oreille de sa voisine, toujours dissimulé sous sa moustache de dupont et ce bonnet qui n'en finissait pas de glisser jusque sur son nez à présent. Il osa une plaisanterie comme les incessants quoique dangereux et trépidants zigzag des majestueuses créatures lui inspiraient une blague de dernière minute.

_ Pourquoi met-on une selle sur un dragon ? Et fort de cette réponse qu'on ne lui donnait pas, il laissa un petit temps de réflexion avant d'achever sa blague avec une fierté non négligeable. Parce que si on la met dessous, elle tombe.

Et fort satisfait de cette galéjade il se mit naturellement à rire et de la façon la plus naturelle qui soit, la paume de sa main vint s’aplatir un peu brusquement dans le dos de sa voisine.






Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Personnel


Messages : 91

Date d'inscription : 09/09/2016

Feat : Elsa, Frozen

Crédits : yasha, ava, sha & nounours ♥♥

Double Compte : Sisi la maudite

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 19:15


Debout en haut des tribunes, à moitié cachée par les supporters en délire, Bo observait la foule. Elle avait choisi de rester debout, un peu à l'écart, plutôt que de se mêler au bouillonnement des élèves surexcités ou d'aller se percher sur la tour des commentateurs, trop exposée. D'ici elle avait la possibilité de regarder à loisir sans qu'on lui rende la pareille et cela lui aller à merveille.

Adossée aux barrières de métal, un paquet de friandises entre les mains, elle jouissait du spectacle avec tout le sadisme nécessaire. Elle, rater un événement où l'on attache des élèves sur des dragons et les envoie plus ou moins contre leur gré dans les airs ? Jamais. Bo avait pris l'habitude de venir se régaler des cris des participants à chaque course, pariant activement sur son favori, le premier à prendre feu ou encore le premier à se mettre à pleurer. Les dossiers des élèves, soigneusement entreposés dans son bureau, étaient à n'en pas douter la meilleure des bases de donner pour cela.

Ainsi, même si elle n'avait plus ou moins aucune idée de qui chevauchait quoi là-haut dans le ciel – et s'en contre-fichait assez royalement – leurs moindres petits secrets s'étaient rapidement retrouvés étaler sous ses yeux alors qu'elle réfléchissait sur où miser son argent. Les déboires du jeune Nails le désignaient d'office comme le gaffeur de la bande et il avait bien entendu hérité du « 1er à prendre feu », bien entendu. Choisir qui selon elle serait victorieux a été bien plus difficile, les caractéristiques propres des candidats Serdaigle et Serpentard jouant dans la balance. Un loup-garou et une vampire, sérieusement ? On était où là, dans un film moldu ? Son amour pour sa maison avait fini par l'emporter et c'est sur Hjörtur qu'elle avait misé, recalant Bastia au rang de deuxième et refourguant par élimination à la Poufsouffle celui peu envié de « 1er à pleurer ». Pour l'instant Bo en avait deux de justes, c'était déjà ça.

Le début de la course l'avait laissée dubitative, observant d'un œil connaisseur les loopings et autres pirouettes qu'effectuaient les dragons dans les airs sans vraiment s'en émouvoir. Le fait que la candidate jaune prenne la tête lui avait momentanément fait grincer les dents, avant que Hjörtur ne vienne la percuter en bon bourrin qu'elle supposait qu'il était. Un peu d'action, enfin !

Jetant des chocogrenouilles entre ses crocs carnassiers, Bo s'était mise à rejoindre les cris de la foule au moment de la collision puis une nouvelle fois quand la jambe de Kieran avait pris feu. Voilà qui allait arranger ses finances. Du coin de l’œil elle avait remarqué quelques débuts d’échauffements entre les élèves mais refusait de s'en mêler ; elle était pas prof, c'était pas ses affaires. Sa dernière semaine avait déjà été assez mauvaise comme cela, des gamins n'allaient pas en plus lui gâcher son plaisir durant la dragonrun. La Serpentard vint porter secours au Gryffondor et Bo la hua avec application, mécontente qu'elle mette déjà fin à ce qui pour l'instant s'était révélé le passage le plus amusant de la course. Puis elle réalisa que le dragon de Siham prenait de l'avance et, la main en porte voix, s'époumona.

« SORS LES CROCS PUTAIN HJORTUR ! »

Elle n'avait aucune idée de comment ça se prononçait, mais au moins l'intention y était.



wicked witch
One never learns how the witch became wicked, or whether that was the right choice for her — is it ever the right choice ? Does the devil ever struggle to be good again, or if so is he not a devil ? - Wicked

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Préfet & Téméraire


Messages : 92

Date d'inscription : 12/10/2016

Localisation : chez ta mère

Feat : Ronan Lynch

Crédits : Ava <3

Double Compte : Shasta Mathesson, aka parapluyran

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 21:13

Orion avait bien évidemment réagit à la provocation de Jason, comme c'était forcément prévu. Maintenant, il se ramenait pour répondre au gryffondor, qui l'attendait avec un grand sourire sur les lèvres. Il se déconnectait presque de la course pour faire chier son rival, mais aussi ami. Enfin, parfois, peut être, quand l'humanité en avait potentiellement besoin. Le reste du temps, ils se tiraient gentiment la bourre, parfois un peu plus violemment. Comme la fois où ils s'étaient battus pour voir lequel mettait KO l'autre en premier. Mais ils avaient été interrompus par un professeur avant de connaître l'issu du combat. Un jour peut être, ils sauraient.

C'est pas plutôt toi qui est sage avec tes vieux encouragements ?

Et direct après, un coup de boule. Violent en plus, pas le genre de truc qui fait doucement rire et picote deux minutes. Là c'était le bon gros coup de tête bien chargé de haine, qu'Orion pratiquait à la perfection. Faut dire qu'avec ce qu'il a dans la tête, vaut mieux qu'il s'en serve pour taper sur les autres plutôt que pour réfléchir à une punchline décente.
Jason reculait d'un pas, l'autre abruti avait visé en plein nez, qui allait très certainement se mettre à saigner. En tout cas, il le lançait de plus en plus fort. Jason n'allait pas se laisser faire non, et avant d'avoir pu en placer une, il attrapait sa pancarte et smashait avec force Orion sur la joue, du côté où était écrit ''Tu gères mon pote''.

Et là, ils sont sages mes encouragements ?

Lançait-il goguenard, avant de pincer son nez. Ça y est, il pissait le sang, ce qui voulait dire que son nez avait triplé de volume sur sa tronche. Génial.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Fantôme & Esprit Frappeur


Messages : 3

Date d'inscription : 11/06/2016

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 21:33

L'esprit frappeur est là !

Alors comme ça on se bat comme des chiffoniers à coup de pancarte ? En tout cas ça a attiré Rhodes, qui peinard un peu plus tôt, appréciait grandement le spectacle d’un petit rouquin en feu. A présent, son rire guttural retentit de sous les tribunes et il ne tarde pas à apparaître, traversant le sol avant de s’élever au-dessus de Jason et Orion.

" Salut les débiles, alors comme ça on a oublié d’être civils ?  
Devant vous y a pourtant un beau spectacle, mais visiblement vous préférez la débâcle !
Alors me voilà, toujours là quand y a du fracas,
Car n’oubliez pas je suis votre fléau, et j’me fais une joie de semer le chaos
"

Et ni une ni deux, Rhodes balance deux petits chaudrons, oui deux chaudrons, un droit sur la tête d’Orion, l'autre droit sur celle de Jason. Visiblement la métaphore de Dawn l’a inspiré et évidemment ils contiennent de la peinture, respectivement rose fuschia et orange fluo. Content de son coup l’esprit frappeur s’en va en ricanant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité


avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
18.10.16 22:11



Episode neuf


Incruste I : Dragorun.



Les débuts de la course se faisaient dans la bonne humeur et les sifflements d’encouragement comme tout sport qui invitait des spectateurs. On entendait les hurlements des bestioles sur la ligne de départ, les rires et les chamailles jusqu’au moment où la soeur du rouquin qu’elle connaissait si bien balance un froid glacial durant quelques secondes. Des imbéciles, voilà comment elle jugeait la majorité des présents et il en allait de même pour les participants. Que d’insolence, quand la tchèque entendait ses propos, les festivités réduites par de simples mots d’une Serdaigle peu fêtarde.

Néanmoins, elle ne réussit pas à faire fuir les plus déterminés, car du milieu de la tribune, Adlona entendait les élèves de toutes les maisons soutenir les leurs. Des cris amplifiés, un brouhaha incompréhensible qui mélangeait les Serpentard, Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle. D’autres, en revanche, semblaient encore plus blasés qu’à leur habitude, à croire que ce genre de spectacle ne les intéressaient guère. De sa jupe assortie à ses guêtres noires, son cardigan aux couleurs vert et argent, le cou enroulé dans une écharpe généreuse, la rose n’en pensait rien. C’était un simple divertissement qui ferait sûrement le plus grand bien à tous, quoi que dangereux.

Effectivement, dès le départ rien n’alla comme prévu : tous les participants étaient à la ramasse, à l’exception de la Poufsouffle à l’Opaloeil des Antipodes. Elle filait, laissant les autres à la traîne. Pour une fois que les Poufsouffle n’avaient pas un incapable en représentant. Les dragons n’en faisaient qu’à leur tête, les élèves étaient dépassés, inaptes à les monter.

Les tribunes se mouvementaient, des cris de protestation, des querelles et des professeurs altruistes prêts à intervenir - dont elle détermina aisément le professeur Solberk -. La dragorun n’existait que comme appât de la véritable distraction, pensa-t-elle dans un sourire innocent. Tellement concentrée sur les rangées de devant, la demoiselle en oublia presque les pauvres participants sur leurs animaux. Kieran, la chevelure rousse sur ce dragon aux écailles vertes, il était là. Il lui procurait un sentiment de peur, elle aurait voulu le voir sauf plutôt que vainqueur, puisqu’il n’y avait rien de plus idiot que de gagner au dépend de sa vie, siffla-t-elle entre ses dents.

Soudain, des flammes s’élevèrent dans un brouillard épais. Elle ne parvenait à déterminer lequel des monstres avait craché, mais elle jugea plus prudent de dire que tous l’avaient fait. Ce sont des dragons.

Des dragons.

Des ailes verdâtres sortirent au loin du nuage enfumé et le visage si doux de la jeune fille se crispa de plus en plus, les couleurs si vives de son visage devinrent ternes, elle s’anéantissait peu à peu. Le pauvre petit drapeau de soutien qu’elle tenait entre ses doigts glissa entre les lattes pour s’écraser sur l’herbe d’en-dessous. Mécaniquement, la rose se releva, poussant de ses bras et avec ardeur la foule qui la séparait de la sortie, le regard perdu et vide.

« Pardon, pardon. PARDON. » ordonna-t-elle.

Elle ne comprenait pas, elle ne savait pas pourquoi cette vision l’affectait tant. Il paraissait à ses yeux comme un déjà-vu indéchiffrable : l’odeur du roussi qui lui donnait la nausée, les ailes macabres. La Serpentarde scrutait les alentours à la recherche du néant, recherche vaine d’une chose inconnue et dans un dernier espoir elle se retourna pour voir de nouveau les flammes ardentes monter dans les cieux.

Une chute arriva vite.
Elle dégringola jusqu’à la marche la plus basse de la tribune, dans le chaos des pots de peinture et de la haine, sous les rires et les applaudissements qui ne lui étaient pas destinés.


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Neutre


Messages : 322

Date d'inscription : 25/04/2016

Crédits : YAYA LE PLUS BO ♥♥

Double Compte : Joan PARKER

avatar





Re: ÉPISODE #9 — Dragonrun ! [tribunes]
19.10.16 0:20

Au milieu d'une foule en délire, Demeter avait les lèvres pincées, le regard légèrement sévère alors qu'il observait le déroulement de la course. Une ferveur abrutissante avait envahi tous ses camarades qui se déchaînaient en se fendant d'encouragement bruyants et sonores. Mais c'était un spectacle normal considérant l'ampleur et l'engouement qu'avait suscité l'événement qu'était la Dragonrun. Même Demeter n'avait pu empêché d'être surpris par tous les moyens mis en place et il devait admettre que ce sport était loin d'être déplaisant. Cela ne valait nullement un bon vieux match de Quidditch, mais il y avait un divertissement certain à voir des camarades se mettre en danger afin de remporter la course au nom de la maison. Toujours animé d'un féroce esprit de compétition, Demeter supportait évidemment Bastia Sengel, mais ne s'autorisait aucune émotion. Pas question de se laisser contaminer par l'imbécilité ambiante et surtout navrante de la plèbe. Aussi restait-il stoïque, tout en conservant un air vaguement goguenard, se ravissant avec malice des malheurs survenant aux coursiers. Car Kieran Nails en faisait parti et Demeter brûlait de voir quelque chose lui arriver. Il en était de même pour Siham. Et plutôt que de suivre la course de Bastia, Demeter se concentra sur ces deux là, un sourire féroce se dessinant sur ses lèvres. Il souhaitait ardemment que quelque chose leur arrive car il ne les supportait vraiment pas.

Si à son grand regret Siham fila en tête malgré de nombreuses déconvenues, le parcours de Kieran exauça tous ses souhaits. A un moment le gryffondor s'enflamma même et continua à filer tel une boule de feu à travers le ciel. Demeter jubila de voir cet imbécile se consumer et espéra avec ardeur qu'il conserve quelques traces de cet accident. Il n'avait toujours pas oublié l'incident des origamis et le voir baver de la sorte était de l'or à ses yeux. Et quand Kieran cette fois, frôla dangereusement les murs du château risquant de s'y fracasser le crâne, un nouveau sourire malsain luisant de satisfaction étira ses traits, alors qu'il espérait que le destin comble les quelques centimètres qui manquaient au choc. Rien ne se produisit cependant ; A sa grande déception.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firewhisky :: Poudlard :: Extérieur :: Dragonruns-
Sauter vers: